Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un aperçu de l’effondrement à venir

IMG Auteur
Casey Reseach
Publié le 07 février 2015
1172 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 16 votes, 4,7/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

Je parlais déjà en 1999 de l’approche d’un effondrement systémique dans le monde développé, qui aurait de lourds impacts sur toutes les économies. J’ai commencé à énumérer certains des « dominos » qui risqueraient de tomber à son approche, et ai prédit que le « grand dénouement », comme on l’appelle, devrait se présenter sous dix ans. J’estimais à l’époque que les deux premiers dominos, un effondrement du marché immobilier suivi d’un effondrement du marché américain des actions, tomberaient dès 2005.

Cette prévision était bien évidemment prématurée, puisque le premier de ces deux effondrements s’est présenté en 2007. Il faut dire que je me sois quelquefois trompé en matière de timing. Bien que les évènements aient été prédits correctement, ils ne sont pas tous survenus au moment où je m’y attendais.

En revanche, et malheureusement, mes prédictions liées aux évènements qui nous mèneront à l’effondrement ont pour beaucoup été correctes.

J’ai également émis la prédiction que, de la même manière qu’une boule de fils en caoutchouc voit sa vitesse de rotation accélérer à mesure qu’elle se déroule dans sa chute, les évènements du grand dénouement devraient se précipiter plus rapidement à mesure que la situation s’aggrave. La sévérité de ces évènements devrait également augmenter en parallèle à leur vélocité.

Aucun des évènements que j’ai pu prédire et qui se sont déroulés n’a été le résultat d’une bonne fortune ou n’a demandé un excès de réflexion. Mes prévisions ont été basées sur la simple idée que l’Histoire se répète – que ceux qui dirigent le monde font et refont les mêmes erreurs, parce que la nature humaine ne change jamais. Tous ceux qui sont prêts à étudier l’Histoire avec diligence et à réfléchir en termes contraires devraient être capables de déterminer ce que nous réserve le futur.

En 1999, la simple idée que le monde puisse être en passe de traverser une calamité économique sévère était considérée comme ridicule par la plupart des gens. La triste réalité veut que la plupart des gens ne vivent que dans le présent et ne remettent pas en question le futur au-delà de l’avenir immédiat. Cette vérité est prouvée par le fait qu’une majorité de personnes qui ont déjà traversé un certain nombre des évènements qui nous mèneront au grand dénouement ne peuvent imaginer ce qui arrivera ensuite comme quelque chose de plausible. Les gouvernements du monde finiront bien par trouver une solution.

Mais de plus en plus nombreux sont ceux qui ouvrent aujourd’hui les yeux, et beaucoup d’entre eux se demandent quelles formes prendra l’effondrement à mesure qu’il se développera. Quels en seront les symptômes ?

Les évènements primaires sont quelque peu prévisibles : ils incluent l’effondrement total des marchés des actions et obligations et une possible déflation (notamment des prix des actifs) suivie d’une très importante inflation, sinon hyperinflation (notamment du prix des marchandises), suivie de l’effondrement de nombreuses devises majeures, dont l’euro et le dollar.

Les évènements secondaires seront moins certains, mais ils pourraient inclurent une hausse du chômage, des contrôles de capitaux, des tarifs douaniers et une sévère dépression.

De nombreuses surprises nous attendent en cours de route- comme des actions prises par les gouvernements qui pourraient s’avérer tout aussi illégales que sans précédent. Pourquoi ? Parce que de telles actions deviennent la norme lorsqu’un gouvernement perd sa mainmise sur ceux qu’il perçoit comme ses minions. En voici quelques exemples :

  • Restriction des déplacements : qui prendra dans un premier temps la forme d’une restriction des voyages à l’étranger, et d’un suspension ou d’un
  •  retrait de passeports (chose qui a dans une certaine mesure déjà commencé en Union européenne et aux Etats-Unis). Ces restrictions seront ensuite élargies aux pays frontaliers.
  • Confiscation de capital : L’Union européenne a institué la confiscation des comptes en banques de ses citoyens, qui pourrait devenir une forme internationale de vol gouvernemental. Ce qui ne signifie pas automatiquement que les autres actifs tels que les métaux précieux et les propriétés immobilières seront aussi confisqués. La barrière de la confiscation a toutefois été éliminée. Nulle raison de croire donc que tous les actifs sont protégés des gouvernements qui approuvent le vol par les bail-ins.
  • Pénuries de nourriture : L’industrie alimentaire opère sur de très fines marges de profit et ne survit que par le paiement rapide de factures. Si une inflation importante se développait, les entreprises marginales (fournisseurs, vendeurs au gros et détaillants) seront laissées en bordure de chemin. Le pourcentage d’entreprises qui feront faillite dépendra de la durée et de la sévérité de l’inflation.
  • Rébellion des squatters : La forte hausse du nombre de saisies de domiciles et d’entreprises entraînera une flambée du nombre de sans-abri et tous ceux sont la dette excèdera la capacité à payer se retrouveront à la rue – y compris ceux qui aujourd’hui s’en sortent bien. Une nouvelle classe de sans-abris naîtra de l’ancienne classe moyenne. A mesure que cette classe s’élargira, la propriété de grande échelle devrait se transformer en une « possession » de grande échelle.
  • Emeutes : Elles seront vraisemblablement spontanées en raison des conditions citées plus haut, sans quoi les gouvernements les créeront pour justifier leur désir de contrôle accru des masses.
  • Loi martiale : Les Etats-Unis s’y sont déjà préparés avec la mise en place du National Defense Authorization Act (NDAA) en 2012, que beaucoup pourraient interpréter comme déclarant les Etats-Unis un champ de bataille. Le NDAA permet l’abolition de l’habeas corpus, la détention à durée illimitée et l’idée que tout résident puisse être considéré un combattant ennemi. Une législation similaire pourrait prendre forme dans d’autres pays qui perçoivent la loi martiale comme la solution aux soulèvements populaires.

La liste ci-dessous est volontairement concise – elle n’est qu’une série d’exemple d’éventualités qui, si elles venaient à se présenter, le feraient sans crier gare. A mesure que se développera le déclin, leur fréquence se fera de plus en plus rapide.

Mais tenter de déterminer ce que les gouvernements feront ou non à leurs citoyens n’est rien de plus qu’un exercice de spéculation. En anticipant la possibilité qu’un ou plusieurs des évènements ci-dessus se produise, l’individu pourrait juger prudent d’éteindre la télé pour une soirée et de réfléchir à ce qu’il ferait si les évènements ci-dessus se présentaient. (Une fois encore, ces projections ne sont en rien une fantaisie. Elles sont ce que mettent généralement en place les gouvernements lorsqu’un déclin se présente).

Plus important encore, si un lecteur venait à conclure que la possibilité de voir l’un de ces évènements se présenter est grande, il pourrait déterminer s’il lui serait possible de vivre avec. Dans le cas échéant, il pourrait tenter de déterminer combien de temps il lui reste avant que ces évènements se présentent, et prendre des mesures pour y échapper.

Bien qu’au travers du monde développé, nous entendions partout que « le monde devient un enfer », ce n’est en réalité pas le cas. Bien que certains pays soient en déclin, d’autres gagnent en puissance. A vous donc de juger si vous serez les victimes des évènements à venir, ou si vous les utiliserez comme une opportunité d’internationalisation.


<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,7 (16 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Je ne vois pas trop l'accélération : depuis des décennies, le rythme moyen est d'une crise financière tous les 7 ans. La dernière remonte à 2008, nous sommes donc dans les temps si la prochaine se déclenche cette année.

Par contre elle pourrait bien être plus grave encore.

Il serait aussi intéressant de voir comment les "mesures d'urgence" affecteront l'internet : taxes sur l'internet, rendre tous les sites d'information payants, bloquer tout site qui dérange le pouvoir en place, priver d'internet toute personne soupçonnée d'être "déviante" (genre nous sur ce site)....

Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Très bonne analyse,

Le problème: On réagit toujours trot tard, car comme vous dit: on vit que l'instant présent, (que j'appel l'orgasme permanent).
Ceux qui sont responsable de cette crise, (dont les prémisse sont apparues en septembre 2006),vivent très bien, et sont intouchables!
Le jour, ou l'on traitera les causes, et non les conséquences, ces individus devront rendent des comptent, et seront responsables de
leurs actes.
Pour conclure: Quand on analyse les causes, on prépare le future et donc l'avenir.
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Je ne vois pas trop l'accélération : depuis des décennies, le rythme moyen est d'une crise financière tous les 7 ans. La dernière remonte à 2008, nous sommes donc dans les temps si la prochaine se déclenche cette année. Par contre elle pourrait bien êtr  Lire la suite
RalphZ - 08/02/2015 à 11:12 GMT
Note :  4  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX