Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Sur les barres d’or trafiquées au Tungtène

IMG Auteur
Publié le 29 octobre 2009
944 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent





Ca a eu l’effet d’une bombe, cet article de Rob Kirby la semaine dernière concernant les lingots de « good delivery » (« la bonne livraison ou London Good Delivery »), des barres d’or remplies de tungstène.


Les négociants en métal physique sont toujours à l’affût des lingots contrefaits et des barres trafiquées. Dans le dernier marché haussier des métaux précieux (MP) des années 70, quelques lingots de 100 onces d’argent ont été percés et remplis de plomb. Cependant, ceci peut être détecté aisément en pesant ces barres avec une bonne balance puisque le plomb a une densité distincte de celle de l’argent.


En revanche, les lingots d’or remplis de tungstène indiquent une escroquerie très sophistiquée. Non seulement le tungstène est bon marché, mais en plus, il a la MEME densité que l’or -19,3 gr/cc- En supposant que les extrémités sont scellées proprement, vous pouvez toucher et peser les barres autant que vous le voulez, vous ne pouvez pas être certain qu’elles sont en or pur sans les couper. Il est probable qu’une panique se déclenche chez les professionnels à mesure que la nouvelle de l’escroquerie se répand. Si vous ne pouvez plus avoir confiance dans la « bonne livraison » des  lingots d’or, en quoi peut-on avoir confiance ? Ils sont supposés avoir une pureté garantie et ne jamais avoir quitté la tutelle d’individus de confiance de manière à ce que les investisseurs n’aient pas à les tester. Qui sait ce que l’on va trouver si davantage de gros investisseurs demandent des audits complets ?


Il est étonnant de voir que récemment tant d’histoires sur l’or confirment les recherches du GATA. Le GATA a montré de manière répétée que les swaps, le leasing et les jeux d’écritures étaient nécessaires pour maintenir le cours de l’or peu élevé, car les banques centrales n’ont pas le métal qu’elles revendiquent. Et maintenant, voici une autre sorte d’investisseurs qui pense détenir un montant X de métal mais qui, en réalité, n’en possède qu’une fraction. C’est un schéma de Ponzi tout semblable au scandale Madoff et qui va se terminer tout aussi mal.


Walter Eicheburg, de www.hartgeld.com me fait parvenir l’information suivante : Il a reçu un message d’un négociant en tungstène bien implanté en Allemagne qui lui a rapporté avoir eu d’étranges demandes de grandes quantités de tungstène pur provenant d’Asie. Les gens qui font ces demandes ne sont pas connus de la profession. Ce négociant pense qu’ils achètent pour quelqu’un d’autre. Il se peut –ou non- que cela ait à voir avec ces « barres d’or trafiquées ». Si tel est le cas, ce doivent être des opérations de large envergure. Ils semblent être à la recherche de tungstène dans le monde entier. Peut-être est-ce pour échanger les stocks des marchands d’or (tels LGD) et les rendre « impeccables en vue d’un audit ». Il n’est pas aisé de prouver qu’un lingot d’or possède un cœur en tungstène ou non, sauf à le faire fondre. Quel auditeur financier le ferait ? Probablement aucun, parce que cela demande trop d’efforts et qu’ils croient dans le système LGD.

Amener de tels lingots sur le marché, c’est une autre paire de manches, parce que l’acheteur pourrait les tester. Le cartel de l’or ne ferait cela que dans la plus extrême urgence, parce que si l’escroquerie devenait publique, plus personne ne ferait confiance au système du LGD. C’est probablement déjà arrivé. Si les lingots mentionnés dans Midas indiquent une trace papier qui fait le lien avec une banque du cartel, c’est mauvais pour cette banque. Est-ce que leur situation est déjà si mauvaise ? En plus, faire des « lingots d’or » en tungstène exige un procédé assez sophistiqué, parce que ce métal a un point de fusion élevé, mais c’est aussi le seul avec la même densité que l’or. Alors forger la liasse de papiers nécessaires n’est pas facile pour un simple criminel mais c’est assez aisé pour une banque.

La plupart des raffineries en Europe ne font confiance à personne et aucune quantité d’or n’y entre. Ils font fondre, testent et raffinent de nouveau le tout. Imaginez que de nombreux lingots au cœur en tungstène apparaissent parmi les lingots du London Good Delivery. Il se peut qu’un grand nombre de lingots soient déjà écoulés mais personne ne les a testés ?
Adrian Douglas me fait toutefois remarquer que « d’un point de vue technique, si quelqu’un veut déterminer si un lingot est authentique sans le fondre, il faut mesurer sa résistivité. L’or est trois fois plus conducteur d’électricité que le tungstène avec une résistivité de 22.14 nano-ohm par m contre 52.8 nano-ohm par m pour le tungstène. Ainsi des mesures électriques précises peuvent aisément faire la différence entre un lingot trafiqué et un lingot d’or pur grâce à un test non destructif.


On dirait que le cartel de l’or se tient sur ses dernières pattes.





(Beaucoup plus pour les abonnés…)


Bill Murphy

Lemetropolecafe.com


Tous les articles par Bill Murphy


Bill Murphy est le président du GATA (Gold Anti-Trust Committee) et fondateur du Metropole Café (www.LeMetropoleCafe.com), un site internet dédié à l’analyse des marchés financiers avec une attention particulière aux métaux précieux.  Abonnez vous gratuitement à ses chroniques pendant 15 jours en cliquant ici 



Bill Murphy est contributeur à 24hGold.com. Les vues présentées sont les siennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour.   Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à réaliser un quelconque investissement.  L’auteur, 24hGold ainsi que toutes parties qui leur seraient directement ou indirectement liées peuvent, ou non, et à tout instant, investir ou vendre dans tous les actifs présentés dans ces colonnes. Tous droits réservés par 24hGold.





<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
William J. Murphy III est le président du GATA, le Gold Anti Trust Committee, et le fondateur du Metropole Café. Bill Murphy, qui habite Dallas, au Texas, a passé l’essentiel de sa carrière dans les marchés de futures en travaillant notamment chez Drexel Burnham et Shearson Hayden Stone. Il écrit désormais un commentaire quotidien sur l’or et les marchés financiers.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX