Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Privation de liberté !…

IMG Auteur
Publié le 12 décembre 2013
1653 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 62 votes, 3,5/5 ) , 22 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
22
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - Privation de liberté...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je trouve qu’aujourd’hui deux choses sont à retenir dans l’actualité. L’une peut sembler anodine tant nous avons désormais l’habitude de la créativité fiscale de nos mamamouchis. L’autre l’est nettement moins et il s’agit des nouvelles lois d’espionnage organisé du peuple français par un État qui peut être dorénavant considéré comme un véritable dictateur numérique.

La taxe inondation

Vous vous souvenez sans doute de la taxe sur les eaux de pluie (elle est en vigueur), de la taxe sur les rivières (elle arrive), et de toutes les autres. Voici aujourd’hui la taxe inondation !

C’est un article des Échos du jour qui nous dévoile ce nouveau projet mamamouchesque.

« La « taxe inondation », qui va financer l’entretien des cours d’eau, est examinée cette semaine à l’Assemblée.
Elle pourrait conduire à un alourdissement à la marge des impôts locaux. » J’aime bien la notion d’un « alourdissement à la marge »… N’ayez pas d’inquiétude pauvre mouton bêlant et tondu jusqu’à l’os, ce sera une augmentation à la marge… Enfin, au début, le propre d’une taxe étant d’augmenter chaque année d’une façon inversement proportionnel à votre pouvoir d’achat…

« Le projet de loi sur la « modernisation de l’action publique territoriale et affirmation des métropoles », examiné en deuxième lecture à l’Assemblée cette semaine, prévoit ainsi la création, par le biais d’un amendement, d’une nouvelle taxe locale, baptisée « taxe inondation » par le gouvernement, comme l’a indiqué L’Opinion la semaine dernière.
Il s’agit plus précisément d’un alourdissement optionnel de certains impôts locaux visant à financer une compétence nouvelle, jusque-là éclatée entre plusieurs acteurs, et désormais dévolue aux collectivités : la prévention des inondations. Un enjeu de taille : « 17 millions de Français sont concernés par le risque d’inondation », indique un conseiller gouvernemental. »

Forcément, les inondations c’est un problème… surtout en zone inondable. À titre personnel, je finis par trouver que le problème est plus actuellement l’inondation d’impôts nouveaux…

Je disais donc que les inondations c’est un problème. Certes. C’est d’autant plus un problème que les communes accordent des permis de construire dans les zones inondables… mais n’ayons pas l’esprit mal placé. Comme les inondations sont un problème (je crois vous l’avoir déjà dit), il faut régler le problème des inondations (logique).

Or dans notre beau pays, pour régler un problème, il faut créer une nouvelle taxe. C’est d’une logique imparable. Pas de taxe, pas de résolution de problème. Ce qu’il y a de chouette avec cette approche, c’est que comme il y a plein de problèmes, on peut s’amuser, enfin  » on », plutôt « eux », les mamamouchis, ils peuvent s’amuser à vous mettre tout plein de nouvelles taxes pour résoudre vos problèmes. Parce que toutes ces taxes, en fait, c’est pour votre bien. Alors je vous demande de répéter très fort avec moi :
Merci qui ? Merci mamamouchi !

De vous à moi, il ne viendrait à l’idée de personne d’essayer de régler un problème sans une nouvelle taxe. Cela forcerait à réfléchir, à choisir une allocation de moyens en fonction de priorités, bref, nous serions peut-être même obligés de demander à certains préposés à la peinture blanche sur les routes… de construire une digue le long de la route… mais ce n’est pas la même fonction voyons. C’est donc IM-POS-SI-BLEUUUU ! Je force un peu le trait mais à peine.

Par conséquent, la seule et unique solution qui réglera (un jour indéterminé) tous vos problèmes, c’est encore et toujours plus d’impôts jusqu’à ce que vous soyez en train de verser plus de 80 % de revenus sous forme de taxes… jûûûssssteu, vu qu’en socialie, un gouverne-ment est forcément juste.

Une politique systématique de répression et de privation des libertés les plus élémentaires

Ces deux sujets, qui peuvent sembler lointains avec une taxe inondation d’un côté et un véritable enjeu démocratique de l’autre, sont en réalité intimement liés.

Partout en Europe, car ce mouvement n’est pas franco-français, par-delà l’Atlantique, nous assistons à une avancée spectaculaire de la dictature numérique et de l’espionnage par les États de leurs propres citoyens. En Espagne, les nouvelles lois sont édifiantes. En France, nous en prenons le chemin.

Le point clef, et c’est sur ce concept que repose l’esprit de nos institutions et de toute démocratie, est la séparation des pouvoirs. La police police. Le législatif légifère. Le politique… détourne heu… politique, et la justice… juge !

C’est cette séparation des pouvoirs qui garantit (en théorie) au citoyen que justement l’ensemble des pouvoirs ne tombe pas dans les mains malintentionnées d’un dictateur en puissance.

Avec les nouvelles lois (votées), l’État, sans même un accord de juge complaisant (finalement les juges ne doivent pas être assez complaisants…), pourra vous écouter en permanence, espionner voter PC, allumer votre webcam à votre insu, vous géolocaliser en temps réel… le plus légalement du monde. C’est donc la police, qui pourra à sa convenance et sur demande de tel ou tel, procéder à votre espionnage systématique.

Jamais une telle loi n’aurait pu être votée par l’administration Sarkozy qui était un effroyable dictateur en puissance (ce qui n’était pas tout à fait faux). Mais la gôche, la gôche du cœur, celle qui aime les artistes (surtout politiquement corrects), celle qui aime la liberté et qui défendait (il y a fort longtemps) les radios libres, peut se permettre de laminer deux siècles de construction démocratique dans notre pays, sans qu’une seule voix un peu connue ne s’élève.

Vous vivez l’enterrement de la démocratie telle que vous l’avez connu dans un silence absolument assourdissant. Et nous venons définitivement de remettre les clefs de notre liberté à des dirigeants présents et futurs que nous ne connaissons pas et dont les intentions pourraient ne pas être si pures.

Nous abdiquons nos droits les plus inaliénables. Nous abandonnons notre droit le plus sacré, celui à notre liberté et à notre vie privée.

La grande confusion

Je vous parle souvent de ces temps de grande confusion dans lesquels nous vivons.

Nos concitoyens font une erreur fondamentale en imaginant que la liberté se résume à pouvoir se déplacer jusqu’au temple de la consommation ouvert le dimanche pour acheter des trucs qui ne leur serviront à rien avec de l’argent qu’ils n’ont pas. La consommation n’est pas une liberté. Elle est un asservissement.

Nos concitoyens font une erreur fondamentale en imaginant que la liberté se résume à pouvoir regarder leurs programmes télé préférés et avoir accès à de multiples chaînes toutes aussi bêtifiantes les unes que les autres et ne venez pas me parler d’Arte. Personne ne regarde Arte. La télé n’est pas une liberté. Elle est un asservissement et un immense danger pour la construction neuropsychologique de nos enfants.

Pourtant, les gens se pensent libres alors que de plus en plus, chacun de nous doit surveiller terriblement son langage comme ses pensées car de moins en moins de choses sont « exprimables » en public. Désormais, dans notre pays, nous avons peur de parler. Ces propos ne sont ni excessifs ni une vue de l’esprit. Nous n’avons pas le droit de penser ce que ON ne veut pas l’on pense. Votre droit de dire les choses est totalement remis en question par la bien-pensance, le politiquement correct ! Que des belles notions qui n’ont qu’un seul objectif. Emprisonner la pensée. Réduire l’expression. Empêcher la contestation. Limiter la liberté la plus évidente de tout citoyen, celle à la libre expression. Fut-elle choquante. Fut-elle provocante. Fut-elle en opposition avec le consensus mou.

Alors oui. En France, en 2013, nous avons peur de parler et parler peut vous mener directement en prison ou à une condamnation pécuniaire sans même un procès, comme ce fut le cas de notre camarade blogueur Monsieur Chevalier qui dénonçait la fragilité des banques. Interdit Monsieur. On ne touche pas aux banques. Pourquoi ? Parce que l’on ne touche pas aux banques. 8 000 euros d’amande directement décrété par l’AMF (dont ne dépend pas Monsieur Chevalier puisqu’il n’est pas banquier). Pas de procès.

Désormais, n’imaginez pas que vous pourrez facilement protester contre une nouvelle taxe comme par exemple celle sur les inondations car vous pourrez être écouté, surveillé, mis sous pression par un pouvoir politique aux abois.

Chaque pouvoir politique ne peut qu’aller au bout de sa logique et de sa propre justification. La dictature est en marche et personne ne l’arrêtera.

Je vous laisse méditer sur ces quelques lignes de Martin Niemöller

« Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait personne pour protester. »

La liberté et la démocratie ne se négocient pas. Elles sont ou ne sont pas. Vous avez désormais tout le cadre légal dans ce pays permettant la plus grande des inquisitions fiscales et des répressions fiscales. Vous avez également un cadre juridique permettant avec la plus grande des facilités de sanctionner tout crime contre la pensée.

Bienvenue en 1984. Merci à notre président de la République en dehors de toute couleur politique, car la liberté n’a aucune couleur. Le plus grand démocrate de tous les temps ayant occupé l’Élysée. Cette loi scélérate et liberticide devra être assumée uniquement par le président de la République, garant de nos institutions et de nos libertés, représentant élu du peuple souverain.

Monsieur Hollande, vous êtes coupable devant l’Histoire de crime contre la liberté. Contre nous de la tyrannie.

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez-bien !!

Charles SANNAT

Les Échos. Taxe inondations.

Les Échos. Nous sommes à deux doigts de la dictature… numérique !

Le Sénat confirme la loi liberticide!

Arte: Une société espionnée n’est plus une démocratie!

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,5 (62 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
En parallèle avec le flicage, on assiste à la disparition des cyber-cafés anonymes.
Dans la ville à 25Km de chez moi le dernier a fermé, dans une autre à 45 je ne suis pas du tout certain d'en trouver.

En comparaison, en Finlande, on aquiert un téléphone portable avec sim sans pièce d'identité.
en Belgique aussi on aquiert un GSM avec sim sans CNI :-) et pourtant dans la famille "etat policier" la Belgique tient le haut du pave (c'est le cas de le dire :-))
Et ce téléphone belge marche bien dans toute l'Europe, non? (comme les autres)

On n'est donc pas encore obligés de recourir aux pigeons voyageurs pour communiquer librement (?)
http://www.youtube.com/watch?v=YpyybLSSTCk
https://www.youtube.com/watch?v=jbLFo02jlH8

Cela me rappelle l'histoire récente des portiques :
http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/12/11/les-portiques-ecotaxe-un-systeme-orwellien-qui-photographie-tout-le-monde-mais-ne-sert-a-rien/
Mais la conclusion est fausse. Bien sûr que cela va servir pour empêcher une révolution.
Comme quoi, on finit souvent par découvrir certains pans de la vérité.

Pour les effets de la télé sur le cerveau, voir la conférence TV lobotomie :
http://www.youtube.com/watch?v=NvMNf0Po1wY
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Privation de liberté... la plus lourde peine pénale actuelle est celle qui est infligée à la totalité des innocents résidents dans ce pays.
Quand il n'y a plus de justice il n'y a plus rien d'autre que les règlements de comptes et la guerre civile.
Ca va tourner au vinaigre.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
" il ne viendrait à l’idée de personne d’essayer de régler un problème sans une nouvelle taxe."

...sachant que tout ça c'est du vent et de la com' puisqu'en France il n'y a PAS d'affectation des recettes, il n'y a qu'un seul pot commun duquel sont tirées toutes les dépenses, et même plus.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
La théorie du chaos est en route depuis longtemps déjà.
Le jour ou tout aura pris forme, il ne restera plus qu'a retirer le principe de tolérance qui domine l'ensemble des codes qui nous régissent ( codes: civil, pénal urbanisme, sécurité sociale, commerce, impôts, procédures civiles etc...) et instantanément, nous serons tous hors la loi.
Essayez pour voir, de vous draper dans la doctrine des articles que renferment ces codes...IMPOSSIBLE !
Tout n'est que tolérance, cette tolérance qui fait croire a un sentiment de liberté . Pure illusion !
Les lois sont faites pour maitriser, voire aliéner les peuples, quand les dirigeants le décident, c'est a dire si nécessaire !
Les seules libertés sont dans le refus, l'opposition, pas dans l'acceptation et la soumission.
Dans l'acte volontaire de manger ou ne pas manger, de dormir ou ne pas dormir, de voir ou ne pas voir, d'entendre ou ne rien vouloir entendre, car la liberté est égoïste.
Tout se résume dans les fonctions de relations qui nous sont propres, a la fois immenses et réductrices, jusqu'a y mettre soi même, un terme définitif. L'ultime liberté.
Tout le reste n'est qu'illusion et lorsque les maitres du monde auront parachevé leur oeuvre, entièrement construite par nous mêmes, il ne nous restera plus qu'a pleurer ou a mourir pour cette noble cause qu'on appèle "Liberté".
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink


Vu sous cet angle, ne reste plus qu'à se suicider.



Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
Jusqu'ici, on faisait supporter la charge des dégâts en zone inondable par les cotisations d' assurances de tous les assurés , même non inondés, en invoquant le caractére "naturel" des catastrophes, plutôt que de mettre en cause les élus des collectivités qui avaient donné les autorisations de construire ( souvent en toutes connaissances de cause). A présent, on va donc créer une nouvelle taxe "préventive" ( soi-disant), mais cette taxe supprimera-t-elle la surprime des assurances privées ? Rien n'est moins sûr ! C'est le mille feuille des taxes au nom de la "solidarité" pour toujours plus déresponsabiliser les "décideurs".
Quant à espérer que les élus bien en cours soient inquiétés pour un permis scabreux ou violant les règles strictes de construction en zone inondable, encore faudrait-il que la 'tutelle" ait le courage de les affronter, ce qui depuis la loi Deferre de décentralisation est exceptionnelle, ou que des Associations locales aient la force, l'argent et la patience d'aller en Tribunal Administratif, pour aboutir en général à un non lieu au bout de 4 ou 5 ans, une foule de photocopies, d'honoraires d'avocat et de renvoi à des calendes grecques, et sous divers prétextes ( non représentativité, prescription, oubli d'un recommandé au Xiéme jour et autres fariboles jurisprudentielles et providentielles) pour éviter de discuter sur le fond et se retrouver avec des milliers d'euros de frais "irrépétibles" à payer pour procédure abusive.
Il a fallu 20 ans pour sanctionner l'affaire des écoutes illégales de l'Elysée et tout ce remue-"ménage" pour faire "pschitt" ( 6 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende), 13 ans pour sanctionner la faillite abyssale du Crédit Lyonnais et Haberer, de 18 mois de prison avec sursis et 1 euro de dommages et intérêts.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
" les communes accordent des permis de construire dans les zones inondables…"
ça c'est rigoureusement faux mon cher Charles !
Les communes ONT PU délivrer anciennement des permis de construire dans des zones, classées constructibles à une époque (peut-être l'année dernière, oui!), mais dès qu'un risque est identifié, il n'y a plus aucune possibilité d'accommodements. Ou alors le Maire risque la tôle ! (responsabilité personnelle du Maire ou du Préfet et non la responsabilité de la collectivité : ça fait vite la différence croyez-moi)
S'il y a risque identifié, le principe de précaution s'impose, même contre le règlement d'urbanisme local qui "garantit" que le terrain est constructible.
Evaluer :   5  8Note :   -3
EmailPermalink
On en arrive à se demander si on ne serait pas plus peinard avec une arbalète, des pigeons voyageurs et accessoirement une bagnole qui démarre à la manivelle ????? lol !
Que flanby se rassure, grâce à Sarko (qui n'a pas honte et pense que son retour est indispensable !!!!), le crime de haute trahison n'existe plus. Bref, il faudra que le peuple fasse le ménage par lui-même !
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
Production industrielle en zone euro :

Août 2013  : + 0,9 %.
Septembre 2013 : baisse de 0,2 %.
Octobre 2013 : baisse de 1,1 %.

Jeudi 12 décembre 2013 :

Zone euro : la production industrielle chute de 1,1% en octobre.

http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_la_production_industrielle_chute_de_11_en_octobre_dev72121220131131.asp
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
La gauche et la droite sont les deux mains d'un même corps, quant à la démocratie, elle n'a jamais existé en France, ce mot est juste utilisé depuis la pseudo révolution française pour endormir le peuple, car si il croit vivre en démocratie, alors il arrêtera de la chercher.

Mais comme cette arnaque dure depuis plus de 200 ans, pourquoi ne continuerait-elle pas encore quelques décennies, c'est possible et même certain selon moi.

Le puzzle mondial prend forme, bloc par bloc, et ça ne date pas d'hier, au cas où se serait tout nouveau pour certains d'entre nous.

Tout est expliqué par le génialissime Pierre Hillard, il fournit des cartes de la France de l'europe et du monde comme vous n'en verrez jamais dans les livres d'histoire, du moins, pas avant qu'elles ne soient d'actualité :D

http://valentin80.free.fr/hillard.html
Evaluer :   10  2Note :   8
EmailPermalink
Oui, il est très bon Pierre Hillard. Il appuie souvent ses dires sur des opinions ou des écrits exprimés par ceux censés trouver de bonnes solutions pour la socièté, mais ces " élus " ou non d'ailleurs suivent un autre calendrier que nous n'avons pas désiré. Une vidéo, qui je pense, mérite d'être vue... http://www.youtube.com/watch?v=flzAbg5EOIw
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Excellente cette vidéo !
Merci !
Oui, excellente vidéo.
J'ai retrouvé les références. Extrait de "la belle verte" de Coline Serreau.
Si je puis en rajouter une couche ... C'est assez drôle, c'est l'impression que j'ai eue en lisant Billy Meier.
" Un problème à régler, alors soulevons une nouvelle taxe pour y remédier. "

Voici aujourd'hui la seule solution du gouvernement.

Cet agissement n'est en rien la preuve d'une ineptie sans nom de la part de nos dirigeants.
On cache au peuple les vraies raisons de cette taxation à outrance.

L'immense dette et notre système d'assistanat sont à bout de souffle. La France ne créée plus aucune richesse.

Cette stratégie concernant la politique du mélange source de richesse pour les citoyens, laissez moi rire...

Pour faire avancer les choses il faut d'abord y croire et ensuite il faut mettre plus haut le bien de la nation que sa propre qualité de vie.

Les taxes sont une excuse au problème grandissant d'argent. L'Etat doit trouver encore plus de ressources pour que le système ne se grippe pas.

Ils vont bientôt nous pondre le vote des étrangers, simplement pour garantir un vote sans fin pour leur médiocrité.

Imaginons que je vienne du Bénin. J'arrive en France, le pouvoir socialiste me donne une carte de séjour avec un renouvellement automatique.

Après on me donne de l'argent tous les mois sans rien faire, un logement en Île de France avec un loyer misérable, on me permet d'accueillir ma famille restée au pays et ensuite on me donne le droit de vote.

C'est pas le pied la France !!! si dans un avenir proche ça commence à chauffer dans ce pays, je repars au Bénin car dans ma tête et mon cœur je ne serais jamais français. Si ils sont aussi cons pour m'offrir tous ça gratuitement je serais idiot de ne pas en profiter.

Aider les autres est un acte louable mais avons nous encore les moyens de supporter sur nos épaules toute la misère du monde. Je ne le crois pas.

Personnellement, moi Christus Regnat je vais continuer à défendre la vérité. Vous savez celle qui dérange.
Les nantis peuvent toujours me faire perdre mon boulot, je n'ai aucune crainte. Ayant dernièrement liquidé toutes mes dettes, j'ai une bonne marge de manœuvre. Comme le dit mon père: " Ne pas avoir de dette c'est le début de la liberté mon fiston. "

Il y a quelques années, avec mes copains trentenaires, on avait déjà par amusement mis sur papier un plan qui permettrait de sauver la France. Je me rappelle du nom de cette opération: " Vent d'espoir "

L'avenir s'annonce bien sombre, tondus, tondus, tous tondus jusqu'à la fin...
Evaluer :   14  2Note :   12
EmailPermalink
@ Christus Regnat
"Aider les autres est un acte louable". A la condition première que l'autre ait demandé à être aidé. Sinon, de quoi je me mêle, on est en plein dans l'acte de pouvoir par rapport à un individu ou un groupe d'individus !
Certains se donnent bonne conscience en faisant du social avec le fric des autres ? En réalité ils se fabriquent sur le court et le long terme de l'électorat. Ce ne sont que des salauds et des esclavagistes. Aider l'autre c'est l'aider à redresser la tête et à redevenir digne grâce à ses capacités. Pas en l'assistant comme on le fait chez nous. Et avec 5 millions de chômeurs et quasi 10 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, je me demande encore comment on fait pour avoir des frontières si perméables depuis des décennies....à croire que certains y ont intérêt ??!!!
L'état-providence n'est pas un système éternel et je compatis pour le béninois de votre exemple, même s'il n'a pas la compréhension de ce qui l'attend.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Oui aider les autres, c'est bien. Heureusement, il y'a de richissime bienfaiteur qui n'hésite pas à faire don d'une partie de leur fortune, durement gagnée, et financer généreusement une fondation portant leur nom afin d'apporter une saine vaccination à des populations africaines demandeuses en même temps que des bonnes graines OGM, qui on le sait, ne provoque pas du tout de tumeur chez les souris... ( avant trois mois ) Bill Gates et la vaccination : http://www.youtube.com/watch?v=s3-m8DQ_lxg
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"A la condition première que l'autre ait demandé à être aidé"

Certes pas. A condition que l'aide ait été acceptée.
Elle doit être offerte par celui qui aide. On ne mendie pas une aide, on ne force pas un cadeau. On les accepte.
Chacun par contre doit s'efforcer de ne pas faire pitié et s'efforcer de refuser l'aide tant qu'il peut ou tant qu'il ne peut pas la rendre.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Et ce téléphone belge marche bien dans toute l'Europe, non? (comme les autres) On n'est donc pas encore obligés de recourir aux pigeons voyageurs pour communiquer librement (?) Lire la suite
Rüss65 - 18/12/2013 à 10:44 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Les 25 choses à avoir en permanence avec soi en cas de crise
05 avr.Clepsidre
...en cas de crise. Laquelle ? Majeure ? Si oui, au su et au vu des imbrications économiques mondiales, alors c'est d'une crise planéta...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Librio
Lol : Y en a ici qui s'écoute parler (ou plutôt écrire) et qui prennent les autres pour des cons. Pendant que vous phrasez, d'autres se bougent...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Louis L.
Il me paraissait évident que mon propos impliquait, de facto, les lourdes fautes de dispatching qu'inconsciemment, vous dénoncez. Toute armé...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
04 avr.Librio
Ben pour l'instant c'est la "pléthorique fonction publique" hospitalière qui essaie de sauver le cul des français avec du système D. Espérons qu'un...
Nos politiciens sont des criminels
03 avr.Louis L.
"Incompétence" ? Voire ! Se développe de plus en plus ouvertement, avant censure, une thèse selon laquelle ce fléau est délibéré. C'est fou...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
01 avr.Louis L.
20 ans de rigueur,.............. pas pour la pléthorique fonction publique, sans oublier ses retraités avec 75% du dernier salaire c'est à dire , ...
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX