Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

2001 – L’odyssée de l’or

IMG Auteur
Publié le 29 avril 2015
659 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

« Ajusté à l’inflation des années 1980, le prix de l’or est aujourd’hui très proche de son record à la baisse enregistré en 2001, à l’époque de son dernier marché baissier. L’or est désormais inférieur à son prix de 1975, alors qu’il devenait de nouveau légal aux Etats-Unis d’en posséder. Ne vous souciez pas de ses faibles avancées que nous voyons aujourd’hui. Acheter de l’or aujourd’hui vous offrira une valeur colossale et une protection inégalée face à la prochaine crise économique » - Jeff Clark/Casey Research

150421InflationAdjustedGoldPriceUsing1980CPIFormula 

2001 – L’odyssée de l’or

Un scepticisme sain.
De la perspicacité.
De la foi.
Du courage.

Ce sont là les quatre caractéristiques que les investisseurs sur l’or avaient en commun en 2001. Je peux vous le dire avec certitude, parce que j’ai aidé de nombreux propriétaires d’or à l’époque, et ai écouté avec attention ce qu’ils avaient à me dire. L’or était coincé sous les 300 dollars par once. La rhétorique anti-or faisait rage parmi les médias financiers grand public. Les gens s’intéressaient beaucoup aux actions, et se moquaient pleinement de l’investissement sur l’or. Les actions continueraient leur ascension indéfiniment, pensaient-ils, et l’or ne grimperait jamais plus. La psychologie dominante était à l’époque une terre fertile pour les anticonformistes qui ont tiré avantage du prix de l’or pour en accumuler – parfois en de grandes quantités.

Ils comprenaient que l’économie et les marchés financiers n’étaient pas ce que tout le monde voulait qu’ils soient (un scepticisme sain). Ils comprenaient les lois inviolables des cycles économiques (de la perspicacité). Ils comprenaient le rôle joué par l’or dans les portefeuilles de long terme (de la foi). Ils ont répondu à cette foi face à l’opposition et aux critiques (du courage).

Des années plus tard, quand les marchés financiers se sont renversés, personne parmi ce groupe n’a murmuré d’excuses à la « Nous ne l’avions pas vu venir ». Personne ne s’est plaint de ne pas avoir été prévenu. Tous l’avaient vu venir. Et tous ont agi. Quand tout fut terminé, très peu de personnes se sont intéressées à ce groupe. Il est resté silencieux. Un certain nombre de gens ont investi suffisamment pour préserver leur capital, alors que d’autres ont investi en des quantités telles qu’ils ont pu faire fortune – bien que pour la plupart, leurs intentions n’étaient que de préserver ce qu’ils possédaient. Notez que je n’essaie pas de suggérer que vous devriez acheter de l’or pour devenir riche, mais plutôt que vous devriez le faire pour préserver le patrimoine dont vous disposez déjà.

Nous en sommes retournés là où nous en étions à l’époque. Il y a deux types de personnes dans le monde pour ce qui en est de se protéger contre une potentielle calamité économique, et je suis persuadé qu’une majorité d’entre nous sommes conscients de ces opposés psychologiques. Il y a ceux qui ont confiance en les autorités et qui pensent que tout se terminera bien, et il y a ceux qui parmi nous sont les plus prudents, et qui se protègent dans l’éventualité d’un dénouement différent. Le premier groupe percevra toujours le deuxième avec dédain, et le second percevra toujours le premier comme naïf.

Benjamin Franklin a un jour dit que « l’expérience est une école onéreuse, mais seuls les sots ne s’instruisent que là ». Un homme sage, Monsieur Franklin. Kipling a lui aussi écrit un avertissement similaire : « Le chien s’en retourne à sa vomissure et la truie à son bourbier, comme les doigts brûlés du sots s’en retourne près du feu ».

En parlant de « feu », laissez-moi conclure cet article par un dessin d’Ed Stein, publié chez USAGOLD après la débâcle de 2008. Qu’il nous serve d’avertissement. A l’époque, la reine Elizabeth avait demandé à un groupe d’économistes de la London School of Economics pourquoi personne ne l’avait vu venir. Comme je l’ai dit plus haut, certains l’avaient vu venir.

queenwhy

* voir  The Gods of the Copybook Headings, Rudyard Kipling, Kipling Society,.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (4 votes)
>> Article suivant
Michael J. Kosares est le fondateur de USA GOLD - Centennial Precious Metals et a plus de 35 ans ans d’expérience sur le marché de l’or. Il es l’auteur de The ABCs of Gold Investing: How to Protect and Build Your Wealth With Gold et de nombreux articles publiés dans la presse.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX