Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Quand les Japonais continuent de payer les « pots cassés » de Fukushima

IMG Auteur
 
Publié le 13 avril 2012
415 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 5 votes, 3,2/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Fukushima Japon Tsunami
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Les Japonais ont vécu un véritable traumatisme l’an dernier. Pour ceux qui en auraient oublié les détails, voici ce qui se passa. Le 11 mars 2001, un séisme d’amplitude 9 se déclare près des côtes Nord-Est du Japon, en plein océan. Quelques minutes plus tard, un tsunami dévastateur déferle sur lesdites côtes, avec des vagues atteignant près de 30 mètres de haut. Il s’agit du plus important séisme que le Japon ait connu. Sachant que ce pays n’avait jamais été épargné par les tremblements de terre…


Les quatre centrales nucléaires proches de l’épicentre cessèrent alors automatiquement de fonctionner mais celle de Fukushima fut submergée, entraînant les 14 et 15 mars 2011 les explosions successives de ses réacteurs nucléaires.


Le bilan humain fut absolument désastreux : le Japon déplora ainsi 10 804 morts et 16 244 disparus. Et, matériellement, plus de 200 000 personnes étaient encore en attente d’être relogées en mars 2012…


Malheureusement, les Japonais ne sont pas encore au bout de leur peine : après avoir subi un véritable traumatisme, ils vont probablement être punis une seconde fois puisqu’ils vont maintenant devoir passer à la caisse. En effet, l’opérateur de la centrale de Fukushima, Tokyo Electric Power (TEPCO), a été durement touché par les conséquences de ce séisme (alors qu’il s’attendait, avant l’accident, à empocher de juteux bénéfices). Du coup, il a demandé, purement et simplement, au Fonds de versement des indemnités pour les dégâts nucléaires, une aide de l’ordre de 1 703 milliards de yens en décembre 2011, soit environ 16,7 milliards d’euros.


Rappelons que ce fonds est public et qu’indirectement, ce sont les contribuables japonais qui devront payer les pots cassés et non des assurances privées. Le gouvernement nippon avait d’ailleurs, début novembre 2011, donné son accord pour le versement à TEPCO d’une somme de 900 milliards de yens (soit 8,7 milliards d’euros) correspondant à une première tranche de dédommagements.


Ces sommes, aussi faramineuses puissent-elles paraître, ne sont pourtant pas aussi élevées au regard de celles que va devoir verser TEPCO aux sinistrés et aux familles des disparus : ainsi, un panel d’experts les a estimées à environ 4 540 milliards de yens (soit 42,5 milliards d’euros).


Pire encore : face à la probable impossibilité, pour TEPCO, de pouvoir rembourser toutes ces sommes, une nationalisation de la compagnie semble aujourd’hui possible, pour ne pas dire plausible. Le ministre de l’industrie japonais, Yukio Edano, a ainsi évoqué « une prise de contrôle publique temporaire ».


La suite de l’épisode interviendra sans doute bientôt.


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Japon | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Japon | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,2 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Article qui n'aborde pas les vraies questions concernant Fukushima, à savoir :
- Que le problème n'est toujours pas réglé, loin s'en faut
- Que la contamination était bien supérieure à ce qu'on nous a dit
- Qu'on a relevé tous les seuils légaux de radioactivité acceptables
- Qu'il y a probablement eu fonte du coeur des réacteurs
- Que les déchets radioactifs ont été éparpillés dans tous le pays
- Que la désinformation concernant Fukushima a dépassé l'imaginable
http://au-bout-de-la-route.blogspot.fr/2012/03/effacer-fukushima.html
- Que la contamination est chronique et pérenne, et touche désormais toute la chaîne alimentaire :
http://www.lemonde.fr/japon/article/2012/02/28/un-an-apres-fukushima-la-contamination-est-chronique-et-perenne_1649553_1492975.html
- Et qu'au bout du compte, en conclusion de tout cela, le nucléaire est totalement décridibilisé par cet "accident". Il faut en sortir, et vite. Même si ça coûte cher.
Alors, Monsieur Ktorza, vos considérations sur "combien ça coûte ?" sont complètement à côté de la plaque.
Pour ceux que ça intéresse et qui ont l'esprit "conspirationniste", comme on dit, il faut évoquer le fait :
- Que la possibilité que le tremblement de terre ait été provoqué par HAARP n'est pas à écarter, qu'elle a été évoquée par un ministre japonais :
http://www.youtube.com/watch?v=oW6cjj0df94&feature=relmfu
- Et que le séisme avait une forme "extrêmement rare" et "compliquée", selon le porte-parole de la Méteo au Japon :
http://www.youtube.com/watch?v=dbe10by4mmk
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Les japonais sont déjà en faillite, qui s'en soucie ? En revanche, les risques de font courir cette centrale à l'ensemble de la planète sont totalement passés sous silence. Dans la situation actuelle instable de la centrale, qu'arriverait il si un nouveau tremblement de terre se produisait au Japon ?

La terre entière doit mettre TOUS ses moyens au plus vite pour tenter de circonscrire cette catastrophe, et pour faire le clair sur la situation réelle.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Les antinucléaires s'en donnent à coeur joie ! Entre hypothèses non fondées et jouer sur la peur soigneusement orchestrée d'une explosion de bombe nucléaire, tout est bon.
Nous savons, et là avec le recule nécessaire que des gens vivent dans la zone contaminée de Tchernobyl et à des âges très avancés, en mangeant les légumes poussant dans leurs jardins. L'humanité résiste mieux que nous le pensons à des variations et accidents de la nature, sinon elle aurait depuis longtemps disparue.
Pour en revenir à Fukushima, pour le moment la seule chose que nous puissions affirmer ce sont les morts et les dégâts du tsunami. Le reste est hypothétique. Les taux légaux de radioactivité ont été établis par les mêmes experts qui sont critiqués maintenant; sont-ils seulement acceptables ; des populations vivent dans des endroits où la radioactivité naturelle est 100 fois plus élevée que la norme définie, et ils y vivent !
Attendons que le nucléaire fasse seulement le 10ème des morts qu'a fait et fera l'automobile dans le monde pour le refuser !
Combien ça coûte n'a aucun sens et fait partie de l'intox générale de notre époque de rentabilité exacerbée que tous ici nous critiquons à longueur de posts.
Combien ont coûté : les épidémies de peste - les famines - les guerres - les accidents dans les mines de charbon - les naufrages (pour être dans l'actualité); il y en a un tous les 3 jours ! - les éruptions volcaniques, qui sont ensuite réoccupées car fertiles.
Que l'on fustige l'utilisation militaire du nucléaire, bien sur d'accord.
Mais je trouve scandaleux l'utilisation de cette crainte contre le nucléaire civile
d'autant que la pollution par le charbon ou le pétrole est bien pire pour la planète et donc pour l'homme.
Les vraies questions : veut-on de l'énergie ou non ? à quelle coût global ?
Accepterons-nous longtemps que les groupes de pressions pétroliers nous culpabilisent sur le nucléaire alors que si nous faisons la somme des effets néfastes sur l'humanité du pétrole , nous constaterions qu'ils sont bien plus importants, sans que quiconque ne bouge.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
"Nous savons, et là avec le recule nécessaire que des gens vivent dans la zone contaminée de Tchernobyl et à des âges très avancés, en mangeant les légumes poussant dans leurs jardins."
Des références ??? Si c'est vrai c'est super, je vais m'installer en zone contaminée tout de suite !
Et les enfants qui ont des leucémies, des cancers, ou qui sont malformés ? Ils n'ont pas assez mangé de légumes du jardin, sans doute...
Le fait que la durée de vie des déchets dépasse l'imagination humaine ? Ca ne vous dérange pas ? On ne sait même pas en quelle langue écrire les avertissements sur les sites d'enfouissement...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
http://www.oecd-nea.org/rp/chernobyl/fr/c05.html

Et si vous n'avez pas le courage ou le temps de tout lire :

"En fait, l'accident a, selon les connaissances actuelles, accru la fréquence des cancers de la thyroïde. En outre, il a eu des conséquences sociales et psychologiques négatives. En ce qui concerne les autres affections, la communauté scientifique n'a jusqu'ici pas pu les rattacher aux effets des rayonnements ionisants"
et
Tableau 12. Mesures radiologiques des personnes hospitalisées, atteintes du syndrome d'irradiation aiguë, c-à-d. parmi le personnel de la centrale ou parmi les personnes qui ont été appelées à lutter contre l'incendie et à participer aux premières opérations d'assainissement.

Nombre de patients Dose estimée (Gy) Nombre de décès
21 6-16 20
21 4-6 7
55 2-4 1
140 less than 2 0

Total: 237 Décès : 28

Et un peu plus loin dans l'étude :
Dans son dernier rapport (UN00) qui se fonde sur de nombreuses études, le Comité scientifique des Nations Unies pour l'étude des effets des rayonnements ionisants (UNSCEAR) est parvenu à la conclusion suivante : aucune augmentation des tares à la naissance, des malformations congénitales, de la mortinatalité ou des naissances prématurées n'a pu être rattachée aux expositions aux rayonnements provoquées par l'accident ».
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"Nous savons, et là avec le recule nécessaire que des gens vivent dans la zone contaminée de Tchernobyl et à des âges très avancés, en mangeant les légumes poussant dans leurs jardins." Des références ??? Si c'est vrai c'est super, je vais m'installer en  Lire la suite
boutros - 13/04/2012 à 09:20 GMT
Note :  4  0
Top articles
Derniers Commentaires
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
13 déc.Léopold II
Le jugement de Mark Twain me paraît quelque peu excessif. Le mot progrès vient du latin progressus, participe passé du verbe progredi qui signifie ...
Le pari perdant des fin-du-mondistes, des survivalistes ou des coll...
13 déc.Louis L.1
Les gens intelligents s'adaptent à la nature, les imbéciles cherchent à adapter la nature, c'est pourquoi ce que l'on appelle "progrès"
Démondialisation. Comment Trump vient de tuer l’OMC !
12 déc.Saphir0
La mondialisation c'est avant tout le dollar comme monnaie de réserve et son extraterritorialité, je n'ai ni vu ni entendu Trump tenter d'y changer...
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W2
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX