Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Conséquences du Brexit : HSBC pourrait déplacer ses activités en France ou en Irlande

IMG Auteur
Publié le 13 janvier 2017
498 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 1 vote, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

Haaaa… voilà les conséquences « dramatique » du Brexit. HSBC, l’une des banques les plus grosses au monde, va donc devoir partir du Royaume-Uni… Enfin, pas tout HSBC, seulement les 1 000 personnes nécessaires à la poursuite des opérations pour que la banque puisse continuer à traiter les opérations en euro en ayant une filiale en zone euro.

Bref, comme je vous l’avais dit, il ne s’agira que de quelques centaines de collaborateurs par banque.

Il y a également peu de chance qu’ils arrivent tous en France, car le cadre fiscal irlandais est évidemment sans commune mesure, sans compter qu’ils partagent tout de même la même langue, ce qui facilite grandement les opérations quotidiennes.

De son côté, sachez que Goldman Sachs compte déménager de Londres à Francfort les postes nécessaires… Autant dire que pour le moment, personne ne se précipite pour venir s’installer à Paris, grande place financière mondiale et paradis fiscal bien connu (c’est ironique évidemment) avec taxation des revenus du capital alignée sur ceux du travail. Une idée brillante de nos socialistes dont on voit bien les conséquences… Une perte de plus en plus forte de l’attractivité de notre pays.

La décision du Royaume-Uni de quitter l’UE, prise lors du référendum du 23 juin 2016, a créé bien des incertitudes pour le secteur bancaire. Ainsi, appréhendant le Brexit, la banque britannique HSBC envisage de reprendre ses billes à Londres.

Le président de la banque britannique HSBC Douglas Flint a récemment annoncé qu’il pourrait transférer certaines de ses activités de Londres vers l’Europe continentale, et ce, avant même que le Brexit ne soit effectif, par mesure de prévention.

La sortie britannique risque de priver les institutions basées à Londres de leur accès au marché unique européen, c’est pourquoi la HSBC doit prendre des actions préventives afin d’assurer à ses clients qu’ils puissent continuer de recevoir les services que nous leur proposons aujourd’hui, a déclaré M. Flint devant la commission du Trésor du parlement britannique.

« Cela nécessiterait de déplacer des activités (…) vers la France, l’Irlande, les Pays-Bas ou tout autre endroit en Europe où nous opérons », a-t-il indiqué.

Quant aux problèmes avec les emplois, M. Flint a déjà évoqué au lendemain du référendum de fin juin la possibilité de déplacer un millier de personnes à Paris, si nécessaire.

Non seulement les plus grandes banques britanniques se préparent à déménager hors du Royaume-Uni au cours des premiers mois de 2017, la grande banque américaine Goldman Sachs, qui a d’importantes activités dans le centre financier de Londres, se prépare à la sortie programmée du Royaume-Uni de l’Union européenne en créant des ponts supplémentaires avec l’Europe.

Elle entend transférer une partie de ses actifs en Allemagne. La majorité des Britanniques ont voté pour la sortie de l’UE lors du référendum du 23 juin. Le 2 octobre, la Première ministre britannique Theresa May a signalé que le Royaume-Uni appliquerait l’article 50 du Traité de Lisbonne, afin de déclencher la procédure du retrait de l’Union européenne avant fin mars 2017.

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX