Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

IVG : le futur combat pas très net de Vallaud-Belkacem

IMG Auteur
Publié le 16 septembre 2013
1386 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 15 votes, 4,1/5 ) , 37 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
37
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

Mes bras, qui étaient déjà tombés à de multiples reprises ces derniers temps, sont à nouveau au sol. Je tape à présent avec mon nez, ce qui me ralentit considérablement. Et quelle est la raison de cette chute inopinée et incapacitante ? Une nouvelle exaction de Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parlote du gouvernement et ministre du droit des femmes.

Et cette fois-ci, c’est plutôt la partie Ministre du droit des femmes dans le pif des hommes qui s’est bruyamment exprimée en faisant plein de bruit avec sa bouche.

Elle aurait dû écrire, mais ses petits doigts potelés étaient bien fatigués après l’épuisant travail de rédaction qu’elle nous avait asséné, via Libération, dans l’un de ces moments de torpeur politicienne scribouillarde qui laissent pantois le lecteur normalement constitué.

Avec un brouet spectaculairement indigeste dans lequel le sujet, habilement camouflé dans des tournures de phrases imbitables, transparaît très difficilement, la porte-parlote rouspétait alors sur les vilains qui ne voulaient pas de cet égalitarisme taillé à la faucille (c’est elle) et au marteau (c’est son pote Vincent). Pourtant, tout est bien clair dans sa tête (et seulement là) : « l’enjeu », nous dit-elle avec obstination,

« c’est la place de la culture et de la création dans la société de l’égalité que nous construisons pour demain, pas la guerre des ambitions personnelles, encore moins je ne sais quelle guerre des sexes ou des générations. »

24hGold - IVG : le futur comba...

Autrement dit, la ministre prétend placer avant une compétition homme-femme le rayonnement culturel français, tout en imposant l’égalité, et en évitant de froisser les ambitions des uns et des autres. C’est, on peut le dire, du parfait charabia xyloglotte. Et la certitude qu’il s’agit bien de gros n’importe quoi est confirmée lorsqu’on lit que la ministre entend imposer l’égalité homme-femme dans le domaine de la culture, trop machiste à son goût, alors que, dans le même temps, on n’entend guère la pauvrette se prononcer sur le déséquilibre pourtant flagrant (en faveur des femmes) dans l’enseignement, la magistrature ou le secteur hospitalier. Pas de doute : Najat pipeaute à fond.

En réalité, la pesante performance de la porte-parlote est un pur exercice de style (catégorie BTP soviétique) destiné exclusivement à fermer le clapet des cultureux qui auraient eu l’impudence de remarquer que l’égalitarisme, c’est bien joli, mais ça aboutit à un généreux n’importe quoi surtout lorsqu’il est trempé dans de gros bains gluants de dogmatisme autoritaire. C’est un peu une circulaire ministérielle en lettre ouverte, et ça sent bon le petit taquet entre gens du milieux, à la limite de la private joke. L’impact sur la société réelle sera, fort heureusement, comme un discours de Hollande : à peu près nul et sans intérêt.

En revanche, n’est absolument pas nul et sans intérêt le fait que la ministre du Droit des femmes ait commandé en avril dernier un rapport sur la façon dont l’information à propos de l’IVG était présentée sur Internet. De même que ne sont pas sans intérêt les conclusions qui ressortent (à la façon d’un alien d’un ventre fécond) de ce rapport : sur les interwebs, les anti-avortements tiennent le haut du pavé, sont les premiers référencés, sont les plus visibles sur le Web, c’est incroyablement scandaleux et il faut absolument faire quelque chose, de préférence maintenant, tout de suite, et avec l’argent du public.

Le pire est que les anti-IVG, au lieu de contester ouvertement le droit à avorter, utilisent internet pour des remises en causes « insidieuses » (c’est le terme du rapport) : les anti ne cherchent plus à attaquer directement ce droit, mais – je cite toujours, c’est fabuleux – tâchent de dissuader les femmes d’y recourir.

Quelle bande de faux-jetons ! Ils ne reculent devant aucun procédé rhétorique, les salauds !

Ce serait comme si le gouvernement ne cherchait plus à attaquer directement le droit d’expression, mais tentait de dissuader les gens de s’en servir par de multiples lois mémorielles, l’insertion de délits spécifiques, la créations de tabous de vocabulaire et une solide auto-censure. Ou tentait de noyer les opinions exprimées sur internet par une action résolue. Ce serait, oh, … ce serait scandaleux.

24hGold - IVG : le futur comba...

Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : comme les sites officiels se sont connement contentés de louanger l’IVG via des rubriques enfouies dans les arborescences feuillues, multiples et rudement bien organisées sur sante.gouv.fr ou sur le truc du planning familial, ils sont moins bien positionnés que les sites anti-IVG qui profitent honteusement de leur nom finement ouvragés comme ivg.net … Dès lors, le rapport préconise la création d’un site institutionnel dédié (Précipitez-vous : « avortement-pour-tous.fr » est encore disponible !) L’idée est qu’il devra, je cite :

« porter une parole publique claire et volontariste, qui affirme le droit à l’avortement et défende la légitimité de toutes les femmes à y avoir accès. »

Et puis tant qu’à faire, allons plus loin. Après tout, c’est l’argent gratuit du contribuable et le robinet est déjà ouvert en grand : créons un joli label permettant de faire le tri entre les sites compatibles avec la République (i.e. : pro-IVG) et les sites de propagande (les autres). Mais cela ne suffit pas : profitons-en pour envisager sérieusement une réflexion sur le « délit d’entrave » à l’IVG que la loi Neiertz avait introduit, en 1993, en réaction aux commandos anti-IVG des années 1980. Cette loi punit les actions anti-IVG. Mais toute cette information pardon propagande anti-IVG pourrait facilement rentrer dans la case des pressions psychologiques, par exemple, ce qui permettrait d’y mettre fin par voie de tribunal. Intéressant, non ?

Cette cataracte de recommandations consternantes du Haut Conseil à l’Égalité Entre les Femmes et les Hommes À Coups de Tatane S’il Le Faut appelle évidemment quelques réflexions que je vous livre ici.

D’une part, on peut se demander pourquoi les informations désagréables (et pourtant correctes) sur l’avortement ne sont pas présentes sur les sites gouvernementaux « officiels ». En effet, si ces sites se doivent de présenter des informations correctes et complètes comme ils entendent le faire au travers des conclusions de leur magnifique rapport, il leur appartient normalement d’expliquer qu’un avortement comporte des risques (physiques et psychologiques). Cette information n’y est pas présente directement, ce qui constitue bien un biais de présentation de l’acte en lui-même.

Notez bien qu’il ne s’agit pas ici de reprocher aux sites gouvernementaux d’être partiaux et favorables à l’IVG ; c’est un choix qui peut être assumé, mais qui, dans ce cas, est en parfaite symétrie des sites non-gouvernementaux qui eux, présentent alors l’autre face de la pièce. Ce qui est problématique ici est qu’en substance, le rapport préconise dans ses recommandations des méthodes diverses visant à utiliser la puissance publique pour noyer l’information désagréable pour eux, ou, pire, à la museler purement et simplement par l’extension de la loi. Ceci n’est pas très joli joli, madame Vallaud-Belkacem, et ressemble bien à de la censure.

D’autre part, on peut se demander pourquoi de l’argent public devrait être mobilisé pour contrer des sites qui n’ont rien coûté au contribuable. Pourquoi ne trouve-t-on pas, symétriquement aux associations anti-IVG, des associations pro-IVG, financées avec l’argent de leurs membres (et pas des subventions publiques, merci) dont les fonds pourraient servir à une optimisation SEO un peu moins branquignole que celles des sites gouvernementaux actuels ? Qu’est-ce qui empêche les personnes qui se sentent concernées de lancer, à bon droit, une souscription, par exemple avec une émission télé pour récolter des dons (on pourrait l’appeler Avorthon, tiens) ?

La loi autorise actuellement l’avortement pour les femmes qui le désirent. La loi autorise aussi l’expression d’opinions relatant les éventuels dangers et les potentiels méfaits de l’avortement. La loi permet à des associations de se monter pour favoriser l’information claire et complète sur la pratique, ou même la propagande orientée dans un sens ou l’autre. Il y a donc tout ce qu’il faut, actuellement, pour informer les patientes correctement. Charge, ensuite, aux personnes qui se sentent motivées de le faire.

Le fait que nos politiciens envisagent ainsi le recours à la loi, la coercition et l’obligation pour compenser le manque de motivation de certains (ou contrer la surmotivation d’autres) en dit long sur leur mentalité : penser autrement et le dire, ce serait nuire, et il faudrait le punir.

On voit très bien comment ça commence, où ça mène et comment ça se termine.

Fascism : do you think it'll be this obvious ?

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,1 (15 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
@LOUIS L.

Je me range à la pertinence de votre argumentation. Je ne puis que vous encourager à persévérer sur cette voie qui me semble excellente à tous points de vue.
@LOUIS L.

Je suis désolé de devoir relever quelques erreurs dans ce que vous affirmez.

1) L'évidence n'est pas une croyance (EX VIDERE) puisqu'elle procède de la vue.

2) Einstein a volé la théorie de la relativité à Henri Poincaré. Renseignez-vous.

3) La théorie de la mécanique quantique est une fausse théorie qui a un caractère prédictif tout comme la théorie des épicycles de Ptolémée. Renseignez-vous.

Excusez-moi de ne pas pouvoir continuer cette discussion, mais je sens que c'est une perte de temps.
#calefactor

1) vous ne liez, arbitrairement, l'évidence qu'à un seul de nos cinq sens et c'est moi qui serais dans l'erreur; amusant .

2) Votre dilatoire affaire de vol, réelle ou supposée, n'empêche nullement la bombe atomique de fonctionner à l'exact opposé de la création de matière puisqu'elle anéantit un peu de matière pour lui rendre sa nature primitive de colossale énergie. Renseignez vous.

3) Pour parler de théorie quantique, vous êtes en retard de quelques trains car elle a gagné ses lettres de noblesse depuis un bon moment en devenant la physique quantique. renseignez-vous

Ce n'est donc que sur votre constat de perte de temps que je suis d'accord avec vous.
Quand ils auront aidé à raccourcir la vie par les deux bouts (avant même la naissance d'un côté et celle des vieux ou des malades à l'autre bout)
Quand ils auront bien poussé au désespoir et au suicide ceux dans la force de l'âge qui se donnent du mal.
Il ne leur restera pas grand monde à gouverner, ni grand monde à taxer !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Pierre70

La faille de votre raisonnement est très commune car vous refusez de constater une évidence. Et cette évidence est la suivante : l'homme est un animal. Même pas supérieur aux autres sur le plan pourtant essentiel de la dignité naturelle. Le cheval et surtout, le chat et autres félins sont mieux naturellement dotés en dignité que l'être humain. Cette théorie des droits de l'homme est une déclaration autoproclamée qui ne repose que sur une longue série de sophismes. C'est la fameuse erreur anthropocentriste vétérotestamentaire.

L'homme ne descend pas du singe pour l'unique raison qu'il est toujours un singe...
Pour savoir quel camp choisir au sujet de l'IVG, il suffit d'appeler "chat"un chat. L'IVG consiste à mettre à mort un être humain et comme je crois aux droits fondamentaux dont le premier est le droit à la vie, je me range du côté des antis. Contrairement à ce que dit le pouvoir pro-avortement, l'embryon est le premier stade d'évolution d'un être humain, il s'agit d'un individu unique qui a les mêmes droits que tout les autres êtres humains plus âgés. La naissance est une étape qui ne change rien aux droits naturels de chaque êtres humains. Si cela est accepté, la civilisation et la logique voudraient que la loi autorisant l'IVG soit un crime contre l'humanité et les discours en faveur de l'IVG des apologies de crime contre l'humanité. La victime d'une IVG est un être humain parfaitement innocent tué par un soi-disant médecin par la volonté de sa propre mère et avec ou sans le consentement de son propre père, le crime absolu. Cet être humain condamné au premier stade de sa vie est abandonné de tous, il n'a aucun droit, pas même la pitié.
Les états qui autorisent cette barbarie ne peuvent pas faire partie de la civilisation.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
@Pierre70

La faille de votre raisonnement est très commune car vous refusez de constater une évidence. Et cette évidence est la suivante : l'homme est un animal. Même pas supérieur aux autres sur le plan pourtant essentiel de la dignité naturelle. Le cheval et surtout, le chat et autres félins sont mieux naturellement dotés en dignité que l'être humain. Cette théorie des droits de l'homme est une déclaration autoproclamée qui ne repose que sur une longue série de sophismes. C'est la fameuse erreur anthropocentriste vétérotestamentaire.

L'homme ne descend pas du singe pour l'unique raison qu'il est toujours un singe...
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Je confirme que la pilosité de certains les rapproche de la gent simiesque.

Par ailleurs, il est manifeste que certains, sans qu'il soit prouvé qu'ils en descendent, semblent remonter au singe.

Pour le reste, ne pensez vous pas que vous exagérez ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Gretel

Développez votre argumentation, sinon cet échange n'est pas constructif.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ calefactor,

" la faille de votre raisonnement est très commune car vous refusez de constater une évidence. et cette évidence est la suivante : la terre est plate. " Voilà à peu prés ce que disait l'inquisiteur à Galilée, non sans ajouter, pour mettre en relief la crétinerie de son interlocuteur : " si, contre la plus élémentaire évidence, elle était plate, les mers ne manqueraient pas de se vider ."
Ce qu'ignorait alors ce raisonneur de l'apparence, c'est qu'une évidence n'est autre qu'une croyance.
Comment peut-on encore faire aveuglément confiance à une évidence depuis que la physique quantique met en cause l'existence même de la matière, depuis qu' Einstein à, par ailleurs établi que la matière est un hyper concentré d'énergie, d'où le principe de la bombe atomique.
Vous croyez, en bon mécaniste que l'homme n'est qu'un animal.
D'autres croient, en bon spiritualistes, que l'Homme est un être spirituel incarné dans une chair animale.
C'est croyance contre croyance et toute preuve est hors de notre portée.

L'Univers m'interroge et je ne puis songer,
Que marche cette horloge et n'ait point d'horloger.

Voltaire sur son lit de mort.

C'était, pour lui comme pour moi, et Pierre 70, semble-t-il, une évidence.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je n'ai jamais compris l'intérêt de cette querelle sur l'IVG. C'est une affaire privée.

Quant à la morale, voici ce que j'en pense : la notion de bien et de mal est une fantaisie intellectuelle. La morale, qui repose sur la notion de bien et de mal a pour seul et unique objet la pérennité de l'ordre établi. Toute révolution est à la base un renversement de la morale.

Quant à Vallaud-Belkacem, voici ce que j'en pense et ce que tout Français de souche, disons pour être large, de souche européenne et pas trop dégénérée devrait en penser : ce qu'elle dit n'a aucune importance. Elle n'a absolument pas le droit à la parole. Elle n'a rien à faire en France. Cette présence sur le sol européen de cette masse informe venue de tous les continents est suffocante. Je ressens la chose comme un sacrilège, un viol de notre nature la plus profonde dans ce qu'elle a de meilleur. Tous ces gouvernements qui se succèdent seront un jour jugés pour haute trahison. La conciliation n'est pas possible. Et vous pouvez par vous-même continuer ma pensée.

Le vrai problème, c'est qu'en Europe, la population est en phase de rapide dégénérescence et seule une politique intelligente d'eugénisme peut rétablir la situation. Le clonage humain est a priori la solution la plus simple pour résoudre ce problème. On pourra en cas de besoin utiliser comme mères porteuses toutes les femmes présentes sur le territoire. Une sorte de service national de la maternité. Je suis bien conscient que mes propos vont scandaliser bon nombre de ces malades mentaux qu'on appelle bien pensants et j'en suis profondément désolé (je voulais dire profondément heureux, bande de taches). Qu'est-ce qu'un bien pensant? C'est un conformiste pathologique. Qu'est-ce qu'un conformiste? C'est quelqu'un prêt à tout pour conserver son petit confort psychologique et intellectuel et qui ne supporte pas la tension nerveuse. Bref, un faible. Ces gens ne représentent une force que du fait de leur nombre. La solution : en diminuer le nombre.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
calefactor,
" la notion de bien et de mal est une fantaisie intellectuelle "
Alors là , vous faites fort ! Qui n'a pas la notion du bien et du mal, est , par essence, un danger public.
Bien entendu, cette notion n'est pas identiquement jalonnée pour tous, d'où, à mon avis, la grande utilité de la loi de Kant vis à vis du caractère éminemment faillible de la conscience.
Elle édicte que, pour savoir si ce que nous conseille notre conscience est, objectivement de l'ordre du bien ou du mal, il suffit de se poser la question: " Peux-tu vouloir que tout le monde en fasse autant "
Une réflexion approfondie et pertinente là dessus, nous ouvre toujours la voie.
Mais peut être êtes vous plus fin que Kant ?
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@LOUIS L.

Il semble que m'a réponse ne soit pas passée suite à une mauvaise manipulation de ma part, je vous la réexpédie donc pour que vous puissiez pousser la réflexion un cran au dessus :

Je ne suis pas immoral mais amoral. C'est une grande différence. Je suis évidemment un être moral puisque je suis un être social, ce qui ne m'empêche pas de percevoir le côté relatif de la morale. Tout groupe humain décrète pompeusement que ce qui est bon pour le groupe est bien et que ce qui est mauvais pour le groupe est mal. L'origine de la morale est absolument sociale. L'individu en tant qu’individu isolé n'a pas besoin de morale mais de valeurs. Cela devrait s'appeler l'éthique si les mots avaient un sens.

Kant... Kant-à-lui... est assez barbant. Et d'ailleurs, je n'ai jamais pu terminer l'un de ses livres. Sa morale est simpliste, comme toutes les morales d'ailleurs. Selon lui, par exemple, on ne peut jamais mentir, quelles que soient les circonstances. En réalité, mentir à ses ennemis est un devoir de guerre et donc, procède d'une morale, bien entendu. Nietzsche est beaucoup plus intéressant selon moi. Et au moins, je l'ai lu de A à Z. Nietzsche lui, contrairement à moi, était un danger publique. Je ne lui arrive pas à la cheville ce que je regrette. On fait son petit maximum... vous savez.

Je ne prétends pas être ceci ou cela. Mais l'essentiel n'est pas là car ma petite personne ne présente pas plus d'intérêt que la vôtre. L'essentiel c'est que cette société pue horriblement tant son état de décomposition est avancé. Je constate simplement que je ne peux plus vraiment faire partie de la communauté humaine. Je fais donc sécession. En fait, à seize ans déjà, je faisais sécession du genre humain sans le savoir. Il y avait quelque chose en moi qui ne collait pas avec le reste de la population. Je pensais à l'époque que je devais être un mutant. Si c'est le cas, je ne suis pas le seul. Beaucoup de gens, bien que cela constitue un petit pourcentage, sentent les choses comme moi.

Si je n'aime pas les Arabes, les Juifs, les capitalistes, les footballeurs et les gens qui sentent des pieds, ce n'est pas l'essentiel. L'essentiel, c'est qu'il y a quelque chose qui me dérange profondément chez l'être humain. Je crois que l'être humain a fait son temps et qu'on va passer à autre chose. (Après la troisième guerre mondiale qui devrait arriver dans quelques décennies au plus tard avant 2060.)
L'avantage, quand on aime pas son espèce, est qu'on a toujours la possibilité d'en réduire le nombre d'un individu
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Libertador

Bon! Je vois qu'on comprend vite. Petit problème : mon arsenal est limité...

Conclusion : ce n'est pas parce qu'on a prévu ce qui allait se passer qu'on en est la cause. Même si, à l'extrême limite et si je devais survivre à la troisième guerre mondiale, je ne porterais pas le deuil de l'humanité. Trop moche, trop bestiale, l'humanité... Mais si vous trouviez l'humanité fabuleuse, ce serait votre droit le plus strict. Je ne le discute pas. Question de goût. Mais au fait, aimez-vous l'humanité? Vous ne vous êtes pas prononcé sur le sujet.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'aime mon espèce, en effet.

J'ai du lire quelquepart qu'aimer c'est accepter les faiblesses. ce que je tente de faire.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Globalement, je préfère les chats : ils s'approchent de la perfection dans leur espèce ce qui n'est pas le cas de l'Homme qui n'est qu'un pont vers le Surhomme (Nietzsche).
Vous ne m'en voudrez pas de vous dire que personnellement je préfère les chattes.

Question de gout.

Concernant Nietzche, si mes souvenir sont bons il n'y a guère gouté. Ceci explique peut etre cela.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
J'apprécie beaucoup votre esprit Français. Continuez, vous êtes sur la bonne voie.
Merci à vous, à Louis L et Pierre de vos échanges !

Rafraichissants !

J'aime bien votre prose et votre côté mysantrope...

Le niveau remonte ...Enfin !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Noumounke

Le plus drôle, c'est que je ne suis même pas misanthrope au sens classique du terme. Généralement, les gens m'aiment bien. Et moi je fais le tri... Disons que j'aime bien les brave gens. Et même... j'aime bien les nègres. Je suis un grand ami des bêtes.

Pour continuer l'argumentation sur l'animalité chez l'homme, je dirais que l'homme a sans doute une âme, ce qui ne l'empêche pas d'être un animal un peu malsain. Une espèce transitionnelle en quelque sorte. Au fait, pourquoi les autres animaux n'auraient-ils pas eux-aussi une âme?

Pour ce qui concerne le niveau, il est comme vous dites, et c'est normal si on tient compte de l'efficacité de notre système éducatif.

Sinon, que signifie votre pseudo?

Bonne nuit.
"C'est une affaire privée"
Que faudrait-il donc pour qu'elle fût publique ??

Il s'agit bien d'une la décision définitive de quelques uns concernant la vie d'un tiers.

Si la naissance ou la non-naissance sont des affaires privées, la tenue de l'etat-civil aussi devrait être des écritures privées, non?
On pourrait remplacer les registres en mairie par la tenue d'un journal intime! Moins cher, non ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Rüss65

Hum! On peut tout envisager, blague à part.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Le pater familias romain avait droit de vie et de mort sur ses enfants, sans limite d'âge.
Sans doute parce que c'est là une "affaire privée" n'est-ce pas?
Iriez-vous jusqu'à dire que nous vivons aujourd'hui une reculade civilisatrice sur ce point par rapport à l'antiquité romaine ?
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
@Rüss65

Oui. En gros.
Moi, je me pose la question de savoir qui finance les sites anti-IVG. En grattant un peu, on doit trouver desz choses pas ragoutantes.
Cela reste un sujet sensible et repenser la politique gouvernementale sur le sujet est fondé : internet va vite, tres vite.
Donc oui, ca va couter des sous au contribuable, les memes qui payent l'installation des radars.
La cause semble en valoir le coup non?
Petite remarque : l'IVG est entré dans les meours, le combat a donc cessé pour les pros-IVG.
Ce sont maintenant les antis qui lancent l'offensive : qui veut le retour des faiseuses d'anges? Vous?
Laissons l'Etat toiletter ses sites IVG. Pour une fois que l'intention est louable.
H. Seize s'égare un peu sur ce billet : trop de rosé sous le soleil?
Evaluer :   1  8Note :   -7
EmailPermalink
Pas d'accord avec vous. Ces sujets de société ne seront jamais clos, comme la peine de mort ou le mariage homosexuel

Ce qu'une loi a fait, une autre peut le défaire si la société l'exige
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
D'accord avec vous sur le fond mais il convient de regarder les méthodes des antis et là il y a à redire: les faux témoignages n'en sont qu'un exemple. Les hommes et femmes doivent être informés et décider en connaissance de cause mais pas être manipulés surtout lorsqu'il s'agit d'ado.
Les articles de Mr Seize sont très orientés,il critique l'interventionnisme de l'état mais se garde bien d'expliquer les méthodes des antis,ça ne me semble pas très hônnete. Et je précise que je suis personnellement plutôt opposé à l'IVG mais je n'ai pas à choisir à la place des autres et les méthodes et les mensonges de ce groupe d'antis ne peuvent être acceptés.
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
Merci de votre réponse.

C'est toute la problématique du débat d'idées, et il me semble que, pour une fois et grace à internet, les petits sont au meme niveau que l'Etat et ses moyens tous puissants. Chacun peut s'exprimer et faire le tri.

Concernant les ados, je les pense particulièrement informés et responsables. Par exemple, ils vont plus chercher sur le net l'information que leurs ainés qui vont à l'abreuvoir gouvernemental de la télé d'Etat au rendez vous quotidien du 20 heures. C'est pour moi une preuve d'indépendance d'esprit.

Il faut donc se battre pour que la liberté d’expression continue d’exister et que la propagande gouvernementale ne soit pas le seul canal d’information .

Meme si certains tapent un peu fort et toujours dans le meme sens comme H16 mais cela dit c'est aussi ce qui fait son charme. Dans un univers médiatique et politiquement correct, un peu de couleur est une source de fraicheur.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Effectivement, statistiques à l'appui, le médium "téléviseur" perd de la "part d'audience" face à au medium "internet". Nous sommes connectés en permanence à l'information, et pas seulement, celle "censurée" et "distillée" par le 20h. Mais en revanche avons nous le "même niveau de que l'Etat" pour vous reprendre, là, j'en doute, pour preuve le mariage "pour tous" !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Je suis assez d'accord avec ce qu'avance Hercule ^^ le débat n'est pas clos sur ces sujets.

Pour ma part, par exemple, je pense seul la première IVG devrait être remboursée par la sécu et ainsi éviter ce que certains appellent les "IVG de confort".
Evaluer :   8  2Note :   6
EmailPermalink
120% d'accord avec vous sur la limitation au premier, ..... et encore,.....
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
merci ...

Pourquoi je limiterai au 1er, tout d'abord, parce qu'il faut laisser une chance (imaginer une bêtise, une erreur, ou un viol, une malformation...) la mère aurait un enfant qui lui rappellerait cet instant toute sa vie ! En revanche la deuxième fois ... faudrait vraiment que ce soit pas de chance pour que ce soit un autre viol ! Donc, la deuxième fois (or malformation ou pathologie grave), elle n'avait qu'à apprendre de ces erreurs ! zut !

Certains diront : "ben elle n'a qu'a le faire adopter". Je leur répondrai que les conditions d'adoption sont tellement drastiques qu'en 2012 seulement 1.500 enfants ont été adoptés, alors qu'il y a 225.000 avortements en France chaque année (pour toutes raisons)! imaginez le nombre d'enfant à adopter !
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Ca, ça ressemble à un point de vue comptable.
Philosophiquement, on peut être pour ou contre mais "un peu pas trop" ça n'est pas tenable.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'ai souvenir d'une conversation...

Une assistance sociale avait fait du chantage pour pousser des parents à avorter contre leur gré (à eux deux).
Deux fois elle avait réussi.
Jusqu'à une troisième grossesse, qui les a poussés à "se rebeller" et à garder le gamin... pour leur plus grand bonheur !!

J'étais bien mal à l'aise à les entendre...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
ils n'auraient pas dû accepter la première fois ! encore une fonctionnaire zélée !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Zèlée ??
Mais dans le cadre de quels ordres, de quels objectifs ??

Refuser... A la troisième fois ils étaient d'avantage sûrs d'eux. Ils savaient surtout d'expérience le mal profond que leur avaient causé les précédentes.
Ils avaient une situation familiale compliquée, et en l'occurence l'assistance sociale avait plus qu'un rôle de conseil, presque un rôle de tuteur.

Bien moche tout ça.
Dernier commentaire publié pour cet article
@LOUIS L. Je me range à la pertinence de votre argumentation. Je ne puis que vous encourager à persévérer sur cette voie qui me semble excellente à tous points de vue. Lire la suite
calefactor - 20/09/2013 à 10:38 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Nouvelle étape dans la guerre contre les automobilistes
12 juinVictorius M.
Ah ah ! Ben oui, la voiture électrique; parlons en ! Mon paternel qui a travaillé toute sa vie dans l'industrie du gaz me disait toujours que c'éta...
Nouvelle étape dans la guerre contre les automobilistes
13 juinSaphir1
https://www.radars-auto.com/actualite/actu-radars-general/les-radars-anti-vehicules-bruyants-arrivent-en-france-1558 y'a plus qu'à le coup...
4 Juin 1963 Kennedy, l’argent et la FED
09 juinLORENZO061
Entièrement d'accord avec boutros: cette trilogie d'Ellroy est fascinante, et pas seulement pour les points cités ici. Ce bon John Edgar a tiré bie...
Nouvelle étape dans la guerre contre les automobilistes
10 juinmerisier0
Effectivement, à l'heure actuelle une voiture vaut "tant par mois". Et au bout de 5 ans, en moyenne, vous êtes pigeonné car la reprise ou le rachat...
Nouvelle étape dans la guerre contre les automobilistes
10 juinSaphir1
L'avenir ce sera une ptite voiture électrique de location (histoire de nous menotter comme il faut), avec une autonomie ridicule, et toutes les tax...
Macron : des réformes à pas de fourmis et des économies inexistantes
09 juinmerisier2
Entre les lois pondues par l'UE, celles accouchées à l'échelon national, la grévicultue syndicale et les associations bien pensantes qui n'existent...
Nouvelle étape dans la guerre contre les automobilistes
05 juinVictorius M.
Voilà un article qui m'a fait bien rire: bravo à son auteur ! de toute façon, cette histoire de CO2 comme polluant ne tient pas la route: ...
Or et Argent : la pause s’éternise
05 juinblitzel1
Ah, Marion , elle fait fantasmée, encore plus piquante que sa tante....en politique, cela s'entend. En fait quand les avisés achètent de l'or, ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX