Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Tireur fou, remise à plat et censure !…

IMG Auteur
Publié le 20 novembre 2013
1525 mots - Temps de lecture : 3 - 6 minutes
( 32 votes, 3,3/5 ) , 10 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
10
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - Tireur fou, remise à...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Aujourd’hui, j’avais prévu de vous parler de nos amis les Chinois et de vous rendre compte des évolutions énormes décidées là-bas lors de leur dernier Comité central du Parti… C’est passionnant mais actualité française oblige, je vais être « obligé » de revenir sur certains événements récents.

Le premier concerne le tireur fou, le second l’enterrement en première classe de l’écotaxe jusqu’en 2015 sur fond de remise à plat de la fiscalité française (à croire que Jean-Marc Ayrault commence à lire le Contrarien), et enfin la dernière jurisprudence de l’AMF concernant les blogs et dont notre camarade Olivier Berruyer ne revient toujours pas… ce qui se comprend !

Un tireur fou, peut-être… mais avec une logique !

Évidemment, ce n’est pas mon rôle et encore moins celui du Contrarien Matin que de commenter les faits divers, mais cette histoire du tireur fou, qui a sévi hier à Paris et qui vraisemblablement recommencera jusqu’à ce qu’il soit arrêté, n’est pas anodine et concerne l’économie… ou plutôt la critique, au sens armé du terme, du système dans son ensemble.

J’écoutais hier soir le JT de France 2 (ça m’arrive encore quand il se passe des choses) et j’ai été estomaqué par les propos de la journaliste en direct des Champs et dont il faut saluer le courage puisqu’elle ne portait ni gilet pare-balles ni casque de l’armée avec écrit en gros dessus « PRESSE »…

Elle a dit en gros : « aucune revendication ni explication à ce geste », c’est juste un tireur fou.

Mais cette vision est aussi mensongère que fausse et il ne faut pas sortir de Polytechnique pour bien comprendre ce qu’il se passe.

Cet individu attaque le système !

La chronologie des faits est assez simple. Le tireur commence son action chez BFM TV où il ne tire pas mais actionne deux fois la pompe de son fusil (qui est donc à pompe) ce qui fait tomber deux cartouches. Il indique que « la prochaine fois, il ne les loupera pas ». C’est évidemment à la fois un avertissement et presque un compliment adressé à la chaîne BFM TV qui n’est pas, ces derniers temps, dans les petits papiers du gouvernement.

Puis il attaque le journal Libération qui est, comme chacun sait, l’organe de « propagande » quasi officiel du gouvernement (ce qui explique sans doute l’effondrement des ventes du journal qui diminuent au même rythme que la cote de popularité dudit gouvernement).
Et là, il ouvre le feu et tire pour tuer. L’attaque du journal Libération est très symbolique. Il aurait pu ne pas aller plus loin ou attaquer un autre média, d’ailleurs c’est chez Radio-France que la panique sera la plus grande, puisque les vigiles mettront même les gilets pare-balles pour le coup… C’est donc la presse « gouvernementale » qui est attaquée au sens premier du terme, ce qui est bien une forme de revendication.

Enfin, il attaque le siège de la Société Générale, grande banque française qui a défrayé la chronique avec l’affaire Kerviel et a nécessité l’intervention en catastrophe de l’État.

C’est donc le système politique et économique (ou ses représentations) qui est visé par cet individu et ses actes valent évidemment explication et revendication.

Comprenez-moi bien. En aucun cas ce genre d’actes ne peut être accepté, toléré ou admis. Ils doivent néanmoins être expliqués car cet homme n’est pas fou. En tout cas, pas forcément au sens psychiatrique du terme. Merah n’était pas fou, Brevik non plus, et cet inconnu non plus. Il s’agit d’individus qui poussent leur logique de contestation et de révolte au bout… et le bout, c’est la violence extrême. Il y a dans leurs actes une logique absolue et terriblement jusqu’au-boutiste. Il y a également des extrémismes qui se font échos d’un côté et de l’autre comme une symétrie et il ne nous manque plus qu’un « Mérah » d’extrême droite qui ira tuer dans une mosquée pour définitivement parachever ce tableau terrible de ce que devient notre société « angélique ».

Je n’ai de cesse, depuis plusieurs mois et en réalité depuis plusieurs années, de dénoncer et de mettre en garde aussi bien nos mamamouchis que nos concitoyens sur les risques bien réels de quasi-guerre civile dans notre pays. Ne vous y trompez pas, ce genre d’événement est précurseur des drames qui toucheront notre pays si nous ne faisons rien.

Et faire quelque chose, ce n’est pas de dire que l’on ne comprend pas ses revendications ou que c’est l’acte d’un fou !

Faire quelque chose, c’est traiter les problèmes de fond auxquels sont confrontés le peuple de ce pays dans toute leur complexité et dans leur réalité avant qu’ils ne débordent définitivement toute la société modérée. Mais encore une fois, nous ne le ferons pas et comme à chaque fois dans l’histoire, les modérés contemplent impuissants la montée inexorable d’une haine qui s’achève toujours par un déferlement de violence

Après avoir mis à plat l’économie, Ayrault veut remettre à plat la fiscalité !

Ce bon mot n’est pas de moi mais d’un député dont je n’ai pas eu le temps de voir le nom s’afficher sur mon écran… (je dis ça pour la police de la pensée car au train où vont les choses, je vais devoir sans doute prochainement émettre de l’étranger).

Bref Jean-Marc (béni soit son nom et sa fonction, c’est toujours pour la police de la pensée et de la bienséance mamamouchesque) a donc, dans sa sagesse infinie et grâce à ses capacités d’écoute extrasensorielle du petit peuple, ressenti notre besoin d’une remise à plat globale de la fiscalité. D’ailleurs mon cher Jean-Marc, je te conseille la lecture du budget du Contrarien (« 100 jours pour redresser la France »), c’est juste pour te donner des sources d’inspiration et une petite vision de ce que peut être une remise à plat.

Alors ce soir, mon cher Mamamouchi en second, je te laisse le bénéfice du doute (ben oui, aujourd’hui je fayote un peu, il faut que je paie les cadeaux au Père Noël qui, comme chacun sait, est une ordure puisqu’il n’y a que les gosses qui pensent que c’est gratos ! Ce n’est donc pas le moment pour moi de choper une amende).

Oui mes chers contrariens, Jean-Marc va refaire la fiscalité à lui tout seul et avec l’aide des syndicats, le tout en faisant des réunions avec les représentants de toutes les professions et de tous les lobbies…

Oui mes chers contrariens, grâce à cette remise à plat, je suis persuadé que ce gouvernement qui a entendu votre détresse va réduire les dépenses publiques, réduire votre pression fiscale et que grâce à lui, vous allez respirer, car oui mes chers contrariens, la gôche est belle, la gôche est juste, la gôche veut votre bien et celui de votre porte-monnaie (rigolez pas là, hein, je fayote, amende machin-toussa) et la drôate est vilaine, beurk caca.

Alors oui vas-y Jean-Marc Ô Mamamouchi Matignonesque, je te regarde agir avec ta prescience fiscale (en attendant de me marrer un bon coup dans quelques mois).

S’exprimer sur Internet devient dangereux

Je vous laisse lire cet excellent billet de notre camarade Olivier Berruyer sur son site les-crises.fr.

En effet, un camarade blogueur a été sévèrement condamné par l’AMF pour avoir osé critiquer les bilans bancaires.

J’ai un très grand respect des institutions en général et de l’AMF en particulier (béni soit son nom patati-patata me-taxe-pas), mais effectivement cette décision de l’Autorité des Marchés Financiers est malheureuse et, à mon sens, très contre-productive.

En l’occurrence, à l’égard des blogueurs, mieux vaut agir dans la concertation et la pédagogie en expliquant à chacun pourquoi ils ne peuvent pas écrire telle ou telle chose, en les obligeant à publier un communiqué ou ce genre de chose beaucoup plus démocratique et qui finalement permet à tous de progresser (dans l’adhésion au système ?) plutôt que de sanctionner,à coup d’amendes de plusieurs milliers d’euros, des papiers et des articles auxquels vous faites qui plus est beaucoup de publicité.

Alors que l’AMF sache que, au Contrarien Matin, la Rédaction (c’est-à-dire moi-même) pense que les banques sont belles, que les banques sont solides, que les banques même qu’elles sont super gentilles et ne nous veulent que du bien et qu’il faudrait être un fou pour penser l’inverse, d’ailleurs si vous pensez l’inverse vous êtes un tireur fou, regardez, il a tiré sur la Société Générale… Alors oui, couchez vous, rendormez-vous, les banques veillent sur vous avec amour.

(N’oubliez pas, il faut que j’achète les cadeaux de mes gosses alors je suis obligé d’être plus discret dans mes critiques, hein, faut bien manger hein…)

Circulez, il n’y a plus rien à voir.

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez-bien !!

Charles SANNAT

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

Lire l’article d’Oliver Berruyer ici

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,3 (32 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Il appartient au peuple seul de prendre son destin en main.
Ce sera avec résignation que les français en arriveront aux extrémités sous la colère quand ils prendront conscience du double langage du gouvernement, des choses terribles peuvent être faites. Mais ces extrémités rejoindront ce que les élus ont comme dessein pour la France, la mettre sous l'autorité des consortiums, multinationales et banques, en coupe réglée, si ce n'est pas déjà fait!
Les gouvernements successifs sont allés trop loin dans cette traduction de leur dessein que l'on nomme "la taxe". Le mécontentement fera place à la colère, et la colère à la révolte! Mais toute la colère ne se reportera pas sur le gouvernement seul, de part et d'autre gauche et droite se retrouveront pour s'opposer sur l'orientation que prendra le mouvement de révolte, et pour que le meilleur s'évanouisse pour faire place au chaos !
Que personne ne se réjouisse de ce qui arrive, même ceux qui croiront profiter déchanteront vite !
Le chaos n'est au profit de personne, seulement des plus mauvais et des plus violents !
Le vénérable professeur Mehlang Chang et le syndrome du larbin

YOU TUBE

Professeur Mehlang Chang : – La France n’est plus que l’ombre d’elle-même. C’est une nation au bord de l’échec.

Journaliste CCTV : – Tout à fait !

Professeur Mehlang Chang : - Le pays est dirigé par une classe politique corrompue qui pille les richesses publiques pour le bénéfice d’une petite oligarchie financière. Plus grave encore, ce sabotage est organisé avec le consentement du peuple français. Car une majorité de Français votent contre leurs propres intérêts, au profit des rentiers qui les exploitent sans contrepartie. C’est absolument incroyable. Une partie des recettes fiscales est redistribuée aux milliardaires de ce pays. Malgré une dette record et une pauvreté grandissante. Leur président, c’est Robin des bois à l’envers. Ce petit personnage est le valet des plus fortunés qui pervertissent et ruinent leur modèle social.

Journaliste CCTV : – Je vois, c’est une inversion des valeurs.

Professeur Mehlang Chang : – Leur économie est à l’image de leurs illusions libérales, le marketing, le trading, les compagnies d’assurances ne créent globalement aucune richesse.

Journaliste CCTV : – C’est évident.

Professeur Mehlang Chang : - C’est évident mais ils ferment les hôpitaux, les crèches, les bureaux de poste, tout ce qui ne profite pas directement aux portefeuilles d’actions des privilégiés.

Journaliste CCTV : – C’est de l’autodestruction en puissance. Que font les médias et les politiques, n’y a-t-il personne pour tirer la sonnette d’alarme ?

Professeur Mehlang Chang : – Vous savez, les Français ne se soucient guère que du football et de la santé de Johnny Halliday.

Journaliste CCTV : – Il fallait au moins ça, ah, ah !

Professeur Mehlang Chang : - C’est vraiment pathétique. La propagande de masse et les médias ont réussi à les culpabiliser sur leurs acquis sociaux.

Journaliste CCTV : – Leurs acquis sociaux qu’ils ne doivent pourtant qu’à eux-mêmes.

Professeur Mehlang Chang : – Oui, alors ils se laissent dépouiller, les travailleurs français n’ont pas conscience de leur haut niveau de compétitivité et de productivité. La France est immensément riche, mais pas les Français. Tout à l’heure je parlais de leur dette faramineuse. Les français ignorent qu’elle provient uniquement de la confiscation de leur droit régalien de création monétaire. La France ne peut plus créer d’argent pour elle-même, mais seulement pour les banques privées, lesquelles prêtent à leur tour cet argent avec intérêts à l’Etat Français. Voilà d’où vient la dette de la France.

Journaliste CCTV : – Vos révélations sont inquiétantes. Les Français auraient un cerveau de cette taille-là ?

Professeur Mehlang Chang : - Oui, j’en parle dans mon livre, une majorité de Français seraient atteints par une pathologie nouvelle qui s’appelle le syndrome du larbin. Un larbin prend systématiquement la défense des classes les plus favorisées, au détriment de celle dont il est issu. En France, il est courant que des individus militent pour supprimer l’impôt sur la fortune alors même qu’ils ne sont pas imposables. Mais ce n’est pas tout. Les fins stratèges qui dirigent ces moutons refusent toute idée de protectionnisme. Il préfèrent importer nos produits bas de gamme que de sauvegarder leurs emplois et leurs industries. Ils sont dogmatiques. Voilà pourquoi la France souffre d’un chômage de masse malgré une main d’œuvre très qualifiée. De plus, leur gouvernement est en train de leur augmenter leur durée de cotisation pour la retraite, ainsi en France, moins il y a de travail, plus on doit travailler.

Journaliste CCTV : – C’est très logique. Vénérable professeur Mehlang Chang, merci de nous avoir si bien résumé le mal profond qui affecte l’hexagone. La situation semble désespérée.

Professeur Mehlang Chang : - Oui, mais n’oublions jamais que c’est dans cette petite région du monde pendant la nuit du 4 août 1789 que fut proclamée l’abolition des privilèges, mais que reste-t-il de cette flamme ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Merci pour nous remettre en mémoire, à divulguer! sur Youtube et ici !
"Après avoir mis à plat l’économie, Ayrault veut remettre à plat la fiscalité !"

Pour mettre un pneu à plat, on le perce et il tombe à zéro.

Est-ce pareil avec les impôts?
Il faut crever l'abcès, évacuer le pus, pour éviter la gagrène et la mort dans d'atroces souffrances??
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"Oui mes chers contrariens, Jean-Marc va refaire la fiscalité à lui tout seul et avec l’aide des syndicats, le tout en faisant des réunions avec les représentants de toutes les professions et de tous les lobbies…"

La fiscalité et la loi de finances sont du ressort des représentants populaires, les dépités.
Pas du 1er ministre, ni des syndicats, ni des professions, ni des lobbies.

Si ces gens là continuent de piétiner la constitution, on va finir nous aussi par la jeter par dessus bord !
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
A propos de l'Union Européenne, Olivier Berruyer écrit :

« C’est quand même extraordinaire d’écrire que le Commissaire Barroso, non élu par le peuple, sera un lâche pour avoir “abdiqué” face aux gouvernements élus – forcément égoïstes… Égoïstes, ils le sont, mais peut-être aussi qu’ils ne veulent pas investir dans un machin rejeté par leurs citoyens… »

http://www.les-crises.fr/miscellanees-2013-11-20/

Certes.

Mais d'autres personnes dressent un portrait encore plus négatif de l'Union Européenne.

D'autres personnes font un bilan encore plus désastreux de l'Union Européenne.

Lisez cette phrase extraordinaire :

"Montée des extrêmes droites et des partis eurosceptiques, déficit démocratique, poids des lobbies et éloignement des citoyens, centralisation bruxelloise, bureaucratie et technocratie... l’Union Européenne se meurt."

Quel bilan catastrophique !

40 ans de construction européenne pour arriver à ça !

Depuis mai 1974, tous les présidents de la République et tous les premiers ministres sont des partisans de la construction européenne, et le résultat est un désastre : désastre économique, désastre financier, désastre social, désastre moral, désastre démocratique, désastre politique.

Au fait, qui vient d'écrire cette phrase extraordinaire :

"Montée des extrêmes droites et des partis eurosceptiques, déficit démocratique, poids des lobbies et éloignement des citoyens, centralisation bruxelloise, bureaucratie et technocratie... l’Union Européenne se meurt."

C'est le LEAP !

Le LEAP vient enfin de comprendre !

Le LEAP vient enfin de voir ce qui est sous nos yeux !

Après des années d'aveuglement, après des années de soutien aveugle à la construction européenne, après des années de vote "oui" à tous les traités européens, après des années de déni de la réalité, le LEAP commence à comprendre !

Mieux vaut tard que jamais !

http://www.leap2020.eu/GEAB-N-79-est-disponible--2014-internationalisation-du-yuan-ouverture-de-l-Arabie-Saoudite-explosion-de-l-UE-trois_a15010.html
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
"le Commissaire Barroso, non élu par le peuple, sera un lâche pour avoir “abdiqué” face aux gouvernements élus"

ABDIQUER:
[Le suj. désigne le plus souvent un souverain ou un suzerain régnant] Renoncer, de plein gré ou non, à de hautes fonctions, à l'autorité souveraine.
− P. ext. [Le suj. désigne le détenteur de la puissance] Renoncer à toute espèce de puissance, de droit ou de charge.



Il est indispensable d'exclure l'usage du mot abdiquer quand il s'agit d'un commissaire !

Un commissaire est un fonctionnaire salarié. Pas un suzerain régnant.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Excellent ! ;-)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Salut BA,
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je me suis toujours poser la question sur le parti pris du LEAP pour l'Europe. Était-ce lié à un hypothétique financement de cette structure par l'Europe ? Son responsable, brigue t-il un poste au sein de l'Union ? Sont-ils atteint d'un manque de discernement chronique ?

Toujours est-il que si le LEAP a abandonné l'idée d'une UE surmontant la crise sans dégât, le LEAP continu toujours de penser que cette fois-ci la zone Euro deviendra le phare de l'Europe et que lui résistera à la crise !!! Sur ce sujet, Charles Sannat n'est pas du tout d'accord.

Je n'oublie pas que le LEAP a anticipé la crise que nous vivons dans ses grandes généralités. Pour ce qui concerne les détails, attention. Malgré tout cela, je continue de lire le GEAB attentivement.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
"Le LEAP vient enfin de comprendre" qu'il est grand temps de retourner sa veste. Étant donné qu'ils "trafiquent" dans les statistiques, "ils" (du moins celui qui a écrit l'article) se sont rendu compte que la grande alternance risque de se produire à la suite des prochaines élections et de celles qui suivront, et en ont logiquement tiré les conséquences. Et comme ce sont plutôt des petits bourgeois carriéristes, ils se ménagent une porte de sortie, très inquiets... Ils ont bien vu la crise arriver et ont correctement analysé certaines de ses causes, mais ils n'ont pas su comprendre le véritable enjeu : une crise de civilisation et non uniquement une crise économique.
Dernier commentaire publié pour cet article
"Le LEAP vient enfin de comprendre" qu'il est grand temps de retourner sa veste. Étant donné qu'ils "trafiquent" dans les statistiques, "ils" (du moins celui qui a écrit l'article) se sont rendu compte que la grande alternance risque de se produire à la  Lire la suite
calefactor - 22/11/2013 à 17:15 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX