Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Ron Paul et le futur

IMG Auteur
Publié le 12 octobre 2013
1296 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 12 votes, 4,9/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

L’un des évènements les plus palpitants à retenir de la campagne de 2012 a été la foule qui s’est rassemblée pour supporter Ron Paul. Ses compétiteurs n’auraient pas pu remplir la moitié d’un Starbucks. Alors que je travaillais en tant que directeur du personnel de Ron dans les années 1970 et au début des années 1980, je ne pouvais que rêver à un jour comme celui-ci.

Pourquoi tous ces gens ont-ils été attirés par Ron Paul ? Il n’a pas mis ses amis dans le train fédéral. Il n’a pas passé de loi de copinage. A vrai dire, il n’a fait aucune des choses que l’on associe généralement avec l’idée de politiciens. Ce que ses partisans apprécient à propos de lui  n’a rien à voir avec la politique.

Ron est un anti-politicien. Il n’a pas peur d’une vérité peu à la mode, éduque plutôt que flatte le public, et se bat pour ses principes même si le monde entier est contre lui.

Certains disent ‘J’aime Ron Paul, à part pour sa politique étrangère’. Mais cette politique étrangère est ce qui fait de Ron Paul ce qu’il est. La paix est le point central de son programme, et pas seulement son annexe. Il ne voudrait jamais considérer l’abandonner.

C’est là le problème que Ron aurait pu laisser de côté s’il recherchait l’avancement personnel.

Mais il a refusé. Peu importe combien de fois on lui a demandé de se taire au sujet de la guerre et de l’Empire, ces thèmes sont restés les sujets phares de ses entretiens et discours.

Il ne fait aucun doute que Ron Paul mérite le Prix Nobel. Et si le monde était juste, il se verrait aussi décerner la Médaille de la Liberté, et tous les honneurs qui devraient être offerts à un homme de sa position.

Mais l’Histoire est jonchée de politiciens oubliés qui ont reçu des tas d’honneurs de la part d’autres politiciens. Ce qui importe plus que les honneurs et les cérémonies eux yeux de Ron est  son peuple, et son adhésion avec les idées pour lesquelles il s’est battu toute sa vie.

C’est la passion de Ron pour la vérité et sa volonté d’éduquer le public qui devraient tous nous inspirer et nous conduire vers un lendemain meilleur.

Ce n’est pas une coïncidence si les gouvernements du monde cherchent tous à éduquer les enfants. L’éducation offerte par le gouvernement est vue comme la preuve de la bonté d’un Etat et de son souci pour notre bien-être. Son explication réelle est bien moins flatteuse. Si la propagande du gouvernement peut s’enraciner à mesure que les enfants grandissent, ces derniers ne présenteront aucune menace à l’appareil d’Etat. Ils ne font qu’attacher des chaînes à leurs propres pieds.

H.L. Mencken a dit que l’Etat ne veut pas simplement que nous lui obéissions. Il tente de nous faire ressentir le désir d’obéir. Et c’est une chose que les écoles du gouvernement font très bien.

Un penseur politique depuis longtemps oublié, du nom d’Etienne de la Boétie, s’est demandé pourquoi les gens toléraient un régime oppresseur. Après tout, les gouvernés sont en bien plus grand nombre que la petite minorité qui les gouverne. Les gouvernés pourraient mettre fin à cette situation si tant est qu’ils en aient la volonté. Et ils ne l’ont que très rarement.

De la Boétie est parvenu à la conclusion que si un gouvernement subsiste, c’est parce que son peuple le lui autorise. Ce consentement s’étend depuis le support enthousiaste jusqu’à la résignation stoïque. Mais si ce consentement venait à disparaître, les jours du régime en place seraient comptés.

Et c’est pourquoi l’éducation – la vraie – représente une menace pour les politiciens. Si le gouvernement perd le contrôle de nos esprits, il perd la clé de sa survie.

Et il commence déjà à en perdre le contrôle. Les médias traditionnels, qui ont transporté l’eau pour le gouvernement depuis le début, sont menacés par les voix indépendantes de l’internet. Je ne pense même pas qu’une seule personne de moins de 25 ans lise encore les journaux.

Les médias et les politiciens ont joint leurs forces pour s’assurer à ce que nous ne sachions que le moins possible de Ron Paul. Lorsqu’ils se sont rendu compte que c’était impossible, ils sont venus nous dire que personne n’irait écouter Ron Paul s’il était possible d’écouter plutôt Mitt Romney ou Tim Pawlenty.

Et cela s’est retourné contre eux. Plus ils ont paniqué au sujet de Ron, plus ils ont poussé les gens vers lui. Les gens voulaient savoir ce que le gouvernement désirait tant leur cacher.

L’épreuve que nous présentons est la plus difficile des épreuves que l’Etat ait jamais eue à surmonter. Nous ne tentons pas de rendre l’Etat plus efficace, ou de trouver des moyens d’augmenter ses revenus ou de changer les voies de la redistribution des richesses. Nous n’essayons pas de dire quelle subvention vaut mieux que l’autre ou que telle taxe rendrait le système plus harmonieux qu’une autre. Nous rejetons le système existant et tout ce qui en dépend.

Nous ne nous opposons pas aux guerres parce qu'elles sont contre-productives ou étendent trop les forces de l’Etat. Nous nous y opposons parce que des assassinats en masse supportés par des mensonges ne devraient pas être moralement acceptables.

Nous ne nous battons pas pour les miettes restantes sur la table impériale, et nous ne cherchons même pas à nous y asseoir. Ce que nous voulons, c’est la renverser.

Nous avons beaucoup de travail devant nous. D’innombrables Américains ont été persuadés qu’il est dans leur intérêt d’être pillés par une élite qui ne se soucie aucunement de leur bien-être et ne cherche qu’à accumuler toujours plus de pouvoir et de richesses à leurs dépens.

L’institution la plus mortelle et la plus antisociale de l’Histoire est parvenue à se décrire elle-même comme la source de la civilisation. Dès le moment où ils mettent les pieds à l’école, les Américains apprennent que l’Etat est là pour les sauver de la pauvreté, des médicaments dangereux et de relancer la croissance lorsque l’économie se porte mal. Cette vision des choses est ensuite renforcée par les médias.

Si le public a été embobiné, comme le dirait Murray Rothbard, il est temps de le désembobiner. Il nous faut retirer le masque du visage de l’Etat.

C’est ce que nous devons faire aujourd’hui.

Commencez par apprendre tout ce que vous devriez savoir au sujet de la société libre. Lisez les grands hommes que sont Frédéric Bastiat, Ludwig von Mises et Murray Rothbard. Alors que vous vous laisserez emporter par la littérature de la liberté, n’oubliez pas de partager ce que vous apprenez. Organisez un groupe de lecture. Peu importe ce que vous décidez de faire, apprenez, diffusez votre nouveau savoir, et ne vous arrêtez jamais.

Si c’est au travers de la propagande que les gens ont accepté les desseins de l’Etat, c’est au travers de l’éducation que le monde devra être ramené à ses sens.

Puisque les médias du gouvernement son en déclin, il deviendra de plus en plus difficile pour l’Etat de conserver son pouvoir et de forcer les gens à accepter ses mensonges et sa propagande.

Le stylo est plus puissant que l'épée. Pensez à l’épée comme l’Etat, et au stylo comme à vous-même et votre capacité de répandre le message de la liberté.

Rappelez-vous de ce qu’a dit Etienne de la Boétie : tous les gouvernements reposent sur le consentement du public. Aussitôt que ce consentement disparaît, le régime est perdu.

C’est pourquoi ils ont peur de Ron, c’est pourquoi ils ont peur de vous, et c’est pourquoi, malgré les horreurs que nous lisons tous les jours, nous pouvons encore avoir espoir pour notre futur.

 Cet article est basé sur les remarques faites lors du Ron Paul festival à Tampa, FL, le 25 août 2012.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (12 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le paragraphe sur l'éducation me semble très intéressant.
On peut se demander pourquoi le niveau scolaire est mauvais alors que nous disposons de moyens technologiques de plus en plus perfectionnés.
pourquoi change t on les "programmes" scolaires tous les 2 ans ? le mot programme ne signifie t il d'ailleurs pas que nous sommes "programmés" dès le plus jeune âge ?
pourquoi n'applique t on pas des méthodologies qui ont empiriquement fait leurs preuves (par ex la pédagogie Montessori qui met l'individu et son rythme personnel au centre de l'éducation) et préfère t on imposer des programmes sortis de "grands cerveaux" de façon péremptoire (cerveaux enarkiens bien remplis dont on se dit que ce sont les purs produits d'un système de reproduction d'une classe d'élite privilégiée) ?.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Pourquoi ?
Parce qu'il est impossible d'asservir un homme qui pense .

Parce que la forme altérée de la démocratie actuelle qui interdit le référendum d'initiative populaire et valide les élections sans majorité du corps électoral ne peut survivre qu'avec une masse critique d'imbéciles irresponsables et inciviques.

L'école de la ripoublique est là pour parvenir à ce résultat , entre deux touche-pipi initiatiques à la banalisation de l'homosexualité au programme.

NB
On peut remarquer que les "éducateurs " qui participent à cette débauche en distribuant , par exemple le livre "Pourquoi Papa porte une robe " ou en propageant la théorie criminelle du "gender" sont complices de la destruction en cours.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Pourquoi ? Parce qu'il est impossible d'asservir un homme qui pense . Parce que la forme altérée de la démocratie actuelle qui interdit le référendum d'initiative populaire et valide les élections sans majorité du corps électoral ne peut survivre qu'av  Lire la suite
D. - 13/10/2013 à 06:59 GMT
Note :  7  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX