Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

L’avenir radieux que vous n’aurez pas…

IMG Auteur
Publié le 13 juin 2014
2740 mots - Temps de lecture : 6 - 10 minutes
( 41 votes, 3,8/5 ) , 74 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
74
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Suite à mon article intitulé « De la civilisation à la vicilisation », j’ai reçu un courrier abondant et je vous remercie, chacune et chacun, de vos réflexions qui en alimentant la mienne peuvent servir je l’espère modestement à faire avancer celles du plus grand nombre sur ces sujets complexes.

Nous parlons bien ici d’un sujet complexe. Le « logement » au sens large est très structurant pour l’avenir d’un pays. L’habitat c’est un choix collectif et sous contrainte, c’est également une vision du futur, et une projection sur l’avenir car comme nous le montrent nos villes et nos anciens, on ne construit pas pour 5 ans mais pour des siècles, on façonne notre paysage, notre terre, nous la modelons.

Le logement d’aujourd’hui doit nous aider à préparer et à façonner le monde de demain, notre monde. Locataire comme propriétaire, riche comme pauvre, nous sommes tous concernés directement par ces problématiques, par le logement ou son absence. Rêve pour beaucoup, cauchemar de pauvreté pour d’autres de plus en plus nombreux, évolution du monde et de la société, bâtir le logement de demain, construire nos villes de demain, c’est avant tout inventer notre futur commun.

Alors oui, c’est un sujet très complexe et de très nombreux défis nous attendent tant le logement tient une place cardinale dans les systèmes économiques (et aussi dans les crises). Nos choix d’organisation impactent directement notre société dans son ensemble et son fonctionnement.

Si je suis convaincu que l’avenir n’appartient plus aux villes tentaculaires, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura plus de ville du tout puisque comme me l’ont fait remarquer de nombreux lecteurs, les villes étaient préexistantes à la révolution industrielle. C’est vrai et ce n’est pas incompatible. Une ville qui décroît n’est pas forcément une ville qui disparaît, même si certaines ne deviendront que de vastes champs de ruine parce que devenues tout simplement inhabitables, comme c’est le cas par exemple pour Las Vegas qui ne tient qu’avec une débauche d’énergie. Notre monde est rempli de citées disparues, désertées ou englouties car ainsi sont les « organismes vivants », ils vivent, grandissent, vieillissent et meurent. D’autres survivent et s’adaptent parce qu’ils le peuvent à leur environnement. Historiquement, la « sélection naturelle » est un principe vieux comme notre planète, qu’il nous plaise ou non, telle n’est pas la question.

Je suis convaincu que les solutions à la crise que nous traversons existent, qu’elles sont somme toute assez faciles à cerner et beaucoup plus difficiles pour ne pas dire impossibles à mettre en œuvre.

Capitalisme circulaire (écoconception, recyclage, réparation, upgrade et un gâchis minimal), re-ruralisation de notre pays en se réappropriant l’ensemble de nos territoires, économie d’énergie parfaitement possible y compris sur les véhicules, puisque la société MDI de Marseille a revendu un brevet sur la voiture à air comprimé à TATA Motors (le plus gros constructeur indien) dont le pauvre directeur général a trouvé la mort malencontreusement en tombant accidentellement de la fenêtre de sa chambre d’hôtel au 17e étage alors que cette dernière était fermée à clef à 48 heures du lancement de la première voiture à air comprimé de grande série… qui donc ne consomme pas une goutte d’essence… (Raison pour laquelle je vous parle d’impossibilité.) Décroissance, même si cela ne plaît pas à tous les amoureux de shopping, qui ne rime cependant pas avec pauvreté mais avec simplicité volontaire et retour aux choses simples.

Au bout du compte, l’alternative est assez simple à comprendre. Soit nous partagerons tous le peu qui reste en en prenant soin et nous pourrons vivre dignement, soit nous nous entre-tuerons pour la dernière goutte de pétrole, chemin que nous prenons sans conteste possible depuis maintenant 13 ans et les attentats du 11 septembre 2001 avec des guerres sans merci qui ravagent le monde, des guerres de l’énergie. Tel est leur nom.

Je laisse donc la place au témoignage de notre camarade.

Le témoignage

Je reviens vers vous puisque, ayant participé à l’élaboration du programme de F. Hollande sur le sujet de la rénovation thermique du bâtiment, j’ai en quelque sorte fait partie des « quelques esprits éclairés qui glosent doctement autour d’idées fumeuses ». Je le dis sans le prendre mal puisque je suis en partie d’accord avec ça.

Étant donné que ce n’est plus un secret pour personne, je vous joins en PJ, le résumé du résumé que j’ai fourni en tant que contribution à Marie Hélène AUBERT qui a dirigé le pôle Environnement Développement Durable et Énergie de la campagne de FH.

Conclusion technique :

- Si nous ne diminuons pas notre consommation d’énergie nous finançons les pays dans lesquels nous achetons notre énergie (et nous appauvrissons d’autant).

- Si nous voulons diminuer notre conso, le logement est la cible la plus facile (en étant caricatural, faire des km à énergie 0, je ne sais pas faire autrement qu’avec un cheval et encore il lui faut quand même du foin).

- Les incitations, c’est très bien et consensuel mais sur un programme de travaux de cette ampleur, c’est insuffisant et ça ne marche pas (assez vite). Il faut 40 à 50 ans pour reconstruire une ville avec des bâtiments neufs au rythme actuel. Autant ne rien faire vu les échéances auxquelles nous faisons face.

- Pour ce qui est des écoquartiers, ils sont censés être des figures de proue pour tester ce qui marche et ce qui ne marche pas. À mon avis, c’est bien de le faire mais cela ne résoudra pas le problème de fond.
Le problème de fond c’est la rénovation énergétique des logements existants. Pour les villes nouvelles, je suis assez sceptique sur la capacité de l’État pour organiser ce type de migration.
Bien que l’idée est séduisante, je ne vois pas comment la mettre en œuvre « en vrai ».

- Enfin, les politiques dites de renouvellement urbain (on casse les cités pour reconstruire du neuf un peu plus performant) ne servent à rien et coûtent énormément d’argent.
Le problème ce ne sont pas les immeubles avec des hautes tours. Il paraît que Manhattan est très agréable à vivre.
Le problème de fond des cités, c’est le chômage. On n’empile pas des gens sans boulots sans qu’une « économie » ne se crée d’elle-même. J’en sais quelque chose car je travail dans le monde des bailleurs sociaux et pilote ce type de programme.

Bref, techniquement, il faut pas confondre enjeux énergétiques et « politique de la ville » (terme que je ne comprends pas bien dans le fond, puisqu’il n’y a pas de continuité de la politique à l’échelle de 20 ans ou 30 ans).

Conclusion personnelle sur la politique :
On m’a demandé de faire partie de ce pôle de campagne, avec réunion à l’Assemblée nationale et tout le tintouin, sur recommandation d’un élu que je ne connaissais pas (mais lui oui, visiblement).
J’ai été très déçu car je m’attendais à rencontrer des experts et des hauts fonctionnaires calés sur ces sujets. Malheureusement, même si je reconnais volontiers qu’il y a des gens beaucoup plus intelligents que moi à Paris (nous étions chapeautés par une polytechnicienne), il n’y a eu aucune ambition long terme ou vue stratégique.

On nous a demandé des chiffres macro sans rentrer dans les « détails » et tout ce que nous avons eu en mesure de long terme c’est une phrase au discours du Bourget qui promettait « 1 million de logements thermiquement efficaces ». Le pôle a d’ailleurs été mis au courant pendant le discours du Bourget puisque nous travaillons sur des fiches le samedi soir précédent (2 jours ou 3 jours avant).
Sachant qu’en tant que technicien, je ne sais pas ce qu’est un logement « thermiquement efficace » (neuf ? ancien ? quelle consommation ? quel financement ? … ), j’ai été déçu car je savais bien que le candidat non plus n’en savait pas tellement plus.
En réalité, le plan c’était quelque chose du genre 500 000 logements neufs et 500 000 réhabilitations en gros (sur quel rythme et à quelle échéance, cela reste un mystère).
Bon, de toute façon, comme rien n’a été prévu, rien ne se fera je pense (ou si peu).

Bref, j’ai été très déçu.

J’ai eu le sentiment que l’on cherchait plus à faire des petites mesurettes plutôt que poser des grands enjeux.
Par exemple, nous n’avons jamais mis en face d’une consommation nationale les objectifs à atteindre dans chaque secteur de l’économie pour arriver au fameux facteur 4.

Pourtant, nous y arriverons par la force des choses même si nous n’assumons pas de faire des choix assumés.

Mais attention à bien situer des enjeux et ne pas les jeter avec l’eau du bain politique.
Quant à l’avenir des villes, je pense qu’il ne fait pas bon habiter en banlieue à long terme.
Ni à la ville, ni à la campagne, ce seront sûrement les premières zones à se paupériser plus vite que la moyenne. De toute façon, ce n’est même pas une prédiction puisque cela a déjà commencé.

Sur cette note d’espoir et d’optimisme, bonne journée tout de même.

Lançons le débat !

Oui notre camarade contrarien, que je ne peux pas nommer pour des raisons évidentes que vous comprendrez mais son témoignage est à prendre en compte sans réserve, a raison sur de nombreux points.

La politique de la ville actuelle et menée depuis plusieurs années maintenant avec l’ANRU est la rénovation urbaine qui consiste à dépenser des dizaines de milliards d’euros pour exploser des tours forts laides mais parfaitement habitables pour faire de l’habitat plus petit mais dans lequel on « stocke » les mêmes gens portant les mêmes problèmes et les mêmes difficultés. Dix ans après et des milliards plus tard, aucun des enjeux de la vie de nos banlieues n’a été réglé. Pire, l’ensemble des problèmes se sont aggravés et le constat est le bon. Le problème n’est pas la hauteur des tours mais l’absence de perspectives économiques. C’est une évidence et pourtant nous continuons à laisser rentrer sur notre territoire des centaines de milliers de nouveaux étrangers chaque année à qui nous n’avons rien à proposer si ce n’est un enterrement de première dans des citées moisies.

Deuxième sujet abordé ou plutôt évoqué, la compétence de nos élites et l’absence de vision. Évidemment, il ne s’agit pas d’être fort en math ou pas. On peut être très fort en math sans pour autant faire des étincelles. L’intelligence est une chose complexe et ne peut se limiter à des concours aussi difficiles soient-ils. Il y a donc un problème de suffisance de ces gens qui se pensent très supérieurs certes mais manquent cruellement d’intelligence pratique, de bon sens et de sens des réalités, sont dépositaire d’une pensée conventionnelle, gère une « carrière » (où l’on doit plaire au sérail) et où l’absence de créativité (et donc de prise de risque) est patente.

Nous sommes donc dirigés par des forts en math qui ont décidé de s’asseoir sur toutes leurs capacités au profit de leurs ambitions personnelles. Ils sont donc condamnés à prendre les plus mauvaises décisions, ce qu’ils font avec une grande constance depuis 40 ans maintenant.

De façon encore plus générale, nos dirigeants et c’est le cas de l’administration PS actuelle, ne travaillent pas. Ils sont de gros, gras et grands paresseux passant plus de temps à ripailler et à occuper le temps médiatique pour exister qu’à lire un dossier. Ils réfléchissent peu ou pas, alors que vous exprimez une vision il ne faut pas se leurrer, il est indispensable de réfléchir très longuement aux différents sujets. Diriger c’est travailler.

Le problème énergétique est soulevé par notre camarade qui explique que l’on ne sait pas se déplacer sans consommer de carburant à part le cheval et que donc il faut économiser l’énergie sur les bâtiments. Certes, sauf que l’on sait se déplacer sans carburant. Qu’il s’agisse des véhicules électriques ou encore des voitures à air comprimé (technologie française), cela fonctionne et fort bien, d’ailleurs faire le plein d’une voiture à air comprimé nécessite juste à la place de pompes à essence d’installer un simple compresseur de chez Leroy Merlin à 100 euros… et ne prend pas plus de temps que de remplir votre réservoir de gasoil. Non, la question c’est pourquoi ne veut-on pas utiliser l’ensemble de ces nouvelles techniques issues de millénaires de recherche, d’acquisition de compétences et de connaissance de l’espèce humaine ?

La réponse est simple. Ne pas déplaire aux lobbies et maintenir les niveaux de taxation. Comment taxer l’air à la place de l’essence ? Comment taxer l’énergie solaire ou celle du vent ? La TIPP, qui est la taxe sur les produits pétroliers, rapporte beaucoup plus que la TVA ou encore l’impôt sur le revenu et c’est pareil dans tous les pays. Les entreprises comme EDF ou GDF ne veulent surtout pas que nous économisions trop car elles veulent gagner de l’argent. Soit, mais cela va plus loin, avec un parc de 60 réacteurs nucléaires, EDF est condamné à gagner de l’argent pour entretenir à très grand frais désormais un parc vieillissant si l’on ne veut pas prendre de risques inconsidérés… Alors que faire ? Économiser mais pas trop ! Un peu mais pas passionnément !

C’est évidemment la même chose avec les engrais et les producteurs de pesticides, avec les laboratoires pharmaceutiques, entreprises privées mais dont les bénéfices ne proviennent que des fonds publics à travers les remboursements de la sécu dont nous bénéficions. Aux USA… les labos vivent des assurances privées. Dans tous les cas, les gens n’achètent pas leur médicament, quand ils doivent les payer ils ne se soignent pas ! La réalité c’est que le système d’assurance soit privé ou public au bout du compte, ce sont les gens qui paient soit une assurance soit une couverture sociale à travers des impôts… mais personne n’achète vraiment son médicament. Les enjeux sont tels des médecins aux labos que l’ensemble du système est vicié.

Toujours la même sclérose si l’on prend le sujet du complexe militaro-industriel qui a besoin de guerres pour faire tourner les usines, le lobby agricole qui doit recevoir des subventions pour cultiver surtout pas bio et soi-disant nous garantir des rendements nécessaires… nous pourrions produire totalement différemment, mais les semenciers veulent que nous achetions des semences tous les jours… pas que nous les fassions nous-mêmes !

Complètement figés, nous sommes condamnés à mourir !

Bloqués par des lobbies et un degré de corruption rarement atteint, nous sommes en plein dans les problématiques d’effondrement des sociétés complexes et je vous invite à relire cet édito pour ceux qui ne l’auraient pas déjà lu.

Alors oui un monde bien meilleur, bien plus juste, bien plus humain, bien plus écologiste est parfaitement possible sans parler d’utopie. Nous avons les technologies et les savoirs nécessaires. Le problème c’est qu’une telle société signifie la fin des rentes centenaires pour nos très riches milliardaires planétaires. Ils détiennent le pouvoir financier et politique et il ne faut pas compter sur eux pour se tirer une balle dans le porte-monnaie.

Ils ne feront donc rien pour régler les problèmes, ils en sont par définition la cause.

Leur capacité de nuisance ne pourra être annihilée qu’après qu’ils aient perdu le pouvoir.

Le pouvoir, ils le perdront de deux façons différentes possibles.

Soit sous le poids de la complexité et de la crise le système actuel s’effondre de lui-même, soit nous l’aidons un peu et suite à une révolution tous ces parasites sont mis à la porte !

Dans tous les cas, nous arrivons au bout du bout d’un système et d’un modèle et la fin ne sera pas heureuse. Pourtant un avenir presque radieux est possible pour notre pays et l’humanité. Mais dans ce monde… la consommation et donc l’argent devrait tenir une place moindre. Et là, non seulement ce n’est pas gagné, mais c’est presque perdu, pour notre plus grand malheur à tous.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,8 (41 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Un article du LA Times explique que les USA ont dépensé 40 milliards USD pour développer un système de défense contre les missiles nucléaires nord-coréens... jusqu'ici, le système échoue dans la moitié des tests (et c'est encore la phase des tests faciles).
Pas étonnant qu'ils mettent des amendes monstres aux banques, ils ont vraiment besoin de fric....imaginez qu'une vraie guerre éclate... (déjà que l'Irak a coûté 1000 milliards, tout ça pour devenir un état islamiste en guerre civile)
"tout ça pour devenir un état islamiste en guerre civile"

Ca ça n'a aucune importance.

Ce qui compte c'est que Saddam H n'a pas longtemps vendu son pétrole contre des euros. Ensuite que pendant 20ans les puits du sud ont pompé à plein débit pour prolonger l'illusion d'abondance.
Et enfin que le jeune gouvernement actuel ait basé la reconstruction/redémarrage de son pays sur de la dette en dollars.

Les islamistes de tous poil garderont la bienveillance des USA tant qu'ils seront assez peu instruits pour accepter d'échanger leurs ressources naturelles ou leur or contre de la confiance en papier.
" soit nous l’aidons un peu et suite à une révolution tous ces parasites sont mis à la porte !"


Comme ces démons sont peu ou pas identifiés par le grand public, une nouvelle révolte/révolution conduirait encore! à immoler des lampistes et épargner les gredins.
D'une manière générale, les révolutions sont de redoutables machines à éliminer les innocents.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"d’ailleurs faire le plein d’une voiture à air comprimé nécessite juste à la place de pompes à essence d’installer un simple compresseur de chez Leroy Merlin à 100 euros… "

Heu... quand même pas!
La voiture de Guy Nègre a des réservoirs contenant de l'air à 200bars. S'ils étaient en acier, ils ressembleraient à des bouteilles de soudure.
Le compresseur de brico machin donne 7 à 8 bars seulement et chauffe passablement l'air qu'il comprime.
Quand à comprimer d'avance et transvaser, cela nécessiterait de modifier ou abroger la loi Seveso pour pouvoir servir les voitures les unes derrière les autres.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Juste pour ajouter quelques infos utiles que la presse européenne dissimule sous l'avalanche de foot (pour ça faut lire la presse américaine):

La Grèce pose un grave problème : l'austérité y est basée sur le licenciement massif de travailleurs (surtout fonctionnaires). Ceux-ci se sont défendus en justice, et les jugements tombent les uns après les autres : licenciements abusifs. Toute la logique de l'austérité risque de s'effondrer.

Une petite info glanée comme ça en passant : les Chinois, ne sachant plus où placer leur argent, achètent des terrains de golf aux USA. Si ça continue ainsi, les USA appartiendront à la Chine bientôt.

Alors que la situation dégénère complètement au Moyen-Orient (la Syrie était maintenue dans une cocotte-minute, elle est en train de déborder sur l'Irak), Obama - comme par hasard - détourne l'attention en devenant soudainement le grand chantre de l'écologie, impose des mesures pour réduire le CO2 et autres pollutions.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
diminuer le CO2?

mais non, pauvres naïfs, il s'agit seulement de trouver une excuse pour justifier de
taxer les "les soldats Ryan" qui utilisent des énergies qui dégagent du CO2. (pétrole, gaz, etc)

Sacré Obama.

moi je fais mieux, je propose de planter des arbres pour contrer la montée du CO2 dans l'atmosphère.
A l'école on m'a enseigné(si,si, de son temps on enseignait encore à lire, écrire, compter et réflechir correctement) que les arbres
raffolent de CO2. Le carbone (C) leurs permet de devenir grands et forts(miam). c'est beau la nature.

hmmm... il est où le problème de M.Obama le "teleprompter" comme l'appellent les américains?

je vous donne une des géniales solutions au problème du CO2?
http://www.quelleenergie.fr/magazine/co2/absorbeurs-co2-10461/

génial le mec. il va se faire des couilles en or avec ses arbres artificiels. il sera certainement sponsorisé.
ce qui est top, c'est que lorsque ses "arbres" seront usés, on pourra les brûler dans la cheminée
pour se chauffer. la bêtise humaine n'a pas de limites. en voici un exemple.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Se chauffer avec du bois et une cheminée??
Plus en région parisienne !
Ces "cochons de bourgeois de Parisiens" n'allaient quand même pas continuer à se chauffer hors tva!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je retiens de cet article que les deux fléaux de notre société sont l'état coercitif et les lobbys cupides, les seconds ne gardant leur puissance que grâce à la corruption du premier.
Une anecdote pour illustrer le cas de la sécurité sociale : l'autre jours je suis allé à la pharmacie pour acheter des médicaments pour mon asthme qui revient à chaque printemps, j'avais une ordonnance renouvelable 2 fois de mon médecin pour les mêmes produits. La pharmacienne me dit qu'elle n'est plus valable au bout d'un an et qu'il faut que je retourne voir mon médecin. Comme je n'ai besoin des médicaments que quelques jours dans l'année, ils étaient périmés au bout de 2 ans mais à peine entamés. La pharmacienne voulait bien m'en vendre sur la foi de l'ordonnance "périmée" en me disant que je ne serais pas remboursé par la sécu. j'ai quand même acheté, le prix des médicaments ne valait pas le temps perdu et l'argent dépensé pour renouveler l'ordonnance. Tout ça pour dire que les pharmaciens sont devenus des agents de la sécurité sociale et que la vente de médicament n'est plus qu'accessoire.
Le métier de pharmacien est de vendre des médicaments, pas fonctionnaire de la sécurité sociale. Le remboursement des médicaments par la SS est la principale source de profits de l'industrie pharmaceutique, des profits artificiellement gonflés par la fausse gratuité et la corruption de l'état et je ne parle pas de ce que cela coûte aux contribuables (les cotisations à la sécu sont obligatoires donc ce sont des impôts) ni du monstrueux gaspillage que cela provoque, de la déresponsabilisation des gens, de la pollution des cours d'eau, des vieux médicaments efficaces et pas chers qui disparaissent, de l'ostracisme sur les remèdes naturels.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Il est évident que les pharmaciens se sont laissé piéger avec l'instauration du 1/3 payant et l'obligation d'avoir un matériel ( payant) pour être en relation constante avec la sécu, vers 1985. Ils n'ont pas vu le danger et ils ont même au début essayé d'entraîner les médecins qui ont résisté. Ils n'ont vu que l'augmentation du chiffre et la facilité. Depuis, ils sont pieds et poings liés et de nombreuses pharmacies qui ont un chiffre insuffisant déposent le bilan. Les médecins ont pris le même chemin avec la carte Visa mais bien plus tard et beaucoup ne cédaient pas. Mais l'Etat tentaculaire a des moyens coercitifs, ne serait ce qu'en faisant entrer des médecins étrangers. Il sait de plus exactement combien gagne un médecin même en exercice non conventionné ou en secteur 2. Le drame des pharmaciens, c'est qu'ils bénéficient d'un privilège ( implantation limitée) comme les notaires et que leur mission primaire qui était de fabriquer eux mêmes ces produits ( préparations magistrales) a elle aussi disparu à 99 %. Ils sont donc devenus des gestionnaires au service de la sécu, donc de l'Etat, ce qui nous pend au nez à tous, et l'informatisation de tout n'arrange rien évidemment.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Question peut-être totalement loufoque, mais puisque tout est une question d'énergie à savoir production, conservation, rendement, capacité, puissance, n'est il pas possible avec l'évolution actuelle des connaissances biologiques, de reprendre à la base le moteur musculaire qui a été durant des millénaires, le moteur essentiel avec accessoirement, le vent et l'eau vive. Son rendement étant grosso modo de 25 % d'énergie mécanique et de 70 % d'énergie calorique( donc au moins partiellement récupérable ), ne peut-on pas se demander si le muscle n'est pas moins consommateur de produits non renouvelables que l'électricité ou le fuel. Avantage ? il consomme essentiellement du sucre fourni par le soleil et accessoirement des lipides et encore moins des protides .L'Oxygène quant à lui est là à profusion pour la phase aérobie. Certes le moteur électrique est annoncé pour un rendement mécanique de 80 %, mais sa production et son transport ramènent, semble-t-il, la réalité à 30 %. Quitte à pédaler pour charger des batteries, autant utiliser directement l'énergie musculaire et chauffer la baraque en même temps.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink

Tourner en rond dans sa maison en courant à fond,
quand il fait - 10 °,
permet aussi de se réchauffer.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
L'étable contiguë à l'habitation a longtemps été utilisée pour chauffer l'ensemble, et les bouses séchées comme combustible d'appoint.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
@ Monrose
Ouhlala... Ne le dites pas trop fort... Les écolos du genre Duflot seraient capable de rajouter qqs couches à la loi Alur avec carnet d'identification des animaux, analyse de bouses, et j'en passe !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Aucun risque de les voir imposer la possession de bétail !!
La propriété de ses sources alimentaires donne beaucoup trop de liberté et d'esprit d'indépendance.
Inacceptable pour ceux qui veulent dominer leurs contemporains.

Évidemment et comme toujours, en lisant ceci un contrarien doit deviner ce qu'il lui faut faire.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Alors que du temps de mes grands-parents, tout le monde avait le droit de posséder sa propre vache, son propre cochon, etc. Aujourd'hui, si on n'est pas enregistré comme "fermier/agriculteur" avec un registre de commerce et tout le toutim; même si on dispose d'un grand terrain et qu'on la garde pour soi, on n'a absolument pas le droit de détenir ne fut-ce qu'une vache gagnée à un concours organisé par une foire de l'agriculture par exemple.

C'est dire... !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je ne crois pas. Ces animaux sont des animaux domestiques. La notion d'usage familial est très restrictive mais elle existe.
@ Pâris

Si si, concernant la vache, c'est un cas vécu !

En Belgique, depuis les histoires de la vache folle, un particulier n'a plus le droit de détenir une vache s'il n'a pas de registre de commerce d'agriculteur. Je pense que ça concerne aussi les cochons, mais c'est a vérifier pour plus de certitude.

Cela ne concerne pas les chevaux, chèvres, moutons et poules par contre. Enfin, pas encore...
Le bois c'est très bien aussi : abattage, transport, débit, refendre, stockage, tout ça, ça réchauffe, c'est bien connu, sans oublier un bon apéro pour s'en remettre. Après chaque manip' bien sûr ! Et enfin, le nec plus ultra, on le brûle pour se chauffer voire faire la cuisine. Qui l'eût cru...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"Quitte à pédaler pour charger des batteries, autant utiliser directement l'énergie musculaire et chauffer la baraque en même temps."

La baraque en question a besoin de 10 à 50kW de chauffage suivant sa taille et son isolation.
Il vous faut combien de nègres à pédaler?

Déjà pour l'éclairage, vous sentez quand vous mettez la dynamo de votre vélo en service à quel point ses pauvres TROIS watts se ressentent dans les mollets. Et pour lire le journal, 3W c'est pas beaucoup. Même avec des diodes luminescentes.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Votre maxime « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » s'applique si bien à cet article.
Hélas cela va très mal finir en révolutions violentes.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Une fois de plus un excellent édito du chef (!) contrarien.
J'ai sorti trois phrases de ce long (mais intéressant) papier. A elles trois elles me semblent bien résumer ce qui se passe, non pas en France voire en Europe, mais bien dans le monde entier.
1)"Le problème n’est pas la hauteur des tours mais l’absence de perspectives économiques."
2)"Nous sommes donc dirigés par des forts en math qui ont décidé de s’asseoir sur toutes leurs capacités au profit de leurs ambitions personnelles."
3)"Ne pas déplaire aux lobbies et maintenir les niveaux de taxation."
Voilà effectivement à quoi on peut résumer sans trop se tromper la soupe dans laquelle baigne l'humanité. Ce qui ne veut pas dire que les gens sont malheureux, fort heureusement. Chacun est capable de construire son bonheur, quel que soit le cas de figure dans lequel il fonctionne.
Mais franchement, je n'envie aucun député, sénateur, directeur de banque etc. La vie est faite de compromis, le tout étant de savoir ce que l'on peut accepter ou refuser pour continuer à se regarder dans la glace le matin.
Je pense avoir la sagesse de savoir rester à l'étage où je suis maintenant. J'ai réalisé un certain nombre de mes ambitions, j'en ai d'autres mais plus "sages". Le principal c'est d'être en mouvement, et puis si ça doit péter un jour, autant s'y préparer mais rester serein !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Alphonse Allais avait donc raison quand il disait qu'il faut bâtir les villes à la campagne ! ;-)




Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Sans quoi on fait la campagne en ville ?
En 1941 on a labouré l'avenue Foch pour y semer des patates.
Chose qu'on n'avait pas eu la prévoyance de faire en 1871 quand on a bouffé les rats après avoir fini les pigeons, les chats et les chiens.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
'Complètement figés, nous sommes condamnés à mourir' ... heu mrCharles, ce que la main de l'homme a fait, la main de l'homme peut le défaire.question de volonté.mais c'est vrai que ça devient désepérant.il manque la volonté d'arriver à concevoir un objectif commun, nous sommes dans un monde fini.une planète, nous respirons le même air.toute décision prise par l'un, va inévitablement influer sur l'autre. en restant chacun dans son coin et en ignorant superbement ce que pensent nos autres frères humains, toute décision prise sans concertation sera contestée et amènera des discordes. c'est un, et un seul, gouvernement mondial d'agir dans l'intérêt commun.avec la force s'il le faut.car à force de plaire et surtout ne pas déplaire, on en oublie l'essentiel : vivre selon ses moyens, pas selon un rêve en reportant la charge sur autrui. nos politiques sont des guignols. et enfin,quelle planète voulons-nous laisser à nos enfants ? car cette terre, nous ne faisons que la leur emprunter. tout à fait autre chose : bizarre que lorsque je consulte des sites 'Klein'(appareil photo) 'thesiverhouse', ils apparaissent sur la page 24hgld lorsque je suis sur le site : quelqu'un peut m'expliquer par quel prodige ? il y avait aussi kidioui (auto)
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
C'est google ads : google espionne en permanence tout ce que nous faisons en ligne, et utilise cela pour cibler les publicités.
Comme je vais sur 24hgold, après je suis bombardé de pubs pour acheter de l'or

google lit aussi les messages g-mail, dans un but "pratique". Si dans l'e-mail j'écris "ci-joint", et que j'oublie d'annexer un document, google me rappelle de l'annexer avant d'envoyer le message.

Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Il ne tient qu'à vous d'empêcher google de voir tout ce que vous faites sur internet...
https://startpage.com
Il ne tient qu'à vous, de même de bloquer la publicité
Tapez donc "ghostery" dans le moteur ci-dessus...
Adieu publicité!
Le plus important c'est d'abord de purifier votre cerveau de toutes les croyances qui vous sont bombardées en permanence: pas une phrase n'est vraie depuis le commencement du monde!

"Ceux qui savent ne parlent pas. Ceux qui parlent ne savent pas."
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
je crois que cette maxime est tirée d'une citation de Lao Tseu mais elle a été développée par, peut-être, Somerset Maugham et reprise par Edouard Herriot grand cacique de la 4ème ( 1872-1957), normale sup, agrégé de lettres, maire de Lyon ad vitam aeternam, président du Conseil vers les années 1925, cartel des gauches, qui souscrivit un emprunt énorme auprès de la banque Pierpont Morgan que nous avons traîné jusqu'à la guerre 1939. La voici développée:
"Ceux qui savent agissent ! Ceux qui ne savent pas parlent ! Et ceux qui ne savent pas parler enseignent !"
A noter que ce grand sage qui avait fini l'occupation chez les fous à l'hôpital de Maréville de Nancy, avec une épisode rocambolesque de tentative de retour à la "légalité républicaine " en 1944 suscité par Laval et un fameux repos sous un arbre durant un bombardement allié ( avec Laval), vint témoigner contre Pétain au procès, alors qu'il avait demandé que Lyon soit déclarée "ville ouverte" lors de l'avancée allemande...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Heureusement tous ces gens là retournent progressivement au néant du souvenir qu'ils méritent.
Ne nous reste plus qu'à débaptiser les rues de nos villes.
"soit nous nous entre-tuerons pour la dernière goutte de pétrole, chemin que nous prenons sans conteste possible depuis maintenant 13 ans et les attentats du 11 septembre 2001 avec des guerres sans merci qui ravagent le monde, des guerres de l’énergie."

Voilà un point de vue qui n'est possible QUE par manque total d'information au sujet des énergies alternatives illimitées.

"De nombreux système analogues tel le BINGOFUEL font appel à la force implosive - en créant des systèmes plasmiques - qui génère par la dissociation et la résonance de la molécule d'eau, cette énergie sur unitaire. (...) Stanley Meyer a réussi à récupérer l'hydrogène de l'eau comme combustible par un système d'électrolyse. Mais inversement à l'électrolyse classique de l'eau qui exige de consommer à l'entrée du système trois pois plus d'énergie que celle récupérée à la sortie par la combustion de l'hydrogène, le système d'électrolyse de Meyer au contraire récupère à la sortie jusqu'à 1700% de plus d'énergie qu'il n'est nécessaire pour faire fonctionner le système d'électrolyse. Un watt d'énergie à l'entrée donne 17 watts d'énergie à la sortie. Meyer fut contacté par les pays arabes pétroliers pour qu'il cesse ses recherches et il lui fut proposé jusqu'à un milliard de dollars en liquide. Il refusa et il obtint un prêt bancaire pour construire une usine et fabriquer des moteurs. Quelques semaines plus tard en 1999, il fut empoisonné dans un restaurant et avant de décéder sur le trottoir, il eut la force de dire que cet empoisonnement était un assassinat." extrait de "l'eau-delà de l'eau" de Jacques Collin

Il faut s'intéresser à Tesla, à Schauberger, à l'Aquafuel, etc. qui se basent/se sont basés sur l'énergie implosive, une énergie existante, utilisable et illimitée. Voir aussi le moteur Pantone.

Bref, des alternatives aux énergies polluantes et couteuses existent. Certains font tout pour taire ces informations et l'existence de ces recherches car le jour où elles seront là, c'est la fin des maîtres du monde car, d'après les infos, tout le monde sera capable de produire sa propre énergie et plus aucune multinationale ne pourra se l'approprier pour en tirer des bénéfices.

A nous de nous y intéresser et à exiger leur utilisation. Les guerres seront immédiatement terminées.

Ces nouvelles énergies sont un espoir immense pour le futur de l'Humanité.
Evaluer :   10  6Note :   4
EmailPermalink
"Un watt d'énergie à l'entrée donne 17 watts d'énergie à la sortie."

Strictement impossible d'un point de vue thermodynamique.
Au lieu de relayer ces inepties, vous feriez mieux de vous plonger dans un livre de physique.
Evaluer :   9  7Note :   2
EmailPermalink
@ peak_oil
Avant de parler d'inepties, assurez vous bien que les livres de physique actuels sont la bible de la thermodynamique et que celle-ci est la clé de tout.
Tesla n'est pas mort dans son lit ! Meyer cité plus haut non plus. Et ils sont loin d'être les seuls. Quand un certain nombre de savants décèdent généralement de crise cardiaque ou disparaissent de la circulation et qu'ils ont pour dénominateur commun des recherches ET des résultats sur la maîtrise d'énergies non conventionnelles, désolé, mais il y a forcément anguille sous roche. Soyez certain que le système officiel dont les intérêts sont ailleurs ne nie pas les travaux de ces gens-là, mais il se "contente" de les faire passer pour des utopistes, des rêveurs et des charlatans, la diffamation étant la meilleure méthode !
Si nous avions un futur président qui annoncerait dans son programme qu'il lancerait un concours national pour tout procédé permettant de se passer du pétrole ainsi que des autres énergies fossiles, et qu'il passe à l'acte une fois élu, il finirait comme Kennedy.
Evaluer :   10  1Note :   9
EmailPermalink
Un système avec 1 joule en entrée qui donne 17 joules en sortis, sans apport d'énergie extérieur, c'est juste IM-PO-SSIBLE. C'est la base des principes de la thermodynamique. Aucun scientifique ne vous dira le contraire. Seul les charlots et escrocs peuvent affirmer le contraire, dans le but bien souvent de récolter des fonds.
Evaluer :   6  5Note :   1
EmailPermalink
Les escrocs font fortune, les utopistes sont refroidit.

Moi je n'y connais rien, mais ces gens ont bel et bien inventé des engins capable de nous éviter d'utiliser des énergies fossiles, et leur espérence de vie à souvent quelque chose à voir avec leurs trouvailles :D

Le moteur à eau japonais qui aurait lui aussi du sortir y'a quelques années, on en entend plus parler, y parait que l'usine qui les fabriquait était basé à Fukushima, la chance est toujours en vacances lorsqu'il s'agit de se passer du pétrole, Monsieur Sannat a lui aussi donné un exemple avec Tata.

Je sais pas si l'on peut avoir plus d'énergie en sortit qu'en entrée, mais concernant les choses impossibles, il fut un temps où l'on écartelait ceux qui osaient en parler et les prouver, faut croire que depuis, rien à changé, au bûcher les utopistes et faites-moi l'plein monsieur l'pompiste !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
´Je sais pas si l'on peut avoir plus d'énergie en sortit qu'en entrée' => une pompe à chaleur. Pour 1 kW fournit, elle vous restitue 3 ou 4 fois plus en sortie. s'il vous faut 1 unité de chaleur pour élever de 1 degré 1 litre d'eau, il vous faut de 3 à 4 fois plus pour maintenir l'évaporation. (Je ne sais plus exactement), en puisant la chaleur nécessaire pour l'évaporation du fluide caloporteur dans le milieu ambiant (terre,air) , on réchauffe et on fournit de l'énergie gratuitement au fluide pour le vaporise.celle-ci est est réalisée sous vide car la température d'ébullition dépend de la pression. C'est la compression qui vous absorbe le KW. En gros. Mais bon. Par contre, 17 fois en sortie la puissance fournie en entrée : je ne sais même pas si la fusion(pas la fission) affiche un tel résultat. Et le tokamak avale de tel investissements pour juste valider une hypothèse qu'on peut se demander si on y arrivera un jour. RalphZ Nymeo, merci pour vos explications.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Vous avez mal lu: j'ai bien précisé sans apport d’énergie extérieur. La pompe à chaleur prend l'énergie du milieu extérieur (air ou geothermie selon les pompes) pour avoir un COP de 3 ou 4. Et au passage, lorsque la température extérieur passe sous 0°C, le COP d'une PAC air/air ou air/eau chute très rapidement.
Et puis obtenir de l'énergie mécanique ou de l'énergie thermique, ce n'est pas la même chose (notion d'entropie).
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Electra demandaitsi on pouvait avoir plus d énergie en sortie qu'en entrée, d'accord ? Évidemment que le rendement va dépendre du milieu ambiant.En enterrant la boucle 1m sous terre, on garde un N +- constant. le transfert se fait tjs du chaud vers le froid,si rien n'est fournit, je ne sais pas d'où vient le rendement 17x qui est mentionné. Ben moi qui pensait etre sur un site financier,v´la que je vais devoir reprendre mes cahiers d'école...
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Il y a le moteur Tesla qui tourne "tout seul" avec ses aimants et à qui on peut tirer un peu de force motrice.
Un peu divisé par zéro ça fait combien de rendement ??
Ça fait "impossible" en math DONC ça ferait impossible en physique?
Ben non, quand la thermodynamique ne colle pas aux observations, on a le devoir de changer la thermodynamique.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
avant de dire que ce sont des inepties vous feriez bien de vous cultivez et de comprendre que toutes les lois de la physique ne sont pas toutes connues
certaines decouvertes ont ete ignorer et ou censurer
tesla que vous n oseriez pas traiter de charlatan ....est le plus grand genie du 20 eme siecle detenteur de + de 112 brevets lister ici
http://www.magnetosynergie.com/Pages-Fr/Precurseurs/FR-Precurseurs-02.htm

Au cours de l’été de 1931, le Dr. Nikola Tesla fit des essais sur route d’une berline Pierce Arrow haut de gamme propulsée par un moteur électrique à courant alternatif, tournant à 1.800 t/m, alimenté par un récepteur de l’énergie puisée dans l’éther partout présent.

http://www.amessi.org/La-voiture-a-energie-libre-de-Nikola-Tesla#.U5sLELEnvz4

Electricité froide et énergie radiante - travaux de TESLA

Comprendre l'énergie radiante grâce à Tesla

http://www.conspirovniscience.com/teslaradiant.php

L'énergie libre, ILLIMITÉE et NON POLLUANTE disponible pour tous !

http://www.crashdebug.fr/index.php/dossiers/3005-lenergie-libre-illimitee-et-non-polluante-disponible-pour-tous-

http://www.youtube.com/watch?v=xQCFKbwzqdo

il est evident qu il n existe pas pire aveugle que celui qui ne veux pas voir et comme disait justement victor hugo
"les plus petits esprit ont les plus gros prejugès "

Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
C'est bon, vous avez gagnez. Je vais aller dire a mes collègues du labo, dont l'un des axes de recherches est l'énergie (fusion par Confinement inertiel par laser), qu'ils peuvent rentrer chez eux. L'énergie libre et illimitée existe. Elle est juste "bridée" par les vilains pétroliers.
Je me demande bien pourquoi on engloutis des milliards d'euros dans ITER d'ailleurs....
Evaluer :   2  6Note :   -4
EmailPermalink
Je vous conseille les vidéos du jeune et brillant garçon appellé "experiment boy " qui a une drôle d'inspiration pour mener ces expériences...
Au hasard Bobine tesla, effet d'une tondeuse au dessus d'un télé, bouteille de gaz dans micro-ondes, mini canon à poudre noire etc...
Voici un lien qui vous orientera vers ses vidéos et expériences:

http://www.youtube.com/watch?v=EOn1amuckXU

Attention! A ne pas essayer soi même sans avoir les connaissances requises, il a beau avoir l'air un peu taré, il maitrise...
Un vrai petit savant fou...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Juste une parenthèse, je connais un détracteur virulent d'Iter : Jean Pierre Petit.
http://www.jp-petit.org/NUCLEAIRE/ITER/ITER_fusion_non_controlee/Chronique_faillite_annoncee_long.pdf
Pour lui, oui, c'est un gouffre financier inutile. (voire un moyen de payer des scientifiques et faire tourner la machine)

Sinon, je suis plutôt de l'avis que nous ne connaissons pas toutes les lois de physique. Nous travaillons sur des bases jusqu'au jour où nous découvrons que cela ne correspond pas exactement à la théorie et qu'il faut en inventer une autre.
Il est à noter que la thermodynamique est établie sur des principes, non des lois. Même si on les appelle des lois.
Il y a clairement, bien des choses qui nous échappent dans la nature. Je prends un exemple : comment font les poules pour produire autant de calcium ?.
Un scientifique français , Kervran, faisait l'hypothèse de la fusion froide mais ces idées n'ont pas eues d'écho et le problème est toujours en suspend à ma connaissance.
Et comment se fait il que les millions de phasmes aient la morphologie qui les caractérisent ? Je ne pas croire qu'ils aient évolués juste selon des probabilités.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Il n'y a pas besoin d'être un méchant pétrolier pour comprendre !!

JP Morgan finançait Tesla et se félicitait de ses découvertes. Il a financé la centrale électrique des chutes du Niagara.
Il a ensuite prêté des milliards de dollars (or) pour tirer des lignes d'électrification au long de toutes les routes des USA.
Dollars qu'il avait évidemment l'intention de voir revenir, avec intérêts. Les lignes elles-mêmes étant nanties en caution.
Tesla ne s'est pas arrêté de chercher et de découvrir. Ses découvertes ont eu le malheur de ne pas suivre le plan d'amortissement des prêts de JPM. En effet quelques années à peine après le début des prêts d'électrification, il a découvert comment "expédier" et recevoir du courant à distance, sans câbles électriques.
Croyez-vous un instant que JPM allait applaudir le progrès et s'asseoir sur ses milliards et sur ses cautions sans valeur?
Ce jour là Tesla a été mis au silence et dénigré comme fou par des hommes bien moins capables que lui.

L'avantage des histoires de fric, c'est qu'elles ne sont pas difficiles à comprendre.
@houm,

Concernant l'expérience de Tesla en 1931, comment se fait-il que personne n'ait pu la reproduire depuis plus de 80 ans ? Les centaines de milliers de scientifiques et d'ingénieurs qui ont travaillé durant ces 80 ans sont-ils tous mauvais et/ou achetés par le lobby pétrolier/gazier ? Franchement, vous y croyez ?
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Ils sont financés par eux, comme l'était Tesla, ce qui est accepté concernant nos politiciens est étrangement difficile à admettre quand il s'agit de scientifiques, l'autorité que représente la blouse blanche à encore de beaux jours devant elle. =_=

On peut avoir la même discussions du coté médical, encore que là c'est beaucoup plus simple à prouver, que l'on nous retire des connaissances pour le plus grand bien des lobbies.

Le cannabis par exemple, longtemps essentiellement considéré comme une drogue et rien d'autre (Dupont/Rockefeller), et aujourd'hui, qu'ils n'arrrivent toujours pas à synthétiser les cannabinoïdes en labo pour créer un brevet, ils abandonnent cette voie et nous le sort en médication format seringue (l'huile de feuille de cannabis), à, tenez-vous bien, 70€ le gramme (pour une plante qui n'a besoin ni de pesticide, ni d'engrais), et bien evidemment autorisé à la vente uniquement via big pharma, les citoyens qui voudraient le faire eux même et le vendre seront toujours hors la loi.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
@ Jean L.

Avez-vous lu l'histoire de Nikola Tesla ?

Il existe plusieurs livres traitant de son cas... comme e.a. "Nikola Tesla, l'homme qui a éclairé le monde" ou "Mes inventions, autobiographie d'un génie" et bien d'autres.

Bref, si vous connaissiez son histoire, vous sauriez que son atelier a subi un incendie volontaire et que, comme par hasard, une partie de son travail et des notes concernant ses recherches se sont "évaporées" en fumées... ou dans un coffre bien sécurisé après avoir été remis en mains propres par les voleurs qui ont incendié le labo de Tesla.

Les centaines de milliers de scientifiques et ingénieurs ne peuvent pas travailler sur n'importe quel sujet s'ils veulent avoir les fonds pour ce faire. A moins d'être un scientifique/ingénieur riche comme Crésus capable de financer seul ses recherches, ces gens sont généralement totalement dépendants des fonds qu'on veut bien leur octroyer pour faire leurs recherches. Souvent aussi, ils dépendent de fonds privés (fondations, multinationales, etc.) et/ou public lorsqu'ils travaillent au sein d'une université. Dans un cas comme dans l'autre, une fois que leurs recherches/pistes découvertes commencent à gêner le système en place, on leur coupe les fonds et c'est fini la recherche.

En conclusion : Primo, tout le monde n'a pas le génie de Tesla (et donc sans ses notes, difficile de trouver la piste de base); et secundo, des gens ont intérêt à ce que cette énergie ne soit pas disponible. A partir de là, pas étonnant qu'on n'a pas encore reproduit ses découvertes depuis plus de 80 ans.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
la reponse est dans la question
achetés par le lobby pétrolier/gazier mais aussi uranium c est meme au dela des lobby c est la survie meme des etats
pas difficile d imaginer si cette technologie était étendue au monde entier c en serait finit des filières pétrole,gaz ,uranium
ce sont des milliers de milliards en jeu pour les multi national et les pays producteurs et pays consommateurs avec les taxes
Un physicien en colère tenait à rendre publique ce qu’il pense du monde scientifique de L' énergie libre interdite .
http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/02/07/29142216.html

il y a aussi d autres alternatives aux filières uranium classique, la technologie du thorium
Depuis cette année, la compagnie norvégienne Thor Energy expérimente le thorium comme combustible du réacteur d’essai d’Halden, dans la région d’Oslo et La Chine accélère la recherche sur le thorium
http://www.slate.fr/life/79875/un-jour-le-thorium-sera-l%E2%80%99energie-la-plus-utilisee-sur-la-planete
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Correct. les bureaux de brevets pullulent d'inventions qui ont un rendement énergetique > 1

juste pour info:
16m2 de capteurs photovoltaiques monocristallins (rendement 20%) produisent sous
nos latitudes facilement 3300-3700 kwh par an. (un ménage de 2 personnes, excl. chauffage et eau chaude)
maximum en hivers: 4kwh/j, maximum en été: 25 kwh/j. on a un problème de gestion de surplus-défauts

le soleil fournit assez de rayonnement pour tout le monde. le problème est le stockage pour l'hiver.

l'allemagne réflechit à un moyen intéressant: utiliser les pipelines gaziers actuels pour ingurgiter un pourcentage
d'hydrogène gazeux fabriqué par électrolyse avec leurs ventilateurs(éoliennes) et autres capteurs PV. (Dirk Mueler, Showdown)

on peut aussi repomper l'eau turbinée dans le lac d'accumulation. (lac supérieur-turbine/pompe-lac inférieur)
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
peak_oil,

" Une terre ronde "

Strictement impossible du point de vue de la raison, monsieur Galilée.
Au lieu de relayer de telles inepties, vous feriez mieux de comprendre que si c'était le cas, les océans ne tiendraient pas leur eau .
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink

Elle est donc plate ?!

Ah ben merde alors !
Moi qui croyais que...

Evaluer :   1  5Note :   -4
EmailPermalink

Lolo, tu recommences avec tes multi-comptes
et leurs multi-flèches...

C'est pas joli-joli, ça...

(surtout sur un commentaire comme celui-ci :
c'est nul et non avenu, franchement)

Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
La SEULE démarche qui puisse se revendiquer de scientifique est de procéder à des observations. D'échafauder ensuite une théorie. Et tant que la théorie ne colle pas aux observations, on change la théorie !

Je reconnais qu'il est bien humain de rejeter les observations des autres au prétexte qu'elles ne collent pas à notre théorie. Mais je ne supporte plus que ces obstinés se revendiquent comme scientifiques.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Cher Phoenix1,

Eh bien moi je m'y intéresse à ces inepties... Mais de manière concrète, sinon rien! Fabriquez-vous un de ces systèmes? En vendez-vous? Ou pouvez-vous aider à les fabriquer d'une façon ou d'une autre? Si oui, je vous prie instamment de prendre contact avec moi.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Nymeo

Euh... non, je ne fabrique ni ne vend un de ces systèmes. Donc, concrètement, je ne peux rien vous apporter sinon des liens Internet qui vous en apprendront plus :

http://quanthomme.free.fr/carburant/aquafuel.htm

http://quanthomme.free.fr/jlnlabs/bingofuel/index.htm

http://www.histoire-eau-hyeres.fr/615-moteur_pantone-pg.html

http://scientox.net/spip.php?page=imprimer&id_article=168

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/qui-a-empoisonne-stanley-meyer-27550

Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Moi, j'ai fait trois réacteurs Pantone.
Je n'ai aucune raison de douter de ceux qui ont eu des résultats inférieurs ou égaux aux miens.
Compte tenu de la rusticité des moyens que j'ai employés je n'ai pas la bêtise de douter a priori de ceux qui auraient fait un peu mieux. Surtout si je leur reconnais des moyens supérieurs.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
C'est très intéressant... Et je vous en félicite! Pour ma part je n'en ai jamais vu de mes yeux. J'attends toujours.
Le montage minimaliste ne permet pas de rendre un véhicule agréable et polyvalent dans toutes sortes de conditions et phases de conduite, mais il est accessible à tout bricoleur. Les plans se trouvent gratuitement en ligne. Il permet donc aux St Thomas, tout simplement, de "voir marcher".

Si vous ne vous sentez pas bricoleur, incitez une connaissance plus habile ou mieux outillée à le faire en votre compagnie et ouvrez vos yeux et votre esprit:
il y de quoi s'étonner et même s'émerveiller.

Attendre de voir sans rien faire pour en provoquer l'occasion me semble une attitude peu "pro-active" comme on dit aujourd'hui.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Phoenix1
Ces énergies ne sont pas nouvelles, simplement elles n'ont pas encore été suffisament étudiées et exploitées. De fait, elles dérangent ! Ces énergies ont commencé à être mises en évidence avec l'apparition de l'utilisation du pétrole. Et c'est le pétrole qui a gagné, pas plus, pas moins !
Donc par bêtise, lâcheté et cupidité on continue à piller et polluer la planète.
Les pétroliers pomperont jusqu'à la dernière goutte et nous la feront payer un maximum pour asservir la population mondiale, c'est le but.
Mais ça ne veut pas dire que ceux qui détiennent ce pouvoir sur les autres l'emporteront au final.
Ce qui me conforte dans l'opinion que nous partageons, c'est le nombre de flèches rouges que les peaux-rouges vous ont collé !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
@ Merisier, Louis L., Houm et Electra,

Merci de ne pas être des Saint-Thomas et d'être capables de voir plus loin. Ce sont des personnes comme vous qui me donnent envie de partager des infos qui me semblent porteuses d'espoir. ;-))

"Les pétroliers pomperont jusqu'à la dernière goutte et nous la feront payer un maximum pour asservir la population mondiale, c'est le but."

Oui, c'est le but, mais même s'ils vont tenter la chose, je ne pense pas qu'ils réussiront. Le temps s'accélère, les choses vont de plus en plus vite et seront de moins en moins contrôlables. Lorsque la nécessité s'impose, les gens rivalisent d'ingéniosité pour inventer des choses qui remplacent celles qui ne sont plus payables.

Et donc, je pense qu'à un moment donné, ces énergies deviendront disponibles qu'ils le veuillent ou non. A un moment donné, ils seront dépassés par les évènements qu'ils auront eux-mêmes créés. ^^

En outre, on remarque que, de plus en plus, des gens ont envie d'offrir gratuitement à leurs semblables les connaissances qu'ils ont (ex. Linux et l'exemple de la mise à disposition sur le Net d'un bricolage pour faire marcher une tondeuse à gazon à l'eau, toutes les infos en matière de jardinage ou dans tout plein de domaines différents). Le partage est de plus en plus à la mode. Le monde est en train de changer.

Et il arrivera un moment, lorsqu'il n'y aura plus d'argent ou lorsqu'il ne vaudra plus rien que les gens seront tellement dégoûtés par le mercantilisme qu'ils recommenceront à s'entre-aider car ce sera une nécessité !

"Ce qui me conforte dans l'opinion que nous partageons, c'est le nombre de flèches rouges que les peaux-rouges vous ont collé !"

Lol ! C'est surtout intéressant de voir que j'ai pu en récolter autant, alors que le quota de distribution de flèches vertes est systématiquement limité depuis un certain temps. On devrait peut-être tenter d'inverser notre façon de coter. Des flèches rouges pour tous les commentaires qu'on apprécie et des flèches vertes pour ceux qu'on désapprouve... ;-))
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink

Tu redeviens addict, Lolo.

Une vraie droguée !

Evaluer :   2  6Note :   -4
EmailPermalink
Pépane,

Je crains que votre fixette sur cette Gente Dame, ne soit pathologique.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink

"Gente Dame", c'te virago ?!

You are plaisanting !

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Pour apporter de l'eau à votre moulin, les états ont aussi besoin de contrôler et taxer, c'est pourquoi on ne recycle pas l'huile de cuisson pour les moteurs, ce qui est un énorme gâchis.
MDI est une société basée au Luxembourg. guy Negre affirme qu'on lui a mis trop de bâtons dans les roues en France. Normal, l'air est difficile à taxer. Maintenant, le fait que Tata motors collabore avec lui, lui donne tout de même beaucoup de crédibilité.
Après, il est sûr qu'une voiture à air comprimé, ça doit faire beaucoup réfléchir les gouvernements .... Si je pouvais recharger ma voiture avec un compresseur relié à une éolienne, ça changerait pas mal de choses.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
En attendant le compresseur sur éolienne, on peut déjà donner de l'huile à un vieux diesel et de le perfectionner au Pantone.
C'est concret, c'est tout de suite et les adaptations sont infimes.
L’électricité restant quand même un des meilleurs moyens de diversifier les sources... et de compliquer le stockage !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Phoenix1 et @merisier,

Si vous n'avez pas de très bonnes bases scientifiques - dans ce cas en physique et en chimie - méfiez-vous des escrocs qui abusent de votre ingénuité. Ils sont légion. Votre espérance dans les sornettes qu'ils racontent est mal placée.

Nous n'avons pas le temps d'attendre l'invention d'une "nouvelle" forme d'énergie qui sauverait l'humanité. Dans le domaine de l'énergie, croire à ce type de salut - le cornucopianisme - conduit à l'inaction et est suicidaire. Rien n'est gratuit dans l'univers et l'énergie encore moins que le reste.

Dès la première moitié du 21e siècle, l'énergie risque de manquer à l'humanité et ce sera(it) très grave. Il existe bien quelques solutions, mais je ne vois pas qu'on les mette en place pour l'instant. On trouve plus intéressant de faire des guerres pour le pétrole et le gaz, hélas !
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
@ Jean L.

"Si vous n'avez pas de très bonnes bases scientifiques - dans ce cas en physique et en chimie - méfiez-vous des escrocs qui abusent de votre ingénuité. Ils sont légion. Votre espérance dans les sornettes qu'ils racontent est mal placée."

Seriez-vous un descendant de Saint-Thomas ?

Pensez-vous qu'à l'époque où ils se chauffaient au bois et s'éclairaient à la bougie, les gens pensaient qu'un jour ils se chaufferaient au charbon, puis au pétrole, puis que l'électricité serait inventée ?

Pensez-vous qu'au début du XXème siècle, lorsqu'on appelait l'électricité encore la "Fée électricité", les gens auraient pu penser qu'un jour on découvrirait l'énergie nucléaire et qu'elle deviendrait une énergie civile ?

Pensez-vous que plus rien ne sera plus inventé et que l'Homme a déjà tout découvert ?

"Nous n'avons pas le temps d'attendre l'invention d'une "nouvelle" forme d'énergie qui sauverait l'humanité."

Mais bien sûr que si nous avons le temps car si nous n'avions plus le temps, ces énergies seraient déjà disponibles. Si elles ne le sont pas, c'est parce qu'il y a encore assez de pétrole et de gaz pour tenir quelques années en faisant flamber les prix pour bien rincer tout le monde.

Alors pour répondre à votre scepticisme, non, je ne pense pas que mon espérance soit mal placée car je ne pense pas qu'il s'agisse de sornettes. Je suis absolument certaine que ces énergies d'un autre type existent déjà mais que des gens bien placés font tout pour que personne n'accède à leur mode de fonctionnement car il semblerait bien que cela signerait la fin de la toute-puissance banco-pétrolière car elle ne serait plus une "rareté" que l'on peut vendre au plus offrant.

Pourquoi d'ailleurs, n'en parle-t-on pas dans les médias ? Pourquoi faut-il donc que nous cherchions toujours par nous-mêmes les pistes de solutions qui pourraient changer positivement le monde ? Pourquoi ceux qui connaissent leur existence n'en parlent-ils pas à tout le monde autour d'eux pour en faire la pub et les faire connaître ?

Peut-être parce que c'est simplement parce que Saint-Thomas a eu trop de descendants... ?

En outre, si ça se trouve, avec d'excellentes bases scientifiques, je réagirais exactement de la même manière que Peak-Oil car les scientifiques ont été formés à penser d'une façon bien précises. Beaucoup de scientifiques sont trop rigides et manquent totalement d'imagination. Ils restent dans les sentiers battus en "CHERCHANT" sans trouver mais n'osent pas en sortir et crient à l'escroquerie dès qu'un de leur collègue "TROUVE" en sortant des sentiers battus précisément. Jalousie, concurrence entre collègues, etc. Ce milieu est assez détestable...

Pour étayer mon propos, je vous propose de lire le livre de Jacques Benveniste concernant ses recherches sur l'eau et les problèmes qu'il a eus avec ses collègues scientifiques... édifiant.
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
Bon exemple justement ! J'ai suivi l'affaire Benveniste en temps réel. Son labo était financé par Voiron (le fabricant de pilules homéopathiques) et, comme par hasard, ses résultats prouvaient tous les principes de l'homéopathie... En fait, une chercheuse de son labo trichait dans ses manips et Benveniste voulait croire à ses résultats. La "mémoire de l'eau" est une fumisterie.

Mais je vous laisse à vos croyances cornucopiennes. Je sais bien qu'il est impossible de faire perdre la foi à un croyant. En tout cas pas par des arguments rationnels. En ce qui me concerne, je pratique le doute méthodique, comme il se doit en matière de science. C'est l'exigeante discipline à laquelle tous les scientifiques se soumettent pour transformer une simple hypothèse en fait prouvé (= démontré).
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
@ Jean L.

"En fait, une chercheuse de son labo trichait dans ses manips et Benveniste voulait croire à ses résultats"

Comment expliquer alors que des laboratoires extérieurs à Benveniste, en Italie (Milan), au Canada (Toronto) et en Israël (Tel-Aviv) et même à Marseille ont obtenu des résultats confirmant les recherches de Benveniste et son équipe ? Pourquoi, en 1989, un labo de l'Est de la France (dont le responsable est pourtant très médiatisé) ayant obtenu des résultats encore plus probants que ceux de Benveniste ne fera état de ces résultats qu'en petit comité et dans l'indifférence générale ?

Pourquoi, afin d'être publié, Benveniste a-t-il dû accepter que d'autres laboratoires reproduisent ses expériences alors qu'en principe pour être soumis à publication à une revue scientifique, les lectures et demandes de précisions effectuées par les referees (arbitres consultants scientifiques-relecteurs) suffisent à la rédaction en chef pour décider si l'article peut ou non être publié ?

Sur quelles preuves vous basez-vous pour affirmer que "La mémoire de l'eau" est une fumisterie ?

Affirmer une telle chose ne serait-ce pas plutôt le seul remède pour défendre l'establishment de la médecine allopathique et pour décourager quiconque de se plonger dans cette lecture ?

"A l'inverse, des médecins hostiles à l'homéopathie, comme le rhumatologue Marcel-Franis Kahn, enragent de me voir collaborer avec l'ennemi. En mars 1985, je participe à l'émission de TF1 "Droit de réponse" consacrée aux médecins parallèles. Alors que je me borne à présenter les résultats inexplicables des expériences sur les hautes dilutions, Marcel-Francis Kahn me prend à partie avec une virulence qui m'étonne de la part d'un ami de longue date, ancien collègue d'internat. Elle ne m'étonne plus, maintenant que je sais qu'il ne s'agit pas d'un débat scientifique mais d'une GUERRE DE RELIGION. (...) Quant à mon état d'esprit à cette période, il est assez bien résumé par des propos recueillis par Le Monde : "J'assume totalement ces résultats. Il ne s'agit surtout pas d'en tirer des conclusions quant à l'efficacité thérapeutique de ces différents produits. Un effet biologique a été trouvé. Ni plus, ni moins !". Fin de citation issue de "La mémoire de l'eau" de Jacques Benveniste.

Sa conclusion fut très honnête en plus : "Un effet biologique a été trouvé. Ni plus, ni moins !".

En plus c'est très dommage, ce boycott qui a été fait à Benveniste car il travaillait sur les problèmes d'allergies. Or, de nos jours, ces allergies sont de plus en plus répandues (cf. allergies au lactose, aux pollens et au gluten qui au passage est 50 x plus élevé dans les farines et céréales actuelles par rapport au Moyen-Âge - il faut du temps pour que le corps s'adapte à une nouvelle alimentation et la nôtre a changé bien trop rapidement, tant par la nature (croisements des espèces que l'on mange) que par la forme (trop de lipides, glucides, protéines et pas assez de fruits et légumes) d'où l'apparition d'allergies de plus en plus fréquentes - et la seule farine "originale" étant celle du petit épeautre). S'intéresser aux allergies et inflammations est pourtant primordial et épargnerait bien des maladies aux gens puisque l'inflammation est toujours à la base des maladies.

"En ce qui me concerne, je pratique le doute méthodique, comme il se doit en matière de science. C'est l'exigeante discipline à laquelle tous les scientifiques se soumettent pour transformer une simple hypothèse en fait prouvé (= démontré)."

Ben oui. Il me semble bien que c'est la même démarche qu'a eue Benveniste puisque ses recherches ont pu être confirmées par d'autres labos... La seule différence peut-être entre lui et les scientifiques "classiques", c'est que lorsqu'il a découvert quelque chose d'INCROYABLE, il a poursuivi pour en avoir le coeur net et a découvert que l'INCROYABLE était CROYABLE. Il n'a pas plongé dans le déni et ne s'est pas laissé abattre par des gens mal-intentionnés/malfaisants non plus !

"Je sais bien qu'il est impossible de faire perdre la foi à un croyant."

Oui. C'est toute la différence entre les zombies et les vivants. Et c'est tout le problème de notre monde actuel. ;-)

Il y a trop de descendants de Saint-Thomas "Je ne crois que ce que je vois" de nos jours. C'est sans doute cela que voulait illustrer Jésus en lui disant, après qu'il ait mis sa main dans la plaie : “Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !” (Jn 20, 24-29).

Puisque vous êtes du monde de la science, vous devriez être aux premières loges pour savoir que ce qui n'existait pas hier, existe aujourd'hui... Alors, comment ne pas croire que demain, existeront des choses incroyables qui n'ont pas encore été découvertes aujourd'hui ?

J'ai toujours pensé que si tout le monde était un peu plus idéaliste et croyait aux dispositions positives qui sont également présentes dans chaque être humain, le monde tournerait beaucoup mieux qu'aujourd'hui.

Après avoir lu, e.a. "La route du temps" de Philippe Guillemant, "Le miracle de l'eau" de Masaru Emoto et "L'eau-delà de l'eau" de Jacques Collin, je suis heureuse de voir que les récentes recherches/découvertes scientifiques vont dans le même sens et suis de plus en plus convaincue que c'est ça qu'il faut faire. Croire et encourager le positif qu'il y a en chacun de nous plutôt que de jouer sur les dispositions négatives. A chacun d'y participer et d'avoir envie de CROIRE dans l'existence d'un monde meilleur. Tout commence par là !

Il y a quelques mois, lors d'une conversation sur le Sida avec Boutros, je lui avais parlé d'un médecin qui avait découvert le virus du Sida avant tout le monde et qui s'était fait railler et avait même dû quitter son service parce que cette découverte "n'était pas possible". J'avais juste oublié son nom. Eh bien, je l'ai retrouvé en me replongeant dans le livre de Benveniste : Luc Montagnier ! Voilà encore une victime de l'establishment incroyante sans compter le nombre victimes que ce virus a causé. Car, en effet, ce cher virus du Sida eut dix années supplémentaires pour contaminer la planète avec la bénédiction des incroyants avant que, finalement, on n'admette son existence. Si on l'avait pris au sérieux tout de suite, que de morts et de souffrances on aurait pu épargner !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink

Il y a des choses que tu te gardes bien de dire ici
(avec assez de fatuité et de présomption
pour croire pouvoir jouer dans la cour des scientifiques).
Par exemple, tu as oublié de parler des extra-terrestres,
auxquels tu crois dur comme fer.
De grâce, n'aie pas la mauvaise foi de nier :
j'ai les références en attestant.


("calumet de la paix rencontrant hache de guerre
transforme calumet de la paix
en hache de guerre"
- vieux proverbe indien)

@ Jean L.

Je reviens vers vous parce que j'ai constaté que vous n'avez pas pris la peine de répondre aux questions que je vous avais posées concernant Benveniste...

Vous dites que "la mémoire de l'eau" est une fumisterie. Mais à part avoir suivi toute l'affaire en son temps et avoir cru sur paroles ses détracteurs, avez-vous pris la peine d'étudier les recherches de Benveniste ? Avez-vous lu son témoignage/testament "Ma vérité sur la mémoire de l'eau", rédigé par lui, mais édité post-mortem par ses enfants ? Il est vrai que ce livre n'a pas dû plaire à la communauté scientifique, dès lors qu'il y a donné carrément les noms de ses détracteurs... et la manière dont ils ont agi.

Si oui, pouvez-vous dire en quoi ses recherches sont une fumisterie ? Si non, il est à craindre que vous adoptiez exactement le même comportement que les "scientistes" et non "scientifiques" qui lui ont fait un procès en sorcellerie d'une manière absolument abjecte, à commencer par la soi-disant prestigieuse revue NATURE qui, par son comportement, à mon sens, devrait avoir perdu toute crédibilité en matière d'impartialité.

Je tiens quand même à rappeler qu'aucun des détracteurs qui lui ont mis des bâtons dans les roues (comme on n'imagine même pas qu'on puisse encore faire ce genre de choses de nos jours !) n'ont été capables d'avancer des arguments scientifiques pour dire que son travail était de la fumisterie. A part l'usage de mots comme "grotesque, impossible, voie funeste", etc. Rien de tangible ! On l'a accusé de fraude sans aucune preuve. En outre, il a même dû subir un test anti-fraude avec un... "illusionniste" ! Quelle vexation quand même !

Tout ça pour dire que vu ce qu'on a fait subir à ce Monsieur Benveniste, il fut particulièrement courageux de continuer ses recherches dans les conditions qui furent les siennes. En outre, ce qu'il a trouvé mais que personne n'a voulu admettre parce que "un phénomène que l'état des connaissances scientifiques ne permet pas d'expliquer ne peut tout simplement pas exister" est quand même d'un très grand intérêt !

Je cite quelques passages de son témoignage/testament qui me semblent utiles pour que ceux qui ne connaissent pas puissent mieux comprendre :

"(...) Poitevin est médecin homéopathe et il désire étudier par des expériences in vitro les effets de ces très fiables dosses de principes actifs qui se situent en dessous du seuil d'efficacité généralement admis. L'homéopathie est un univers auquel je suis totalement étranger et je me souviens parfaitement de ma première réaction : "Essaie si tu veux. Mais ça ne donnera rien, les hautes dilutions, c'est de l'eau.". Je n'ai à ce moment-là aucune raison de croire en la possibilité d'une activé biologique de type moléculaire en l'absence de molécules."

"Pourtant, à l'occasion de ses premières expériences sur des produits à hautes dilutions, Poitevin obtient quelques résultats troublants. Ma curiosité s'en trouve piquée. Au fur et à mesure qu'ils diluent une solution contenant de l'anti-IgE, les effets de l'anticorps sur les globules blancs basophiles commencent par diminuer puis, au-delà d'un certain seuil de dilution (la neuvième dilution décimale), ils reprennent de façon inexplicable."

La mémoire de l'eau fonctionne et la technique est même à disposition de tous sur Internet !

"(...) constatant que l'effet des hautes dilutions ne pouvait être strictement moléculaire, je m'étais orienté vers une explication physique et plus précisément électromagnétique"

Et voici le plus intéressant à mon sens !

"La théorie la plus en vogue depuis plusieurs décennies est que l'information passe d'une molécule à l'autre lorsqu'elles sont en étroit contact l'une avec l'autre. Il n'y a aucun autre exemple en physique de création d'énergie et/ou de passage d'information par simple coalescence de deux surfaces de même forme. En biologie, le phénomène se complique car une molécule donnée ne communique pas avec n'importe quelle molécule mais, par exemple, avec son récepteur ou, s'il s'ait d'un antigène, avec son anticorps et avec lui seul. Les biologistes utilisent pour décrire ce phénomène une analogie clé-serrure. Cela leur permet de faire l'économie de comprendre comment la clé trouve la serrure et, une fois qu'elle y est miraculeusement introduite (par qui ?), ce qu'elle "dit" à la serrure pour que celle-ci fonctionne. Aucune des forces décrites actuellement dans l'univers moléculaire (charges électrostatiques, liaisons hydrophobes, etc.) ne permet d'analyser cette spécificité, ni la transmission d'informations. Par contre, l''HYPOTHESE ELECTROMAGNETIQUE, AVEC CORESONANCE DES CHAMPS DE DEUX MOLECULES, POURRAIT APPORTER UNE EXPLICATION."

"En effet, pour passer de cette biologie figée des structures à celle de l'information moléculaire circulant à la vitesse de la lumière, point n'est besoin d'une révolution théorique absolue, à condition que l'on se penche sur la question avec un esprit scientifique ouvert. Contrairement à ce qui a été fort stupidement répandu par mes détracteurs, enregistrer l'activité des molécules n'implique nullement de nier la loi d'action de masse (plus il y a de molécules, plus fort est l'effet), ni l'existence de ces molécules (elles sont bien à l'origine de messages électromagnétiques qui leur permettent d'agir) (...). En réalité, si les expériences sur les hautes dilutions réalisées dans les années 80 on pu apparaître comme révolutionnaires, destructrices du paradigme théorique en vigueur jusque là, les dernières avancées produites par mon équipe impliquent plutôt une EVOLUTION qu'une révolution théorique."

"L'hypothèse selon laquelle les molécules communiquent pars des signaux électromagnétiques spécifiques n'est pas contradictoire avec les principes de la biologie structurelle, elle est complémentaire. Elle explique tout autant le mécanisme des réactions biologiques classiques (les molécules s'adressent entre elles des messages électromagnétiques sans que le contact physique soit nécessaire.) (...) Et l'eau dans tout ça ? Elle n'est que le transporteur d'information."

En fait, je trouve ce cas très intéressant parce que cela prouve le côté sacrément sclérosé et psycho-rigide des détenteurs de pouvoir au sein des institutions de recherche. Pas étonnant que les choses stagnent...

Ensuite, puisque de l'infiniment grand à l'infiniment petit on retrouve les mêmes schémas, ce que je trouve aussi intéressant, c'est qu'on pourrait très bien faire une analogie entre le fait que les molécules s'adressent entre elles des messages électromagnétiques sans que le contact physique ne soit nécessaire et le fait qu'avec Internet, les êtres humains (molécules) peuvent communiquer entre eux sans que le contact physique ne soit nécessaire (c'était déjà le cas avec les lettres envoyées par la poste, mais avec Internet c'est encore plus flagrant). Et dans ce cas aussi, on peut constater que tel être humain (molécule) ne communique pas avec n'importe quel autre être humain, mais bien avec celui avec lequel il a une affinité (clé-serrure). Et pour que deux êtres humains aient une affinité, il faut qu'il y ait corésonance. Pour qu'il y ait affinité, on entre en résonance avec l'autre et vice-versa.

Et par extrapolation, comme il s'agit d'émissions de signaux électromagnétiques, que nos corps sont composés à 98% d'eau (70% + l'eau des cellules et molécules qui nous composent) et que l'eau est un transporteur d'information, si on ajoute aux découvertes de Benveniste, ce que dit Masaru Emoto sur le comportement de l'eau en fonction des vibrations qui lui sont transmises (et autres découvertes en physique quantique), il est tout à fait plausible et pensable que si de plus en plus d'individus se mettent à émettre des vibrations positives (pensées positives, etc.), le monde pourra évoluer positivement.

CROIRE en un monde meilleur et le voir advenir n'est donc pas si surréaliste que cela... ^^ Idem pour les d'énergie alternatives illimitées.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
salmigondis de théories fumeuses et pseudo-scientifiques !... en outre, le corps humain n' est nullement composé de 98 % d eau !! : ineptie qu' on voit souvent mentionnée mais qui ne correspond pas à la réalité ( ...à peine 35 % d' eau en réalité, le reste étant essentiellement représenté par des acides aminés, des protéines diverses, lipo-protéines, lipides divers et phospholipides ( en proportions plus ou moins élevées selon les individus ! ), collagènes, poly-saccharides, mais aussi des sels de calcium divers entrant surtout dans la composition des os et des dents, etc... etc...

attention lolo27, tu vas vraiment finir en agitant des grelots et des clochettes !
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
"L’allégorie de la caverne au XXIème siècle

En repensant à l’allégorie de la caverne dans la République de Platon, j’ai été frappé par la ressemblance entre la situation des hommes enchaînés dans la caverne et condamnés à ne percevoir de la réalité que les ombres agités par des « marionnettistes », et celle des citoyens consommateurs abrutis par la propagande politique et commerciale que nous sommes devenus en ce début de XXIème siècle. Voici une version actualisée possible de « l’allégorie de la caverne ».

Les deux personnages, Socrate, et Glaucon, sont conservés, et je colle largement à la trame utilisée par Socrate dans sa démonstration. J’ai conservé quelques morceaux intacts (dans la traduction sur laquelle je me suis basé). Pour que le lecteur comprenne pleinement l’approche, j’indique à la fin de l’article le lien renvoyant à la traduction de l’allégorie de la caverne sur laquelle je me suis basé.

Socrate : Je voudrais mon cher Glaucon, te montrer à quel point notre vision du monde est déterminée par l’éducation, et à quel point une éducation délibérément orientée dans une mauvaise direction, peut fausser le jugement dans des proportions étonnantes.

Suite du texte complet ici : http://observatoire-terrorisme.com/lallegorie-de-la-caverne-au-xxieme-siecle/

Socrate : Je voudrais mon cher Glaucon, te montrer à quel point notre vision du monde est déterminée par l’éducation, et à quel point une éducation délibérément orientée dans une mauvaise direction, peut fausser le jugement dans des proportions étonnantes.

Pour vivre l’existence libre et opulente à laquelle ils se croient seuls prédestinés, ces marionnettistes ont besoin du travail d’un grand nombre d’hommes, et comme en même temps ils les méprisent et ont horreur de se mélanger avec eux, ils ont mis au point ce complexe de gigantesques structures, dispersées un peu partout à la surface de la terre.

Socrate: imagine ce qui se passerait si l’un de ces hommes, étant parvenu grâce à un mélange de chance et d’ingéniosité à comprendre la manipulation, se mettait en peine de convaincre, dans un cadre privé, un individu absolument confiant dans ce système. La très longue imprégnation de cette « réalité », la perte d’habitude de l’esprit critique, les commandements « religieux » spécifiques instillés dès l’enfance, le caractère unanime de la vision du monde imposée dans les médias, tous ces conditionnements ne le rendraient-il pas incapable d’accepter une telle explication ? Comment réagirait cet homme si cet aventurier lui disait que ce qu’il considère comme la réalité est un tissu de mensonges et d’illusions ?

Glaucon : La vision du monde des marionnettistes lui semblerait plus vraie.

Socrate: et s’il se mettait à s’exprimer trop publiquement, n’aurait-il pas à encourir les foudres des marionnettistes ?

Glaucon : Les marionnettistes ne sauraient en effet tolérer que leurs marionnettes accèdent à la conscience.

Socrate : Un homme sensé sait qu’il y a deux causes à l’aveuglement, lorsque les yeux passent de la lumière à l’obscurité, et lorsque les yeux passent de l’obscurité à la lumière. Le même aveuglement guette l’esprit. C’est pourquoi lorsque nous rencontrons quelqu’un qui s’exprime de manière confuse sur des sujets difficiles, il ne faut pas rire de lui, mais examiner si, venant de la lumière, c’est par manque d’accoutumance qu’il semble dans le noir, ou si montant vers la lumière, il est frappé d’éblouissement.

Socrate : Il nous faut donc conclure que l’éducation n’est pas ce que certains affirment qu’elle est. Ils affirment que le savoir se situe quelque part, dans un domaine déconnecté de l’esprit, mais qu’ils sont capables de le faire entrer dans l’esprit ! Comme s’ils pouvaient faire entrer la vision dans des yeux aveugles !

Glaucon : C’est ce qu’ils affirment.

Socrate : Mon argumentation montre plutôt que la faculté d’apprendre et de se tromper est dans l’esprit de chacun.

Voici l’original, dans la traduction sur laquelle je me suis basé: http://www.cvm.qc.ca/jlaberge/103/TEXTES/Lectures/TE_Allegoriedelacaverne.pdf

François Belliot"
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
" Le pouvoir, ils le perdront de deux façons différentes possibles.
Soit sous le poids de la complexité et de la crise le système actuel s’effondre de lui-même, soit nous l’aidons un peu et suite à une révolution tous ces parasites sont mis à la porte ! "

L'effondrement est provoqué par eux-mêmes, pour proposer le prochain système, quant aux révolutions, ce sont aussi les mêmes qui les poussent, le peuple, où qu'il soit, n'est qu'un troupeau de moutons.

Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
très propre votre analyse. vous avez probablement lu quelques protocoles de recette indigestes!

ils veulent passer à un prochain niveau de globalisation. ils sont bloqués actuellement. il faut un "black swan" pour bouger le monde.
- nouvelle religion (allumez la télé, vous trouverez facilement!)
- nouvelle monnaie electronique (évident)
- puce rfid pour tous les moutons (bah, j'ai rien à cacher, quel est le problème. mais il n'y en a pas, dors en paix, my friend)
- geolocalisation, traçage en tous genres (attali: "le luxe dans le future sera d'être hors de la toile")

Orwell 1984, quoi! un peu tard! mais bon, il faut laisser aux sheeples le temps de s'adapter
à ce monde nouveau (NWO) passifié et politiquement correct. je pense à une jolie dictature pyramidale.

saviez-vous que le Messie ne pourra venir que lorsque le monde sera passifié? ils y travaillent dur. dommage qu'ils
l'aient loupé il y a deux mille ans. je pense qu'un autre se fera un plaisir de venir à sa place. quelle perte de temps.

PS:
au fait, méfiez-vous des kindle. si vous achetez un livre sur kindle, vous n'avez qu'un droit limité de lecture.
en 2009, ils ont froidement effacé deux livres pour tester la fonctionnalité.

donc: votre "livre" sur kindle peut être "effacé" (politiquement incorrect) ou modifié à votre insu. cool.
un livre papier ne peut être modifié, et si ils veulent le détruire, ils doivent le chercher partout sur la terre. pffff....

>>>>>>>>>>>>>>>>>
Wikipédia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amazon_Kindle
L'Affaire 1984[modifier | modifier le code]En juillet 2009, Amazon.com a décidé, sans accord préalable, d'effacer une version des romans 1984 et La Ferme des animaux (écrits par George Orwell) installés dans les Kindle de ses clients[9].
Bien que cette opération ait été faite parce que les livres avaient été vendus par un marchand n'ayant pas les droits sur les ouvrages, et que les clients aient été remboursés, ce geste a causé un mouvement de protestation de la part de ses clients[10]. La question de la légalité de l'effacement des livres par Amazon s'est même posée, cette action pouvant s'apparenter à une intrusion illégale dans un système informatique, d'autant que les annotations des lecteurs sur les livres ont été supprimées lors de l'opération. Jeff Bezos, président d'Amazon.com, a présenté quelques jours plus tard ses excuses et promis de mieux agir dans le futur[11].
>>>>>>>>>>>>>>>>>

sacré Bezos, il a du s'encoubler sur la touche "delete", mais, mais, mais, ... ces hazards qui pavent nos vies de surprises.

Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Concernant les villes d'avant la révolution industrielle, il faut quand même savoir que le niveau de vie n'y était pas vraiment le même qu'aujourd'hui.

Un habitant de, disons Bruxelles, aujourd'hui doit craindre le bruit (motos, quads, avions), les gaz d'échappement, les transports en commun médiocres, et certains quartiers dangereux.
Comparons ceci au 19e siècle : inondations, choléra, insécurité, incendies majeurs, déjections d'animaux, les transports en commun sont des charrettes,...

Même une ville super-puissante comme Londres était plutôt une décharge à ciel ouvert (et encore, les ruelles étroites laissaient à peine passer la lumière du jour), où des gens malades s'entassaient les uns sur les autres.

La ville d'avant le 20e siècle n'était pas quelque chose de très réjouissant. Elle était nécessaire comme lieu de rencontre et d'échanges, mais la qualité de vie se trouvait en-dehors.

Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"L’allégorie de la caverne au XXIème siècle En repensant à l’allégorie de la caverne dans la République de Platon, j’ai été frappé par la ressemblance entre la situation des hommes enchaînés dans la caverne et condamnés à ne percevoir de la réalité que  Lire la suite
Gastounet - 20/06/2014 à 11:39 GMT
Note :  1  1
Top articles
Derniers Commentaires
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
01 avr.Louis L.
20 ans de rigueur,.............. pas pour la pléthorique fonction publique, sans oublier ses retraités avec 75% du dernier salaire c'est à dire , ...
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Confinement : forcément, ça va bien se passer
24 marsdilapidor
Le gouvernement a quand même été efficace sur un point. Augmentation de l'indemnité de logement de 33% pour les députés. Dépenses de cabinets entre...
L’effondrement et la sidération
21 marsblitzel1
Le "bobo à trottinette", tout juste; c'était déjà grave de voir celà (à pile en plus). Vendredi 13 le Jour où tout a commencé, le jour de ...
L’effondrement et la sidération
21 marsClepsidre
Jamais le moment n'a été aussi fort où l'on doit prendre conscience que la seule richesse que l'on possède est l'instant présent ; et surtout ensem...
Pourquoi payer des impôts quand il leur suffit d’imprimer de l’arge...
21 marsClepsidre
Sans aller jusqu'au possible utopique de cette solution qui ne sera pas du tout viable à long terme, il est en effet possible en certaines très gra...
Coronavirus : d’une pierre, quatre coups
21 marsClepsidre
C'est effectivement, brossé par vous, un portrait fidèle de l'humanité en devenir. Toutes ces décennies à somnoler sur le lit si imparfait...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX