Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’or fait à nouveau son entrée dans le système monétaire

IMG Auteur
Publié le 27 septembre 2012
593 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 30 votes, 4,9/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

En cours d’année 2011, le LBMA a commencé à faire pression sur le Comité de Bâle sur le Contrôle Bancaire afin qu’il reconnaisse l’or comme étant l’actif liquide ultime. Cette approche du LBMA a pris soin d’impliquer l’ensemble de la communauté financière, et a débouché sur un vote unanime par le Parlement Européen en faveur de l’utilisation de leur or par les banques centrales comme collatéral, sous la loi de régulation des infrastructures de marché Européennes (EMIR). Les groupes de pression du LBMA ont sans aucun doute contribué à ce résultat encourageant. L’acceptation croissante de l’or en tant que collatéral sur les marchés a forcé le Comité de Bâle à considérer le rôle de l’or en tant qu’actif bancaire – ce dernier ayant actuellement une quotité de 50%. Il est évident que la quotité de l’or en tant qu’actif bancaire finira par se rapprocher de plus en plus de zéro – et il en ira de même pour l’or en tant que devise monétaire.

Cela représente une avancée de taille pour le marché de l’or physique, dont le signe avant-coureur est un document ayant été publié par la Fed et les régulateurs bancaires à l’aube des accords de Bâle III. Que la Fed ait été forcée de faire circuler une proposition voulant ‘qu’une banque ou une compagnie d’assurance affecte des actifs pondérés en fonction des risques représentés par les quantités de monnaie liquide détenues par leurs institutions de dépôt, et par leurs lingots d’or détenus physiquement auprès de leurs institutions de dépôt ou d’une autre institution de dépôt par le biais de contrats alloués, de manière à ce que les actifs d’investissements en or soient compensés par des engagements d’investissement en or’, a dû lui rester en travers de la gorge.

Il ne fait aucun doute que le Trésor et la réserve fédérale feraient n’importe quoi pour empêcher l’or de se voir conférer un statut qui lui permettrait de rivaliser avec le dollar, mais s’il est une chose qu’ils ne peuvent faire, c’est imposer leur point de vue au Comité de Bâle. Depuis que le président Nixon décidait de mettre fin à l’étalon or, les discours officiels ont voulu que l’or n’ait plus aucun rôle monétaire. Le fait de lui accorder aujourd’hui un rôle similaire à celui du dollar a donc une signification importante. Il paraît également logique de ne pas pénaliser les banques désireuses de diversifier leurs réserves en dehors des devises fiduciaires, dans la mesure où elles sont de plus en plus nombreuses à se trouver en difficulté du fait du stress systémique actuel’.

La proposition n’en est aujourd’hui qu’au stade des débats, mais il serait fort improbable que les banques la refusent, dans la mesure où elle leur offre une opportunité de prêt sécurisé et de diversification sans pour autant les exposer à des pénalités. Cette proposition ne pourra qu’encourager les banques à acheter de l’or et pousser les banques bullion de Londres à couvrir leurs passifs non-couverts et non-alloués. Et ce qui est bon pour les banques commerciales l’est aussi pour les banques centrales : il est insensé que les banques centrales continuent de marginaliser l’or sur leurs propres bilans. Elles devraient également cesser de l’évaluer à 42,2 dollars par once et commencer à le traiter comme un actif monétaire en tant que tel.

L’objectif principal de cette proposition n’est autre que la remonétisation officielle de l’or. Dans la mesure où la communauté bancaire toute entière s’éveille à cette éventualité, nous devrions bientôt pouvoir noter une augmentation du nombre de banques recherchant des opportunités de prêts liés à l’or.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (30 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Grand débat. Faut-il y aller ?
21 janv.C.1
Merci pour votre commentaire...
Jesef Goebbels : Le mensonge est indispensable à la monnaie fiduciaire
21 janv.gloopy
je dirais même plus : Josef Göbbels
Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc
22 janv.merisier1
@ napo Ne perdez pas votre temps et votre énergie avec un système qui est là pour nous laminer et vous faire dégorger du pognon avant même que ...
Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc
22 janv.napo2
Je suis autoentrepreneur depuis un an et l'état dans sa grande bonté donne la possibilité d'opter pour un prélèvement libératoire de l'impôt sur le...
Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc
22 janv.houm1
CEUX QUI FINANCENT ET MANIPULENT LES SONDAGES VOTENT… MACRON ! Les deux fondateurs d’Odoxa sont des anciens de l’institut de sondage BVA dont ...
Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc
21 janv.merisier1
@ Attilio Il serait temps que l'opposition mette les pieds dans le plat en mettant en avant la collusion entre les médias, les instituts de son...
Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc
21 janv.Attilio3
Cher merisier, Ne prenons pas nos rêves pour de la réalité.Ces derniers jours plusieurs sondages notent une remontée de la popularité de l...
Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc
21 janv.merisier3
A propos de la spontanéité calculée "dénoncée à juste titre par un maire présent" vidéo à voir absolument. 5mn25 où cet homme à le courage de p...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX