Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les banques peuvent-elles réellement créer de la monnaie si simplement?

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 10 janvier 2013
2350 mots - Temps de lecture : 5 - 9 minutes
( 5 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 

Ce sont les banques, pas leurs clients, qui finissent par se devoir de l’argent les unes aux autres…


Les observateurs du système bancaire de réserve fractionnaire ont déterminé que vos dépôts bancaires pouvaient être utilisés par votre banque pour offrir de nouveaux prêts bien plus importants que le montant qu’ils représentent.


Ces mêmes observateurs pensent qu’il s’agit là de nouvelle monnaie qui n’aurait pas dû être créée.


Mais chacun d’entre nous peut aisément créer du nouveau pouvoir d’achat de la même manière. Faites dès aujourd’hui une faveur à votre ami et vous créerez ce que nous appellerons une faveur non retournée. J’appellerai une unité de crédit un ‘Uf’, et dès que possible, j’utiliserai le mot ‘Uf’ à la place du mot ‘crédit’. Et vous verrez, cela rend les choses bien plus simples à comprendre.


Même si vous ne le portez pas par écrit, vous prenez note d’une dette sociale, et si votre ami vous retourne votre faveur le jour d’après, vous annulez sa dette. C’est un peu comme s’il vous avait remboursé un paiement.


Si votre ami était passé par le système bancaire pour vous retourner votre faveur, alors vous auriez la possibilité de dépenser votre Uf où que ce soit. Le système bancaire a ses bons côtés, comme les Ufs, parce qu’un Uf que vous recevez de votre ami vous devient disponible ainsi qu’à toute autre personne qui possède un compte en banque.


Supposons que Godfrey ouvre un compte en banque et y dépose quelques Ufs. Il peut pratiquer des transactions dans les deux sens avec les habitants de sa ville qui ont également un compte auprès de la même banque que lui. Il pourrait aller rendre un service à son voisin Fred – lui construire une cabane de jardin, par exemple – et Fred pourrait dire à sa banque de payer Godfrey. Pour ce faire, la banque placerait quelques Ufs négatifs sur le compte de Fred, et quelques Ufs positifs sur le compte de Godfrey. Si le bilan de Fred était de zéro ou négatif, alors sa banque aurait créé de la monnaie, parce que Godfrey possèderait désormais un pouvoir d’achat qui n’existait pas auparavant.


Est-ce là réellement un problème ? Peut-être pas, du moins tant que la banque reste prudente envers Fred. Peut-elle être sûre qu’il lui retournera des Ufs ? La banque n’aurait pas autorisé son compte à passer dans le rouge sans raison.


Elle le lui a certainement permis parce que :


a)     Elle détient des nantissements, c’est-à-dire qu’elle contrôle une partie du patrimoine non-monétaire de Fred (propriété, portefeuille…).

b)     Elle possède des informations à son sujet : peut-être la mère très riche de Fred est-elle en fin de vie, peut-être vient-il tout juste de décrocher un emploi chez Goldman Sachs ?


Des scénarios tels que celui-ci ouvrent l’accès à Fred à des Ufs dans le futur, et une crédibilité auprès de sa banque qui lui répond occasionnellement en l’autorisant à avoir une balance négative d’Ufs sur son compte en banque. En attendant, ce sont les Ufs de la banque qui seront donnés à Godfrey s’il vient à les retirer.


Et quelque chose de complètement différent se produit dans le même temps pour étendre ce système proto-bancaire et le rendre bien plus utile. La banque de Godfrey et la banque de la ville voisine ouvrent des comptes chez l’une et chez l’autre. C’est là une réponse très simple à une règle économique : les citoyens des deux villes ont commencé à effectuer des transactions les uns avec les autres, et il y a donc une demande de paiement qui s’installe.


Brad vit dans la ville voisine. Ayant construit une cabane de jardin plus solide que vous n’en ayez jamais vue, Godfrey commence à se faire de la publicité dans les Pages Jaunes et ne tarde pas à se lancer dans la construction de la cabane de jardin de Brad. Lorsque son travail est terminé, Brad donne un chèque à Godfrey (ou un équivalent électronique, comme cela se fait de plus en plus de nos jours, bien qu’il soit plus simple de comprendre le processus en étudiant le fonctionnement de paiement par chèque).


Le chèque est une autorisation écrite donnée par Brad à sa banque lui permettant de soustraire des Ufs de son compte en banque et d’en ajouter sur le compte en banque de la personne mentionnée sur son chèque, c’est-à-dire soit sur le compte de Godfrey, soit sur le compte de la banque de Godfrey.


Le chèque commence son voyage lorsque Godfrey le dépose auprès de sa banque. Lorsque cela se produit, sa banque l’accepte parce qu’elle voit bien qu’il concerne une banque auprès de laquelle elle possède elle-même un compte en banque. La banque ajoute donc des Ufs sur le compte en banque de Godfrey, qu’elle déduit du compte de la banque de Brad. Elle utilise les informations (numéro de compte) mentionnées sur le chèque et l’envoie à la banque de Brad comme justificatif. C’est donc la banque de Godfrey, et non Godfrey lui-même, qui dépose le chèque écrit par Brad auprès de sa banque.


La banque de Brad ajoute donc des Ufs sur le compte en banque de la banque de Godfrey, et en retire du compte personnel de Brad (ce qu’autorise son chèque signé de sa main). La banque de Brad doit donc désormais des Ufs à la banque de Godfrey. Elles sont toutes deux d’accord sur ce point. Une banque obtient les Ufs positifs, l’autre les Ufs négatifs. C’est là une balance d’Ufs qui sera rééquilibrée dans le futur lorsque Brad se mettra finalement à faire quelque chose d’utile et que des Ufs afflueront dans l’autre direction.


La banque de Godfrey devient donc dépositaire auprès de la banque de Brad (ou son prêteur, c’est la même chose). Elle est en quelque sorte le dépositaire agrégé de tous les habitants de la ville de Godfrey qui n’ont pas de compte auprès de la banque de Brad mais qui rendent service à des personnes quoi en ont un. Ce que tout le monde espère, c’est que Brad finisse par rendre service à quelqu’un dans la ville de Godfrey afin que le processus puisse être inversé et que les Ufs puissent revenir d’où ils viennent. C’est ce qu’il se produirait si la balance commerciale entre les deux villes était équilibrée.


Mais que se passe-t-il si la ville de Brad est fainéante ? Lentement, la banque de Godfrey se construit une balance très importante d’Ufs sur son compte en banque ouvert auprès de la banque de Brad. La banque de Brad doit des Ufs à la banque de Godfrey parce qu’aucune faveur n’est retournée. La banque de Brad manque donc grandement d’Ufs, puisqu’elle en doit énormément à la banque de Godfrey. Cela signifie que le directeur de la banque de Godfrey pourrait se rendre à la banque de Brad et demander à ce que sa balance lui soit livrée en liquide, ou écrive un chèque pour que sa balance soit transférée.


Ce n’est pas souvent que les directeurs de banque se rendent chez l’un et chez l’autre pour demander de retirer de l’argent pour quelques dizaines de millions après une longue période de trafic en sens unique. Ils le pourraient, mais ils n’ont pas besoin de le faire, parce que dans le système bancaire moderne, ils possèdent tous deux un compte auprès de la banque centrale – qui est en quelque sorte une autre banque, qui dispose quant à elle du monopole de création d’Ufs et le droit d’imposer de nouvelles lois aux banquiers.


Aujourd’hui, s’il se trouve que la banque de Godfrey commence à s’inquiéter du montant que lui doit la banque de Brad, elle retire simplement un chèque le nom de la banque de Brad et le dépose à la banque centrale, transférant ainsi ses Ufs depuis son compte à la banque de Brad à son compte ouvert auprès de la banque centrale.


La banque de Godfrey ne craint ainsi plus une banqueroute éventuelle de la banque de Brad. La banque centrale agit en tant que compensateur de risque. A vrai dire, chaque banque qui accepte de retirer des Ufs d’un compte pour créditer le compte d’un dépositaire compense un risque. Une fois que le compte de Godfrey est crédité, ce dernier n’a plus à s’inquiéter de savoir si la banque de Brad fait faillite ou non. En revanche, Godfrey est toujours exposé à la banqueroute de sa propre banque. Lorsque sa banque dépose la balance qu’elle possède auprès la banque de Brad auprès de la banque centrale, elle se protège elle-même contre une faillite de la banque de Brad. C’est au tour de la banque centrale d’être exposée au risque.


Vous êtes certainement en train de vous dire ‘alors c’est ça que veut dire compensation de chèque !’. Bon, peut-être pas, mais je vous l’expliquerai tout de même. Promis, je fais court.


Vous pourriez mettre en place un système de compensation de chèque en montant une banque et l’appelant par exemple ‘Banque des Compensations de Chèque’. Vous pourriez ensuite ouvrir des comptes auprès de toutes les banques du centre-ville et leur dire à toutes qu’elles peuvent accepter des virements à leurs clients privés pour tout chèque écrit par un membre de votre banque. Les Ufs négatifs des banques du centre-ville sont ajoutés au compte privé du dépositaire, et les Ufs positifs sont envoyés à la Banque des Compensations de Chèque en tant que justificatif pour ensuite pouvoir être associé à l’individu qui l’a rempli.


A chaque stage, des Ufs négatifs et des Ufs positifs sont ajoutés aux bilans de la banque qui reçoit le chèque, et ce qui lie les banques entre elles est qu’il existe pour toute balance négative d’une banque une balance positive auprès d’une autre banque.


J’ai dit que j’allais faire court, et je m’excuse si cela vous a paru trop long. J’ai toutefois illustré le fonctionnement bancaire à tous les étages et la manière dont sont opérés les transferts bancaires. Et comme vous pouvez le voir, l’échec de Brad et de ses voisins à faire quoi que ce soit d’utile découle sur une importante balance d’Ufs sur un compte en banque. C’est l’inévitabilité comptable qui découle de l’achat effectué par Brad avec la monnaie créée par sa banque. Cela explique également que la dernière banque de la chaîne accepte le risque que la banque de Brad ne puisse pas retourner ses Ufs. Et parce que les banques ne peuvent pas annuler ce risque en écrivant un chèque au nom de la banque de Brad et le déposer auprès de la banque centrale, les Ufs créés par la banque de Brad finissent généralement directement à la banque centrale.


Ces jours-ci, la banque centrale est fébrile et se montre inquiète des conséquences de l’éventuelle banqueroute des banques. Elle laisse donc la banque de Brad accumuler une balance toujours plus importante grâce à des nantissements toujours plus fragiles. Les autres banques peuvent déposer de la monnaie de la banque de Brad auprès de la banque centrale. Le bluff de la banque centrale (celui qui veut que cela entraîne la fermeture de la banque de Brad) entre alors en jeu.  Si vous êtes une banque sérieuse, vous pouvez désormais faire des affaires avec une banque qui ne vous paiera jamais correctement, et cela ne vous ferait pas de mal. Parce que le directeur de la banque centrale a fait savoir à tous qu’il ne laissera pas une banque faire faillite, il a fait de lui-même le dindon de la farce. Vous n’avez plus qu’à déposer la balance que la banque de Brad vous doit auprès de la banque centrale. Le directeur de la banque centrale ne peut pas vous empêcher de le faire puisqu’il est déterminé à fermer les yeux sur l’insolvabilité de la banque de Brad. Après tout, vous pourriez toujours vous rendre auprès de la banque de Brad et demander à ce que votre dû vous soit donné en cash, qui provient de toutes les manières de la banque centrale. Cela revient à la même chose, c’est-à-dire à forcer les Ufs émis par la banque de Brad vers la banque centrale. Et cela peut se poursuivre jusqu’à ce que la banque centrale décide qu’elle en a assez.


Vous comprenez maintenant – du moins je l’espère – que lorsque l’impératif de fermer une banque insolvable est corrompu par la politique, les banquiers sans scrupules sont poussés à créer de la monnaie (et à s’offrir un salaire incroyable), ce qui encourage les banques sérieuses à mener des transactions absurdes avec les plus mauvaises, transmettant rapidement tout risque à la banque centrale qui est peu à peu transformée en un aimant à actifs bancaires rouillés. Voilà ce qu’il se passe actuellement – et depuis un moment - tout autour de nous.


Les énormes quantités d’Ufs à la banque centrale peuvent paraître assez déroutantes lorsque l’on entend dire ‘les bilans de la banque d’Angleterre s’élargissent’. Et je suis sûr que lorsque les gens lisent des articles de ce type, ils se disent qu’elle fait certainement un travail très important. Ce que cela veut dire est qu’en réalité, le directeur de la banque centrale ne laisse pas une banque insolvable faire faillite, et dispose d’une balance toujours plus importante auprès d’une banque de plus en plus fragile. Ce que la banque centrale permet à la banque de Brad est donc littéralement de ‘créer de la monnaie à partir de rien’.


Revenons-donc à notre question quant au système bancaire de réserve fractionnaire. La banque de Brad peut créer de la monnaie et du pouvoir d’achat en autorisant Brad à avoir une balance d’Ufs négative. Mais l’idée est que de la monnaie électronique puisse être créée en ajoutant simplement des nombres à des comptes est erronée. Cela ne peut pas être fait sans que les autres banques s’en rendent compte, puisque les dépenses de Brad transmettent les Ufs négatifs au travers des relations interbancaires et laisse la banque de Brad devoir à la banque centrale toute la monnaie qu’elle a créée.


C’est l’ambivalence de la banque centrale envers la très importante balance d’Ufs de la banque de Brad qui permet à tout cela de se produire.


 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (5 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Certes mais chaque crédits est de la création monétaire. La banque créé l'argent dont vous avez besoin et vous demande des intérêts sur ceci de sorte que les crédits représente 10 fois les dépôts. Alors pourquoi le taux des crédits est il supérieur à celui de l'épargne? Pour que ce système fonctionne et que tout le monde puisse en profiter les banques ne devraient pas avoir le droit de faire payer des intérêts sur de la monnaie créé ce qui serait moral et bien plus juste pour tout le monde! On parle d'égalité? Tant que certain pourrons profiter seul de la création monétaire il n'y aura pas d'égalité comme notre constitution en parle! Enfin cest trop tard pour penser a ça on va bien ce casser la geule et ce poser de sacrée question sur notre niveau de sur vie qu'il va falloir revoir largement revoir à la baisse... Je ne comprend pas ce silence autour de moi dans mon pays face ace qui va nous arriver. Les gens sont au plus haut de ce qu'on pourrai appeller la compétition patriotique de l'individualisme... Croyez moi il va falloir revoir notre copie et ce serrer les coudes beaucoup plus...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Reste plus qu'à créer des Ufs négatifs pour placer de l'argent en bourse, attendre que ça monte (vu que toute croissance exponentielle est forcément infinie, les économistes le savent très bien), et puis, miracle, la banque récupère tout son fric, peut renflouer ses Ufs négatifs, et le monde est sauvé.
Ou bien elle peut aussi emprunter des actions (louées avec des Ufs négatifs), les vendre en masse pour faire chuter le cours, les racheter à un cours bas, et les rendre à leur propriétaire, tout en empochant la différence moins le prix de la location...... système absolument génial et infaillible, bon à côté cela va ruiner des milliers de petits actionnaires, mais on s'en fout, ils n'avaient qu'à être des directeurs de banques !

Allez, bientôt la fin....

Dernier commentaire publié pour cet article
Certes mais chaque crédits est de la création monétaire. La banque créé l'argent dont vous avez besoin et vous demande des intérêts sur ceci de sorte que les crédits représente 10 fois les dépôts. Alors pourquoi le taux des crédits est il supérieur à cel  Lire la suite
Ludovicus - 12/01/2013 à 07:46 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Airbus A380, les raisons d’un échec
18 janv.Cracker's
Si vous parlez du COMAC C919, il n'est pas 100% chinois. Ses moteurs sont franco-américain. Idem pour leurs derniers modèles de chasseurs, les chin...
Bitcoin, la chute ?
18 janv.Attilio
"...si les évènements se précipite et que macron décide de vous confisquer votre or, cela vaudra donc quoi ?" @Manu33 Très bonne ...
IMPORTANT ! Pour Poutine, les USA pourraient organiser un Maïdan co...
18 janv.blitzel
Article sans doute repris de Sputnik news de la rencontre avec son homologue Moldave. Une nouvelle guerre de sécession ?! Si c'est Poutin...
Record ! La BCE a acheté pour 24,7 milliards d’euros d’actifs en un...
18 janv.blitzel
24,7 milliards de dettes ? Ouf j'ai eu peur, ce ne sont pas des "avoirs". La Baissée E c'est comme les chiens, ça bouffe leur propre m..... .
Reportage sur les réserves d’or Russe : impressionnant !
18 janv.Louis L.
.......tandis que, chez les américains, la partie éventuellement visible repose sur des coussins d'air.
Génération Orwell
18 janv.Y.Jullien
Et qui 25 ans après persiste et signe . A moins que . . .
Bitcoin, la chute ?
18 janv.charegis
Video totalement à charge contre les crypto (et pourtant je ne les porte pas dans mon cœur moi même), sans aucune source permettant d'étayer ses pr...
Dans combien de temps seront-nous tous remplacés par des robots ?
18 janv.LEOLA1
Il y a un élément qui me laisse sceptique. Si nous sommes tous remplacés par des robots, alors nous n'aurons plus de salaire et donc nous ne po...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX
Profitez de la hausse des actions aurifères
  • Inscrivez-vous à notre market briefing minier
    hebdomadaire
  • Recevez nos rapports sur les sociétés qui nous semblent
    présenter les meilleurs potentiels
  • Abonnement GRATUIT, aucune sollicitation
  • Offre limitée, inscrivez-vous maintenant !
Accédez directement au site.