Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Enfoirés de riches….

IMG Auteur
Publié le 10 septembre 2012
1708 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 42 votes, 4,2/5 ) , 58 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
58
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

 

 

 

 

Vous les riches, vous êtes des salauds, vos voitures de luxe me gênent tellement que je suis pris d'envie irrépressible de vous les rayer. Un petite vengeance à ma portée qui me fait du bien.


Lorsque je vous vois vous pavaner dans des endroits luxueux, j'aime venir vous cambrioler et me servir directement chez vous, après tout, vous en avez tellement que finalement un peu moins ne vous manquera point...

Evidemment, à force de vous avoir chassés, vous êtes partis. Finalement, il ne reste que nous, les pauvres, et plus personne pour financer les aides dont nous avons besoin.


Je vais continuer dans la provocation. Mais comprenez moi bien, je suis pour les impôts (comme la grande majorité des gens). Je suis pour la solidarité. Je ne suis pas milliardaire et pas non plus millionnaire.


Mais il ne faut pas oublier, que l'impôt fondamentalement c'est faire la charité avec l'argent des autres, ce qui est beaucoup plus facile que faire la charité avec ses propres fonds.


Vous l'aurez compris, tout est affaire d'équilibre. Encore une fois, il s'agit de choix. Soit nous nous refermons sur nous mêmes (ni bien, ni mal, c'est une option) et celui qui veut exercer une activité en France sera taxé très fortement. Sinon il n'exerce pas. Mac Do ne veut pas payer 80% d'impôt sur les bénéfices. Pas grave, nous fermons tous les Mac Do. On peut penser qu'ils continueront à exploiter leurs restaurants même si les bénéfices fondent. C'est l'exemple Argentin. Actuellement dans ce pays, 45% des bénéfices doivent être réinvestis en Argentine, sinon dehors. Cela marche plutôt bien. C'est un choix.

                                                                                                         

L'autre possibilité, c'est de rester dans un monde ouvert, de libre circulation des biens, des marchandises, des capitaux et bien sûr des personnes. Résultat. Augmentez les impôts à 75% (ce qui est du vol quel que soit le montant de votre fortune), et vous obtiendrez une fuite des personnes et de leurs capitaux puisque vous leur laissez le choix d'aller ailleurs.


Conclusion, il est stupide dans un monde ouvert d'augmenter très massivement les impôts, puisque d'autres pays en plus très proches comme la Belgique ou le Royaume uni vous attendent à bras ouverts, et vous déroule le "tapis rouge" comme l'avait malicieusement déclaré récemment le premier ministre britannique.


Il reste des réalités que le pragmatisme ne peut ignorer:


1/ Les impôts ont une limite.

2/ Le fondement du capitalisme est la récompense de la prise de risque de l'entrepreneur par une espérance de gains illimités.... et le plus souvent de pertes importantes.


Supprimer cette espérance de gains c'est casser la motivation des plus entreprenants. Il ne restera plus que des fonctionnaires et des salariés. Mais de quel patron les salariés?


3/ Ce n'est pas parce ce que le riche est riche que je suis pauvre. C'est même l'inverse. Le riche, n'en déplaise à beaucoup, crée de l'emploi. Et oui c'est comme ça. Des emplois indirects par sa consommation. Des emplois directs lorsque par exemple il emploie une nounou ou une femme de ménage à temps plein. Ou encore des milliers de banquiers qui ont un travail car les riches épargnent et ont des sous à la banque. Bref opposer le riche au pauvre est stupide.


4/ Etre entrepreneur demande des qualités que nous n'avons pas tous. Moi le premier. C'est ainsi. Certains seront professeurs, d'autres plombiers, et d'autres écriront ce genre de canard. Je ne me sens pas moins bien que le riche en ayant une petite voiture. Je suis même content de contempler une belle Porsche que je ne m'achèterais sans doute jamais.


5/ Ceci veut dire que les femmes et les hommes naissent totalement inégaux.


La loi les rendra égaux en droit. Ce principe n'est pas l'annulation de toutes les différences. Simplement nous avons les mêmes droits et devoirs. C'est déjà beaucoup.


6/ Le nouveau pouvoir a critiqué vertement l'ancien Président, pour avoir opposé les différentes catégories de français entre eux. On peut dire a minima qu'il fait exactement la même chose entre les "riches" et les "pauvres".

7/ Etre juste face à l'impôt c'est sans doute ne pas taxer plus les artistes et les sportifs, pour que leurs cœurs purs et pétris de bons sentiments puissent continuer à voter à gauche sans états d'âme. La richesse artistique est-elle donc moins sale? La richesse sportive est-elle donc plus acceptable?


Est-ce cela la justice? Démagogie tellement visible....


Tout cela est dramatique pour notre pays. Nous avons besoin de créateurs, d'entrepreneurs, et disons-le de "riches".


Augmenter les impôt n'est pas une politique.


Je le dis et le redis, augmenter les impôts n'est pas une politique économique en soit. Ou alors il faut l'accompagner d'une redéfinition de notre modèle d'intégration en Europe et dans le monde.

Quittons l'euro, quittons l'Europe, quittons l'OMC, et fermons nos frontières. A partir de ce moment là nous pourrons augmenter les impôts à notre guise. Ce serait économiquement un suicide, mais ce serait intellectuellement et économiquement cohérent.


Augmenter les impôts massivement dans un monde ouvert et de libre concurrence face aux impôts c'est se tirer une balle dans le pieds, donc il faut changer les règles du jeux.


Bien sur le gouvernement socialiste ne fera pas ce choix. Donc il fait de mauvais choix, avec une mauvaise stratégie.


Massacrons les petits propriétaires (80% du parc locatif est aux mains de personnes privées ayant investi pour leur retraite, les méchants!!!).


Supprimons le quotient familial. C'est vrai ça, élever un enfant ne coute rien, et nos enfants d'aujourd'hui qui paieront nos retraites de demain ne servent à rien....


Taxons encore plus les gains de l'épargne. C'est une excellente idée. Après tout, vous avez gagné un salaire. Payer des charges sociales, de la CSG et de la CRDS, également de l'impôt sur le revenu. Malgré tout ça, après avoir payer vos factures (EDF, GDF, les taxes foncière et d'habitation etc...) vous avez réussi à épargner un peu.


Malgré les bonnes idées de votre banquier qui vous veut du bien, vous avez réussi à gagner un peu d'argent, sur de l'argent qui a déjà été imposé. Et bien on va vous taxer encore plus. C'est juste, comme dirait le nouveau Président, puisque majoritairement vous votez à droite.


Malgré tout ça, et parce que vous êtes économe et un bon gestionnaire, vous réussissez à constituer un patrimoine. Lorsque vous rejoindrez les étoiles et l'au delà, vos héritiers devront payer encore plus sur ce que vous avez réussi à bâtir. Vous êtes un salaud de riche. C'est bien fait.


La France, ne produira pas de richesses uniquement avec des fonctionnaires aussi brillants soient-il.


La politique économique de notre pays est hélas pour le moment fondée sur le paradigme suivant:

Les riches votent à droite, taxons les, les pauvres votent à gauche, donnons leur.


Cette politique nous emmène droit dans le mur, comme toute politique visant à opposer certaines catégories de français entres eux. N'est-ce pas Monsieur le Président?


C'est donc dans ce cadre que

  

Bernard Arnault lâche une bombe dans le débat fiscal en demandant la nationalité belge.



Même si le patron du Groupe de luxe LVMH, Bernard Arnault, a démenti samedi son exil fiscal en Belgique sa démarche de naturalisation a fait l'effet d'une bombe en plein débat sur la taxe à 75% des très hauts revenus promise par le président François Hollande.


Bernard Arnault  qui est la 4ème fortune mondiale, la première d'Europe et donc de France a indiqué avoir "sollicité la double nationalité franco-belge à seule fin de développer ses investissements dans le pays".


Cela reste politiquement correct, mais j'ai du mal à croire que le développement d'LVMH en Belgique nécessite que son Président devienne belge... Si l'on regarde les volumes de chiffre d'affaires, il ferait mieux de devenir Japonais ou Chinois... Désolé pour mes amis belges, mais je doute que la Belgique soit le marché d'avenir de masse d'LVMH.


Bon, M. Bernard Arnault nous précise qu'il est et reste résident fiscal français"... pour le moment. Car la double nationalité lui donnera quelques possibilités lors de l'application de la nouvelle "stratégie "fiscale anti riches de notre gouvernement dont la sagacité devient légendaire.


Les réactions de la classe politique et économique française sont assez drôle.


Pour l'ancien Premier ministre François Fillon "la démarche de Bernard Arnault est directement liée à des décisions stupides du gouvernement". On peut effectivement le penser.


A gauche, le Parti Communiste lui dénonce carrément une "lâche trahison" du patron de LVMH et appelé à "mettre hors d'état de nuire les dirigeants irresponsables et cupides". Voilà une bonne idée. D'ailleurs, certains Goulags russes actuellement inoccupés pourraient être rouverts ou y exiler nos salauds de riches. Quand j'entends ça j'ai peur.


Pour la députée PS des Hautes-Alpes Karine Berger et secrétaire nationale du PS à l'économie "c'est une insulte à notre pays". Pour Harlem,Désir "Quand on aime la France, on ne la quitte pas par gros temps !"

Ils sont marrant eux... c'est pas avec leur pognon!!! 


Une réaction plus pertinente (mais j'aime bien ce Monsieur) de Jean-Pierre Chevènement, sénateur MRC et ancien ministre, a estimé le cas "Bernard Arnault montrait que "les élites françaises ne croient plus en la France".


Le mouvement patronal Ethic a fait part de "sentiments mitigés car les chefs d'entreprise aiment leur pays et souhaitent entreprendre en France". Mais "actuellement, ils se sentent chassés dans tous les sens du terme".

Manifestement à 75% d'impôts ce n'est pas faux.


Alors reprenons pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté.


Oui à l'impôt, oui à la solidarité.


Oui il y a de véritables questions à se poser, et débats à avoir. Qu'est-ce qui justifie des gains de plusieurs millions d'euros par an (y compris pour un footballeur ou un artiste)? Quelle répartition de la richesse entre le capital, l'entreprise et les salariés? Un Pédégé salarié n'est pas un entrepreneur. Doit-on faire une différence de traitement? Voilà les vraies questions. Hélas, elle sont absentes du débat. Il faut juste "tuer" un peu de riches. Plus on est à gauche plus il faut de victimes. Hollande coupera la poire en deux. Il n'y en aura que 1000... Pour l'exemple.


Alors, oui, les impôts ont une limite et vous savez quoi? la solidarité aussi.


Ne pas vouloir comprendre cela, c'est envoyer notre pays dans le mur, avec ou sans ces salauds de riches.



Charles SANNAT

Directeur des Etudes Economiques Aucoffre.com

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Argentine | Belgique | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Argentine | Belgique | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,2 (42 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Les politicards français jouent un jeu dangereux en entretenant systématiquement la jalousie des uns contre les autres, des sans-grades contre les privilégiés, des riches contre les pauvres ou même des Français contre les Allemands, peu importe. « La jalousie est de toutes les maladies de l’esprit celle à qui le plus de choses servent d’aliment et le moins de choses de remède. » (Montaigne) Si, en politique, la jalousie mène au pouvoir ceux qui la créent et l’entretiennent, n’oubliez pas que ce pouvoir-là ne s’embarrasse jamais de compromis et de demi-mesures.
si vous pouviez m expliquer la différence entre un marxiste du ps ou front de gauche et un capitaliste de l ump je serais très heureux car à l oeil nu j en vois pas!!


mais je suis sûr que vous allez phosphorer dur pour en trouver!!


vive l umps!
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Coluche disait : Les riches sont les méchants, les pauvres sont les gentils. Pourquoi tout le monde veut devenir méchant ? :-)

Je constate chaque jour que lorsque l'argent n'est pas le sien, il est dépensé sans y préter attention !
Par tous : Communes, régions, organismes d'états, état et particulier. Regardez autours de vous.
Est ce dans la nature humaine ? Et l'impôt n'est il là que pour cela ?

Un exemple : 85 000 € pour mettre 10 tableaux dans son ministère.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/affaire-des-tableaux-laurent-123143
Et on tape sur les riches !

De plus, l'état s'occupe de tout alors qu'il ne devrait s'occuper que de l'éducation, la sécurité, la justice, l'armée (et peut être la santé au vue des prix de certains traitements lourds et pas la bobologie).

Mais non, l'état s'occupe de tout.
Les voitures ne se vendent pas. On créé une prime à la casse pour financer les voitures trop chères, on détruit le marché de l'occasion, le marché du contrôle technique, les petits garagistes. Alors que les constructeurs devraient baisser le prix de leur voitures. De plus, qui paye la prime à la casse. Tout le monde, enfin, ceux qui paient des impôts.

Et des exemples comme cela, il y en a des pleins (d'essences). L'énergie, par exemple. Pourquoi le voltaïque est 2 fois moins chers en dehors de nos frontières. Parce qu'en France, il y a les aides gouvernementales.Pourquoi acheter du panneau Belge, Espagnol alors qu'en France, ils sont au même prix, aide déduite. Il faut laisser le marché fixer les prix.

Je suis pour l'impôt mais qu'il soit utiliser correctement.
L'état doit diminuer son train de vie et faire des économies.
Mais c'est impossible sans que personne ne descende dans les rues.

Et si il n'y avait pas d'impôt (sur le revenu) ? L'état ne pourrait il plus fonctionner ? La part de l'impôt sur le revenu est de 20 Mrds sur 255 Mrds. Que ferions nous (vous et moi) avec ces 20 Mrds ? Serait il fou de penser que nous consommerions pour relancer la machine ?

Si je m'occupais moi-même de mon assurance chomage, de mon assurance maladie, ne serait ce pas mieux fait, mieux gérer comme je m'occupe de mon assurance auto, maison ?
Evaluer :   9  2Note :   7
EmailPermalink
Entièrement d'accord ! Lorsque l'on donne son argent a une association comme l'arc (pour ne citer que cet exemple) et que son pdg s'en met plein les poches on crie au scandale ! Il devrait en être de même pour l'état. Pourquoi n'avons nous pas la possibilité de donner notre avis sur la manière dont l'impôt est utilisé ou même poursuivre tel ou tel homme politique pour sa gestion calamiteuse ?
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
A D-Je n’avais pas eu l’occasion jusqu’à ce jour de revenir sur cet article et ignoré votre réponse que je ne peux laisser dans l’état tant vous faites d’amalgames.
Ainsi, il vous faut faire la distinction entre les emprunts publics et les emprunts bancaires. En ce qui concerne les premiers ceux-ci sont présentés par l’Agence France Trésor lors d’adjudications régulières mensuelles auprès des marchés financiers à travers le système bancaire qui les replace immédiatement auprès de ces clients, rendez-vous sur le site Internet http://www.aft.gouv.fr/. L'Agence France Trésor nous apprend que les banques françaises ne détiennent que 14 % de la dette de l'Etat (1341 Mrds) soit environ 190 Mrds, les dettes publiques étaient en 09/2011 de 1 689 Mrds (et ceci depuis la nouvelle réglementation de Bâle III- déc 2010) et les bilans des banques ne reprennent que cela, il vous faudra donc les relire ou plutôt les lire (un bilan ne fait aucune éloge -l’éloge n’est qu’une appréciation humaine- puisqu’il ne retrace que des écritures, curieux !!!).
La loi de 1973, qui n’a plus cours (il y a 20 ans quand même) depuis l’article 104 du Traité de Maastricht (1992) et l’article 123 du Traité de Lisbonne (2007) avait pour but d’empêcher les Etats mauvais gestionnaires de ne plus solliciter la création monétaire ex-nihilo, auprès de leur propre banque centrale (Banque de France en ce qui nous concerne) et conduire régulièrement à des dévaluations répétitives qui ruinaient périodiquement l’épargne et les investissements, donc le tissu industriel. Avant 1973, l’apparence du coût zéro par émission par la Banque de France était calamiteux pour les Français par la dépréciation régulière de leur épargne et de leur pouvoir d’achat, rappelez-vous. Pour les seconds, ils répondent aux réglementations de Bâle I, II et III que vous ne semblez pas connaître, mais qui régissent pourtant bien le système bancaire, le ratio Cooke dit techniquement « Tier One » permettait aux banques de créer l’argent-dette en fonction de leurs fonds propres (obligation de 4 % soit coefficient multiplicateur de 25), cet argent scriptural (seulement libellé dans les comptes des banques alors que celui des marchés financiers existe bel et bien sous la forme d’épargne préalable des personnes physiques véhiculée par les compagnies d’assurance, les fonds de pension, les organismes de placement en valeurs mobilières (OPCVM pour SICAV et FCP) et le système bancaire à travers ses formules d’épargne vues ci-devant…). Donc cet argent-dette ou monnaie scripturale se trouve détruit par son remboursement progressif (ceci n’excluait pas le ratio sur les réserves fractionnaires que vous mentionnez).
Pour « l’intolérable et monstrueuse création monétaire au seul profit des banquiers » que vous mentionnez, il y aurait beaucoup de choses à dire. Pour faire vite, sur la création monétaire scripturale temporaire, je suis d’accord avec vous mais ce sont des réglementations internationales de Bâle qui les obligent. Je suis partisan du prêt sur fonds propres. Pour le taux d’intérêt, c’est tout simplement le prix du temps que le prêteur va exiger de l’emprunteur, ce qui est bien normal puisqu’ainsi le créancier se prive de son épargne pendant la durée consentie qu’il aurait pu employer ailleurs pour un rendement-risque acceptable.

Dans mon propos, il me semblait bien avoir traité seulement les premiers qui s’adressaient qu’aux marchés financiers donc à l’épargne bien réelle.
De plus vous ne faites pas de distinction entre monnaie-banque-centrale ou monnaie-fiduciaire et monnaie-scripturale ou monnaie-dette, c’est un grand dommage ces lacunes basiques dès lors que l’on veut s’introduire dans un débat de cette nature.

Pour finir, je vous prie de vous adresser à moi avec la même déférence, c’est à dire autrement que par des propos violents et des invectives qui dénotent un comportement mal assuré par des connaissances sommaires qui s’apparentent à du copié-collé, sans doute non maîtrisées selon les sites visités. Si vous aviez cette maîtrise pourquoi seriez-vous vindicatif et injurieux ? Votre vérité n’est pas forcément celle qui prévaut, donc prenez le temps de consulter les bons manuels plutôt que des sites Internet dont vous n’avez pas la traçabilité et les clés d’analyse, donc de report.
Evaluer :   7  5Note :   2
EmailPermalink
@ CLAUDE F.
Pauvres larbins du système , vous êtes pitoyables .

Vos arguments , on les connait et si la loi de 1973 a été reprise par l'article 123 du traité de Lisbonne , ceci ne fait qu’étendre la crapulerie bancaire rothshildienne au reste de l'Europe.
La dette est fictive , une invention , une arnaque , puisque constituée d'argent inventé par les banques privées.
C'est pourtant simple à comprendre , alors vos arguties de pseudo expert destinées à noyer le poisson , c'est du boniment à l'usage des électeurs gogos ,vous pouvez vous les garder .

Par principe , je ne respecte pas plus les larves que les complices ou les prébendiers de cette abomination qui est un fascisme rampant , un coup d'état de la finance.

Au fait , vous avez vu la vidéo qui vous est dédiée comme elle correspond bien à votre personnalité ?
Vous travaillez pour le système ou vous êtes payé à la propagande ?


Evaluer :   6  5Note :   1
EmailPermalink
Pour Claude F. aka Claude François,
alias "belle belle dette comme toujours" :

Bonjour, ce que voulait peut être dire "D" c'est : "à quoi cette dette à t-elle servie dans le domaine public ?" - et surtout - "à qui profite le crime ?"
Aux hôpitaux, aux écoles, aux infrastructures ? quand on voit la misère dans certains hopitaux et le courage de quelques fonctionnaires, ceux qui "travaillent vraiment" et aident véritablement la société, comme les profs, le personnel hospitalier...qui ne sont pas payés de leurs heures supp', hein, on se demande dans quelles poches cette dette a t-elle bien pu finir par tomber..là on est dans le concret, mais après tout, c'est surement de ma faute de ne pas comprendre tout ce système alambiqué.

Je pense que ce qu'il faut remettre en cause ce n'est pas la vampirisation des banques ( ça a toujours été comme cela ), ni bâle 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10, et 11 si vous voulez, ni la différence entre monnaie scripturale ou tombale, ni de la pérennisation d'une monnaie ( si on étudie l'histoire de la monnaie, on apprend qu'une monnaie non adossée à l'or - ou monnaie fiat - ne dure pas plus de 90 ans, et ce, dans le monde entier ( je me trompe peut être, je ne connais pas tout non plus ) ..et notre point de départ remonte donc en 1971 )....
La priorité serait donc de définir notre système d'orientation de budget...à moins que vous ne soyez partie prenante...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
A queen mama-Puisque vous vous adressez à moi pour échanger sans animosité, je vous donnerai quelques chiffres pour vous mettre sur la bonne voie.
Le PIB est de 2000 Mrds, l’Etat dépense 1120 Mrds soit 56 % de la richesse crée dans une année, les dépenses sociales représentent 598 Mrds selon l’INSEE, nous avons 610 000 élus, La France compte près de 7 millions de fonctionnaires. Le nombre de fonctionnaires a augmenté de 36% depuis 1980 : il y en a eu 1,4 million de plus en trente ans. En même temps, l’emploi total en France progressait deux fois moins vite (18%
La Cour des comptes évalue le nombre de fonctionnaires à 5,2 millions. Ils sont 6,9 millions, si l’on comptabilise tous les salariés rémunérés avec l’argent public sans avoir le statut de fonctionnaires.
Le coût moyen d’un fonctionnaire tout au long de sa vie est de 3,5 millions d’euros, selon la Cour des comptes.
Sans faire une fixation sur ce point, je vous demande est-ce que la France était moins bien administrée avant 1980 avec 1,4 million de fonctionnaires en moins ? Par contre il faut les payer soit une addition annuelle de 74 Mrds. La transmission des richesses chère à Thomas Piketty n’a pas eu lieu de haut en bas mais de manière transversale vers des emplois publics et non vers les pauvres car sinon nous n’aurions plus de pauvres avec des sommes aussi colossales. Mais comme les rentrées fiscales de l’Etat de 288,8 Mrds en 2011 étaient inférieures aux dépenses de 366 Mrds la différence étant un déficit de 81,8 Mrds (compte tenu du solde des comptes spéciaux). Cet argent nous manquant il faut l’emprunter. Ceci est une matière à réflexion qui n’explique pas tout aussi facilement mais c’est un bon début, mais nous y viendrons à la baisse du train de vie de l’Etat, c’est inéluctable.
Je vous recommande un excellent livre sur la dette « Cette fois, c'est différent: Huit siècles de folie financière » de Carmen M. Reinhart, Kenneth S. Rogoff
Evaluer :   9  2Note :   7
EmailPermalink
super pour les détails, bonne soirée à vous
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
bah t'inquiete pas
les abrutis perdent leur temps a noter negativement
ce sont les afficionados de la pensee unique
5 negatives sur mon commentaire
ils le font expres pour empecher la libre expression seulement vois tu moi les notes je m'en contrefout
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
encore noté négativement pour avoir tenter d'expliquer qu'il est totalement faux de prétendre que les riches font tourner le monde puisqu'au contraire, ils le pille. Marre de tous ces gens avec des oeilleires. Moi aussi je me casse du forum 24h gold apparemment réservé aux riches, à leurs larbins et à tous ceux qui ne comprennent rien au fonctionnement occulte de la finance. Dieu vous punira tous.
Evaluer :   9  6Note :   3
EmailPermalink
Très franchement votre attitude marxiste ne peut que vous attirer des commentaires negatifs sur un site où les gens recherchent une analyse différente de l'économie et de la monnaie que celle dispensée par les médias bien pensants, qui pensent comme vous.

Maintenant, les riches ne font pas tourner le monde.

Les entrepreneurs le font tourner. Si ils réussissent, ils deviennent riches, si ils échouent, ils font faillite. C'est aussi simple que cela.

Et vous n'avez manifestement pas la moindre idée de ce qu'il est plus facile de devenir riche que de le rester, sauf si vous faites partie de la ploutocratie financière alliée au gouvernement.
Evaluer :   9  1Note :   8
EmailPermalink
vous avez au moins huit potes."Et vous n'avez manifestement pas la moindre idée de ce qu'il est plus facile de devenir riche que de le rester, sauf si vous faites partie de la ploutocratie financière alliée au gouvernement"votre attitude marxiste ne peut que vous attirer des commentaires negatifs sur un site où les gens recherchent une analyse différente de l'économie et de la monnaie que celle dispensée par les médias bien pensants, qui pensent comme vous." CA VEUT RIEN DIRE : Allons bon des gens cherchent une analyse de l'économie et de la monnaie diférente (de quoi?), Les médias sont marxistes... Alors là vous venez d'un autre planète...
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
le pb n'est pas la
il a profite plus que largement du systeme et de l'etat francais au sens large du terme pour batir sa fortune et maintenant que l'on demande de la solidarite il se barre...
la meilleure il ose porter plainte contre libe pour le titre casse toi riche con
je gage que la personne insulte par sarkozy avec le casse toi pauvre con n'a pas en faire de meme...
deux poids deux mesures
selon que tu sois riche ou pauvre la justice te rendra blanc ou noir...
pauvre petits riches ils vont etres imposes a 75% au dela de 1 million
partons d'un exemple
le riche gagne 2 millions d'euros
avec les tripotages fiscaux il en arrive deja sur 1.5 de de seuil
ce qui fait 500 000 euros imposes a 75%
ce qui laisse..... 125 000 euros sur cette tranche !!!
ya combiens de francais qui gagnent ca en brut ????
SALAUDS DE RICHES
Evaluer :   7  7Note :   0
EmailPermalink
Augmenter les impôts pour payer une dette virtuelle , inventée de toutes pièces est stupide et doublement criminel car la charge de l’impôt porte principalement sur les productifs pour pouvoir rétribuer des escrocs qui ont le privilège d'inventer l'argent prêté aux gouvernements nécessiteux et volontairement mauvais gestionnaires.

Tout le reste est une discussion secondaire , de ceux qui soutiennent la "gauche" contre les supporter de la "droite" ,car tous également et copieusement baisés par des politiciens véreux pantins des banquiers rotshshildiens .

Tous les responsables de gauche comme de droite vous invitent à l'austérité et à l'acceptation d'un dépeçage des biens nationaux vendus à l'encan pour payer l'arnaque de l'argent dette .

Tous les gouvernements successifs depuis la loi de 1973 suivent la même politique qui mène à l'asservissement de la population par la dette.

Je suis intéressé par un seul contre exemple de ce qui apparait être un gouvernement global de l'ombre des banques , par les banques , pour les banques basé sur la création monétaire ex nihilo privée.
Evaluer :   12  4Note :   8
EmailPermalink
La dette n’est pas virtuelle mais bien réelle car cet argent a été emprunté à des épargnants et dépensée par les emprunteurs ou leurs obligés. Ce système a été mis en place par les réglementations de Bâle I et II puis maintenant de Bâle III a la demande des peuples. Il ne faut pas faire l’histoire à sa manière et raconter des inepties. Par contre il est vrai que l’impôt est exclusivement supporté par le système productif et seulement lui, il intègre le prix de revient des produits et services et est payé par le consommateur final et cela depuis la nuit des temps.

Pour les politiciens, ils portent une responsabilité considérable dans leurs décisions inappropriées par incompétence, mais cette responsabilité est aussi à mettre au compte de ceux qui les élisent et qui ne les surveillent plus ensuite pendant leur mandat.

Votre connaissance historique fait pitié, car apparemment vous ne connaissez par la genèse de la loi de 1973, aussi je vous invite à vous reprendre et vous documenter abondamment sur le sujet

Pour la création monétaire ex nihilo, je vous rejoins totalement mais pourquoi donc les populations qui réclament tant de réglementations ne s’intéressent-elles pas à celles-ci ? Pourquoi ne demandent-elles pas un referendum sur le sujet ? Pourquoi laissent-elles faire l’ex. ministre du poisson M Michel BARNIER faire des réglementations sur la finance et les banques alors qu’il n’y connaissait rien un quart d’heure avant. Pour la monnaie je vous recommande de lire Ludwig von Mises et Milton Friedman et vous aurez ainsi tout compris mais cela demande un effort.
Evaluer :   6  8Note :   -2
EmailPermalink
@ CLAUDE F.
...La dette n’est pas virtuelle mais bien réelle car cet argent a été emprunté à des épargnants...
Faux.
Ces milliers de milliards n'existaient simplement pas , ils ont été inventés par les banquiers crapuleux pour acheter les OAT et autres Bonds.
Les bilans bancaires sont suffisamment élogieux à cet égard.

Vous ignorez visiblement la magie des réserves fractionnaires bancaires et vous venez pérorer comme un larbin ignorant ou un porte parole démagogique des pillards.
Les règle de Bâle X , c'est un enfumage de cloporte technocratique qui permet d'expliquer à la population que de prêter 10 fois son capital , c'est bien .
Par contre , prêter 50 fois son capital ainsi que les fondes déposés, comme Soc Gen ou CA , c'est mal , alors que dans tous les cas il y a une intolérable et monstrueuse création monétaire au seul profit des banquiers !

Il faut être totalement stupide pour se faire prendre à ce jeu.

Pour la loi de 1973 , il faut avoir le QI d'une huitre pour ne pas comprendre que d'emprunter à une banque privé de l'argent inventé et contre intérêt coute beaucoup plus cher que de l'obtenir gratuitement à une banque centrale nationale , indépendante du circuit rotshshildien.
Donc , je ne répondrai pas tellement c'est pitoyable.

Ainsi , pour parfaire vos "connaissances" , qui ne sont que de la propagande à usage de personnes incapables de raisonner par elles-mêmes et répétées comme un perroquet , je vous propose :

http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Arnaque+dette+2

http://www.fauxmonnayeurs.org/

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/09/30/147-comprendre-la-dette-publique-en-quelques-minutes

et ...Le syndrome du larbin ...

http://www.youtube.com/watch?v=HH5fVD-1_I4
Evaluer :   7  3Note :   4
EmailPermalink
il y a une donnée qui doit vous échapper, c'est que nous vivons dans une société soit disant "démocratique".
Personnellement, j'en ai marre qu"on fasse le procès entre riche ou pas riche, ça doit faire depuis 10000 ans que c'est comme cela !
le seul problème, et j'espère que vous en conviendrez, c'est que le débat démocratique a été piétiné et essoré ô combien de fois ( preuves : traité de Lisbonne etc.. )
Nous ne vivons plus en bon respect d'autrui, et la guéguerre riche / pauvre en est un excellent exemple. IL y a les étrangers aussi, les arabes chez nous par exemple et les mexicains aux Etats Unis.
quid de la législation : qui vote les lois ? "le peuple" ? non !
ça arrange beaucoup de monde de faire entrechoquer les riches / pauvres, mais dans un pays où il n'y a AUCUN referendum ( depuis combien de temps ?? ) et aucun pouvoir du peuple ( qui écrit et vote les lois ? posez vous la question ) le débat est LARGEMENT faussé, et à ce jeux il n'y a que les tricheurs qui gagnent, pauvre ou riche.
pour en finir avec ce système oligarchique, je me débarrasse tant que possible de mes euros et les convertis en or physique. C'est ma façon à moi de protester contre ce système faussé. Bien à vous
Evaluer :   11  1Note :   10
EmailPermalink
tellement vrai que le pouvoir est entre nos mains

pourtant nous ne somme qu une poignet a le savoir

heureusement peut etre ???
vous imaginez si tous le monde arreter de consommer et acheter de l or et de l argent
le CHAO !!!! mais peut etre certain d entre vous aimerai le voir
j y pense des fois et j en reve mais en faite cela me fout le jetons
donc bien mieux comme ca non ??
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
je ne suis qu'un exemple lambda. à un moment il faut choisir entre se laisser faire insulter démocratiquement ou agir. J'agis à ma façon. Tout ce que je constate c'est qu'un tas d'arguments nous mène vers le même chemin ;)
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
@ascot. Connaissez vous cette parabole ?

On met cinq macaques dans une pièce et des bananes posées sur le plateau d’un escabeau.

Evidemment l’un des singes monte sur l’escabeau pour s’emparer des bananes. A ce moment les singes restés en bas sont abondamment aspergés d’eau glacée. Il ne faudra pas longtemps aux animaux pour faire le lien entre la désagréable douche froide et la montée de l’escabeau. Ensuite, chaque fois que l’un d’entre eux essaie de gravir les marches, les autres se jettent dessus pour le rouer de coups. Le téméraire abandonne alors vite son escalade et bientôt aucun des singes ne se risque dans l’aventure.

Dans un second temps on échange un des macaques par un chimpanzé qui ne connait rien de la situation mais qui lui aussi reçoit des coups des quatre macaques lorsqu’il monte, à son tour, sur l’escabeau. Un à un, on échange tous les macaques contre des chimpanzés qui n’ont jamais connu la situation originelle de la douche froide.

Tous apprennent très vite qu’il ne faut pas monter sur l’escabeau parce que les coups pleuvent à chaque tentative. Ils s’abstiennent donc, mais ne savent pas pourquoi…

Nos comportements, surtout ceux de nos chers politiciens, sont largement illustrés par ce mode de fonctionnement absurde !
Evaluer :   14  0Note :   14
EmailPermalink
Ta parabole n'est pas terminée. On remplace les chimpanzé par 4 hommes et une femme. Les hommes courtois laissent la femme choisir. Elle prend les bananes et partage le mets. Je te raconte pas la suite, je vais encore être censuré.
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
En France, on n'envie pas les entrepreneurs, on les jalouses ! En France on a de l'estime pour Steeve Jobs, Bill Gates, ou "tout autre qui a créé sa boite en partant de rien dans son garage" ... parce qu'ils sont aux US ! S'ils étaient français, on dirait d'eux "ces salauds de riches qui s'en mettent pleins les fouilles!".
Il ne fait pas bon être entrepreneur en France ! Et après on s'étonne qu'on exporte pas nos produits ( hors mis nos fois gras, et encore le gavage sera bientôt totalement interdit ) !
Il n'y a qu'en dehors de la France qu'on aime la "French touch" !
Evaluer :   12  4Note :   8
EmailPermalink
Heureusement pour nous, la réussite ne se calcule pas en euros ou dollars. Il n'y a que pour les déficients mentaux qu'on a créé se barème. Bon, il est ce qu'il est, mais peut-être qu'aujourd'hui, il demanderait à être remplacé... C'est une option...
Evaluer :   1  5Note :   -4
EmailPermalink
Elle ne se calcule pas en Euro ou en dollars, mais pourquoi pas en nombre de personnes que l'on féderre à une idée, à un projet, ou en nombre de personnes à qui l'on donne un travail (ho! le gros mot!).
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
La réussite est subjective. Chacun est libre d'en définir ses propres critères... ou d'adhérer à ceux des autres
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Oui c'est bien, la force d'un entrainement d'individus dans une direction d'évolution positive. Que l'on nome la FDE. Elle serait calculée sur la base du nombre de personne engagée additionnée de la distance d'évolution engendrée. Cela nous donne: FDE = PE+DE.
La performance de cette force peut alors se préciser en divisant cette formule par le temps impartie à sa réalisation, et ça donne FDE = (PE+DE)/TR.
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Donc puisque nous sommes d'accord que ce ne sont ni l'euro et le dollars qui nous permettent de calculer la réussite (ce que je n'ai d'ailleurs jamais dit ou écrit), comment expliquer qu'en France (contrairement à d'autres pays) il soit plus difficile de fédérer ?
Y'a t il une force contraire? Je ne sais qu'elle est son abréviation (CGT, CFDT, PS, LOL), qui freine la FDE ? A vous lire :-)
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
L'explication est sexuelle. Je ne veux pas rentrer dans les détails mais tout se résume à ça. Dans une usine si vous connaissez cet environnement, on ne parle que de ça. Le patron, lui, ne pense qu'a ça et se voit déjà dans les bras d'une poule de luxe qui va lui faire le coup de la trompette garnie. Le sexe est le ciment de notre société, vous l'enlevez et tout s'écroule. Ce n'est pas l'argent comme d'autre le chante... La FDE est freinée par la tromperie de celui qui la lance envers ceux qui la suivent. La supercherie est tout de suite décelée et voilà, ça coince...
Evaluer :   0  7Note :   -7
EmailPermalink
Vous avez une drole de vision du monde, vous, et peut etre des problèmes à régler.

Cela dit, il y a un vieux dicton qui dit que les hommes de droite ne pensent qu'au sexe, et ceux de gauche qu'à l'argent. Peut etre vous reconnaitrez vous.

En tous les cas, on ne pense qu'à ce que l'on a pas.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Vous avez une drole de vision du monde, vous, et peut etre des problèmes à régler.

Cela dit, il y a un vieux dicton qui dit que les hommes de droite ne pensent qu'au sexe, et ceux de gauche qu'à l'argent. Peut etre vous reconnaitrez vous.

En tous les cas, on ne pense qu'à ce que l'on a pas.
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
Vous avez une drole de vision du monde, vous, et peut etre des problèmes à régler.

Cela dit, il y a un vieux dicton qui dit que les hommes de droite ne pensent qu'au sexe, et ceux de gauche qu'à l'argent. Peut etre vous reconnaitrez vous.

En tous les cas, on ne pense qu'à ce que l'on a pas.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Allez faire un tour dans une usine et vous verrez par vous même. Allez-y, c'est pas la cage aux lions... Et si vous ne pensez pas au sexe, alors c'est vous qui avez un problème...
Evaluer :   0  5Note :   -5
EmailPermalink
Ben voyons. Les usines ne sont pas différentes des autres groupements humains.

Dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, je ne saurais que vous recommander la phrase de Gambetta : y penser toujours, n'en parler jamais.
Evaluer :   4  5Note :   -1
EmailPermalink
C'est ce qu'on appel le politiquement correcte. Cette attitude, ça va 2 minutes, mais à la longue, ça fait coincé cucul. Vous savez ce que pense une prostituée d'un pauvre ou d'un riche, elle dit que le premier se lave les mains avant et l'autre le fait après.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Bon, au point où en est la disussion un petit rappel illustré sur la richesse et l'impôt, histoire de se remettre les idées à l'endroit:

Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l'addition totale se monte à 100 euros.
(Normalement, cela ferait 10 euros par personne).

Mais nos dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s'inspire du calcul de l'impôt sur le revenu, ce qui donna ceci :

Les 4 premiers (les plus pauvres!) ne paient rien
Le cinquième paye 1 euro
Le sixième paye 3 euros
Le septième paye 7 euros
Le huitième paye 12 euros
Le neuvième paye 18 euros
Le dernier (le plus riche!) paye 59 euros.

Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour en fin de journée pour boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.

Jusqu'au jour où le tenancier décida de leur faire une remise de fidélité! « Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j'ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale.

Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros.
Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu'ils auraient payé leurs taxes.

Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement.
Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient-ils diviser les 20 euros de remise de façon équitable?

Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros. Mais s'ils soustrayaient cette somme de de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière.

Le tenancier du bar suggéra qu'il serait plus équitable de réduire l'addition de chacun d'un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs.

Ce qui donna ceci :
Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (Un pauvre de plus?)
Le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)
Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)
Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)
Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)
Le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)

Chacun des six « payants » paya moins qu'avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement, rejoint par le 5ème.

Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie :

"J'ai seulement eu 1 euro sur les 20 euros de remise », dit le 6ème il désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».

"Ouais ! dit le 5ème, j'ai seulement eu 1 euro d'économie moi aussi »

«C'est vrai!» s'exclama le 7ème, « pourquoi le 10ème aurait-il 9 euros d'économie alors que je n'en ai eu que 2?

Il est anormal que ce soit le plus riche qui bénéficie de la plus importante réduction»

«Attendez une minute» cria le 1er homme, «nous quatre, nous n'avons rien eu du tout. Le système exploite les pauvres».

Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l'insultèrent.

Le lendemain, le 10ème homme (le plus riche!) choisit de ne plus venir.

Les neuf autres s'assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer leur note, ils découvrirent quelque chose d'important : ils n'avaient pas assez d'argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition!

Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d'imposition.

Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d'une réduction des impôts.

Taxez-les plus forts, accusez-les d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.

En fait ils vont boire ailleurs ou à l'étranger...

Pour ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire.
Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible."

Signé David R. Kamerschen, Professeur d'économie
Evaluer :   20  5Note :   15
EmailPermalink
Je connaissais cette parabole. Une question ? Est-ce pour cela que notre "président normal" veut doubler la taxe sur la bière ? LOL
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Nous les riches nous ne vivons pas aux crocher de l’États !
Les salauds de pauvres eux soutire les impôts que les riches payé….
Les pauvres achètent des voitures à crédit avec l’Argent des riches !!!!
Conclusion :
Que les riches fuient la France, pour ne plus donner aux pauvres !!
Evaluer :   7  9Note :   -2
EmailPermalink
Voila l'exemple du producteur d'huile d'olive qui fait pipi sur son olivier...
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
pas de riches sans pauvres
pour etre plus riche trouver un endroit ou il y a plus de pauvre
pourquoi etre riche quand ont peut etre tres riche

Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
N'y a t'il plus personne en France qui associe la richesse à autre chose qu'au pognon ?

Il a autre chose dans la vie, non ? Richesse spirituelle, mentale, emotionnelle, etc.

Ce pays est tellement marxiste qu'il n'y a plus que le fric qui compte
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
domage que l homme oublie qu il meurt toujour a la fin
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
C'est beau.

Mais c'est faux
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
a la mort d un homme survi
seul c idees et c actes
le reste n est rien
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Le gentil riche, gentil patron, devenu riche par son seul mérite et sans spolier personne (il fabrique donc lui même son argent?) et qui fait vivre ces cons de pauvres (effectivement, si il n'y avait pas de riches, il n'y aurait pas de pauvres). Cons de pauvres, prosternez-vous devant les riches et le patronat de droit divin à qui vous devez votre belle vie d'assistés. Le riche fait vivre pauvre, le salarié, par sa consommation. Les salariés du secteur du luxe sans doute, par contre ceux qui font vivre les salariés des autres secteurs "clasiques" (alimentation, mobilier,etc...), ce sont les autres salariés qui doivent se nourrir, se loger, se meubler, se vêtir,ect.... Alors j'en ai marre de ce ramassis d'âneries qui tentent de laver le cerveau de la plèbe pour qu'elle vénèrent les riches. Marre de ce mythe et de cette rengaine du riche qui fait vivre le reste de la planète, c'est faux!!! C'est l'inverse, si il n'y avait pas les salariés pour créer la richesse, ils n'auraient rien à se foutre dans les poches, capital à investir ou pas.
Vraiment pitoyable tout cela. Car il n'y a pas beaucoup de réels entrepreneurs devenus millionnaire à la force du poignet, et les places sont désormais vérouillés, on a effectivement plus que des actionnaires et des pdg salariés, sans compétence particulière (si ce n'est d'être de bonne famille et pour rester dans le cercle vertueux et fermé de la bourgeoisie). Et cessez également de confondre la solidarité et la charité. La charité c'est donner sans contrepartie. La solidarité attend une réciprocité : aujourd'hui tu es dans une mauvaise passe, on va t'aider, mais demain, quand tu iras mieux, à ton tour tu aideras ceux qui sont dans le besoin. Et sinon je pense que l'on fait bien assez de cadeaux aux riches (niches fiscales, équivalent des allocs pour les pauvres en plus avantageux) et surtout aux grosses entreprises. Vous savez celle qui financent la vie politique. Dommage, jusqu'a aujourd'hui j'aimai bien les articles de M.SANNAT...
Evaluer :   10  14Note :   -4
EmailPermalink
Bien dit darkmaul, tu écris tout haut ce que d'autres gribouillent tout bas. Mais fait gaffe, quand même, tu risque d’affaiblir ta moyenne. Bon pour l'instant t'es à 11,5/20, c'est pas terrible...
Evaluer :   2  5Note :   -3
EmailPermalink
Pour commencer il y a eu un type qui a eu une idée qu’il a développé puis il a proposé à un autre individu de venir l’aider dans son travail en lui proposant une rétribution. Le premier s’appelle employeur et le second employé sans qu’aucun des deux ne blâme l’autre puisqu’ils sont solidaires dans la tâche; mais pas devant la responsabilité de l’embauche. Il a fallu attendre les premiers philosophes socialistes partageurs pour inculquer à autrui des idées saugrenues comme le partage du bénéfice mais jamais de l’investissement.
Coluche disait : « Si les riches sont les méchants et les pauvres les gentils, pourquoi tout le monde veut-il devenir méchant ? »
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Riches , Pauvres ... Ce que je retiens de cet article c'est qu'effectivement , nous naissons en totale inégalitée en terme de liberté , de droit , de chance et surtout de devoir .
Liberté : L'éloge d'un créateur d'empire revient à faire l'éloge de l'exploitation de l'homme par l'homme .
Droit : S'il y avait une once de justice , ce serait certainement les plus fortunés derrière les barreaux .
Chance : A la base , qui peut se permettre les plus grandes écoles ...
Devoir : L'évasion fiscale qu'on excuse biensûr ... Pendant que l'on prévoit de revenir à des cours de morals dans les écoles ( certainement publiques...) ! Soit Patriote et rembourse la dette de ton pays mon petit , tu ne seras jamais assez important pour te permettre de ne pas payer d'impôts .

En tant que pauvre , je peux effectivement dire enfoirés de riches .
Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
en argentine il ne sont pas tres riches
mais pourtant il adore leur pays chantes leurs hymne nationnal pour un oui pour un non
et sont prets a donner argent et meme leurs vies
ET NOUS ALORS????
HUMMM !!!!
pas sauver
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Sous Carlos Menem , leurs chants se sont bien tarient aux Argentins , remplacés par des bruits de casseroles ...
Et Donner sa vie pour son pays , Brassens a répondu de la plus belle des manières dans "Mourir pour des idées" ... Effectivement on est pas sauvé .
"Et Donner sa vie pour son pays ..."
Attention à ne pas confondre son pays avec son gouvernement, ni sa population.
La France n'est pas la république française. Loin s'en faut. Et de moins en moins !
Le fossé se creuse entre le pouvoir politique et le pays d'une part, sa population d'autre part.
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Comment oser parler de solidarité, de charité, quand on redistribue l'argent des autres (riches ou pas)?
La solidarité est acte personnel et individuel, en aucun cas un acte organisé par un état. Et je conçois fort bien que certains n'aient plus envie d'être solidaire d'un état qui gaspille, qui distribue à certains qui n'ont aucun mérite, qui distribue à certains qui n'ont jamais levé le petit doigt pour leur pays, et à beaucoup qui n'ont jamais créé de richesses, mais qui ont employé tout leur talent pour dépenser celle créé par d'autres! Alors oui, je comprends que ces créateurs là n'en puissent plus de se faire donner la morale par les dépensiers professionnels!! Ceux-là même qui vous expliquent la solidarité!!
Evaluer :   20  2Note :   18
EmailPermalink
ascot à enterprise. Le riche est un malade puisque son action d'engranger ne rime à rien, c'est stérile. Au lieu de faire avancer le système, il le bloque sans qu'il en ai conscience. Il croit faire le bien, mais vit aux ordres du mal. C'est vérifiable tous les jours. Un exemple, le riche pourrait à un certain niveau arrêter de travailler mais il continue, pourquoi? Parce-qu'il se sent exister que par cet acte, comme une locomotive sans frein. Il avance entrainant des wagons vides puisqu'on ne sait plus où il va et dans quel but, que celui de satisfaire son égo... Va chez un riche, il va te faire visiter son palais, ses bagnoles, sa collection de sculptures Bugatti et autre. Mais si t'as le malheur de voir ce qu'il a dans sa tête, alors là, y a plus rien, c'est le grand vide. Vide qu'il essai de combler par cet boulimie matérialiste.
Donc humainement ils sont pauvres et inutiles pour notre système. D’ailleurs remarque une chose, on ne les voit jamais...
Evaluer :   1  13Note :   -12
EmailPermalink
Sans douter de vos capacités d'observation, il semble évident que les capacités intellectuelles sont plus développées dans la population aisée que dans celle se trouvant au fond du panier.

Mis à part pour les joueurs de foot, cela dit.

Maintenant, si vous vouliez dire que l'intelligence n'est pas la garantie de la réussite matérielle, c'est une réalité.
Evaluer :   6  4Note :   2
EmailPermalink
Faux, et entièrement faux. Le niveau intellectuelle n'a aucun rapport avec celui du compte en banque. Par contre l'inverse est vrai. Explication : Les grandes civilisations disparaissent, qu'est-ce qui reste, le paysan et sa terre, logique. Qui est le plus intelligent celui qui reste ou celui qui meurt? Prenez les indiens d’Amazonie, ils sont là, mais peuvent-ils avoir une discussion avec un pharaon égyptien aujourd'hui? la réponse est non.
Pourquoi? L'un s'accroche aveuglément aux conditions de sa perte alors que l'autre s'adapte aux conditions naturelles. Bon, un autre exemple. Le riche fait ses courses en centre ville et paye 1 kg de tomate 4€. Il se fait mettre bien profond. Il s'en fout puisqu'il a l'argent et qu'il aime ça. Coût réel d'1 kg de tomate = 0,20€. Où est l'intelligence?
Evaluer :   0  5Note :   -5
EmailPermalink
de toutes facon , rapellez vous des 35 h. meme ceux qui n'etaient pas d'accords les ont laissees quand ils etaient au pouvoir.
les impots viennent de franchir un palier test de ce qui vous sera demander dans deux ans ,quand la catastrophe sera generalisee et que tout le monde aura peur de la suite des evenements , et tout le monde paiera.

Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
L'envoie de robots sur Mars confirme la tendance d'une recherche accrue pour de nouveaux paradis fiscaux. Dans les années 60, c'était la Lune qui avait été pressenti. Mais les avancées technologiques de l’Europe et de la Chine, ont changé la donne. Aujourd'hui la planète rouge serait le replie idéal face à une crise majeure.
Evaluer :   3  7Note :   -4
EmailPermalink
Je comprend bien cette histoire d'impôt, de riches et tout ça, mais moi je pense que la vrai richesse vient d'une équipe plutôt que d'un seul joueur. Voir tennis/football. Et dans les deux cas, il faut un entraineur et des règles. Le joueur de tennis comme de foot gagnent beaucoup d'argents. La France n'est pas un court de tennis mais plutôt un terrain de football. Alors je dis: " laissons partir les joueurs de tennis et nous, on reste à s'éclater au foot..." Remarque, j'aurais du prendre le golf pour cette image, mais bon c'est pas grave. En fait, en opposant l'individualisme au collectif, c'est une façon de trancher ce problème.
Evaluer :   2  10Note :   -8
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Les politicards français jouent un jeu dangereux en entretenant systématiquement la jalousie des uns contre les autres, des sans-grades contre les privilégiés, des riches contre les pauvres ou même des Français contre les Allemands, peu importe. « La jal  Lire la suite
MI - 22/06/2013 à 20:51 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
22 sept.blitzel
La vidéo d'explication de France Info est pour le moins simpliste ou deérisoire, comme à son habitude. D'où le peu de connaissances des gens sur l...
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
22 sept.blitzel
Mieux, vous attendez que le criminel pédophile passe derrière le banquier et vous tirez deux coups sur le banquier.
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
22 sept.blitzel
le cash oui, c'est super, ... tant que le crash de l' Euro ne surviendra pas !!! Et que les banques n'empêcheront pas le bon peuple de s'en servir....
Les revenus rééls des américains sont inférieurs à ceux de 1973
21 sept.Fortuna
Vous etes tetu vous. Puisqu'on vous dit que le principal problème des banques centrales est qu'il n'y a pas d'inflation !
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX