Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Pour des raisons de propagande, réchauffer le climat deviendra un crime

IMG Auteur
Publié le 17 septembre 2017
1438 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Article paru initialement le 16.09.2015

Il y a deux ans et à l’occasion de l’approche de la COP21, je m’inquiétais que certains envisageaient de plus en plus sérieusement de criminaliser certaines opinions, notamment celles relatives à la remise en question du dogme climatique selon lequel l’Humain serait directement et entièrement responsable d’un réchauffement à déterminer et, en conséquence, des catastrophes que ce réchauffement créerait. On trouvait ainsi des placards d’un humour douteux demandant la tête de certaines célébrités en désaccord avec la doxa officielle.

Deux années ont passées ainsi qu’Irma et son cortège de destruction sans que cette tendance faiblisse, au contraire. Avec l’arrivée de Trump au pouvoir aux Etats-Unis, on est même passé dans la guerre ouverte contre ces scientifiques et leurs abominables suiveurs qui ont l’impudence d’émettre des doutes, de questionner, de tenter de remettre, un peu, l’église au milieu du village.

C’est ainsi qu’on trouve à présent des sites entièrement consacrés à pénaliser le climato-réalisme voire à le placer dans les crimes contre l’Humanité.

Tendance inquiétant qui montre que tout se passe donc comme prévu, c’est-à-dire mal.

Au sujet du réchauffement climatique, le doute s’immisce dans la presse. Oh, rassurez-vous : pas sur le dogme d’une faute capitale de l’Homme et de ses technologies du diable, ni sur l’indispensable nécessité de taxer les uns et les autres, à mort s’il le faut, pour corriger ce péché. Non. Le doute s’immisce lorsqu’on évoque la réussite de la conférence COP21 ; presque soudainement, François Hollande, son organisateur, semble s’apercevoir que le succès n’est pas certain.

On peut d’ailleurs contraster cet étonnant éclair de lucidité de la part d’un président qui n’en a pas fait montre depuis le début de son quinquennat avec la position diamétralement opposée de l’une de ses ex-compagnes, Ségolène Royal, actuellement en charge du ministère de l’Écologie et dont on pourrait attendre (peut-être à tort ?) de bien connaître le dossier. Pour elle, en effet, la COP21 est déjà un succès.

24hGold - Pour des raisons de ...

Malgré cela, François doute, et, à la suite, la presse qui a bien dû se ranger aux déclarations présidentielles et commenter, d’un air grave, le possible (et terrible, forcément terrible) échec de la cruciale conférence de fin d’année.

Eh oui : un succès, c’est d’abord — d’après François le calculateur — des « engagements fermes sur les financements » (des sous, donc), et pour rassembler ces fonds, « Un sursaut est nécessaire, et nous devons une fois encore entraîner le monde » ce qui, avec l’historique de la France en matière d’entraînement du monde dans des impasses budgétaires et des démarches stériles, fait quelque peu froid dans le dos.

Mais ne soyons pas naïf : le fait que Hollande ait ainsi rappelé qu’un échec était possible s’inscrit en pratique dans une stratégie de communication, pas très fine mais probablement efficace dans les médias traditionnels. Tout comme il aura fallu promettre des catastrophes et prêcher la fin du monde pour attirer l’attention et — surtout ! — les fonds publics sur les programmes et projets réchauffo-compatibles, Hollande utilise ici la même technique qui consiste à prévenir tout le monde d’une possible catastrophe communicationnelle et d’un échec des négociations lors de sa COP21 pour inciter les uns et les autres à redoubler d’efforts afin qu’il n’en soit pas ainsi.

24hGold - Pour des raisons de ...La différence essentielle, cependant, c’est que s’il peut suffire d’un paquet de milliards ici ou là pour prétendre s’occuper du problème climatique en cramant l’argent public dans des énergies renouvelables contre-productives ou des programmes et des recherches bidons, prétendre au succès de la COP21 nécessitera plus que ce genre de procédés coûteux mais faciles. En effet, il faut aussi arriver à embarquer un nombre conséquent d’États dans la galère climatique. Or, de moins en moins de populations sont prêtes à sacrifier le progrès et leur sortie de la pauvreté sur l’autel d’une écologie mal comprise, sur des modèles climatiques largement faux et sur des procédés fiscaux, taxatoires et collectivistes qui mènent droit au désastre et à la corruption.

L’entraînement dont parle le président François nécessite donc plus que le rappel d’un échec possible. Il faut mobiliser, que dis-je, galvaniser ces foules aux humeurs changeantes, notamment ces gros mollassons de Français dont un méchant quart (en hausse depuis l’année dernière) se dit ouvertement désengagé de ces calembredaines questions climatiques.

Bien sûr, il sera facile d’agiter le ridicule épouvantail des migrants et autres réfugiés « climatiques », et tant Hollande que la presse avec lui ne se seront pas fait prier pour le faire. Alors que l’Europe en général et la France en particulier peinent assez lamentablement à s’extirper d’une situation géopolitique bien gluante, Hollande n’a ainsi pas manqué de rappeler qu’à la suite des actuels réfugiés de guerres et autres migrants économiques qui nous arrivent par trouzaines grouillantes, le réchauffement climatique (inéluctable et catastrophique, je vous le rappelle) sera directement responsable d’un prochain tsunami de déplacés météorologiques qui viendront toquer à nos portes et nos campagnes si nous ne faisons rien, si, tous ensemble, nous ne créons pas deux douzaines de taxes et quelques palettes de vexations écologiques.

C’est bien évidemment complètement idiot. Depuis le temps qu’on nous promet des déplacés climatiques par millions, on devrait commencer à les observer. Malheureusement, comme je le rappelais dans un précédent article toujours pas démenti, toutes les prédictions de l’ONU en la matière se sont soldées par un échec si cuisant que l’organisation internationale s’est empressée de les retirer de son site pour mettre fin à une humiliation assez rigolote il faut bien l’avouer : non seulement, il n’y a pas eu de millions de réfugiés climatiques, mais si les océans montent, apparemment, ce n’est pas autour des îles pourtant régulièrement destinées à l’inondation fatale, et ce malgré la découverte récente … qu’elles grandissent.

24hGold - Pour des raisons de ...L’argument des réfugiés climatiques est donc idiot, mais comme il marche auprès des médias, il est abondamment utilisé. Et s’il ne suffit pas, qu’à cela ne tienne : on va rajouter une grosse louchée de culpabilisation produite maintenant de façon industrielle par des gouvernements aux scrupules nanoscopiques. Et pour cela, on pourra commencer par introduire insidieusement l’idée que certaines pratiques énergivores ou climato-réchauffistes sont … des crimes, rien de moins : à l’occasion de la publication d’un énième brûlot pro-étatiste « Crime climatique stop ! », co-écrit par un archevêque (Tutu), une pontife de l’anticapitalisme (Klein) et un glaciologue tout à fait neutre puisque patron du GIEC (Jouzel), les habituels zélotes de l’interventionnisme climatique sortent toutes leurs plus belles métaphores pour bien faire comprendre l’impérieuse nécessité de poursuivre et condamner lourdement ceux qui auraient l’idée saugrenue de remettre en cause leurs thèses foutraques.

Par exemple, Christophe Bonneuil, chargé de recherche au CNRS, n’hésite pas à faire un parallèle avec l’esclavage :

« À la fin du XVIIIe siècle, on pensait que l’esclavage était indispensable à la croissance économique et on ne se posait pas la question des conséquences morales. Puis l’esclavage a été dénoncé et puni par le droit. (…) Les émissions incontrôlées de gaz à effet de serre méritent la qualification de crime. Il faut changer de regard pour considérer que brûler des fossiles est immoral. C’est inadmissible que certains fassent des profits sur ce qui apporte de la souffrance .»

Dommage, en utilisant la carte « Nazisme », il aurait pleinement gagné son petit Point Godwin, mais on peut admettre que frapper ainsi d’anathème l’utilisation du pétrole (qui a, littéralement, sorti d’une misère noire plusieurs milliards d’êtres humains), c’est suffisamment bourrin pour qu’aucun doute ne soit permis.

24hGold - Pour des raisons de ...

Bref, il n’existe maintenant plus aucune limite dans la culpabilisation des foules.

Tant Hollande que la presse et les habituels propagandistes qui s’affairent autour du GIEC et de la COP21 ont déployé toutes les ficelles, y compris les plus grosses, pour que leur escroquerie continue. Et leur ardeur est d’autant plus forte que les coûts de ces mesures iniques finissent par s’ajouter les uns aux autres, ce qui en temps économiques délicats comme actuellement, provoque des tensions. Parallèlement, le rendement marginal de la culpabilisation décroît : chaque dose toujours plus massive de culpabilisation rapporte un consensus décroissant, voire devient contre-productive. Les populations commencent à voir les factures et les discours moralisateurs s’accumuler, sans aucune amélioration de leur propre sort.

Dès lors, la fumisterie climatique s’essouffle, parce qu’elle est trop basée sur des mensonges, des aberrations, un traitement politique inconditionnel et par moment totalitaire de faits scientifiques largement ouverts à débats, et parce qu’elle a fini par perdre pied avec la réalité tangible des populations exposées à cette propagande.

Qu’il sera drôle de constater le décalage entre cette dernière, qui louangera Hollande et le succès de la COP21, alors que l’observateur lucide n’y verra qu’un échec misérable !

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le réchauffement climatique est un leurre, nous allons vers un petit âge glaciaire.

[ On peut se demander pourquoi les élites veulent un controle total pour 2030 au plus tard, souvent cette date ressort de documents de l’ONU, de l’OMS et si j’ai de bons souvenirs, même de réunions du Bildergerg, ça coïncide avec ce que l’on vie en ce moment, une bataille pour le pétrole et le gaz, y’a pas de hasard, on nous enfume avec le réchauffement climatique, alors que l’on va vers l’opposé et la masse ne doit surout pas en être informée.

Quoi de mieux, que des peuples qui finissent affamés à cause de maigres récoltes, dans le froid, avec des terres pratiquement stériles sans les engrais chimiques, tout en ayant un controle total sur la société et un stock de semences bien gardé dans le grand nord (Svalbard). ]

---------------

http://www.ras.org.uk/news-and-press/news-archive/259-news-2015/2680-irregular-heartbeat-of-the-sun-driven-by-double-dynamo

Un nouveau modèle du cycle solaire du soleil est entrain de produire des prédictions d’une précision sans précédent du cycle solaire de 11 années. Le modèle se base sur l’effet dynamo en deux couches du soleil, une près de la surface et une profondément enfoui dans sa zone de convection. Les prédictions du modèle suggèrent que l’activité solaire diminuera de 60% pendant les années 2030, se dirigieant vers des conditions vues en dernier lors du « mini âge glaciaire » qui débuta en 1645. Les résultats seront présentés aujourd’hui par le Professeur Valentina Zharkova au National Astronomy Meeting à Llandudno.

Cela fait 172 ans qu’un scientifique a remarqué pour la première fois que l’activité solaire variait selon un cycle qui dure de 10 à 12 ans. Mais chaque cycle diffère légèrement et jusqu’à présent, aucun des modèles des causes n’ont pleinement expliqué ces fluctuations. De nombreux physiciens ont imputé la cause du cycle solaire à la dynamo induite par le fluide de convection se situant en profondeur dans la terre.
Aujourd’hui, Zharkova et ses collègues ont découvert que l’ajout d’une deuxième dynamo, proche de la surface, complète l’image avec une précision surprenante.

« Nous avons trouvé des composants de l’onde magnétique qui apparaissent par paires, et viennent en deux couches différentes à l’intérieur du soleil. Elles ont toutes deux une fréquence approximative de 11 ans, bien que cette fréquence soit légèrement différente et décalée dans le temps. Durant le cycle, les ondes fluctuent entre les hémisphères nord et sud du Soleil. En combinant les deux ondes ensemble et en les comparant aux données réelles du cycle actuel du soleil, nous avons trouvé que nos prédictions montrent une précision de 97% », dit Zharkova.

Le modèle de Zharkova et son équipe est dérivé d’une technique appelée « Principal component analysis » , – analyse du composant principal – des observations du champ magnétique par le Wilcox Solar Observatory en Californie. Ils ont analysé le champ magnétique sur 3 cycles solaires, couvrant la période 1976-2008. De plus, ils ont comparé leurs prédictions à la moyenne du nombre de tâches solaires, un autre marqueur fort de l’activité solaire. Toutes les prédictions ont concordé avec les observations.

Si on regarde les prochains cycles solaires, le modèle prévoit que les paires d’ondes se décalent de plus en plus pendant le Cycle 25, qui culmine en 2022. Pendant le Cycle 26 qui couvre la décade 2030-2040, les deux ondes seront exactement désynchronisées et cela engendra une réduction significative de l’activité solaire.
« Effectivement, quand les ondes sont approximativement en phase, elles peuvent montrer une forte interaction, ou résonance, et nous avons alors une activité solaire forte. Quand elles sont déphasées, on a des minimums solaires. Quand il y a séparation complète de la phase, on a des conditions jamais vues depuis le minimum de Maunder, il y a 370 ans. »
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Le Système Solaire se réchauffe
le réchauffement de l’atmosphère de pluton intrigue les scientifiques
une nouvelle tempête sur Jupiter présage des changements climatiques
Les dernières images pourraient fournir des preuves que Jupiter est au beau milieu de changements globaux qui pourraient modifier les températures par plus de 10 degrés fahrenheit sur différentes parties de cette planète.
réchauffement global sur Mars ?
Une étude des calottes glacières sur Mars peut démontrer que la planète rouge éprouve une tendance au réchauffement. Si Mars et la Terre sont en train de subir un réchauffement global, alors il y a peut-être un plus grand phénomène qui est en train de se produire dans le système solaire qui provoque des changements dans leurs climats globaux.
: la NASA examine une tempête monstre sur Saturne
réchauffement global détecté sur Triton
L’affirmation selon laquelle le réchauffement climatique puisse être fabriqué par l’homme est tellement renforcée d’une manière oppressive dans l’opinion populaire, surtout en Occident, que le simple fait d’exprimer le moindre petit doute à ce sujet est semblable à démentir l’holocauste dans certains cas. Le lavage de cerveaux, forgé par l’intermédiaire de la télévision, les journaux et les grands cerveaux de ce monde, est tellement insipide que les sceptiques sur le réchauffement climatique doivent porter une étoile jaune métaphorique et discuter de leurs doutes seulement à voix basse et dans des cadres conciliants ou être dénoncés, harangués et injuriés par une armée de supposés bienfaiteurs qui croient vertueusement secourir notre bonne vieille terre en recyclant une bouteille de vin ou en mettant leurs papiers dans une boîte à déchets séparée.

Répandant la peur au sujet d’une fin du monde imminente provoquée par le climat pour aussi s’accaparer les couvertures de nouvelles et les problèmes écologiques importants comme la GM food, la chimère maladive du clonage scientifique et l’usurpation ainsi que les abus des sociétés commerciales comme Monsanto passent inaperçus.

Le réchauffement global est mentionné comme une excuse pour mettre en place un contrôle accru sur les populations et une surveillance sur nos vies quotidiennes, ainsi que les « micropuces » RFID sur nos poubelles, le dépistage par GPS, la taxation au mile, de même qu’un impôt global à la station service.

L’aile extrémiste du mouvement écologiste, caractérisé par des gens comme le Dr Erik Pianka, avocat d’une réforme massive de l’humanité via des harcèlements et du bioterrorisme sanctionné par les États, afin de « sauver » la terre de la maladie de l’humanité, est semblable aux mesures de contrôle des populations et de génocides des Nazis ; l’establishment écologique a toujours maintenu une proche alliance avec ce genre d’extrémistes.

La religion organisée du réchauffement global et ses conséquences désastreuses pour notre liberté de parole, notre liberté de mouvement et notre droit de demeurer à l’extérieur du système, doivent être questionnés sur la base fondamentale que le phénomène est dans tout le système solaire et qu’il est principalement provoqué par l’évolution naturelle du soleil et non par les activités humaines.

http://www.laterredufutur.com/accueil/le-systeme-solaire-se-rechauffe/
http://www.prisonplanet.com/
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
" l’establishment écologique a toujours maintenu une proche alliance avec ce genre d’extrémistes."

@houm

Bigre, vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère! Et dire que je croyais que c'était Marine Le Pen la personnification de ce qu'était l'extrémisme!

Plus sérieusement et même si vous employez des termes et expressions rudes à leur sujet on ne peut que vous approuvez! La question désormais omniprésente du supposé réchauffement climatique est dominée par des idéologues obtus, sourds à la moindre contestation et convaincue d'avoir raison au point de diaboliser non seulement les contestataires avérés mais aussi les sceptiques .Les nouveaux "incroyants"?Etant donné que le pape s'est lui-même engagé dans la partie en affublant du terme de menteur ce qui contait les textes "sacrés" de la doctrine du réchauffement dû aux humains...Au fait, les émissions du CO2 due à l'activité "papale" sont ou vont être imputées à qui?

houm,avez-vous une idée?

Salutations cordiales.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Comparez donc le réchauffement climatique et la mondialisation totale.
L'une est anthropique et personne n'est autorisé ni à l'empêcher ni à l'inflechir. L'autre est naturelle mais doit mobiliser contre elle toutes les forces vives et fossiles de l'Humanite et de sa planète.
A moins que ce soit l'inverse !
Désolé mais la ficelle est trop grosse.
Le véritable objectif de tout ceci est de créer une taxe mondiale sur l'environnement, en faisant pleurer Madeleine sur cette pauvre Gaia qui n'en peut mais et qu'il faut décidément sauver.

Une fois que cette taxe aura été créee, on pourra y adosser un organisme chargé de la gérer.

Et le vers sera dans le fruit, la graine semée. L'objectif de cet organisme est de devenir un gouvernement mondial. Il n'y aura plus qu'à lui confier des missions d'intéret général (toutes les moins contestables les unes que les autres) pour le voir grandir, grandir, grandir...
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Comparez donc le réchauffement climatique et la mondialisation totale. L'une est anthropique et personne n'est autorisé ni à l'empêcher ni à l'inflechir. L'autre est naturelle mais doit mobiliser contre elle toutes les forces vives et fossiles de l'Human  Lire la suite
Pâris - 20/09/2017 à 06:32 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX