Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

La manipulation du marché de l’or est un sujet « trop sensible»

IMG Auteur
Publié le 02 avril 2015
1019 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 7 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

La manière dont la conférence Mines et Monnaie qui s’est tenue hier à Hong Kong s’est comportée face à l’or a peut-être prouvé involontairement l’opinion du GATA selon laquelle la manipulation du marché de l’or ne puisse simplement pas être discutée entre gens civilisés aux quatre coins du monde.

Dès le début de la discussion, décrite comme étant un débat sur la direction future du prix de l’or, le modérateur de la conférence, Rod Whyte, un défenseur de l’or et membre du fournisseur d’informations Aspermont Ltd, qui appartient au Board of Directors of Australia, a annoncé que les intervenants se sont mis d’accord sur le fait que la manipulation du prix de l’or ne serait pas discutée à l’occasion de la conférence, parce qu’elle est un sujet « trop sensiblee ».

Puisque Whyte a déjà exprimé son soutien pour le GATA lors de conférences passées, l’idée d’éviter le sujet de la manipulation de l’or vient certainement de quelqu’un d’autre. Quoi qu’il en soit, la liste des conférenciers incluait deux membres qui auraient pu ne pas vouloir discuter du problème : Philip Klapwijk, ancien analyste chez Gold Fields Mineral Services, aujourd’hui directeur de Precious Metals Insighs Ltd à Hong Kong, et Albert Cheng, directeur du Conseil mondial de l’or pour l’Extrême-Orient.

Bien que Klapwijk ait prévu de voir le prix de l’or chuter substantiellement, ce genre de prédictions n’a pas d’intérêt particulier pour le GATA. Nous savons parfaitement que tant que les marchés à terme seront en place, les banques centrales pourront porter le prix de l’or à zéro ou le faire grimper à l’infini.

J’ai toutefois assisté à la conférence, et aurai aimé pourvoir poser quelques questions à Klapwijk et Cheng.

Entre autres :

-- Le directeur des opérations de marché de la Banque de France, Alexandre Gautier, disait-il la vérité lors de la réunion du LBMA à Rome en septembre 2013, lorsqu’il déclarait que sa banque intervenait secrètement sur le marché de l’or pour son propre compte et ceux d’autres banques centrales « sur une base quasi-quotidienne » ? (voyez http://www.gata.org/node/13373.)

-- La BRI nous dit-elle la vérité lorsqu’elle maintient dans ses rapports annuels qu’elle participe à des opérations similaires en le nom de ses banques centrales membres, non seulement sur le marché physique mais aussi sur le marché des contrats à terme, des options et d’autres produits dérivés de l’or ? (voyez http://www.gata.org/node/12717.)

-- La BRI est-elle sincère lorsqu'elle dit ne participer à aucune intervention secrète en le nom de ses membres sur le marché de l’or ? (voyez http://www.gata.org/node/11012.)

-- Si ces banques centrales participent effectivement au marché de l’or, quels sont leurs objectifs, et leurs opérations secrètes sont-elles susceptibles de manipuler le marché et donc de tromper les investisseurs ?

-- Et, une question qui s’adresse particulièrement à Cheng, dans ses nombreuses analyses du marché de l’or, le Conseil mondial de l’or prend-il en considération les opérations secrètes des banques centrales, et a-t-il une opinion à leur sujet ?

Malheureusement, le programme ne permettait pas à l’audience de poser des questions.

Une heure plus tard, j’ai débuté ma propre présentation en notant la décision des intervenants de ne pas discuter de la manipulation de l’or, et ai rappelé à l’audience qu’elle était libre de quitter la salle pour éviter tout désagrément. Personne n’a quitté la salle, bien que Klapwijk et Cheng ne soient pas restés bien longtemps.

J’ai expliqué avoir passé ces quinze dernières années à collecter des documents pouvant prouver la manipulation du marché de l’or par les banques centrales --

http://www.gata.org/taxonomy/term/21

-- et comment la présentation de ces documents au public n’a servi qu’à voir le GATA qualifié de théoricien de la conspiration.

J’ai toutefois ajouté qu’il existe ce que l’on appelle des faits de la conspiration -- comme lorsque la BCE réunit ses membres en secret toutes les quelques années pour déterminer les politiques relatives au marché de l’or avant d’annoncer que ses politiques ont en effet été établies à huis-clos et continueront de l’être :

http://www.ecb.europa.eu/press/pr/date/2014/h...r140519.en.html

En sont aussi le fait que le G-10 Gold and Foreign Exchange Committee, qui représente les départements du trésor et banques centrales du monde industrialisé, établisse des réunions similaires --

http://www.gata.org/node/9623

-- ou le fait que la Réserve fédérale entreprenne des swaps d’or avec des banques étrangères --

http://www.gata.org/node/7819

-- ou encore que les membres du FMI établissent des swaps et prêts d’or en secret pour faciliter leurs interventions sur les marchés de l’or et des devises :

http://www.gata.org/node/12016

Puisqu’il opère la plupart du temps dans le plus grand secret, le gouvernement lui-même est par définition une conspiration.

Toute analyse sérieuse du marché de l’or devrait selon moi commencer par ces questions :

-- Les banques centrales interviennent-elles clandestinement sur le marché de l’or ?

-- Si elles le font, est-ce simplement pour s’amuser – pour voir laquelle est capable de faire entrer le plus d’argent en trompant le plus grand nombre d’investisseurs – ou pour des raisons de politiques ?

-- Si les banques centrales interviennent sur le marché de l’or pour des raisons de politiques, s’agit-il alors de satisfaire leurs objectifs traditionnels que sont par exemple la lutte contre une devise de référence compétitive (voyez target="_blank" http://www.gata.org/node/13310), ou est-ce pour d’autres raisons (voir target="_blank" http://www.gata.org/node/14994) ?

J’ai présenté autant de documents que me l’ont permis les minutes qui me restaient. Fort heureusement, j’ai pu présenter les documents de la CFTC et de l’US Securities and Exchange Commission indiquant que les banques centrales interviennent sur tous les marchés à terme majeurs aux Etats-Unis :

http://www.gata.org/node/14385

http://www.gata.org/node/14411

http://www.gata.org/node/14818

Aussi satisfait que j’aie pu être de participer à la conférence de Hong Kong, j’aurais préféré participer à un forum au cours duquel ceux qui considèrent la manipulation de l’or comme une théorie de la conspiration étaient prêts à aborder le sujet et se pencher sur les documents présentés ici.

Il serait bien entendu idéal qu’une personne membre d’un gouvernement participe à un forum susceptible de se pencher sur ces questions.

Ces questions et documents peuvent peut-être être considérés inflammatoires, le système financier global est devenu une fraude gigantesque qui ne mérite que de partir en fumée.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | France | Hong Kong | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | France | Hong Kong | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (7 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Logiciel de traduction perfectible !
Dernier commentaire publié pour cet article
Logiciel de traduction perfectible ! Lire la suite
Y.Jullien - 04/04/2015 à 14:36 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX