Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un bail in de 7.6 millliards d'euros pour la Bad Bank Autrichienne

IMG Auteur
Publié le 02 mars 2015
340 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...

Le concept même que l’on puisse prendre les “mauvais” actifs d’une banque et les mettre, pour circonscrire le danger, dans une “bad bank” est parfaitement ridicule.  Nous voyons aujourd’hui un autre échec de cette construction.

Reuters rapporte que l’ Autriche impose un moratoire sur la dette de sa “Mauvaise banque” Heta

“L’autorité des marchés financiers Autrichienne a agi Dimanche et a imposé un moratoire sur le paiement des dettes engages par la “Bad Bank” Heta, une structure crée l’année dernière sur les dépouilles de la banque Hypo Alpe Adria.

 

Cette action, autorisée par une nouvelle législation qui donne aux contrôleurs du système bancaire plus de pouvoirs pour intervenir, fait suite à un audit du bilan de Heta  qui a fait apparaitre un trou de 7,6 milliards d’euros (8,51 milliards de dollars) que le gouvernement n’était pas prêt à assumer, selon l’autorité des marchés financiers.

 

Le moratoire sur le paiement du capital et des intérêts est effectif jusqu’au 31 Mai 2016, ce qui donnera le temps à l’AMA de préparer un plan permettant un traitement égal de tous les créditeurs, selon un communiqué de presse publié par l’AMA sur son site web.

 

Plus de 9 milliards d’euros de dette sont affectés par cette mesure, y compris des notes senior venant à échéance le 6 Mars (450 millions) et le 20 mars (500 millions).


Le ministère des finances a fait remarquer que les créditeurs de la banque pouvaient être forces à contribuer aux couts de la fermeture de Heta, ou “bailed-in” selon la terminologie habituelle, et ce du fait de la nouvelle réglementation européenne que l’Autriche a adopté de manière à ce que les contribuables n’aient pas à financer l’intégralité du sauvetage.

 

Pas insolvable ?

 

De manière parfaitement absurde, le ministre des finances a ajouté que “Heta n’était pas insolvable”.

 

En résumé, Heta est en cessation de paiements, il y a un nouveau trou de 7.6 milliards d’euros, un bail-in est nécessaire, les contribuables n’ont pas à financer l’intégralité du sauvetage, mais la banque n’est pas insolvable ?

 



Mike "Mish" Shedlock
http://globaleconomicanalysis.blogspot.com

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Autriche | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Autriche | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Rassurez-nous ! Dans le clivage Nord-sud concernant la prudence et la solidité financière, l'Autriche n'est PAS un pays "du sud" !

Une fois le bail-in perpétré, on entendra: "voyez les horreurs que produit l'école autrichienne" "celui qui se réclame de l'école autrichienne est un voleur de masses".
COUP DE GUEULE CONTRE LES BANQUES !

Ce n'est pas un scoop, nous le savons tous ici, les "grandes" banques cherchent manifestement à faire du bénéfice coûte que coûte et cherchent par tous les moyens à se débarrasser de tout employé ou gérant de banque indépendant un peu trop soucieux du bien-être et du respect de ses clients ! A moins que ce ne soit le "sauve-qui-peut" ?

La GUERRE EST OUVERTE ! Les banques font désormais la guerre contre tout employé/gérant ayant encore un peu d'humanité et, par conséquent, sont aussi entrées en guerre avec les citoyens ! Voici, pour illustrer, comment deux petites agences ont été fermées quelque part en Belgique sans aucune considération pour les clients et encore moins pour la gérante indépendante qui s'est retrouvée, quasiment du jour au lendemain, sans boulot !

Jeudi passé, 26 février, nous avons reçu un courrier nous informant que l'agence de notre "petite banquière préférée" fermait définitivement ses portes dès le 1er mars et que nos comptes étaient transférés d'office à l'agence X sans nous demander notre avis bien sûr ! Cool ! Remarquons au passage que les clients n'ont été informés que la VEILLE du dernier jour d'ouverture de la banque... des fois que certains d'entre eux se seraient rués à l'agence pour en savoir plus ou chercher des solutions !

Sachant néanmoins que notre "petite banquière préférée" était aussi gérante indépendante d'une autre agence, j'ai appelé au numéro de l'autre agence (qui se trouve à une vingtaine de kilomètre de celle où se trouvait la mienne) avec la ferme intention de faire transférer les comptes de la famille dans cette agence-là puisque notre "petite banquière préférée" a toujours fait passer l'intérêt de son client AVANT celui de sa banque. Je n'arrive pas à la joindre mais quelques minutes plus tard, elle me rappelle. Ouf !

Je lui explique ma frayeur et lui demande s'il était possible de faire transférer les comptes de la famille dans son autre agence et là, PAF !, elle m'explique que son autre agence a été fermée en même temps ! Autrement dit, cette petite banquière au statut d'indépendante et soucieuse de son client, vient purement et simplement de se faire virer par son boss, la banque CRELAN, filiale du Credit Agricole. Quelle merde !

J'ai papoté un peu avec elle, lui ai dit que j'étais désolée et que ça nous embêtait beaucoup... pour une fois qu'on avait à faire à une banquière honnête. Ca va être plus que difficile de retrouver quelqu'un comme elle. Pfff !!! :-((

Bref, je lui ai souhaité bon courage et puis lui ai proposé qu'on aille manger un bout ensemble ou se prendre un café quand elle avait le temps car ça me ferait plaisir de passer un peu de temps avec elle (on aimait bien papoter quand je me rendais dans son agence) et qu'elle pouvait aussi m'appeler si elle avait un coup de blues car ça faisait toujours du bien de se savoir soutenue.

Elle m'a remercié et m'a dit que ça lui mettait déjà du baume au coeur que bon nombre de ses clients s'inquiétaient de son sort. Pour elle, c'est la preuve qu'elle a toujours bien fait son travail. Elle m'a aussi dit qu'en ce qui nous concernait, c'était embêtant, certes, mais que comme nous étions dynamiques et intelligents, nous étions capables de nous défendre... Elle m'a dit que, par contre, parmi sa clientèle, elle avait aussi des gens totalement démunis sur ce plan et qu'elle s'inquiétait beaucoup de leur sort mais ne pouvait, hélas, plus rien faire pour eux.

Voilà. Je ne pensais pas revenir de si tôt, à part pour transmettre l'une ou l'autre info capitale, mais là, je suis tellement en colère qu'il fallait que j'en parle parce que ça démontre un état d'esprit vraiment crapuleux... que de plus en plus de citoyens vont être amenés à observer dans l'avenir. Et un homme averti en vaut deux !

Cette banquière est une femme vraiment bien et malgré qu'elle ait été virée, elle s'inquiète encore pour le sort de certains de ses clients... et, évidemment, c'est ce type de personnes que l'on vire. Quand on est trop humain, c'est INHUMAIN pour une banque car ça ne rapporte manifestement pas assez !

Au moins, quand tout pètera, elle ne se retrouvera pas sur l'échafaud, c'est déjà une consolation.

A bon entendeur...

:-/
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Le premier domino financier qui allait entrainer tout le système bancaire europeen à la faillite dans les années 30 a été une banque Autrichienne, le Kredit Anstallt, en Mai 1931.

L'histoire va t'elle se répéter ?

http://www.herodote.net/almanach-ID-3083.php
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Bientôt disponible dans un Crédit Agricole ou une Société Générale près de chez vous
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Rassurez-nous ! Dans le clivage Nord-sud concernant la prudence et la solidité financière, l'Autriche n'est PAS un pays "du sud" ! Une fois le bail-in perpétré, on entendra: "voyez les horreurs que produit l'école autrichienne" "celui qui se réclame de  Lire la suite
Pâris - 02/03/2015 à 14:56 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX