Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La France humiliée, la France ruinée, et la France bientôt sanctionnée !

IMG Auteur
Publié le 06 mars 2014
1280 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 37 votes, 4,4/5 ) , 65 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
65
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - La France humiliée, ...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Nous avons tous en mémoire les célèbres paroles du Général de Gaulle lors de la libération de Paris.
« Paris, Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré !… »

Aujourd’hui, nous ne parlons plus de la libération de notre capitale mais nous nous rapprochons plus vraisemblablement de son occupation par les membres de la troïka si tant est qu’ils se déplacent dans la mesure où le cas de notre pays risque de dépasser toutes les capacités financières des organismes internationaux. On peut néanmoins penser que les vautours ne manqueront pas autour du cadavre encore fumant de ce qui fut jadis une grande nation, un grand pays, désormais en voie de sous-développement par la faute d’élites au bilan calamiteux ces 40 dernières années.

Oui, mes chers camarades contrariens, notre pays risque de connaître l’humiliation, le dépeçage, la ruine. La Commission européenne vient de tirer le premier coup de canon aujourd’hui.

Mon ami Pierrot va pouvoir se rouler par terre, afficher son plus beau sourire « Colgate » aux dents blanches aux JT, « rassurer » les Français, nous dire que nous n’avons aucun problème, que nos banques n’ont aucun problème, que notre économie n’a aucun problème, que notre trajectoire c’est ça l’important et que notre trajectoire est bonne, il pourra tenter de nous expliquer que la Commission n’a pas pris en compte les effets du pacte de compétitivité… Et pour cause, ce pacte, comme toute l’action de ce gouvernement depuis ses premiers pas, est une vaste bouffonnerie économique mâtinée d’une immense fumisterie, nous vivons une humiliation.

Cette humiliation n’est pas celle d’un président de la République, aussi légitime que l’ex-président ukrainien si l’on en croit les derniers sondages, et lorsque les choses s’aggraveront, et elles s’aggraveront, il connaîtra exactement le même sort que son collègue d’Ukraine, à une différence près… la Russie ne lui donnera pas l’asile.

Cette humiliation n’est pas celle d’un ministre de l’Économie, aussi mauvais fut-il, aussi calamiteux que soit son bilan, sans oublier l’agacement que provoque son « optimisme » affiché en tête de gondole de benêt béat.

Cette humiliation n’est pas celle d’un parti socialiste ou pas. À ce propos, je vous conseille d’écouter les enregistrements de Sarkozy par son conseiller… Amour du fric, intérêt personnel, volonté d’enrichissement… c’est donc ces gens-là qui nous gouvernent ? Ils sont indignes de cet honneur (voir lien en bas).

Cette humiliation c’est la nôtre, une humiliation collective

La Commission européenne place la France sous surveillance renforcée et des sanctions financières qui n’arrangeront rien seront proposées par cette même Commission dès le mois de juin 2014.

Soyons objectifs. Les sanctions qui seront votées à notre égard par l’Europe non seulement n’arrangeront rien, mais surtout n’aboutiront qu’à faire empirer les choses puisqu’il faudra payer ces amendes avec de l’argent que nous n’avons toujours pas.

Cette humiliation collective qui arrive est le fruit d’une quarantaine d’années de lâchetés collectives, de gabegie généralisée, de faiblesse, de mollesse, de manque de courage aussi bien social que politique. Cette humiliation n’est pas que le résultat d’un début de quinquennat « hollandouillesque » déplorable. Elle en est l’aboutissement.

Hollande et son action atteignent simplement les sommets de l’incompétence, une incompétence largement semée ces quatre dernières décennies. Ni la droite quand elle était aux affaires, ni la gauche n’ont su mettre notre pays dans la bonne direction.

Aucun de ces partis n’a su, ou n’a voulu, avoir confiance en la France, dans son destin et dans son peuple. Aucun n’a voulu faire œuvre de pédagogie. Aucun n’a voulu définir une stratégie et un projet pour notre pays.

Le prix de la forfaiture

Nos élites peu brillantes au royaume des lumières désormais éteintes ont préféré nous vendre à l’Europe, à Bruxelles. Ils nous ont forcé la main malgré notre refus démocratique (mais la démocratie ne compte qu’en Ukraine, chez les autres, pas ici) exprimé lors du référendum sur le projet de constitution européenne. Le peuple de France, dans sa grande sagesse, l’a refusé.

L’Europe et l’euro, une monnaie économiquement allemande appliquée à une majorité d’économies fondamentalement latines, poursuivront leur lent travail de destruction systématique de notre pays et de son tissu d’entreprises. La mondialisation et les délocalisations finiront cet ouvrage de démontage de notre pays.

Les conséquences d’une telle politique étaient non seulement prévisibles mais vous pouvez en voir les ravages de vos propres yeux.

La Suisse, certes un petit pays, connaît presque le plein emploi. La Suisse dispose d’une industrie financière puissante mais aussi d’une industrie tout court. La Suisse n’est pas dans l’Europe, la Suisse n’est pas ouverte à tout vent, la Suisse maintient ses frontières. Est-ce donc si difficile de comprendre ces choses là ?

Bien sûr que non !

Encore une fois, il faut définir une stratégie et un projet pour notre pays

Ce n’est pas avec encore plus de libre-échange avec des pays où les salaires sont dix fois inférieurs aux nôtres que nous nous en sortirons.

Ce n’est pas avec encore plus d’Europe libérale, libre-échangiste et mondialiste que nous nous en sortirons.

Ce n’est pas en mutualisant nos dettes que nous nous en sortirons et de surcroît nos dettes sont les nôtres et celles de nos voisins les leurs… à chacun ses problèmes, et je refuse de payer toujours plus pour maintenir dans la misère et dans une forme d’esclavagisme moderne des peuples entiers comme nos amis grecs, chypriotes ou espagnols et portugais.

Ce n’est pas avec encore plus d’euro allemand que les économies latines retrouveront de l’air.

Nous avons besoin d’un projet national de redressement (j’avais écrit un papier à ce sujet il y a quelques mois que je vous remets en lien). La conséquence de ce projet sera vraisemblablement de sortir de l’euro et de certains accords européens qui minent notre souveraineté.

Nous devons régler nos problèmes nous-mêmes, car ils sont les nôtres.

Cette humiliation devrait faire réfléchir chaque citoyen

Nous allons être mis à l’amende par l’Europe, sous tutelle de la Commission européenne. Hollande le couard pourra dire « c’est pas ma faute, c’est la faute à l’Europe » pour nous faire passer sous les fourches caudines d’une Commissions vendue à des intérêts financiers internationaux. Le dernier gouverneur de la France est un homme profondément sympathique et un dirigeant tout aussi pathétique. Il sera notre fossoyeur et ne l’a pas encore compris.

Notre pays sera humilié mais, plus grave, il sera dépecé. Au bout du compte, il ne nous restera plus rien à part un tas de dettes immenses que nous serons incapables de payer.

Le salut viendra du peuple et par le peuple. Alors nous pourrons dire lorsque nous en aurons finis avec des élites aux compétences déliquescentes, la France humiliée ! La France sanctionnée ! La France ruinée ! Mais la France redressée !

Face à cette situation dramatique et afin de ne pas être taxé d’incitation à je-ne-sais-quoi, j’ai envie de conclure par un simple :

Aux Larmes Citoyens.

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

PS : Depuis quelques jours, nous avons mis en place sur le contrarien.com des icônes vous permettant de partager directement ces articles via les réseaux sociaux. N’hésitez pas à vous en servir, c’est pour vous et pour nos faire connaître !

Article du Figaro sur la mise sous surveillance de la France

Dépêche AFP sur le même sujet

Article sur le fait que sortir de l’euro n’est pas un projet mais la conséquence d’un projet

Article sur comment redresser la France en 100 jours

Pour écouter les conversations privées de Nicolas Sarkozy enregistrées par son conseiller Buisson

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Russie | Suisse | Ukraine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Russie | Suisse | Ukraine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (37 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"nos dettes sont les nôtres et celles de nos voisins les leurs"

...et les dettes voulues et votées par les députés, appartiennent aux députés et par extension aussi à ceux qui pensent qu'ils ont bien agi.
Remarque frappé du bon sens Rüss

Ce qui me désappointe, c'est qu'il y a encore des gens pour cautionner les politiques menée
et disculper les pourris qui ne font qu'acheter des électeur en adoptant des politiques et en créant des lois
qui détruisent ce pays.
en français correct, on dit : "Ce qui me désappointe, c' est qu' il y AIT encore des gens"... MERCI.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Fréséric

OUI
Et je ne devrais, même pas répondre.
Mais, simplement pour moi, pour vous, pour tous ceux qui interviennent ici.
Nous avons pour la plupart un grand respect pour les règles élémentaire s'appliquant à la langue française.
Je ne me tromperai pas en disant, que nous aimons cette langue.
Alors je vais prendre un peu de mon temps pour préciser un petit point et bien que je vienne de prendre
un peut de temps il y a quelques dizaine de minutes pour répondre aimablement à l'un de vos précédent commentaires.
Et ce, malgré le fait que je n'aspire qu'à aller dormir. Je sais ce n'est pas votre problème,
mais j'ai du dormir deux à trois heures par nuit depuis mardi. Des dossiers, des propositions, des documents administratifs,
des paperasses, des situations problématiques à résoudre...
Je sais c'est peut être souvent votre cas aussi. Donc, je n'ai pas vraiment mon compte de sommeil
et pour reprendre ce qu'à écrit Rüss, dans l'un de ses billet. Je suis certainement là, devant ce fichu écran à vous répondre
parce que cela me permet de couper avec tous les sujets source de fatigue décrits ci dessus.

Alors, Frédéric, oui vous avez raison. Mais sincèrement, je n'ai pas envie de me relire,
mon cerveau n'est pas vraiment et complètement focalisé sur la structure grammaticale des phrases.

Et pour tout dire, je n'ai pas pris de vacance depuis un certain temps, ce qui est peut être votre cas,
Je suis un peu fatigué. Alors ne le prenez pas mal. J'apprécie d'échanger avec vous et avec d'autres ici.

Mais, sincèrement je vous assure que je n'en ai absolument rien à "FOUTRE" de la structure de ces "P..TAIN" de phrases

Bonne nuit.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
en fait ce n' est effectivement pas bien grave !... d' autant plus que sur le fond, je suis d' accord et en phase avec vous pour la grande majorité de vos commentaires ( ...et moi aussi, j' arrive le plus souvent en fin de semaines "sur les genoux" ) je vous souhaite un excellent W.E. ensoleillé, en espérant que vous pourrez en profiter pour bien vous reposer...
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Ne soyez pas trop puriste, Frederic. D'autant que, en l'espèce, l'indicatif est acceptable - si l'on s'attache à l'esprit plus qu'à la lettre(en grammaire comme en tout autre domaine).
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
et en français correct, utilise-t-on les mots anglais?
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Il semblerait que beaucoup des intervenants, sur ce forum,ont un malin plaisir a nier les evidences.
C'est pourtant limpide comme de l'eau claire,arretez donc de la polluer avec vos peurs de sortir de l'UE.
Sachez que la France est encore economiquement un tres grand pays ,
il n'y a que les Francais pour ne plus le voir ,tellement ils ont le nez dans la merde et depuis si longtemps.
Soyons fier de notre pays et commencons par le defendrepar la voie la plus democratique et simpliste qui soit:
L'ARTICLE 50 ,si cet article existe ,c'est bien pour s'en servir ,mais 99 % des Francais ne savent pas que c'est aussi simple et juridictement viable sans avoir besoin de faire la revolution et creer un bain de sang dont tout le monde a peur a part les fous sanguinaires.
Une fois que le peuple de France sera informe de cet article je suis absolument que la majorite de le population Francaise sera trop heureuse de sauter sur l'occasion.
La sortie de l'UE et donc du reste nous apportera des avantages enormes que vous semblez tous oublier:
Dois je les rapeller????
Bien sur il y aura des inconvenients mais nettement moindres ce que l'elite Europeiste veut vous faire croire.
Les avantages etant 10 fois superieurs aux inconvenients pour une majorite de cas dont notamment le chomage,les exportations,l'ouverture de nouveaux marches que nous interdisent les americains etc.....
Il y a eu plus de 9 etudes faites sur le sujet et notamment par des prix nobels et Jacques Sapir.
Il est evident qu'il faudra remanier le pays dans sa totalite et a tous les niveaux pour ne pas retomber dans les memes travers.
OUI,je sais la tache sera hardue et certainement pas aussi simple que la sortie de l'UE.

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
"LA SEULE SOLUTION JURIDIQUEMENT VIABLE C'EST DE SORTIR DE L'UE PAR L'APPLICATION DE L'ARTICLE 50 DU TFUE !"

Non.

L'Histoire, ce n'est pas une suite d'actions "juridiquement viables"

L'Histoire n'en a rien à foutre de respecter le Droit, la Loi, le Règlement, les Dispositions juridiques, les Traités Internationaux.

Dans le monde réel, l'Histoire, c'est un gigantesque cimetière de traités internationaux violés, bafoués, assassinés.

En clair :

On n'en a rien à foutre des traités internationaux.

On n'en a strictement rien à foutre.

Nous, nous qui sommes patriotes, on sortira de l'Union Européenne quand on sera suffisamment nombreux (pour le moment, en France, les européistes sont beaucoup plus nombreux que nous, mais ça commence à changer)

A propos des traités européens, Alain Peyrefitte raconte un dialogue qu’il a eu avec Charles de Gaulle.

Charles de Gaulle ne se faisait aucune illusion sur l’espérance de vie des traités européens.

« Les traités sont comme les jeunes filles et les roses : ça dure ce que ça dure. Si le traité allemand n'était pas appliqué, ce ne serait pas le premier dans l'Histoire. » Et Charles de Gaulle cite le vers des Orientales :
« Hélas ! Que j'en ai vu mourir, des jeunes filles ! »

(Alain Peyrefitte, C'était de Gaulle, tome 2, page 231, Fayard)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je suis bien d'accord avec BA ! D'ailleurs l'idée même qu'un pays souverain (il est vrai que nous ne le sommes plus) ait à "demander" aux autres sa sortie d'un traité est en soi un triste calembour !!!
C'est d'autant plus problématique quand il s'agit de la France et non d'un autre pays.

En effet, contrairement à d'autres pays construits sur une ethnie, un territoire évident ou une langue, la France est une construction POLITIQUE.
A brouiller les pistes, à ne pas clairement identifier qui est le vrai capitaine et où il habite, il en suit immédiatement une crise d'identité et d'existence.
(Bien sûr, il le savent, le désirent et en jouent à plein)
Le fait est pourtant que l'on ne peut sortir que de l'euro sans sortir de l'UE. Que vous le vouliez ou non, si l'on sort de l'euro automatiquement on sort de l'UE !
Violer les traités, quel intérêt, alors que ça n'est pas nécessaire et qu'il existe un article pour ça ??? Je ne vois pas ce qu'on aurait à gagner à provoquer un conflit avec nos partenaires...
HO ! CHARLES ! ON NE PEUT PAS SORTIR DE L'EURO ! CA N'EST PAS PREVU PAR LES TRAITES ! LA SEULE SOLUTION JURIDIQUEMENT VIABLE C'EST DE SORTIR DE L'UE PAR L'APPLICATION DE L'ARTICLE 50 DU TFUE ! CAPITO ?
TU LIS LES COMMENTAIRES DES FOIS ???
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Bon ce soir, ça « dépote ». Je vais essayer de suivre le fil du déroulement, parce que ça vaut son pesant de cacahouètes…
Si tant est que les cacahouètes n’aient pas encore été la cible des agissements velléitaires de « goodmann-cracks »
sur les marchés des denrées alimentaires…

Je vais essayer de faire simple en reprenant les points de monsieur Sannat.

La France est à l’agonie, moribonde, déchiqueté, dépecée, ruinée, écrasée par ????? TIC TAC TIC TAC …

Je vous cite monsieur Sannat :
« …occupation par les membres de la troïka… »
« les vautours ne manqueront pas autour du cadavre encore fumant »
« La Commission européenne vient de tirer le premier coup de canon »
« La Commission européenne place la France sous surveillance renforcée »
« Les sanctions qui seront votées à notre égard par l’Europe »
« L’Europe et l’euro, une monnaie économiquement allemande poursuivront leur lent travail de destruction systématique
de notre pays et de son tissu d’entreprises»
« libre-échange avec des pays où les salaires sont dix fois inférieurs aux nôtres »
« d’Europe libérale, libre-échangiste et mondialiste »
« euro allemand »
« Nous allons être mis à l’amende par l’Europe, sous tutelle de la Commission européenne »
« les fourches caudines d’une Commissions vendue à des intérêts financiers internationaux ».


Bien, en résumé, la situation de décomposition économique avancé de la France est du à la vilaine Europe,
à l’Euro, à l’Allemagne, la troika, au libéralisme, au libre échangisme, aux intérêt financiers internationaux…
Bien, très bien…
Alors, sans vouloir de nouveau offenser certaines sensibilités. Ayant pour objectif de clarifier certains points et ouvrir au débat.

Je suis d’accord sur le fait que la commission européenne et le parlement européen soient des nids de ploutocrates,
vendus, corrompus, oeuvrant dans l’intérêt des forces « obscures », Oui, oui, et oui. Je suis d’accord avec cela.
Oui, l’euro est une aberration économique et financière. Mais peut-on adopter une approche aussi unilatérale des responsabilités.
Sommes nous à ce point aveuglés ? Sommes nous à ce point manipulables et irresponsables ?

Parce que, pensez vous vraiment que l’euro a été créé pour nous poser à la France ? L’euro a été créé dans l’intérêt de l’Allemagne
et aussi de la France. Ne soyons à ce point « faux cul », ayons au moins le courage à défaut de la volonté de reconnaître notre responsabilité.
C. Sannat par le ici d’une europe « constitué d’économie fondamentalement latines ». Je suis sidéré pour ne pas dire « ……… » et je vais vous dire pourquoi.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
"L’euro a été créé dans l’intérêt de l’Allemagne et aussi de la France."
Ah non ! C'est comme ça qu'on nous l'a vendu, mais ça n'est pas pour ça que l'euro a été créé. L'euro a été créé pour faire couler économiquement l'ensemble du continent. C'est une idée américaine. Par contre ce qui est vrai, c'est que les Allemands l'avaient vu venir et ont réussi à négocier que l'euro soit un euro-deutschmark afin que eux ni laissent pas trop de plumes (c'était ça ou ils n'entraient pas dans l'euro, ce qui était difficilement envisageable). Disons que les dirigeants allemands oeuvrent un peu plus dans l'intérêt de leur peuple.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Hyoe s'égare, s'agissant de l'euro. Revenons à l'essentiel:

La réalité est simple: l'euro n'a été créé ni à la demande des Américains, ni à celle de l'Allemagne, mais à celle de Mitterrand (ignare parfait des questions économiques, qui y voyait seulement un moyen d'arrimer solidement l'Allemagne à l'Europe de l'Ouest car il craignait une Allemagne réunifiée), conseillé par le retors Delors qui y voyait aussi un pas de plus vers l'union européenne fédérale qu'il souhaitait.
Les Allemands ont ensuite joué la partie à leur avantage, car ils ont plus d'intelligence politique et de patriotisme que les nuls qui dirigent la France depuis 30 ans. C'est aussi simple que ça!
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Delors l'a confessé plus tard:

Il savait les conditions de base d'une monnaie n'étaient pas réunies, qu'elle courrait donc à sa perte dès sa conception, mais avec ses copains apprentis sorciers, il a parié que l'union monétaire favoriserait l'éclosion d'une union politique, qui verrait le jour AVANT la fin fracassante de l'union monétaire, et qui la pérenniserait.

La monnaie (ne) doit servir (que) de monnaie !
S'en servir comme outil d'une idéologie politique, conduit fatalement à une catastrophe monétaire.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Pierre
il est impossible de rédiger un commentaire au delà d'un certain nombre de lettres.
si l'on souhaite développer un peu plus un raisonnement, il faut le morceler.
Alors si quelqu'un répond à la première partie du commentaire, la deuxième partie est décalée dans l'enchainement d'interventions.

Ce que vous écrivez ici est l'idée que j'ai développé dans la deuxième partie.
La France impliqué dans la création de l'euro. Mitterrand, Delors, Trichez et consorts...

Ce que certain oublient malheureusement, c'est qu'au moment ou la France s'est inscrite dans la dérive de politiques
sociale à outrance. L'Allemagne a du absorber une réunification et je pense que peu ici comprennent ce que cela à signifié pour l'économie allemande. Puis la politique volontariste et courageuse de Schröder déclinée au travers de lois visant à améliorer la compétitivité du tissu industriel allemand ont placé l'Allemagne en position dominante en Europe.
Alors aujourd'hui, on peut ruer dans les brancards. Ont peut continuer à accuser tout et tous.
La situation de la France résulte de choix que la majorité de la population a cautionné et continu à justifier.

Ne vous en déplaise, je sais que c'est douloureux pour certains de l'admettre. Mais la France à joué un rôle majeur dans la création de l'euro.

Donc Pierre. Nous sommes d'accord...

Pierre A.
Desole mais c'est vous qui avez tort.
L'EURO est une idee Americaine comme l'UE d'ailleurs (mais bien avant Voltaire en avait parle et Hitler voulait la faire)
De plus l'UE continue sont elargissement sur ordre des Americains.
Sachez aussi que les Americains refusent que les Anglais sortent de l'UE.
C'est vrai cela fait mal de savoir que depuis le debut, ce sont les Americains(elites) qui sont a la manoeuvre pour tout.
Ainsi l'Amitie Franco-Allemande n'existe pas,ce n'est qu'un leurre pour les peuples d'Europe.
Par contre les Allemands ont signe en 2004 avec les Americains un traite pour le XXl eme siecle de "soumission""et de cooperation.
Resume:Les Allemands et les Americains marchent ensembles:
voir le nombre incalculables de nazis que les Americains ont accueilli a bras ouverts apres la derniere guerre
(guerre financee des 2 cotes par les banques Americaines,Bush et les Rotschilds).
Les Financiers n'ont ni patrie ni coeur:
une seule idee,un seul but,combien ca va rapporter?
Actuellement nous sommes dans une phase de Nazification:Voir Patriot act USA,Ukraine et surtout le triste guignol,dangeureux BHL....le va t-en guerre,elu par personne et qui ose faire la morale et parler au nom de la France,avec la complicite des merdias ,sans que personne ou presque(a ma connaissance)dans notre pays ne denonce cette forfaiture odieuse,immonde,abject.
Nous marchons sur la tete.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
à complice 86:

Mais nous sommes d'accord sur beaucoup: tout votre commentaire, sauf les deux premières lignes pour ce qui est de l'euro et de sa "conception" originelle. C'est en tout cas suffisant pour l'essentiel!
Faux. L'euro est une idée américaine. Je l'affirme preuve à l'appui :
"Une note émanent de la direction Europe du ministère américain des affaires étrangères, datée du 11 juin 1965, conseille au vice-président de la CEE Robert Marjolin de poursuivre de façon subreptice l'objectif d'une union monétaire. Cette note recommande « d'empêcher tout débat jusqu'au moment ou l'adoption de telles propositions deviendrait virtuellement inévitable »"
Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8res_de_l%27Europe
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html
Vous vous êtes fait enfumer par de belles histoires.
Bonne journée.
Boutros
Lorsque la grande distribution « carrefour, intermarché, continent, auchan… » ont fait main basse sur l’intégralité du business
en Espagne, au Portugal, en grèce… Est-ce que la France se plaignait de l’euro fort et de l’Europe ?
Lorsque Peugeot/Citroën, Renault se sont déployés en Espagne, au Portugal et dans certain pays de l’est,
est-ce que la France se plaignait de l’Europe et de l’Euro fort ? Lorsque SFR, Orange, Bouygue… se sont jetés tels des rapaces
sur les pays de l’Europe du sud, est-ce que la France se plaignait de l’Europe et de l’euro fort ?
Lorsque Vinci, Bouygue, Eiffage… ont fait main basse sur la majeur parti des investissements nationaux
des pays européens, est-ce que la France se plaignait de l’Europe et de l’euro fort ? Lorsque Edf, Areva… Lorsque Airbus…
L’économie française a profité pendant des années et profite encore de ces situations.
Le problème de la France, n’en déplaise à certains, mais il n’en reste pas moins vrai que la réalité des chiffres est implacable, n’est pas l’Europe,
n’est pas l’euro et n’en déplaise à monsieur Sanna, la France n’est pas le Portugal, la France n’est pas la Grèce, la France n’est pas l’Espagne…
La France était économiquement l’égale de l’Allemagne après la chute du mur et devant l’Allemagne après la réunification de l’ex RDA avec RFA.
Oui monsieur Sannat. Les chiffres sont indiscutables !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ainsi que les faits.

Alors dites-vous, c’est également un peu la faute des politiques.
Je reprends également vos mots :
« une quarantaine d’années de lâchetés collectives, de gabegie généralisée, de faiblesse, de mollesse,
de manque de courage aussi bien social que politique »
« Nos élites peu brillantes »

En y mettant quand même une petite dose d’incompétence…
« Hollande et son action atteignent simplement les sommets de l’incompétence »
« Nos élites peu brillantes »
« Le dernier gouverneur de la France est un homme profondément sympathique et un dirigeant tout aussi pathétique »

Car bien évidemment, des politiques incompétents et irresponsables ne peuvent être coupables…

Alors moi je vous le dit. Non la France n’est pas un pays du sud. Car les pays du sud ne disposent pas de sa puissance industrielle,
de sa puissance technologique, de sa puissance scientifique, de sa puissance militaire, de sa puissance énergétique.

Non la France n’est pas un pays du sud, car les pays européen paient eu, au prix fort leur rattachement à l’Europe
et à l’euro franco germanique, car les pays sud européens sont saignés à blanc depuis plus de six,
car les pays du sud européens ont engagé des politiques de réduction des dépenses, de limitation des gabegies… Et c’est leur population qui en souffre.

Oui, je sais certains d’entre vous, vont me dire c’est la fiance internationale. Oui, en partie.
Mais ayons au moins le courage d’assumer notre couardise collective, notre égoïsme, notre bassesse.
Car nous allons percuter méchamment la planète. Résultat des 35H, résultat du matraquage et des ponctions délirantes
appliqués aux petites et moyennes entreprise, appliqués à ceux qui travaillent… résultats de dépenses incontrôlés et incontrôlables
à tous niveau du mille feuilles. Résultat du profit et des avantages que chacun veut encore tiré de ce système moribond
et endetté à hauteur de 2000 milliard, faisant reposer sur nos descendant le poids de tout cela…

Je pense que la question n’est pas : faut-il sortir de l’Europe ou faut-il sortir de l’Europe. La question n’est pas faut-il plus ou moins de social ?
Parce que nous allons mordre la poussière.

La question est : que ferons nous en suite ?
Reproduirons nous les mêmes schémas, adopterons nous les mêmes comportements, serons nous aussi lâches et irresponsables ?

Car si nous adoptons les même pratiques, les mêmes comportements, les mêmes raisonnements… Si nous répliquons les mêmes schémas.
Nous pourrons toujours sortir de l’Europe, sortir de l’euro, nous enfermer dans une coquille…
Nous serons voués à devenir un pays du nouveau quart monde. Croyez moi, lorsque je regarde autour de moi, lorsque j’ose encore regarder ce qui m’entoure, ce que je vois dans certains quartiers de la métropole où je travaille. Le quart monde est déjà d’actualité
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
"Lorsque Peugeot/Citroën, Renault se sont déployés en Espagne, au Portugal"

Ces implantations ne datent pas de l'euro!
Mais d'avant même le traité de Rome (qui ne concernait d'ailleurs pas ces pays là !)

Sauf erreur, en Espagne ça a dû être Renault 1953, Citroën 1958 et Simca 1966.
Citroën Portugal: 1962
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
oui Rüss

Mais l'entrée des ces pays dans l'union à permis aux constructeurs nationaux, non seulement d'y développer, augmenter... les infrastructures de production, mais surtout de profiter pleinement de ces nouveaux marchés et croyez moi, ils ne s'en sont pas privé...

Et je suis bien placé pour le savoir...
Dans l'union ou dans l'euro ? Faudrait savoir, ne mélangez pas tout si vous voulez que votre raisonnement tienne la route. S'il y a bien un secteur où l'euro a fait des dégâts considérables, c'est bien le secteur automobile, à cause du taux de change externe qui nous est particulièrement défavorable.
Boutros

les deux phases, rentrée dans l'union, puis adoption de l'euros ont contribué à asservir ces pays
et à les mettre sous tutelle des pays du nord de l'Europe mais surtout de la France et de l'Allemagne.

Dernière en date. Vinci vient d'acheter trois structures d'importance pour le Portugal,
dont l'une n'est que l'aéroport international de Lisboa.
Et je ne parle pas ici des structure de soins etc...

Pour eux, croyez moi, les profiteurs et les rapaces ne sont pas les compagnies américaines...

Bonne soirée
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et qui est au capital de Vinci, gros malin ?
Je dirais le contraire !
AVANT d'entrer dans la CEE, l'Espagne et le Portugal pénalisaient les importations et donc favorisaient leurs productions locales.
L'ouverture des frontières a fait baisser la part de marché des PSA-Renault.
Elle a aussi permis l'implantation d'autres constructeurs (VW, Ford, Opel, Suzuki, Nissan...) qui ont profité des bas coûts pour durcir la concurrence dans l'ensemble du continent.
L'histoire des constructeurs français est celle d'une longue reculade de parts de marché !

(En 1980, Renault est première marque mondiale, et quatrième constructeur malgré sa marque unique. La R5 fait 17% de pénétration en France à elle toute seule)
Rüss

Sans remettre ne cause vos arguments

J'ai de la famille dans ces pays. Je connais bien la situation. La réalité surplace et en ce qui concerne ce sujet n'est pas
"synthétisable" par quelque chiffres.

Avant que le Portugal n'entre dans l'union, la majorité de mes oncles, cousins et autres se déplaçaient essentiellement en bicyclettes,
vélomoteurs, il y avait quelques "zundap" de 50 cm3, si cela signifie quelque chose pour vous, des triporteurs et rarissimes étaient ceux qui avaient les moyens d'acheter une voiture... je ne vous parle pas ici des deux exception que sont Lisboa et Porto...

L'explosion du consumérisme et de l'achat de véhicules correspond à l'entré du Portugal dans l'union.
Et encore aujourd'hui, la majorité des véhicules vendus et de marque française et Allemande.

Pour ce qui est du domaine industriel, automobile, aéro, nucléaire... J'y passe mes jours et bien souvent mes nuits pour régler certains problèmes. Je viens de rentrer et je n'ai pas la tête à développer.

Bonne soirée
La péninsule ibérique a beaucoup consommé ces 28 dernières années, mais elle s'est surtout endettée à en crever.
Déduisons de toute cette consommation la montagne de dettes qu'ils n'ont pas encore remboursée, ça nous donnera une idée de leur production de richesses nette sur la période.
Le niveau d'endettement public en 74-75 était ridicule par rapport aux chiffres contemporains.
L'entrée dans la CEE leur a permis de produire pour l'exportation, au point qu'en 2013 l'Espagne a fabriqué plus d'autos que la France.

Quand un Français achète une Mégane, il ne sait pas qu'elle est espagnole, mais quand un espagnol en achète une, il sait très bien qu'elle n'est pas française !
"La question est : que ferons nous ensuite ?
Reproduirons nous les mêmes schémas, adopterons nous les mêmes comportements, serons nous aussi lâches et irresponsables ?"
C'est qui nous ? Moi je n'ai pas voté pour cette politique-là, je ne me sens si lâche ni irresponsable. Allez plutôt vous adressez aux traîtres qui nous gouvernent et servez-leur du "vous", pas du "nous" !
Marre de ces discours culpabilisants, comme quoi le peuple serait responsable de ses malheurs. Ce serait vrai si l'on vivait en démocratie, or...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Boutros.

Je ne cherche pas à culpabiliser qui que ce soit.
Je m'inclus dans la situation et je ne me soustrais pas ma part de responsabilité.
Pour être clair. Je suis fondamentalement d'accord avec les propos que vous tenez ci-dessus.
Même si je ne partage pas vos espoirs concernant Asselineau et l'UPR.

Alors pourquoi dis-je nous et non pas eux lorsque je parle de lâcheté et d'irresponsabilité.
Parce que comme vous et d'autre ici, je sais où nous en sommes et je connais la situation contrairement
à la majorité des idiots utiles plantant leurs têtes dans le sable parce que c'est plus rassurant pour eux.

Nous nous savons.
Mais est-ce que j'ai cessé de payer des impôts qui je le sais tombent dans un puis sans fond ? Non.
Est-ce que j'ai cessé de payer la TVA ? Non
Est-ce que j'ai cessé de payer des cotisations, la CSG, les impôts de ma société ? non
Est-ce que j'ai cessé de payer les taxes... ? Non
Est-ce que j'ai essayer de faire évoluer les choses ? Oui. Mais après m'être rendu compte très vite que le moindre domaine associatif, collectif est noyauté, ai-je insisté ? Non
Ai-je demandé des comptes au maire de la ville ou je vis ? Non
Ai-je contesté de façon efficace ? Non
Ai-je manifesté mon mécontentement ? Non. Sur ce point, j'ajouterai simplement que je ne me vois pas défiler avec des syndicaliste dont l'action à mes yeux, se résume à engloutir et pas seulement les 20 à 30 milliard alloués à la formation professionnelle par an.
Ai-je essayé d'ouvrir les yeux à des proches ? Oui. Cela a-t-il servi à quelque chose ? Oui, à m'entendre dire que je suis parano et que je déraille...
Bref, j'arrête là la liste.

Mais voyez-vous. Je participe et je contribue à ce m..dier.

Cela ne veut pas dire, que je marcherai avec le troupeau et que lorsque la situation basculera,
j'irai, avec les moutons bêlant me laisser enterrer tremblant.

Mais pour l'instant, à part m'exprimer sur ce forum.

Je n'ai rien fait qui ait changé quoi que ce soit à la situation.


Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
voici un petit test rigolo :

j' énonce le fait incontestable que : "la France est un pays absolument COMMUNISTE".

Allez ! en avant les petites flèches rouges !!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Frédéric.

Je pense que si, pour accumuler des flèches vertes il faut écrire chaque soir et inlassablement :

La situation économique de la France est le résultat de l'action préméditée et agressive des banquiers
américains à la solde d'Israel. Nous (la population Française) n'y sommes absolument pour rien.
Nous sommes des victimes de la politique ultra-libéraliste menée par les politiciens incapables et pas responsables,
aidés par l'Allemagne...

Je vais sous peu me contenter de consulter le cours du métal et point barre.
Nous ne sommes déjà pas nombreux sur ce forum.

Si l'objectif est d'en arriver à une situation ou au final. Une partie des intervenants s'auto conforte elle
même en répétant systématiquement les mêmes points de vue et en utilisant constamment les mêmes
arguments. Il ne restera sur ce forum que trois ou quatre intervenants écrivant chaque jour les même choses.

Alors même si cela me vaut une volé de flèches rouges (dont vous n'imaginez pas à quel point je me F...). Sur le point que vous avez abordé ci-dessus, je suis d'accord avec vous Frédéric.

Pour vous dire, je passe beaucoup de temps à résoudre des problèmes. Et pour les résoudre, je constate que si jusqu'à, il y a une dizaine d'années, j'utilisais mon énergie à comprendre, analyser, conceptualiser, calculer, réfléchir, mettre ne oeuvre... Avec parfois un peu de temps et d'énergie à dépenser en gestion du facteur Humain.
Depuis dix ans et de façon incroyablement rapide. Je suis aujourd'hui, confronté à des situations ou pour ne serais-ce qu'aboutir à un consensus sur les causes réelles des problématiques, je perd et les sociétés pour les quelles je travaille, perdent 80% du temps et en parallèle, comme je ne peux faire quoi que ce soit sans que les différents intervenants s'impliquent. J'accumule une charge psychologique énorme. Je pense dépenser 80% de mon énergie en recherche perpétuelle d'équilibre au sein des groupes... mais cette situation je la vie, surtout lorsque j'interviens sur le territoire français...

J'aurais "apprécié" que ce forum soit plus ouvert aux idées, aux concepts, aux remarques des uns et des autres.
Et que chaque désaccord ne soit pas marqué par un "c'est débile", "il dérive", "c'est con",

Sincèrement, je suis arrivé ici complètement par hasard, j'ai mis du temps à créer ce pseudo et à m'exprimer sur le forum.
Je n'en voyais pas forcément l'utilité, étant je l'avoue plutôt individualiste et adepte du "débrouille toi par toi m^me et n'attends
absolument rien de personne et surtout pas du système..."
Je trouverai dommage que l'on bousille cet espace de communication et de semi liberté tous autant que nous sommes
par jusqu'au "boutisme" ou sous couvert de certaines idéologies.

Il devrait y avoir entre les différents intervenants, un vecteur commun. Le pourquoi nous sommes arrivé ici.
Si je ne m'abuse, nous sommes ici parce que l'on doute, parce que l'on n'a pas confiance, voir nous sommes
contre le système. Tout du moins le système tel qu'il est. Puisque soyons clair, si l'on est réellement acheteur de
métal, c'est que l'on sait que le système merde complètement. Ce qui devrait être un socle commun à l'ensemble
des intervenants sur ce forum. Et la dessus nous devrions être capable d'échanger des informations, de communiquer,
de partager des orientations, pourquoi pas de débattre sur des décisions possibles...

Or, nous passons la majeure partie "du temps" à discutailler, à nous insulter, à nous contredire les uns les autres
Et dés que l'on l'un suggère ou émet une idée en dehors du cadre voulu par certains. Comme vous dites, il se prend
une volé de flèches rouges...

Cela m'amène à penser deux choses. La première, c'est que malgré des préoccupation communes. Si nous nous retrouvions
à devoir faire corps pour une raison ou pour une autre... En l'état actuel des choses, nous ne tarderions pas à nous entretuer.
Finalement il suffirait à nos ennemis de nous réunir pour parvenir à ce résultat...
Ma deuxième pensée est, est-ce qu'en réalité nous sommes tous sur ce forum pour les même raisons ?
Et je vous avoue que j'en doute de plus en plus.

En tout cas une chose est certaine. Mes préoccupations et ce à quoi je suis préparé depuis fort longtemps, n'a
pas pour objet de m'emmerder avec des flèches rouges virtuelles. Frédéric, je comprend que cela puisse être blessant
d'avoir l'impression que 10, 12, quand bien même y en aurait-il 1000 intervenant sont contre soi.
Pour moi, ce qui est vraiment important et qui a une réelle valeur. C'est celui ou parfois les deux ou trois seuls
qui vous ont octroyé une flèche verte. pour faire face à ce qui va nous tomber dessus, si j'avais à en arriver là,
croyez moi, la capacité à émettre des flèches virtuelles n'est pas un critère que je retiendrai pour choisir les personnes
avec lesquelles j'accepterai d'affronter certaines situations...

Bonne soirée
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Nous sommes de plus en plus sous une dictature capitalo-communisme(c'est 2 extremes qui semblent se combattre en fait oeuvre dans le meme but)qui ne veut pas dire son N.O.M..
Avec Un seul slogan''''Tout pout moi(elite) et rien pour les autres(peuples esclaves apres etre tous lobotomises seront robotises)""".
La France n'est qu'un epiphenomene.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Beaucoup trop individualiste pour se prétendre communiste.
Individualiste-étatiste.
il ne s' agit nullement de "se prétendre" mais bien de subir... il n' y a là, plus rien qui relève de la liberté personnelle et du libre-arbitre... et le plus rigolo, c'est que, manifestement, la plupart des gens ne s' en rendent même pas compte !!... ( il faut bien dire qu' il suffit par exemple, d' écouter le week-end, la radio ultra-gauchiste France-Intox pour comprendre pourquoi : du rugeby, du foutebole, du sport, du sport et encore du sport... quand ce ne sont pas de petites rubriques culinaires sur les milles et une façons d' accommoder les choux-fleurs ou les brocolis, des conseils de jardinage ou alors le conditionnement soviétique dès le plus jeune âge avec "France-Intox junior"... )
il est pourtant tellement évident que le communisme a désormais envahi tous les secteurs d' activité et complètement tué la liberté et la prospérité :
car quand les Français travaillent et se voient confisquer la quasi-totalité de ce qu' ils gagnent, c' est le communisme,
quand chaque jour qui passe, voit le pouvoir supprimer des libertés, c' est le communisme,
quand les média récitent tous la même litanie de mensonges, c' est le communisme,
quand seuls vivent bien dans notre pays, les membres de la Nomenklatura constituée par les énarques et les élus nationaux, c'est le communisme,
quand plus aucun politicien ne formule la moindre proposition susceptible de délivrer les Français du carcan où le régime les tient enfermés, c'est bien le communisme,
parce que dans le communisme, ce n'est pas le peuple qui choisit ses dirigeants : ils se cooptent entre eux et celui qui se risquerait à proposer des changements perdrait toute chance d' être coopté... et les élections ne sont évidemment plus qu' un pur simulacre donnant l' impression d'une alternance alors qu' à l' évidence, c' est toujours et encore la même politique communiste après chaque élection.

quelle déchéance pour un pays qui disposait pourtant de tant de ressources et d' atouts !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je vois là de l'étatisme, du despotisme, du collectivisme, du vol, de l'utopisme, du népotisme, du kleptocratisme et tout plein d'autres gros-mots en -isme, mais je ne vois aucune envie de faire ou d'avoir en COMMUN qui puisse mériter de s'appeler communisme.
Enfin !... ils se saoûlent de mots à en dégueler, on ne va pas nous aussi nous payer de mots !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Vous n'avez pas agi certes... je n'ai pasagi non plus... mais nous n'avons pas pu, nous n'avons pas eu le choix, alors je dégage ma responsabilité.
Le cadre maximal de la solidarité est le cadre national.

La solidarité supranationale, ça n'existe pas.

Il n'y a aucune solidarité entre les pays européens.

La zone euro va exploser. La seule question est : "Quand ?"

Jeudi 6 mars 2014 :

La Grèce exige des réparations de guerre de l'Allemagne.

« La Grèce n'a jamais renoncé [aux réparations de guerre] et exige la résolution de cette question avec l'ouverture rapide de discussions », a déclaré le président de la République grecque, Carolos Papoulias, jeudi 6 mars à Athènes, en recevant le président allemand Joachim Gauck pour une visite de deux jours.

La réponse courtoise de son homologue n'a pas dévié de la position de l'Allemagne sur ce vieux débat qui a resurgi avec la crise : « Vous savez que je ne peux vous faire d'autre réponse que vous dire que la voie légale est fermée. »

Le gouvernement allemand a toujours fait valoir que la question des réparations de guerre avait été réglée dans le cadre d'accords entre Etats à la conférence de Paris en novembre 1945. Le président allemand a cependant affirmé son intention, au cours de cette visite en Grèce, de « reconnaître la culpabilité de l'Allemagne » pour les victimes de la guerre, « un mot qui n'a pas qu'un sens pénal mais aussi un sens moral, c'est à lui que je me réfère ».

126 MILLIARDS D'EUROS ÉVOQUÉS

M. Gauck se rend vendredi avec M. Papoulias à Liguiades, une localité située près de Ioannina en Epire, à 400 km au nord-ouest d'Athènes, où le 3 octobre 1943 les nazis avaient tué 90 personnes, dont des dizaines d'enfants, en représailles à des attaques des résistants grecs contre l'armée allemande. Originaire de Ioannina, M. Papoulias, 84 ans, a participé à la résistance antinazie de 1942 à 1944. Il a étudié en Allemagne et séjourné dans ce pays durant la dictature des colonels (1967-1974).

En septembre 2012, la Grèce avait créé, sous l'égide de la Cour des comptes, un « groupe de travail » en vue de chiffrer le montant des réparations qu'elle pourrait réclamer à Berlin. Selon des fuites dans la presse, ce rapport a abouti au montant de 162 milliards d'euros.

Historiens et juristes jugeaient cette initiative peu susceptible de déboucher mais plutôt destinée à passer un message politique à l'opposition gouvernementale de gauche, favorable aux réparations, ainsi qu'à une Allemagne prise pour responsable des difficultés de la Grèce.

La semaine dernière, le ministre des affaires étrangères a demandé une nouvelle expertise sur ce rapport jugé insuffisant. « Par la voie juridique, nous n'avons aucune chance d'aboutir », a-t-il tranché devant une commission parlementaire.

DES CENTAINES D'OUVRIERS MANIFESTENT

Alors que les manifestations étaient interdites jeudi dans le centre d'Athènes à l'occasion de la visite de M. Gauck, des centaines d'ouvriers du secteur de la construction, dont une majorité de sympatisants du Parti communiste grec (KKE), se sont rassemblés pour protester contre le chômage qui frappe le secteur.

Ils ont été repoussés par les forces anti-émeutes quand ils se sont approchés de la place Syntagma, quartier du Parlement et du palais présidentiel où était reçu le président allemand. De brefs affrontements ont eu lieu entre manifestants et policiers qui ont fait usage des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Le président allemand a lui fait part de son « profond respect » pour les Grecs qui ont « porté le poids » des mesures d'austérité prises depuis 2010 pour juguler les risques de faillite du pays.

http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/03/06/la-grece-exige-des-reparations-de-guerre-de-l-allemagne_4378951_4350146.html
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Un peu plus d'huile sur le feu :

Ukraine-UE: Varsovie propose de signer d'urgence l'accord d'association
Le premier ministre polonais Donald Tusk a proposé jeudi de signer au plus vite l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne, mis au point l'année dernière.

"Je propose une signature d'urgence de l'accord d'association. On a la chance de réussir, mais la résistance sera forte", a écrit le chef du gouvernement sur son compte Twitter.

L'Ukraine et l'UE auraient dû signer un accord d'association fin novembre lors du sommet de Vilnius, mais le gouvernement ukrainien a décidé de suspendre ce processus en raison des difficultés économiques. Cette décision a provoqué le mécontentement des partisans de l'intégration européenne qui ont organisé des rassemblements de protestation à Kiev et dans d'autres villes du pays qui ont dégénéré en troubles sanglants et amené finalement à un changement de pouvoir.

Le 22 février, la Rada suprême (parlement ukrainien) a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions et réformé la Constitution. Ianoukovitch a qualifié ces événements de "coup d'Etat". Moscou conteste également la légitimité des décisions de la Rada.
http://fr.ria.ru/world/20140306/200658391.html

Entre ça et la demande formulée par l'Ukraine d’intégrer l'OTAN , les choses vont aller très vite dorénavant.
Bien entendu la Russie agira avant et les traitres qui nous gouvernent n'auront réussi qu'a rendre furieux l'ours Russe qui aura toutes les raisons de penser que l'US/EU sont des ennemis et non des partenaires.
Evaluer :   12  0Note :   12
EmailPermalink
Mr,Charles Sannat,extrait de votre edito:
"""CE N'EST PAS AVEC ENCORE PLUS D'EUROPE LIBERALE,LIBRE-ECHANGISTE ET MONDIALISTE QUE NOUS NOUS EN SORTIRONS""""
Infiniment merci pour cette verite si evidente ,mais apparemment pas encore pour tous.
Il n'y a qu'une seule solution:
LE PEUPLE DE FRANCE DOIT DEMANDER A QUITTER L'UE(article 50 du traite de Lisbonne).donc automatiquement nous sortiront de l"euro,mais
il doit aussi demander a QUITTER L'OTAN ,car L'EUROPE CE N'EST PAS LA PAIX,C'EST LA GUERRE.
Un seul parti ,un seul homme defend cette idee et uniquement cette idee,
sans se joindre a la cacophonie ambiante qui parle de tous sujets que n'apporteront aucune solution.
L'UPR de FRANCOIS ASSELINEAU ,CE PARTI SERA PRESENT AUX ELECTIONS EUROPEENNES.
S'IL EST ELU,IL SERA LE CHEVAL DE TROIE DU PEUPLE FRANCAIS.
Remarquons au passage que le"FN" qui se veut,mais uniquement en parole et en France,pourfendeur de l'Euro et des traites (avec Jean-Marie et Marine Lepen et consort deputes Europeens permanents depuis un nombre incalculable d'annees)ne se manifeste jamais,ne proteste jamais dans les instances Europeennes .a l'inverse d'un 'NIGEL FARAGE".ou d'un "LAURENT LOUIS" depute belge.
Preuve supplementaire, s'il en est une,que ce parti ne souhaite pas faire bouger les choses et que ses redemontades mediatico Francaise ne sont que du vent.
Evaluer :   4  7Note :   -3
EmailPermalink
"""CE N'EST PAS AVEC ENCORE PLUS D'EUROPE LIBERALE,LIBRE-ECHANGISTE ET MONDIALISTE QUE NOUS NOUS EN SORTIRONS"""

non effectivement !... assurément ce qu' il nous faudrait évidemment, """C'EST BEAUCOUP PLUS D'EUROPE SOCIALISTE,COLLECTIVISTE ET MONDIALISTE"""

Oui, c'est bien ainsi que """NOUS NOUS EN SORTIRONS""" !
Evaluer :   2  14Note :   -12
EmailPermalink
à Fred.P.

J'ignorais que Mélenchon avait un sbire sur ce forum!
Evaluer :   7  3Note :   4
EmailPermalink
Pierre A.
Si c'est a moi que cela s'adresse votre perspicacite a de sacres lacunes.
Melenchon,cet illuminati,ah,ah,ah,le pire des faux c....
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
à Complice 86:
J'ai bien précisé que mon message en question s'adressait à Fred. Savez pas lire?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
N.B. consterné : mon message était bien sûr à prendre "au second degré".
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
à Frederic:
j'avais envisagé l'hypothèse...tant mieux!
mon pauvre ami !... hélas, si il n' y en avait qu' un !!.. il vous suffit pourtant de lire un certain nombre de commentaires laissés sur ce site pour être parfaitement édifié et réaliser le degré d' avancement de la mélenchonisation des esprits dans notre pauvre pays... vous constaterez combien sont finalement très peu nombreux ceux qui se plaignent du socialisme ou le mettent en cause dans la déchéance généralisée qui sévit en France... l' assuétude généralisée au collectivisme et à l' étatisme a déjà atteint une très grande majorité de gens... et on ne pourra sans doute jamais plus les en sevrer.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
FREDERIC P.
OU AVEZ VOUS VU DU SOCIALISME DANS MES PROPOS???
Vos idees me semblent assez obscures.
Par contre,me concernant,
J'essaie,dans la mesure du possible et sans a priori ,de me servir de la logique et du bon sens sans vouloir nier les evidences.
Pour le peuple Francais je souhaiterais une societe libertarienne(pas liberale, ni libertaire,ni neo-tout ce que vous voulez )mini-etatiste ou le peuple,le vrai, controle le politique et que le Fric ne prenne pas le pas sur l'humain avec des multi-nationales frappees de gigantisme et a l'appetit insatiable.
Je voudrais que ce soit le politique qui craigne le peuple et non le peuple qui est peur du politique.

Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
je souhaiterais une societe libertarienne(pas liberale, ni libertaire, et libertin? croustillant tout çà
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Non, Complice86.
On ne sortira pas "automatiquement" de l'UE par l'art.50. Faut pas être naïf!
On ne sortira de l'UE que par un acte souverain pur et simple. Malheureusement, ce n'est pas demain la veille que les Français éliront un Pr. et un Parlement sur un tel programme (sauf si circonstances exceptionnelles, et on n'y est pas). Je sais: ce n'est pas optimiste; c'est seulement réaliste.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Pierre A.
Avez vous lu l'article 50 de l'UE????
Il suffit de le demander (c'est aussi simple et evident que cela) et dans un delai maximum de 2 ans reponse ou non ,notre sortie de l'UE sera effective.Le saviez vous.???
Bien sur qu'il faut que ce soit demande par des autorites francaise competentes.
Demandons au peuple de l'y contraindre en faisant enfin des manifestations intelligentes(avec un seul slogan). et non heteroclite.

à Complice 86:
Parce que vous pensez qu'en 2 ans, les eurocrates ne réussiront pas à renverser la situation? Rappelez-vous comment ils ont bafoué le referendum de 2005. Je crois que vous les sous-estimez beaucoup. Une décision souveraine de sortie de l'UE ,c'est comme un coup d'Etat (mais légitime): ça se fait d'un coup ou ne se fait pas. L'UE est irréformable et l'article 50 est un leurre.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Pierre A.
Peut etre avez vous raison??????
Mais l'article 50 a le merite d'exister et est la seule porte juridiquement legale et democratique pour sortir de cette prison qu'est l'UE.
Donc incontestable.
Vous savez bien,si on essaie rien il ne se se passera rien.
Alors essayons,on avisera ensuite.....
Crimée : un référendum annoncé sur le rattachement à la Russie le dimanche 16 mars.

La Crimée vit-elle ses dernières heures sous le drapeau ukrainien ? Un référendum va être organisé le 16 mars sur le rattachement de la Crimée à la Russie.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ukraine-organisation-d-un-referundum-sur-le-rattachement-de-la-crimee-a-la-russie_1497821.html
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
comme au bon vieux temps : magnifique hold up perpétré de main de maître par Adolf Poutine...
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
En français correct, cette mascarade s' appelle une ANNEXION . MERCI.
Je crains, Frederic, que votre rigidité grammaticale et/ou sémantique ne vous égare:
Poutine n'est pas Hitler.
L'annexion(sous réserve d'un référendum) de la Crimée par la Russie n'est pas plus une "annexion" que ne l'était en 1990 l'annexion du Koweit
par l'Irak ( et même moins puisque l'Irak n'était pas en danger du fait du Koweit, alors que les évenements d'Ukraine -avec ingérence occidentale évidente - étaient préjudiciables aux intérêts fondamentaux de la Russie dans son voisinage immédiat).
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Jeudi 6 mars 2014 :

L'Union Européenne veut sauver l'Ukraine de la faillite !

L'Union Européenne vient d'annoncer un soi-disant "plan d'aide massif" à l'Ukraine de 11 milliards d'euros !

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140305trib000818406/ukraine-bruxelles-annonce-un-plan-d-aide-massif-de-11-milliards-d-euros.html

Mais il y a un tout petit problème : les 28 Etats membres de l'Union Européenne sont eux-mêmes surendettés. Leur dette publique est de :
11 310,458 milliards d'euros.

Dans l'Union Européenne, rien, ni personne ne possède ces 11 milliards d'euros. On va donc emprunter 11 milliards d'euros sur les marchés internationaux, on va donc se surendetter encore davantage, et ensuite on va prêter ces 11 milliards d'euros à l'Ukraine ... et ensuite l'Ukraine ne nous les remboursera jamais.

Pas grave. On a l'habitude.

Allemagne : dette publique de 2126,831 milliards d'euros.
Italie : dette publique de 2068,722 milliards d’euros.
France : dette publique de 1900,848 milliards d’euros.
Espagne : 954,863 milliards d’euros.
Belgique : 393,603 milliards d’euros.
Grèce : 317,310 milliards d’euros.
Portugal : 210,965 milliards d’euros.
Irlande : 204,696 milliards d’euros.
Chypre : 18,403 milliards d’euros.
Royaume-Uni : dette publique de 1431,399 milliards de livres sterling.
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
Cette image m'a beaucoup plue :D

http://img106.xooimage.com/files/1/b/6/dcicdeee-44526a4.png
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Où est le problème, BA???
On resserrera d'un cran de plus notre ceinture d'austérité. Et vogue la galère !!!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@ BA

"L'Union Européenne veut sauver l'Ukraine de la faillite ! "

Non, c'est incorrect de dire cela.
La vérité est :

L'Europe veut cautionner les banquiers du système rothschildien qui ont prêté des milliards à l'Ukraine.

La vrai bonne et unique solution, comme pour tous les pays qui empruntent de l'argent inventé plutôt que de le créer eux-mêmes, est le défaut de paiement.

Car si l'Ukraine ne peut pas payer maintenant , elle le pourra encore moins demain avec un fardeau de dettes et d’intérêts supplémentaires.
Le raisonnement vaut pour tous les pays de l'EU qui sont dans le même cas , ficelés par l'article 123 du traité de Lisbonne.

En Ukraine a eu lieu un putsch armé sanglant pour mettre en place une direction ploutocratique avec un premier ministre banquier Kazhars , un programme d'adhésion à l'EU pour privatiser et piller le pays ainsi qu'un programme d'adhésion à l'OTAN qui obligera la Russie à intervenir avant cette adhésion.

Nous sommes au début des réjouissances , le spectacle commence.
Evaluer :   10  1Note :   9
EmailPermalink
je ne mets pas en cause les chiffres que vous rapportez mais il me semble que pour la france on est certainement à 2000 milliards et surement plus à la minute ou je vous répond
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Oui, sans doute. Pour les autres pays européens, tous les chiffres que je donne sont les chiffres qu'Eurostat a mis en ligne sur son site :

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22012014-AP/FR/2-22012014-AP-FR.PDF
Dernier commentaire publié pour cet article
Faux. L'euro est une idée américaine. Je l'affirme preuve à l'appui : "Une note émanent de la direction Europe du ministère américain des affaires étrangères, datée du 11 juin 1965, conseille au vice-président de la CEE Robert Marjolin de poursuivre de f  Lire la suite
Boutrosboutros78 - 10/03/2014 à 00:39 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX