Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Robotisation et revenu universel : et s’il y avait d’autres solutions ?

IMG Auteur
Publié le 24 mai 2017
989 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

24hGold - Robotisation et reve...

Afin d’anticiper au mieux, il est essentiel d’essayer d’y voir plus clair sur ce grand sujet de l’automatisation, de ses conséquences et des solutions à apporter, voici un article de Bit magazine proposant des arguments très pertinents quant aux possibilités de recyclage des travailleurs dont les emplois seront absorbés par la robotisation.

Le problème qui apparaît bien vite en lisant cet article, c’est que se pose une question de nombre. Nous ne pourrons pas tous devenir techniquement des loueurs de voitures autonomes, sans oublier que les loueurs de voitures… cela existe déjà!!!

En bref, il suggère aux salariés redondants d’exploiter ce qui les a mis au chômage pour devenir leur propre patron. Impression 3D, intelligence artificielle open source, robots qui se démocratisent seront autant d’opportunités qui pourront être saisies… pour autant d’avoir une âme d’entrepreneur, et un certain goût pour la technologie. Ce que l’État devrait promouvoir rapidement via la formation. Le revenu universel pourrait être un simple outil de transition, notamment pour les personnes les plus âgées, même si l’auteur n’y est pas favorable… nous vous laissons découvrir la suite dans la traduction :

« Des voitures autonomes aux robots-ouvriers affichant une productivité exceptionnelle : la robotisation menace une liste d’emplois qui s’allonge de jour en jour. Et tandis que l’intelligence artificielle trouve des applications dans un nombre croissant de tâches spécialisées, il n’y a pas que les postes manuels répétitifs qui sont menacés, c’est aussi le cas pour bon nombre d’emplois de bureau.

Une population faisant face à la perspective du chômage en raison du remplacement de ses emplois par l’automatisation est un problème grandissant qui requiert une solution urgente. De nombreuses solutions ont d’ailleurs été proposées.

Des programmes de formation sont proposés afin de recycler la main-d’œuvre vers des tâches qui exigent toujours le savoir-faire humain. Il y a également la proposition du revenu universel, définie par Wikipédia comme étant :

… une forme de sécurité sociale offrant de façon inconditionnelle à chaque résident d’un pays une somme d’argent, que ce soit du gouvernement ou d’une institution publique, en plus de tout autre revenu éventuellement perçu ailleurs.

Cela semble être une proposition simple et attractive. Mais de nombreuses conséquences du revenu universel sont occultées par ses partisans.

Tout d’abord, il laisse des populations entières complètement dépendantes de l’entité qui est censée verser cet argent, alors que les gouvernements et les institutions publiques ont la fâcheuse habitude d’être tristement célèbres pour leur inefficacité en la matière.

Deuxièmement, cela confère à quiconque qui exploite la robotisation, principalement les entreprises, un monopole incontesté sur les fondations technologiques de la société moderne. De tels monopoles ont prouvé eux aussi, historiquement, être très négatifs pour la société.

Actuellement, plusieurs expériences de revenu universel sont menées à travers le monde, afin de mesurer l’impact sur les populations. (…)

Pour les personnes ayant une foi inébranlable en le gouvernement, le revenu universel représente la solution parfaite. Pour le reste de la société, d’autres pistes devraient être explorées. Un article du Guardian (note : que nous vous proposerons bientôt) mentionne que l’automatisation ne rime pas nécessairement avec chômage.

L’automatisation ferme une porte et en ouvre une autre

À travers l’histoire, la technologie a rendu des postes obsolètes, voire des pans entiers d’industries. Aussi bien les travailleurs individuels que les économies ont su s’adapter, d’où l’importance de la formation et du recyclage.

À ce titre, au lieu de reformer des travailleurs pour qu’ils se mettent au service d’une autre société, alors que l’automatisation est de plus en plus efficace et de moins en moins chère, ne serait-il pas judicieux d’encourager les individus eux-mêmes à lancer leur propre affaire grâce à la robotisation ?

Par exemple, il se peut que la voiture autonome mette au chômage les chauffeurs. Mais investir dans une voiture autonome ou une petite flotte de tels véhicules pourrait permettre à un chauffeur au chômage de devenir un entrepreneur capable de servir davantage de clients que lorsqu’il était derrière le volant.

Similairement, un chef victime de l’automatisation dans les cuisines pourrait ouvrir son propre restaurant. (…) Comparez cette proposition à celle de cuisiniers se tournant les pouces à la maison, vivant du revenu universel dans une économie dominée par les grandes chaînes de fast-food utilisant des robots. Un futur dans lequel d’immenses cohortes sont dépendantes de méga-entreprises centralisées utilisant la robotisation ressemble plus à une dystopie cyberpunk qu’à un signe de progrès.

En bref, le futur de l’automatisation et de sa relation avec les salariés menacés dépend de la capacité des travailleurs à identifier les opportunités offertes par des robots accessibles, l’intelligence artificielle open source et de modèles économiques de particulier à particulier qui leur permettra d’effectuer la transition de salarié à entrepreneur.

Pour les gouvernements souhaitant vraiment effectuer une transition plus douce de notre économie actuelle à un monde dominé par la robotisation et l’intelligence artificielle, explorer le revenu universel en tant que mesure temporaire n’est pas totalement idiot, tout comme de conduire des programmes de formation. (…)

Le revenu universel en tant que moyen d’investir dans une petite entreprise, couplé à des programmes de formation visant à acquérir les compétences nécessaires pour devenir un entrepreneur à succès pourrait exploiter les trois idées pour parvenir à une solution.

Conclusion

L’automatisation et d’autres formes de technologies modernes permettent déjà à un nombre grandissant de personnes de démarrer leur propre activité, particulièrement dans le domaine de l’informatique et plus spécifiquement d’Internet. La fabrication sur-mesure permise par l’impression 3D permet à des designers d’explorer la conception de prototypes physiques, et même de démarrer une production, alors que cette capacité était réservée à des industriels dotés d’usines il n’y a pas encore longtemps de cela.

Alors que l’automatisation se répand et se développe, des opportunités se présenteront à quasi tout un chacun, peu importe son secteur d’activité. Il ne tiendra qu’à chaque citoyen, ainsi qu’à l’État, de les exploiter au mieux pour rendre caduques les aides précaires qui dépendront uniquement du bon vouloir du gouvernement. »

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
.. "Nous n'avons pas taxé les tracteurs agricoles quand ils sont apparus.. Et pourtant, ils ont entraîné un chômage massif. Pourquoi donc taxer les robots ?" et les chevaux ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Les tracteurs ont été sont taxés, comme toutes les immobilisations, à travers la patente, autrement dit la taxe professionnelle, autrement dit toutes les autres taxes depuis 150 ans qui taxent les immobilisations.

Taxe qui, soit dit en passant, frappe aussi les robots, qui sont des immobilisations. Les robots sont donc déjà taxés.

Il faudrait plutot prendre le problème dans l'autre sens. L'arrivée massive des robots correspond au fait que le cout du capital est nul (taux d'intéret à 0). Dans ce cas, l'arbitrage travail / capital est évident. Il faut remplacer le travail par du capital

Demandez donc aux responsables des taux 0, les banques centrales et leurs patrons les politiciens, pourquoi donc ils souhaitent tant voir disparaitre le revenu du travail ?

Et ce n'est pas en baissant le cout du travail à la marge ou celui des charges sociales qu'on résoudra le problème.

Dans un monde où tout est automatisé, le prix du travail est égal à ..0
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
« Demandez donc aux responsables des taux 0, les banques centrales et leurs patrons les politiciens »
Le crédit facile provoque des bulles et elles peuvent se retrouver dans la production, une surproductivité. La technologie coute chère et la robotisation étant financée par de la dette, on peut se demander comment une entreprise pourrait rentabiliser ses investissements si personne n’a de revenus pour acheter ce qu’elle produit. Les robots ne produisent pas à coût nul, ils consomment de l’énergie, l’énergie humaine est remplacée par d’autres énergies, fossiles essentiellement.

Quoi qu’il en soit, la technologie est là pour rester et elle ne m’inquiète nullement; il faut bien des programmeurs et des techniciens d’entretien, ce sont des emplois bien rémunérés. Une économie où les avancées technologiques feront disparaître l’emploi n’est pas pérenne. Les technologies amèneront simplement des changements à l’économie grâce aux nouvelles opportunités qu’elles procurent.
Quant aux charges pour entretenir un système socialiste, cher Jack, on pourrait
s’en passer.
Du chômage à l'exclusion...
De l'exclusion à la marginalisation...
De la marginalisation à la suppression...

Cette robotisation est / sera tellement massive, et quantité, en nombre de domaines, que seule une diminution drastique de la population est envisageable. Et je ne doute pas que des institutions et autres groupes informels n'y pensent pas déjà...

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Horreur_%C3%A9conomique
Cela date de 1996, quand même. Mais maintenant, nous y sommes :

"Sur un ton inhabituel, Viviane Forrester dénonce les discours habituels, qui masquent les signaux d'un monde réduit à n'être plus qu'économique (ou même pire : financier, virtuel).

Selon elle « nous vivons au sein d'un leurre magistral, d'un monde disparu que nous nous acharnons à ne pas reconnaître tel ». « Quand prendrons-nous conscience qu'il n'y a pas de crise, ni de crises, mais une mutation ? » « Le chômeur subit une logique planétaire qui suppose la suppression de ce qu'on nomme le travail… qui se réduit comme une peau de chagrin ». La priorité va au profit ; « c'est ensuite qu'on se débrouille avec les miettes de ces « fameuses créations de richesses » ». Escamoté le monde de l'entrepreneur au profit des « multinationales, du libéralisme absolu, de la globalisation, de la mondialisation, de la déréglementation, de la virtualité »."
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
p.l.o.m.b.i.e.r ! ... avant qu'un robot puisse passer sous l'évier et déboucher le p.... de b... de tuyau de m.... et stopper la fuite énorme qui va avec, sans faire de gaffes, il fera chaud, très chaud...
il y a comme ça toute une ribambelle de jobs qu'aucun robot ne sera jamais à même de maîtriser.

POL
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Tout ce que ça va faire c'Est de créer énormément de compétition entre ces personnes qui évidemment fera baisser les salaires(offre et demande...) quoi que les salaires sont déjà tellement bas...
==> ils sont pas si bas que cela, si on regarde le salaire horaire du français à ceux de l'est comme la pologne, la roumanie ou la bulgarie. Y'a encore du potentiel de baisse :)
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Avec la robotisation et une I.A. de plus en plus puissante les ''opportunités'' ne compensera jamais les pertes d'emplois,ce ne sera même pas serré ,le revenue universelle sera absolument nécessaire.
De plus de dire qu'on va réorienté les personnes vers des tâches que les robots ne pourrons pas accomplir,c'est tellement stupide comme réflexion!!!!!!!
C'est emplois sont DÉJÀ occupé par des personnes!!!!! Incroyable la connerie humaine des fois..
Tout ce que ça va faire c'Est de créer énormément de compétition entre ces personnes qui évidemment fera baisser les salaires(offre et demande...) quoi que les salaires sont déjà tellement bas...
Bref c'est revenu universel ou on massacre les robots.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
« Demandez donc aux responsables des taux 0, les banques centrales et leurs patrons les politiciens » Le crédit facile provoque des bulles et elles peuvent se retrouver dans la production, une surproductivité. La technologie coute chère et la robotisatio  Lire la suite
silvera - 28/05/2017 à 04:50 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX