Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Le scandale Écomouv’, des PPP et le mensonge de l’écotaxe !

IMG Auteur
Publié le 31 octobre 2013
2047 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 33 votes, 3,4/5 ) , 36 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
36
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 


Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Les PPP ce sont les partenariats public-privé. C’est une façon moderne et politiquement correcte de parler de concession.
Une concession, comme son nom l’indique, c’est lorsque l’État concède un droit par définition public à un opérateur privé qui gère pour le compte de l’État et encaisse une part substantielle des bénéfices.

Ce fut le cas avec nos autoroutes, payées avec l’argent du contribuable pendant des décennies. Une fois globalement achevé, notre réseau autoroutier a été privatisé, une misère évidemment, depuis nous n’avons obtenu aucune amélioration du service rendu. En revanche, les prix des passages aux péages ont très fortement augmenté, enrichissant non plus la collectivité et l’État mais des sociétés privées. Bravo. C’était vraiment une excellente idée.

Lorsque l’on est stupide ou malhonnête, on poursuit ce type de politique absurde.

C’est ainsi que la Taxe Poids Lourds, la fameuse écotaxe sur laquelle le gouvernement vient de reculer mais sans doute provisoirement, le temps d’une concertation globale, a été confiée, en tout cas sa perception, à une entreprise privée nommée Écomouv’ et dont le capital est détenu à 70 % par une entreprise italienne.

Le petit problème c’est que cette taxe ne rapportera à l’État qu’environ 600 millions d’euros, en tout cas c’est ce qui a été dit par le gouvernement et avancé comme estimation, alors que le montant total est évalué à plus d’un milliard d’euros…

La différence, vous l’aurez compris, va aller dans les poches d’une entreprise privée à l’actionnariat étranger venant prélever pour le compte de notre gouvernement une nouvelle gabelle et un droit de passage moderne, habitudes qui avaient été abolies lors de la révolution française.

L’Écot-axe, c’est l’antichoc de simplification !

Non l’écotaxe n’est pas écologique. L’écotaxe est un nouvel impôt, tout le reste étant peu ou prou de la littérature et je reviendrai un peu plus bas sur ce que serait une véritable politique écologique et une véritable fiscalité écologique qui favoriseraient les productions locales… car de tout cela, il n’est évidemment aucunement question. Ce dont il est question dans cette affaire de l’écotaxe, c’est du vol organisé et de la rapine du peuple français par des intérêts privés avec la complicité de l’État français. Voilà la triste, très triste réalité.

L’État peut lui-même installer les portiques ou payer un prestataire pour le faire. Comme l’écotaxe c’est très simple, il faut installer sur chaque camion de nouveaux dispositifs de géolocalisation et électronique… ce qui aurait pu être fait dans le cadre d’un simple contrat de délégation publique auprès des sociétés de télépéage disposant du savoir-faire nécessaire… Tiens, d’ailleurs, comme c’est bizarre… c’est exactement l’idée retenue par la désormais célèbre société Écomouv’ qui perçoit bien tout notre fric, mais ne va pas non plus se fatiguer à poser elle-même ces nouveaux boîtiers puisqu’elle confie cette tâche à faible valeur ajoutée… aux sociétés de télépéage !

Je vous incite à aller voir quelques minutes le site Internet de la société Écomouv’ et les procédures nécessaires pour les entreprises de transport afin de s’enregistrer dans ce nouveau système ainsi que les 8 954 documents spécifiques à télécharger (j’exagère un peu, c’est mon côté gascon).

En page d’accueil, vous avez ce texte surréaliste digne du monde d’Orwell :

« Les utilisateurs qui le souhaitent pourront signer un contrat d’abonnement avec une société habilitée fournissant un service de télépéage (SHT). La SHT fournira l’équipement embarqué ainsi que tous les autres services connexes, notamment l’indication sur sa facture mensuelle de la taxe à acquitter. Les modalités commerciales des contrats entre les redevables et les sociétés de télépéage sont libres, mais les abonnés pourront bénéficier des avantages prévus par la loi, notamment un abattement forfaitaire sur la taxe. Ces utilisateurs sont dénommés «redevables abonnés». »

C’est juste le paragraphe d’ouverture, c’est une synthèse et c’est bien la partie la plus simple du système brillant inventé autour de l’écotaxe qui n’est rien d’autre qu’une véritable usine à gaz et une pompe à fric dont le rendement ne sert même pas la collectivité. Hallucinant.

Comment l’État, notre État, peut-il concevoir des systèmes aussi absurdes, aussi complexes, aussi coûteux, au rendement d’impôt aussi faible et en enrichissant au passage une entreprise privée de surcroît étrangère… sur le dos de ses propres citoyens sans que personne ou presque n’y trouve rien à y redire ?

Le choc de simplification commence par la culture de la simplicité !

Dans la vie, il est important pour ne pas dire essentiel d’aimer les choses simples. De favoriser les solutions simples.

Ce qui explique le succès insensé d’une marque comme Apple avec ses aïe-Phone et Pad, c’est évidemment la simplicité d’utilisation. L’objet est utilisable par n’importe quel enfant, par n’importe quel adulte et tout a été étudié et conçu autour de cette idée de la simplicité et de l’efficacité poussée à son paroxysme.

L’État français et ses fonctionnaires fonctionnent à l’inverse. S’il n’y a pas 16 kilos de procédures et 98 tonnes de formulaires à remplir en 16 exemplaires permettant à toutes les administrations de recevoir des copies de documents parfaitement inutiles qui ne seront jamais ou presque consultées, alors… ce n’est pas sérieux. Pour faire sérieux, il faut des tampons et des signatures. Le maximum de tampons et de signatures… sinon ce n’est pas sérieux.

Notre fonction publique et nos procédures sont à peu près aussi modernes et efficaces que le serait une calèche sur une autoroute… sous un portique écotaxe.

C’est quoi la simplicité et c’est quoi une fiscalité environnementale ?

La simplicité c’est, comme le défini le Larousse, « ce qui est formé d’éléments peu nombreux et organisés de manière claire », « peu compliqué, facile à comprendre, à exécuter, à utiliser ».

Voilà qui est très clair et à l’exact opposé de la façon dont fonctionne notre État, le choc de simplification étant une vaste bouffonnade.

Alors qu’est-ce qu’une fiscalité environnementale ? C’est une fiscalité globale est repensée totalement autour de l’environnement et de la pénalisation fiscale des produits ayant un bilan énergétique ou nécessitant des transports en quantité trop importante.

Il est aberrant de voir un yaourt parcourant 15 000 kilomètres pour sa fabrication… Néanmoins, on ne réglera pas ce type de problème en bricolant une nouvelle taxe fut-elle baptisée de façon trompeuse éco-machin-chouette.

Une fiscalité environnementale doit protéger l’environnement, favoriser les cycles courts, les productions locales, le flux direct du producteur au consommateur, elle doit inciter à une utilisation plus durable des produits qui doivent être conçus et pensés pour évoluer ou encore pour être réparés, les normes sanitaires doivent être respectées et strictes, les modes de production socialement responsables.

Dans une telle acceptation de la fiscalité environnementale, il n’y a pas de place pour les multipackagings, il n’y a plus de place pour la consommation de masse, il n’y a plus de place pour les produits jetables, bref, il faut à ce moment-là repenser intégralement notre mode de production, de consommation et le business model de nos entreprises… de la grande distribution par exemple.

On pourra objecter que l’écotaxe est un pas dans la bonne direction. À ceci près qu’en Allemagne, l’écotaxe ne concerne que les vrais poids lourds supérieurs à 12 tonnes et justement ne servant pas dans les dessertes locales mais uniquement sur les transports internationaux. Mais même encore de cette façon-là, cette taxe est mal née, mal montée, contestable dans la gestion et critiquable dans la concession octroyée.

Dans la mesure où tout le monde paie cette taxe, étranger comme français, cela ne permet pas d’atténuer les distorsions de concurrence… Ce n’est pas un droit d’entrée pour les camions étrangers… donc c’est bien un impôt de plus qui ne protège ni nos emplois ni notre environnement puisqu’il ne permet pas la diminution du nombre de camions mais provoque simplement le renchérissement des coûts de transport…

Oui notre fiscalité doit-être revue mais encore faut-il se poser les bonnes questions.

Quels comportements veut-on développer et quels comportements veut-on limiter et à quels résultats veut-on arriver ?

Par rapport à cette nouvelle fiscalité, c’est le côté recettes, que veut-on financer et il s’agit là du côté dépenses.
Repenser la fiscalité commence par une démarche intellectuelle et une réflexion profonde sur l’utilisation et les objectifs du couple « recettes/dépenses ».

Pour donner quelques pistes en tout cas sur le volet recettes, une super TVA sociale est indispensable pour redonner de la compétitivité à nos entreprises et baisser le coût du travail. TVA à 27 %. Deux taux. 27 % et 0 %. 0 % sur l’ensemble des produits de premières nécessités (de la brique de lait au paquet de pâtes). Tout le reste doit être fortement taxé. Tous les produits dont la garantie est inférieure à 5 ans, puis 6 ans, puis 7 ans, etc., doivent être surtaxés via « l’éco-participation » et pas qu’un peu… Plus nous renchérirons le prix des produits de mauvaise qualité made in china, plus nous favoriserons l’emploi local puis une production de qualité et durable.

Nous pouvons également renchérir progressivement le prix du diesel qui est une source de pollution particulièrement dangereuse et cancérigène. Pour éviter que le mouvement ne soit trop brutal, il peut même y avoir une forme de crédit d’impôt pour ceux qui travaillent dans la limite d’un certain montant, mais il n’y a aucune raison environnementale et encore moins de santé publique pour que le diesel, dont les particules sont très cancérigènes, bénéficie d’un traitement de faveur par rapport à l’essence.

Toujours sur les modes de transport, nous avons aussi le droit et les moyens si nous le souhaitons d’interdire le transport routier de passage… uniquement des dessertes locales, tout le reste des marchandises devant impérativement circuler sur les trains ou les péniches de nos canaux…

Nous pouvons donc tout repenser… avec une TVA à 27 ou même 30 %, nous parlons de dizaines de milliards d’euros qui pourraient permettre également la suppression de l’impôt sur le revenu par exemple.

L’euro n’est pas la cause de tous nos maux !

Oui l’euro nous pénalise. Oui l’euro est un handicap. Oui l’euro est trop fort. Oui une politique monétaire unique pour 17 pays différents est une aberration économique… mais, l’euro n’est pas la cause de tous nos maux.

Croire qu’en sortant de l’euro et de l’Europe (une Europe qui m’agace au plus profond) nous réglerons tous nos problèmes est une chimère et c’est un mensonge !

Nous avons des marges de manœuvres importantes, au sein même de l’euro et de l’Europe. Nous pouvons nous aussi refuser certaines clauses et certains traités, nous pouvons aussi renégocier certains éléments sans renverser la table, nous pouvons si nous en avons la force politique et la légitimité populaire infléchir la politique européenne, tracer des lignes rouges à nos partenaires, arrêter de subir l’Europe. N’ayons pas peur des crises. N’ayons pas peur des désaccords, n’ayons pas peur de ce que nous sommes…

Mais avant d’arriver à tout cela, il faut définir un véritable projet d’avenir pour notre pays et pour notre économie.

Nous ne sommes plus dans le temps du bricolage et de la demi-mesure. Nous devons repenser tout le modèle français, ensemble et collectivement, avec à la clef le peuple qui devra s’exprimer sur des choix forts et clairs. Si nous faisions cela, en quelques mois notre situation financière se redressera, l’espoir renaîtra, les entreprises investiront, les marchés nous feront confiance, nos partenaires nous écouteront.

Mais notre Président Normal 1er, roi de la motion de synthèse et du compromis autour du plus petit dénominateur commun, n’est tout simplement pas à la hauteur de la situation. Nous avions besoin d’un De Gaulle ou d’un Churchill, nous avons un nain politique, un nain économique, un nain social.

François Hollande, par son manque d’ampleur, sera très certainement le fossoyeur du système qu’il désire pourtant très certainement sauver…

Nous sommes en train de mourir de soif épuisé, affalé derrière un muret en plein désert alors que juste derrière se trouve le plus beau des lacs, rempli de l’eau la plus pure… Nous pouvons nous sauver nous-mêmes… et pourtant nous nous condamnons nous-mêmes par bêtise, par manque d’imagination, de courage, et en refusant de faire les constats des faits puisque nous sommes prisonniers d’un politiquement correct et d’une idéologie cucul-gnangnantiste mortifère.

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez-bien !!

Charles SANNAT

Article sur la société Ecomouv

Site Internet de la société Ecomouv

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,4 (33 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le scandale de l'année 2013 : le nouveau siège de la BCE.

Selon l'ancien président de la BCE, Jean-Claude Trichet, ce nouveau bâtiment devait coûter aux contribuables 500 millions d'euros.

En réalité, les contribuables devront payer ... 1,15 milliard d'euros.

C'est une confirmation : les dirigeants de la BCE sont des incapables et des incompétents.

Mais ça, on le savait depuis dix ans déjà.

Lisez cet article :

Les coûts de construction du nouveau siège de la BCE explosent : de 500 millions d'euros à 1,15 milliard d'euros.

http://www.express.be/business/fr/economy/les-couts-de-construction-du-nouveau-siege-de-la-bce-explosent-de-500-millions-deuros-a-115-milliard-deuros/197926.htm
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Le cout de construction de la BCE explose de 500 a 1150 millions d'euros pour 20% d'incompétence et de 80% pour corruption.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Bonjour Mr Charles, concernant l'euro, je ne pense pas que ces gens soient des extremistes.
http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-france-beaucoup-plus-perdre-se-soumettre-allemagne-qu-lui-desobeir-steve-ohana-883418.html
Extrait de l'article ci-dessus cité en lien:

....assurance que sa propre dette ( de la France...) sera intégralement remboursée en « euros ». Autant de garanties qu’elle peut tenir du fait que le franc ne se dévalue pas par rapport à « l’euro »...
Extrait de "Désobéir pour sauver l'Europe", Steve Ohana, (Max Milo Editions), 2013.

Les experts en pillage organisé et autres pseudos économistes, payés comme on paye les putes par les banquiers , suggèrent immanquablement de faire garantir l'arnaque de la dette publique, de toujours faire payer le peuple par l’impôt , la totalité des intérêts et surtout le capital issu du néant qui a servi à acheter la dette publique odieuse par construction.

Çà me mets en rage de voir tous ces larbins faire un concours de bassesses à qui déshonorera le plus le bon sens , violera la justice , servira le mieux le vol et la propagande.

Livre préfacé par Attali ... ça veut tout dire !

Attali, vous savez l'individu qui se dit socialiste mais néanmoins représentant du système rothschildien , celui qui fait la promotion de Jérusalem comme capitale du monde et qui affirme le peuple responsable de la dette odieuse.

Toutes ces ordures à la lanterne.
Evaluer :   8  1Note :   7
EmailPermalink
"le capital issu du néant" dites-vous !!????

sacré petit plaisantin ! mais sur quelle planète vivez-vous donc ??? n' avez vous donc pas remarqué que nous nous effondrons dans le socialisme depuis des décennies ?

n' avez-vous donc vraiment pas idée de ce que recouvre le "CAPITAL" de cette Dette ?

je ne cherche pas à prendre la défense des cartels bancaires anglo-saxons ( ce sont des pourris qui n' ont effectivement rien à voir avec ce que devrait être une société capitaliste normale et représentent finalement l' antithèse du libéralisme ) ; certes, ils en profitent bien, mais croyez-vous sincèrement que ce sont vraiment eux l' origine du problème ??

Avez-vous simplement idée de quoi est désormais constitué l' essentiel du patrimoine personnel de centaines de millions de gens en Occident ?? à plus de 95 % ils ne repose plus constitué que sur des promesses sociales ( "droits sociaux" à être soigné, allocations chômage, pensions de retraite, R.S.A., etc... ) à tout cela, il faut ajouter le coût exorbitant de l' immigration, la rémunération de millions de fonctionnaires improductifs, l'entretien d'une clique politicienne corrompue, la construction et l' entretien d' infrastructures et de myriades de bâtiments administratifs et étatiques divers, etc...

allez vous soutenir que le "capital de la dette" n' est pas le produit de décennies de politiques socialistes toujours plus ineptes, démagogiques, irresponsables, ruineuses, électoralistes et clientélistes ?

et qu' est-ce que vous nous proposez donc, une fois que vous aurez lynché et pendu tous les Rothschild, Morgan, Bildenberg et consorts ?? ENCORE plus de socialisme ?? vous trouvez donc que notre société n' est pas assez collectiviste comme cela ? êtes-vous également un admirateur du névropathe Etienne CHOUARD, ce petit enseignant provincial, véritable Don Quichotte du socialisme qui n' a jamais eu la moindre idée de ce qu' est une entreprise et qui est un "économiste" bien moins compétent que ma concierge ?

c' est donc cela votre solution ?? encore et toujours PLUS de SOCIALISME ? et aussi de créer une banque centrale étatique disposant d' un strict monopole d' émission monétaire ?? ( en quoi cela rendrait-il le système financier et politique plus vertueux ? en quoi aussi, le système fractionnaire disparaît-il ? en quoi cela inciterait-il les dirigeants politiques à brider leurs folies dépensières et le montant des dettes ?? )
Aveuglé par vos idées fixes, je trouve que votre militantisme permanent sur ce site confine à la paranoïa
mais essayez donc de réfléchir un petit peu !










Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
"Aveuglé par vos idées fixes, je trouve que votre militantisme permanent sur ce site confine à la paranoïa
mais essayez donc de réfléchir un petit peu !"
C'est l'hôpital qui se fout de la charité !
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Mr Charles Sannat,
J'apprécie, votre humour et, vos articles bien que votre opinion s'appuie , trop souvent à mon gout,sur le sujet brulant de l'Europe sur le "croire" faute d'etre étayée par le "savoir".(croyez moi je ne me permettrai pas de mettre en doute votre culture,certainement bien plus étendue que la mienne dans d'autres domaines)
Bien sur ,que sortir de l'EUROPE ET DE L'EURO ne réglera pas tout mais ce n'est pas une chimère et encore moins un mensonge,mais bien la seule réalité et issu possible.
Une chose que vous devriez savoir,Mr Charles Sannat, les traités européens ne sont négociables qu'à l'unanimité des 28 pays qui composent l'UE soit 28 voix d'un meme parti voulant la meme chose.
Cela vous semble-t-il possible,Mr Charles Sannat???Moi,je dis,ce n'est pas demain la veille et qu'il est préférable de jouer au loto car si 1 seul pays dit non =pas d'accord possible
DONC,AUCUNE CLAUSE,AUCUN TRAITE EUROPEEN N'EST NEGOCIABLE.
Est ce assez clair??
Rien que ceci ,suffit amplement à justifier l'idée de vouloir sortir ,au plus vite ,de l'Europe(article 50 nous le permet) qui est un piège pour les nations souveraines et de l'Euro qui aphyxie notre économie et de l'OTAN qui nous entraine dans la guerre.
Connaissez vous la théorie des chaines???inventée par les chinois.
L'UE est composée de 28 pays disparates, à tous les points de vue(langues,culture,éducation..........).Bientot nous serons 29, puis 30,puis 31 ...........plus on sera de fous .......
Posons nous,posez vous la question ,mais,qui veut ça,qui veut toujours plus d'Europe alors que ça ne marche pas?
Connaissez vous la réponse,Mr Charles Sannat?????Rapprochez vous de Francois Asselineau.
28 pays enchainés les uns aux autres avec chacun des interets complètement différents ,vous en voyez le résultat tous les jours et ça ne fera qu'empirer.
C'est ça que vous souhaitez pour la France ,Mr Charles Sannat??
Le Slogan:"Nous voulons une autre Europe,une Europe écolo,agricole........des travailleurs......." chacun veut son Europe à lui et cela n'est et restera qu'un beau slogan sans valeur ,ni fondement pour les "doux reveurs"
Mais qui dirige tout cela?Qui fait avancé l'Europe?tout simplement des gens non élus par les peuples et dirigés et sous le controle d'autorités extèrieures à l'Europe.WOW,que c'est beau tout ça,une sacrée belle Europe.
Pendant ce temps là,on occupe les peuples de chaque pays pour élire à leurs tetes des pantins sans aucun pouvoir ,et qui donc ne servent strictement à rien ,si ce n'est à appliquer les directives Européennes.
Croyez vous sincèrement,Mr Charles Sannat,que nous puissions faire une autre Europe dans ces conditions là???
Bien sur toute nouvelle vrai solution (pas un pansement qu'est une jambe de bois comme l'Europe)apportera son lot de problèmes mais bien plus acceptable et supportable que ceux que l'on a actuellement.
Le pire est à venir en restant dans l'UE .N'en doutez pas!
Voulez vous connaitre les quelques bien-faits que nous apporteront la sortie de l'UE et de l'EURO?(Je pense que vous les connaissez mais ,peut etre pas tous)
Attention,je simplifie,je vais uniquement à l'essentiel(pour plus amples informations voir François Asselineau,Etienne Chouard et bien d'autres)
Nous devons aller vers une France souveraine qui controle son destin.(Dans l'UE,la France est diluée et n'est plus que l'ombre d'elle meme:nous sommes dirigés par des zombies).
Les Bien-Faits:
1)Le pouvoir immense qu'aura notre gouvernement de pouvoir battre monnaie(exit la dette virtuelle,ce qui n'exclut pas le controle de l'émission de monnaie)
2)Fini les intérets de la dette
3)Fini de verser à fonds (presque) perdu 21 milliards d'euro à l'Europe(elle nous restitue sous sa bannière 14 milliards=perte 7 milliards chaque année )pour ses frais de fonctionnement car l'europe ne produit rien mais nous pourrit la vie
4)Retour progressivement du plein emploi puisque l'article 63 de la constitution de l'UE ne s'appliquera plus(cet article ouvre notre pays à tous les vents et autorise et incite ,favorise ,aide nos entreprises à délocaliser à tout va:merci l'Europe.)
5)Retour à une monnaie(le Franc) qui correspondra à notre niveau de compétivité et nous permettra à nouveau d'avoir une balance d'exportation positive et donc créera des emplois
6)Avec la création ,à nouveau,de vrais emplois,Nos déficit sociaux se résorberont progressivement puisque nos entreprises seront contraintes de faire le chemin inverse si elle veulent nous vendre leurs marchandises.
7)La France tissera des relations commerciales,amicales ou autres avec les pays qu'elle choisira et non qu'on lui imposera(aux forceps) comme c'est le cas avec l'Europe.
8)Contrairement à ce que l'on veut vous faire croire la France ne sera pas isolé ,bien au contriare ,elle en sortira renforcer et son prestige aura grandi.
Rappelez vous de De Gaulle(France indépendante)et de Pétain(alliés des Allemands)
Aujourd'hui c'est François Asselineau(France indépendante) et Hollande et sa clique et celle d'avant aussi(qui veulent l'europe à tout prix:au prix de l'esclavage et de la misère des peuples pourvus qu'ils passent à la caisse)
Il y aurait beaucoup d'autres bien-faits à ajouter à tout cela ,mais ,aussi quelques inconvènients(il faut etre réaliste).
Dans tous les cas,les avantages l'emporteront largement sur les inconvénients,et c'est ça le plus important.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
PricewaterhouseCoopers (exerçant sous la raison sociale de PwC) développe des missions d'audit, d'expertise comptable et de conseil. Dans un nouveau rapport alarmant, PwC étudie les actifs pourris que les banques européennes ont dans leurs livres.

Selon lui, les banques européennes avaient dans leurs livres 514 milliards d’euros d’actifs pourris en 2008.

Fin 2012, elles avaient dans leurs livres 1187 milliards d'euros d'actifs pourris, et ce chiffre va continuer à augmenter dans les années qui viennent !

Selon PwC, le portefeuille de créances douteuses que les banques européennes devraient chercher à revendre ou à passer en pertes se monte à 2400 milliards d’euros !

En clair :

Les banques européennes sont en faillite.

Les banques européennes sont des banques-zombies.

Mardi 29 octobre 2013 :

La valeur des prêts à risque des banques européennes a doublé en 4 ans pour atteindre 1.187 milliards d'euros.

Le montant des prêts à risque des banques européennes a doublé entre 2008 et 2012, indique un rapport de PwC. L’aggravation enregistrée cette année, qui se monte à 100 milliards d’euros, a été principalement alimentée par les hausses enregistrées en Italie, en Grèce, en Espagne et en Irlande.

Le rapport indique que les prêts à risque sont passés de 514 milliards d’euros en 2008 à 1.187 milliards d’euros à la fin de l'année 2012, et il prédit une hausse à l’avenir, compte tenu du « climat économique incertain ».

Selon Richard Thompson de PwC, le rééquilibrage des bilans du secteur bancaire européen, qui doit passer par l’épuration de ces prêts défaillants, devrait encore prendre quelques années.

Il estime que le portefeuille de créances douteuses que les banques devraient chercher à revendre ou à passer en pertes se monte à 2.400 milliards d’euros.

http://www.express.be/business/fr/economy/la-valeur-des-prets-a-risque-des-banques-europeennes-a-double-en-4-ans-pour-atteindre-1187-milliards-deuros/197795.htm
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Cher Charles ...
augmenter la taxe sur le diesel est une taxe à effet retro-actif pour tous ceux qui ont déjà acheté un diesel que ce soit il y un an ou 10 ) : le mieux ne serait-il de taxer les futurs véhicules ?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Ils n'ont jamais eu pour objectif de vous aider à prolonger un véhicule déjà en service.
Leur seule envie est de vous faire de nouveau payer une TVA, et pourquoi pas une taxe sur le feraillage de véhicule précédent.
Et même, une fois acheté un neuf, ça ne les gêne pas le moins du monde de vous dissuader (par les prix, pas par des interdictions gratuites!) de vous en servir.
Taxer les futurs véhicules? Ils le font déjà. Mais doucement. Car pour le moment le malus n'est pas encore aussi cher que la TVA. Il leur faut presser le citron, mais sans faire disparaître le citron. Trop de malus leur ferait perdre la TVA ET le malus, pour cause d'achat annulé ou reporté. La même démarche que les taxes sur le tabac: ne pas réduire la consommation plus rapidement qu'on ne relève les taxes.
En taxant le parc roulant, il maintiennent à peu près les rentrées de TVA ET de malus.

Pendant ce temps là, on peut immatriculer une voiture électrique, toucher 5000€ de bonus, et immédiatement après aller la vendre en "occasion-zéro-kilomètre" dans un pays d'Europe. Et hop encore 5000€ de la poche de la collectivité dans une poche individuelle... !!
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
une Escro-taxe sera bien le terme approprier devinez qui retrouve t on dans cette escroquerie le banksters de gs comme toujours !!
l état se vends aux sociétés privées pour la collecte des impôts
Les dessous de l’écotaxe : quand Benetton et Goldman Sachs collectent l’impôt français a lire cet article très édifiant !!!
environ 280 millions d’euros sont consacrés à la rémunération du prestataire privé qui assure le recouvrement. Soit 23 % ! C’est la taxe la plus coûteuse jamais mise en place ! « A titre de comparaison, ce pourcentage ne dépasse pas 1,2 % pour l’impôt sur le revenu »
http://www.bastamag.net/article3465.html
Mr Sannat a bien expliqué l'escroquerie de cette "escroc-tax". Une taxe est, par définition, destinée à être versée à l'état, qui la reversera d'une manière ou d'une autre au peuple, pour son bénéfice (routes, éducation, ect...) Mais désormais, nous savons que cette "escroc-taxe" sera versée en bonne partie à une société privée (à majorité Italienne) qui elle, ne redistribuera rien au peuple, mais pensera plutôt à ses actionnaires. Mais redistribuera également, à celui qui à bien voulu apposer ses "tampons et signatures" son pot de vin (après je dis ça, je ne dis rien...)
Tout le monde a encore en mémoire le cas-Huzac, notre ancien mamamouchi déglingué... euh ...délégué au budget, posant fier et tête haute à un congrès, derrière un pupitre où on pouvait lire en toutes lettres "Lutte contre la fraude fiscale"...
Nous les Bretons, avons bien compris que cette société privée, n'était pour nous pas du tout "éco" et n'était pas dans notre"mouv"...

Cette "Escro-tax" avait pour but, à l'origine, de favoriser les transports peu polluants et le fret ferroviaire.
Mais avez vous déjà vu, un 39 Tonnes fonctionner à l'électricité?
Combien d'entreprises débutent avec un camion "plus agé" donc plus polluant, et donc plus taxé (si, si, je vous jure, il y a même un barême). Les gros transporteurs avec des camions neufs pourront prospérer, et le petit monteur de charpentes qui débute... pourra crever!
OK, le transport du lait est exempté de cette taxe, mais quid du transport d'aliment du bétail (à livrer directement à la ferme) et le transport d'animaux. La Ferme de mes parents n'est pas une gare à ce que je sache, et il n'y a pas de chemin de fer à moins de 20 Kilomètres.
Avec cette énième taxe, l'agriculteur devra donc supporter un surcoût (approvisionnement en semences/aliments du bétail/matériel... , sûrcout que le négociant en bestiaux répercutera lui-même au transporteur, puis à l'abattoir,puis au frigoriste, puis à" l'emballeur", à un ( 2, 3, 10 ?) autre transporteur, au supermarché, puis enfin...au consommateur final. Certains sans rien faire gagneront à tous les étages ! (n'est ce pas le but d'une taxe ?)
ET OUI, UN MEME PRODUIT SERA TAXE PLUSIEURS FOIS... chaque fois qu'il passera sous un portique.
D'ailleurs pour la photo de l'article, Tapez portique écotaxe sur G**gle, je préfère la 2 ème prise à Guiclan, car je sais que peu de temps après que la photo soit prise, ce portique s'est retrouvé au sol provoquant une opération escargot ... à l'arrêt... vite fait, bien fait. C'est leur avantage par rapport aux radars ;)
Est ce que les camions étrangers (roumains, lituaniens et j'en passe) seront de bons payeurs... ?
De toute façon, la SNCF serait-elle équipée et prête à transporter des animaux en très grande quantité? NON! Même si d'ici, j'entends certains dire qu'en 1ère classe, c'est déjà le cas...;) ... Mauvaises langues va ...!
Les politiciens nous disent que l'argent de l'éco taxe (qui ira à la société ecomouv') servira à financer ces nouveaux moyens de transport...
Nous, Bretons, attendons que ces infrastructures nouvelles (lignes SNCF) existent d'abord, car la transition énergétique n'est pas pour demain... En gros, si on les écoutaient au pied de la lettre, on est à peu près sûr que le trafic SNCF se retrouverait complètement engorgé du jour au lendemain. Il y a déjà du retard avec le transport de personnes, alors imaginez le bordel avec des céréales, des animaux, toutes sortes de marchandises sur les lignes...Sans comptez que certains seraient peut être tenté défaire dérailler ces trains pour nous piquer nos cochons (pas sûr que je déraille...) ! Et oui les écolos, il faut parfois être plus "terre à terre"...
L'"Escroctaxe" n'a donc pas d'autre but que de nous piquer de l'argent.
Tout comme des dizaines de milliers de Bretons (des centaines selon la police...) Je irai le 2 novembre à Quimper ! Et pas que pour l'écotaxe...mais j'arrête mon roman.
Pour ceux qui veulent approfondir... sur ceux qui nous la mette bien profond... Je parle de ceux (TOUS les dépités à l'unanimité... sauf 4 pov écolos) qui ont voté la loi du grenelle de l'environnement, et qui après, viennent nous dire qu'ils sont contre...
http://blog.france3.fr/politiquefranchecomte/2013/10/29/ces-deputes-ump-qui-veulent-supprimer-lecotaxe-quils-avaient-vote-en-2008.html
J'en tiens un bon, celui ci a été Vice président de l'assemblée nationale sous Sarko et l'est encore sous Mollande, bien qu'il soit UMP...
Celui ci est un petit peu plus sage, car bien qu' il a voté pour, il avait, en son temps, déposer un amendement sur l'article 60 relatif à l'écotaxe.
Mais c'était un dossier d'amendement, parmi pleins d'autres dossiers d'amendements, sur un article d'une loi écrite sur des monticules de feuille de papiers, qui représente autant de salives à proportion, et qui me fait perdre mon temps à écrire, et me fera dépenser du gasoil pour aller manifester, et qui de toute façon sera... annulé
Voici le lien: http://www.marclefur.com/
Mais trop tard, comme le dit Mr Sannat, il ya eu tampons-signatures comme tous les autres...
A Quimper, samedi, des séna-dormeurs et dépités qui ont voté cette loi seront au premier rang avec leur écharpe tricolore : peut être les CRS feront ils aussi avec eux Tampons signatures !
Kenavo !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Ils votent ou font voter par discipline de groupe, ils n'ont pas souvent idée de ce pour quoi ou contre quoiu ils votent.

Des contrats épais et complexes comme celui-ci il y en a beaucoup.
Une seule solution pratique et concrète: discontinuité de l'Etat !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"Nous avons des marges de manœuvres importantes, au sein même de l’euro et de l’Europe. Nous pouvons nous aussi refuser certaines clauses et certains traités, nous pouvons aussi renégocier certains éléments sans renverser la table, nous pouvons si nous en avons la force politique et la légitimité populaire infléchir la politique européenne, tracer des lignes rouges à nos partenaires, arrêter de subir l’Europe."
N'importe quoi, vraiment. Il faut l'unanimité des 27 pour modifier un traité. Renseignez-vous, un peu.
Par exemple, regardez la conférence de F. Asselineau : Pourquoi l'Europe est comme elle est.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Boutrosboutros,
Vous avez parfaitement raison.
Il y beaucoup de gens içi qui ne croit qu'en de belles paroles et dans l'utopie d'une autre Europe,chacun voulant la sienne,écolos,travailleurs,agriculteurs.....(il y a quelques années j'en faisais parti aussi).
La France n'est plus ni libre ,ni souverainiste ,nous sommes enchainés à 27 autres pays non choisis.
Une seule solution pour sortir de ce piège,une clé existe dans la constitution européenne(article 50) pour nous désincarcérer.
Moi,comme vous ,Boutrosboutros "J'AI APPRIS A SAVOIR ET NON PLUS A CROIRE SEULEMENT"
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"Un Etat ne devrait jamais ponctionner plus de 25%"

En 1788 on avait un gros problème budgétaire puisque le gouvernement dépensait 12,5% du PiB tout en ne prélevant "que" 10% d'impôts.

On sait où ça nous a menés, nous et le continent entier...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Chômage en septembre 2013 :

Grèce : 27,6 % de chômage.
57,3 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

Espagne : 26,6 % de chômage.
56,5 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

Croatie : 17,2 % de chômage.
52,8 % chez les jeunes.

Chypre : 17,1 % de chômage.
43,9 % chez les jeunes.

Portugal : 16,3 % de chômage.
36,9 % chez les jeunes.

Slovaquie : 14 % de chômage.
31,1 % chez les jeunes.

Irlande : 13,6 % de chômage.
28 % chez les jeunes.

Italie : 12,5 % de chômage.
40,4 % chez les jeunes.

Un article à pleurer de rire :

http://www.liberation.fr/economie/2012/12/10/hollande-la-crise-de-la-zone-euro-est-derriere-nous_866519
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Cher Charles,

"Nous pouvons nous aussi refuser certaines clauses et certains traités, nous pouvons aussi renégocier certains éléments sans renverser la table, nous pouvons si nous en avons la force politique et la légitimité populaire infléchir la politique européenne, tracer des lignes rouges à nos partenaires, arrêter de subir l’Europe."

Parfait ! Mais... Parce qu'il y a un sacré MAIS... Existe-t-il encore un seul HOMME D'ETAT digne de ce nom capable de cela ? A vrai dire, il ne s'agit même plus de CAPACITE, mais plutôt d'en avoir la VOLONTE ! Ceux qui détiennent le pouvoir sont tous des cyniques à la botte de gens tapis dans l'ombre et encore plus cyniques qu'eux !

J'ai de plus en plus l'impression que le but est bien de tout privatiser. Le hic, c'est qu'il s'agit de privatiser via des sociétés - de type multinationales appartenant à des mafieux ayant des comptes bien planqués là où il faut grâce aux conseils de banquiers de type HSBC ou Goldman - qui n'ont aucune considération pour l'espèce humaine et, oui, le but est bien d'asservir une fois pour toute tous les peuples du monde !

Votre histoire d'autoroutes payées par les Français puis revendues pour des cacahuètes au privé, me fait fort penser à tous ces bâtiments étatiques payés par les Belges, que le ministre Reynders a revendus pour une croûte de pain au privé pour ensuite les relouer à un prix exorbitant dépassant tout entendement ! Si ce n'est pas du vol organisé avec la complicité de nos "zélus", eh bien, je ne sais pas ce que c'est !

La seule solution que nous ayons, je le crains, c'est de tous, individuellement, tourner le dos à tout ça et de faire de la désobéissance civique/économique, bref du boycott contre l'inacceptable, comme le prônait Ghandi et d'incarner nous-même le changement que nous voulons voir advenir.

Je vous conseille aussi de voir le docu "Des canaris dans la mine" dont je parle à D. un peu plus bas.

;-)

Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
L'idée n'est pas nouvelles, il faudrait vous s'inscrire à faire des cours de yoga pour se maintenir calme quand vont arriver les huissiers..... non ce n'est pas la bonne solution pour la France, comme vous le dite vous avez en face une bande de vol organisé avec la complicité de nos "zélus".
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Leur plan suivant consiste à autoriser l'aide au suicide.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"de dizaines de milliards d’euros qui pourraient permettre également la suppression de l’impôt sur le revenu par exemple."

On peut se dispenser de l'IR rien qu'en supprimant les intérêts de dettes, c'est le même montant !!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"tout le reste des marchandises devant impérativement circuler sur les trains ou les péniches de nos canaux…"

Et on pourrait aussi rendre obligatoires les haches obtues.

Le Fret SNCF est un beau contre-exemple de TOUT ce qui ne faut pas faire. (Sncf est d'ailleurs partie prenante dans ecomouv, toujours prête à taxer ses concurrents plus efficaces). Avec tous les moyens mis en oeuvre par RFF et SNCF, leur part de marché du fret est une honte. Et un gouffre!

Par exemple: Tous les acteurs économiques sont habitués au juste-à temps et aux logiciels logistiques de pointe.
SNCF-fret n'est même pas capable après une commande ferme d'indiquer avec fiabilité le JOUR de circulation du train !!

Prendre le train ne dispense pas de disposer d'un camion avant la gare et après la gare. Assurer la bonne sécurité routière exige d'arrimer sérieusement les marchandises, ce qui prend du temps. Deux chargements et deux déchargements au lieu d'un seul ne pourraient se justifier qu'avec un voyage en train particulièrement bon marché, ce qui est loin d'être le cas.

C'est comme le métro à Paris : commençons par le rendre attractif, AVANT de dissuader la mobilité individuelle.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"...pour que le diesel, dont les particules sont très cancérigènes, bénéficie d’un traitement de faveur par rapport à l’essence."

Heu... vous n'avez pas plutôt l'impression que l'essence est injustement pénalisée par rapport au gazole ?

L'essence est moins lourde, contient moins d'énergie, dégage moins de polluants et moins de CO², nous en disposons en excès que nous devons exporter à vil prix quand parallèlement on doit importer du gazole raffiné au prix fort tant la demande est élevée... etc etc... et à part ça l'essence est injustifiablement pénalisée par les taxes mais aussi par son statut en comptabilité (charges et TVA non déductibles comme celles du gazoil).
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
"TVA à 27 %. Deux taux. 27 % et 0 %. 0 % sur l’ensemble des produits de premières nécessités"

Surtout ne pas oublier de cataloguer le travail et la maind'oeuvre en bien de première nécéssité !
Le travail n'est pas un luxe. Ce n'est pas un problème justifiant une dissuasion. Le travail est un besoin vital tant pour le travailleur que pour les retraités (système par répartition)

Au passage ça peut permettre de discriminer le travail étranger sans pénaliser le produit étranger puisque un produit fini passant la frontière ne peut pas dissocier la main d'oeuvre de la matière.
Si l'info est exacte,
l'ecotaxe est donc bien un montage antérieur à 2012... Nous avons donc les dignes successeurs des escrocs qui ont précédé ceux qui nous dirigent actuellement.
"Un homme politique pense aux élections à venir, un homme d'état pense à la génération à venir". Nos politicards de tout bord n'ont aucun projet d'avenir, ils sont ballotés de 6 mois en 6 mois.
Pas la peine de se lamenter, il faudra ressortir les fourches et les fléaux !
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Monsieur Sannat, pourquoi rester dans l'euro et dans cette europe au risque de batailler pour modifier le moindre traité, alors qu'une fois sortit, nous n'aurons de compte à rendre à personne.

Vous parlez de simplicité, et bien en voila une !

Comme vous le dites l'Euro n'est pas le seul problème, mais c'est le meilleur début de solution, alors que persister avec cet handicap c'est du délire, oui monsieur Sannat, vous délirez, que certains ne soit pas d'accord avec moi, maintenant je m'en contre fout, y'en a marre des gens qui baissent la tête devant cette secte européiste, en ce moment en Grèce, on prend 2 ans de prison si l'on est euroseptique, info ou intox, nous verrons, c'est ça que vous voulez pour la France ?
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Monsieur Sanat,
Vous avez peut-être raison d'avoir peur et tous les contrariens aussi. Je ne sais pas si cette info est un fake ou pas?
http://prin.gr/?p=2291
La traduction via http://lesmoutonsenrages.fr/. Si quelqu'un a une traduction plus pertinente
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Incroyable info !

Si ce n'est pas un canular , nous avons changé de régime . Le politburo de l'EU montre son vrai visage , celui du fascisme .
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Le vrai visage du politburo de l'EU...

A ce propos, j'ai vu, hier, vers 23h, un documentaire sur la DEUX de la RTBF intitulé "Des canaris dans la mine" (http://www.fgtb-wallonne.be/actualites/2013/10/23/des-canaris-dans-la-mine). Le titre indique que ces tentatives de muselage devraient nous mettre la puce à l'oreille quant à ce à quoi on peut s'attendre dans l'avenir, de la même façon que les canaris qui mouraient dans la mine annonçaient l'arrivée d'un coup de grisou.

Il va être rediffusé ces jours-ci (intéressant de voir que les heures de programmation de ce type de docu ! 9h40 ou 18h55, 23h25... Ca en dit long sur le public ciblé. Faut pas que trop de gens le voient apparemment.). On ne peut donc pas encore le visionner en allant sur le site de la RTBF, mais après toutes les redifs ce devrait, en principe, être possible.

Sinon, d'ici quelques jours, on devrait pouvoir le regarder sur le lien ci-dessus ou simplement en se rendant sur le lien suivant :http://www.fgtb-wallonne.be/regards

Ce documentaire démontre à quel point on tente de plus en plus, partout en Europe, de faire taire les contestataires et dénonciateurs de situations inadmissibles.

En Grèce, un certain Yannis Stefanopoulos, syndicaliste, risque 5 ans de prison parce qu'il a pris la défense de métallurgistes qui n'ont plus touché leur salaire depuis 18 mois ! 18 mois !!!! Des grévistes ont été condamnés par la justice et réquisitionnés par l'armée pour aller travailler ! On n'avait plus vu ça depuis la dictature des colonels qui a pris fin en 1974. Et qui en a parlé dans nos super médias ? PERSONNE !

On y voit les Grecs s'exprimer sur ce qu'il se passe là-bas et comment ils ressentent les choses. 45% des gens ne peuvent plus se soigner et ce sont des dispensaires qui n'ont rien à voir avec le gouvernement qui vient en aide aux gens qui souffrent !

Les Grecs ressentent et disent que leur pays est utilisé comme une sorte de "laboratoire économique" dans lequel la démocratie a été abolie. Il y est prédit que tous les pays d'Europe y passeront (nous, ici, on s'en doute bien, mais les autres... ?). Après l'Espagne, le Portugal, l'Italie... la France est citée. On y parle aussi de la Belgique, puisque le docu est belge.

Il y a un projet de privatisation des universités en Grèce ! (n.b. : La privatisation des écoles était déjà une "superbe" idée de Milton Friedman peu avant sa mort. cf. La stratégie du choc de Naomi Klein aux éditions Actes Sud). Les jeunes sont dépités, les gens dégoûtés !

C'est terriblement triste ! Et c'est à se demander comment certaines personnes qui ont le pouvoir (banquiers, élus, troïka) puissent être cyniques à ce point ! Ils ne valent pas mieux que les nazis de la WWII !

Ce qui est très intéressant, c'est que, pour une fois, on entend des Grecs habitant en Grèce et vivant l'enfer s'exprimer. Ce n'est pas courant de les interviewer et de montrer, dans les pays où tout ne s'est pas encore effondré, cette face là du tableau.

Bref, je voulais absolument partager cette info qui risque, sinon, de passer inaperçue par la majorité des gens vu les heures de diffusion et vu le fait que cela passe sur un chaîne belge aussi.

;-)

Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
"Le politburo de l'EU montre son vrai visage , celui du fascisme "
Le fascisme étant l'alliance des grandes entreprises et du gouvernement, l'Ecomouv est une belle preuve de fascisme.
Le tour de table au capital ne fait pas dans la dentelle de petit calibre!
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
http://lesmoutonsenrages.fr/2013/10/30/nouvelle-loi-en-grece-les-opposants-a-lue-risquent-desormais-deux-ans-de-prison/

Ca correspond exactement à ce dont il est question dans le docu "Des canaris dans la mine". A voir absolument !

:-(
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Taxation variable selon la durée de garantie ! Je trouve ce principe génial .
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
La garantie est une prise en charge financière.
Elle ne présume pas de la qualité d'usage de l'objet.

Elle ne garantit pas que l'objet ne doive pas être remplacé prématurément.
Au contraire!!!
Elle garantit qu'en cas de nécessité de remplacement prématuré, il ne sera pas nécéssaire d'acheter un deuxième objet, puisque le deuxième objet sera produit, transporté etc mais ne sera pas facturé.
La garantie étant une prise en charge financière, il est, pour une entreprise, suicidaire d'accorder une longue garantie à un objet de piètre qualité.
C'est bien pourquoi une longue garantie gratuite est si rare. Je maintiens donc q'une taxation inversement liée à la durée de garantie est un principe génial.
On parlait ici d'écologie.
En l'occurence, si un mauvais produit est cassé en 6 mois et remplacé par un deuxième fabriqué dans les mêmes conditions,
alors on a globalement produit deux objets. Peu importe qu'il n'ait été payé qu'une ou deux fois par l'utilisateur final.

Garantie gratuite!
Quelle candeur. Existe-t-il des repas gratuits?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"Aveuglé par vos idées fixes, je trouve que votre militantisme permanent sur ce site confine à la paranoïa mais essayez donc de réfléchir un petit peu !" C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Lire la suite
Boutrosboutros78 - 03/11/2013 à 23:55 GMT
Note :  2  2
Top articles
Derniers Commentaires
Les 25 choses à avoir en permanence avec soi en cas de crise
05 avr.Clepsidre
...en cas de crise. Laquelle ? Majeure ? Si oui, au su et au vu des imbrications économiques mondiales, alors c'est d'une crise planéta...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Librio
Lol : Y en a ici qui s'écoute parler (ou plutôt écrire) et qui prennent les autres pour des cons. Pendant que vous phrasez, d'autres se bougent...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Louis L.
Il me paraissait évident que mon propos impliquait, de facto, les lourdes fautes de dispatching qu'inconsciemment, vous dénoncez. Toute armé...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
04 avr.Librio
Ben pour l'instant c'est la "pléthorique fonction publique" hospitalière qui essaie de sauver le cul des français avec du système D. Espérons qu'un...
Nos politiciens sont des criminels
03 avr.Louis L.
"Incompétence" ? Voire ! Se développe de plus en plus ouvertement, avant censure, une thèse selon laquelle ce fléau est délibéré. C'est fou...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
01 avr.Louis L.
20 ans de rigueur,.............. pas pour la pléthorique fonction publique, sans oublier ses retraités avec 75% du dernier salaire c'est à dire , ...
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX