Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Énorme : Natixis se demande s’il faut maintenir le mythe de l’épargne sans risque !!

IMG Auteur
Publié le 11 janvier 2017
890 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 7 votes, 5/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Il n’y a pas à dire, on n’arrête pas le progrès, le vrai cette fois, celui qui consiste à poser les bons constats. Enfin, si j’ose dire.

Vous ne serez pas surpris, vous tous qui suivez ces chroniques régulièrement, par ce que vous apprendrez dans cette édition. D’Yves Calvi, qui fait « preuve de courage » selon un article du Nouvel Obs en dénonçant la propagande médiatique française sur la Syrie, à la banque Natixis, qui se demande s’il faut maintenir, tenez-vous bien… le mythe de l’épargne sans risque, nous sommes servis cette semaine en tentatives de la vérité de reprendre le dessus sur les petits et gros mensonges entre amis.

L’épargne est par nature… risquée !!

« On maintient aujourd’hui dans la zone euro (entre autres) un double mythe :

1/ la dette publique est un actif sans risque, il ne peut pas y avoir de défaut sur les dettes publiques. Ceci impose aujourd’hui soit des politiques budgétaires restrictives, soit une politique monétaire anormalement expansionniste, et il serait peut-être moins coûteux d’accepter l’idée qu’un pays insolvable budgétairement puisse faire défaut ;

2/ les dépôts bancaires (assurés, de moins de 100 000 €) sont un actif sans risque. Puisque les banques font des prêts risqués, ceci impose de mettre en place un mécanisme amortisseur où les banques ont des fonds propres considérables et peuvent faire défaut sur leurs dettes, ce qui absorbe le risque de défaut des emprunteurs et préserve les dépôts. Le coût de cette « hyper-régulation » des banques est la hausse forte du coût de leurs ressources, donc la hausse forte du coût du financement de l’économie. Il serait peut-être moins coûteux d’accepter l’idée que les dépôts bancaires peuvent être un actif risqué.

Les ménages de la zone euro détiennent une quantité importante d’actifs présumés sans risque : dette publique, actifs liquides et monétaires.

La question est de savoir :

– si ces actifs sont vraiment sans risque ;

– si le coût à subir pour que ces actifs soient sans risque n’est pas trop élevé.

Dans quelles conditions les dettes publiques de la zone euro sont-elles vraiment sans risque ?

La zone euro hors Allemagne n’est pas budgétairement solvable (le déficit public est supérieur à celui qui stabiliserait le taux d’endettement public, graphique), malgré la baisse des intérêts payés sur la dette (graphique 2b) due au niveau très bas des taux d’intérêt

Dans ces conditions, et avec la remontée des taux d’intérêt à long terme, comment les dettes publiques de la zone euro peuvent-elles être considérées comme sans risque ?

– soit la BCE accroît la taille du Quantitative Easing pour empêcher la hausse des taux d’intérêt à long terme, ce qui impliquerait une politique monétaire extraordinaire expansionniste durablement, avec les dangers associés ;

– soit les États passent à une politique budgétaire restrictive (graphique 2a plus haut) avec le coût associé en termes d’activité.

Plutôt que de subir les coûts d’une politique monétaire ultra-expansionniste ou d’une politique budgétaire restrictive, ne vaudrait-il pas mieux accepter qu’il puisse y avoir défaut partiel (restructuration) des dettes publiques des pays de la zone euro ayant un problème durable avec leur solvabilité budgétaire ? »

Voilà donc pour l’essentiel de cette étude de Natixis que vous pouvez télécharger en intégralité ici.

C’est l’épargnant qui, comme à chaque fois, sera couillonné !

De tout temps, à toutes les époques, c’est toujours l’épargnant et le rentier qui ont été ruinés.

C’est assez logique, c’est eux qui ont l’argent !

N’oubliez pas que, depuis la fin des dévaluations, les « rentiers » et autres « épargnants » ont vécu un âge d’or qui ne s’était jamais produit. Autrefois, à chaque dévaluation, vous pouviez vous réveiller le lundi appauvri de 50 % de votre épargne et l’économie nationale, elle, pouvait se réajuster. Nous avions peu de dettes, voire pas du tout. Il y avait un corolaire. L’inflation ET la ruine des rentiers régulièrement.

Tout cela étant fini, depuis 20 ou 30 ans nous avons pris l’habitude de l’épargne sans risque. C’est même devenu une évidence.

Oser dire que ce n’est pas le cas suffisait pendant des années à vous faire passer pour un fou furieux pessimiste et décliniste (j’en sais quelque chose), pourtant, là encore, la vérité finit par s’imposer.

Et cette vérité est simple : l’argent sera pris là où il y en a et là où c’est facile. Ce sera donc l’épargne dans les banques. Il sera moins facile de venir vous saisir vos boîtes de conserve (c’est une image, une parabole) que de bloquer d’un clic de souris votre argent déjà dématérialisé.

D’ailleurs, certains parmi vous me faisaient remarquer à propos de l’héritage moyen que nos cadors de France Stratégie veulent récupérer à savoir les 32 000 euros, que la dette moyenne est de 33 000 euros environ… ceci expliquant sans doute cela.

Mettez votre épargne à l’abri, débancarisez. Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez vous abonner à mes dossiers STRATÉGIE, mais dans tous les cas, il faut vous désensibiliser à l’épargne financière car cette épargne repose en réalité sur des dettes qui ne seront jamais remboursées.

On commence véritablement à l’évoquer. Si cela donne raison à mes analyses, ce n’est tout de même pas une excellente nouvelle, surtout lorsque l’on sait les conséquences qu’une telle spoliation aura sur les patrimoines financiers.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Syrie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Syrie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (7 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
cette description (la montée des disparités sociales et du rejet de ce système. L'élite va atteindre une masse critique : il y aura trop d'élites, et certains membres en seront exclus... bref, l'élite elle-même va se fragmenter) rappelle la situation au moment de la Révolution française. La Cour, tenue d'une main de fer par Louis XIV, veut reprendre son pouvoir aidée par la pauvre Marie Antoinette, le Parlement exilé en province par Louis XV est rappelé à Paris, la camarilla autour du cousin du Roi, le Duc d'Orléans, croit son heure venue pour écarter le Roi, la Haute-Bourgeoisie qui détient le fric est bloquée dans l'ascenseur social vers la Noblesse par l'inconscience de la Cour, et le faible Louis XVI qui est loin d'être idiot, ne peut remettre toutes ces élites au pas. La Révolution s'arrêtera quand la Bourgeoisie friquée aura piqué les biens du Clergé et Bonaparte sera utilisé pour "consolider les acquis" ( 5 octobre 1795, répression de l'insurrection royaliste au canon,devant l'église Saint-Roch: un coup sur la droite), puis c'est le Directoire avec en tête Lazare Carnot qui exécutera Gracchus Babeuf en 1797 pour calmer sa "conjuration des égaux " véritable communisme avant Marx ( un coup sur la gauche).
Actuellement on assiste au même processus, les Grosses têtes, les Hauts diplômés et la haute bourgeoisie friquée qui sont les mêmes, ne sont plus assurés de trouver des places au sommet. Les places de "décideurs" sont chères et bloquées. Certains s'exilent aux USA ou à Singapoure, mais les autres rongent leur frein et ont pour Macron ou Mélenchon, les yeux de Chimène. Il est probable que cela se terminera par un moustachu botté qui tirera dans le tas et ruinera la classe moyenne.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
La guerre de l'info est en cours...

Dimanche soir, les sites d'info belges publient le résultat d'un vaste sondage avec pour constat qu'une majorité significative des belges considère que le système actuel est un échec et qu'ils préféreraient un pouvoir fort à la place (style Poutine).

Le lendemain matin, le titre de l'article avait été transformé en : "l'enquête qui révèle l'islamophobie des belges".

Aux USA, un rapport de l'intelligence annonce que les années à venir seront terribles, presque apocalyptiques, tant la société se fragmente. Les USA auront énormément de mal à traiter avec les autres pays, mais peut être encore plus à traiter avec eux-même.
D'ailleurs un sondage révèle que les américains pensent qu'Obama a plus divisé que réuni la société américaine...

Un mathématicien prédit la fin de notre système pour les années 2020, en raison de la montée des disparités sociales et du rejet de cet système. Il dit que l'élite va atteindre une masse critique : il y aura trop d'élites, et certains membres en seront exclus... bref, l'élite elle-même va se fragmenter.

De plus en plus de sites d'info interdisent les commentaires des lecteurs, à cause de "leur caractère insultant"...
Ils font tout pour cacher que 70% de la population veut changer de système... (le problème est qu'en l'absence de solution de rechange crédible, ils ne savent pas comment se révolter).
Mais les symptômes deviennent tangibles : que font les gens quand ils se lassent ? Ils travaillent de moins en moins bien, vu qu'ils ne sont pas motivés par un projet de société.
J'ai pu le constater récemment...
La mutuelle perd des documents importants de divers membres de ma belle-famille (conduisant au non-remboursement de factures substantielles).
L'opérateur télécom n°1 (Proximus) est incapable de m'envoyer des factures par la poste, ce après de nombreuses plaintes de ma part, ni même par e-mail...
Et en plus, à mes beaux-parents qui ont pris contrat avec lui depuis novembre 2016, il réclame 955 euros de factures, et leur a coupé ses services depuis plus d'une semaine... (d'après le représentant commercial, il semblerait de beaucoup de clients sont touchés par la même "erreur").

Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
La Belgique est en faillite mon bon Monsieur !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Ça arrive aussi aux pays qui ont la chance d'avoir un roi, mais qui ont la bêtise de le priver de pouvoirs.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
cette description (la montée des disparités sociales et du rejet de ce système. L'élite va atteindre une masse critique : il y aura trop d'élites, et certains membres en seront exclus... bref, l'élite elle-même va se fragmenter) rappelle la situation a  Lire la suite
Monrose - 12/01/2017 à 07:47 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX