Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Articles associés à crédit
 
Benjamin Constant.
De la liberté des anciens comparée à celle des modernes
« Il aimait la liberté comme d’autres hommes aiment le pouvoir, » a dit un admirateur de Benjamin Constant au XIXe siècle. Son plus grand souci, tout au long de sa vie adulte, était l’établissement d’une société libre, notamment dans son pays adoptif, la France. Et si les chroniqueurs français (non sans critique) exagéraient parfois à l’appeler l’inventeur du libéralisme, il est vrai qu’au cours des deuxième et troisième décennies du XIXe siècle, alors que le spectre du libéralisme descendait sur l’Europe, Constant a partagé avec Jeremy Bentham l’honneur d’être le champion théorique de ce courant de pensée.
dimanche 6 octobre 2019
Henry Hazlitt.
  Le crédit fait dévier la production
Il faut parfois redouter tout autant « l'aide » que l'État peut apporter aux affaires que l'hostilité qu'il peut leur montrer.Cette prétendue aide se présente soit sous la forme d'un prêt direct, soit sous celle d'une garantie d'intérêts aux emprunts privés. La question des prêts gouvernementaux peut se compliquer souvent, car ils impliquent une possibilité d'inflation.
mardi 1 octobre 2019
PIECES OR - Pieces Or
Histoire du crédit, instrument presque aussi vieux que l’or monnaie
Dans nos vies quotidiennes le crédit est partout. Si sa généralisation est récente, il existe depuis des millénaires. On peut presque dire que le crédit est aussi vieux que l’utilisation de l’or en tant que monnaie. Cette infographie retrace l’histoire de cet instrument créé d’abord pour acquérir des moyens de production pour ensuite devenir une méthode d’importation de la consommation future. Sumer, là où le crédit a probablement été inventé Les historiens estiment que ce fut à Sumer, en 3500 a
lundi 16 septembre 2019
Jacques Rueff. - Jacques Rueff. (1896-1978)
  Souvenirs et réflexions sur l'âge de l'inflation 
Une grande prudence s'impose à qui veut qualifier la période dans laquelle il vit...
mercredi 11 septembre 2019
Michael Pento. - Delta Global Advisors
  Les banques centrales ont imprimé pour 22 milliards de dollars de nouveau crédit depuis 2008
Nous avons récemment expliqué comment les banques centrales du monde entier avaient créé une machine à utiliser le temps économique en imposant des rendements obligataires de 17 000 milliards de dollars en dessous de zéro pour cent, ce qui représente désormais 30% de l'offre totale du monde développé. Il est maintenant temps d'expliquer comment la machine à voyager dans le temps qu'ils ont construite est en panne.
jeudi 5 septembre 2019
Eric de Carbonnel. - Market Skeptics
Le grand vol de céréales de 1972 
L’Union Soviétique a acheté 3 millions de tonnes de céréales aux Etats-Unis en novembre 1971. Ces 3 millions de tonnes représentaient environ 25% de la production de blé des Etats-Unis, et leur vente a entraîné d’importantes hausses de prix. On pensait au départ que l’Union Soviétique prévoyait de n’acheter que 150 millions de dollars de céréales. En juillet 1972, les Etats-Unis ont cependant signé un accord de trois ans avec l’Union Soviétique, sous lequel les soviétiques s’engageaient à acheter de grosses quantités de céréales aux Etats-Unis. Les Soviétiques ont également acheté des céréales à d’autres exportateurs. Ils ont utilisé 750 millions de dollars de crédit fournis par les Etats-Unis, ainsi que 500 millions de dollars de leur propre devise pour acheter du maïs, du blé et du soja. Les Soviétiques ont acheté quand les prix étaient encore relativement bas. Mais les prix ont explosé après l’annonce de ces ventes.
lundi 26 août 2019
Jean Louis Caccomo - Chroniques en liberté
Lettre à ma banquière 
Chère (et cher) Madame, Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de remplir un peu mon frigidaire désespérément vide. Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de mon salaire, ma prime de recherche et mes droits d’auteur, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis vingt-
mardi 9 juillet 2019
Fritz Machlup. - Fritz Machlup
Équilibre et déséquilibre
Les économistes ont utilisé la notion d'équilibre dans de nombreux contextes et pour poursuivre de nombreux buts ; en passant d'un sujet à un autre, certains n'ont pas réussi à observer la transformation de l'usage qui en était fait et des significations associées au terme. Plusieurs de ceux qui ont senti les incongruités, les erreurs ou l'usage complètement impropre se sont opposés à toute "économie de l'équilibre," accablant d'injures tout type d'analyse employant cette notion.
mardi 2 juillet 2019
Anthony de Jasay
  Nationalisme et rationalité 
En réfléchissant aux causes et aux conséquences des conflits ethniques, je me suis souvenu d'une jeune femme qui, à une époque...
dimanche 26 mai 2019
Henry Hazlitt.
La chasse aux exportations
La peur maladive des importations qui existe dans tous les pays n'a d'égale que leur désir maladif d'exporter le plus possible.En bonne logique rien n'est plus absurde.A la longue, importations et exportations doivent s'équilibrer (à condition, bien entendu, de prendre ces deux termes dans leur sens le plus large, qui couvre des sources de revenus aussi « invisibles » que le fret maritime et les dépenses faites par les touristes).
jeudi 23 mai 2019
Steve Saville. - Speculative Investor
  Pourquoi des théories économiques erronées demeurent populaires
Ludwig von Mises et Friedrich Hayek, les économistes autrichiens les plus renommés de leur époque, ont su anticiper le krach boursier de 1929 et prédire les lourdes conséquences des tentatives des gouvernements de stimuler artificiellement la croissance économique après l’effondrement. John Maynard Keynes, en revanche, a été complètement pris de court par l’effondrement du marché boursier et le désastre économique du début des années 1930. Et pourtant, ce sont les théories de Keynes qui sont devenues populaires dans les années 1930, alors que le travail de Mises et Hayek a été largement ignoré. Pourquoi ?
mercredi 15 mai 2019
Yves Guyot
  M. Gustave de Molinari
Au mois de juillet, la Société d'Économie politique perdait son président, M. Émile Levasseur. Le 28 janvier, elle perdait son président d'honneur...
mardi 7 mai 2019
Lew Rockwell. - Lew Rockwell
De l'argent facile à la destruction de la civilisation 
‘Les Autrichiens avaient raison’, voilà une phrase que l’on entend de plus en plus souvent, et pour une bonne raison. La bulle sur l’immobilier et son explosion ont été pointées du doigt par les Autrichiens, et personne d’autre. Les économistes Autrichiens avaient raison au sujet de la bulle sur la dot-com. Ils avaient raison à propos de la stagflation des années 1970 et de l’explosion du prix du métal jaune après la fermeture du guichet de l’or.
jeudi 11 avril 2019
James M. Buchanan
Les implications générales du subjectivisme en économie
J’ai souvent dit que les "Autrichiens" semblaient, pour une raison ou pour une autre, avoir plus de succès à communiquer aux étudiants le principe central de l’économie...
jeudi 11 avril 2019
Jude Wanniski
Économistes de l'offre et économistes de la demande
Quand un économiste parle de son "modèle", il le fait comme un artiste parle du sien. L'artiste qui veut saisir sur une toile l'essence de "la femme" ou de "la jeunesse" fera appel à sa vaste connaissance générale...
dimanche 10 mars 2019
Henry Hazlitt.
L'attaque contre l'épargne
Dans tous les pays, la sagesse des nations nous a enseigné les vertus de l'épargne et mis en garde contre les funestes conséquences de la prodigalité et du gaspillage.Cette sagesse des vieux proverbes reflète le fond de la morale commune ainsi que les conclusions prudentes issues de l'expérience humaine.
mardi 5 mars 2019
Friedrich A. Hayek.
  La dénationalisation de la monnaie
[Le titre de l'ouvrage anglais est "Denationalisation of Money". On pourrait traduire par désétatisation plutôt que dénationalisation. En effet, pour rester conforme au principe de l'individualisme méthodologique, il convient de garder à l'esprit que la Nation et l'Etat sont composés d'hommes. C'est le contrôle par la violence des hommes de l'Etat (qui prétend au monopole de la force) qui est un problème, pas celui des hommes de la Nation, qui est un rassemblement culturel et peut être volontaire. Une entreprise privée, une banque privée peuvent faire partie de la Nation (si elles ne sont pas transnationales), mais ne font jamais partie de l'Etat. Néanmoins, Hayek (Chapitre XX) combat aussi l'idée selon laquelle l'étendue monétaire devrait se limiter à un pays ou une Nation, c'est
mardi 26 février 2019
Henry Hazlitt.
Le mirage de l'inflation 
Il m'a paru nécessaire d'avertir le lecteur, de temps en temps, que tel résultat serait la conséquence de telle politique « à supposer qu'il ne se produise pas d'inflation ». Dans les chapitres consacrés aux travaux publics et au crédit, j'ai annoncé qu'il me fallait surseoir à l'étude des complications que l'inflation peut introduire dans tous ces problèmes. Mais les faits et la politique monétaires sont liés si intimement, et parfois d'une façon tellement inextricable, au processus économique que cette dissociation des phénomènes, même due aux nécessités de l'exposition, était difficile. C'est pourquoi, dans les chapitres traitant des conséquences des diverses interventions gouvernementales ou syndicales sur l'emploi, le profit ou la production, il fallut cependant faire une étude immédiate des incidences que peuvent avoir sur ces facteurs les différentes politiques monétaires. Il m'a paru nécessaire d'avertir le lecteur, de temps en temps, que tel résultat serait la conséquence de telle politique « à supposer qu'il ne se produise pas d'inflation ».Dans les chapitres consacrés aux travaux publics et au crédit, j'ai annoncé qu'il me fallait surseoir à l'étude des complications que l'inflation peut introduire dans tous ces problèmes.
vendredi 22 février 2019
Thorsten Polleit. - Thorsten Polleit
Le taux d’intérêt naturel est toujours positif 
Certains économistes sont d’avis que l’équilibre des taux d’intérêt (les taux d’intérêt naturels ou d’origine) est devenu négatif en raison d’une « stagnation séculière » qui aurait généré une « surabondance de l’épargne ».
mardi 19 février 2019
Thorsten Polleit. - Thorsten Polleit
Le savoir tiré des théories aprioristes
Que savons-nous du monde qui nous entoure – de la réalité ? D’où viennent nos connaissances à son sujet ? Les tentatives de réponse à ces questions appartiennent à une discipline que l’on appelle épistémologie, une branche de la philosophie qui se penche sur l’origine, l’étendue et la validité dus avoir humain.
mercredi 13 février 2019
12345678910...