Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Je vous l’avais bien dit. Le compte à rebours vient de commencer !

IMG Auteur
Publié le 20 septembre 2013
2246 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 47 votes, 4,3/5 ) , 58 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
58
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 




Mes chères contrariées, mes chers contrariens !


La grande nouvelle qui est tombée hier soir à plus de 21h00 est évidemment « l’immense surprise » de la décision de la FED, la Banque centrale américaine, qui a décidé finalement et « contre toute attente », prenant tous les marchés à « contre-pied », de poursuivre sa création de fausse monnaie et de continuer à inonder les marchés.


Alors évidemment, je ne résiste pas à vous le dire : je vous l’avais bien dit. C’est facile, certes, mais cela fait toujours plaisir d’avoir raison surtout envers et presque toute la pensée dominante.


La FED avait méticuleusement préparé le terrain, affûté sa communication pour qu’une réduction même modeste passe comme une lettre à la poste, et il est fort probable que si Ben Bernanke avait annoncé un petit « taper » comme on dit en américain dans le texte, c’est-à-dire une très légère réduction même symbolique de quelques pauvres milliards de dollars, cela n’aurait sans doute pas déclenché de cataclysme sur les marchés financiers. Le petit souci tient justement dans l’emploi du conditionnel. « N’aurait sans doute pas »… mais ce n’était pas une garantie absolue.


Quelles conséquences cette décision a-t-elle eu sur les marchés ?


Les marchés ont tous réagi comme un seul homme et dans un sens parfaitement prévisible. Je ne vous dirai pas je vous l’avais bien dit encore une fois…. En fait, si ! Je vous le dis.


Que du connu.


Plus de fausse monnaie égal une augmentation des cours de Bourse. Très belle hausse des marchés actions donc qui vont vers de nouveaux plus haut, la spéculation étant alimentée par de l’argent gratuit et fabriqué de toute pièce par le barbu de la FED la nuit sur ses rotatives. Évidemment, cela est une bulle. Une bulle avec un grand B d’ailleurs, car elle ne repose sur rien, même pas des prévisions erronées ou beaucoup trop optimistes de la croissance des bénéfices futurs. Non, elle ne repose que sur l’injection encore et encore de fausse monnaie. C’est donc la bulle la plus grave de tous les temps puisqu’il n’y a aucune réalité économique là-dedans encore une fois fut-elle fausse.


Plus de fausse monnaie libellée en dollar égal une baisse des cours du dollar américain versus toutes les autres devises mondiales, à commencer par l’euro… mais pas seulement. Toutes les monnaies des pays émergents, qui ces dernières semaines dévissaient sérieusement, se sont reprises brutalement. Ce sont les Indiens qui vont être contents avec leur roupie de sansonnet qui s’apprécie à nouveau.


Plus de fausse monnaie égal une baisse des taux d’emprunt des États puisqu’il n’y a pas besoin du marché pour financer les déficits. Il suffit que le barbu de la FED descende au sous-sol, allume sa rotative et voilà le déficit du gouvernement fédéral financé pour l’éternité et les siècles des siècles. Amen.


Plus de fausse monnaie égal une augmentation des cours des matières premières, et surtout de l’or qui s'est adjugé presque 6 % depuis l'annonce d'hier. Là encore, rien que du très prévisible (comme je vous l’avait bien dit), à savoir que les marchés ne « pricent » c’est-à-dire qu’ils ne prennent en compte dans la valeur des cours du métal que et uniquement la crainte inflationniste voire hyperinflationniste. En aucun cas, ce qui est une erreur, les prix de l’or, qui reflètent pourtant un risque tout aussi important à savoir celui du risque de l’insolvabilité des États, notamment européens englués dans des politiques d’austérité sans fin et qui ne fonctionnent pas.


Mais cette attitude des marchés est assez logique. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le cours de l’or est exprimé en dollars. L’or et le dollar sont intimement liés. Or le risque pour la monnaie de référence mondiale n’est pas de voir l’État américain en faillite tant que le joyeux barbu de la FED peut imprimer autant de billets qu’il le veut dans son garage. Dans ce cas, vous en conviendrez aisément, le risque à « pricer » est bien celui de l’inflation. C’est cette mauvaise analyse des marchés, purement partielle, qui explique que la hausse de l’or ne peut se faire qu’en plusieurs temps et que nous sommes dans une phase d’hésitation longue à savoir inflation or not inflation. Mais ce n’est là qu’une face d’un même problème. Il manque le corollaire « insolvabilité ou non-insolvabilité ». L’idéal, pour les cours de l’or, serait évidemment une hyperinflation suivie d’une insolvabilité, ce vers quoi l’on va tout droit. Mais nous n’y sommes pas encore.


La prise en compte des internalités et des externalités.


Alors quelle mouche a piqué le barbu le plus célèbre de la planète économique ? Pourquoi cette décision qui a vraiment surpris tous les observateurs qui franchement, de vous à moi, n’observent tout de même pas grand-chose… Puisque je vous l’avais bien dit qu’il ne ferait rien ou pas grand-chose et que c’était plus du bluff qu’autre chose.


Néanmoins quels sont les facteurs qui ont présidé à cette décision de la FED ?


Ils peuvent être classés en deux grandes catégories assez pompeuses au demeurant en terme sémantique mais que voulez-vous, il faut faire sérieux de temps en temps.


Les internalités sont les facteurs liés à l’économie américaine elle-même. Les externalités sont les effets induits de la politique américaine sur l’économie des pays ou zones économiques voisines, or dans une économie désormais globalisée, interconnectée et globalisée, ils ne peuvent plus être niés, les chocs économiques des uns finissant inéluctablement par se répercuter chez les autres.


La situation de l’économie américaine n’est pas brillante


Chômage très élevé et en réalité infiniment plus que le taux officiel en permanence affiché et qui se situe aux environs des 7,3 %. Une étude un peu attentive de la situation de l’emploi démontre sans ambiguïté que le taux réel de non emploi est plutôt aux alentours des 17 %, ce qui est très loin de la cible de la FED avec les 7 % visés pour une réduction des quantitative easing.


L’une des problématiques majeures du patron de la Banque centrale US est également la négociation budgétaire qui arrive dès le mois d’octobre et qui devrait à nouveau voir s’affronter les républicains et les démocrates sur le thème du relèvement du plafonds de la dette, qui n’avait été obtenu la dernière fois que de haute lutte par l’administration Obama et uniquement en échange d’une politique de réduction des dépenses importantes forçant l’administration à couper dans le vif et en particulier dans ses dépenses de personnels. Or il en sera certainement de même cette fois-ci mais probablement en plus « violent ». S’il ne fait pas de doute qu’un accord « bipartisan » sera trouvé, les contreparties économiques en termes de réduction des dépenses devraient être douloureuses pour l’économie américaine et la fausse reprise dont on nous rebat les oreilles depuis des mois.


Justement cette reprise est essentiellement achetée à crédit. Disons, pour simplifier et résumer, qu’une croissance de 1,7 % avec une inflation de 2 % cela nous fait plutôt une récession de 0,3 %. Mais ce n’est pas tout. Pour « acheter » cette croissance, il a fallu créer environ 7 % du PIB en fausse monnaie, ce qui nous amène avec une grosse cote mal taillée (je vous l’accorde) à une récession de 6 % si les autorités monétaires laissaient faire librement le marché.


Sur le front du mythe de la réindustrialisation des USA, ce qui est certain c’est que le niveau d’emploi dans l’industrie reste remarquablement plat. Des barmans sont recrutés. Pas des ouvriers.


Un arrêt des injections de fausse monnaie aurait eu un impact direct sur les taux d’intérêts. Or les acteurs économiques, dans leur ensemble, ne peuvent en aucun cas supporter une augmentation significative des taux d’emprunt. Qu’il s’agisse des entreprises, des ménages américains emprunteurs à taux variable aussi bien pour leur achats immobilier que les crédits étudiants, sans oublier évidemment les États qui ont cumulé de tels stocks de dettes qu’ils sont tous au bord de l’insolvabilité. Or que s’est-il passé ces derniers mois alors qu’aucune réduction n’avait encore eu lieu mais était seulement évoquée une remontée spectaculaire des taux aux États-Unis et… ailleurs.


La situation de l’économie mondiale ne vaut guère mieux…


La situation en Europe est catastrophique. La situation en Asie, dont la croissance est globalement équivalente aux exportations réalisée par cette zone vers l’Europe et les USA, est conditionnée à l’État économique de ses deux principaux partenaires. Le Japon est à la dérive avec une dette sur PIB de plus de 245 % et une politique monétaire digne de la Banque centrale du Zimbabwe…


Pourtant, ces derniers mois, nous avons pu mesurer à quel point la politique monétaire américaine ou en tout cas les annonces qui ont pu être faites par Ben Bernanke ont profondément influé sur l’ensemble des économies mondiales.


Sur les simples bases d’un discours annonçant une réduction de la création monétaire, nous avons pu observer un effondrement de l’ensemble des devises des pays dits émergents. Nous avons vu les marchés financiers de ces pays s’orienter à la baisse puisqu’une remontée des taux rend l’investissement boursier nettement moins pertinent en terme de couple rendement/risque. Quant à l’Europe, engluée dans une récession sans précédent, attisée et renforcée par des politiques d’austérité stupides et enfermée dans le carcan d’une monnaie unique devenu plus problème que solution, les taux d’emprunts se sont tendus de façon impressionnante puisqu’il n’y a qu’un seul marché mondial des dettes d’États. Si les USA empruntent à 3 %... alors les taux européens s’ajustent automatiquement à la hausse. Évidemment, des taux en hausse en Espagne, en Italie, au Portugal, en Grèce ou France… et c’est l’explosion de l’euro assurée en quelques semaines tout au plus.


Alors évidemment je vous l’avais bien dit !


Lorsque l’on liste l’ensemble de ces facteurs sur lesquels nous revenons très régulièrement dans les colonnes du Contrarien Matin, il était évident, prévisible, logique, normal que Ben Bernanke, gouverneur de la FED, ne puisse pas mettre en œuvre de réduction significative des injections monétaires. Le monde entier est désormais tombé dans le piège des taux bas. Le monde entier. Un monde mondialisé.


Si l’Europe s’effondre, alors les banques américaines s’effondreront, entraînant l’effondrement de l’économie américaine. Si les monnaies des pays émergents s’effondrent et que le dollar s’apprécie, alors cela signera l’arrêt de mort de toutes les exportations US et de toutes les tentatives de réindustrialiser les USA. Si les marchés asiatiques s’effondrent, cela ne peut qu’affecter les banques, les fonds d’investissement européens et américains.


Ben Bernanke, gouverneur de la Banque centrale américaine, a été obligé tout simplement de prendre en compte l’ensemble de ces facteurs qui ne sont pas brillants et sans doute pour l’une des premières fois dans l’histoire américaine, c’est certainement les risques d’effondrement rapide de l’économie européenne, qui ne peut en aucun cas supporter la remontée actuelle des taux, qui ont présidé à cette décision parfaitement rationnelle du grand mamamouchi de la FED. Nos problèmes sont également devenus leurs problèmes, et inversement. C’est donc les externalités qui expliquent la marche arrière des autorités monétaires américaines, et objectivement, tout cela était parfaitement visible et prévisible, raison pour laquelle je vous l’avais bien dit.


Le compte à rebours vient de commencer !


Il est donc une certitude ce soir. Peu importe les discours contradictoires auxquels vous êtes soumis. Peu importe l’espérance de votre voisin qui ne veut pas croire que l’on ne puisse plus rien faire à part contempler l’effondrement qui arrive, inéluctable. Le compte à rebours vient de commencer. Il est désormais clair et limpide pour tous que nous n’avons plus aucun choix à part celui de la fuite en avant avec toutes les conséquences que l’on connaît à l’avance.


Alors je vais laisser la parole à une voix officielle avec qui, pour une fois, je partage l’analyse et le constat. Ce n’est cette fois-ci pas moi qui vous dis de vous préparer mais le Roi des Pays-Bas à sa population dans un discours exceptionnel. Écoutez-le, car lui, au moins… vient de prévenir officiellement son peuple, sa population, ce qui change des propos lénifiants d’une Moscovici aussi menteur qu’un arracheur de dent, d’un Ayrault au charisme d’huître (je sais, c’est méchant pour les huîtres) ou à la fatuité d’un Hollande.


C’était mardi… au Parlement :


« L’État-providence classique se transforme lentement mais sûrement en une société de participation.


À tous ceux qui le peuvent, il est demandé de prendre ses responsabilités pour sa propre vie et pour son entourage. »


Le message n’est-il pas clair ? Limpide ? Préparez-vous et vite.


Quant au président de l’Eurogroupe, néerlandais lui aussi, il a rajouté après le roi :


« Une solution rapide et sans douleur n'existe pas… »


Je vous l’avais bien dit aussi. Mais au-delà de la satisfaction intellectuelle d’avoir raison, les temps qui s’annoncent seront sombres. Préparez-vous. Et cela tient en peu de chose. Maison à la campagne avec terre, potager et permaculture, sans oublier les poules !

De l’or et des boîtes de conserves. Il y a plein d’autres choses à prévoir et anticiper mais avec ces trois paramètres, vous aurez la base indispensable pour faire face à ce qui arrive.


Le compte à rebours a commencé… et je pourrai vous dire dans pas si longtemps que cela…. Je vous l’avais bien dit. Ce sera sans doute l’un des derniers numéros du Contrarien Matin avant qu’Internet ne soit coupé.


À demain… si vous le voulez-bien !!


Charles SANNAT


Editorialiste et rédacteur du Contrarien Matin

Directeur des Études Économiques Aucoffre.com

http://www.lecontrarien.com/



http://www.france24.com/fr/20130917-pays-bas-dirigent-vers-fin-letat-providence


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Italie | Japon | Portugal | Zimbabwe | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Italie | Japon | Portugal | Zimbabwe | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (47 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Salut,

Quand je lis certains commentaire, j'ai l'impression que vous vous préparez à la fin du monde.

Alors que c'est simplement la fin de votre mode de vie.

Comment faire pour survivre dans un pays pauvre ?
La réponse est simple : utilisez vos euro pendant qu'ils ont encore un peu de valeur pour aller voir comment font 80% de l'humanité.

A ceux qui on écrit "on avait pas d'argent mais on était heureux": je peux les aider à redevenir heureux en les déchargeant de quelques euros avec plaisir.

Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Comme si on avait tous les moyens de s'offrir une maison à la campagne...
Faudrait nous en dire un peu plus sur les possibilités de survie en milieu urbain, pour ceux qui sont fauchés, M. Sannat !
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Mais il n'y en a pas !

Par définition, une ville ne subvient à ses besoins alimentaires que grâce à une économie, une spécialisation professionnelle, des transports et des échanges.

L'empire Assyrien a dominé son époque grâce à des villes fortes et prospères (Assur, Ninive...). De vraies ruches de politique, d'ingéniérie, de culture etc très en avance (écriture...). Les campagnes produisaient et livraient en ville. L'Etat s'assurait des transports, de la fluidité des échanges et de la bonne économie.

Jusqu'au jour où l'Etat a été ratatiné par des guerres perdues... les villes sont mortes de faim faute de commerce. Les campagnes ont perduré comme avant mais les régions urbaines ont mis plus de 300ans à se faire repeupler, et encore, par des analphabètes qui n'avaient rien de l'ancienne splendeur de l'empire !

Schluss... fini... poussière... de l'empire Assyrien il reste de l'archéologie et des centaines de milliers de tablettes gravées portant des lois et des contrats commerciaux, sans personne pour en bénéficier.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
J'entends bien, ce que vous dites est pertinent, mais vous vous positionnez sur un temps plus long que le mien.
Ma question était plutôt : sachant que je n'ai pas les moyens de m'acheter un terrain et une maison à la campagne, que puis-je faire pour sauver ma peau et celle de ma famille en cas d'effondrement économique ?
J'ai déjà une partie des réponses, sinon je ne serais pas sur ce site ! Le plan MPx-conserves peut aussi bien se faire en ville. On trouve de plus en plus, sur les sites "survivalistes", d'infos sur les comportements de survie adaptés aux milieux urbains. On peut lire Piero San Giorgio avec profit, à ce sujet. Les expériences de ceux qui ont survécu à la guerre de Yougoslavie (ceux qui étaient à Sarajevo par ex.) sont aussi riches d'enseignement.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Boutrosboutros78
Réserver un chambre dans une ferme bio autosuffisante vous conviendrait ?
L'investissement est beaucoup plus faible, il peut y avoir complémentarité des connaissances par les autres locataires et la viabilité est sans commune mesure.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dans l'absolu, oui. Il me faudrait deux chambres tant qu'à faire car j'ai deux gamins en bas âge. Après il faut voir le genre de "communauté" que c'est. Le style punk façon la Vieille Valette, j'ai peur de faire tâche ; quant aux illuminés genre la Nef des Fous, j'ai peur d'avoir du mal à accepter de suivre la règle. Le gros hic dans ce genre de solution, ce sont les relations avec nos semblables.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Il y a des possibilités dans des gîtes ou des haltes sur le chemin de Compostelle qui fonctionnent depuis longtemps et tenus par des tauliers moins extrêmes ...
Tout est fonction du budget dont vous disposez , qui vous laisse plus ou moins de choix et de confort .
On ne peut pas non plus ignorer la somme de travail sur des années ainsi que l'investissement que nécessite la création de zones viables , durables et autonomes , ces caractéristiques vitales sont rares.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
10.000 euros ?
Des sites, des contacts ?
@Boutroboutros78
Je ne les connais pas mais "La maison des elfes" semble pouvoir convenir à votre budget et à votre idée de retour en France.
Je me pose les mêmes questions avec un budget sensiblement le même et 2 enfants. C'est au Canada que je vis depuis 7 ans et je peux vous dire que les changements climatiques ont fait la vie très dure aux producteurs locaux cette année. Alors ici pour l'autosuffisance il faut s'équiper de serres sinon c'est mission impossible, à moins de chasser l'orignal et de manger de la viande fumée tout l'hiver... Bof!
Je crois vivement à l'union de citoyens avertis, sérieux et polyvalents dans des projets novateurs qui sortent des sentiers battus. Mais il faut trouver la bonne équipe et le bon lieu!
J'ai fait quelques recherches durant la journée. Il me semble que cette initiative tient bien la route et que ces jeunes gens sont motivés. Cependant, il y a un petit hic...
On est clairement dans la mouvance "identitaire" (pour ne pas dire plus). Ces jeunes gens se disent "européens". Ca me gêne un peu aux entournoures, d'abord parce que je ne me sens pas européen pour deux sous : je me sens français ; d'autre part, on peut se demander l'accueil qui sera fait à ma femme, qui est asiatique... Je doute que les couples mixtes soient particulièrement appréciés dans ce genre de milieu.
Je les connais mal, je ne les ai rencontrés qu'une fois.

Il y des membres de toutes les régions, il y a d'anciens migrants ou d'anciens expat' qui on une vision un peu plus large du monde qu'un carrièriste de la fonction publique territoriale...

Ils ont en commun d'aimer la France et cet amour existe sur tous les continents, il n'est pas réservé aux porteurs de passeports RF.
Ils sont de culture européenne donc chrétienne, mais ils sont nettement athées ou agnostiques. (individuellement j'en sais rien mais dans leurs actions communes)
Ils aiment la langue française mais aussi les autres langues européennes, ainsi que les langues régionales.
Je suis convaincu qu'un étranger pur jus mais aimant la France aurait toute sa place sans a priori.

Attention, ils offrent un lieu de rencontre et de fête. Ils logent les volontaires pour des courts séjours (de travail) mais ce n'est pas vraiment un lieu de vie/hébergement durable. Du moins dans l'état actuel de la crise.

Contact : gshdtss6hm9q6iw@jetable.org
Nous pourrons en discuter.
" sachant que je n'ai pas les moyens de m'acheter un terrain et une maison à la campagne, que puis-je faire pour sauver ma peau et celle de ma famille en cas d'effondrement économique ?"

Ne se brouiller avec personne... renouer avec les cousins perdus de vue... élargir son cerle d'amis...

Se rapprocher d'associations du genre "des racines et des elfes" dans le Morvan...

On peut stocker des conserves en ville mais attention à l'eau de boisson ! (collecte d'eau de pluie sur le balcon ?)
Le hic c'est que j'habite en Asie du Sud-Est depuis douze ans, alors renouer avec ses cousins, élargir son cercle d'amis... pas facile. Par contre pour l'eau j'ai des filtres à eau très efficaces. Le hic pour moi c'est d'envisager un retour en France doublé d'une installation à la campagne. Vraiment pas facile.
Boutrosboutros78, pourquoi voulez-vous retourner vivre en France vu que tout le monde veut s'en aller.
Peut etre a t'il la chance d'etre assez riche pour pouvoir retourner habiter en France. La plupart des expats que je connais n'en ont pas les moyens, meme s'ils le voulaient
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Il a écrit qu'il est fauché le Boutrosboutros78.
Cela dit, c'est aussi un autre bon plan la France si on est fauché, on est pas mal aidé.

En revanche, des qu'on a quelquechose, c'est la tondeuse réglée au plus court.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"la France si on est fauché, on est pas mal aidé"

Pour combien de temps encore??

Le gouvernement coupera les allocations aux pauvres avant de couper les salaires des policiers !
Excellente question.
Parce qu'ici j'habite en ville, à la capitale, et que les villes ici, ça n'est pas vraiment comme les villes en France. C'est l'anarchie... je qualifierais ça "d'enfer urbain".
Je rêve de vivre à la campagne, mon cher Rasputin. Les rizières, je ne sais pas les cultiver et je serais bien le premier blanc à le faire. D'où l'idée (le rêve pour être plus précis : que peut-on faire avec un pécule de 10.000 euros ?) du retour en France ; et puis j'aime bien les produits du terroir de chez nous...
10.000 pour de l'immobilier en mauvais état, même dans les régions désolées, c'est un peu juste.
Le double serait plus réaliste.

Un autre ennui, c'est que si on se consacre à fond au jardin pour en tirer sa subsistance, ça ne laisse pas de temps pour donner un minimum de confort à la maison délabrée qu'on vient d'acquérir.

Finalement par les temps qui courrent, il vaut mieux être locataire. Dans les régions déshéritées les loyers sont symboliques.
Et en cas de crise lourde et profonde, il en va des maisons comme de l'or:
la détention (l'habitation) vaut bien plus que la propriété !!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Langage diplomatique qui révèle un grand trouble :
Les États-Unis tentent ouvertement de "faire chanter" la Russie, d’imposer à Moscou et à la communauté mondiale leur propre plan du règlement syrien.

C'était déclaré à Moscou par le ministre des affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov. L'approche de l'Ouest à la crise syrienne est particulièrement politisée et poursuit le but de prouver « la supériorité », ainsi que la possibilité de « faire la pluie et le beau temps au Proche-Orient ».
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2013_09_22/Serguei-Lavrov-Les-partenaires-americains-commencent-a-nous-faire-chanter-4554/

La tension doit être à son comble pour de telles déclarations publiques.
Un bien mauvais présage , le risque de guerre ne semble pas du tout écarté et auquel cas les pires hypothèses pour notre sort sont possibles .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Allez... un petit missile de semonce qui pète dans l'eau au large du Levant et l'onde de tsunami recouvre entièrement la ville de Marseille.

La Méditerrannée, presque entièrement close, est la flaque d'eau idéale pour les raz-de-marée.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
je me ballade dans Palermo,chemise,bermuda,sandales,rban,apn sur le côté,ma femme quelques mètres derrière.m'accoste une vieille dame,tailleur strict,belle coupe,ma femme lève les yeux,ce n'est rien juge-t-elle,...et continue de regarder ses vitrines.la dame me demande de l'argent,je suis interloqué,je lui dit que je suis étonné de son geste mais lui donne 50ct, je ne peux même pas m'acheter 'un panino', c'est juste,je lui donne encore 50ct,merci me dit-elle,avec ma pension de 500€,une fois mon loyer payé,je n'ai plus rien,je suis obligée de demander de l'argent si je ne veux pas mourir de faim,ma fille et mon beaufils vivent aussi chez moi,je m'excuse de vous ennuyer,encore merci,et s'en va,fière,suis resté tout bizarre...on va au marché,je discute le prix de quelques fruits,9€ pour des raisins,melons,pastèques,pêches,pour la forme,je discute leprix,c'est cher dis-je,bon princeje donne un billet de 10€,j'attends ma pièce...je le regarde...c'est juste,c'est juste...je n'insiste pas, mais bon sang,moi qui y vais de temps en temps, je remarque que la situation est un tantinet plus tendue,que se passe-t-il?...un restaurateur avec qui j'ai lié amitié me dit qu'il n'y a rien,pas de travail,mais paie une montagne de taxes, a voté pour Grillo,car il a dit qu'il n'avait pas besoin de 15milles €par mois pour vivre,lui suffisent 2500,et a laissé le reste à l'état,,,
le pays est en faillite mais les représentants du peuple prennent 15milles € net par mois,contraignent des vieilles dames à faire l'aumône,contraignent les gens à survivre...qu'en penser? ...voici venu le temps de l'égoïsme... et que zut,je prends de l'âge,y a plus que les vieilles dames qui m'accostent...
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
On est malheureusement loin d'avoir tout vu...
Les horreurs commencent à peine à se voir...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
L'Italie vient encore de revoir à la baisse ses prévisions économiques.

Le PIB de l'Italie baissera de 1,7 % en 2013.

La dette publique de l'Italie atteindra 132,9 % du PIB en 2013.

Lisez cet article :

Le gouvernement italien a annoncé vendredi avoir revu à la baisse ses prévisions économiques pour cette année et l'an prochain, mais s'est engagé à maintenir son déficit sous le seuil de 3%.

Rome prévoit désormais une contraction de 1,7% du produit intérieur brut (PIB) cette année, contre une baisse de 1,3% attendue jusqu'à présent. En 2014, l'économie devrait renouer avec la croissance mais celle-ci devrait être de 1,0% seulement, contre 1,3% dans les prévisions précédentes, publiées en avril.

Le gouvernement a annoncé peu après une hausse des prévisions de déficit, désormais attendu à 2,5% du PIB en 2014 contre 1,8% précédemment, et de dette, annoncée à 132,9% du PIB cette année et à 132,8% l'an prochain, contre respectivement 130,4% et 129% auparavant.

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE98J02G20130920
Quels sont les délais dont nous disposons selon vous pour établir notre plan B? six mois? Un an? Cinq ans?
Parce que cela prend du temps et demande des investissements de se préparer. On ne monte pas une ferme autosuffisante en six mois et tout seul! En deux ans cela commence à devenir réaliste. Et puis il ne faut pas se tromper de place... donc il faut prendre le temps de trouver LA bonne place, celle où les locaux ne deviendront pas fous lorsqu'ils n'auront plus accès à leur drogue la plus chère (sans mauvais jeu de mots, lol) la consommation de masse, mais aussi celle où les locaux ne nous mettrons pas dehors à coup de fusil quand notre ferme produira bien.
Alors, une idée du délai ceux qui sont dans les coulisses? Je ne le répèterai pas trop..., juste à ceux que j'aime.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Personnellement, je me suis fixé comme année charnière 2018, mais cela n'engage que moi. En discutant avec un ami qui a pour objectif d'acheter une base de replis, il est arrivé à la conclusion que la Normandie serait sont objectif. Les terres agricoles sont peu chères en France. En comparaison, au Maroc, la terre agricole est dix fois plus chère !

Il faut aussi si dire que le faire seul avec sa famille n'est pas viable. Il faut rassembler plusieurs personnes de confiance qui apportent chacun leur compétence (médecin, bricoleur, chasseur, cultivateur ...). En attendant : pièces, capital conserve, semences, ...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ openeyes
L'essenteil est de mettre une dynamique en route, après ça suit. Toutefois, monter une ferme autosuffisante c'est un investissement (à tous les niveaux) de longue haleine. Minimum 5 ans à mon avis. Là, je parle d'expérience. Sans parler des 2 ou 3 ans pour trouver où s'installer, mais c'est très variable, ce peut être moins. Quand vous parlez de ferme attention. Si vous l'entendez au sens agricole et donc professionnel, la donne n'est pas la même = changer de métier, inscription à la msa, qualification(s) quasi indispensable. Et là, pour trouver à se poser, ça devient chaud ! Très chaud !!!
Maintenant, ce peut être le "cottage" à la campagne avec avec qq milliers de m² de terrain pour le verger et le potager. Mais là aussi, des années avant l'autosuffisance. Bref ! Faut choisir son futur mode de vie, mais avoir présent à l'esprit que ça va prendre des années.
Ceci dit, bien malin celui qui pourra dire de combien de temps on dispose pour le plan B !
Mais oui, achetez à la campagne pendant que vous pouvez le faire et que c'est encore possible.
Pour un parachutage, il en faut du temps pour tisser du lien local, connaître les gens et les clans du pays...
Au moins autant de temps que pour faire fructifier des fruitiers, si ce n'est bien plus.
D'autant qu'il y aura toujours des uns pour essayer de monter le nouveau contre les autres, pour l'attirer dans son clan.
Délai?
Seuls ceux qui sont à l'origine des évènements ont une maîtrise (incomplète, heureusement) du calendrier.
Ce qui est sûr c'est que l'étincelle peut claquer sur n'importe quel continent, et avoir toutes origines possibles (politique, humaine, boursière, naturelle...)
Rien qu'un labsus bien médiatisé peut faire péter la marmite! c'est dire la situation.
Un château de cartes au moins peut compter sur des lois de la physique inébranlables.
Aujourd'hui, mêmes les lois de la nature sont bafouées et les arsenaux mondiaux on de quoi faire péter une centaine de fois la même planète...

Les autres siècles ont démarré avec une quinzaine d'années de retard... 1515... 1610... 1715... 1815... 1914...
Celui-ci dérogera-t-il?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Il a déjà dérogé, un certain 11 septembre...
Oui et non.
Depuis 2001, la vie n'a pas profondément changé, les pays et leurs systèmes sont les mêmes. Même les politiciens sont toujours en place !!
Il en faut plus pour changer de siècle.
Il serait intéressant de connaître la température concernant les dépenses des français.

Personnellement, je sais déjà que le mois prochain les trois quart de ma paye ira couvrir mes factures.

Heureusement que je fais une fois tous les deux mois un voyage à la campagne chez mes parents pour me ravitailler en nourriture. Pommes, prunes, légumes divers, charcuterie préparé par mon père, une vrai passion et un vrai régale pour son fils.

Depuis peu, je me rends compte que la situation empire. Il devient difficile de faire face aux imprévus.
Exemples, l'électroménager qui tombe en panne et tous les appareils au même moment, ou la voiture qui fait des siennes, mon père me répond toujours: " tu peux gueuler mais la vie c'est ça, il y a toujours une couille pour te pourrir l'existence. "

Pas de combat générationnel pour moi, l'entraide et la survie.

Dernièrement à la campagne, alors que j'effectuais mes 12 kilomètres en courant sous une pluie battante, j'ai vu une vieille dame creuser la terre avec une pioche au niveau de son entrée de portail.
Je pensais que sa buse d'évacuation d'eau était bouchée et je lui ai proposé mon aide.
J'étais bien comptant de m'arrêter car cela me permettait de me reposer un peu avant les 4 derniers kilomètres et ensuite si je pouvais rendre service.
Finalement, cette femme a d'abord été surprise ( sûrement un peu de peur ) puis on a discuté une bonne vingtaine de minutes sous la pluie.
Elle m'a proposé un café, je lui ai dis une autre fois car je devais finir ma course.
C'est ça les fondements de la survie, une entraide, un groupe soudé et toutes les générations sont les biens venus.

Le pire est à venir pour les français, croyez moi...

Merci à tous pour vos réponses, Cordialement.
Evaluer :   16  1Note :   15
EmailPermalink
A mon a avis elle etait en train de planquer son or et vous n'auriez pas du la deranger. Ces moments sont des moments intimes
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
À mince, j'aurai bien besoin de trouver un trésor en ce moment.
Ça va pas faire bizarre si je fais mon jogging à 2h00 du matin avec une pelle sur les épaules.

J'ai bien rigolé avec votre réponse, merci.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
@Christus Regnat
Il est important que les parents soient des philosophes pour leurs enfants.
La citation de votre père est d'une vérité criante et je me suis bien marré en la lisant. Vous me permettrez ici et en toute humilité d'en rajouter une couche et de citer mon propre paternel : "La vie est un pot de merde dont on mange une tartine tous les jours !"
Ah ! Les vieux quand même !!!
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
Ah les vieux comme vous dites !!
Ils appartiennent à une autre époque..
Celle où les gens étaient infiniment plus modestes, plus simples, faisaient moins d'études mais n'en étaient pas moins beaucoup plus intelligents, philosophes et futés que tous les grands intellectuels d'aujourd'hui.
Une autre citation venant d'une de mes grands-mères, issue d'une longue lignée de cultivateurs : "Nous n'avions pas d'argent mais au moins, nous n'avions pas de dettes. Et nous étions heureux". A méditer à l'époque où la plupart des gens (et des pays) sont riches parcequ'ils sont (sur)endettés...
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Ah non, moi j'ai arrêté le footing!

Comme ça j'ai un peu de gras d'avance pour le jour où il faudra sauter les premiers repas... !
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Moi je me suis remis à la marche ... ça entretient ;)
"Personnellement, je sais déjà que le mois prochain les trois quart de ma paye ira couvrir mes factures."


Aucun étonnement, puisque c'est leur but !!

Une prise de conscience peut venir de la conversion des dépenses mensuelles en nombre de jours de calendrier... !

Pour celui qui après avoir laissé filer ses prélèvements automatiques et réglé toutes ses dépenses incompressibles arrive péniblement à disposer de 200€ sur les 2000€ initiaux: Non pas encore de l'épargne, mais une somme à libre disposition pour consommer, investir, épargner ou faire un don.
Celui-là est esclave à 90% ou à 18 jours sur 20, il dispose librement du revenu des seuls deux derniers jours ouvrés du mois.
Il n'en a pas conscience!
Ce qu'il remarque c'est qu'il est content de ne pas avoir fini à zéro le jour de paye, donc de n'être esclave qu'à 90 et non à 100%.


NB: évidemment, le nombre de ceux qui doivent dépenser plus de 100% explose. Ils sont esclaves à plus de 100%. Comme le gouvernement !!!! qui est bien l'esclave de ceux qui acceptent encore d'acheter les nouvelles obligations sans lesquelles la guerre civile éclate.
A moins de remettre les comptes à zéro avec une bonne grosse guerre (avec le risque non négligeable d'éradiquer toute vie sur terre), l'Empire glisse irrémédiablement vers son implosion. A force de vivre sur le dos des autres, avec une fausse monnaie et une politique étrangère guerrière, on finit par ne plus générer de confiance. Quand aux propriétaires de la FED, qui l'ont compris depuis quelques temps déjà, ils ont déjà amorcé un redéploiement de leur richesse en particulier sur les terres agricoles (Argentine, Nouvelle-Zélande ...), les semences et biensûr, à travers les différents comptoirs d'achat or, ces chers métaux précieux qui font tant défaut à Fort Knox ...

Donc comme dit notre cher Mr Sannat : ferme, capital conserve et métaux précieux. J'y ajouterais un bon fusil avec une bonne réserve de cartouches ... pour le gibier.
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
...Maison à la campagne avec terre, potager et permaculture, sans oublier les poules !...

Haaa , les poules, j'en cherche une pour compléter ma préparation .
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Méfiez-vous de celles qui caquettent trop fort, faudrait pas que les voisins apprennent que vous avez des piècettes dans le jardin :D
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
A la place des poules c'est mieux d'y mettre des oies, elles font double jeux.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Elles donnent des oeufs merveilleux pour la pâtisserie, mais sont bien moins omnivores que les poules.
"Naufrage du titanic le 15 avril 1912.
Benjamin Guggenheim, Isaac Strauss et John Jacob Astor s’opposaient à la formation de la Fed.
Non seulement ces hommes indiscutablement les plus riches au monde étaient contre l’institution de la Federal Reserve mais, en outre, ils auraient usé de leur richesse et de leur influence pour faire éviter la Première Guerre Mondiale.
Le Titanic a été construit par White Star Line, une compagnie de paquebots qui a été rachetée par John Pierpont Morgan.
Le navire n’avait pas assez de canots pour mettre tout le monde, et on a donné la priorité aux femmes et aux enfants.
John Pierpont Morgan, qui devait être de la partie, s’est fait excuser juste avant le départ, car il préférait fêter son anniversaire avec sa maîtresse. L’ambassadeur US en France, Robert Bacon, a annulé au dernier moment également, ainsi qu’Henry Clay Frick, autre gros industriel.
18 mois plus tard le 23.12.1913 la fed était créé sans plus aucune oppositions."

J'espère seulement pouvoir finir mes préparatifs avant l'écroulement, mais je doute d'être prêt à temps.

Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Tant qu'on n'a pas tout fait on n'a rien fait ??

Sur ce coup là on ne pourra en aucun cas être prets à 100%...

sauf ceux qui ont commencé les préparatifs il y a 100 ans ??
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Christus Regnat, je pense que personne n'est vraiment prêt à ce cataclysme, ce qui est arrivé au Venezuela n'a été que une partie de plaisir à celui de l’effondrement mondiale qui arrive.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ Christus Regnat
Je ne pense pas que qui que ce soit ait poussé un iceberg devant le Titanic... Et les miraculés cités ne devaient pas être devins. lol !
Pour le reste, on ne bouscule pas l'Histoire quand elle est en marche. Comme les gens, les nations ont des destinées à vivre. Ce qui n'empêche pas de renifler d'où vient le vent et de prendre les dispositions adéquates.
Mdr ! Moi aussi je suis né un 23.12 et j'vous jure que je n'ai rien à voir avec la Fed !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Poussez un iceberg devant le Titanic non, mais bien aller le chercher dans l’océan oui, Benjamin Guggenheim, Isa Strauss et John Jacob Astor étais bien contre la création de la Réserve fédérale américaine, le capitaine du Titanic était Edward Smith, un Jésuite qui travaillait pour JP Morgan, comment faire tuer trois puissants financiers sans éveiller des soupçons.

http://www.pacinst.com/terrorists/chapter5/titanic.html
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Bof... C'est assez, comment dirais-je, "lourd" comme technique d'assassinat. Le capitaine jésuite devait être sévèrement burné pour accepter une mission pareille. Du reste il y est resté.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Oui en effet il croyait en Dieu comme ceux qui ce font exploser aujourd'hui.
Et comme ceux qui ont créé ce site internet dont est tiré l'article que vous avez mis en lien. Site qui se propose de démontrer, citations de la Bible à l'appui, que le Pape est l'Antéchrist.
No comment...
Les méandres de la vérité sont parfois inconnus, mais oui cela fait mal de connaitre la vérité, mieux ne pas réfléchir ou pensée tous simplement pour vivre heureux.
Victor Hugo disait en cela :
" De ce qu'un fait vous semble étrange, vous concluez qu'il n'est pas. On a vite fait de dire: c'est puéril. Ce qui est puéril c'est de se figurer qu'en se bandant les yeux devant l'inconnu, on supprime l'inconnu.
Les travailleurs de la mer.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Votre " comme ", à l'instar de celui de rasputin, m'interpelle.
Rasputin a pu vouloir dire par là " ainsi que ", je pence que tel n'est pas le cas. Il a pu, par ailleurs, vouloir dire " à la manière de ", et là je trouve à sa phrase un sens plus logique.
Si tel est le cas, vous ne pouvez plus répondre: "Et comme ceux qui ont créé le site internet...." car eux ne sont pas, que je sache, de violents fanatiques mais plus probablement de doux dingues.
"Je ne pense pas que qui que ce soit ait poussé un iceberg devant le Titanic..."

Ils ont pu dans leurs prières demander à leur Maître de le faire à leur place, pour Sa gloire et la réalisation de Ses objectifs.
Dernier commentaire publié pour cet article
Je les connais mal, je ne les ai rencontrés qu'une fois. Il y des membres de toutes les régions, il y a d'anciens migrants ou d'anciens expat' qui on une vision un peu plus large du monde qu'un carrièriste de la fonction publique territoriale... Ils on  Lire la suite
Rüss65 - 26/09/2013 à 17:09 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
06 sept.Josey Wales1
Ca me rappelle une vieille blague : vous etes dans une salle, face a un banquier et a un criminel pedophile. Vous avez un pistolet et deux balles ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX