Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Vers un programme d’instabilité 2013 – 2017 ?

IMG Auteur
Jean de Selzac
Publié le 23 avril 2013
682 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

« La solution à la crise, c’est le sérieux budgétaire, pas l’austérité », a déclaré François Hollande, Président de la République, lors du Forum Nouveau Monde le 18 avril 2013 à Paris. Ce sérieux se traduit-il aussi par un excès d’optimisme ? Car les prévisions de croissance affichées par le gouvernement de François Hollande sont très optimistes : « le gouvernement prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 0,1 % en 2013, puis de 1,2 % en 2014 et de 2 % par an à compter de 2015. »


Or ces prévisions sont très importantes. Le 17 avril, Pierre Moscovici, ministre de l’économie, et Bernard Cazeneuve, ministre du budget, ont présenté le programme de stabilité 2013 - 2017 au Conseil des ministres. Toutes les mesures qui y sont inscrites reposent sur les prévisions de croissance annoncées plus haut. Autant dire que celles-ci sont déterminantes car elles constituent la base des politiques de réduction des déficits publics menées par François Hollande et son gouvernement. De la justesse de ces prévisions dépend l’efficacité des politiques publiques. Du réalisme de ces projections dépend la crédibilité de l’exécutif français. La stabilité de la politique économique en dépend tout simplement.


Justesse et réalisme : deux notions difficiles à atteindre d’ordinaire surtout en matière de prévisions économiques et financières. Ceux qui se sont essayé aux « business forecasts » savent combien il est délicat de faire certains choix et surtout d’estimer la croissance potentielle d’un business. Alors à l’échelle d’une nation, soumise à des aléas intérieurs et extérieurs sur les plans économiques mais aussi sociaux et politiques, l’exercice relève parfois de la mission impossible.


Ce qu’il y a d’inquiétant dans les prévisions du gouvernement est qu’elles sont unanimement retoquées. Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) présidé par Didier Migaud, Président de la Cour des comptes, et ancien député socialiste aux côtés de François Hollande, les accuse de pécher par optimisme, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) et le Fonds monétaire international (FMI) ne sont pas d’accord non plus.


La récession est unanimement annoncée pour 2013, sauf par le gouvernement français. Dans cette perspective, le HCPF doute des choix économiques de François Hollande. L’OFCE prévoit un recul de 0,2% du PIB. Le FMI considère qu’après la croissance zéro de 2012, la France continuera son plongeon avec un nouveau recul de 0,1%.


Pour 2014, la possibilité d’une reprise de la croissance est admise, elle est même espérée, c’est dans l’intérêt de tous. Cependant face au 1,2% de croissance annoncé par le gouvernement, le HCPF pense que la croissance sera nettement inférieure à cette prévision. L’OFCE est sur la même ligne puisqu’il annonce une croissance de 0,6%, moitié moins que celle sur laquelle mise le gouvernement. Le FMI, de son côté, prévoit un prudent 0,9% dont on sent qu’il serait prêt à le revoir à la baisse, mais certainement pas à la hausse.


Quant à 2015, 2016, 2017, le gouvernement estime que la croissance atteindra 2% pour chacune de ces années. Silence radio du côté du FMI, de l’OFCE et du HCPF. Ce dernier parle d’un « biais optimiste », ce qui implique un rejet de cette prévision. En effet, prévoir à si long terme est spécieux. Le contexte économique de la France est trop incertain, à la fois à l’intérieur du fait d’une activité économique qui ralentit dangereusement à cause d’un tissu entrepreneurial qui se délite, et à l’extérieur du fait d’un contexte européen fragilisé par les crises bancaires et la rumeur que l’Allemagne pourrait perdre son triple A.


En somme, les prévisions du gouvernement français sont trop hautes, pas assez réalistes. C’est bien pour cela que le HCPF demande à Pierre Moscovici de revoir sa copie et de la revoir avant que le programme de stabilité 2013 – 2017 ne soit entériné. Et de revoir du même coup tous les choix économiques  puisque leur base est faussée. En fait, tout ce que l’on demande au gouvernement et à François Hollande, ce n’est pas d’être optimiste, ni austère, ni rigoureux : c’est tout simplement d’être réaliste. Sinon le programme de stabilité risque de devenir un programme d’instabilité.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Esprit libertarien, entrepreneur, grand voyageur parcourant des continents aussi divers que l’Afrique et l’Amérique, Jean de Selzac met sa plume au service de la liberté économique et de l’esprit d’entreprise. Il a souvent écrit dans les différentes publications de Contribuables Associés.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
croissance fin 2013 = - 0,5% (là je suis optimiste en + !)
croissance fin 2014 = - 1,75% (je suis de nouveau très optimiste en +!!)
croissance fin 2015 = - 2,5%(extrêmement optimiste !!!!)
croissance fin 2016 = - 6% voire bien d'avantage
Dette publique (et prive) en France "explose" et devins totalement hors de contrôle (plusieurs milliers de milliards d'euros + intérêts de la dette totalement incommensurables )
fin 2016 fin du fout !!!....explosion de la dette (pour cause notamment de la très forte augmentation des taux )aux USA et en Europe !
fin 2016 "faillite de la France"(pour de bon cette fois ci ) ,....défaut payement donc ,arrêt des institutions & tout services public(et privé aussi ) ,troubles civils important (voire guerre civile même pour cause du chaumage inimaginable et de la misère d'un très grand nombre de personnes !!!)au rdv ,anarchie totale ,la fin de l'Europe (sortie de l'Allemagne inévitablement )début du KO répercuté mondialement assez rapidement .....passage en mode "survie" pour tout le monde , surtout an Europe et aux USA, la fin du USD comme devise d'échange (la fin du dollar tout court !!), Transfert "complet et total" des richesses de l'ouest vers l'est et la fin du règne des USA comme super puissance !!
Chine Inde et Russie et pays d'Asie du sud est + brésil (BRIC )s'installent comme maitres du monde commercent avec leur devises respectives ,adossé sur un nouvel l'étalon "or", la pauvreté extrême ,misère ,famine, conflits régionaux KO quoi pour l'Europe et USA
il faut être F. Hollande pour ne pas voire la vérité et continuer à demander à ces ministres à mentir à la population pour se maintenir encore quelques temps en place
les carottes sont cuite de toutes les façons !!!!
2016 => La fin du monde occidental tel que nous 'lavons connu jusqu'à présent !!!(si j'ajoute une touche d'optimisme démesuré ,nous pourrions espérer survivre jusqu'à 2018 maxi !!!
2039 arrivé de d'un premier astéroïde ,qui mettra tout le monde d'accord probablement (1chance sur 10d'pres derniers calculs )et celui ci nous rate il y un autre ( nommé Toutatis !....de 11km de diamètre qui fonce droit sur nous lui par contre à la vitesse de 75 000 km /H et mettra "certainement" tout le monde d'accord d'ici 354 ans,.... si la famine ,les maladies ,le manque des ressources vitales ne le précède .....
Nous faisons "tout pour qu'une kata nous frappe de plein fouet et en force de persévérer nous y arriverons certainement (qu'elle soit économique ou d'une autre nature ,nous sommes sur la bonne voie!!)
Il vous reste 5ns pour profiter de la vie telle qu'elle est aujourd'hui car cela vas changer radicalement d'ici peut de temps !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Tout ce qu'on leur demande est d'être "réalistes". Eh oui. Ce qui suppose seulement 2 cas de figure dans la situation actuelle : soit le président (et sa clique) nous ment, soit c'est de l'incompétence, voire au pire les 2 à la fois.
De fait ils ne savent plus par quel bout attraper le serpent et ils nous prennent pour des idiots, ça fait toujours plaisir !
Mais le plus grave c'est que ça dure depuis 30 ans. Après les 30 glorieuses, les 30 merdeuses !
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
" En effet, prévoir à si long terme est spécieux."

Nous donnons à nos dirigeants des conditions de vie matérielles exceptionnelles, pour qu'ils soient détachés des basses contraintes quotidiennes et qu'ils puissent se consacrer entièrement à l'anticipation et à la prévision.
Qu'ils scrutent l'horizon à 30 ans et plus !
Tout ce qui est quotidien et plus proche de nous dans le temps, NOUS nous en chargeont nous même, bien mieux que n'importe qui.
Par contre, comme nous sommes le nez dans le guidon, nous avons du mal au delà de 2043.

Si les politiciens veulent s'occuper du petit quotidien, ils doivent le vivre !
Une HLM, 1400€, les courses à faire avant la fermeture, le gamin malade à veiller la nuit, les PV qui pleuvent sur la bagnole, les administrations ouvertes un jour sur deux etc etc

S'ils veulent continuer à jouir des ors des palais d'état, de se faire servir et grassement soigner, il faut qu'ils élèvent leur esprit au dessus des réalités et s'occupent du (très) long terme.
C'est la SEULE raison d'être du luxe donné aux hommes d'état.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
"« La solution à la crise, c’est le sérieux budgétaire, pas l’austérité », "

On va faire du déficit, on va faire (encore) de nouvelles dettes mais attention!, on va le faire SERIEUSEMENT !

On va sérieusement faire des dettes supplémentaires.

C'est ça toute la différence avec l'ex-majorité et avec toutes les politiques (38 ans de budgets déséquilibrés!) qui nous ont menés là où nous en sommes.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
oui Rüss, les dettes ont été créée par une politique irresponsable, l'austérité est la conséquence, pas la cause... on a un peu tendance à inverser...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
c'est bien ça...
la dette jusqu'à Hollande n'était pas sérieuse. C'était une rigolade, un mascarade de carnaval.

Dans ce cas, on arrête la fête, on range les déguisements (on répudie) et on se met simplement au boulot sans fardeau, sans plus avoir 60Mds d'intérêts annuels.

Comme la nature fait bien les choses !! Le déficit est du même montants que les seuls intérêts !!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
croissance fin 2013 = - 0,5% (là je suis optimiste en + !) croissance fin 2014 = - 1,75% (je suis de nouveau très optimiste en +!!) croissance fin 2015 = - 2,5%(extrêmement optimiste !!!!) croissance fin 2016 = - 6% voire bien d'avantage Dette publique (  Lire la suite
goldzo - 23/04/2013 à 22:47 GMT
Note :  2  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX