Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Attention, pénurie d’essence ! Faites vos provisions !!

IMG Auteur
Publié le 19 mai 2016
1096 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 9 votes, 5/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Comme vous le savez, pour ceux qui me connaissent un peu, je suis toujours surpris de la surprise des gens, des épargnants, et de tous les « on-ne-pouvait-pas-savoir » d’ici et d’ailleurs.

Aujourd’hui, la surprise ce sont les pénuries d’essence, et comme notre mamouchesque goinfrosaure à crête rose élyséen est en campagne électorale de non-candidat, les journalistes, le doigt sur la couture, sont priés d’avoir la délicatesse de ne point casser le moral des Français ni d’effrayer, ni de faire peur, ni d’inquiéter, ni de causer le moindre soucis.

N’oublions pas que nous sommes dans la séquence de communication « la-France-va-mieux ».

Pour la presse nationale donc, il n’y a rien à voir, circulez.

Quand vous faites le tour de la presse régionale, il est difficile de cacher quelques réalités locales comme les pénuries d’essence qui ont déjà largement commencé dans certains départements de France en raison en particulier du blocage des raffineries et autres dépôts en Normandie.
Du coup, à l’ouest, il n’y a plus d’essence et les stations-service, quand elles ne sont pas à sec, rationnent les approvisionnements.

Ce sera la surprise du chef !

Comme personne ne prévient pour le moment la population, c’est donc avec surprise que la grande masse découvre le problème dans les départements concernés et évidemment se rue pour faire le plein d’essence avec un train de retard et en même temps que tout le monde, c’est-à-dire trop tard.

Alors si j’ai un petit conseil à donner au plus grand nombre, c’est évidemment de veiller par les temps qui courent à avoir systématiquement le plein de votre véhicule fait. De la même façon, avoir un ou deux bidons est une bonne idée.

On peut même aller plus loin : avoir 4 bidons et en revendre 2 au marché noir qui ne manquera de se développer alors que les grèves actuelles sont parties pour durer parce que les syndicats jouent leur existence même. S’ils perdent ce combat, ils perdront aux yeux de l’opinion toute crédibilité, toute utilité, toute justification.

Nous risquons donc, et c’est mon pronostic, de vivre dans les prochaines semaines un mouvement social de grande ampleur avec débordements et violences qui ont d’ailleurs déjà largement commencé.

Pourtant, la communication en cours reste axée sur ce « la-France-va-mieux » et le réveil pourrait s’avérer douloureux. Il ne faut donc pas être naïf et rester aux aguets de ce qu’il se passe et de la « réalité-vraie », pas de l’image fantasmée.

74 % des français opposés à la loi El Khomri

L’opposition à cette loi est très forte et le fait qu’elle soit passée aux forceps contre vents et marées au calibre 49.3, qui plus est par un gouvernement de gauche, ne peut qu’aboutir à la radicalisation aussi bien des syndicats que des mouvements d’extrême gauche qui savent être excessivement violents.

Le tout se déroule dans un contexte de menace terroriste, d’état d’urgence sans cesse maintenu et prolongé, de forces de l’ordre épuisées et déjà totalement débordées, sans oublier l’incertitude juridique très forte qui pèse sur toutes les mesures gouvernementales, puisqu’en l’absence de réforme constitutionnelle, les décisions en particulier du ministère de l’Intérieur, sans oser écrire qu’elles sont illégales, sont souvent remises en cause par la justice comme ce fut le cas dernièrement pour les interdictions de manifester prises en vertu de l’état d’urgence lié à des menaces terroristes.

Or il est évident, et c’est du simple bon sens, que manifester même violemment, casser une vitrine même si c’est en tout point répréhensible (et je déteste l’anarchie) ne peut en aucun cas être assimilé de près ou de loin à du terrorisme.

On voit donc bien la dérive du pouvoir en place qui se sert sans vergogne de l’état d’urgence à des fins politiques nettement moins avouables et sans contre-pouvoir, il est là encore évident que l’on en arriverait très vite à une interdiction de manifester, à l’utilisation de décrets pour réformer et au contournement du Parlement (pourtant bien aux ordres).

Bref, ce que je viens de décrire est tout simplement la définition de la dictature, fut-elle socialiste et bien-pensante.

Nous assistons donc à la convergence de radicalités et il s’agit de phénomènes d’une extrême dangerosité potentielle.

Effondrement économique ou effondrement social ?

L’essence même de mon « métier » est de tenter d’appréhender les risques avant qu’ils ne se matérialisent et depuis des années, notre pays fait face à deux grands dangers, économique et social.

Ces deux dangers deviennent de nature à provoquer l’effondrement de structures que l’on croit tous naïvement solides mais qui sont en réalité d’une très grande fragilité.

J’ai encore en tête ces images édifiantes autour du Bataclan où une poignée de policiers se font mitrailler par les kalachs. Ils prennent tous ou presque la poudre d’escampette pour ne pas revenir « au feu ». Seuls deux resteront et feront face avec un évident courage. Vous devez comprendre que je ne juge personne dans ce cas, je relève juste dans ce moment que lorsque parle la mitraille, il n’y a souvent plus personne ou en tous cas pas beaucoup de monde.

Cela veut dire que notre pays, s’il donne l’illusion parfaite en tout point de la solidité est en réalité dans le même état de déliquescence que l’URSS en 1989. L’évocation des trois lettres KGB suffisait à faire pâlir n’importe qui. Personne n’a vu venir l’effondrement fort rapide de l’Empire soviétique et le relatif chaos qui a suivi.

L’une des grandes questions qui ne peut pas être tranchée en ce qui concerne notre pays est de savoir d’où viendront nos problèmes. D’un effondrement économique ou d’un effondrement social ?

Ce qui est certain, c’est que ceux qui veulent se situer dans l’anticipation pour ne pas se retrouver avec tout le monde au même moment dans des stations-service en pénurie, soumises aux rationnements, ou dans des magasins vides doivent toujours observer avec la plus grande attention ces deux fronts économique et social.

Les mouvements actuels auront de toute évidence des répercussions économiques importantes, et le pari du gouvernement est de tenir quelques jours avant que l’euro de football ne commence… Or ce pari pourrait s’avérer très mauvais, car pour une fois, mon petit doigt me dit que le peuple se fout comme d’une guigne des jeux : il veut du pain, et il est prêt à en découdre, pire, une partie non négligeable de la population a envie d’en découdre, et le gouvernement, au premier coup de canon, pourrait se retrouver bien seul.

C’est cela qui est inquiétant.

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (9 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Si on doit vraiment laisser 80% des hydrocarbures dans le sous-sol, comme le préconisent certains, tout en sachant qu'il faut privilégier les usages prioritaires (agriculture pour nourrir les terriens, transport de vivres pour fournir les vivres aux agglomérations, services d'urgence comme pompiers et police, et services médicaux), les 20 litres par personne et par véhicule apparaîtront bientôt comme une gabegie extraordinaire, du jamais vu dans l'histoire. Pourtant, les Côtes d'Armor donnent en temps réel une jolie illustration de ce qui arriverait si on devait laisser ne serait-ce que 10% des hydrocarbures dans le sous-sol.
Oui, oui, avoir le plein en permanence dans sa voiture c'est bien sauf que ..... dans la nuit de samedi a dimanche mon pôvre voisin s'est fait forcer la trappe à gasoil de sa Clio III stationnée sous ses fenêtres et du coup, il n'a plus de plein ni de trappe (200€ en réparation)
je fais un grand écart d'actualité , il est 12h ce lundi 23, on est au retour d'un WeekEnd de repos, sauf que dans les Yvelines, les pompes sont à sec, avis aux amateurs. Il parait que même dimanche on avait annoncer que seul le Grand Ouest était touché. Gag et regag.
Et merci à Sannat de nous avoir quand même averti, dès le début, ça permet d'alimenter ses réserves.
Le vélo, il n'y a que ça qui vaille, de l'air pur et le reste.. . sous la pluie.
Trop tard pour une ligne Maginot en Méditerranée:

J'ai vu cette horrible image de la fosse aux corps du Bataclan... et de cet enfant sans vie sur la plage...
Je crois bien que personne n'a pris la mesure du drame à venir...

Pour la défense des policiers et Dieu sait que si je crée mon Waco ils seront mes ennemis, ils n'ont pas les moyens d'agir et de servir correctement. Un pistolet mitrailleur beretta plus vieux que moi contre une kalachnikov déballée d'un carton saoudien.
Le combat est disproportionné.

A cela s'ajoute sûrement des ordres contradictoires, où le contrôle se veut permanent. Tout contrôler, non pas pour éviter les bavures mais bien les fuites qui pourraient renverser le système.

Un temps il y a eu cette polémique qui tournait sur la toile comme quoi un policier aurait demandé son famas à un soldat le jour des attentats.
Bon, j'ai un doute sur la crédibilité de cette histoire...

Ordre ou pas ordre, on y va ou on y va pas ???

Hier, c'est une voiture de police qui brûle dans Paris. De cette image, on ne gardera que la catastrophe aérienne de la nuit. Malgré le respect que j'ai pour les victimes, elle fait les affaires de nos énarques.

Nous avons identifié les problèmes mais ils sont utiles alors... ils continuent à tuer !!!

La police du future sera une police privée. Ce jour-là un conseil j'espère que vous serez du bon côté de la barrière ou du mur (référence historique qui fait de nous, les sans-dents, des juifs polonais de 1940).

Je n'ai qu'un seul but servir Dieu et son fils Jésus Christ !!! Si le Roi n'est plus alors protège le peuple et cela pour ne pas l'oublier !!!

PS: Il faut avoir des contacts partout, cela vous permettra d'avoir la vérité et non les mensonges des merdias...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
@ Christus Regnat
Un vieux PM Beretta ou une Kalach' pas de souci. Comme nous disait un vieux lieutenant blanchi sous le harnais pendant mon service militaire:" jeunes gens, sachez qu'une balle perdue n'a pas de nationalité". Si je me fais braquer, je ne cherche pas à savoir si c'est un vieux flingue ou un truc récent, avoir un canon sur la tempe est un langage universel !
Bah, le monde évolue, la preuve je viens de voir que Nabilla pendant qu'elle faisait des selfies au tribunal a pris 6 mois de placard qu'elle ne fera pas de toutes façons. Finalement ça lui fera de la pub. Juste un tout petit peu de taule comme mon grand père a eu sa croix de guerre (entre autres) en 1917...
Chacun ses références, le monde change comme j'te disais....
Merisier.

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Chirac a cédé, Sarkozy a cédé, Hollande résiste. Bravo. Mais n'est pas Thatcher qui veut. Elle savait que la clef de la réussite était de faire plier le syndicat des mineurs. Dès le début de son mandat, elle s'est patiemment préparée à la confrontation pendant deux ans car à l'époque il s'agissait de faire des réserves de charbon pour éviter la pénurie. le conflit a duré deux ans et à la fin les socialistes doctrinaires qui avaient ruiné le pays ont cédé. Thatcher avait un plan avec un objectif. François le mou attend la fin de son mandat pour bomber le torse et n'a d'autre objectif que de s'accrocher au pouvoir car la loi El Komry est si édulcorée que même les patrons n'en veulent plus. Notre cher président s'obstine en parfait benêt fier de lui.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
En Belgique ça ne va pas mieux, du tout du tout.... les magistrats ont carrément envoyé des huissiers au ministère de la justice afin de réclamer que l'Etat paie les sommes auxquelles il a été condamnées (affaire des prisons délabrées, Etat condamné à verser des indemnités aux prisonniers pour "mauvais traitement").
Si l'Etat ne paie pas, les huissiers pourraient saisir des biens non-essentiels au bon fonctionnement... (ce qui est difficile, car il existe un précédent lors duquel les huissiers étaient repartis les mains vides, car même les oeuvres d'art décorant les bureaux sont "essentielles" car elles permettent aux fonctionnaires de se détendre..... et donc de produire un travail de bonne qualité dont nous récoltons le fruit aujourd'hui, n'est-ce pas)

Et pendant ce temps, les extrêmes grandissent... au dernier sondage officiel sur les intentions de votes aux législatives :
- En Belgique francophone : le troisième parti deviendrait le PTB, extrême gauche
- En Belgique néerlandophone : le troisième parti deviendrait le VB, extrême droite
Je remarque qu'un parti modéré-extrême, ou de "droite radicale", à savoir le PP, ne progresse quasi pas... pourtant son discours islamophobe, eurosceptique et climatosceptique devrait faire mouche... mais voilà, la Belgique est clairement séparée en deux cultures distinctes. Au Nord, quand ça va mal, on se tourne vers l'extrême droite, et au sud vers l'extrême gauche... (le patron du PP habite dans une villa qui vaut 10 millions d'euros - il essaie de la vendre - avec ça, il est bien difficile de trouver oreille bienveillante auprès des chômeurs et travailleurs exténués).
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
je partage tout à fait cet avis.
Economiquement, c'est plié. Voir les photos du stockage des wagons Fret Sncf par milliers immobilisés à Sotteville les R., Baltic Dry et tout le reste. Il y a des indices qui ne manquent pas.
Socialement, ça viendra inévitablement.
Au niveau bancaire, avec les taux négatifs, les banques nous préparent ce qu'elle appellent l' Union Bancaire (le mot est joli), c.a.d. la raclure de nos comptes.
Quant au stock d'essence, c'est bien de prévoir, mais la pression sur les approvisionnements ne pourront que rapidement libérer les approvisionnements des Stations Services...quoique un averti en vaut deux...
La première carte la plus "sensible au vent" de l' histoire, selon moi, c'est la carte sociale.
Lisez du Jovanovic pour vous faire une idée accessoire, bien qu'il exagère un peu, ses infos sont justes puisque tirées des Editoriaux. A tempérer cependant.
Quant à Mélanchon, il donne - de 2 mois à Valls pour sortir en courant.
En attendant ceux dans la campagne avec leur potager ne verront jamais venir le souffle de l' histoire, les arbres continueront à pousser, l'herbe folle aussi, pendant des milliers d'années. Les hommes passeront mais pas la nature. j'ai planté un ginko de 30 cm dans mon jardin, il y a 25 ans; aujourd'hui il a à peine 1,50 m. Sans s'y attacher, il nous donne l'ordre du temps face à aux effervescences humaines, ça calme.
On a eu "Un pont trop loin"( film)..., des élus trop corrompus, des banques trop avides, des migrants trop nombreux, des impôts trop iniques, on vient d'avoir ce qui va faire sauter le couvercle : La Loi de Trop !
La tempête de 1999, du 26 décembre a arraché le Moulin de Valmy qui trônait sur 200 ans de République. Un grand signe.
La République des mâcons se meure, vive le retour aux "fondamentaux"!
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Si on doit vraiment laisser 80% des hydrocarbures dans le sous-sol, comme le préconisent certains, tout en sachant qu'il faut privilégier les usages prioritaires (agriculture pour nourrir les terriens, transport de vivres pour fournir les vivres aux aggl  Lire la suite
peak_oil - 23/05/2016 à 14:29 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX