Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Nous sommes les victimes consentantes du mensonge...

IMG Auteur
Publié le 24 octobre 2012
2082 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 38 votes, 4,7/5 ) , 28 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
28
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 



Mes chères contrariées, mes chers contrariens,


Voilà, c'est toujours la même chose. On nous explique que tout va bien, que l'on peut se rendormir tranquillement, que nous avons péché par excès de pessimisme bien sûr, et puis tout d'un coup, la crise qui « était derrière nous » nous rattrape sournoisement pour nous repasser devant. En plus, elle nous fait une queue de poisson et hop, l'économie mondiale part dans le décor.


Donc finalement, figurez-vous que tout n'irait pas aussi bien que ça !


Il faut bien comprendre que le moral du consommateur, un nouvel être économique aussi virtualisé que l'investisseur, reste la pierre angulaire de l'économie mondiale. Le plus crétin d'entre eux est le consommateur américain.

Si vous écrivez « promotion » sur un mug jaune fluo, il l'achètera. C'est compulsif. Après le premier et le deuxième frigo, il trouvera une place à la cave pour un troisième et un quatrième. Je ne parle même pas du nombre de voitures par famille et des distributeurs automatiques de Coca à la maison afin d'être sûr de devenir obèse. De toute façon, entretenir son diabète est un travail quotidien pour le consommateur américain moyen...


Là, vous allez me dire que je fais de l'antiaméricanisme primaire. Mais pas du tout. Peut-être, au pire, je force un peu le trait. Mais franchement, pour qui a mis les pieds aux États-Unis, à peine !

En plus, le plus important, c'est que justement notre consommateur US n'a plus du tout le moral. Il faut dire qu'exister dans un monde d'hyperconsommation en faisant partie des 48 millions d'abonnés aux food stamps (les soupes populaires modernes sous forme de bons d'achats) n'est pas facile.


Que d'âneries et de crédulité


Donc comme on entend des âneries plus nombreuses les unes que les autres, nous allons redire quelques vérités économiques.


On vous dit que le chômage baisse aux États-Unis.

Non le chômage ne baisse pas aux USA. Il augmente même un peu. On vous fait des effets d'annonces, corrigés par des chiffres revus à la hausse quelques mois plus tard. On change les modes de calcul et on modifie la base de population active. Sans même avoir besoin d'invoquer quelques théories stupides du complot, il suffit de bien comprendre que si tous les particuliers attendent et anticipent le pire, alors le pire se produira. C'est ce que l'on appelle les phénomènes autoréalisateurs. Pour les éviter, on triche. On peut même dire que ça part d'un bon sentiment. Mais on vous enfume.


On vous dit qu'il y a de la croissance aux USA – en Europe, on vous explique, surtout en France, que nous sommes en croissance 0.

Non, il n'y a pas de croissance aux USA. Posons le calcul simple suivant : 2 % de croissance - 3 % d'inflation = - 1 % de croissance négative (c'est-à-dire de la récession). Le plus grave, c'est que pour obtenir ce - 1 %, il a fallu créer 8 % de nouvelles dettes sur PIB soit : - 1 % + - 8 % = - 9 % de récession aux États-Unis... Pas brillant l'économie US vue comme cela... Alors évidemment, ce n'est pas 9 % de récession bien sûr, disons qu'il y aura bien 9 % de récession lorsqu'il faudra commencer à rembourser les dettes... Demandez aux Grecs, ils en savent quelque chose, et nous, Français, allons l'expérimenter dès 2013 !


On vous dit que l'immobilier va mieux aux USA, il y a même 100 000 mises en chantier supplémentaires.

C'est faux. Comme le disait fort justement aujourd'hui même Olivier Delamarche sur BFM TV, pour construire 100 000 maisons, il faut des ouvriers... Donc cela doit se voir dans les statistiques de l'emploi du BTP (les statistiques sont très détaillées en fait). Rien. Pas une embauche. Ce ne sont que des chantiers solidaires, ou des chômeurs mangeant grâce aux food stamps montent leurs maisons en kit eux-mêmes... Ou alors on vous enfume. Mais rassurez-vous, cela part d'un bon sentiment car il est important que l'Américain moyen pense que sa maison reprend de la valeur. Cela porte le nom d'effet richesse.

Je vous passe le fait que depuis un an, les banques ne mettent plus sur le marché les maisons saisies afin de ne plus faire baisser le marché immobilier et donc de pouvoir mieux valoriser ces actifs moisis dans leurs bilans. Au passage, la FED a annoncé hier que finalement on passait le QE3 de 40 milliards de dollars illimités par mois à 50... Faut dire que le marché immobilier va tellement mieux que bien, que c'est la FED qui rachète aux banques les maisons saisies... Absurde !


On vous dit que l'austérité va nous sauver. Mais c'est faux. On sait très bien quel cercle vicieux va s'enclencher. L'Espagne, la Grèce ou l'Italie avant nous, sans oublier le Portugal, nous montrent la direction... Et pourtant, nous voulons croire que nous pourrons rembourser les dettes. Mais non. Nous ne le pourrons pas. Nous sommes tous, les pays occidentaux, dans une situation irrémédiablement compromise.


On vous dit que tout va mieux que bien à la Bourse. Les marchés financiers, particulièrement US, sont au plus haut ou presque.

Sauf que les résultats des entreprises qui commencent à tomber sont mauvais. Aucun secteur n'est épargné. Rassurez-vous, c'est sans doute parce que la croissance mondiale est trop forte.

Le luxe va moins bien puisque le Chinois n'achète plus de Vuitton et autres trucs inutiles et très cher. DuPont le chimiste va mal, ce qui prouve sans aucun doute que l'industrie se porte très bien.

UPS s'enrhume, ce qui laisse présager un nombre croissant de bidules à transporter d'un point A à un point B... Idem pour la société 3M et j'en passe.

Bref, partout les chiffres d'affaires et les bénéfices des entreprises chutent en raison d'une croissance économique mondiale beaucoup trop forte. Bientôt, on vous dira même « baisse surprise des bénéfices des entreprises », sous-entendu... on ne pouvait pas savoir...


Nous sommes les victimes consentantes d'un mensonge auquel nous préférons croire


En réalité, nous voulons tous croire, ou plutôt continuer à croire que l'économie va bien, ou qu'elle ira mieux. Nous voulons nous rassurer en nous disant que non, vraiment, ça ne peut pas être la fin de notre système, celui dans lequel nous sommes tous nés et dans lequel nous avons tous grandi ou vieilli.


Si nous admettons que ce système dans lequel nous vivons touche à sa fin ou risque de s'effondrer, alors, les perspectives sont immenses, abyssales, et disons-le, pour la majorité d'entre nous, carrément effrayantes.


Comment commercer ? Comment faire ses courses ? Comment se protéger ? Quel état ? Quelle police ou justice ? Comment se soigner ? Comment faire si ma carte bleue ne répond plus ? Comment travailler pour gagner de l'argent si tout s'arrête ?

Comment faire sans percevoir sa retraite, sa pension, ou son aide ? Comment faire sans Sécu ou CMU ?

Bref, résumé en une question : comment faire pour vivre ?


Arrivé à ce stade, tout le monde fait marche arrière, se raccroche aux bonnes nouvelles servies sur un plateau. C'est tellement plus rassurant et confortable.

Et là, on se dit que forcément, c'est impossible. ILS (les grands mamamouchis) NE PEUVENT PAS LAISSER FAIRE ÇA... IMPOSSIBLE, c'est beaucoup trop grave. Donc ça ne peut pas arriver.


Ouf, ce raisonnement est faux, mais... je peux retourner devant TF1 m'abrutir de séries TV à la con et me farcir des pubs de plus en plus débilitantes afin de me vanter les mérites de trucs dont je n'ai absolument pas besoin... Mais comment vivre sans ?



Les phases du deuil


Une fois compris et admis tout cela, c'est la psychologie qui va venir au secours de l'économie, eh oui !! Surprenant mais tellement vrai. Car en vérité, nous sommes confrontés ni plus ni moins qu'à un deuil.


Nous sommes confrontés au deuil de notre système économique qui repose sur la dette et le principe de la croissance infinie dans un monde fini. Bref... pas bon du tout. Alors parlons un peu du deuil. C'est passionnant, vous allez voir, et intégralement applicable au cas qui nous occupe.


Le deuil est une réaction et un sentiment de tristesse éprouvé suite à la mort d'un proche. Souvent associé à la souffrance, le deuil est aussi considéré comme un processus nécessaire de délivrance nommé résilience.


Lorsqu'un événement provoque une crise dans la vie d'un individu, un changement radical est opéré dans la situation établie jusqu'alors.


Le deuil a aussi le sens de « perte définitive » d'un objet auquel on tient. C'est la partie bien sûr qui nous intéresse. L'objet auquel nous tenons tous... c'est notre système économique, qui jusqu'à présent nous permet de subvenir à ce que l'on croit être nos besoins (la nuance est importante, pour ne pas dire essentielle).


C'est un processus actif : on dit « faire le deuil ». La personne en deuil peut sembler ataraxique, ou dépressive, mais un cheminement intérieur se fait. Dans un premier temps, il n'est donc pas simple de distinguer ce qui est positif pour la personne.


Les travaux d'Elisabeth Kübler-Ross font retenir cinq étapes d'un deuil.


Choc, déni : cette courte phase du deuil survient lorsqu'on apprend la perte. La personne refuse d'y croire. C'est une période plus ou moins intense où les émotions semblent pratiquement absentes. La personne affectée peut s'évanouir et peut même vomir sans en être consciente. C'est en quittant ce court stade du deuil que la réalité de la perte s'installe.

Le terme de sidération peut tout à fait convenir pour qualifier la réaction de la personne face à l'information. Selon les personnalités, cette réaction peut se traduire par une grande agitation ou une paralysie. C'est ce que nous nommons un choc.

Ensuite, à ce premier état va s'ajouter le refus de croire l'information. Arguments et comportements de contestation, rejet de l'information apportée et vécue comme choquante. Une discussion intérieure ou/et extérieure peut porter sur la vraisemblance de l'évènement annoncé : « Ce n'est pas vrai, pas possible… »


Colère : phase caractérisée par un sentiment de colère face à la perte. La culpabilité peut s'installer dans certains cas. Période de questionnements.


Marchandage : phase faite de négociations, chantages…


Dépression : phase plus ou moins longue du processus de deuil qui est caractérisée par une grande tristesse, des remises en question, de la détresse. Les endeuillés dans cette phase ont parfois l'impression qu'ils ne termineront jamais leur deuil car ils ont vécu une grande gamme d'émotions et la tristesse est grande.


Acceptation : dernière étape du deuil où l'endeuillé reprend du mieux. La réalité de la perte est beaucoup plus comprise et acceptée. L'endeuillé peut encore ressentir de la tristesse, mais il a retrouvé son plein fonctionnement. Il a aussi réorganisé sa vie en fonction de la perte.


Les 5 phases ci-dessus peuvent être linéaires mais il arrive souvent qu'un endeuillé puisse faire des retours en arrière avant de recommencer à avancer.


Une bonne façon de traverser un deuil est de comprendre ce que l'on vit et de partager ses sentiments et émotions avec des proches ou des gens qui vivent également un deuil.


Ces étapes ne se succèdent pas forcément. Il ne s'agit pas d'un mécanisme inévitable. Certaines personnes peuvent quitter un deuil et passer à l'ultime étape de liberté d'action, sans que les sentiments qu'elles pouvaient porter puissent être considérés comme négligeables.


Vous l'aurez compris, nous nous situons tous plus ou moins encore dans la phase de déni. Nous ne voulons pas croire que notre monde risque probablement de changer très fortement dans les années qui viennent.


Il n'y a aucun pessimisme là-dedans, car la vie est finalement bien plus forte et elle se réorganise après. Maintenant et dans le cas qui nous préoccupe, il y a certaines choses que nous pouvons faire dès maintenant pour nous préparer à être plus résilients en cas de problèmes majeurs.


Il ne faut pas hésiter. Vous ne vous en voudrez jamais d'avoir pris trop de précautions. Dans le cas contraire, vous risquez de connaître une certaine forme de culpabilité.


Pour ceux qui sont déjà dans une forme d'acceptation et de préparation, vous comprendrez mieux les réactions de vos proches.


Les placements les plus utiles pour affronter le monde d'après et la transition éventuellement douloureuse tiennent dans le triptyque suivant : pièces d'or, maison à la campagne avec le plus grand lopin de terre possible et juste la quantité d'argent papier nécessaire... pour continuer à vivre dans le monde... normal !


Charles SANNAT

Directeur des Etudes Economiques Aucoffre.com

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Italie | Portugal | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | France | Grèce | Italie | Portugal | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (38 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Tiens, lorsque on parle déjà de mensonges et de mythes du 20ème siècle:
le nouveau livre de William Engdahl: Myths, Lies and Oil Wars
hallucinant ET édifiant. A lire ABSOLUMENT! en anglais.
Bien vu ! Il est vrai que nous vivons la fin d'un monde. Pour ma part je crois qu'il s'agit de la mort du système fordiste, notamment caractérisé par la production de masse et la consommation de masse.
Ce système a connu un premier AVC dans les années 1970.... que la mutation du capitalisme a tenté de dépasser par la financiarisation et la délocalisation de la production de masse.
Mais pour continuer à écouler la production délocalisée sur les marchés occidentaux, devenus quasi strictement consommateurs, il a fallu perfuser le malade avec le crédit.
Aujourd'hui, le crédit, c'est fini! Et le système fordiste est mort, ne serait-ce que pour des raisons écologiques.
Et contrairement à ce que certains affirment, il ne suffira pas de retourner le sablier pour ressuciter le mort en réindustrialisant l'Occident par exemple.
L'avenir : peut être plus d'honnèteté et de frugalité ???
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
article de lucidité comme le dit jovanovic qui a faillit baisser les bras, devant la trombe de calamité engendrée par nos politiques...
et un olivier delamarche a peine écouté, souvent raillé, sur b......
le reveil va etre tres tres brutal pour la tres grande majorité qui croient encore aux merveilleux contes pour enfants que nous sussurent les politiques avec un gros bisnounours qui assène: la crise de l'euro est finie...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
En zone euro, la dette publique de plusieurs Etats atteint des sommes inimaginables.

En zone euro, la dette publique de plusieurs Etats est devenue hors de contrôle.

Plus personne ne contrôle quoi que ce soit.

1- Médaille d'or : dette publique de la Grèce : 300,807 milliards d'euros, soit 150,3 % du PIB.

2- Médaille d'argent : dette publique de l'Italie : 1982,239 milliards d'euros, soit 126,1 % du PIB.

3- Médaille de bronze : dette publique du Portugal : 198,136 milliards d'euros, soit 117,5 % du PIB.

4- Dette publique de l'Irlande : 179,718 milliards d'euros, soit 111,5 % du PIB.

5- Dette publique de la Belgique : 382,922 milliards d'euros, soit 102,5 % du PIB.

6- Dette publique de la France : 1832,599 milliards d'euros, soit 91 % du PIB.

7- Dette publique de Chypre : 14,939 milliards d'euros, soit 83,3 % du PIB.

8- Dette publique de l'Allemagne : 2169,354 milliards d'euros, soit 82,8 % du PIB.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-24102012-AP/FR/2-24102012-AP-FR.PDF
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
dette publique francaise aujourd'hui c'est plutot 1.964 milliards ( infos de 24 gold ).....soit deja 132 milliards de plus.
escusez du peu.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
«Les placements les plus utiles pour affronter le monde d'après et la transition éventuellement douloureuse tiennent dans le triptyque suivant : pièces d'or, maison à la campagne avec le plus grand lopin de terre possible et juste la quantité d'argent papier nécessaire... pour continuer à vivre dans le monde... normal !»

Mieux vaut de l'argent qui est moins voyant, moins cher, crée moins de risque de vol, plus divisible et facilement échangeable que l'or. Sans oublier que le risque de confiscation est moindre.

Sinon, les cigarettes, briquets, piles, gaz, essence, alcool, nourriture, armes, munitions… et le savoir-faire… En cas d'effondrement total, ce sera de bien meilleures monnaies que l'or.

Edit : et cela n'est que pour la monnaie. En cas d'effondrement, il importe aussi de ne pas être seul, organiser une vie en communauté afin de pouvoir garantir la défense, de garder une certaine division du travail…
Si toute la distribution s'effondre, il n'y aura plus de nourriture, etc. Et lorsque les gens auront faim et soif, les chiens bien dressés deviendront des loups.
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
Comment l'économie pourrait aller mieux ? Les banques et les états continueront leur gestion calamiteuse (en catimini), et n'en déplaise à M. le président Flanby, non la crise n'est pas finie ! De toute façon, tant qu'il y aura des boucs émissaires à condamner les choses ne changeront pas : M. Kerviel a pris 3 ans, mais où sont les vrais responsables (dirigeant de la soc gen... ?) !
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Je suis un fidèle lecteur des billets de Charles Sannat car, comme l'ont ci-dessous exprimé plusieurs commentateurs, j'y trouve la formulation d'analyses qui sont au moins partiellement miennes, toujours intelligentes et fournissent matière à réflexion. L'esprit a-t-il besoin d'autre chose que de bases factuelles pertinentes et de bon sens de paysan du Danube pour fonctionner utilement? Et lorsqu'il dispose de plus encore, c'est tant mieux, et c'est le cas. Pour le reste, ceux qui veulent penser par eux-mêmes plutôt qu'adopter les opinions d'autrui (en général, celle des médias dominants) doivent admettre de vivre dans un certain inconfort psychologique et rencontrer l'hostilité de ceux qui se laissent douillettement bercer. Longue vie active aux âmes contrariennes.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
En bonne logique , tout devrait bien se passer , il y a beaucoup plus de lampadaires que d' " élites " .
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Le 27 octobre 2011, la Grèce fait défaut :

"un accord est trouvé le 27 octobre au matin. Il prévoit :

- un abandon par les banques privées de 50 % de la dette publique qu'elles détiennent sur la Grèce (la BCE et le FMI ne sont pas concernés). Cet accord a été particulièrement difficile à atteindre du fait de la résistance des banques."

Accord du 21 février 2012 :

"Les créanciers privés acceptent une réduction de 53,5 % de leurs créances pour un montant de 107 milliards d'euros"

Source : wikipedia, article "Crise de la dette publique grecque."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_grecque#Deuxi.C3.A8me_phase_critique_et_deuxi.C3.A8me_plan_de_sauvetage

C'est ça qui est ahurissant, dans ce premier défaut de paiement : les créanciers privés ont accepté d'effacer 107 milliards d'euros, ET MALGRE TOUT la dette publique de la Grèce a continué à augmenter.

Tout se passe comme si le premier défaut de paiement de la Grèce n'avait servi à rien.

Tout se passe comme si le premier défaut de paiement était un échec total.

Dette publique de la Grèce pour les deux premiers trimestres de 2012 :

- Premier trimestre 2012 : la dette publique était de 280,423 milliards d'euros, soit 136,9 % du PIB.

- Deuxième trimestre 2012 : la dette publique était de 300,807 milliards d'euros, soit 150,3 % du PIB.

"Au premier trimestre, la dette grecque avait diminué à 280,423 milliards d'euros, soit 136,9% du PIB, en raison de la restructuration consentie par les créanciers privés, mais elle a augmenté à nouveau au deuxième trimestre avec les nouveaux prêts accordés à Athènes par les pays de la zone euro."

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/10/24/97002-20121024FILWWW00447-zone-euro-la-dette-a-90-du-pib.php
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Monsieur Sannat,
J'adore votre humour sarcastique économique.
Et je ressens la meme chose que monsieur Karamazof.
Ils(les autres du peuple) pensent que nous avons un problème(moi et tout ceux qui pensent comme nous).
Je pense que beaucoup trop de gens ont peur de la vérité,fuient la responsabilité....par inconscience,stupidité,par confort.
Nous voyons les complots partout disent ils!
C'est tellement plus confortable de ne pas se poser de questions,de faire la sourde oreille envers ceux qui essaient de les mettre en garde......
de regarder des programmes débiles à la tv,d'avoir le dernier smartphone,d'etre avec ses soi disants amis sur facebook (certains en ont 200 d'autres 2000)
ect........tout cela est au delà du réel....Ne vous y trompez pas ,j'aime les nouvelles technologies intelligentes utiles mais pas débilisantes.
Préparons nous à reprendre notre vie en main!
Les machines,économique,nucléaires mondiale ,sont lancées à pleine vitesse.
Qui pourra les arreter???
Le danger est partout!Il n'est pas seulement économique ,il est aussi nucléaire......mais aussi sociétal....
Sauve qui peut!!!!
On peut éssayez de se préparer économiquement.....Mais ou aller?????nous simple citoyen.....se réfugier sous terre comme les taupes.......
nos (très chers élites) n'ont pas ce problème,ils sont prets.
Mais bon ,restons optimiste,tout se passera bien dans le meilleur des mondes .......d'après
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Bonjour Michellam,

"se réfugier sous terre comme les taupes... nos (très chers élites) n'ont pas ce problème, ils sont prets."

Je ne suis pas du tout certaine que nos élites soient prêtes, elles. Je pense que nos élites sont tout simplement des "pantins" qui n'ont même pas eu la formation adéquate pour comprendre ce qui se passe, ni comment réagir. Pour la plupart, ces élites sont des "nouveaux riches" qui croient avoir la science infuse et qui snobent le bon sens des "vieux" qu'ils estiment dépassé !

Il y a UNE élite parmis "nos élites" qui sait très bien ce qu'elle fait et est préparée; mais les autres, les "élites" visibles et élues, tâtonnent, espèrent, se sentent démunies et ont peur de leur ombre car elles savent très bien que si ça continue comme ça, elles se retrouveront bientôt au bas de l'échelle, dans la rue, comme les autres.

Elles sont en train de scier la branche sur laquelle elles sont assises, mais ne savent pas comment arrêter la tronçonneuse parce qu'elles n'ont toujours pas trouvé la prise pour la débrancher.

Pour avoir moins peur, et comme la majorité qu'elles représentent, elles préfèrent se mettent la tête dans le sable...

Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Bonjour,Monsieur Lolobis
Pensez vous que nos élites politiques tant européennes qu'américaines(pantins,je vous l'accorde)soit de parfaits imbéciles.
Ils sont pour le N.O.M.,pronés par les élites cachèes.
Ils ont les moyens de se protéger de la populace et de beaucoup autres choses quand le moment sera venu.
Nous sommes comme des rats dans un laboratoire.
Vous savez,on ne nous dit pas tout,on ne sait pas tout,meme sur internet.......
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Bonsoir Michellam,

Vous pouvez m'appeler Madame Lolobis ;-),

Pour le reste, je pense, oui, qu'un certain nombre de nos "élites", et les plus visiles, soient de parfaits imbéciles.

Et les élites qui savent ce qu'elles font, comme vous dites, restent bien cachées dans l'ombre; ne sont pas élues; mais sont très influentes et font des négociations dans les couloirs des institutions internationales.

Il n'y absolument aucun doute qu'entre les élites elles-mêmes, il y a des sous-divisions. Celles qui sont élues, les plus visibles, ce sont les fusibles qui sont placées là pour sauter le moment voulu et parmi celles-là il y a un certain nombre de parfaits imbéciles, oui !

Savez-vous que dans la Franc maçonnerie, il y a 33 degrés ? (J'imagine que oui). Imaginez-vous vraiment que les Francs-maçons qui se trouvent au sommet informent ceux qui se trouvent dans le bas de leur loge de leurs intentions/actes ?

Qu'on ne nous dise pas tout, c'est une évidence ! Pour ma part, je pense qu'on en sait assez pour commencer à se préparer à ce qui va nous tomber dessus. En savoir plus ne nous aidera pas beaucoup plus et ne fera qu'angoisser encore plus ceux qui le sont déjà de trop.

Maintenant, que ces élites qui savent ce qu'elles font soient protégées de la populace, je n'en doute pas. Mais lorsque le climat sera assez déréglé pour qu'il n'y ait plus assez à manger pour tous, elles seront sans doute encore privilégiées, mais pas pour très longtemps... Et contre les radiations nucléaires ou les pollutions alimentaires diverses, je ne vois pas trop comment elles pourraient être mieux protégées que le commun des mortels car, qu'elles le veuillent ou non, elles sont faites de chair et d'os, comme nous tous. ;-)
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Bonsoir ,lolobis,
Je suis presqu'entièrement d'accord avec votre analyse.
Sauf que la surface des océans est 3 fois plus grande que les terres et qu'il y a de nombreuses iles paradisiaques et pas que fiscalement.
Je ne parle meme pas des poles.
Les vrais élites controlent l'économie et tout le reste
Tout cela bien loin des masses.


Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Certes, mais une île paradisiaque n'est pas à l'abri d'un tsunami... ;-)

Franchement, je pense que tout finit par avoir une fin. A l'analyse de l'histoire, tout empire a fini par tomber. Ce sera pareil pour les élites qui gouvernent le monde depuis 200 ans et peut-être encore pour peu de temps. Elles ne peuvent pas exister indéfiniment, cela va à l'encontre des lois de la nature.

Bonne journée.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Bonjour,
Je pense que vous avez certainement raison ,mais ,eux(l'élite )ne le voient pas de cette façon.
Pour changer de trajectoire,il faudrait(y a ka) changer les règles économiques(controle de la monnaie en quantité et en valeur basé sur l'étalon or ),énergétiques(polluons mieux et moins et reprendre les découvertes de Nikolas Tesla) ),et sociétales en supprimant notamment 90 % des lois qui entravent le bon fonctionnement de la société,en résumé faire plus simple en responsabilisant davantage les individus...............ect....
C'est vrai que l'idée directrice actuelle est "pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer" et ceci dans tous les domaines,c'est un bordel inextricable pour le commun des mortels ce qui arrange bien nos élites.
La réalité, comme vous le soulignez si bien , est que nous sommes tous terriens et humains quel que soit la couleur de peau (bien que certains se croient plus humains que d'autres) et embarqués dans le meme bateau(la terre)
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Bonsoir,

Là, c'est moi qui suis d'accord avec vous. ;-)

Quant à Nicolas Tesla, de fait, c'était un génie... je suis en train de lire un bouquin sur sa biographie. Je viens seulement de le commencer, mais quelqu'un m'a dit qu'il avait découvert l'énergie infinie qui nous aurait épargné toutes ces guerres et luttes de pouvoir inutiles.

Dommage que son laboratoire et ses découvertes furent brûlées l'époque. En voilà encore un qui en gênait quelques autres.

Bonne soirée.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Une Bible , un Colt et un jambon de Bayonne.

Et la vie continue...
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
j'aime bien le parallele avec E Kubler-Ross, on va devant une remise en cause de toutes les valeurs, et j'espere que celle de la solidarite ressortira en tete des valeurs rmeises ne vigueur, suivie, par exemple de la gratitude, ... on ne sait jamais.
Evaluer :   6  2Note :   4
EmailPermalink
J'adore aussi E.K.R. ainsi que son fameux laudateur Patrice VAN EERSEL (la Source Noire).
Votre liste n'étant pas limitative, je me permettrai d'y ajouter la Qualité-valeur que préconise l'Auteur: La Lucidité.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
En vous lisant , j'ai l'impression de m'entendre parler ... J'ai malheureusement en face de moi, lors de discussions sur l'avenir , des adeptes du " ce n'est pas possible , ILS ne laisseront pas faire ça " . Je me demande d'ailleurs qui sont ces fameux "ILS" ...
Bref , pour ces personnes , je passe en général pour un "Anarchiste" , un "Défaitiste" , un "Illuminé" , plus surprenant un "Communiste" et tout ça , en restant correct dans les termes ...
Evaluer :   16  0Note :   16
EmailPermalink
Je suis dans le même cas. Je passe presque pour un obscur gourou de je ne sais où. ^^

Le nombre ne fait pas la raison, mais y fait croire ; rappelez-vous Galilée, seul contre tous : "Et pourtant, elle tourne!" La masse le prenait pour un fou, un hérétique. Il n'empêche qu'il avait raison.

Je pense que nous sommes dans la même situation. Car, la plupart de nous sont rassurés par la stabilité apparente du système et ne sauraient la remettre en cause, comme les gens regardant la vague arriver sur eux après ne pas avoir suivi ceux qui ont couru dès la baisse du niveau de l'eau.

Quand le tsunami se montre, il est déjà trop tard! Et ça risque de faire mal, très mal.
Evaluer :   12  1Note :   11
EmailPermalink
Idem..
Je passe pour un taré!
J'en ai de la peine et de la haine;
La peine que mes amis et moi, qui préparions petit à petit une base autonome, nous sommes remis en question en même temps, étant donné que nous avons été traité de fou au même instant.
Il y a toujours un qui est désigné par les autres, les gens normaux, comme l'initiateur et le gourou. "nous les cigales on sait que l'hivers arrive, mais ILS apporteront le soleil, certes on aura froid, mais votre défaitisme attire encore plus l'hivers! Lui là, vous a monté la tête. Rejoingez le rang et faites comme nous, attendez l'hivers et nous verrons bien ce qui arrive. "

De la haine car suite à cet échec, j'en suis arrivé à la conclusion suivante. Il n'y aura place que pour la violence au lendemain de l'effondrement, étant donné que nous ne sommes pas capables de nous organiser entre nous, en communauté, pour fabriquer un radeau.
J'ai malheureusement deux enfants en bas âges, et ce projet qui tombe à l'eau... Seul, je serai une victime.

Individualisme derrière des faux semblants d'une société structurée et organisée.
fini le travail d'équipe....
L'humanité doit disparaitre. Elle a fait son temps.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
@ cresuss
Ne soyez pas amer , cela ne sert à rien.
A défaut de la base , avez-vous pensé à la caravane ?
Il existe des campagnes reculées en France avec de nombreuses possibilités pour qui a du courage.
Si vous faites la connaissance du gars du coin qui a les mêmes préoccupations que vous , le contact peut certainement s'établir.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Bonsoir Cresuss,

Je pense comme D. : il faut persévérer ! Il faut toujours continuer de croire en ses convictions et ne pas se laisser abattre par le premier venu. C'est valable dans tous les domaines de la vie. Rester soi et fidèle à soi-même.

C'est précisément cela qui fera la distinction entre ceux qui se retrouveront sur le carreau et les autres.

Et comme dit D., rien ne dit que vous ne trouverez pas quelqu'un d'autre qui poursuit le même but avec la même conviction et qui ne se laisse pas influencer par l'entourage incrédule.

Courage ! ;-)

Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
bonjour
vous pouvez aussi trouver quelqu'un qui comme moi possede du terrain mais ne peut pas faire du potager car handicapé du dos
et la caravane est un logement qui bien que petit possede bien des avantages ne serais ce qu'en matière de chauffage !!
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Merci à vous trois pour vos réponses.
Je vais prendre du recul, et in fine persévérer .

En effet il y aura bien d'autres personnes lucides que je croiserai sur la route.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Tiens, lorsque on parle déjà de mensonges et de mythes du 20ème siècle: le nouveau livre de William Engdahl: Myths, Lies and Oil Wars hallucinant ET édifiant. A lire ABSOLUMENT! en anglais. Lire la suite
MadLock - 26/10/2012 à 12:53 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Une mère de Wuhan s'exprime: "Pas de lits, pas de médicaments, que ...
23 févr.Saphir2
Rien de tout ça dans mon petit écran, un type qui se tire sur la nouille sur le net, c'est nettement plus important selon nos chers médias.
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
https://www.fawkes-news.com/2020/02/des-scientifiques-ont-bien-cree-des.html
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
A qui profite le crime. :D
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
Mais c'est un mal nécessaire lorsque le souhait de certains est l'effondrement de l'économie mondiale, pour balayer la fiat money d'un revers de ma...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
14 févr.Pouf13
Des sources nombreuses (pas forcément fiables) évoquent pour le coronavirus des séquences de protéines qui n'auraient rien à faire dans son génome....
Le robot fait pour vous !
10 févr.Fortuna
Si ca ne vous flanque pas la trouille... Pas de ca chez moi
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
05 févr.JR7
Si il me semble que certaines théories dites complotistes méritent attention et réflexion, comment admettre qu'un tel type de virus puisse être mis...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
04 févr.FLYTOX1
Il y avait un temps ou "Made in China" signifiait "de mauvaise qualité" ... Je me demande ce qu'on dira demain du "made in China", et particulièrem...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX