Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Démission de M de Villiers, la déconstruction des Etats se poursuit… Liliane Held-Khawam

IMG Auteur
Publié le 19 juillet 2017
1225 mots - Temps de lecture : 3 - 4 minutes
( 11 votes, 4,9/5 ) , 15 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
15
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Le chef d’état-major de l’armée française a démissionné ce matin.

Ce retrait fait suite à une semaine de tension au plus haut niveau de l’Etat français, représenté par le président Emmanuel Macron. En cause, la coupe sévère du budget de l’armée concoctée par le nouveau gouvernement.

Tout ceci a fait dire à M de Villiers:

«Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays. Par conséquent, j’ai pris mes responsabilités en présentant, ce jour, ma démission au Président de la République, qui l’a acceptée», écrit le général.

Au-delà donc des évènements (que vous pouvez lire ci-dessous), cette défection représente pour nous, une nouvelle étape franchie  dans la déconstruction des Etats de droit dans lequel s’inscrit dans le marbre la chose publique.

Or, cet Etat tel que nous l’avons connu est en train de disparaître:

  • La politique monétaire a été remise à des entités privées.
  • Les finances publiques ont été remises au marché financier.
  • Les services publics ont été largement privatisés
  • Les territoires nationaux ont non seulement été découpés, mais aussi fusionnés pour certaines régions avec des régions de pays voisins, mettant ainsi un terme définitif aux frontières nationales.
  • Les lobbies ont été invités dans les constitutions et les traités de libre-échange, à jouer un rôle dans les politiques « nationales » et communautaires.
  • Les portes-tambour, qui définissent le passage des hommes politiques vers les conseils d’administration des grandes multinationales -mais aussi leurs ONG- et vice versa, créent plus de vent que bien d’éoliennes…
  • Les ventes des biens de l’Etat à bon compte aux mêmes multinationales sont non seulement admises dans les plus hautes sphères, mais souhaitées et planifiées avec plus ou moins de transparence.
  • Les aides publiques – hérésie de la doctrine libérale- offrent des milliards à un certain niveau d’agents économico-financiers de la planète, à des fins d' »investissements« 
  • L’épargne nationale a été mise à disposition de la planète finance pour lui permettre de continuer ses emplettes pour la satisfaction du petit nombre et le plus grand malheur des épargnants, retraités et clients des assureurs. Avec un âge de retraite sans cesse relevé et une suppression de la remise de capitaux au moment du départ à la retraite, les financiers du grand casino planétaire sont à l’abri pour un bon bout de temps…
  • Nous avons vu récemment comment la Suisse construisait son e-gouvernement avec une administration dématérialisée qui va jeter un bon paquet d’emplois publics à la rue, mais qui va faire bénéficier d’un juteux  business la même caste de multinationales globalisées.

A cette longue liste, non exhaustive de démantèlement des républiques et autres confédérations, nous pouvons ajouter le service offert par une armée nationale.

Cette appellation d’armée nationale doit disparaître avec tout ce qui a trait de près ou de loin au mot national. Les activités seront tôt ou tard remises soit à des organismes supranationaux tels que l’OTAN, soit à des entreprises commerciales telles que Blackwater (voir la guerre en Irak). Le plus probable est que l’activité militaire sera remise aux deux entités.

Les armées nationales n’auraient plus alors de raison d’être…

Quant au budget militaire, il est à parier que la solution de remplacement coûtera in fine bien plus, mais correspondra au nouveau modèle voulu par le monde de la politique aussi bien de droite que de gauche.

Liliane Held-Khawam

Le chef d’état major de l’armée s’était confronté au chef de l’Etat sur la question budgétaire. Libération

  •  Le général de Villiers démissionne, après une semaine de crise avec Macron

Est-ce la fin d’une crise ou les prémices ? Le général Pierre de Villiers a annoncé mercredi matin sa démission dans un communiqué transmis à l’AFP. «Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays. Par conséquent, j’ai pris mes responsabilités en présentant, ce jour, ma démission au Président de la République, qui l’a acceptée», écrit Villiers, qui fêtera ses 61 ans dans quelques jours.

Sa décision conclut une semaine très tendue entre le chef d’état-major des armées et le Président de la République. Premier acte mardi 11 juillet : dans Le Parisien, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin annonce des économies de 4,5 milliards dans le budget 2017. Pour la défense, ces coupes s’élèvent à 850 millions d’euros, le surcoût des opérations extérieures (Sahel et Levant) et intérieure (Sentinelle), jusqu’ici pris en charge par l’ensemble des ministères. La nouvelle planait dans l’air depuis le début de la semaine, poussant la ministre des Armées, Florence Parly, à annuler des déplacements pour tenter de convaincre Edouard Philippe. En vain donc. Mercredi dernier, le sujet est abordé à l’Elysée, lors du conseil de défense hebdomadaire. Villiers fait part de son opposition à cette coupe et aurait même repris la parole après sa ministre de tutelle pour insister. Cette expression aurait irrité Macron et son entourage. Le chef d’état-major ne relâche pas ses efforts dans les heures qui suivent. Entendu par la commission de la défense de l’Assemblée, il dit tout le mal qu’il pense de la nouvelle donne budgétaire. Une phrase sort dans la presse : «Je ne me laisserai pas baiser comme cela.»

A lire aussi : Le budget des armées met Macron sur la défensive

Nouveau rendez-vous jeudi soir, pour le traditionnel discours du chef des armés – le président de la République – aux militaires, à l’hôtel de Brienne. Dans sa longue prise de parole, Macron corrige le chef d’état-major, sans le nommer, mais très sèchement : «Je considère qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique. J’ai pris des engagements. Je suis votre chef. Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir. Et je n’ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire.» Depuis, chacun se perdait en conjectures : Pierre de Villiers allait-il démissionner ? Après tout, il venait d’être prolongé un an à ce poste alors qu’il aurait pu prendre sa retraite. Allait-il se battre pour le budget des armées jusqu’au bout ? Macron laissait la porte ouverte à son départ dans Le Journal du dimanche : «Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change.»

«Un homme intègre aux valeurs fortes»

Auprès de beaucoup, Villiers jouit d’une excellente réputation. Patricia Adam, présidente PS de la commission de la défense de l’Assemblée sous le quinquennat précédent, ne tarit pas d’éloges à son endroit : «Un homme intègre aux valeurs fortes, généreux et plein d’humanité.» Didier Le Bret, ancien coordinateur national du renseignement qui l’a fréquenté dans les Conseils de défense, loue son «sens de l’intérêt général» : «C’est un grand officier comme l’armée française en compte à chaque génération. Il dit la vérité, ce n’est pas un courtisan.» Un général qui a coutume de dire ce qu’il pense. Après l’attentat de Nice, quand il a fallu rappeler des jeunes recrues qui devaient prendre du repos après dix-huit mois intenses, il a tiré la sonnette d’alarme auprès du Président de la République, raconte Le Bret.

Lire la suite sur http://www.liberation.fr/france/2017/07/19/le...-macron_1584778

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Irak | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Irak | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (11 votes)
>> Article suivant
"A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver !" Saint Augustin (354-430)/
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Je vous invite à faire un petit test dans votre entourage. Evoquez le concept de souveraineté d'un état, d'un pays !

Vous allez voir les sourcils de vos interlocuteurs prendre la forme d'accents circonflexes. Vous aurez même droit à des baillements, et dans le pire des cas à des moues réprobatrices.

Pensez donc, parler de souveraineté semble être une véritable insulte en ce début de 21ème siècle.

En quoi cela est-il important ? Ca ne change strictement rien à nos préoccupations quotidiennes. Pire, le mot aurait plutôt des relents nationalistes. Si vous insistez il se trouvera certainement un socialopard pour vous traiter de nazi.

Cette situation consternante est le résultat d'un terrible conditionnement médiatique et d'un dévoiement du vocabulaire.

La souveraineté est dépassée, et c'est Macron qui vous le dit. Notez bien que les précédents présidents (ceux qui se sont succédés après De Gaulle) ont combattu la souveraineté nationale avec autant de zèle.

Dès lors, les dernières élections présidentielles n'étaient rien d'autre qu'un référendum sur la souveraineté. Et les Français ont répondu qu'ils souhaitaient l'abandon définitif du modèle de l'état nation doté des attributs de la souveraineté.

La France n'existe donc plus. La montée en puissance d'une dictature Européenne en charge de la liquidation des peuples est donc inéluctable.

Planquez vous, le rouleau compresseur arrive !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@ glanduron
Absolument d'accord avec votre commentaire (une fois de plus!!!).
Cela dit, je ne vois pas en quoi le fait que les pays soient souverains est une entrave à leur bonne entente. Par comparaison, on pourrait dire aussi qu'il y a des milliers de variétés de plantes différentes appartenant à la même espèce qui cohabitent car adaptées à leur biotope. Il n'y a que Monsanto pour vouloir les ramener à qqs variétés basiques et surtout contrôlables...
A l'extrême limite on pourrait dire que l'UE serait une entité suffisamment grande (après avoir phagocyté les "petites" nations) pour se retrouver un jour en conflit armé avec une grande puissance étrangère (au choix!!!). Ce ne serait plus qu'une question de taille!
Parce que si l'UE devient une super puissance, il s'agira bien de la "souveraineté"
européenne!!!
Moi ça me va très bien d'être Français et de vivre en bonne harmonie avec mes voisins européens.
Nos dirigeants sont comme les syndicalistes: toujours plus, toujours plus. Le seuil d'harmonie étant dépassé, tout le bazar est bloqué.
La seule chose qui me console, c'est que les 1% de résistants de 1940 (et encore, 1% ????, même pas) on fini par faire tout basculer au bout de qqs années, même s'il a fallu une aide extérieure. Moi je dis que tout est possible! Nos gugusses du type Merkel/Macron/Draghi continuent de replâtrer un système bâti sur du sable, qui ne sera jamais pérenne et finira par les étouffer. Je n'ai aucune confiance dans l'avenir de l'UE, institutions, monnaie...
Merisier.



Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Faut il y voir un syndrome recurrent ?"

@Fortuna

Je pense que oui! Pour Macron, la France est n'est plus qu'un paillasson!Il a été missionné par la haute finance dont il avait été un commis zélé, pour faire "avancer" le dessein de l'UE outil de destruction des nations! Que Macron fasse jouer, après avoir obtenu un blanc-seing d'une majorité d'électeurs à défaut de Français, ce qui tient "d'hymne" de l'UE au lieu de la Marseillaise est parfaitement cohérent! Macron a enfilé un costume dont il n'a que faire: sa mission est autre que celle d'un président de la république digne de ce nom!

Que Macron piétine ou s'essuie les godasses que ce qui symbolise la France est logique. Même si c'est révoltant, de la part de l'ancien de Rotschild cela ne doit pas surprendre!Malheureusement.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Par certains cotés (du coté des gens qui l'ont mis au pouvoir) il me fait penser à Georges Pompidou.

Je m'attends donc à une loi de type 1973. Peut etre sera ce l'autorisation des Eurobonds ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
François Hollande avait "démissionné" le général de la gendarmerie qui avait osé présenter les problèmes de son institution , au lieu de les taire. S' inspirant du plus mauvais exemple de son prédécesseur , Macron démissionne le CEMA des armées pour le même motif : ose rendre compte sincèrement et objectivement des problèmes de l' armée qui ne peut plus assurer les missions qui lui sont réclamées. Si il croit que Hollande est un bon exemple a suivre , Macron va terminer avec la même popularité ou pire . Mes profonds Respects mon général et Honte a " Je suis votre chef " ( un petit chef , comme il y a un petit juge , au premier plan de l' actualité )
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
De toutes les manieres la France est en train de se faire envahir et la Grande Muette est egalement totalement aveugle de ce cote la
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
Les 950 millions vont probablement servir a financer l'accueil de quelques centaines de milliers d'immig.. pardon, de refugies, d'ailleurs
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
Encore un peu et le coût de la Défense, la seule dépense qui légitime le caractère obligatoire de l'impôt, atteindra la moitié du coût du service de la dette.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Là je vous corrige Pâris: l’impôt sur le revenu n’a rien de légitime. On peut bien taxer la consommation mais taxer le fruit de votre travail est une mauvaise chose. La sécurité nationale est une des seules véritables fonctions régaliennes de l’état. On peut certes reprocher aux militaires de vouloir tous les gadgets de la techno dernier cri, mais lorsqu’on leur demande d’effectuer des missions à l’étranger et qu’on les prive de moyens, c’est mettre de braves soldats en situations de risque. Je crois qu’on ne connait pas la raison fondamentale du différend entre Macron et De Villiers et qu’on fera tout pour nous le cacher. Reste que le militaire est un homme d’honneur qui sait ce qu’est la force morale dans la tradition.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Peu importe l'assiette de l'impôt, je parlais du principe même. Du droit moral de prendre de force, de la différence avec un vol. Ça nous rajeunit pas,ça remonte à Philippe le Bel.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dans le meme registre Macron a fait jouer l'hymne europeen (Ode a la joie) et non pas la Marseillaise le jour de son investiture.

Faut il y voir un syndrome recurrent ?
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Rien a craindre de ce cote la. Attendez vous a ce que l'armee francaise soit remplacee par l armee Allemande (hum, pardon, europeenne) dans 3, 2, 1...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Hum (!) Pas sur, la Wehrmacht est dans un état déplorable, peu de véhicules en état, une aviation moribonde et des fusils qui tirent dans les coins quand on ne le leur demande pas .
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@ Josey Wales

Vos craintes sont infondées. Avec Merkel, l'armée allemande se trouve elle aussi dans un état lamentable.Les militaires allemands sont réduits à être des supplétifs de l'armée US.La sinistre Merkel n'a jamais rien refusé,dans le cadre d'opérations extérieures aux boutefeux américains...

E, Allemagne,les militaires sont fréquemment réduits à jouer aux valets de chambre des hôtes de Merkel...

L'Allemagne,"merkellisée" jusqu'à la moëlle,n'a pu grand chose à voir avec celle de la 1ére moitié du 20e siècle!

Le personnel politique allemand est d'une indignité absolue.Les performances économiques allemandes sont un trompe l'oeil considérable! Merkel avec sa politique insensée a asséné le coup de grâce ) l'Allemagne.Macron, son admirateur va faire la même chose en France! Macron est une sorte de Merkel en costard cravate. On pourrait sans hésitation,pour évoquer le duo funeste, parler de Merkcron ou de Mackel!


Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Mackerel sonnerait pas mal.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
@ glanduron Absolument d'accord avec votre commentaire (une fois de plus!!!). Cela dit, je ne vois pas en quoi le fait que les pays soient souverains est une entrave à leur bonne entente. Par comparaison, on pourrait dire aussi qu'il y a des milliers de  Lire la suite
merisier - 30/07/2017 à 14:19 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX