Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Acceuil chaleureux pour Angela Merkel en Grece, swatiskas et uniformes nazis présents

IMG Auteur
 
Publié le 10 octobre 2012
123 mots - Temps de lecture : moins d'une minute
( 2 votes, 5/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Angela Merkel Grece
Rubrique : Marchés

 

 

 

 

La chancelière Allemande Angela Merkel a été chaleureusement accueillie par 40 000 manifestants en arrivant à Athènes pour discuter avec le gouvernement grec des nouvelles conditions et demandes de réductions de budgets afin que le prochain versement de 40 milliards d’euros du plan de sauvetage du pays soit réalisé.






Mis à part les Swatiskas, les uniformes de style nazi, les jetés de pierres et de bouteilles, l’arrestation de 24 personnes et la mise en garde à vue de plus de 200 autres, il semblerait que les choses se soient plutot bien passes.  Cela dit, je n’ai pas compris ce qu’ voulu dire  le manifestant (40° seconde de cette vidéo) lorsqu’il a annoncé : « nous ne sommes pas stupides, nous sommes Grecs ».


 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
A lire et relire :

http://www.dailymail.co.uk/news/article-1179902/Revealed-The-secret-report-shows-Nazis-planned-Fourth-Reich--EU.html

Ca commence à y ressembler.
quand on clique sur la vidéo, on a un article sur la ville de Parla!!!
Ceci étant, c'est l'acceuil qui convient. L'allemagne essayant de dominer économiquement l'Europe, n'ayant pas réussi à le faire militairement il y a 67 ans (c'est pas loin, on s'en souvient encore...).Si c'est le pays le plus riche d'Europe, c'est au détriment de tous les autres, voire de sa propre population, alors ne nous laissons pas faire par ces gens là!!!
"L'allemagne essayant de dominer économiquement l'Europe," merci de préciser votre pensée, elle me semble perclue de clichés ou de préjugés.

A vous lire on croirait une volonté délibérée à long terme.

Sans écrire un roman, il faut déjà pour un Français avoir intégré qu'en Allemagne, l'économie, l'industrie, le buisiness, c'est pas l'affaire du gouvernement, c'est pas le truc de l'Etat. Les champions de l'activité économique ce sont des entreprises familiales, entre 20 et 300 personnes, qui se sont superspécialisées dans un petit domaine qu'elles maîtrisent à fond. Elles sont inconnues du grand public. Elles sont incontournables pour les autres professionnels du secteur, peu importe que ceux-ci soient au Chili ou en Jordanie. Ces gens là ont un enracinement local (voire communal!) énorme, ils s'occupent de leur ville, éventuellement de leur Land, mais n'en ont rien à foutre de Berlin. Quand des contrats majeurs se signent à l'international, ce n'est pas parceque le président du Bund a fait un voyage officiel avec 30 capitaines d'industrie dans son avion pour caser des centrales nucléaires ou une paire d'Airbus (je n'ose pas écrire Rafale) contre une embrouille avouable ou subvention de campagne électorale.

"Si c'est le pays le plus riche d'Europe, c'est au détriment de tous les autres" la notion de "plus riche" est bien sûr relative. Si les voisins font des plus mauvais choix et qu'en comparaison ils s'en sortent fatalement moins bien, à qui la faute?
Vous avez peut-être voulu parler des excédents commerciaux chroniques avec les pays voisins. Mais enfin, pour conclure une affaire il faut être deux ! Un acheteur et un vendeur. Et a priori c'est l'acheteur qui a le mot de la fin, il n'y a pas de ventes forcées.

Quand les Français achètent plus de Mercedes E que de VelSatis, C6 et 607 réunies, c'est de la faute de qui? Il y a d'un côté un producteur qui offre à la vente un produit bâti pour son marché intérieur et qui ne prend pas vraiment la peine de l'adapter aux autres marchés. De l'autre des acheteurs étrangers qui trouvent le produit bon, ou du moins à leur goût, et qui passent commande. A vous écouter ils ne devraient pas être servis?
Et si les Grecs sont assez suicidaires pour passer commande de gros 4X4 quand ils ont à peine exporté le quart de son prix en olives vertes et nuitées d'hôtel, c'est quand même pas de la faute du vendeur de voitures.

L'Allemagne a des handicaps. La France a de beaux atouts qu'elle envie volontiers. Il n'y a aucune fatalité, aucun complot. Avec des meilleurs choix (essentiellement politiques) la France aurait très bien pu être économiquement plus forte que l'Allemagne.
Mais entre les tabous, les lourdeurs, les inerties, les mauvaises intentions, les incompétences, les scléroses, les gaspillages etc on finit par peiner malgré d'autres atouts par ailleurs.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Je doute qu'Angela Merkel se soit déplacée en personne pour discuter de quelquechose d'aussi véniel que le versement de 40 milliards. De manière générale, lorsque quelqu'un demande de l'argent, c'est lui qui se déplace.

Elle est probablement venue discuter des conditions de la réddition inconditionnelle de la Grece, qui sera prochainement réunie à l'Allemagne sous le nom de "Bavière Méridionale".
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
En Bavière, le souvenir des Wittelsbach en général et de LouisII en particulier est (encore) extraordinairement présent.
Nombreux sont ceux qui portent le portrait du roi sur leurs vêtements préférés, sur les murs de leur maison, sur leur chope de bière favorite.
La restauration monarchique n'a pas pu se faire en 45-48 par principe de réalité: les américains n'y auraient rien compris et n'auraient sans doute pas laissé faire. Alors ils ont élu et réélu continuellement, avec une majorité absolue, les mêmes politiciens, républicains en surface et royalistes en privé. Et comme avec le temps la CSU a mis de l'eau dans son vin à ce sujet, elle dégringole à chaque élection au profit des Freie Wähler, les politiciens sans parti, qu'on appellerait en France les candidats royalistes.

En Grèce par contre, je n'ai aucune idée du souvenir que la période bavaroise a laissé d'elle jusqu'à aujourd'hui.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
A lire et relire : http://www.dailymail.co.uk/news/article-1179902/Revealed-The-secret-report-shows-Nazis-planned-Fourth-Reich--EU.html Ca commence à y ressembler. Lire la suite
ungars - 11/10/2012 à 16:40 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX