Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les analyses de marché du Conseil mondial de l’or ne valent rien

IMG Auteur
Publié le 03 juin 2017
745 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 2 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

Il y a quelques semaines, le Conseil mondial de l’or a publié son rapport sur les tendances de la demande en or pour le premier trimestre de 2017. Ces rapports ne fournissent aucune information quant à la demande en or et, de mon humble avis, ne valent rien. A vrai dire, ils sont pires encore que simplement inutiles… ils sont trompeurs.

Il est axiomatique qu’à un instant T, la demande totale en or soit égale à l’offre totale d’or qui, à son tour, est égale aux réserves d’or disponibles à la surface de la Terre. Les réserves d’or disponibles à la surface de la Terre sont estimées entre 150 et 200.000 tonnes. Ainsi, à un instant T, la demande totale en or se situe entre 150 et 200.000 tonnes.

Quand de nouveaux acheteurs intègrent le marché, ils soustraient aux réserves existantes. Ces nouveaux acheteurs ne peuvent pas ajouter à la demande totale, parce que la demande accrue de ceux qui ajoutent à leur propriété d’or est toujours exactement compensée par la demande décroissante de ceux qui réduisent la leur.

L’équilibre est maintenu grâce à l’évolution des prix. Par exemple, s’il existe plus d’acheteurs que de vendeurs à un prix particulier, ou si les acheteurs sont plus motivés que les vendeurs, alors le prix de l’or grimpe pour que soit établi un nouvel équilibre. Ainsi, une hausse de prix est une preuve de hausse de la demande par rapport à l’offre, et un déclin de prix est une preuve irréfutable d’un déclin de la demande par rapport à l’offre.

Plus important encore, une fluctuation de prix est la SEULE indication fiable d’une tentative de la demande de grimper ou de diminuer par rapport à l’offre. Toute déclaration concernant le fait qu’une hausse de prix ait été accompagnée d’une baisse de la demande ou qu’une baisse de prix ait été accompagnée d’une hausse de la demande est donc inutile.

L’effet de la production minière aurifère est une hausse d’environ 1,5% des réserves d’or disponibles à la surface de la Terre chaque année. En conséquence, l’offre et la demande augmentent d’environ 1,5% par an, parce que l’offre et la demande doivent toujours être égales aux fluctuations des prix pour que l’équilibre puisse être maintenu.

Bien que les sociétés minières ajoutent de l’or aux réserves totales, l’or nouvellement produit n’est pas plus capable de satisfaire la demande actuelle que l’or qui a été produit par le passé. En conséquence, les producteurs d’or sont similaires à n’importe quel autre vendeur. La seule différence significative étant qu’un producteur d’or tend généralement à accepter le prix qui lui est offert, alors que les autres propriétaires d’or ont un prix en tête, en-dessous duquel ils ne vendent pas. Dans certains cas, ce prix est supérieur au prix en vigueur, et il arrive qu’un propriétaire d’or ait l’intention de conserver son métal indéfiniment, qu’importe à quel point le prix de l’or augmente. Les intentions des propriétaires d’or existants contribuent aux performances du prix de l’or.

Pour en revenir aux rapports du Conseil mondial de l’or, ce qui y est qualifié de demande en or n’est que la somme de flux facilement identifiables. En effet, ces rapports confondent volumes de négoce et demande. De plus, ils ne comptabilisent même pas l’ensemble des volumes de négoce. Ce qu’ils font, c’est commencer par croire en l’idée malavisée selon laquelle l’offre d’or totale est égale à la quantité d’or produite chaque année plus la quantité d’or recyclé plus les couvertures des producteurs, soit environ 4.000 tonnes. Ils considèrent donc que l’offre d’or totale est d’environ 1/50e de ce qu’elle est réellement. Pour étudier la demande, ils se penchent notamment sur les quantités d’or déplacés vers les ETF et des quantités d’or vendues sous forme de bijoux.

Il existera toujours une corrélation positive entre le prix de l’or et les quantités d’or qui se déplacent vers les ETF, mais c’est uniquement parce que les inventaires des ETF SUIVENT le prix de l’or. J’en ai discuté dans de précédents billets.

En clair, les rapports publiés par le Conseil mondial de l’or concernant l’offre et la demande en or sont basés sur des erreurs numériques logiques et des suppositions, et ignorent le rôle dominant joué par les réserves d’or disponibles à la surface de la Terre. Ils considèrent les transferts depuis des vendeurs vers des acheteurs comme des indicateurs de la demande, et estiment que l’évolution de la demande peut être déterminée indépendamment du prix. Ils n’ont donc absolument aucune valeur.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Monsieur, vous êtes soit un grand naïf, soit quelqu'un qui a intérêt à mentir au public, pour votre compte ou celui d'un ou plusieurs organismes.
Lire votre billet et le croire revient à dire qu'il n'y a aucune manipulation des cours de l'or.
Or, et c'est là que ça coince, de grandes banques ont reconnu leur participation dans la manipulation des cours de l'or.
Vous ne servez donc à rien. Pire, vous mentez pour tromper les gens et les dissuader d'acheter de l'or physique.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Monsieur, vous êtes soit un grand naïf, soit quelqu'un qui a intérêt à mentir au public, pour votre compte ou celui d'un ou plusieurs organismes. Lire votre billet et le croire revient à dire qu'il n'y a aucune manipulation des cours de l'or. Or, et c'es  Lire la suite
LEOLA - 03/06/2017 à 08:08 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX