Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’implication de la CFDT dans le naufrage de SeaFrance de plus en plus pointée du doigt

IMG Auteur
 
Publié le 10 février 2012
557 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 16 votes, 4,4/5 ) , 23 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
23
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Chômage Crise
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

SeaFrance. Il s’agissait d’une compagnie maritime française qui assurait les liaisons par ferries entre Calais et Douvres. Cette société avait, hélas, un point commun avec sa maison-mère, la SNCF : elle était gangrénée de l’intérieur par certains syndicats qui ont provoqué sa chute.


Un syndicat en particulier a une responsabilité dans le naufrage de SeaFrance, matérialisé par sa mise en liquidation judiciaire avec cessation d’activité, prononcée par le tribunal de commerce de Paris, le 9 janvier 2012 : la CFDT. En effet, les langues se délient aujourd’hui et rares sont les médias à ne pas parler des agissements d’un trop grand nombre de membres de la section CFDT de SeaFrance.


Tout d’abord, cette dernière a rejeté tous les projets de reprises de la compagnie maritime criblée de dettes (190 millions d’euros, exactement).


Elle s’est également adonné à un certain nombre de délits : condamnations répétées pour violence sur personne, abus de confiance, menaces et insultes, vol, détournement de marchandises, contrebande, véhicules saccagées…


On comprend mieux les difficultés financières de SeaFrance à la vue de ce panorama. Et, par ricochet, pourquoi la section CFDT s’est opposée à tous les projets de reprise. Elle savait très bien qu’un rachat de l’entreprise signifierait la fin de la récréation. Il faut dire que la CFDT a pleinement profité de la tactique de la direction cherchant à contenir l’influence de la CGT. Du coup, la CFDT a pu asseoir son leadership au sein de SeaFrance et procéder à un certain nombre de trafics en alcool et cigarettes volés, lesquels produits furent, par la suite, vendus à des bars, magasins et bateaux de Calais. Le préjudice de ces vols est estimé à près de trois millions d’euros pour une seule année…


Accessoirement, ce syndicat exerçait aussi une véritable mainmise sur le recrutement des techniciens.


Il n’est, de plus, pas étonnant que la CFDT ait tenté d’intimider toute personne tentant de s’opposer à ses agissements. Au point que des médias se reposent des questions sur les circonstances de la mort de Christian Salomé, intendant en chef de SeaFrance, qui avait essayé de lever le voile sur certaines pratiques syndicales en la matière…


De même, des anciens salariés de la compagnie, encartés naguère à la CFDT, témoignent aujourd’hui anonymement des pratiques de la section syndicale locale. Les déclarations de « Raymond » sont particulièrement accablantes : « Ce qui m’attriste le plus, ce sont les occasions manquées de reprise de la compagnie, bloquées par les syndicats. Sans ce jusqu’au-boutisme, SeaFrance existerait toujours. ».


Cette très triste affaire montre, une fois de plus, que, contrairement à leurs dires, les syndicats sont les principaux ennemis de l’emploi. En précipitant la chute de SeaFrance, ils ont aussi contribué à pousser au chômage 880 salariés à Calais (dans une zone malheureusement déjà sinistrée en termes d’emploi) et 130 autres en Angleterre.


Il est pour le moins loufoque, suite à la liquidation judiciaire de la compagnie, d’entendre l’avocat de la CFDT maritime, Me Philippe Brun, parler de « gâchis humain » et regretter le sort des ex-salariés de SeaFrance et ce, alors que le syndicat dont il représente les intérêts en est le principal responsable.


Dans un contexte de crise toujours plus dure, l’attitude de certaines sections syndicales frise l’indécence, surtout quand c’est l’argent des contribuables qui est volatilisé. Pour l’instant, ils bénéficient encore d’une mansuétude imméritée. Jusqu’à quand ?


 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (16 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Pauvres hommes, tels M. Ktorza ou certains commentateurs, qui voient le monde en forme de serrure, pour pouvoir y glisser leur clé !
Batailles de bacs à sable entre "pro-patrons" et "pro-syndicats".
On n'en sortira donc jamais !!! C'est à désespérer.
Ouvrez les yeux !
CFDT et MEDEF, même combat !
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2008/11/20/98-trahison-syndicale-cfdt-medef-meme-combat
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Ronny Ktorza, j'espere que c'est un anagrame, sinon quel droit a t-il de critiquer les syndicats français?
Evaluer :   0  4Note :   -4
EmailPermalink
Avocat depuis janvier 2011, alors excusez-moi d'avoir critiqué son article, ui est du coup forcément la vérité. Sinon HEC c'est pas l"école pour devenir patron que les fils d'ouvriers peuvent pas se payer?
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
"Cette très triste affaire montre, une fois de plus, que, contrairement à leurs dires, les syndicats sont les principaux ennemis de l’emploi."

Ce raccourci simplificateur résume à lui seul la valeur de cet article : entre insignifiant et nul.

Dommage, car la problématique était intéressante.

ABE
Evaluer :   5  3Note :   2
EmailPermalink
Je comprend votre logique, mais il me semble que les syndicats sont avant tout là pour protéger leurs membres. Si les conditions du marché du travail se tendent (augmentation de l'offre de travail suite à une augmentation de la population, diminution de la demande de travail suite à une crise ou concurrence de salariés étrangers trop forte), les syndicats vont naturellement resister à cette pression, et empecher le marché du travail de s'ajuster, ce qui revient à dire que le chomage va augmenter.

Dans ce sens et dans ces conditions il me parait légitime de penser que les syndicats seront un ennemi de l'emploi.

Cela dit, dans un pays comme la France où ils ne representent plus rien sauf dans l'administration publique, dire qu'ils sont les principaux ennemis de l'emploi est parfaitement exagéré, je suis d'accord avec vous.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Si vous voulez passer un bon week-end end n'essayez pas de penser à toutes les caisses maladies, caisses de retraites, comités d'entreprise, conseils d'administration, organismes de formation, conseil paritaires et autres comités exécutifs ou ces gars tripatouillent avec leurs deux mains enfoncées jusqu'aux épaules.

Oui, je parle bien de leur rôle dans la destruction de votre présent, et le vol de vos espoirs d'un avenir meilleur
Evaluer :   6  4Note :   2
EmailPermalink
Ça c'est passe en France.
Au début du 21ème siècle.

Pathétique.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
lors de son meeting à 500 000 € , François Hollande prétendait : « Aimer la France, mais pas l’ argent » …
Mais il gagne : 30 387,43 € / mois
Pour un candidat à la présidence qui se dit scandalisé par le salaire du président actuel, et qui veut le réduire, et qui a jadis déclaré ( chacun s’en souvient ) qu’il n’aimait pas les riches et qu'en France on est riche à partir de 4 000 € mensuel,ça ne manque pas de sel.
En effet, voici les vrais revenus annuels de François Hollande, Député de Corrèze, Maire de Tulle (16 000 habitants.) Sans compter les autres revenus du patrimoine immobilier, financier ou autre.
Indemnité parlementaire : 63 090,96 €
Indemnité de résidence : 1 892,76 €
Indemnité de fonction défiscalisée : 16 246,56 €
Indemnité de frais de mandat : 73 344,00 €
Indemnité pour collaborateurs : 102 636,00 €
Indemnité de téléphone et courrier : 79 320,00 €
Indemnité de maire de ville moyenne : 28 118,88 €
TOTAL : 364 649 €/an, soit : 30 387,43 €/mois
Faites lui confiance : il gère depuis 4 ans le département le plus endetté de France … !!!
Comparativement, et ce n’est pas inintéressant :
Salaire mensuels de Ségolène Royal : 30 672,00 €
Salaire mensuel de François Fillon : 20 206,00€
Salaire mensuel de Nicolas Sarkozy : 19 331,00 €
Evaluer :   5  5Note :   0
EmailPermalink
Entièrement d'accord avec vous Red Pill ;-)
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
La réciproque est vraie, mon cher Tophe
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Le plus scandaleux dans cette malheureuse affaire à été la tentative de M. Sarkozy de donner des fonds des caisses de chômage aux salariés syndiqués de cette société en déliquescence pour qu'ils reprennent l'affaire.

Preuve que lesdits salariés connaissaient bien la situation, ils n'ont pas voulu la reprendre.

Preuve également de l'opportunisme imbécile et du manque de réflexion de M. S., qui y a perdu encore quelques plumes de crédibilité
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
un syndicat de travailleurs qui se transformerait en syndicat du crime organisé. RIDICULE ! Ce n'est pas parceque des personnes, membres d'un syndicat, se conduisent mal, que tout le syndicat est pourri. Le plus grand des voleurs reste l'état, et le plus grand destructeur d'emploi, le patronat de droit divin qui a sans doute inspiré cet article. Car il faut faire croire aux gens certaines choses avant d'éviter qu'ils ne se révoltent contre l'ordre établi par les élites à leur seul profit. Il n'existe pas de gentil patron, et tous nous ferait bien travaillé 24h par jour, sans rtémunération si la loi les y autorisait.
Evaluer :   4  9Note :   -5
EmailPermalink
Franchement, là vous êtes sérieux ou vous avez bu un coup de trop ?
Evaluer :   3  5Note :   -2
EmailPermalink
Evaluer :   2  5Note :   -3
EmailPermalink
Je pense qu'ils préfèreraient ne pas vous faire travailler du tout et gagner leur vie sans employer personne, si ils le pouvaient. Particulièrement en France.

Avec des raisonnement comme le votre, pas étonnant qu'ils délocalisent !
Evaluer :   3  6Note :   -3
EmailPermalink
Pas mal.

Je résume : L'Etat est le plus grand des voleurs, et les patrons des destructeurs d'emploi esclavagistes (qui voudraient pourtant vous faire travailler 24 heures sur 24 si ils le pouvaient, je vous cite au passage).

Bon. Il reste qui pour faire fonctionner la machine ? Les bon petits ouvriers syndiqués de SeaFrance ?
Evaluer :   6  6Note :   0
EmailPermalink
Allons donc ! ! !

Pensez-vous réellement que s'il n'y avait pas eu de lois contre l'esclavage, l'esclavage aurait disparu par la simple philantropie des patrons des grandes plantations ?
Pensez-vous réellement que s'il n'y avait pas eu de lois pour instaurer le dimanche férié, le patronnat français, dans une soudaine bonté toute chrétienne l'aurait accordée ?

Puis on parle des syndicats de travailleurs, quand prochainement une bonne partie de nos concitoyens n'aura plus d'emploi et d'argent, cela sera à cause de la CGT ou bien des cartels du pouvoir et de l'argent.

Je trouve cette discussion complètement dépassée. Comment peut-on encore rester sur ces vieux schémas de pensées qui ont en parti permis à cette société d'être de plus en plus capitaliste pour les plus pauvres et de plus en plus socialiste pour les plus riches.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Je cautionne. Discussion de dinosaures totalement dépassée.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Si les syndicats ont tant de bonnes idées pour la création, la sauvegarde et l'amélioration des conditions de l'emploi... pourquoi ne montrent ils pas l'exemple et créent des super usines ou entreprises avec toutes leurs revendications comme base de travail...???

C'est vrai, cela fait des dizaines d'années que les syndicats disent aux patrons ce qu'ils doivent faire... et aucun pour devenir patron et mettre enfin ses idées en action...!!!

J'ai l'impression qu'une grande partie des syndicalistes sont juste des personnes qui n'ont pas été capable de prendre leur présent et leur futur en main et qui ne supportent pas ceux qui l'ont fait pour eux...
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Le syndicalisme massacreur de l'emploi a commencé avec LIP, puis.... trop longue la liste et dans toute la France.
Juste à Marseille où entre le port et ses dockers et le TER, sans compter les éboueurs, on a le choix. Sauf que là c'est le boulot des autres qu'ils cassent !
Un petit exemple le patron de l'association course de l'América cup est venu à Marseille pour finaliser le choix. Il a retrouvé au port sa voiture taguée et pneus crevés, résultat c'est l'Espagne qui l'a eue.
Evaluer :   5  5Note :   0
EmailPermalink
Je suis moi même ancien des chantiers navals , vous est bien en dessous de la rėalité au sujet des syndicats . Merci quant même a vos eçrits.
Evaluer :   6  3Note :   3
EmailPermalink
L'auteur confond LES syndicats et une section de la CFDT quand il écrit "Cette très triste affaire montre, une fois de plus, que, contrairement à leurs dires, les syndicats sont les principaux ennemis de l’emploi"...Confusion interessée s'il en est...Encore un avocat qui émarge à L'UMP sans doute...
Evaluer :   5  9Note :   -4
EmailPermalink
Et allez donc.

Tout comme il ne faut pas confondre le communisme avec Staline, Lenine, Mao etc. On connait la chanson.


Pas besoin d'être à l'UMP, qui pactise à qui mieux mieux avec les syndicats, pour comprendre que le mot syndicat s'utilisait à l'origine pour les syndicats du crime, et que dans ce domaine rien n'a guère changé.

D'ailleurs il faudra m'expliquer un jour pourquoi nos gouvernements qui passent leur temps à pourfendre les ententes lorsqu'il s'agit des entreprises ne font rien contre ces cartels que sont les syndicats de salariés, essentiellement fonctionnaires par ailleurs.
Evaluer :   7  6Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Si les syndicats ont tant de bonnes idées pour la création, la sauvegarde et l'amélioration des conditions de l'emploi... pourquoi ne montrent ils pas l'exemple et créent des super usines ou entreprises avec toutes leurs revendications comme base de trav  Lire la suite
jack.be - 15/02/2012 à 08:33 GMT
Note :  1  1
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX