Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les Allemands favorables à un Blitz d’injection monétaire en zone Euro ? Un changement majeur

IMG Auteur
Publié le 12 mars 2014
1260 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 48 votes, 3,5/5 ) , 76 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
76
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - Les Allemands favora...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme vous le savez, j’attends toujours avec une impatience non dissimulée les articles d’Ambrose Evans-Pritchard, mon journaliste « vedette » du Telegraph à Londres.

Encore une fois, il nous a sorti aujourd’hui une petite information de derrière les fagots en nous rapportant les derniers propos d’un grand mamamouchi allemand d’un institut de recherche et qui a déclaré qu’il fallait que la BCE injecte désormais 60 milliards d’euros chaque mois dans l’économie européenne pour éviter une déflation à la japonaise… Je rappelle pour vos esprits chagrins de contrariens que seul Mario Draghi, le patron de la BCE, ne voit pas de déflation en Europe… Nous, nous pouvons la mesurer tous les jours.

Le Blitz d’injection monétaire…

Ils ont de l’humour tout de même nos grands amis allemands. Oser parler de Blitz monétaire, comment dire, quand un Allemand parle de Blitz cela me renvoie à la guerre éclair… et pour nous autres Français, cela n’est pas franchement un excellent souvenir, déjà qu’après leur Blitz militaire, nous avons subi le Blitz économique et industriel, je ne suis pas persuadé qu’un Blitz monétaire allemand serait une excellente chose, tant à chaque fois ils nous mettent la pâté… Bon, ne soyons pas chauvins pour autant, et les arguments de ce garçon sont parfaitement audibles même si, encore une fois, la crise économique que nous vivons n’est pas un problème monétaire.

Voici la traduction de l’essentiel de cet article de mon camarade Ambrose :

« Un important institut allemand a appelé à un assouplissement quantitatif à part entière de la part de la Banque centrale européenne (BCE) pour parer à une spirale déflationniste, ce qui marque un changement radical dans la pensée des élites politiques allemandes.

En effet, Marcel Fratzscher, directeur de l’Institut allemand de recherche économique (DIW) à Berlin, a demandé 60 milliards d’euros d’achats d’obligations par mois pour stopper la contraction du crédit et éviter un piège du style japonais.

Il est grand temps pour la BCE d’agir. Sinon l’Europe risque de tomber dans une spirale dangereuse de baisse des prix et de baisse de la demande.

La BCE doit contrer la menace de la déflation par une politique expansionniste rapide et décisive, et lancer un programme d’achat d’obligations sur le modèle de la Réserve fédérale américaine à base large.

L’échelle de grandeur doit être de l’ordre de 0,7 % de la dette totale de l’ensemble de la zone euro chaque mois, ce qui est comparable au QE3 lancé aux États-Unis.

Ce plaidoyer intervient après que la BCE ait refusé de prendre des mesures supplémentaires la semaine dernière, même si la masse monétaire M3 a baissé en dessous de zéro au cours des huit derniers mois et que l’inflation a chuté à 0,8 %. L’euro se maintient toujours à des niveaux élevés et étouffe la croissance économique.

Pour Monsieur Fratzscher, la BCE devrait acheter des obligations d’État de tous les États de la zone euro – y compris les Bunds allemands – sur une base proratisée pour éloigner l’ensemble de la région des larges récifs sur lesquels elle menace de se fracasser.

Le DIW est l’un des cinq instituts allemands ayant un rôle consultatif officiel, et il représente une voix puissante dans les affaires allemandes. L’appel à une action radicale de ce type suggère que le pays pourrait être plus ouvert que prévu à une stratégie de relance. Cela met également la pression sur les deux membres allemands du conseil de la BCE en les incitant à modérer leur opposition véhémente à toute forme d’assouplissement quantitatif.

Le DIW a déclaré qu’une déflation importante en zone euro devient de plus en plus probable, ce qui rend d’autant plus difficile pour des pays comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal de retrouver une compétitivité perdue face aux pays d’Europe du Nord.

En effet, ces pays doivent procéder à des dévaluations internes avec des coupes profondes dans les salaires et les prix. Cela fait des ravages et crée d’office une situation grandement déflationniste, conduit à une augmentation de la dette et mène l’ensemble de ces pays vers l’insolvabilité généralisée.
Le résultat pourrait être un cercle vicieux toujours plus difficile à arrêter pour la BCE comme nous l’enseigne l’expérience japonaise au cours des vingt dernières années qui montre combien un tel scénario peut être douloureux.

Mario Draghi, le gouverneur de la BCE, a eu tendance à minimiser le risque de déflation en insistant sur le fait que la situation est totalement différente de celle du Japon à la fin des années 1990 et que la reprise prend de la vigueur.

Imprimer de l’argent est encore considéré comme le tabou économique ultime par l’Allemagne et le Spiegel Magazine (journal allemand) a déclaré en février que la décision de la Cour constitutionnelle était rien de moins qu’un décompte final à la stratégie de gestion de crise menée par la BCE et qui fixe des limites strictes sur la stratégie monétaire pour sortir de cette crise.

Et le patron de l’institut DIW de conclure que dans le pire des cas, la Cour pourrait interdire Berlin de contribuer aux efforts pour sauver l’euro ou même forcer l’Allemagne à sortir de la zone euro. »

Que penser de tout cela ?

À n’en pas douter, il s’agit d’une inflexion majeure de la pensée allemande même si, pour le moment, elle ne reflète certainement pas le consensus majoritaire.

Je ne peux m’empêcher également de faire un lien direct entre l’arrêt prévu des injections monétaires aux États-Unis qui seraient remplacées judicieusement par des injections monétaires… européennes, cela permettrait aux marchés de recevoir exactement la même quantité de carburant monétaire. Seul le fournisseur changerait. Il est donc largement possible que les USA exercent de fortes pressions sur l’Allemagne et sur la BCE afin que Mario Draghi soit enfin autorisé à sortir l’artillerie lourde.

Si la crise encore une fois que nous traversons n’est pas monétaire à la base, il est évident qu’une politique de dévaluation interne comme celle menée en Grèce n’a aucun sens et l’histoire de la tragédie grecque montre bien que le seul aboutissement possible d’une telle politique est l’insolvabilité généralisée de l’ensemble des acteurs économiques.

En attendant que nous soyons en mesure de régler les causes profondes de cette crise, il y a quelques solutions qui s’offrent aux pays de la zone euro. Mourir tous ensemble dans une effroyable souffrance déflationniste en ayant sauvé l’euro, que les maillons faibles quittent la monnaie unique ou que le maillon fort, l’Allemagne, en sorte et laisse les autres imprimer les billets nécessaires, enfin que nous monétisions tous en cœur, Allemagne en tête, afin de gagner encore du temps.

Imprimer de la monnaie ne nous permettra pas de régler les problèmes de fond comme ce fut le cas aux USA, néanmoins cela adoucira considérablement le poids de l’endettement et permettra également de renflouer les banques européennes toutes menacées de faillite… et les banques allemandes sont parmi les plus fragiles.

Alors oui, il est désormais envisageable que les Allemands soient préparés à franchir leur tabou ultime afin que la BCE prenne le relais de la FED. Cela permettrait au système de durer encore un peu plus longtemps. C’est une bonne nouvelle si ce mouvement se confirme, mais cela ne doit pas vous faire baisser la garde car, pour le moment, aux États-Unis comme en Europe, nous ne faisons qu’acheter du temps, chaque fois de plus en plus cher. Enfin, ce sera évidemment bon pour l’or !

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Espagne | Grèce | Italie | Japon | Portugal | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Espagne | Grèce | Italie | Japon | Portugal | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,5 (48 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Monsieur/Madame

Proche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.

Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:
coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.
Monsieur/Madame

Proche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.

Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:
coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.
On sait tous que l'Europe va continuer à imprimer du papier cul. Elle va agir dans le même sens que son maître caché, les US.

Aujourd'hui, j'aimerai connaître votre ressentiment concernant les nombreuses affaires de nos chers élites.

Entre les conflits d'intérêts, les écoutes, les parties de jambes en l'air, franchement c'est à vous dégoûter du monde politique.

L'intérêt n'est plus d'élire des hommes intègres mais bien de mettre en place des profiteurs perpétuels.

Pour moi, pour l'instant aucun intérêt à aller voter. Il faut mieux préparer son jardin pour faire un maximum de récolte car les années à venir vont être bien compliquées.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Christus

A cela je répondrais, qu'il est plus facile, que cela n'engage à rien, que cela ne coute rien de jeter de la boue
sur l'adversaire. Et cela ils le font tous très bien.
Par contre, avoir le courage de prendre les décisions et engager les actions dont ce pays a absolument besoin
n'est pas dans leurs capacités.
Ils ne savent pas ce qu'est la vrai vie, celle du péquin lambda comme vous et moi...
Et les notions de risque, de responsabilité, de culpabilité, leurs sont totalement, absolument étrangères.
Ils ont ceci de différent d'avec Napoléon, qu'ils méprisent le peuple (au point de lui mentir ouvertement "les yeux dans les yeux")
et surtout que vous ne les verrez jamais allez au feu en première ligne...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Napoléon estimait les soldats qui montaient à la baïonette mais méprisait pas mal le reste du peuple.
A commencer par les 50% de ventres chargés de renouveler la chair à canons en reposant les dits soldats.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Rüss

Pensez-vous que la politique "familiale" menée depuis des années et subventionnée sur le dos des entreprises
soit plus respectable ? Promouvoir une politique des naissances sous prétexte de disposer d'une prétendue masse
disponible dans le futur, pour payer de prétendues retraites, alors que rien n'est fait pour élever le niveau
de connaissances, de compétences et d'esprit d'autonomie de la population, est à minima bêtement stupide,
ou au pire destructeur de société. Et pour l'instant cela se limite à faire des enfants pour obtenir des allocations d'un coté,
et disposée d'une masse d'électeurs malléables et corvéables de l'autre.

Et comment qualifier la PMA et la GPA, transformant la naissance en un acte commercial ? Dés l'instant ou ces méthodes
seront légalisées, ou se situeront les limites en terme de commercialisation de l'être humain. Dés l'instant ou un fétus sera considéré comme un produit commercial, qu'est ce qui empêchera de considérer qu'il serait acceptable d'acheter un nouveau né pour disposer d'un stock d'organes ?
Où se situeront la morale ? l'étique ? Le respect de l'individu ?

Le commerce d'organes existe déjà, il se pratique ouvertement et couramment dans certains pays en "vois de contre développement"
Qu'adviendra-t-il d'une société qui aura inscrit le commerce de "morceau d'être humains" dans un cadre légal ?

Cela dit, il est vrai et sur un point je vous rejoint, que l'ensemble des guerres, jusqu'à ce que "Hiroshima"
nous projette définitivement dans une nouvelle ère technologique, se gagnaient aussi par le nombre de soldats
dont disposait les belligérants. Mais avec le niveau technologique dont disposent aujourd'hui certains états,
le nombre de soldats n'est plus le critère déterminant.
Bien que certains ne l'aient pas encore compris et que certaines religions continuent à prôner
l'expansion démographique comme si nous étions encore au sixième siècle,
que la population de la planète se situait encore à 200 millions d'individus et que nous devions conquérir
des surfaces infiniment vides et vierges...
Oui la densité de population a toujours été une donnée politique, économique, stratégique...
Mais aujourd'hui, je pense que pour un grand nombre de scientifiques, de politiques,
d'hommes et femmes de pouvoirs, la démographie et devenu un problème et n'est définitivement plus un avantage.
"politique "familiale" menée depuis des années et subventionnée sur le dos des entreprises"

Votre choix des mots me semble révélateur d'une erreur de concept.
En aucun cas il ne s'agit de subventions sur le dos des entreprises.

La morale est qu'on ne peut pas prendre toute sa journée à un homme (l'employer à temps plein) sans lui donner par ce travail honnête de quoi vivre lui et sa famille. On ne peut pas se cacher derrière le marché comme au début du XIX s en lançant que l'offre et la demande ont fixé les salaires à ce niveau, peu m'importe qu'on puisse vivre avec ça ou pas.
Cette situation est pire que l'esclavage, car le maître propriétaire de l'esclave est tenu de subvenir à la totalité de ses besoins. Situation plus favorable au travailleur que celle du salarié ne pouvant pas survivre par le seul fruit de son travail.

Au XIX s sont apparues des tentatives de réguler le salaire sur la taille de la famille et les effets sont apparus aussitôt: les célibataires bon marché avaient du travail et les pères de famille étaient tous au chômage !

Est alors apparue l'évidence de la nécessité d'une caisse de répartition, d'une cotisation égale et de prestations différenciées.

Là dessus est apparue la vision socialiste voire nationale-socialiste de Vichy, constatant que la faible natalité des années 20 avait été une des raisons de la défaite de 40, que la Nation avait un intérêt à son propre renouvellement, les intérêts de la Nation étant portés par l'Etat. La charge des enfants devenait neutre économiquement pour les parents, l'Etat assurant un niveau de vie identique quel que soit la taille de la famille.

Depuis la fin de la guerre les AF sont basées sur ces deux motivations, l'une morale, l'autre idéologique, avec un curseur se déplaçant au gré des décennies ou des majorités politiques.

Si la prise en charge par l'Etat et l'impôt relève d'une opinion politique et est donc discutable ou révoquable, la prise en charge par les employeurs relève par contre de la morale.

Pour le nombre de soldats, allez lire le passage de la Bible où le roi David se fait sermonner par Dieu pour avoir engagé de trop nombreux soldats dans la bataille...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
"Depuis la fin de la guerre les AF sont basées sur ces deux motivations, l'une morale, l'autre idéologique, avec un curseur se déplaçant au gré des décennies ou des majorités politiques."
"Si la prise en charge par l'Etat et l'impôt relève d'une opinion politique et est donc discutable ou révoquable, la prise en charge par les employeurs relève par contre de la morale".

Effectivement là, nous sommes sur un raisonnement diamétralement opposés. A vous lire, la natalité repose donc en France, par le biais dont elle est financée sur une volonté politique et/ou économique (idéologique ou morale). Je ne conteste pas qu'effectivement ce soit le cas.

Ce qui me semble inacceptable en tant qu'entrepreneur, c'est de contribuer au financement d'une démarche de maintien ou d'accroissement démographique ;
qui même en faisant abstraction de considérations économiques sur la base des quelles je pourrais vous dire, qu'elle ne m'apporte rien et ne m'apportera jamais rien,
qui en réalité est de mon point de vue, à terme, suicidaire.

C'est aux parents de faire le choix de procréer et d'en assumer les responsabilités et non à l'état de décider ou d'inciter. Car si c'est l'état qui décide ou ne serais-ce qui influence la natalité, comme c'est effectivement le cas. Il n'est pas surprenant d'entendre certaines députés prétendre que les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. Ce qui nous ramène là encore, à l'état de bétail à défaut de "viande à canons".

Faisant abstraction de ce déterminisme nataliste, ce que l'on constate, c'est qu'effectivement, si un taux de natalité important dans les pays les plus pauvres, peut s'expliquer par un besoin de "bras" pour apporter plus de moyens de subsistance aux parents. il n'en va pas de même des pays "riches", où les couples choisissent volontairement de n'avoir qu'un ou deux enfants, mais en assument complètement la subsistance et l'éducation.

Si l'on enlevait les incitations de l'état, les contraintes ou obligation religieuses, les pressions sociales visant à l'accroissement du taux de natalité et réciproquement, l'égoïsme, le "jeunisme", le fatalisme individuel générant une baisse de ce même taux. La natalité se stabiliserait à deux enfants pas couple, voir un peu moins.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Mais non la natalité n'est ni financée ni subventionnée.
Les AF ne sont d'ailleurs PAS un revenu. Elles sont une indemnité partielle d'une charge réelle et antérieure.
L'argent n'a jamais ni vraiment ni durablement influencé le nombre des vies. La vie nous dépasse passablement.
La générosité des femmes a quelque chose de plus grand que l'argent.
D'ailleurs la taille des familles ne va pas croissant avec les revenus, ce serait ptêt même le contraire.

L'employeur ne participe pas à une démarche de maintien ni de croissance. L'employeur est un homme d'honneur qui assume ses choix: s'il choisit d'employer quelqu'un à plein temps, il lui serait insupportable de savoir que son employé ne peut pas subvenir à ses besoins de base une fois son travail terminé, qu'il serait ensuite obligé de voler ou autres horreurs pour survivre. En lui prenant sa journée, l'employeur lui prend aussi la possibilité de vivre honnêtement par ailleurs, il doit donc lui donner un revenu suffisant. A défaut, il serait esclavagiste.

Or si la tension du marché de l'emploi ne permet pas un équilibre du prix du travail à un niveau suffisant, il faut cette caisse d'équilibre.
Les AF sont dans ce système un revenu du TRAVAIL, à la charge (naturellement) de l'employeur et au profit de l'employé (pas de ses enfants), provisoirement versé à un tiers intermédiaire. Elles ne sont PAS versées aux chômeurs.

Dans le système socialiste ou national-socialiste, les AF ne sont pas un revenu du travail. Elles sont une allocation versée ( à tous les enfants, même aux enfants de chômeurs) par le Trésor sur l'argent des impôts, prélevé de force à tous les contribuables (pas seulement les employeurs), qui sont tous considérés par le pouvoir comme bénéficiaires indirects de l'existence constatée des enfants déjà nés (du moins c'est le prétexte pour lever l'impôt).

Quand on interroge les Français (surtout les Françaises) il ressort que dans l'ensemble, elles se verraient volontiers avec un (seul) enfant de plus que ceux qu'elles ont déjà, et qu'elles hésitent pour diverses raisons (dont la peur d'une gêne économique).
En ce sens le montant actuel des AF est insuffisant puisqu'il ne rend pas la venue ou non de la vie économiquement neutre.
Le seul fait que des parents introduisent la notion de capacité financière à leurs choix familiaux montre bien que les AF ne réussissent pas à supprimer cette question, ce qui était leur mission dans l'esprit de leurs fondateurs.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bonsoir Rüss

Ce n'est pas une réponse tardive sur le sujet en cours.
Sur les points que vous développez, votre raisonnement et vos arguments sont pertinents
sur la base de la projection que vous défendez.
J'ai, disons, une vision et une projection plus pragmatique, au risque d'être plus froide.
Personnellement je pense que c'est une erreur, pour ne pas dire une hérésie de raisonner
en terme de renouvellement de population sur la base de "besoins" ou de maintient de croissance
, de compétitivité, d'objectif démographique... Je pense qu'intellectuellement, c'est une folie et un suicide collectif
à petit feu de raisonner comme cela. Et si je voulais être complètement logique, je dirai même
que lorsque des religions prônent l'expansion par l'explosion démographique,
on flirte carrément avec la folie collective et le sectarisme dangereux...

Mais ce n'était pas pour développer ces sujets que je répond à votre dernier commentaire.
En fait, je suis surpris de ne plus vous lire. Même si nous ne sommes pas d'accord sur tout.
Je pense que vos commentaires apportent des éclairages intéressants aux sujets
et que vous contribuez à la richesse et à la pertinence des échanges.

Votre silence soudain me surprend donc.
J'espère qu'il ne vous est rien arrivé de fâcheux.

A nos prochains échanges sur ce forum.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Il ne fait pas bon avoir 26 poursuivants dont une bonne vingtaine d'entre eux n'a jamais rien écrit ici.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Bonsoir Rüss
Mon intention n'était pas de vous obliger à intervenir. Mais je pense que vous le savez.
J'étais surpris de votre soudain silence.
Vous êtes toujours d'attaque c'est l'essentiel.
Bon fin de semaine.


Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Le chant du beau merle n'empêche pas le serpent de se cacher sous la pierre... il est temps de passer à autre chose et de laisser là les employés de la société de gardiennage. Au revoir Rüss65
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
La menace démographique est un thème malthusien développé depuis longtemps et tout spécialement de nos jours par notre chère ONU dont dépendent tant d'ONG. Au point que ce prétendu danger est devenu une évidence première qu'on ne songe donc plus même à discuter. Or, comme dirait notre cher Frédéric Bastiat dans un autre domaine, " il y a ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas ".
Or, ce qu'on ne voit pas ici, c'est que la politique dénataliste préconisée mène dans nos pays occidentaux à une inversion de la pyramide des âges qui nous sera fatale d'ici quelques décennies. Une attaque de plus dans le sens de la destruction de l'occident.
http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2011/06/11/l-apocalypse-demographique.html#more
http://souverainisme.over-blog.com/article-2334194.html
Bonsoir Léopold

Je partage une partie de votre perception et de votre interprétation de la situation géopolitique globale,
même si je ne suis pas d'accord sur tout et même si je pense que sur certains sujets vous seriez
plus proche de la réalité, si vous étiez un peu moins radical. Cependant, je préfère échanger
avec une personne radicale, plutôt qu'avec une personnes vicieuse et malsaine.
Mais de fait, ce n'est pas le sujet qui nous intéresse dans le cas présent.

Avant toute chose, je suis surpris de constater que lorsqu'un intervenant du site tel que Charles Sannat
aborde ce sujet avec pratiquement les mêmes mots que j'ai utilisé quelques temps au paravant,
personne n'exprime le moindre désaccord... ET que là... Mais puisque vous avez eu la politesse
de répondre à mes écrit, plutôt que de cliquer frénétiquement sur la flèche rouge comme d'autres.
Abordons le sujet de façon ouverte, claire, sans langue de bois et sans emballements dogmatiques

Avant toute chose et pour être "précis". Sachez que je ne suis pas un intellectuel froid et inhumain
légèrement ou complètement "déconscientisé". Je ne perçois pas l'être humain comme un sujet
d'une quelconque expérience pseudo scientifique ou comme une variable dans un tableau de suivi
d'une quelconque statistique. Tout comme je trouve déraisonnable, de pousser certaines expériences
trop loin. Je suis également contre tout ce qui touche au recherches sur le génomes,
tout comme je suis contre le GPA et la PMA... Pourquoi ? Simplement parce que je suis absolument
contre le fait d'associer un acte commercial d'achat d'un embryon, d'un fétus, d'un nouveau né ou
d'un enfant à une quelconque loi transformant de fait l'être humain en une marchandise négociable.

Nous somme tous et je suis moi aussi, intellectuellement, psychologiquement, émotionellement,
affectivement, physiologiquement... la résultante d'un brassage génétique, d'une éducation,
d'enseignements, d'expériences, de réflexions, de sensations, d'actions... Tout cela m'amène à penser
en tant qu'individu libre au moins d'esprit. Que ;
Bien qu'ayant baigné dans un environnement familial et culturel chrétien. Ayant cru. Je ne suis
aujourd'hui pas en mesure d'affirmer que dieu existe, ni d'ailleurs qu'il n'existe pas... Dieu étant le
terme communément associé à une "puissance" externe à notre monde (dimension,
espace physico-temporel, appelé cela comme vous voudrez..). Je suis par contre réfractaire
aux messages des religions concernant la douleur "ici bas" et la "vie" meilleur au paradis...
Tout comme, en tant qu'être humain doté de "conscience", je ne puis accepter le précepte
selon le quel, certains seraient élue, protégés, choisis, désignés... par un dieu... Ce qui relève
pour moi d'une arrogance pathétique... Bref, si dieu il y a, il est loin d'être ce que les imprégnés
de tous bords s'imagines... Blasphèmes me répondront certains... Qui sait ? Et même dans ce cas
qui seraient-ils pour me juger ? Auraient-ils la prétention de se substituer à leur dieu ?
Dieu est donc pour moi un concept... Particulier... Mais je ne vais pas m'appesantir sur le sujet.
Par contre, je crois en moi, en tant qu'être humain, ni bon ni mauvais, imparfait, mais capable
d'empathie, de compréhension, tout autant capable d'actes de compassion que d'actes violents.
Et je crois en l'être humain.
Alors, ceci étant dit, en ce qui concerne la démographie ou nombre d'individus sur cette planète.
Léopold. Je ne résonne pas sur la base de données stratégiques ou d'intentions d'appropriation
d'un quelconque pouvoir. Je ne raisonne pas sur les bases du schéma local ou global actuel,
et encore moins sur des schémas résultants d'imprégnations politiques ou religieuses.
J'essaie de résonner de façon simple, humaine, "sensée", et je vais reprendre mes propres
mots. Je sais et nous savons tous, à défaut nous "devrions" tous être capable de comprendre que.
Nous évoluons dans un espace, nous vivons tous sur une planète qui est un système non expansif
et fini (jusqu'à preuve du contraire). Donc même si l'on pourrait trouver des solutions
bio technologiques pour nourrir trois fois plus d'individus. nous ne ferions que transformer
ce monde en une réalité "d'enfer", ce qu'il est déjà pour un nombre de plus ne plus croissant
d'entre nous. je pense que si l'on continue à raisonner sur l'évolution démographique, pour des
raisons de conflits potentiels, de maintien ou d'expansion de certaines catégorie d'individus
par rapport à d'autres, nous courrons à notre perte. L'espèce humaine finira par disparaitre.
Bien ou mal pour cette planète, sincèrement je ne sais pas. Il faut tout de même reconnaitre
que l'on se comporte vis à vis de notre biotope simplement comme le plus agressif des virus
cherchant à toutes fins, à détruire l'hôte qui l'"héberge"jusqu'à sa propre auto destruction.
Tout cela étant dit et en conclusion.
Je ne suis pas, tout comme vous n'êtes pas, un "neuneu" décérébré, manipulé, un mouton
heureux de suivre le troupeau... En tout cas, ce que je peux vous dire, c'est que j'ai été
et je suis régulièrement "approché" pour intégrer des groupes, des trucs et des machins.
J'ai toujours décliné. Pas par arrogance, par par complexe de supériorité, pas par indifférence,
simplement parce qu'à part mon fils, rien n'a plus d'importance à mes yeux que ma liberté
et surtout ma liberté de penser par moi même. Oui, vous êtes ainsi que d'autres, plus cultivé
que moi sur ce forum. Mais, ce que je pense et ce que je suis, n'est et n'a rien d'influencé
ou d'influençable. Je suis le fils d'un couple d'être humains qui n'ont jamais su
ni lire ni écrire et qui ont pu s'acheter leur première paire de chaussures à
l'age de 15 ans... Il m'ont expliqué certaines choses et j'en ai compris beaucoup
par moi même...
Donc, si je pense que nous (l'humanité) devrions raisonner en tant qu'êtres doués de raison,
ce n'est pas parce que je pense à créer une quelconque caste supérieur, privilégiée
et entourée de sont troupeau d'esclaves obéissants et lobotomisés. Je ne reconnaîtrais
ce droit à aucun dieu, alors croyez-vous que le reconnaitrais à quelque autre individu ?
j'aspire à la transformation de l'utopie en réalité, et pas en un enfer tel que ce fut le cas
dans certaines partie de la planète ou en d'autres où c'est toujours le cas actuellement.
Je rêve d'une humanité suffisamment humaine pour ne plus avoir besoin de chefs,
de politiques, de représentants, de maîtres, de dieux. D'une humanité où toute
personne serait l'égale des autres, ou un potier serait l'égal du physicien et où
le physicien serait l'égal du potier. D'un monde où le potier serait un physicien
et ou le physicien serait un potier...
Je rêve pour mon fils d'une humanité mature, capable de partager, de transmettre, d'enseigner,
de découvrir, de raisonner... et donc de tendre vers un équilibre en toutes choses...

Oui, c'est une chimère. Mais, je suis certain que si l'humanité continue
sur le chemin actuel, elle est voué à sa perte. Si elle n'est pas capable de
se transcender, elle s'éteindra et croyez moi. Rien ne la regrettera...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Monsieur/Madame

Proche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.

Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:
coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.
La France était en guerre et se défendait contre toutes les monarchies européennes qui agressaient notre pays, vous inversez les roles mon cher.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Monsieur/Madame

Proche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.

Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:
coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.
Constitution du 24 juin 1793... Article 35.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Le premier blitz, il faut le rappeler est celui de Napoléon sur la Prusse, qu'il a écrasé comme une noisette (la moitié de l'armée prussienne envoyée à la tombe).
Napoléon leur a montré comment s'y prendre, quand il ordonnait de tuer un dixième des récalcitrants allemands qui ne voulaient pas participer à son effort de guerre. "Soyez sans pitié" disait il aux sergents recruteurs français. Voilà, comment la France à dressé l'Allemagne, et comment elle l'a humilié une nouvelle fois en lui faisant payer très cher sa défaite de 14-18 en pillant la Ruhr (transfert des matières premières vers la France). En 1870, c'est encore la France qui avait déclaré la guerre à l'Allemagne, mais elle l'a payé cher en perdant l'Alsace Lorraine.
Ne jamais oublié que Napoléon l'Impitoyable avait un admirateur moustachu, portant une mèche !
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
samideano, vous devriez réviser vos cours d'histoire. Napoléon n'a jamais déclaré la guerre à qui que ce soit, il n'a fait que se défendre et préparer les attaques des différentes monarchies européennes qui ne voulaient surtout pas que le régime républicain s'installe chez eux, Angleterre en tête qui a financé toutes ces guerres contre la France. Napoléon a battu 7 fois l'empire austro-hongrois et 6 fois il a relâché les troupes ennemis et s'est retiré de cet Empire. Napoléon a apporté la libération des peuples européens qui voulaient se sortir des dictatures monarchiques. Napoléon a libéré les juifs partout ou ils étaient enfermés dans des ghettos, lorsqu'il conquérait les pays agresseurs. Napoléon voulait une Europe de la paix en invitant le star à cette paix, tsar qui n'a pas tenu sa parole et a encore attaqué la France avec 7 autres pays lors de la bataille de Waterloo.
Pour votre info lorsque le général Berthier est allé négocier la paix à Londres il a été acclamé par le peuple anglais qui ne voulait plus se battre par la mafia monarchique, mais leur monarque refusa et la guerre continua.
Comparer Napoleon à Hitler est une ineptie, ils n'ont rien à voir. Je vois que votre culture historique limitée et digne des mensonges proférés par l'école bolchévique nationale française. Cultivez vous un peu que diable !!!
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Mon intention n'était pas de comparer Napoléon à Hitler. Bien sûr, que la politique Napoléonienne n'était pas de nature raciste comme celle d'Hitler. Je n'ignore pas que Napoléon a été attaqué par la coalition des monarchies européennes, mais quand il a créé la France des 132 départements recouvrant la plus grande partie de l'Europe et qu'il rêvait même comme Alexandre le Grand de conquérir l'Inde, on était loin d'une simple autodéfense. Napoléon a été le fossoyeur de l'abolition de l'esclavage, et paradoxalement il a répandu dans l'Europe les idées de la Révolution. L'Espagne garde un souvenir exécrable de Napoléon, car la guerre d'Espagne a été horrible (la galerie noire de Goya au Prado de Madrid, garde la mémoire 200 ans après de ces boucheries que tous les espagnols connaissent) :
SATURNE DEVORANT SES ENFANTS PAR GOYA :
http://emotioninart.files.wordpress.com/2009/09/goya-saturn-detail.jpg
Je voulais simplement faire remarquer que nous avons été aussi des agresseurs de l'Allemagne, et que l'Allemagne a beaucoup appris des méthodes guerrières de Napoléon et les a ensuite utilisé contre nous.
Beaucoup de français ignorent que la guerre de 1870 a été déclenché par la France. Alors, bien sûr il y a des français qui vont jusqu'à dire que Bismarck avait mis la France dans l'obligation de déclencher cette guerre stupide. Mais ceci est faux, même Napoléon III ne voulait pas cette guerre, qui a été décidée par les parlementaires.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
"le peuple anglais qui ne voulait plus se battre"

Les batailles prennent fin quand les hommes n'ont plus envie de se battre. (Napoléon)
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Jack006 a parfaitement résumé. Oui, Napoléon n'était pas Gandhi, mais il était, pour l'ensemble de la monarchie européenne, le fils illégitime de la révolution française qu'il fallait absolument étouffer dans l'oeuf. Première offense à la face de la noblesse, il a démontré qu'un pays pouvais non seulement survivre à une révolution mais également faire face, résister et vaincre une coalition de royaumes européens financée par l'Angleterre (déjà). Deuxième offense, bien qu'il se soit auto proclamé et sacré Empereur, c'est ce qu'il était effectivement pour ses grognards et ses hussards. Et qu'est-ce un Empereur si ce n'est le roi des rois ? Lui ne se bâfrait pas sous une jolie tente colorée pendant que ses soldat se faisaient massacrer, comme il était de coutume pour la noblesse de l'époque, qui après les batailles et le massacre de quelques "va-nu-pieds" sans importance, se retrouvaient entre gens de bonne compagnie pour se congratuler sur la jolie présentation des tenues militaires. Napoléon, allait au feu avec ses hommes, je vous renvois pour exemple à la bataille du pont d'Arcole, parmi d'autres.
Au delà, de ces quelques détailles, il ne dormait que deux heures par nuit, à 14 ans il intégrait l'école d'artillerie royale et en remontrait au mathématicien Pierre-Simon de Laplace (si vous avez quelques vagues connaissances en mathématiques, la "transformé de Laplace"...).
Au delà d'être contraint de guerroyer contre des monarques qui ne lui ont jamais reconnu son pouvoir. Napoléon c'est la création du code civil, les lycées, la recréation des universités, les préfectures, la cour des comptes, le bac, le code pénal, les grandes écoles, le corps des pompiers de Paris, je passe ici les diverses constructions... Ce que l'on peut, par contre aujourd'hui estimer comme étant une erreur magistral aussi peu judicieuse que la campagne de Russie, c'est la vente de la Louisiane en 1803 pour 80 millions de francs de l'époque, autant dire une bagatelle pour une surface qui correspondait à l'époque à la moitié des Etats-Unis actuels. imaginez, ce qu'aurait été l'histoire si la France avait conservé la Louisiane...
Je vous invite tout comme Jack à revoir vos bases d'histoire de France, et fortement à vous poser des questions sur sources...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Ah!!! si Napoléon avait eu un Amiral Nelson dans son Armée le monde serait français!!!

Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Cela je ne sais pas Christus, le propre de tout empire est de croitre, de se stabiliser puis de s'effondrer plus ou moins vite...
Mais il est fort probable que le Français serait la langue internationalement la plus parlée...
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Vous avez raison. Je lis actuellement un livre très intéressant sur la chute de l'Empire Romain.
C'est incroyable de voir qu'une accumulation de petits détails peut détruire un Empire.
Merci pour le partage.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Merci à vous Christus.

Vous avez toujours fait preuve de respect vis à vis de l'ensemble des interlocuteurs présents sur ce forum.
Même lorsque certains se montraient plus que désagréables à votre égard.
En ce qui me concerne, je ne peux que vous en féliciter et vous en remercier.

Bonne soirée à vous
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Pour sauver ses économies de la banqueroute, l'or reste la meilleur des options.
Mais il est vrai qu'à mes yeux il existe une plus grande richesse que l'or, c'est la connaissance.

Et quand vous tenez dans vos mains une monnaie, il faut par curiosité passer le cap du vulgaire bout de métal précieux qu'on thésaurise et voir en cet objet une part de notre histoire, un lien pour approfondir ses connaissances.

Bonne soirée à vous et merci.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Monsieur/Madame

Proche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.

Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:
coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.
Mais le pire c'est qu'il l'avait cet Amiral Nelson, il s'appelait Toussaint Louverture. Napoléon reconnaît lui-même s'être trompé gravement sur Saint Domingue, il dit lui même : "J'ai commis une grande faute, j'aurais du m'allier à Toussaint Louverture, qui m'aurait conservé l'Amérique", c'est à dire la Louisiane, à l'époque.
Voir cette vidéo qui évoque cet épisode :
http://www.beaucommeuneimage.com/index.php/Productions/Histoire/Toussaint-Louverture-le-Napoleon-noir

J'avais déjà lu, cette remarque dans d'autres documents.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
@ Samideano

Je n'avais pas connaissance de ce général Toussaint Louverture. Je vous remercie pour le partage.

Boucherie ou non, respect pour tous ces hommes qui sont morts pour la France !!!

Merci.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je ne suis pas dans la détestation de Napoléon. Les moments où ce grand personnage me touche, c'est quand il reconnaît ses erreurs. On ne peut être sans regret devant certaine grande opportunité perdue.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Merci à vous pour cette grande parenthèse historique. C'est toujours bon d'apprendre et de rafraichir ses neurones de temps en temps...
Oui, il nous a laissé bien des choses, mais vous avez oublié nos pièces favorites, les fameux Napo !
Oubli impardonnable sur ce site ;) LOL
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Tout à fait Stêr.
Merci pour ce beau trait d'esprit. Le napo, bien évidemment.
Mais je ne voulais pas intégrer d'aspect purement matériel dans cette petite rétrospective.
D'un point de vue monétaire, j'aurai cité la création du Franc Germinal le 17 germinal de l'an XI :)

Il est de bon ton, actuellement pour certains esprits, d'inscrire la France dans une phase dégradante de repentance.
Pour tout et pour rien. Comme si la France d'aujourd'hui devait absolument être coupable de son histoire.
N'est-ce point là une ignominie si l'on fait systématiquement abstraction des contextes et des réalités de chaque époque.
Je suis surpris que certains individus s'acharnent systématiquement à détourner le sens de l'histoire.
Napoléon en est pour moi l'un des principaux exemples. Pourquoi le présenter comme une despote avide de conquête ?
Alors que c'est la France qui était à l'époque systématiquement menacée ?
Sans oublier que le consulat a été essentiellement une époque de pacification et de stabilisation de la France, après une dizaine
d'années de révolution, de terreur, de coupages de têtes...
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
A 20 KM de chez moi, il y a la ville de Pontivy dans le Morbihan. Autrefois, elle s'appelait Napoléonville.
La ville mérite le coup d'oeil pour ses monuments et rues typiques de l'époque. Il a remodelé cette ville. Pour les passionnés, ville incontournable !
LE canal Breton dénommé Canal de Nantes à Brest à également été décidé par lui. Et pour mes ballades dominicales, je ne le remercierai jamais assez! Il a été creusé par des bagnards ( la réinsertion efficace de l'époque...)
Ce fut une véritable prouesse technique vu les monts et vallées de ma région.
Anecdote (extraite du 2ème lien): "L'Empereur décide de verser de sa cassette personnelle 400.000 francs-or pour construire la nouvelle église mais celle-ci restera inachevée." Bref l'homme que Christus Regnat pourrait presque autant glorifier que le bon Dieu...
On peut dire qu'il n'a pas chômé l'Empereur pour revitaliser le Centre-Bretagne. J'en connais pas mal qui devrait en prendre de la graine en ce moment...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Napol%C3%A9onville_(Morbihan)

http://napoleoncities.eu/index.php?article_id=76&clang=6

Une autre ville s'appelle également Napoleonville (sans accent aigu) Elle se situe ... en Louisianne (dans L'état US actuel)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Napoleonville_(Louisiane)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Stêr

Je pense que vous venez de me communiquer une belle opportunité de partager
de très bons moments avec mon fils (11 ans) passionné d'histoire.
Dés que je pourrai m'éloigner quelques jours de mon activité, je pense que la découverte de Pontivy
sera l'occasion de replonger dans l'histoire de ce magnifique pays.

Merci
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Napoléon et la Bretagne !
Quand on veut une infanterie de calibre mondial, il faut choyer les régions et les peuples les plus féconds.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
C'est amusant cette idéalisation de Napoléon bien française, qui confine à l'idolâtrie. Quid des horreurs de la guerre d'Espagne (je connais des espagnols qui considèrent Napoléon pire qu'Hitler, mais c'est parce qu'ils n'ont pas eu affaire à Hitler, mais c'est étonnant comme ce peuple aussi longtemps après nous déteste sur ce sujet) ? Napoléon devient empereur ben c'est pas grave, ce n'est pas une trahison des idéaux de la révolution. Napoléon recréer une nouvelle noblesse héréditaire, ben c'est pas grave. Napoléon restaure l'esclavage, ben c'est pas grave, c'était dans l'ordre des choses à l'époque, bien que la Révolution l'avait promulguée cette abolition.
Les napoléonâtres ne rappellent jamais que les armées napoléoniennes se sont fait botter le cul par l'armée d'esclaves du général Dessalines qui proclama l'indépendance d'Haiti. Ils ne disent jamais que Napoléon a beaucoup appris de ses batailles contre les généraux noirs hors pairs que furent Toussaint Louverture et Jean Jacques Dessalines. Plus forts que toutes les monarchies et les empereurs, de nouveaux spartacus s'étaient levés, Spartacus lui même qui fit vaciller l'Empire Romain.
Révisez votre histoire messieurs, avant de faire la leçon.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Je ne sais si c'est vous sur la photo.
Si c'est le cas vous êtes plus jolie que vous n'êtes cultivée malheureusement.
Vous pourriez presque me faire rire, si vos idées n’étaient le pale reflet de l’idéologie issue de Terra Nova
la boite à stupidités du parti socialiste et véhiculée par la grande confrérie de pantins qui s’imaginent
faire partie des « sachants » alors qu’ils ne sont que des marionnettes qui s’agitent au bon vouloir de leurs maîtres…
Madame nous ne sommes pas dans un meeting de neuneux ici, ni heureusement dans un cours de collège,
où l’on démembre l’histoire de ce pays au profit d’un obscur roi africain du 12ième siècle
vaguement coupeur de têtes ou d’un maharadja indien dont le rôle essentiel est surtout
et avant tout de maintenir un système de castes faisant d’une majeur partie de sa population
des esclaves consentant de façon transgénérationnels.

Oui, je sais pour des gens comme vous, la France est redevable aux esclaves,
la France est redevable à ses anciennes colonies, la France est redevable à la Russie,
la France est redevable à… En fait la France doit s’auto flageller jusqu’à désintégration.

Mais revenons en à vos arguments particulièrement étayés ayant pour base quelques toiles peintes
après coup par un vecteur de propagande de l’époque, à savoir Goya. Car sachez-le madame,
les peintres et surtout à une époque ou la télévision et internet n’existait pas,
étaient l’équivalant de nos journalistes d’aujourd’hui. Les peintres étaient à la bote de ceux qui les payaient.
A savoir les monarques de l’époque. Et donc se faire une idée de l’histoire au travers de tableaux
revient à se faire une idée de l’état soviétique en lisant la pravda. Mais puisque vous avez introduit
cet item pour donner peut-être une contenance pseudo culturel à vos propos.
Je vous reprends sur vos fausses assertions. Les Espagnol n’ont pas eu affaire à Hitler dite vous ?
Quelle belle maîtrise de l’histoire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je vous répond madame, que si vous poser la question
à l’ensemble des membres de ma famille du coté espagnol sur ce qu’ils estiment être les actes les plus inhumains
perpétrés contre la populations espagnole. Il vous répondront tous GUERNICA magnifique bombardement
ayant permis à Hitler de valider la capacité destructrice de ses stukas.
Le deuxièmes niveau d’horreur pour les espagnols, c’est le massacre systématique des femmes, des enfants,
des vieillards, du pillage et de la destruction méticuleusement appliqués par les troupes mauresques de franco
après la prise des villes espagnoles. N’ayant pas de quoi les payer, franco leurs octroyait deux heures
de pouvoir absolu sur les population locales. Pensez-vous que le Maroc soit redevable à l’Espagne pour ces actes de barbarie ?
Vous parlez de l’esclavage et de la traite négrière, mais pourquoi ne parlez vous pas dans ce cas des fournisseurs
des pays occidentaux en la matière, à savoir les arabes, car c’est biens eux qui alimentaient les comptoirs
européens sur la cote occidentale de l’Afrique. Pourquoi ne parlez vous pas plutôt de Jules ferry,
qui bâtît sa fortune sur ce type de commerce et qui profita d’une défaite de la France face à l’armé Prussienne à Sedan.
Ferry ensencé par la gauche « bien » pensante de ce pays et qui pourtant, au delà de profiter de l’esclavage,
fut un des bourreaux de la commune de paris, surnommé par les parisiens lors du siège la ville « ferry famine »,
ignoble incompétent, qui réprima les mouvement du peuple les 31 octobre 1870 et 22 janvier 1871…

Alors s’il vous plait, cessez de nous enfumer avec Spartacus et Louverture…

Sans cautionner toutes les horreurs que produisent toutes les guerres.
Napoléon fut l’un des plus grands stratèges militaires. Je ne connais pas aujourd’hui un étudiant en math sup spé,
qui ait le niveau que Napoléon avait à 14 ans. Et effectivement, contrairement à Hitler,
il ne s’en est jamais pris aux juifs bien au contraire, alors qu’à l’époque ils subissaient des pogroms
de la part de ceux-la même que vous défendez

Bon j’ai du travail et vos élucubrations ne m’apprennent rien. Donc je vais cesser de perdre mon temps.

Bonne journée
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Je ne connaissais même pas Terra Nova, comme quoi on a vite fait d'être mis dans une boîte, même dans celle à laquelle on ne s'attendait pas.
On n'enfume rien du tout. Napoléon s'est bel et bien fait sortir d'Haïti, qui est devenue la première république noire au monde, 150 ans avant la plupart des autres colonies. Ce sont des faits, et non de l'enfumage. Une réalité certes qui dérange.
Sur Guernica, je connais les faits tout comme vous. Hitler était là en service commandé de Franco. Goya était un mytho, tout comme l'historien universitaire espagnol José Carmon Aznar qui cite : « Goya parcourt la terre aragonaise débordantes de sang et de visions de morts. Et son crayon ne fit pas plus que de transcrire les spectacles macabres qu’il avait à sa vue et les suggestions directes qu’il recueilli durant ce voyage. Il n’y eut qu’à Saragosse qu’il put contempler les effets des obus qui en tombant détruisaient les étages des maisons, précipitant ses habitants, comme sur la planche 30 « ravages de la guerre » ».
Sur le rôle des arabes dans l'esclavage, je ne sais pourquoi vous en parlez. Je n'en n'ai pas parlé. Je n'ai jamais dit que la France était le seul pays esclavagiste de la terre.
Pour moi la France n'est redevable de rien, la France n'a à s'excuser de rien, parce qu'elle n'est pas pire que la plupart de ses voisins. Je regrette que la France est voté d'absurdes lois mémorielles, et j'aime quand François Miterrand tient tête à Elkabbach sur ce sujet, quand Chirac baisse son froc. Pour autant je ne serais jamais un encenseur de Napoléon. J'aime l'histoire de la France, europe en modèle réduit associant depuis des siècles, peuples du nord et du sud, mélange unique modèle de fusion culturelle, dont sont certainement secrètement jaloux beaucoup de nos voisins. Pays aussi, dont la langue est comme une plante en pot, si belle, si riche, si précise, qu'elle s'est exportée plus par sa beauté, sa richesse que par les armes. Elle était parlée à Moscou, avant même qu'elle ne s'impose dans tous les provinces de France (voir l'histoire du français de Claude Hagège), ce qui est un fait bien peu connu des français eux mêmes.
Laissez nous, avec vos : "réviser votre histoire, votre petite culture" et autres mépris. A l'heure d'internet, chacun peut écouter directement des Hagège, des Alain Rey, des Marion Sigault et connaître autre chose que l'histoire officielle.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
De mieux en mieux, "Napoléon s'est fait sortir d'Haïti"...
Là ont touche le fond. Pourriez-vous me dire quand exactement Napoléon à posé les pieds à Haïti ?
Parce que là, je vais vraiment apprendre quelque chose.
Napoléon devait gérer quatre "fronts" simultanés en Europe, je le répète, il a vendu la Louisiane de l'époque (moitié des Etats-Unis actuels) pour une bouchée de pain. Alors franchement, je pense qu'il avait d'autre sujets de préoccupation qu'Haïti...
Mais peut être ai-je encore des choses à apprendre sur le sujet.
Alors je suis impatient d'apprendre à quel moment Napoléon à mis les pieds à Haïti
et perdu une bataille contre l'illustre monsieur Louverture, qui lui aurait
comme vous dite "botté le cul"...
Il aura fallu une coalition de toutes les monarchies d'Europe pour défaire Napoléon. Et je ne suis même pas certain que
cela aurait pu se produire, sans la trahison de certains des hommes qu'il avait contribué à élever...
Mais j'attend impatiemment vos informations.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Que celles et ceux qui n'aiment pas notre Napoléon s' en libèrent tout de suite!
Je suis preneur en 5, 10, 20, 40, 50, et 100 pour votre soulagement.
Merki
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Source. Il suffit de voir l'histoire de DESSALINES :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Dessalines

Dessalines réussit le 18 novembre 1803 à vaincre les Français à la bataille de Vertières, et le 1er janvier 1804 Dessalines proclame l'indépendance d'Haïti.

Sur Toussaint Louverture :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Toussaint_Louverture

Dessalines, a achevé l'oeuvre de Toussaint qui est mort prisonnier au fort de Joux dans le Jura.
Saint Domingue était la colonie la plus juteuse de toutes les colonies françaises et très enviée par les autres puissances (Espagne, Angleterre surtout), qui ont tenté à plusieurs reprises de la prendre. Elle rapportait tellement d'argent que la France a obtenu plus tard un tribu pour compenser les pertes de cette indépendance.
Historiquement, cette indépendance est absolument remarquable, non seulement parce qu'elle s'est faite contre Napoléon, mais surtout parce qu'elle était totalement impensable en 1804, de la part de toutes les nations européennes. C'est un événement historique de premier plan dans l'histoire mondiale, un séisme pour les mentalités esclavagistes de cette époque.
Je soupçonnerais volontiers Napoléon de quelque rancune envers ces "négros", quand il a pris l'initiative de rétablir l'esclavage.
Cela dit, il y a eu aussi une oeuvre napoléonienne de valeur. Le reconnaître n'implique pas d'adhérer à une napoléonâtrie française.
Je trouve dommage que toute la puissante énergie de cet homme, s'est dirigé vers des conquêtes toujours plus lointaines, au lieu de se concentrer sur la diffusion de la pensée révolutionnaire dans l'espace européen et dans le respect des autres peuples européens. Cela aurait été une oeuvre moins spectaculaire, mais plus durable. Je ne crois pas que seuls les événements l'ont poussé dans cette direction, mais que comme beaucoup de grands chefs d'état, la volonté de puissance est la plus forte.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Finalement, nous y arrivons...
Vous devriez faire de la politique. Parce que j'avoue que vous avez un don pour jouer des mots.
Hummm, la photo ne serait-elle qu'un leurre ? Allez m'dame Taubi, montrez-vous, vous êtes démasquée... :)

Bien, donc, de quoi parle-t-on ? D'une troupe française menée par ???? Un dénommé Charles Leclerc
tellement brillant que l'histoire s'en souvient encore... Mais toujours point de Napoléon à Haïti... Sami Sami...

Si Haïti, avait eu ne serait-ce que le millième de l'importance dont vous parlez.
Croyez-vous réellement que Napoléon s'en serait détourné aussi facilement ? Sérieusement Madame.
Napoléon avait de toutes autres priorités et absolument pique-pendre de l'ile d'Haïti.
Pensez-vous vraiment que lorsque l'on doit résister à la pression économique et militaire de l'ensemble
d'un continent on attache la moindre importance à un îlot au fin fond des caraïbes ? Sérieusement ?

Et pour vous :
"C'est un événement historique de premier plan dans l'histoire mondiale,
un séisme pour les mentalités esclavagistes de cette époque."

Et bien si vous le dite... Si c'est votre opinion...

Nous sommes effectivement dans la mouvance actuelle...
Déformer l'histoire par la mise en lumière d'épiphénomènes, amplifier le rôle de personnages de second ou troisième plan,
mais correspondant parfaitement à la mouvance de fond...

Georges Horwell
"Qui dirige le présent, détient le passé.
Qui détient le passé, agit sur le futur..."
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Si en 1763, la France à abandonné le Canada pour la Martinique et la Guadeloupe, c'est parce que les îles à sucre rapportaient plus que le Canada. Voltaire était le premier à dire, dans une inconscience totale du futur, que perdre un pays de trappeurs et de caribous n'était pas un si grand malheur. Maintenant, que le sucre, de l'or qu'il était est devenu une denrée alimentaire bien ordinaire, les Antilles n'apparaissent plus comme un trésor, mais plutôt comme une charge.
Les Antilles, étaient le haut lieu de la piraterie et des corsaires, qui comme chacun sait ne s'intéressaient pas à l'argent. Pourquoi Napoléon se serait intéressé à un îlot au fin fond des Caraïbes ? Parce que cet "îlot" qui est une vraie grosse île des grandes caraïbes était une vraie île au trésor.
"À partir de 1720, Saint-Domingue est le premier producteur mondial de canne à sucre. Au milieu du xviiie siècle, l'île exporte à elle seule autant de sucre que toutes les îles anglaises réunies et devient la principale destination des traites négrières via le commerce triangulaire. Avant la Révolution, les produits coloniaux de Saint-Domingue représentent un tiers des exportations françaises."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Domingue_(colonie_fran%C3%A7aise)
Vous avez bien lu : Au milieu du xviiie siècle, l'île exporte à elle seule autant de sucre que toutes les îles anglaises réunies et devient la principale destination des traites négrières via le commerce triangulaire.
Pourquoi, un petit îlot caillouteux de surcroît aurait pu intéressé le GRAND NAPOLEON ? Surtout que sa femme, la Joséphine "Fille aînée de Joseph-Gaspard Tascher de La Pagerie (1735-1791), chevalier, seigneur de La Pagerie, et de Rose Claire des Vergers de Sannois (1736-1807), elle est issue d'une famille de riches colons martiniquais, dont la famille paternelle était originaire du Thymerais (plus spécialement de Marchenoir dans le Loir-et-Cher), qui exploitent une plantation de cannes à sucre sur laquelle travaillent plus de trois cents esclaves africains.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9phine_de_Beauharnais
Franchement, QUAND MEME, pourquoi l'empereurissime des français se serait intéressé à un tas de cailloux.
Napoléon, n'est pas sur place, donc il n'est pas battu, ce sont ses généraux qui sont battus. Malheureusement, il a choisi les plus cons, pour défendre la perle des îles francaises, celle qui rapporte le plus d'argent, plus que la Martinique et la Gaudeloupe que les français ont voulu à la place du Canada, celle qui rapporte plus que toutes les Antilles anglaises réunies et que les anglais et les espagnols se disputent depuis des décennies.
Nous sommes en 1800, il n'y a pas de pétrole, l'économie tourne autour du sucre.
Ce que je trouve sublime, c'est que comme la richesse passe d'une matière à une autre au fil du temps, les riches d'un jour sont les couillons le lendemain.
Et en plus, quelle rigolade (mais, la je change de registre), tout çà pour cette merde qu'on appelle le sucre, qui est un poison véritable comme le tabac. Poison qui au XVIIème avait été interdit à la vente libre et réservé aux apothicaires, avant d'être à nouveau libre à la vente, non pour la santé du public mais pour son intérêt financier et commercial. C'est une vraie rigolade, de savoir que depuis des siècles, ce produit qu'on sait toxique, fait à peine l'objet d'une recommandation défavorable de la médecine.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Monsieur/Madame

Proche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.

Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:
coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.
Je me garderai bien de trancher sur Napoléon, mais je rappelle quelques faits. Il admirait Robespierre et a dit: " si on avait laissé agir Robespierre 2 ans de plus, la France n'aurait pas eu besoin de moi.". Tout empereur qu'il fut, il consolida les acquis de la Révolution et Louis XVIII conserva ses lois. Il a donc permis à la Bourgeoisie de prendre le pouvoir pour 2 siècles et tout en assassinant le Duc d'Enghien ( contre la noblesse d'ancien régime) , il était général en chef de la Campagne d'Italie quand Gracchus Babeuf le précurseur du communisme fut exécuté par le Directoire en mai 1797. Il ne voulait pas être "l'Empereur de la Canaille". Il a saigné la France et sa démographie a fait une chute libre en 15 ans ( "une nuit de Paris réparera tout ça !" à Eylau). Mieux , les Français qui avaient pris x cm de taille avec la pomme de terre sous Louis XVI, les a reperdus en partie par le sélection des "grands" dans la Garde ( qui meurt et ne se rend pas). Il a craqué plusieurs fois: quand il abandonne ses troupes en Egypte, puis le 18 Brumaire ( c'est son frère Lucien , président du Conseil des 500, qui le remet en selle à temps), lors de son exil vers l'Ile d'Elbe quand, insulté par la Provence Blanche, à Bolléne, il sort de sa voiture et revêt l' uniforme étranger d'un officier de son escorte. Cela ne retire rien à son courage ailleurs. Il a unifié les peuples germaniques contre nous, alors que nos Rois lucides les divisaient, et nous en avons récolté 5 invasions du territoire national.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
"Il a unifié les peuples germaniques contre nous, alors que nos Rois lucides les divisaient, et nous en avons récolté 5 invasions du territoire national."
Tout à fait, l'unité allemande est l'oeuvre de Napoléon. Une politique séculaire d'une dynastie, incarnant le pays, n'est pas le rêve inconséquent d'un seul homme, elle s'inscrit dans la durée et dans une tradition. La grande politique matrimoniale des rois a parfois éviter des guerres, sans toutefois en éviter de terribles comme la guerre de 30 ans.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Et le peuple de Gaulois, artisan et agriculteur hors pair, ayant à peine digéré les Romains plutôt soldats-médecins-universitaires-juristes a été dressé contre les Francs officiers-propriétaires parmi les Français.
Le seul crime de Marie-Antoinette était bien d'être Autrichienne.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Encore une fois Napoléon n'a jamais déclaré la guerre à qui que ce soit, il n'a fait que défendre la nation contre toutes les monarchies qui voulaient étouffer la jeune république française avant que ces idées de liberté ne s'emparent de leurs peuples. Alors vous pouvez essayer de juger ses actes deux siècles après et dire qu'il s'agissait d'actes "d'un seul homme" mais c'est un faux débat. Il ne s'agit pas d'ignorer ce que l'on juge aujourd'hui comme étant des erreurs mais on ne peut avoir un discours objectif si on ne fait que pointer du doigt ces erreurs en ignorant le contexte anti France de l'époque et de la nécessite de défendre notre nation. Quant à avoir uni l'Allemagne malgré lui, alors que les rois avaient tout fait pour la diviser, comme vous dites, je comprends la que vous auriez préféré sans doute que les peuples germaniques ne constutua jamais leur propre nation. C'est étonnant de lire vos épanchements Haïtiens et votre détestation de l'Allemagne affichée. Pour votre info Napoléon a pris le contrôle de la Prusse après que celle ci s'en soit pris à la France à multiples reprises, avec ses complices Monarches tyraniques. Il est évident que vos propos sont orientés comme le dénonce si justement hyoe lo.
Bonsoir Jack
Je n'étais pas revenu sur ces échanges.
Merci pour ce commentaire.
Bonne fin de semaine.
Voici un point important qui va mettre tout le monde d'accord.

La Légion d'honneur!!! héritage de notre cher Bonaparte qui maintenant ne récompense que les "pires éléments" de notre société.

Si le Président pouvait l'offrir au propriétaire de son resto chinois préféré, il le ferait.

Cette décoration n'a plus aucune crédibilité à mes yeux.

Encore une belle démonstration de la décadence de notre pays.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
n' est-ce pas lors de la création de la Légion d' Honneur que Napoléon aurait dit "c' est avec des hochets qu' on mène les hommes" ?
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Pour la recevoir il faut la demander, ce qui est réservé aux orgueuilleux sans vergogne.
Si d'autres en ont fait la demande, on peut bien sûr la refuser.

Si on la donne à un champion de sport, à qui attribue-t-on la médaille des sports ? A un homme d'honneur ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Proposée. Peut être refusée. Mais c'est mal vu. Considéré comme un acte d'opposition politique.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Alors l'honneur doit être partisan.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
" Soldats ! vous n'avez ni souliers, ni habits, ni chemises, presque pas de pain et nos magasins sont vides. Ceux de l'ennemi regorgent de tout; c'est à vous de les conquérir. Vous le voulez, vous le prouvez, partons ! " Napoléon Bonaparte
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
certes le corps législatif a voté dans l'enthousiasme la guerre en 1870 ( sauf Thiers ) , mais il faut noter l'influence néfaste d'Eugénie de Montijo conseillée par un vieux Maréchal de 74 ans, Cousin-Montauban, comte de Palikao ( campagne de Chine) qui avait reçu le premier la reddition d'Abdel Kader qui était ministre de la Guerre. Cette guerre s'apparente beaucoup avec celle de 1940 ( même supériorité matérielle et stratégique des Allemands, même vitesse, et mêmes erreurs de nos généraux, absence de front véritable, suivie d'une guerre de "partisans"). L'irrédentisme de Gambetta nous a couté plus cher, alors que Thiers voulait négocier très vite. Il est probable que Pétain qui avait vécu cette guerre adolescent en a été marqué tout autant que par la boucherie de 14.
Oui, nous avons déclaré les 3 guerres ( alors que nous n'étions pas prêts), ce qu'on se garde d'enseigner à l'école, et de plus, en 1914, au lieu d'attaquer , nous avons reculé de 10 km pour ne pas paraître belliciste ! En 39, pire, nous attendons patiemment qu'Hitler en ait fini avec la Pologne et qu'il passe à Sedan, là où il avait dit, en oubliant de scier les arbres en forêt pour retarder son avance et en laissant les stations service ouvertes pour qu'il puisse y approvisionner ses chars. Lisez ( si ce n'est déjà fait) les livres de Pierre Ordioni: "les 5 jours de Toul" puis "la bataille de Longwy", puis "Tout commence à Alger", "le secret de Darlan", etc...Il a vécu tout cela et a fini au cabinet du Général Koenig, ministre de la guerre de Mendes et Edgar Faure ( 53-54)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Augmenter la masse monétaire en circulation sans affaiblir l'euro (le diluer) pourrait-il se faire en introduisant une deuxième monnaie parallèle (et concurrente).
Y-a-t-il des précédents, réussis ou non ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
On pourrait évidemment fonctionner avec 2 monnaies : le Franc et l'Euro. D'ailleurs, si on retourne au Franc, les dettes et les factures internationales libellées en Euro seront remboursables en Euro, pas en Franc ou en Lire. Imaginons un compte en Euro ouvert chez HSBC London. Si la zone Euro retourne aux monnaies nationales, en quelle devise ce compte sera-t-il compensé? Ingérable! On est donc obligé de garder l'Euro comme unité de compte, exactement comme dans le cas de l'ECU. Euro = ECU. Par contre, tous les Euros français seront convertis en Francs. Quant aux billets de banques, aucun problème : ils portent un code pays devant leur numéro. En réalité, tout a été prévu dès le départ au cas où l'Euro ne fonctionnerait pas correctement. C'est quand même curieux que nos médias si objectifs et intègres n'en parlent pas. Vraiment curieux!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Si la nouvelle monnaie est convertible avec l'ancienne, il y a continuité de la dette et des remboursements, comme en 1999-2002.

Si la nouvelle monnaie n'est pas convertible, alors il y a cessation des remboursements sitôt les comptes courants/épargne à sec et donc saisie des cautions/nantissements.
Evitable par la souscription d'une nouvelle dette dans la nouvelle monnaie.
Si la nouvelle monnaie est saine, c'est à dire que n'importe quel voleur ne peut pas en créer à merci, alors il y a problème à créer de nouvelles dettes dans un volume équivalent à celui d'aujourd'hui.
Donc il y a saisie et le prêteur ne peut pas immédiatement liquider sa saisie, faute de crédit suffisant à une demande solvable.
Le prêteur est donc obligé de valoriser lui même les biens saisis.

Dans le cas courant d'une banque et d'un prêt immobilier, ça revient à garder la propriété et donner en location.
Pour une entreprise, à rester au capital et choisir un gérant-employé.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je ne comprends pas bien. Toutes les monnaies qui ne sont pas à cours forcé (Corée du nord) sont convertibles. Relisez doucement mon commentaire : vous avez un compte en Euro à Londres, vous êtes Suisse. En quelle devise sera-t-il compensé si l'Euro disparait corps et bien? En Francs luxembourgeois? Et les factures et autres engagements à l'international?

Si on laissait le choix aux déposants, ils choisiraient tous le Francs luxembourgeois, pas la Peseta... ce qui ferait capoter le Franc luxembourgeois par inondation de nouvelle monnaie et le Franc luxembourgois perdrait 90% de sa valeur. Au moins.

Pour ce qui concerne les prêts hypotécaires français, ils seront bien sûr convertis en Franc. Ceci ne pose aucun problème aux banques, puisque l'argent qu'elles prêtent, elles le créent à partir de rien. On remplace la somme due en Euro par des Francs. Et si le Franc perd beaucoup de valeur dans les années suivantes, la banque s'en fout. Elle prête du vent et est remboursée par le même montant de vent. Les intérêts sont par contre de la vraie monnaie. C'est toute la beauté du système de réserve fractionnaire.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"vous avez un compte en Euro à Londres, vous êtes Suisse. En quelle devise sera-t-il compensé si l'Euro disparait corps et bien?"

C'est LE mauvais exemple:
Le compte courant EST un prêt à la banque, mais contrairement aux prêts qu'elle fait (dans l'autre sens), celui-ci n'est assorti d'aucune garantie/caution !
Comprenez bien que le système est voulu de sorte que les banques ne risquent rien et ne perdent jamais.
Que le producteur de richesses par contre se fasse de toutes façons baiser par dessus ou par dessous.

La banque qui a consenti un prêt immobilier a la maison en garantie.
Le pigeon cocu qui a un compte en banque, a un "relevé de compte" pour toute garantie !!!

Débanquez tant qu'on vous le laisse (difficilement) faire !!!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Que les banques soient tyranniques, tout le monde sera, je suppose, bien d'accord avec vous, mais vos remarques sur mon commentaire montrent que je ne suis pas parvenu à me faire bien comprendre. Comme j'ai un peu la flème de continuer à expliquer les choses, je vous propose simplement d'attendre que le système financier de la zone Euro réintroduise les devises nationales et là, vous verrez bien en pratique ce qui se passera.

Bonne journée.
La question à laquelle ni vous ni moi ne pouvons répondre est:
la monnaie(s) suivante(s) sera-t-elle convertible avec la précédente (l'euro) ?

Comme on peut souhaiter une monnaie nouvelle basée sur quelque chose (sans quoi ce n'est pas la peine d'en changer), on peut souhaiter qu'elle ne soit pas convertible.
Pour l'intérêt général. Au détriment des intérêts particuliers de ceux qui auront eu la bêtise ou l'ignorance de laisser de grosses sommes sous forme de devise.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Celui qui prête sans garanties (c'est le cas d'un dépôt bancaire) risque de perdre sa mise AUSSI quand une monnaie disparaît et que sa remplaçante n'est pas convertible avec elle.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Si c'est une baisse de la demande qu'ils craignent, ce ne sont pas des oblig qu'il faut acheter mais bien distribuer des subventions aux particuliers !
Qu'ils osent !

Quand un joueur de monopoly en faillite risque de quitter le jeu plumé, on fait "une distribution": la même somme à tout le monde, et c'est reparti pour un tour ! (sans rien changer de la situation déficitaire du faillitaire, et sans lui donner aucun investissement rentable à faire, puisque tout est déjà possédé par les autres joueurs plus riches et donc pas vendeurs). Quand il a consommé sa subvention... on recommence ?
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
je cite
" C’est une bonne nouvelle si ce mouvement se confirme, mais cela ne doit pas vous faire baisser la garde car, pour le moment, aux États-Unis comme en Europe, nous ne faisons qu’acheter du temps, chaque fois de plus en plus cher. "

Hier Charles fait la démonstration par A+B que Bernanke le barbu a fait cette politique désastreuse, aujourd'hui faire de mm en Europe c'est une bonne nouvelle.

Bon de toutes façons par la peine de tourner autour du pot, on est dans la grouille jusqu'au cou , voire au delà, inflation ou déflation le débat est dépassé , l'économie capitaliste et ses théories fumeuses, qu'elles soient Keynesienne, Smithienne, neo classiques voire Marxistes... ne sait pas gérer le cirque ( économique, je parle mm pas politique ou géopolitique) actuel.

Ayant également des doutes sur les facultés des uns et des autres à prédire l'avenir avec certitude ( bon les énarques c'est sur, le taux de réussite tend vers 0) , le mieux c'est une adaptation au jour le jour. Statistiquement, à force de jouer avec le feu dans tous les domaines, ça risque quand mm d'etre un peu chaud .
L'or c'est bien , mais ça nourrit pas son homme, le bitcoin , c'est bien aussi, mais une panne d'électricité 3 jours mondiale... ça risque de perturber un peu le fonctionnement, et le jardin, au final c'est bien , mais avec des miradors autour et une armée privée.Bref...ça craint



Evaluer :   8  3Note :   5
EmailPermalink
On est en déflation depuis 2008 qu'on compense par de la reflation (on regonfle un pneu crevé pour que ça tienne une semaine, puis on recommence... ça évite d'avoir à démonter le pneu). Ici s'arrête la comparaison. Tout ça pourrait donner de l'inflation à terme. Mais ce n'est même pas certain. Tout dépendra en fin de compte du montant de dettes irrecouvrables. Si le montant des dettes irrecouvrables est égale au montant des injections monétaires, il n'y aura pas d'inflation. En gros. Mais si une guerre monnétaire vient se greffer sur cette crise de la dette (escalade des dévaluations compétitives), alors, évidemment, on aura une grosse inflation et un appauvrissement général, puisque le but des dévaluations compétitives, c'est d'exporter plus en baissant les salaires réels par l'érosion monétaire.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Cette déflation, je ne la vois pas sur les produits que je consomme.

Quelques produits neufs voient leur prix baisser (leur qualités avec) mais les produits d'occasion équivalents montent par augmentation de leur demande.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
En Espagne, les prix baissent. Normal! Les gens n'ont plus d'argent. Les salaires baissent. C'est aussi de la déflation. Les loyers baissent. Le prix de l'immobilier baisse. L'immobillier, c'est un gros morceau du budget des ménages. Et puis, n'oublions pas la reflation qui compense. S'il n'y avait pas des injections massives, les banques seraient toutes en faillite et vos économies se seraient évaporées. C'est ça, la déflation. L'argent a disparu! On en cherche. On n'en trouve plus. Avec le peu qui reste, on peut acheter les châteaux de la Loire...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
" l'économie capitaliste et ses théories fumeuses, qu'elles soient Keynesienne, Smithienne, neo classiques voire Marxistes... ne sait pas gérer le cirque "

Ou alors elle le gère diaboliquement bien, un des buts étant de faire disparaître la propriété privée et la richesse répartie.
Mais quel résultat a eu le QE aux Etats-Unis ?

Hein ?

Quel résultat ?

Réponse :

Etats-Unis :

« Employment-Population Ratio » = pourcentage de la population qui travaille.

Quel est le pourcentage de la population des Etats-Unis qui travaille ?

1- LA STAGNATION : janvier 1948 – mars 1983.
Janvier 1948 : 56,6 %.
Mars 1983 : 57,1 %.
De janvier 1948 à mars 1983, ce pourcentage évolue peu : il reste autour de 57 %.

2- L’AGE D’OR : mars 1983 – avril 2000.
A partir de mars 1983, c’est le début de l’Age d’or : le chiffre monte, monte, monte.
De mars 1983 à avril 2000, c’est une période euphorique.
Avril 2000 : 64,7 %. Ce chiffre de 64,7 % est un record dans l'histoire des Etats-Unis. Jamais ce chiffre n’a été aussi haut.

3- LA DESCENTE AUX ENFERS : avril 2000 – décembre 2009.
A partir du mois d'avril 2000, c'est une chute.
A partir d’avril 2000, c’est la descente aux enfers.
Le chiffre baisse, baisse, baisse.
Décembre 2009 : 58,3 %.

4- LA STAGNATION : décembre 2009 - ? ? ?
Cette descente aux enfers s’arrête en décembre 2009 : le chiffre se stabilise autour de 58,3 %.
Depuis décembre 2009, ce chiffre évolue peu : il reste autour de 58,3 %.
Depuis décembre 2009, les Etats-Unis sont incapables de créer des emplois.
En février 2014, seulement 58,8 % de la population travaille.

http://data.bls.gov/timeseries/LNS12300000
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Bon pour l'or et l'argent ++++
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le chant du beau merle n'empêche pas le serpent de se cacher sous la pierre... il est temps de passer à autre chose et de laisser là les employés de la société de gardiennage. Au revoir Rüss65 Lire la suite
ERWIN - 29/03/2014 à 16:01 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX