Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Flor de la Mar, le plus gros trésor jamais perdu en mer

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 14 mai 2013
890 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 9 votes, 4,9/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

 

 

 

 

Le navire portait le nom de Flor de la Mar, la Fleur de la Mer.

Construit en 1502 et d’un poids de 400 tonnes, il a été construit pour voyager depuis le Portugal jusqu’en Inde puis revenir. Il était deux fois plus grand que les autres bateaux qui avaient fait ce voyage avant lui.


Ce type de vaisseau était appelé un ‘carraca’ ou ‘nao’ en Espagnol, ‘carrack’ en Anglais, et caraque ou nef en Français. Au Portugal, il était connu sous le nom de ‘nau’.

Le Flor a appartenu à une ère d’exploration, de colonisation et d’exploitation. Il avait trois mats et six voiles, gréées en carré sur les deux mâts de devant, et latines sur le mât d’artimon, et qui l’ont conduit des milliers de lieues durant au travers des océans.

Les navires de ce type ouvraient les richesses des terres lointaines aux conquérants Européens. Les cousins les plus célèbres du Flor de la Mar sont le Santa Maria de Christophe Colomb, le Sao Gabriel de Vasco de Gama, et le Victoria de Magellan.

Le plus gros trésor naval jamais perdu

Le Flor était le prototype de ce qui devint au XVIe siècle le navire typique de la conquête des Indes.

La difficulté à naviguer ce type de navires a entraîné l’institutionnalisation de la ‘route extérieure’. Les capitaines de gros navires chargés devaient passer à l’est de Madagascar plutôt que traverser le canal du Mozambique.

Les années de service du Flor ont été extrêmement nombreuses en comparaison à d’autres bateaux destinés à naviguer la route des Indes. Construit pour durer trois à quatre ans, il a navigué de 1502 à 15011.

En revanche, la manière dont il était construit le rendait assez dangereux lorsqu’il était très chargé, et son service lors de nombreuses campagne a nécessité une multitude de réparations.

Ces problèmes ont éventuellement eu raison de lui, et le navire a coulé avec ce que certains disent être le plus gros trésor naval jamais perdu.

Alfonso de Albuquerque était le commandant du navire. Il était connu sous les pseudonymes Le Terrible, Le Grand, Le César de l’Est et Le Lion de La Mer.

Alfonso était un gentilhomme Portugais, qui était aussi Duc de Goa et gouverneur de l’Inde Portugaise.


Il a connu de nombreux succès lors de ses conquêtes. Il a porté au pouvoir le roi de Cochinchine, a construit un fort en Cochinchine (connu en Inde de l’Ouest sous le nom de Kochi) et établi les fondations de l’Empire Portugais en Orient.

Il a commandé une flotte partie en 1507 pour l’île d’Ormuz, l’un des centres commerciaux de l’Orient. Il a placé Goa sous l’autorité Portugaise en 1510, et pris Malacca – l’une des plus riches villes du monde à l’époque – en 1511. Sa stratégie de fermeture des passages vers l’Océan Indien a offert au Portugal un important pouvoir au travers de toute l’Asie.

Le trésor du Flor

Il semblerait qu’Alfonso n’ait pas prêté attention au dicton qui veut de ne pas mettre tous ses œufs dans un même panier. Une majeure partie de ses richesses furent chargées sur le Flor.

Comme je l’ai dit plus haut, le navire était difficile à manœuvrer lorsqu’il était très chargé, et avait déjà été réparé de nombreuses fois.

Malgré la condition du Flor, Albuquerque l’utilisa en raison de sa grande capacité de cargaison pour transporter les trésors de Malacca. Le navire transportait également un important tribut en provenance du royaume de Siam (Thaïlande) qui devait être offert en partie au roi du Portugal.

Il s’agissait du plus important trésor jamais amassé par la flotte portugaise, et comprenait 60 tonnes d’or originaires de Malacca. Il est dit qu’il contenait aussi 200 coffres remplis de rubis, de diamants et d’émeraudes.

Accompagné de quatre autres navires, le Flor a pris la mer pour le Portugal en novembre 1511.


La disparition des fruits des conquêtes de l’Empire

Il pourrait presque paraître ironique qu’après que les richesses de Malacca aient été pillées et prirent le chemin de l’Occident, une forte tempête se leva. Le Flor de la Mar échoua dans le détroit au nord-est du Sumatra.

Le navire fut brisé et bon nombre de ses occupants moururent en mer. Le trésor qu’il transportait disparut dans la mer agitée.

Mais Alfonso fut sauvé. Il embarqua dans un navire de sauvetage avec cinq de ses officiers.

Ses détracteurs à la cour Portugaise poussèrent le roi Manuel à le remplacer par son ennemi juré, Lopo Soares de Albergaria.

Alfonso de Albuquerque a reçu la nouvelle alors qu’il était en mer. Il ne l’a pas supporté, et est mort à bord de son bateau le 15 décembre 1515.

La chasse au trésor

Comme vous vous y attendez certainement, certains se sont mis à rechercher le trésor du Flor dès que la première de ses gemmes a été mouillée.


Un chasseur de trésors du nom de Robert Marx aurait dépensé près de 20 millions de dollars pour retrouver le Flor de la Mar. Selon ses propres dires, ‘il s’agit du plus riche navire jamais perdu en mer et certains des diamants qu’il transportait étaient aussi gros qu’un poing fermé’.

Pour autant que nous le sachions, il n’a pas encore été découvert.


Références & Crédits :

(1) Causamerita

(2) Aquiziam

(3) Wikipedia

(4) Wikimedia.org

(5) Afonso_de_Albuquerque

(6) Antique Map

(7) Sabotage Times

(8) TreasureNet

(9) Wikipedia


Remerciements : Mark Dorr

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (9 votes)
>> Article suivant
Tout ce que vous ne voulez pas savoir, mais que vous devriez connaitre. Et une fois que vous savez, vous vous rendez compte que vous ne pouvez rien y changer.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
14 févr.Pouf12
Des sources nombreuses (pas forcément fiables) évoquent pour le coronavirus des séquences de protéines qui n'auraient rien à faire dans son génome....
Le robot fait pour vous !
10 févr.Fortuna
Si ca ne vous flanque pas la trouille... Pas de ca chez moi
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
05 févr.JR7
Si il me semble que certaines théories dites complotistes méritent attention et réflexion, comment admettre qu'un tel type de virus puisse être mis...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
04 févr.FLYTOX1
Il y avait un temps ou "Made in China" signifiait "de mauvaise qualité" ... Je me demande ce qu'on dira demain du "made in China", et particulièrem...
Et un esprit hautain avant une chute - mensonges et montée de la fo...
04 févr.Fortuna
Excellente l'image de Trump en Neron ? Mettra t'il le feu à Washington ?
Après les mesures contre les coronavirus, la demande de pétrole bru...
04 févr.Hercule
Ce qui va etre intéressant, c'est la répercussion de la faillite de ces producteurs de pétrole qui sont massivement endettés et qui feront peser un...
L’esclavage par la création privée de monnaie contre dette publique...
04 févr.Fortuna1
Money makes the world go around..
Le coranavirus déstabilise une fois de plus le CAC40 (-1.40)
31 janv.Saphir
Ce n'est visiblement que le début, nous vivons à bisounoursland, le réveil va être violent. https://www.fawkes-news.com/2020/01/selon-epoc...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX