Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Le SMIC : immoral et inefficace

IMG Auteur
 
Publié le 14 mai 2014
879 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 5 votes, 4/5 ) , 28 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
28
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Pierre Gattaz, récemment, a réussi à provoquer une levée de boucliers unanime avec sa proposition de création d’un « smic intermédiaire ». Pour le patron du Medef, « il vaut mieux quelqu'un qui travaille dans une entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le smic, de façon temporaire et transitoire, plutôt que de le laisser au chômage ». Tel n’est apparemment pas l’avis de nombreux politiques et partenaires sociaux.


Une des premières à réagir n’était autre que Laurence Parisot, qui l’a précédé à la tête du Medef. Celle-ci n’a pas fait dans la demi-mesure en parlant de « logique esclavagiste » :


On pourrait rétorquer à Laurence Parisot que c’est interdire à quelqu’un d’utiliser son corps ou sa force de travail comme il l’entend plutôt que de le lui permettre, ce qui se rapproche sans doute davantage de l’esclavagisme. Mais ce serait oublier que Mme Parisot ne se place pas sur le terrain du débat d’idées mais sur celui de la rancœur suite à sa tentative ratée de rester à la tête du Medef. En effet, celle-ci avait tenté en mars 2013 de faire voter par le conseil exécutif du Medef une modification des statuts lui permettant de se représenter. Cette modification avait été rejetée au terme d’un scrutin très serré (22 voix pour, 22 contre et un vote blanc). Depuis, Laurence Parisot semble éprouver un malin plaisir à critiquer les propositions de Pierre Gattaz, comme lors de la dernière réforme de l’assurance-chômage où elle avait défendu le régime des intermittents du spectacle, mis en cause par le document de travail du Medef qui demandait sa suppression.


Sans surprise, même opposition syndicale avec Jean-Claude Mailly (FO) qualifiant la proposition d‘indécente, Laurent Berger (CFDT) d’« idée du passé » ou Joseph Thouvenel (CFTC) déclarant sa totale opposition à « toute remise en cause du salaire minimum ». La classe politique offrait la même unanimité, hormis Nathalie Kosciusko-Morizet qui, sans soutenir la proposition, préférait ne s’interdire a priori aucune piste : « toutes les idées pour pouvoir lutter contre le chômage, en particulier le chômage des jeunes, doivent pouvoir être étudiées, on ne doit pas s’empêcher de regarder ». Son collègue Alain Juppé (UMP) parle au contraire de «proposition intempestive», alors que Najat Vallaud-Belkacem (PS) y voit la création d’un « sous-salariat au sein de l’entreprise ». À l’instar d’Yves Jego (UDI), elle préfère souligner l’importance de l’apprentissage pour lutter contre le chômage des jeunes (comme si les deux options étaient exclusives l’une de l’autre). Marine Le Pen (FN), en campagne pour les européennes, voit la main d’une Union européenne ultralibérale derrière ce projet « scandaleux » qu’elle qualifie de « prochaine étape de l’austéritéqu’on impose à la France ». Enfin, même le centriste François Bayrou, pourtant modéré par nature, s’est montré grandiloquent : « on voit bien que ce n’est pas de leurs enfants qu’il s’agit ».


Aucun débat rationnel ne semble donc possible sur cette proposition. Rappelons que nous parlons là de la mise en place d’un « smic intermédiaire », pas de la suppression du smic. On ose à peine imaginer quelles auraient été les réactions si quelqu’un s’était aventuré à formuler une telle proposition.


Pourtant, l’efficacité du salaire minimum est plus que douteuse. Plus celui-ci est élevé, plus les non qualifiés, et en particulier les jeunes, auront du mal à trouver un emploi. La loi, au prétexte de les protéger, leur interdit en fait d’avoir une chance de prouver leur valeur. Le salaire minimum est donc largement créateur de chômage chez les personnes non qualifiées. Les politiciens admettent d’ailleurs implicitement cet état de fait quand ils choisissent de concentrer les baisses de charges sur les bas salaires. De même du côté de la majorité des experts qui estiment que des baisses de charges concentrées sur les bas salaires sont les plus créatrices d’emplois. Pas question pour autant de mettre sur la table le tabou du salaire minimum.


Les origines du salaire minimum sont pourtant assez peu glorieuses, puisqu’il a été porté par les eugénistes. Selon ces derniers, le salaire minimum protègerait les travailleurs des races supérieures de la concurrence des travailleurs provenant de souches génétiques inférieures. Un des avantages du salaire minimum était donc d'éliminer les groupes ‘faibles’ de la société, en les empêchant de travailler pour subvenir à leurs besoins. Un autre était de maintenir les femmes à la maison, pour que celles-ci se concentrent sur leur rôle principal supposé, c’est-à-dire la préservation du patrimoine génétique (des races supérieures).


Malgré les dégâts qu’il cause et son immoralité, le salaire minimum reste très populaire, de nombreuses personnes estimant sans doute que sans celui-ci les entreprises exploiteraient les salariés. Malheureusement, la classe politique suit le sens du vent et il n’y a pas à attendre de sa part le moindre courage. Il ne s’agit pas là d’une spécificité française puisque le salaire minimum gagne du terrain dans de nombreux pays. Il va ainsi être instauré en Allemagne (progressivement entre 2015 et 2017) pendant que le débat suit son cours aux États-Unis et en Suisse. Les américains veulent ainsi  l’augmenter de 7,25 $ / heure à 10,10 $ / heure, alors que la Suisse pourrait également se doter d’un salaire minimum, qui serait (en termes de pouvoir d’achat) le plus élevé du monde :




 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (5 votes)
>> Article suivant
Après un diplôme de Statisticien et d’Actuaire à l’Institut de Statistique de l’Université Pierre et Marie Curie (Université Paris VI), il a d’abord exercé la fonction d’économiste, avant de se tourner vers l’actuariat et l’ingénierie financière. Il travaille actuellement dans la direction financière d’une grande banque française.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
LE TRAVAIL A 1 EURO DE L'HEURE REND LIBRE !
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink

Oui, il faut se rappeler que Sarko a osé la sortir (une idée de Buisson ?)
pendant la dernière campagne présidentielle : "Le travail rend libre".

Traduit en allemand, mot pour mot :
"Arbeit macht frei"
(pour ceux à qui ça pourrait éventuellement dire quelque chose).

... Et une bonne douche après le boulot, quel repos de l'âme !

(une petite pensée pour Coluche,
le seul qui aurait pu la sortir sans que ça prête à confusion)

On est contrarien ou on ne l'est pas...

LIBRE de quoi ???
LIBRE d ' être propriétaire ?
LIBRE d ' avoir une voiture ?
LIBRE d ' investir son argent ?

Le néolibéralisme conduit le monde à sa perte ! Car il est basé comme le communisme sur un dogme et non sur des faits .
Le salaire est la base de notre économie de consommation .
Pour la Suisse, attention, 4000 euros par mois, c'est tout juste suffisant. Tout y est des plus cher, et les assurances maladie sont privées...
Même les Suisses de souche commencent à jouer aux frontaliers en prenant le boulot dans un pays, le domicile dans un autre, l'alimentation dans un troisième, l'essence un peu plus loin etc.
Résultat? bouchons quotidiens aux points de passage.
Gattaz c'est pas le gars qui a augmenté la part variable de son salaire de 30% cette année ?
http://www.lemonde.fr/emploi/article/2014/05/13/pierre-gattaz-veut-couper-court-a-la-polemique-sur-son-salaire_4416048_1698637.html


Ah mais il réussit, c'est donc normal !

Sauf qu'il passe d'environ 300 à 400K€ et le salaire de base avec l'intéressement qui sert d'écran de fumée a tout cela passe lui
de 1445 à quelque poullième de plus... juste de quoi se payer quelques pizzas supplémentaires. D'ou l'utilité de parler en absolu et non en
comparant des %

Sans compter les dividendes 1,15 l'année dernière qui sont en augmentations, et vont en grande partie dans la poche de la famille gattaz.
et qui placés tous les ans font des petits.

Quand certains ont du mal a joindre les deux bouts, d'autres ajoutent du superflu au superflu et vont dans le même temps donner des recommandations en matière de controle de salaire...

Sont ceintures noirs en foutage de gueule chez les gattaz... !
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
400 000 Euros. Moins les charges sociales on doit arriver à 300.000. Moins les impots on doit tomber à 150.000 nets.

12.000 euros par mois pour son job, franchement, ca fait si peu que cela fait peur, il vaudrait mieux qu'il fasse du foot,
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
Stop c 'est de trop dure , je vais finir par pleurer .
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Un article bourré de sophismes, écrit par un aveugle... Ça donne envie de lire ses autres articles pour voir jusqu'où peut aller l'infatuation et l'incompétence. Dommage, qu'on n'ait pas le temps...
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Revenons aux choses sérieuses ! Avant la crise les grosses boites le SMIC elles faisaient avec sans problème !
Mais maintenant quelles ont mis la moitié de leur personnel au chômage pour augmenter un max leur bénéfice . il y a des millions de consommateurs en moins (des centaines de millions à travers de monde) . Donc oû gagner des marges ..... Sur les salaires de ceux qui reste !


Travailler comme un esclave pour une misère ? Jamais !!! Un salaire maximum à 10.000 euros/mois plutôt, et c'est déjà bien trop un rapport de 1 à 10 pour des êtres humains censés être égaux en droit ! ÉGALITÉ !
D'autant que si on ne paye plus les crétins, comment vendra-t-on nos saloperies inutiles?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Vaste sujet...
Où l'on apprend les raisons de la mise en place du smic, version eugénistes....Pas mal !!!!
Vu d'en bas, et si je n'avais aucune qualification, je préfèrerais avoir un salaire peut-être inférieur au smic mais avoir du boulot, c'est à dire le pied à l'étrier et garder ma dignité. Et puis il faut bien voir qu'avec un smic "intermédiaire" certainement beaucoup d'emplois se dégageraient, ce qui rendrait une certaine souplesse au monde du travail. Si votre employeur n'est qu'un profiteur indélicat, il sera bien plus facile dans ce cas-là de l'envoyer sur les roses en un tournemain et d'aller se faire embaucher ailleurs. On finit toujours par trouver chaussure à son pied.

"Vu d'en bas, et si je n'avais aucune qualification, je préfèrerais avoir un salaire peut-être inférieur au smic mais avoir du boulot"

Euh... Ce ne serait pas plutôt "vu d'en haut", en l'occurrence ?

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
C'est bien de "vu d'en bas", et même très bas, je confirme.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink

... Comme quoi vu d'en haut ou vu d'en bas, on a la même vue du milieu.

Bonne idée , il faut faire comme en Allemagne . Passer le salaire horaire à 1.5€ pour les sans qualifications .
Comme ça vous vous ruinez votre santé au boulot et vous vivez dans la misère . Quelle formidable époque nous vivons mes amis !

Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink

... Voire même à 1 euros.
Vous êtes trop gourmand, lemousquetaire !
Et puis, on pourrait même faire un tarif spécial handicapé
(car travaillant plus lentement, donc avec moins de rendement)
à 0,5 euro horaire.

Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Quand le marché est tendu comme en ce moment, quand le boulot ne manque pas, il n'y a pas un Allemand pour accepter ces bolots et les employeurs sont bien obligés de revoir leurs offres s'ils veulent avoir du monde.
Ces emplois ne concernent que les étrangers, que des durées courtes. Ca signifie que ces employés ne cherchent pas à se loger ni à vivre en Allemagne avec ça: ils ramassent les cornichons un mois et rentrent ensuite dépenser cet argent en Bulgarie.

Mieux, ils travaillent 200h à 5€, ils se gardent 150€ de frais, ils achètent une bonne Mercedes d'occasion à 700€, ils la remplissent d'un lave-linge à 10€, d'une télé cathodique à 5€ et autres glanés sur les trottoirs les jours d'encomobrants et rentrent au pays.
Là bas ils vendent la voiture 2500€ et tout le reste au détail.
Il a travaillé péniblement un mois à 5€/h, mais c'est finalement 3000€ qu'il rapporte à la maison !

Salauds de pauvres !
Ils ont réussi à inventer le "Gagner moins pour gagner plus" !

Donc, c'est bien ce que je disais :
il faut leur donner ENCORE MOINS, afin qu'ils cessent
de réaliser ces bénéfices et ces profits
aussi scandaleux qu'inadmissibles.

1 euro horaire serait suffisant, comme je l'indiquais plus haut.
Pour un Bulgare, 50 centimes seraient même suffisants :
il serait encore capable de rentrer avec 1000 euros au pays...


Louis L. va encore m'envoyer son habituel dard rouge,
n'ayant guère le sens de l'humour
et encore moins celui du second degré.
... Et bing !
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
NON, je n'ai pas écrit salauds de pauvres.

Je n'ai écrit que la vérité, à savoir qu'ils sont libres de nepas le faire et quy'ils sont contents de le faire quand même.
Le Bulgare qui ne sait que ramasser les cornichons et qui rapporte 1000€ à la maison, rapporte autant qu'un ingénieur en 3mois.

Fallait que je mette "LoL" pour que tu comprennes ?

Evidemment, que tu n'as pas écrit ça, puis c'est MOI qui l'ai écrit !

Salut, c'est combien la pipe en "merisier"?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink

Il y aura toujours un Magritte pour dire "Ceci n'est pas une pipe"
(cf "La trahison des images").

Je te rattrape le coup, là, nymeo... Pfiou !
Mon côté Saint-Bernard...

Pour moi, pas de rouge, pas de vert : des mots
- même si cela n'empêchera probablement pas
la pluie de rouges hallebardes qui va te tomber dessus.
Ainsi de ceux qui vont au casse... PIPE !

Par empirisme, je peux en effet te dire que dorénavant
tu auras en permanence 2 ou 3 gonzes
à te suivre pour te darder systématiquement,
quoi que tu dises.

Il faudra avoir les reins solides et le coeur léger.
Un VRAI contrarien, quoi...

Je te présenterai Fred à l'occase.
Il se fait appeler Stéphanie, ce zouave.
On fera un club...


Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Salut Stéphane, salut Fred (;)

L'inconvénient des mots, c'est qu'ils ne peuvent pas se défendre eux-mêmes... Il ne leur reste donc que l'attaque!
"Le langage a été donné à l'homme pour déguiser sa pensée."
J'imagine qu'en citant Magritte vous êtes parfaitement au courant de ce à quoi il faisait allusion, à savoir qu'il aimait particulièrement sa femme...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink

Attention, il y a Louis en embuscade...
Il me fout la trouille.
Je ne peux pas te parler, Gretel, désolé :
je n'ai pas envie de me faire massacrer.
Chut !...


Pssst ! Il dort... Profitons-en !
Tu ne lui diras rien demain, hein ?

Dernier commentaire publié pour cet article
Même les Suisses de souche commencent à jouer aux frontaliers en prenant le boulot dans un pays, le domicile dans un autre, l'alimentation dans un troisième, l'essence un peu plus loin etc. Résultat? bouchons quotidiens aux points de passage. Lire la suite
Pâris - 16/05/2014 à 16:02 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
14:22merisier
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy1
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX