Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Jolie progression de la police politique

IMG Auteur
Publié le 01 février 2016
1212 mots - Temps de lecture : 3 - 4 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Parfois, en lisant certaines nouvelles, on croit rêver. On sait que la France n’est plus gouvernée mais poussée au gré des pulsions de dirigeants inconséquents. On sait qu’elle s’enfonce résolument, volontairement, dans une parodie de démocratie. On sait que chaque jour qui passe donne de nouvelles armes à un autoritarisme, à une pensée unique qui ne dit pas son nom. Mais même alors, on arrive à être surpris de la vitesse à laquelle elle court à sa perte.

Fascism : do you think it'll be this obvious ?

Bien sûr, on a bien compris que le fascisme, celui qui sent bon le cuir neuf de bottes militaires, ne s’installera pas en France. Tant de bonnes consciences veillent que c’en est impossible, voyons. Ou disons, pas tout de suite. Il faudra des étapes, progressives.

Mais parfois, les soubresauts de l’actualité donnent une impression d’accélération subite, dans la mauvaise direction.

Prenez le cas de Bernard Mezzadri, professeur de grec et de latin et maître de conférences à l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse (UAPV) ; par un e-mail interne, il apprend que son établissement va bientôt recevoir le Premier ministre, Manuel Valls. En réponse, il poste sur le forum interne des enseignants-chercheurs et des personnels de l’UAPV une petite remarque narquoise :

« J’espère qu’en cette grande occasion la délégation de l’UAPV comptera suffisamment de « blancos » (et pas trop de basanés), afin de ne pas donner une trop mauvaise image de notre établissement.
Et s’il faut vraiment serrer main du chasseur de Roms (qui naguère prônait la livraison des résistants basques aux tortionnaires franquistes), il existe des anti-émétiques moins dangereux que le Motilium…»

En faisant ainsi référence à des « blancos », le maître de conférences fait un rappel — pas très fin, convenons-en — d’une saillie du Premier ministre, alors maire d’Evry, qui avait tenu des propos similaires en 2009 sur un marché de la cité :

« Belle image de la ville d’Evry. Tu me mets quelques Blancs, quelque « whites », quelque « blancos »…»

Autrement dit, Mezzadri voulait essentiellement rappeler la petite phrase soufrée du maire devenu Premier ministre et insister sur le caractère ambigu de son comportement et de ses opinions.

Nous sommes en France, patrie des Droits de l’Homme, de la Liberté d’Expression et apparemment de la délation : une telle phrase, dans un e-mail à caractère restreint, ne pouvait laisser de marbre l’administration du maître de conférence. Plainte fut donc promptement posée pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique, et Emmanuel Ethis, alors président de la fac en question, se chargera d’informer le procureur de la République.

Procès il y a donc eu : ce mercredi 27 janvier, une amende de 2 000 euros avec sursis a été requise contre Bernard Mezzadri. En outre, le réquisitoire du procureur laisse plus que pantois. Pour Bernard Marchal, l’affaire est claire : bien au-delà d’un crime de lèse Premier-ministre, tout ceci est bel et bien du racisme :

« Ce que je reproche à M. Mezzadri c’est de poser dans le débat la question de la distinction de race et de couleur dans la définition de la valeur d’un établissement universitaire. On entre dans un discours potentiellement raciste. »

Vous avez bien lu : alors que le professeur rappelle les écarts idéologiques de Manuel Valls en employant l’expression que ce dernier employa il y a quelques années, le procureur a décidé de considérer que, ce faisant, le maître de conférence sombrait lui aussi dans le vilain méchant racisme.

Pour un observateur un tant soit peu lucide, cette situation est consternante.

Consternante parce qu’elle indique clairement que la liberté d’expression, même sur un forum interne, est sévèrement limitée et qu’il devient dangereux de s’exprimer librement sans immédiatement encourir les foudres de l’administration ou de l’un ou l’autre délateur qui viendrait à rapporter ces propos au Procureur de la République.

Consternante, parce qu’elle montre assez clairement que certains (en l’occurrence, le procureur Marchal) n’hésitent absolument pas à tordre les contextes pour faire mousser une affaire qui aurait dû rester d’une banalité affligeante.

Consternante, parce qu’elle dévoile que le pays est parfaitement mûr pour sa chape de plomb intellectuelle, tout le monde pouvant, à tout moment, tomber sous les accusations de plus en plus fantaisistes (foutaisistes ?) du premier venu ou de son copain bien placé. Si l’État français devait mettre en place une police politique, elle aurait probablement cet aspect-là : d’un côté, de bons petits soldats, prêts à dénoncer la saillie déplacée, l’humour douteux mais surtout politiquement chargé, de l’autre des gens de lois n’hésitant pas à faire parler d’eux. Et si, pour le moment, on parle surtout d’une amende de 2000€ avec sursis, rien n’interdit d’imaginer un jour une peine de prison (avec sursis au début, puis ferme).

J’exagère ? Alors, dans ce cas, je ne suis pas le seul. Pour certains, la situation est même « pire que sous Sarkozy »… Oui, pour Mélenchon lui-même, dans une interview au Journal du Dimanche, il n’y a plus de doute :

« Sur tous les marqueurs de l’époque – et au premier rang le chômage – la situation est pire que sous Sarkozy. Quant aux dommages moraux, ils sont vertigineux. François Hollande est le nom de toutes nos misères et de toutes nos désillusions. Aujourd’hui, les gens n’ont plus de repères politiques : pour eux, droite et gauche sont deux blocs faisant la même politique. »

Alors oui, certes, il faut tenir compte du positionnement du leader du Front de Gauche. Il faut aussi tenir compte de la rancœur qu’il a certainement accumulé au contact du premier secrétaire du PS, puis du candidat PS puis du Président de la République, rancoeur qui expliquent sans aucun doute la violence du constat qu’il pose.

Mais on ne peut pas non plus lui retirer une certaine lucidité lorsqu’il remarque que la situation actuelle est effectivement pire que celle qu’avait laissée Sarkozy (le chômage, notamment, a explosé sous Hollande). En outre, et c’est illustré par l’actuelle affaire Mezzadri, la situation morale du pays est effectivement pire que celle qui prévalait il n’y a encore que quatre ans : tous les indicateurs de liberté d’expression, d’indépendance de la Justice ou de droits individuels fondamentaux ont viré au rouge, et l’état d’urgence, auquel Mélenchon fait d’ailleurs allusion, aggrave encore la situation. Pour lui, s’il était « pleinement justifié dans les premières heures » suivant les attentats de novembre à Paris,

« dans la durée, cela fait reculer nos libertés collectives, sans aucun gain en termes de sécurité. »

Faut-il que la situation soit à ce point grave qu’il faille un homme d’extrême-gauche, aux élans régulièrement collectivistes, pour nous rappeler ces évidences, celles-là même que s’époumonent à crier partout les libéraux, à savoir qu’effectivement, cet état d’urgence atteint tous les jours nos libertés sans aucun gain de sécurité ?

Au vu de ce qui se passe tous les jours, au vu de cette consternante affaire d’Avignon, et alors que tout se met en place pour une extension invraisemblable d’un état d’urgence que plus rien ne justifie réellement, comment douter du chemin que prend l’État français ?

24hGold - Jolie progression de...

J'accepte les Bitcoins !

176XWQM9yXbufRTFxLGEmcQ5teLfK16hVk

Vous aussi, aidez à mettre Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Même Mélanchon fait un constat de lucidité sur l'état actuel du pays, c'est tout dire. Peut-être même que les papiers de H.Seize sont comptés, au même titre que nos interventions...
Dire que nos gochos-bobos craignent les bruits de bottes à l’Élysée en cas de victoire du FN.....
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
@merisier

"Dire que nos gochos-bobos craignent les bruits de bottes à l’Élysée en cas de victoire du FN....."

Cette "crainte" est récurrente chez tout individu de gauche...Mon père, admirateur du Général de Gaulle me disait que dans lesannées 60, François Mitterrand avait écrit "Le coup d'Eat permanent" et n'avait pas hésité à comparer le Général de Gaulle au "Caudillo", au "Führer" et à Mussolini...Plus tard,et de cela je m'en souviens perso, après la disparition du Général de Gaulle, c'est Jacques Chirac qui héritait de ces épithètes qui se veulent infâmantes dansa bouche ou sous la plume de celui qui mes prononce ou les écrit!

Une fois que le FN avait commencé à émerger c'est Le Pen qui tout "naturellement" se les ait fait attribuer...Jacques Chirac qui s'était rallié au "parti de l'étranger" et pro-UE (du moins ce qui tenait d'organisation pro-mondialiste dans les années 80) était ravi de refiler le "mistigri" à quelqu'un d'autre et en n'étant jamais le dernier à participer à la curée...

La "crainte" du péril dit fasciste est chez les gens de gauche (presque) aussi vieille que le monde!

Bien cordialement!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La crainte est peut-être justifiée. Si le FN perce à la majorité, le PS n'a sans doute plus sa place dans l'éventail. Les partis ne sont pas éternels. Nul indispensable. Sans le PS pour lui servir de béquille, l'UMP est mort aussi.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Si le FN perce, des millions d'ennemis plus ou moins haineux lui opposeront des millions de coups tordus et le feront échouer.
UMPS mort + FN mort = Destruction créatrice.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Destruction, oui. Mais pourquoi forcément créatrice ?
Les régimes ne sont pas éternels, les nations non plus.
" Les régimes ne sont pas éternels, les nations non plus. "
Alors, créatrice d'un nouveau régime, voire d'une nouvelle nation, créatrice de quelque chose de nouveau. En tout cas forcément créatrice parce qu'en politique la vacuité n'existe pas.
Dernier commentaire publié pour cet article
" Les régimes ne sont pas éternels, les nations non plus. " Alors, créatrice d'un nouveau régime, voire d'une nouvelle nation, créatrice de quelque chose de nouveau. En tout cas forcément créatrice parce qu'en politique la vacuité n'existe pas.  Lire la suite
LOUIS L. - 05/02/2016 à 14:22 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
La Russie achète, de nouveau, des titres de la dette américaine
19 oct.blitzel
Et pendant ce temps-là, des manoeuvres militaires de l' Otan en Allemagne préparent actuellement une confrontation fictive d'une guerre nucléaire à...
La crise du REPO… éternelle. Ca r’commence !
19 oct.blitzel
J.P. Chevallier parle de crask obligataire en monétarisme.*1 Delamarche parle d'Obligations insuffisantes de bonne qualité pour garantir ses c...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX