Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Anatomie de l’hyperinflation au Venezuela

IMG Auteur
Publié le 13 janvier 2014
1227 mots - Temps de lecture : 3 - 4 minutes
( 8 votes, 5/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

Un effondrement économique total du Venezuela menace de se produire. Dans une bataille futile contre la hausse des prix, le président Nicolas Maduro a demandé aux militaires de forcer la chaine de magasins de produits électroniques Daka de réduire ses prix à compter du mois d’octobre. Daka ne s’est pas pliée à ses ordres, et la conséquence en a été le chaos.

Voici l’extrait d’un article de Bloomberg intitulé Army Storms Caracas Electronics Stores, Shoppers Follow

L’occupation militaire d’une chaine de produits électroniques au Venezuelaa attiré des files de clients venus faire la queue sur trois pâtés de maison dans un magasin de l’est de Caracas.


‘Nous devons tirer avantage des régulations imposées par le gouvernement parce que nous ne pouvions pas nous permettre ces produits jusqu’à présent’, a expliqué said Maryorie Cacique, 33 ans, qui a fait la queue avec ses trois enfants dans l’espoir d’obtenir 90% de réduction sur un appareil à air-conditionné.


Le marché noir


‘Il n’y a aucune raison économique qui puisse justifier les pénuries et les hausses de prix dont nous sommes témoins’, a expliqué Marudo lors d’un discours national au cours duquel il a récité le Coran, la Bible et la Torah. ‘Le problème n’est pas le manque de dollars. Il est politique’.


Le responsable de la régulation des prix, Eduardo Saman, a expliqué le 9 novembre lors d’un discours télévisé qu’il est illégal pour les entreprise d’augmenter le prix de produits déjà listés sur les inventaires. Le gouvernement a fixé tous les prix, depuis ceux des services médicaux à celui de la farine.


Le Venezuela s’enfonce dans l’hyperinflation


Le Financial Times a récemment publié un article intitulé Venezuela Sinks Deeper Into Hyperinflation.


Les prix ont augmenté de 5,1% au mois d’octobre, soit leur deuxième hausse la plus importante sur trois ans selon la banque centrale du pays.


Cette hausse des prix porte l’inflation cumulée des dix premiers mois de l’année à 54,3% - nous sommes bien là en territoire d’hyperinflation, que les analystes de Goldman Sachs définissent comme un taux annualisé de plus de 40%.


A l’origine des déboires économiques du Venezuela se trouve une toile de contrôle des prix et des devises qui, en parallèle aux problèmes de l’industrie pétrolière qui représente 96% des revenus d’exportation du pays, a généré une pénurie de devises étrangères, sur lesquelles reposent les pays qui dépendent de l’importation.


Sur la voie de l’hyperinflation


1.En mai 2009, Chávez a saisi les actifs des entrepreneurs de l’industrie pétrolière après avoir décrété que son peuple ne serait jamais plus l’esclave de personne.


2.En juin 2010, le Venezuela a nationalisé les puits de pétrole exploités par les firmes Américaines. En tant qu’ancien soldat inspiré par Fidel Castro, Chavez a fait de la nationalisation le point central de sa révolution. Il a également saisi les actifs des sociétés de télécommunications, d’énergie, de l’acier et du secteur bancaire.


En mai 2012, USA Today publiait Venezuela's PDVSA oil company is bloated, 'falling apart'.


Beatriz Rodriguez attend patiemment sous un soleil de plomb au milieu d’une foule de gens comme elle que la société pétrolière nationale Petróleos de Venezuela lui livre les bonbonnes de gaz naturel qu’elle utilise pour chauffer les repas de sa famille.


‘Je me suis plainte, et ils m’ont dit que je devrais utiliser du petit bois’, a-t-elle dit. ‘Du petit bois ! Et nous sommes supposés être une puissance pétrolière !’.


Le président Hugo Chavez mentionne la saisie de l’industrie pétrolière de son pays comme son plus grand succès. Il se vante du fait que ses négociations ont amélioré la production de pétrole et permis aux citoyens de son pays de prendre le contrôle de son bien d’exportation principal.


La dépendance du pays aux revenus pétroliers a mené à l’abandon des autres secteurs économiques. Des terres cultivables demeurent en jachère malgré les tentatives de Chavez d’améliorer la production de nourriture, et le Venezuela continue d’importer deux tiers de sa consommation alimentaire. Chavez utilise les revenus pétroliers pour couvrir le coût de l’importation de nourriture, mais les pénuries ne sont pas chose rare.


Chavez a également utilisé les revenus pétroliers pour soutenir le prix très bas de l’essence, qui s’élève à 11 centimes par gallon.


Le registre du personnel de PDVSA a plus que doublé pour passer à 115.000 employés depuis que Chavez est devenu président en 1999, et a été multiplié par 10 depuis 2006 avec 34 milliards de dollars.


Ces augmentations n’ont pas amélioré grand-chose. Selon l’OPEP, la production pétrolière du Venezuela a chuté de plus de 25% depuis 1998 pour passer à 2,4 millions de barils par jour aujourd’hui.


3.Comme pour toutes les saisies gouvernementales, la production chute et les coûts augmentent.


4.En mars 2003, le Venezuela a dévalué le Bolivar de 46,5% pour créer un nouveau système de contrôle de change.


5.Le 5 novembre 2013, le Venezuela a renforcé les contrôles du marché des changes.


Le président Nicolas Maduro renforce le contrôle du marché des changes et intensifie les poursuites contre les spéculateurs que le gouvernement accuse de mener une guerre économique contre le président.


Alors que les pénuries et l’inflation déstabilisent le président, Maduro a décrété mercredi à la radio qu’il prendrait bientôt des mesures destinées à ‘protéger les citoyens de son pays des spéculateurs bourgeois parasites’.


‘Soyez en règle’, s’est-il exclamé lors de son discours de trois heures au cours duquel il a aussi attaqué MercadoLibre.com, un site similaire à eBay, pour fixer les prix à des niveaux trop élevés. ‘Si vous pillez le peuple, peu importe votre nom, nous vous trouverons’.


Le discours de Maduro a été très anticipé après la chute de la devise du pays jusqu’à un record à la baisse de 58 Bolivars pour un Dollar sur le marché noir – neuf fois le taux officiel de 6,3 Bolivars par Dollar. Le président a déclaré mardi dernier que ses conseillers et lui-même ont travaillé jusqu’au milieu de la nuit à la préparation de nouvelles régulations économiques.


6.L’armée a saisi des produits, les importations s’amenuisent, plus aucun produit n’est disponible. La devise du pays s’effondre de 90% supplémentaires sur le marché noir.


Vers un effondrement économique total


L’armée ne peut s’en prendre une seule fois aux magasins. Après son intervention, les produits d’importations ne sont plus disponibles, qu’importe leur prix.


Les revenus pétroliers ont plongé alors que les coûts ont augmenté à la suite de la nationalisation de l'industrie pétrolière. Chavez considère cela comme son plus grand succès.


A l’heure actuelle, la disponibilité de la viande et d’autres produits dépendent de ce que le gouvernement parvient à confisquer aux producteurs locaux. Les denrées agricoles ne dureront pas longtemps à mesure que les fertilisants disparaissent des rayons aux prix fixés par le gouvernement.


Un effondrement économique total menace le pays.


L’hyperinflation, un évènement politique


L'hyperinflation est un évènement politique et non monétaire. Pour le cas du Venezuela, une série d’erreurs politiques absurde est derrière l’effondrement de la devise.


Les erreurs politiques sont la cause de toute hyperinflation.


Pour une histoire détaillée de l’hyperinflation pays par pays, je vous conseille de lire ceci : Reader Questions On Hyperinflation; Would Printing $50 Trillion Tomorrow Do Anything?. 


Et pour plus de détails sur l'hyperinflation, dans la théorie comme dans la pratique, ainsi qu’un appel absurde à une hyperinflation aux Etats-Unis, vous devriez lire Hyperinflation Nonsense in Multiple Places.


Les appels à une hyperinflation aux Etats-Unis ont toujours été, et demeureront toujours, complètement idiots.


Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Venezuela | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Venezuela | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (8 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le prix du pétrole en dollar est tout aussi manipulé que le prix de l'or ce qui arrange bien les Américains du Nord. Voilà peut être le problème.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
une fois de plus, un peuple et une nation peuvent dire merci au communisme.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Je vous invite à voir cet autre point de vue de Michel Collon :
http://www.youtube.com/watch?v=tcyfY3Wf7HY&list=PL43745DDF4E892F1C
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Je vous invite à voir cet autre point de vue de Michel Collon : http://www.youtube.com/watch?v=tcyfY3Wf7HY&list=PL43745DDF4E892F1C Lire la suite
lolocemoi - 19/01/2014 à 21:01 GMT
Note :  1  1
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX