Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Imprimer 50 trillions de dollars changerait-il quoi que ce soit? – partie II

IMG Auteur
Publié le 18 décembre 2012
923 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 3 votes, 4/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Suite de la première partie




L’hyperinflation est un phénomène politique, pas un phénomène monétaire

Il est important de noter que l’hyperinflation n’est pas réellement un phénomène monétaire. Elle est plutôt un évènement politique engendré par les gouvernements.


Jeff Harding, du Daily Capitalist, se demande pourquoi une hyperinflation fait son apparition.


Chacun des épisodes modernes d’hyperinflation que nous avons pu recenser est né d’une décision politique, non économique. Dans une majeure partie des cas, une hyperinflation se développe à la suite d’une guerre ou d’une transformation politique majeure telle que l’effondrement de l’Union Soviétique, la montée au pouvoir d’un dictateur ou d’un socialiste-populiste, ou de toute autre forme d’agitation politique.


Tout au long du XXe siècle, nous avons pu assister à un certain nombre cas d’hyperinflations. J’ai consulté la liste Wikipédia des hyperinflations qui ont été enregistrées depuis la première guerre mondiale et me suis penché sur les climats politiques qui les ont engendrées. Ces climats politiques peuvent être classés selon trois catégories : perturbations d’après-guerre, agitations politiques qui ont suivi l’effondrement de l’Union Soviétique, et régimes socialistes.







Nous savons par exemple ce qu’il s’est passé en Allemagne après la première guerre mondiale. Les hommes politiques, pour la plupart des socialistes, ont fait porter le blâme de leurs problèmes économiques sur les réparations de guerre tout en imprimant tant de monnaie qu’une brouette pleine d’argent ne suffisait même plus à acheter une baguette de pain. Ils n’avaient littéralement aucune idée de ce qu’ils faisaient.


La situation politique post-URSS est plus simple à comprendre puisque les anciens régimes communistes/socialistes se disputaient le pouvoir et bataillaient avec les politiques économiques. Bon nombre de ces pays ont réformé (ou ont été forcés de réformer) leurs politiques monétaires et fiscales.


Un certain nombre de régimes socialistes-Marxistes étaient des gouvernements populistes d’Amérique-Latine qui avaient employé des idées anticapitalistes révolutionnaires pour fonder leurs politiques économiques. Le Chili et l’Argentine en sont de parfaits exemples. L’Argentine a traversé de nombreuses années d’inflation et d’hyperinflation depuis 1980. En Afrique, de nombreux gouvernements consistaient en une association d’hommes-forts et de politiques Marxistes. Je ne suggère pas que ces gouvernements étaient purement socialistes, mais plutôt qu’ils saisissaient ou contrôlaient d’importants secteurs industriels et contrôlaient une grande partie de l’activité économique.


Les cas d’hyperinflations du XXe siècle ont un dénominateur commun : en période d’instabilité, les dépenses gouvernementales étaient utilisées en tant qu’outil politique jusqu’à ce que la situation devienne hors-de-contrôle. Je comprends parfaitement que la situation de chaque pays était unique et qu’il est certainement injuste de mettre l’Argentine dans le même sac qu’Israël. Mais chacun de ces pays a fait face à des facteurs politiques qui ont entraîné une instabilité ou une crise nationale. Leurs gouvernements ont beaucoup dépensé pour obtenir le soutien populaire et ont eu recours aux presses pour financer leurs dépenses.

Harding a raison. C’est exactement comme cela que je vois moi-même les choses…



Le Zimbabwe et Weimar

Au Zimbabwe, le président Mugabe a instauré un programme de réforme du territoire visant à corriger la distribution terrestre inadéquate née des lois coloniales. Ses tentatives d’aider les pauvres aux dépens des plus fortunés sont à l’origine même des fuites de capital et de la perte de confiance dont a souffert sa devise.

Ses réformes ont non seulement entraîné des fuites de capital financier et humain, elles ont également poussé les Etats-Unis et l’Europe à agir et à lui imposer des sanctions. Mugabe s’en est donc tourné vers l’impression monétaire mais, malheureusement pour lui, la perte de confiance envers sa devise avait déjà atteint son apogée.

Sous la république de Weimar, l’impression monétaire visant à financer les réparations de guerre ont entraîné une hyperinflation. Wikipédia présente brillamment la situation ici : Inflation in the Weimar Republic.

Il n’est certainement pas impossible que le dollar souffre d’une perte totale de confiance, mais les chances que cela se produise sont infimes.


La Fed peut-elle entraîner une hyperinflation ?

Je ne pense pas que la Fed elle-même puisse entraîner une hyperinflation. Et plus important encore, je suis persuadé que même si elle le pouvait, elle ne le ferait pas. La raison à cela est simplement qu’une hyperinflation mettrait fin à son jeu.

·         Une hyperinflation, par définition, détruirait sa devise et donc ses banques

·         Une hyperinflation ruinerait les plus riches et leurs placements sur obligations de sociétés

·         Une hyperinflation détruirait la Fed

·         Une hyperinflation ruinerait la classe politique

Pour bien comprendre l’impuissance de la Fed, il est nécessaire de comprendre la différence entre la monnaie et le crédit et l’importance de la première par rapport au second.


L’hypothèse d’hyperinflation est complètement absurde

Ceux qui s’attendent à voir apparaître une hyperinflation sont extrêmement malavisés. Une hyperinflation est loin d’apparaître.

D’un point de vue politique, aucun pays n’est sur le point de demander des réparations de guerre aux Etats-Unis. Les Etats-Unis ne sont pas sur le point de lier leur devise à une autre, et la Fed est encore moins sur le point d’imprimer 50 trillions de dollars en une seule nuit (ce qui n’aurait de toute façon aucune importance à moins que le Congrès ne dépense cette somme dans son intégralité), et le gouvernement ne prévoit pas de confisquer des terres au point de causer des fuites de capital monétaire et humain…

Les réserves d’or des Etats-Unis et le fait qu’ils possèdent les plus importants marchés de capitaux et d’obligations du monde, couplés à une facilité d’y monter une entreprise plus grande que dans d’autres pays du monde, il est impossible qu’une hyperinflation s’y développe avant longtemps.

L’hypothèse d’hyperinflation est donc complètement absurde.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Chili | Etats-unis | Zimbabwe | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Chili | Etats-unis | Zimbabwe | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (3 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Ce que cela change ? Cà change le dollar en PQ.
Bonjour
Je ne suis pas d'accord avec cet article qui ne tient pas compte des différentes situations économiques
durant les époques citées
1° Lors de la République de Weimar, l'Allemagne manquait de tout
et il est donc naturel que les prix montent, il y avait donc une pénurie des produits.
On ne peut accuser le remboursement de la dette de guerre alors que les américains
ont inondé à cette époque l'Allemagne de produits.
2° En ce moment après le QE1, le QE2, le QE3, nous constatons :
-- que le marché courant n'est pas inondé de cash
(les banques ont probablement mis cet argent à la bourse qui est montée anormalement depuis un an)
-- que la progression de l'inflation a été faible et régulière.
Au contraire, il est aisé de constater partout que lorsqu'un produit de première nécessité
devient rare son prix augmente. (loi de l'offre et de la demande).
Je pense que le grand ralentissement de l'inflation sur ces 30 dernières années est lié à deux causes :
1° La multiplication des grands commerces de distribution qui ont bloqué les prix des produits
en assurant leur profusion
2° L'immigration et le chômage, qui ont multiplié la main d'oeuvre libre et moins revendicatrice,
qui ont par conséquent bloqué les salaires
(là encore avec la loi de l'offre et de la demande).
Prenons un exemple : l'Espagne avait il y 20 ans des prix un peu plus bas que la France,
elle n'a pas permis la multiplication des établissements de grande distribution ou du moins
en nombre très inférieur à la France, avec l'Europe ces prix ont nettement rattrapé les prix de la France.
L'ouverture de la Yougoslavie et la proogression de ces prix a freiné lourdement son tourisme.
Il est vrai que lorsqu'un gouvernement inonde le marché de cash, il provoque aussi l'inflation,
ce qu'a fait le gouvernement de Weimar.
Je suis d'accord avec vous la FED ne peut pas provoquer une inflation violente
à moins d'inonder de cash mais je pense
que nos gouvernements qui constatent que le QE1, le QE2, le QE3 n'ont pas provoqué d'inflation
particulière vont être tentés de diminuer facilement leurs dettes en imprimant des billets.
Là nous risquons fort de parvenir au bout de quelques mois ou en peu d'années à une situation
de profusion de cash et à la banqueroute comme au temps de Law ou de Weimar.
La situation de l'Espagne : on parlait "de miracle économique espagnol" à la fin de Franco et les années qui ont suivi.
Cette progression a été le résultat des dfifférentes dévaluations qui situait les prix espagnols à 10% à 20% environ
en dessous des prix français. Cela a fait la fortune de l'Espagne. Depuis cette situation ne peut plus exister
et l'Europe ruine l'Espagne comme ell ruine la Grèce. Cette situation dans tous les cas n'a pas de remède
sinon unifier les systèmes fiscaux, sociaux... or les pays ne veulent pas charger les usagers comme le fait la France.
L'uniformisation aurait probablement été possible en 15 ou 20 ans, elle n'est pas possible en quelques mois
et notre Europe et notre euro ne vont qu'à leur perte INEXORABLEMENT. Une fois de plus les Anglais
ont saisi l'évolution de l'économie bien mieux que nous et que nos gouvernements de droite et de gauche
qui ont été et qui sont de bien piètres économistes.
Aujourd'hui, il ne nous reste plus qu'à arrêter l'euro et l'Europe et à rebâtir lentement en commençant par unifier
les systèmes fiscaux et sociaux puis monétaires, mais tout ceci en 15 ou 20 ans avec une réelle volonté de chacun
de progresser et non pas de se servir sur le dos des voisins.
Rappelez vous Papandreou : une dinastie ( qui affichait durant sa campgne "je suis le meilleur pour prendre de l'argent
à l'Europe" ( les Papandréou : 1er ministre et président de la république sur 3 générations )
Ce retour à Zéro de l'Europe est INEXORABLE, même si beaucoup vont y laisser des plumes, sans compter que personne ne parle
des chinois qui achètent de l'or à tout va (1.3 de la production mondiale) pour posséder un monnaie garantie OR dans 5 à 10 ans,
il encouragent même les particuliers à achetr de l'or,
manifetement ils détrôneront la monnaie américaine au profit de la leur. Ils ont bien compris qu'ils supportent les dévaluations
américaines sur leurs immenses réserves en dollars. Comment peut-on continuer à les prendre à ce point pour des imbéciles???
Quel fiasco si beaucoup, sur la planète, veulent changer leurs réserves en monnaie américaine en monnaie chinoise
ET POURTANT NOUS Y ALLONS TOUT DROIT
on ne peut discuter que sur le délai !!! DE SIX A DOUZE ANS !!!!
Le SMIC en Roumanie, Bulgarie Lethonie... voisinait 50 à 100 euros
comment a-t-on pu être aussi IMBECILES pour croire que l'on pouvait faire un marché commun avec libre échange de
biens et LIBRE circulation des persones SANS NOUS RUINER ???
Multiplier les organismes de caution des banques,ou des états, à quoi ça sert... dans tous les cas
c'est nous qui payons et qui paierons, mais jusqu'à quand nous le pourrons ???
Et ajoutons le cas de la Pologne, grand pays avec près de 40 millions d'habitants. La zone euro veut que la Pologne se joigne à elle, mais les polonais hésitent.
A juste titre.
En Pologne, un salaire de 4000 zlotys (= 1000 euros) est considéré comme un bon salaire qui permet de vivre correctement. Un ménage avec 2x1000 euros peut se construire une maison, avoir des enfants et faire des voyages à l'étranger.
En cas d'annexion, tout cela devra changer brutalement.

D'ailleurs, en raison de la crise européenne, la Pologne commence aussi à montrer des signes de fatigue. Elle tenait bien le coup jusqu'ici, mais sa prévision de croissance a été revue fortement à la baisse et le zloty baisse face à l'euro
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Ce que cela change ? Cà change le dollar en PQ. Lire la suite
Roxan - 19/12/2012 à 08:39 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
22 sept.blitzel
La vidéo d'explication de France Info est pour le moins simpliste ou deérisoire, comme à son habitude. D'où le peu de connaissances des gens sur l...
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
22 sept.blitzel
Mieux, vous attendez que le criminel pédophile passe derrière le banquier et vous tirez deux coups sur le banquier.
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
22 sept.blitzel
le cash oui, c'est super, ... tant que le crash de l' Euro ne surviendra pas !!! Et que les banques n'empêcheront pas le bon peuple de s'en servir....
Les revenus rééls des américains sont inférieurs à ceux de 1973
21 sept.Fortuna
Vous etes tetu vous. Puisqu'on vous dit que le principal problème des banques centrales est qu'il n'y a pas d'inflation !
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX