Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La France signe un contrat avec une start-up financée par la CIA

IMG Auteur
Publié le 15 décembre 2016
473 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses

Il semble que sur ce sujet-là du traitement des données en très grandes quantités (le big data) nous n’avions tout simplement pas le savoir-faire en France, en tous cas rapidement.

Je reste sceptique, et je pense que nous avons quelques champions nationaux (Criteo par exemple) et quelques milliers d’ingénieurs de haut niveau capables de mettre en place des solutions technologiques efficaces sans avoir à aller piocher chez nos amis américains !

Je dis ça pour notre Hollandouille national, qui atteint des sommets de « benêterie » en insultant le nouveau président américain mais en lui donnant les clefs de tout le renseignement français.

« Les cons ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît. »

Un contrat a été signé entre la Direction générale de la sécurité intérieure et la société américaine Palantir, financée en partie par la CIA. Une collaboration à risque estime certains experts.

La DGSI croule sous les métadonnées : c’est une société de la Silicon Valley, Palantir, qui va se charger de les analyser. Mais les données qui transiteront par Palantir, qui s’est développée grâce à un fonds lié à la CIA (In-Q-Tel) seront-elle gardées confidentielles ?

« C’est bien sûr un risque qu’il importe de prendre en compte » estime Eric Denécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

Ce qui intéresse les Français, c’est son logiciel capable de traiter l’immense masse d’informations numériques collectées par les renseignements via les réseaux sociaux, les écoutes, etc.

La coopération entre les deux pays est de plus en plus étroite, mais « dans la mesure où la DGSI va faire part de données d’interception, des métadonnées […], si Palantir transmettait ces informations à la NSA ou à d’autres services américains, ce serait incorrect » poursuit l’expert.

En principe, seules les données liées à l’antiterrorisme seront transmises. Elles seront ensuite recoupées avec « des données trouvées dans des sources ouvertes », explique Gérald Arboit, directeur de recherche au CF2R.

En recoupant toutes ces analyses, « on va réintroduire un peu de sociologie dans la traque des terroristes, et par là on va pouvoir remonter les réseaux, les filières, comme une pelote de laine ».

Bien que « In-Q-Tel », émanation de la CIA, a aidé au développement de Palantir, il n’y a pas de raison de s’inquiéter, contraste Gérald Arboit : « Elle n’est présente dans le capital qu’à hauteur de 0,2 %, ils n’ont pas plus de droit de regard qu’autre chose. »

Toute l’administration du renseignement américain et certains pays européens sont passés par cette entreprise, spécialiste dans l’analyse des données.

« Malheureusement, il n’y a que les Américains aujourd’hui qui dispose de ce savoir », estime Eric Denécé, qui y voit pour la France « un constat d’échec […]. Nous sommes obligés d’avoir besoin d’eux pour gérer ce genre de situation. »

Source 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
C'est comme les Russes qui ont promis de détruire les données concernant la technologie des mistrals dont ils ont eu connaissance.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
C'est comme les Russes qui ont promis de détruire les données concernant la technologie des mistrals dont ils ont eu connaissance. Lire la suite
Y.Jullien - 16/12/2016 à 10:21 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX