Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Face aux risques, quelle stratégie patrimoniale ? 1re partie

IMG Auteur
Publié le 04 juillet 2013
1950 mots - Temps de lecture : 4 - 7 minutes
( 38 votes, 4,6/5 ) , 55 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
55
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Ceux qui lisent régulièrement mes éditos connaissent par cœur mon appréciation de la situation économique actuelle que je considère pouvant être résumée par l’expression suivante : situation irrémédiablement compromise.

Pour faire très simple, soit nous mourrons d’une overdose d’hyperinflation (cas américain ou japonais), soit d’insuffisance respiratoire liée à la déflation (cas grec par exemple et européen en général). Dans tous les cas, au bout de la route, une insolvabilité généralisée liée à 40 ans d’endettement généralisé, à la mondialisation, à la robotisation, et aussi au facteur démographique puisque le vieillissement de la population coûte déjà cher et ce mouvement va s’amplifier dramatiquement chaque année à partir de maintenant.

Nous allons donc droit dans le mur et selon la dialectique gouvernementale, nous avons effectivement la bonne trajectoire.

Le pire n’est jamais sûr, le meilleur non plus !

On entend très souvent cette expression destinée en général à tuer tout débat intellectuel. Mon brave garçon, vous êtes pessimiste, le pire n’est jamais sûr… Sauf qu’en réalité, l’histoire nous enseigne depuis des millénaires qu’hélas, les modérés ne l’emportent jamais, et rarement le meilleur.

Cette série d’articles que je commence aujourd’hui s’adresse à ceux qui pensent que le meilleur n’est jamais sûr et qui souhaitent se préparer au mieux en termes patrimonial. Pour les indécrottables optimistes, passez votre chemin, allez vite voir votre banquier dans son agence de quartier. Il se chargera de calmer vos angoisses et vous repartirez avec des tas de produits maison bidons, des fonds garantis aux noms charmants du type : doblo, passéo, avantagéo, pleindefriquéo, enrichississimes et autres crétineries marketing destinées à vous faire croire que vous allez vous enrichir, ce qui n’a jamais été l’objectif. L’objectif c’est d’enrichir les « zautres », pas vous. Si c’était le cas… vous le sauriez. Si vous jetez un œil sur les performances depuis 15 ans… vous avez de quoi pleurer.

Comment se préparer à affronter les risques majeurs ?

Il y a de multiples solutions, nous parlerons d’or et d’argent, des métaux précieux bien sûr, mais l’or et l’argent n’ont d’intérêt que dans une stratégie patrimoniale globale que nous allons détailler dans cette série.

Parmi ces solutions que je vais aborder progressivement avec vous, il y a la France et le vaste monde. Il y a les produits financiers et les actifs tangibles. Il y a l’immobilier locatif ou secondaire. Il y a aussi l’immobilier à l’étranger. Il y a les terres agricoles et les forêts, ici ou ailleurs. Il y a le cash, l’argent disponible, les espèces. Bref, vous avez accès à un nombre très important de solutions.

L’idée c’est de voir ensemble comment agencer tout cela pour obtenir une stratégie patrimoniale cohérente, respectant la législation en vigueur, anticipant celle à venir, et vous laissant le plus de latitude possible pour la suite.

Quels sont les risques majeurs auxquels tout épargnant est désormais confronté ?

Risque financier. Vous placez, vous gagnez ou vous perdez. C’est le cas des actions par exemple.

Risque de contrepartie. Vous mettez vos sous dans une banque (c’est elle la contrepartie). Si cette banque tombe, il ne vous reste plus que vos yeux pour pleurer.

Risque d’insolvabilité des États. C’est ce qui se passe à Chypre. L’État est en faillite. Pas officiellement mais dans les faits. C’est le cas argentin, grec, et bientôt portugais, espagnol et français !

Risque fiscal. C’est ce que Simone Wapler appelle très pertinemment la « répression fiscale ». Désormais, il vaut mieux devenir un dealer de quartier, plutôt que de se faire prendre pour blanchiment de fraude fiscale ! Je suis patriote et j’aime mon pays. J’y paie mes zimpôts, comme la plus grande majorité. Je ne défendrai jamais l’évasion fiscale ou la fraude fiscale. MAIS… vous ne me ferez jamais croire que le fraudeur fiscal est un terroriste ! Or la législation mise en œuvre par le gouvernement Ayrault met sur un pied d’égalité la fraude fiscale et le terrorisme, en tout cas dans les moyens donnés aux enquêteurs…
Nous entrons donc clairement dans un cycle de répression financière et vous trouverez toujours dans votre entourage des âmes bien intentionnées qui se précipiteront pour vous dénoncer (future ex-femme ou ex-mari, ancienne maîtresse ou amant, fils indigne, voisin charmant légèrement jaloux sur les bords, collègue briguant votre poste).

Conseil numéro 1 : la discrétion de la clandestinité

Il va falloir apprendre la discrétion. Si vous avez bien lu les lignes précédentes, je vous demanderai de les relire à nouveau. C’est fait ? Très bien ! Recommencez encore une fois ! C’est fait ? Parfait !

Vous devez comprendre que nous rentrons dans un cycle de répression financière qui sera durable. La pression de la répression financière va augmenter chaque mois, d’année en année, au fur et à mesure que les caisses de l’État se vident et que notre sainte mère la république bénie soit son nom incarnée par le sieur Hollandouille 1er et CalimAyrault auront besoin d’argent pour faire tourner le bousin.

L’État sera prêt à tout, vous m’entendez bien, à tout pour survivre le plus longtemps possible. Il va donc y avoir une pression fiscale accrue.

Une pression fiscale accrue c’est, par exemple, l’augmentation du prix des cigarettes. Oui, je sais, vous auriez deviné tout seul. Mais laissez-moi finir le raisonnement. Face à une pression fiscale accrue, la tentation c’est d’acheter ses cigarettes là où c’est moins cher et où il y a moins de taxes. Que le fumeur qui n’y a jamais pensé se lève pour qu’on lui jette des pierres ! C’est parce que tous les fumeurs y pensent, et pas qu’un peu, que le trafic de cigarettes est pénalisé aussi fortement que le trafic de drogues !!

Tant que tout cela ne concerne que les choppes, les non-fumeurs s’en fichent comme d’une guigne, et tout le monde sait bien que fumer tue ! Alors c’est bien.

Mais ce mécanisme de répression sera étendu progressivement à tous les sujets fiscaux et à tous les citoyens. Il faudra remplir les caisses par tous les moyens. Personne ne devra donc pouvoir échapper à la tonte.

Alors ceux qui savent lire entre les lignes comprendront parfaitement ce que je veux dire lorsque j’indique qu’il va falloir apprendre la discrétion de nos aînés résistants qui étaient dans la clandestinité !

Soyez discret, très discret !

Conseil numéro 2 : avoir un compte à l’étranger (ou plusieurs).

Voici un extrait d’un article du 3 juillet donc tout frais de La Tribune concernant la hausse de 40 % du nombre des comptes bancaires déclarés à l’étranger par les Français ! Oui mes chers amis, 40 % de hausse… en 1 an !

Il y a donc 108 833 comptes ouverts à l’étranger et déclarés ! C’est très peu pour une population de 65 millions d’habitants !

« La crainte des sanctions finirait-elle par payer ? Le nombre de comptes déclarés par les Français à l’étranger a explosé en 2012, comme l’indique le rapport annuel de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) publié mardi 2 juillet. Par rapport à l’année précédente, il a grimpé de près de 40 % passant de 79 680 en 2011 à 108 833 en 2012. Entre 2010 et 2011, la progression n’avait été que de 5 % environ.

Pas plus d’expatriés…

Difficile d’imputer totalement cette explosion à une quelconque hausse du nombre d’expatriés, puisque le nombre de Français établis à l’étranger a au contraire très légèrement reculé de 1,1 % par rapport à l’année précédente, selon des statistiques du Quai d’Orsay. »

Pour La Tribune, ce qui paie, c’est la peur du gendarme et du bâton fiscal. En ce qui me concerne, j’ai une lecture très différente de la situation.
Certes, il est indéniable que certains de nos concitoyens ont préféré se mettre en règle et déclarer un compte à l’étranger oublié par peur, mais sachez que cela ne concerne que les tout petits comptes ! Celui que vous et moi pourrions avoir.

Celui qui a réellement fraudé, sans loi d’amnistie n’a aucun intérêt mais alors aucun intérêt à déclarer son compte puisque rien n’est prévu pour atténuer la peine selon le célèbre principe « faute avouée à moitié pardonnée ». Résultat, ce qui est planqué reste caché ! C’est du simple bon sens, de l’évidence. Or le peuple français est très bien pourvu en bon sens, infiniment plus que ses zélites !

Non ce n’est pas tant la peur du gendarme, que le fait que de plus en plus de gens préfèrent ne pas mettre tous leurs sous… dans le même pays, ce qui est par les temps actuels très compréhensible et plutôt malin.

Et l’article de La Tribune de poursuivre très doctement dans la même logique de « collaboration » et de voix de son maître :

« Sanctions renforcées

L’année 2012 a été marquée sur le plan pénal par un renforcement des sanctions encourues en cas de fraude fiscale. Le montant maximum des amendes applicables est désormais compris entre 500 000 euros et 1 million d’euros, notamment en cas de détention de comptes bancaires non déclarés à l’étranger, pointe la DGFiP. »

Ouh ayez peur braves gens. Vous risquez jusqu’à un million d’euro d’amende. Vous rigolez moins hein !
Sauf que le paragraphe suivant vous apprendra que vous pouvez quand même rigoler puisque :

« En outre, les liens avec les administrations fiscales étrangères se sont renforcés pendant que s’intensifiait la traque contre l’exil fiscal. Résultat : les demandes de renseignement ont plus que doublé, passant de 300 à 777. »

777 demandes de renseignement en un an pour une population de 65 millions d’habitants. J’en rigole encore et je peux en conclure, sans trop me tromper, que nous avons eu cette année 777 séparations amoureuses qui se sont mal passées, d’où l’intérêt de se reporter à mon conseil numéro 1 sur la nécessaire discrétion. Il y a une autre solution pour avoir la paix avec votre conjoint, c’est d’avoir à l’étranger que des comptes joints ! Avec un compte joint, la paix des ménages est assurée puisque la sanction sera partagée… Cela calme les ardeurs délatrices du complice en général.

Détenir un compte à l’étranger est parfaitement légal dans la mesure où ce dernier est déclaré à l’administration fiscale.

Il y a des pays qui attirent l’attention, comme la Suisse et de façon générale toutes les destinations exotiques à tendance paradisiaque fiscalement parlant. Puis il y a tous les autres, les pays normaux.

Quels pays conseiller pour ouvrir un compte alors ?

Je vous conseille l’Allemagne parce que c’est la 1re économie de la zone euro.

La Norvège parce que c’est un pays hors zone euro assis sur un tas d’or sous forme de matière première.

L’Islande parce que la foudre est déjà tombée là-bas, que c’est un pays hors zone euro et hors Union Européenne.

C’est le plus osé mais ma solution préférée, c’est l’Islande (attention au risque de change). Idéalement, il faudrait attendre encore un peu pour voir comment le contentieux anglo-islandais va se régler, mais nos amis islandais nous ont montré leur capacité de résistance à la rapacité et à la voracité bancaire ! Alors va pour l’Islande et ce n’est pas un paradis fiscal, vous ne risquez pas un contrôle fiscal pour une ouverture de compte en Islande… Personne ne vous croirait aussi fou… ou contrarien !

Dernière petite remarque avant de vous laisser : un ami notaire m’a expliqué qu’il fallait que je choisisse dès le départ qui me ruinerait. Ma femme ou le fisc ! N’étant pas sans cœur, j’ai choisi ma femme, qui de toute façon partirait avec mes enfants… Mais n’oubliez pas la discrétion !
Demain, nous parlerons immobilier et crédit in fine.

Charles SANNAT

Référence : http://www.latribune.fr/actualites/economie/f...s-francais.html

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chypre | France | Norvège | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chypre | France | Norvège | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (38 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Investir en diamant ?
Payer avec un diamant: c'est la possibilité qu'ont désormais les très riches clients de la Qatar National Bank. La pierre précieuse ne servira pas de monnaie mais sera incrustée dans la carte de crédit de ceux qui opteront pour ce service VIP.

La pétromonarchie du Golfe Persique est le pays au monde comptant la plus forte proportion de millionnaires dans sa population. C'est pour cette clientèle que l'établissement bancaire de l'émirat a ouvert son offre spéciale, en lien avec Mastercard.


L'offre, sobrement intitulée QNB Private World Elite MasterCard Credit Card ne se limite pas à la présence du diamant dans la carte de crédit. Des services à la hauteur de ce prestigieux caillou sont offerts: dépenses sans limitation, conseillers de voyages personnels, assistants shoppings dans de nombreuses villes du monde, avantages voyageurs VIP dans près de 600 aéroports sur la planète, conciergerie de luxe disponible 24h/24, invitations pour de mystérieuses et «inestimables expériences de privilégiés».

Et l'offre n'est pas réservée aux citoyens qataris: plusieurs dizaines de milliers de clients fortunés issus de la jet-set internationale sont dans le viseur de la Qatar National Bank. La transformation, depuis une quinzaine d'années, de l'émirat en une destination touristique de luxe a amené de nombreux clients américains, européens et asiatiques à ouvrir un compte auprès de la QNB.


L'initiative n'est toutefois pas une première: voici quelques mois, une banque de Dubaï (Emirats Arabes Unis) avait déjà dégainé sa carte de crédit ornée d'un diamant. Le tarif pour briller au moment de la facture: 1000 dollars par an.

Et un établissement financier du Kazakhstan avait proposé un produit similaire. Le prix de l'offre QNB n'a pas été dévoilé. Pas davantage que le poids en carat du diamant serti.

Les clients ne pourront toutefois pas se présenter aux guichets pour demander à bénéficier de l'offre: c'est la direction de la QNB qui invitera ses meilleurs clients à se signaler pour souscrire cette formule. La QNB dispose d'une succursale en banque privée à Genève (rue des Alpes).
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
En résumé tu planques tes pièces dans un coffre.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
C'est pas con .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Dettes souveraines, bulle obligataire, opacité des marchés... Le gendarme de la Bourse est très inquiet.

La zone euro n'a pas fini de donner des sueurs froides aux marchés financiers. Malgré les mesures exceptionnelles prises par la Banque centrale européenne (BCE) après l'été 2012, afin de tenter d'endiguer la crise de la dette, « l'évolution des risques souverains continue de mériter une grande attention », a estimé mercredi l'Autorité des marchés financiers (AMF). « Certes, la situation s'est améliorée, en l'espace d'un an, mais les événements de ces derniers jours montrent que ce sujet demeure important », a insisté Benoît de Juvigny, secrétaire général de l'AMF, qui présentait mercredi 3 juillet sa cartographie des principaux risques pesant sur les marchés financiers, au cours des prochains mois.

De fait, en début de semaine, la tourmente politique au Portugal a fait resurgir le spectre d'un retour en force de la crise de la zone euro, le taux d'emprunt à 10 ans du Portugal dépassant les 8% mardi, et entraînant dans son sillage les taux grec, italien et espagnol. Invoquant le « manque de crédibilité » des stratégies de renforcement des finances publiques des Etats européens les plus fragiles, couplé à « des perspectives de croissance moroses », l'AMF estime que de nouvelles « dégradations de notations souveraines ne sont pas à exclure. » Avec, à la clé, « la réapparition de tensions sur les marchés financiers, qui renchériraient les coûts de financement des émetteurs.

Le risque d'un krach obligataire.

Autre élément menaçant la stabilité financière, selon l'AMF : les risques « excessifs » pris ces derniers mois par des investisseurs cherchant à tout prix du rendement dans un environnement de taux d'intérêt très bas. « Les investisseurs présentant un fort appétit pour le risque ont obtenu, à moindre coût, les moyens d'acquérir des actifs (risqués, comme les actions et les obligations high-yield) dont la qualité a pu être hâtivement évaluée, ce qui augmente le risque de bulles sur certains segments de marché, notamment obligataire », prévient l'AMF. Qui va jusqu'à évoquer « le risque d'un krach obligataire, plus élevé en 2013 qu'en 2012. »

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20130704trib000774044/dettes-souveraines-bulle-obligataire-opacite-des-marches-le-gendarme-de-la-bourse-est-tres-inquiet.html
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Le court terme : acheter à 910 , revendre maintenant à 965 et racheter plus bas , peut-être de nouveau vers 900 .
Faites le calcul .
Tiens il repique ! Et pas un peu: serai-je aussi un roi ?
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Il y a la Belgique aussi ; sa gastronomie en étonne plus de 100.000.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
J'y ai toujours bien mangé .
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Nous ne sommes plus en 1940/45...mais il va falloir faire pareil. Baisser la tête (voire le froc) pour l'essentiel de la populace et entrer en résistance pour un petit pourcentage. En dehors on a toujours l'Europe qui bouffe ses pays comme un ogre sa progéniture, de la même façon qu'Adolf a voulu constituer une Europe à coups de bottes (la comparaison choque ??? Et pourtant...). A l'intérieur les gouvernements collabos : Vichy d'un côté, umps de l'autre (la comparaison choque ??? Et pourtant). Donc discrétion, méfiance, système D etc. Il ne nous manque plus que le leader charismatique pour redonner espoir pendant qu'on galère pour s'en sortir.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
"Il ne nous manque plus que le leader charismatique pour redonner espoir pendant qu'on galère pour s'en sortir. "

Ce coup-ci il ne suffira plus de se planquer à l'étranger pour être à l'abri des ennemis !!


Evidemment il y a de temps en temps des situations de crise extrême dans lesquelles on a besoin d'un Pépin le Bref..
Capable de renverser une dynastie décadente et corrompue sans effusion de sang...
Capable de tout rebâtir depuis les fondations...
...tout en restant humain, pieux et humble.

Mais bon... il n'y en a pas beaucoup...

Tout le monde ne peut pas être à la fois le fils de Charles-le Martel et le père de Charlemagne !!!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Risque financier...encore faut-il avoir des sous sur un compte en banque, ou a en mettre sur un compte.
Perso je ne laisse que le minimum vital + réserve en cas de pépin (genre voiture ou électroménager HS). Au moins il y en a au mieux je me porte, contradictoire pas vrai ? Pas confiance...que ça soit ici ou en Islande !!
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
On a parfois des sommes en transit qu'il est difficile de bien gérer sans banque.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Impossible de se passer d'une banque .
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Si c'est possible ! A condition de changer nos habitudes.

La mise à disposition de fonds dans un autre lieu, à la façon des Lombards, sans en être provisoirement propriétaire n'est pas à mon sens une opération de banque.

La facilitation des échanges de monnaie et des virements est tellement importante à la société, que ce peut être un "service au public" ou un "service-public".
Au nom de la neutralité de la monnaie et de l'argent non-dette, ce service de transfert pourrait être gratuit ou vendu à prix fixe symbolique.
Le coût de revient ne dépassant de toutes façons qu'à peine celui d'un e-mail.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Si tout va TRES mal , il est bien d'avoir des points de chute à l'étranger .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Le peuple c'est CON par définition (en tout cas 97% des gens sont des bœufs )par contre celui qui est CON pourrait devenir très méchant par définition aussi !!!et là attention à tous ce "ploutocrates" et tous ces "parasites nécessiteux" et ces mafieux sans scrupule !!!
le tout est que le peuple comprenant ce qui s'y trame derrière les coulisses ....ce qui est évidement pas facile puisque très CONS le peuple !!!
Il va falloir tenir des colloques poussés pour les informer de la situation et persévérer dans l'explication (et là non plus pas sur qu'ils voudrait comprendre car tant que "Ginette" a de quoi remplir son cadi tout vas pour le mieux et personne dans la rue !)
Le jour ou les gens comprendrons (finalement )ce qui se passe il y aura panique telle que la crise de 1929 paraitra comme une simple rigolade ou une simple foire aux bestiaux ...et là la tout le monde se mettra à courir ( comme des poules sans têtes dans la basse cour ) et les métaux précieux se vendrons comme des petits pains (a condition naturellement qu'il en reste et qu'il sera autorisé à la vente et à la détention ,ce qui sera bcp moins évident !!)
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Je suis plié de rire . J'ador ta poésie !

97% ; tu es encore optimiste .

Bonne description de la masse .
Evaluer :   3  3Note :   0
EmailPermalink
Tu oses critiquer le bon peuple qui a si bien voté ; mais tu vas te retrouver au goulasch.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Un organisme connaît cinq phases :
1- La naissance.
2- La phase ascendante.
3- La phase de plateau : l'organisme est alors à son zénith.
4- La phase descendante : l'organisme commence à vieillir, tout se déglingue.
5- La mort.

J'interprète la construction européenne de la même façon :

1- La naissance : 25 mars 1957, signature du traité de Rome.
2- La phase ascendante : 1957 - 1992. La construction européenne monte en puissance.
3- La phase de plateau : 1992 - 2008. Avec le traité de Maastricht, avec la suppression des frontières intérieures et avec la monnaie unique, la construction européenne est alors à son zénith.
4- La phase descendante : 2008 - ???
La crise financière de 2008 est devenue une crise économique, une crise sociale, une crise politique. Elle a montré au monde entier que, face à la crise, la soi-disant "solidarité européenne", c'était du pipeau.

Elle a montré au monde entier que, face à la crise, chaque nation européenne revient dans le monde réel :
- le sentiment national, ça existe ;
- l'égoïsme national, ça existe ;
- la raison d'Etat, ça existe.

Par exemple, les budgets de chaque nation européenne continuent à augmenter, en pourcentage du PIB. Mais en revanche le budget de l'Union Européenne, lui, est en baisse !

Pour la période 2007-2013, le budget de l'Union Européenne était au niveau ridicule de 1,10 % du PIB de l'Union Européenne. Pour la période 2014-2020, il baissera au niveau minable de 1 % du PIB !

La Commission européenne et le parlement européen voulaient faire augmenter le budget à 1083,3 milliards d'euros. Mais les chefs d'Etat et de gouvernement ont refusé : ils ont exigé de le faire baisser au niveau minable de 960 milliards d'euros pour la période 2014-2020 !

L’égoïsme national l’a emporté, comme d’habitude.

http://www.20minutes.fr/economie/826126-budget-2012-europe-impose-rigueur

C'est la phase descendante.

Tout se déglingue.

Au Portugal, en Irlande, en Italie, en Grèce, en Espagne, à Chypre, en Slovénie, tout se déglingue.

Aujourd'hui, la périphérie tombe en ruines. Demain, le coeur de l'Union Européenne sera touché à son tour.

Chaque nation reprendra le contrôle de ses lois nationales, chaque nation reprendra le contrôle de ses frontières nationales, chaque nation reprendra le contrôle de sa monnaie nationale, etc.

L'Union Européenne se dirige tranquillement vers sa mort.
Evaluer :   15  2Note :   13
EmailPermalink
"L'Union Européenne se dirige tranquillement vers sa mort. "

Lentement, oui!
tranquilement, je ne trouve pas...

Quand les nuisibles pullulent, on ne devrait pas attendre leur mort lente naturelle.
On devrait s'organiser, chacun prendre son fusil, et organiser une battue.
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
les nuisibles en question ont préalablement obtenu de la population le statu d'espèce protégée.
et ce statu est confirmé à chaque élection.

quand les urnes brûleront, la battue commencera.
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
C'est bien une battue...
On se lève tôt, à la fraîche.
On fait une grande ballade dans les bois.
On fait oeuvre utile en éliminant les nuisibles.
Et on finit en grand gueuleton convivial, le coeur léger et l'âme fière.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Tu vas faire une indigestion si tu habites en france.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
"Chaque nation reprendra le contrôle de ses lois nationales, chaque nation reprendra le contrôle de ses frontières nationales, chaque nation reprendra le contrôle de sa monnaie nationale, etc."
Point de vue que je partage. Mais lorsque cela se fera, ce sera enfin sans la classe politique actuelle. Il faudra un nouveau paradigme et des gens neufs.

Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Entièrement d'accord mais qui ?
Pour ma part, il me semble que personne n'ai capable de prendre la Place !
On va peut être me prendre pour un demeuré mais je m'en fiche !
Toutes personnes voulant accéder au pouvoir y vois ces propres intérêts. Je pense sincèrement que nos gouvernants (président, ministre, sénateurs, députés, fonctionnaires européens, maire et élus de tous genres...) devraient être des BÉNÉVOLES (pas des milliards mais déjà des millions d'euros de gagner)!!!! Et malheureusement, pour l'instant ils ne souhaitent que le pouvoir, l'argent et ne l'oublions pas vivre grassement de
l'argent publique !
Le roi est mort, vif le roi !!!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Vive le Roi !
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
ah si je pouvais je convaincrais mes 25 descendants.
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Plus gênant encore que le principe de l'élection, c'est l'acte de candidature.
A PRIORI louche

Ne pas être candidat, ne pas être rétribué. Voila des bases saines.

Effectivement, on a connu ça en France avec une remarquable stabilité d'une douzaine de siècles. Mais on a la mémoire courte...


NB: je trouve intéressante la possibilité qu'on a dans les petites communes de voter "spontanément" pour un maire qui n'a rien demandé à personne. Celui qui ainsi "se fait chercher" ne peut pas avoir les mêmes arrière-pensées que le candidat qui a fait campagne.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Si tu sais qu'il y a des élections, tu auras obligatoirement des candidats. oh, ils le proclameront pas officiellement, mais par l'entremise de leurs relations, de leur communication et de leurs actes ils feront tout pour s'attirer les bulletins de votes via des promesses non dites. Qui n'en resteront pas moins de mensonges.

élection et candidature sont deux faces d'un même billet. le mensonge en est le papier.
LE président est tellement mieux.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Ce risque existe avec la montée des " Nationalismes ", de tout crin, et dix ans après les "Peuples européens" se referont la guerre, méthode que je ne préconise pas, mais qui avait l'avantage de permettre un redémarrage économique basé sur de réels besoins, qui ajouté à une raréfaction de la main-d'œuvre due au massacre des populations, aboutissait à ce qu'on peut appeler " le Plein emploi " et des périodes de croissance ( après avoir tout détruit, il faut reconstruire ) .
Comme les dernières guerres "mondiales" concernant l'Europe remontent loin dans le temps, de nombreuses générations, n'en ont aucune idée. Même moi ( ° 1952 ) je n'ai pas connu ces périodes.
L’Europe a beaucoup de défauts, et devrait fonctionner autrement, ( une volonté politique commune , moins de paperasseries , de fonctionnarisation et rejet des pressions et projets des lobbies omniprésents à Bruxelles), et surtout protéger les intérêts européens et non organiser une libre concurrence ( avec des partenaires ne respectant pas les règles ).
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
A l'époque médiévale ou plus généralement sous l'Ancien Régime, il y avait déjà la libre-circulation des personnes, des capitaux, des marchandises. Il y avait déjà la monnaie unique (bimétallisme).

L'origine des uns et des autres n'était jamais un frein, même les ministres (comme les reines...) pouvaient venir d'autres pays sans problème.

Et même avec des empires géants comme celui de Charles Quint, il n'y a jamais eu de guerres générales, juste quelques batailles ponctuelles en espace, en temps et en victimes.

La conscription, la nation, la nationalité etc sont des notions républicaines, révolutionnaires ou post-révolutionnaires.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Je n'ignore pas ce fait, ( je suis comme beaucoup un descendant de Charlemagne, un autre européen, dirigeant d'un empire géant ), mais dans ces époques les monnaies d'échange étaient en or ou en argent ( les autres souvent en bronze, étaient peu utilisées hors zone d'émission ), à la différence de maintenant, nos "monnaies papier" , n'ont que la valeur qui lui est attribuée fictivement, et ne reposent plus sur grand chose ( n'est-pas ).

Les unions inter-pays n'étaient qu'un moyen de raffermir les relations entre ceux-ci, et éventuellement d'annexer sans combat un voisin ( avec qui les guerres avaient déjà coûtées très chers ).

Quand à nos structures et notre mentalité actuelle, vous avez raison, elles nous viennent de la Révolution, mais hélas !, nous n'avons pas évoluer depuis. Je l'ai déjà souvent exposé dans mes précédents commentaires.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Idée à liste
La montée des nationalismes de tout crin qui se font la guerre pour un oui ou pour un non fait partie de la propagande républicaine suggérant qu'avant 1789 c'était la préhistoire, or la réalité historique est tout autre. L'Europe reprend l'argument. Descendant pour ma part de Widukind je vois les choses sous un angle différent.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Si vous parlez de Widukind de Saxe ( ou Wittekind ) + le 7 janvier 810, nous avons donc des ancêtres communs, je suis aussi un descendant à toutes les générations de la 35 ème à 59 ème, et sans doute cousinons-nous ( à un degré élevé ).

A cette époque le Pouvoir était clairement entre les mains des familles, les " Pays " n'avaient pas le même sens que maintenant, car le Peuple n'était pas associé au pouvoir, il "appartenait" à un Seigneur comme les terres.

les Familles dirigeantes actuelles ( ceux qu'on a appelé à un moment les "100 familles" ) sont d'un autre ordre, plus financier, et la notion de Nation, ne peut avoir de sens que si le Peuple a ( ou croit avoir ) un pouvoir de décision, dans ce cas le Peuple peut s'assimiler à son pays. Ce pouvoir ( illusoire, car soumis aux manipulations de l'Information et des Statistiques ) est principalement dans l'élection de ses représentants.

Même si mes commentaires ne plaisent pas à certains, au moins ils sont argumentés, un argument se réfute ou se conteste, il peut-être pondéré par un contre-argument, alors messieurs les négatos argumenter au lieu de chouiner.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
C'est bien de lui qu'il s'agit, mes ancêtres ont du faire partie de ces gens déplacés, l’étymologie du nom l'atteste, par contre aucune certitude concernant Widukind lui-même, je ne l'ai cité que par opposition à Charlemagne bien sûr. Le sens du mot "appartenir" lui aussi ne revêt plus la même signification car on pouvait ressentir une saine fierté à cette appartenance au grand jour, toute autre que celle que vous citez si justement.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink

Si une certaine fierté est probable pour les "Capitaines" et certains combattants fiers de se battre, voire de mourir éventuellement pour leurs "Maisons " , on ne parlait pas de Pays ou de Nation à lépoque ;pour la "valetaille", il s'agissait d'une obligation ; mais je pense que nous sommes loin du Nationaliste dans son sens actuel.
J'ai volontairement mis entre guillemets le mot "appartenait" car son sens comme celui de nombreux mots devient fluctuant avec les usages élargis, à l'exemple du mot " hôte " dont le sens c'est inversé dans la conversation courante ; de celui qui reçoit (encore clair dans hôtesse ) ; pour devenir l'invité.
La gente armée ne perçoit bien sur pas les choses du même point de vue que la "valetaille" mais cela semble faire partie d'une hiérarchie établi pour les siècles des siècles, que n'en déplaise, même le suffrage universel n'a pas réussi a chambouler autrement que par l'illusion. Le pouvoir des urnes ne fait que masquer les vrais "orienteurs", c'est vrai. Quand je parle de nationalisme c'est encore une fois par opposition à l 'UE actuelle, les septiques sont qualifiés de nationalistes, d'ailleurs ne devrait t'on pas dire "néo-nationaliste" ? Car le nationalisme est née si je ne me trompe après la disparition du dernier souffle de la monarchie, de la dernière "maison", c'est un fils de la république comme les autres, renié certes, mais au combien utile à ses visés. L'ancien régime, n'ayant par ce seul qualificatif plus droit de citer puisque dépassé, rétrograde, bref 2000 ans d'égarement végétatif, la république n'avait plus de bouc émissaire.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Sans connaître l'ennemi , il est difficile de se défendre.

L'ennemi est le système maffieux rotshildien du gouvernement des banques , par les banques , pour les banques.

Les permanentes déclarations des gouvernements marionnettes qui inventent de multiples plans uniquement pour sauver les banques de leur vice conceptuel de création monétaire sont flagrantes.

En effet le seul problème est de faire garantir par le peuple, par la société toute entière , les dizaines de milliers de milliards de produits , prêts , engagements que les banquiers ont réalisés sans avoir en caisse le répondant indispensable .
Ce qui est manifestement une escroquerie.

Et les crapules au pouvoir de faire voter les lois par des parlementaires stupides ou payés pour le faire de chyprisation des dépôts bancaires , de FESF ou de MES qui se résument toutes à faire payer la population ou de spolier les nations de leurs biens.

C'est une arnaque mondiale qui , si elle se réalise , transférera la totalité des richesses de la planète entre les quelques mains des familles ploutocratiques.

Connaitre l'ennemi et ses méthodes c'est aussi immédiatement connaitre la parade pour se libérer de cet enfermement fait de papier et de promesses tirées sur le vent , la répudiation immédiate des toutes les dettes puisque toutes sans causes, toutes faites d'argent inventé par les banquiers.

Si les banques font faillite , tant mieux , nous serons enfin délivrés du Moloch .

Il est facile et rapide de donner à chaque personne une carte de la nouvelle banque d'état , approvisionnée en monnaie non dette , pour permettre dès le lendemain à la population de vivre.

Être Islandais ou Chypriote , faites votre choix.
Evaluer :   12  2Note :   10
EmailPermalink
"C'est une arnaque mondiale qui , si elle se réalise , transférera la totalité des richesses de la planète entre les quelques mains des familles ploutocratiques."

.... JE VEUX DES NOMS....
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Salut a toi !
Des noms en veut tu ? en voila !
famille Rothschild
" " Warburg
" " Rockefeller
" " Dupont
" " Russell
" " Onassis
" " Bundy
" " Freeman
" " Collins
" " Astor
" " Li
" " Bush
et la liste continue , je te laisse le soin de faire les recherches minimum nécessaires quant à leur divers implications
.L
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Les Bundy ? Al Bundy ??
Ok je sors....
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Ah Ah, bas les masques !
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
hahaha , toutes les personnes qui auraient lu les livres jaune par exemple connait bien ces nom :)
4 votes negatif :) oups , a croire qu'il y a 4 membres des familles que tu as cité qui fréquentent ce sites et qui sont passé par là,
ou bien j'ai toujours du mal a me faire à l'idée des moutons qui protègent encore leurs bourreaux , bref j'aimais bien 24h gold il y a encore 1 ans ou 2 mais je n'y viens plus car je le trouve infesté de cafards ces dernier temps, avec tous ces votes négatifs qui sont toujours là pour étouffer la moindre étincelle de dissidence , ça en devient presque pathétique..
certain auteur sont peut etre encore crédible et encore, le principal c'est que ici c'était il y peu de temps un lieu de rdv pour ceux qui avait une longueur d'avance je parle des detenteurs de phyz pourtant on a tous suivi notre choix en connaissance de cause , mais meme avec les attaques recente il ne faut point douter , je vous parie que dès que les metaux repartirons a la hausse il y aura les meme blaireau qui vous en expliqueront les soit disantes bonne raison alors qu'en faite vous aviez nullement besoin d'eux .
que ceux qui n'ont pas l'intention de vendre se reconnectent dans un an et ils auront une belle surprise ( pour ceux qui savent).
a bonne entendeur
que la paix soit sur vous
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
et avec toi.
A dans 1 an alors .
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
...... JE VEUX DES NOMS....

Il y en a là :

La créature de Jekill Island .
Tout sur l'histoire des banquiers
Par Edward Griffin
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
http://www.youtube.com/watch?v=iapL8-iGzkU

Quelques idées ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"approvisionnée en monnaie non dette"
toute monnaie papier (et a fortiori numérique) est (devient inexorablement) une monnaie dette. Toute utilisation d'une banque, qu'elle soit française ou marsienne, revient à se soumettre à une dette.

la seule chose qui réponde aux critères d'une monnaie et qui ne soit pas traçable c'est le métal. et attendez-vous à ce qu'il devienne illégal. tout comme il est illégal de l'envoyer par quelconque service postal en france maintenant (ce qui est en complète contradiction avec la loi sur le secret postal, qui est en vigueur a peu près partout dans le monde, mais on est plus à une loi anticonstitutionnelle près maintenant)
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
La france est en voie de soviétisation voulue dans les urnes par le peuple.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
@ Atlantis

Je pensais aussi à une interdiction de l'usure qui empêche la création mécanique nécessaire de nouvelle monnaie pour payer les intérêts de l'ancienne.

Auquel cas , il me semble qu'une monnaie même électronique est sans et reste sans dette .

Prendre l'exact contrepied des parasites bancaires :

Monnaie d'état , bannissement de l'usure avec le crédit sans intérêt.

Mais il est peut-être déjà trop tard.Il semblerait que la tentative folle d'asservissement de la population par la dette inextinguible création par privilège des famille ploutocratiques soit rentrée dans sa dernière phase , celle de l'accomplissement et du chaos .
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
"Monnaie d'état , bannissement de l'usure avec le crédit sans intérêt."

Sans intérêt, il faut d'autres freins au crédit.

Le plus efficace serait de maintenir des intérêts sur les prêts à la consommation ou aux délais de paiement, et de les interdire pour les investissements susceptibles de générer un pay-back. Ces intérêts sur investissements étaient criminalisés dans l'antiquité.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
1/ bannir l'usure c'est une loi humaine. c'est obligatoirement fait pour contraindre certains pendant que d'autres en profitent en la contournant. et tôt ou tard, ça finit par sauter suite à diverses circonstances. (raison pour laquelle je ne suis pas d'accord avec chouard sur la constitution : c'est un texte, donc éphémère). La meilleure preuve c'est que c'est justement sous les coups de boutoirs de puissants et voleurs que l'usure a été autorisée et que la monnaie papier a remplacé celle en métal.
2/ si tu banni l'usure il faut également assurer que si quelqu'un prête quelque chose il ne soit pas spollié : exactement l'inverse de la grande majorité des lois de notre ripoublic : bien du courage ...
3/ à partir du moment où t'as un système électif, t'aura de l'inflation. directement si tu empêches l'emprunt. retardé si tu temporise avec la contraction d'une dette. mais tôt ou tard l'état devra équilibrer son bilan et pour cela volera ses citoyens. qui n'auront eu ainsi que l'addition à payer pour la somme de mensonges qu'ils ont commandés et crûs.

la monnaie ne doit pas appartenir à un état. money is worth what it is made of. aucune marque d'état/nation/peuple. juste sa qualité et sa quantité doivent suffire à estimer sa valeur.
DISCRETION .
Excellent comme à son habitude.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
de plus en plus difficile de nos jours...
Dernier commentaire publié pour cet article
La gente armée ne perçoit bien sur pas les choses du même point de vue que la "valetaille" mais cela semble faire partie d'une hiérarchie établi pour les siècles des siècles, que n'en déplaise, même le suffrage universel n'a pas réussi a chambouler autr  Lire la suite
ERWIN - 06/07/2013 à 08:50 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX