Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

L’obligation du paiement des impôts est la raison de l’acceptation de la monnaie fiduciaire

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 28 mai 2009
640 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 13 votes, 4,8/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...




(…)

L’histoire du monde est remplie d’exemples tels que ceux que nous avons vus précédemment. Malheureusement, des considérations de temps et d’espace ne nous permettront pas de détailler le coup en douce qui a permis l’instauration de la Réserve Fédérale, la sinistre confiscation de l’or par Roosevelt, l’abandon par Nixon du dernier vestige de la convertibilité du dollar en or, ou les expériences antérieures de la Chine avec la monnaie papier, lesquelles se terminèrent par une désastreuse hyperinflation.

La brève histoire monétaire de Rome a pour but de montrer que l’État a cherché à voler les citoyens par le biais de la dévaluation monétaire depuis l’aube de la civilisation occidentale. Le récit de l’application du système de la taille dans le Royaume-Uni du XVIIe siècle, ainsi que celui de la transformation des orfèvres de Londres en banquiers a pour objectif de montrer d’où vient l’idée de monter un système de monnaie fiduciaire qui fonctionne. Ceci est un moment extrêmement important de l’histoire monétaire, mais généralement l’un des moins connus.

La récapitulation historique ci-dessus a été réalisée afin de fournir des informations supplémentaires aussi bien qu’essentielles si l’on veut comprendre comment nous sommes arrivés à la situation d’aujourd’hui. Avec cette leçon d’histoire derrière nous, penchons-nous maintenant sur la question que nous nous sommes posée au début. Comment des objets sans aucune valeur intrinsèque sont-ils parvenus à être acceptés en tant que monnaie ?

La demande de monnaie fiduciaire par la société

Pendant longtemps, les états ont été obligés d’accepter le rôle de l’or en tant que monnaie. L’absurdité d’introduire une monnaie papier sans garantie n’était pas considérée comme un moyen viable de voler les citoyens. Au lieu de cela, lorsqu’ils souhaitaient créer de l’inflation, les chefs d’État recouraient au « rognage »  de leurs pièces de monnaie ou à la réduction de la teneur en métaux précieux. Ces premiers exemples d’inflation par la diminution de la teneur en métaux précieux des pièces furent intimement liés à la chute d’empires tout entiers, dont l’exemple le plus célèbre est l’empire romain. Puis est venu Charles II, suivi de John Law, tous deux ayant eu une brillante idée pour créer une demande publique de monnaie fiduciaire.

La demande de monnaie fiduciaire a été créée par son acceptation en paiement des taxes.

Ce que nous voyons ici n’est rien de moins que l’explication des raisons pour lesquelles des morceaux de papier flanqués d’un peu d’encre ne provoquent pas l’hilarité a priori, comme nous avions proposé que cela se passerait avec les promesses de papyrus de Pierre dans le premier paragraphe. La demande de ce papier est établie par son acceptation en paiement des taxes.

Les deux piliers majeurs de ce système sont basés sur la coercition : directement via les lois sur le cours légal (qui stipulent que la monnaie fiduciaire doit être utilisée/acceptée pour tout paiement de dettes, publiques et privées) et indirectement via la valeur accordée à la dette du gouvernement, laquelle repose sur la confiance dans la capacité future du gouvernement à extorquer assez d’impôts pour pouvoir rembourser sa dette.

Ce dernier point est extrêmement important pour que le système fonctionne. Les bons du Trésor sont les bâtons de taille de notre époque et sont la « garantie » principale des billets de banque et de leurs homologues numériques en circulation. Elles sont ce qui lie le gouvernement et le système bancaire, via la banque centrale.

La banque centrale a le pouvoir de monétiser une telle dette en créant de l’argent à partir de rien, cependant, cette manière détournée de procéder est une composante essentielle du jeu de confiance et de la création de l’illusion de valeur.



A suivre…


Mish

GlobalEconomicAnalysis.blogspot.com





ish's Global Economic Trend Analysis

Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.



Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (13 votes)
>> Article suivant
IMG Auteur
Mish 13 abonnés
Réflexions sur de débat de l’inflation /déflation/stagnation et autres remarques sur l’or, l’argent, les monnaies, les taux d’intérêts et les politiques monétaires affectant les marchés mondiaux.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
A lire sur le sujet pour un tour complet sur la question

'Dette 5000 ans d'histoire' de D Grueber
Dernier commentaire publié pour cet article
A lire sur le sujet pour un tour complet sur la question 'Dette 5000 ans d'histoire' de D Grueber Lire la suite
mouloud Z. - 16/06/2014 à 11:18 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Europe de la paix ? Non, Europe de la misère = Europe de la guerre
09:43Monrose
Entendu ce matin sur BFM à, 9h25, au sujet du pseudo accord réformant la directive Bolkenstein: " Appeler cela 'dumping social ou concurrence déloy...
Europe de la paix ? Non, Europe de la misère = Europe de la guerre
08:34Monrose
L'impôt sur les bénéfices ou le revenu est peut-être injuste et néfaste. Le problème, c'est le dumping ! Comment dans un système à monnaie rigi...
Europe de la paix ? Non, Europe de la misère = Europe de la guerre
07:41Pâris
Mais tous les impôts ne sont pas à mettre sur un pied d'égalité. Il il y en a des meilleurs et des moins bons. Dans votre exemple: l'IS
Europe de la paix ? Non, Europe de la misère = Europe de la guerre
23 oct.Monrose1
il me semble que Sannat a voulu dire: le "dumping fiscal et social" entre les membres de l'UE, par exemple l'Irlande qui prélève peu de taxes sur l...
L’évasion fiscale : une évaluation économique, 2ème partie
23 oct.zelectron
sauf à contrôler les mandataires avec la plus extrême rigueur sous peine de prison et lourdes amendes pour les agents chargés de cette besogne . . ...
L’évasion fiscale : une évaluation économique, 2ème partie
23 oct.zelectron
le petit million de ponx (hors régaliens de terrain) en surnombre coûte bien plus que l'évasion fiscale
Qui pâtirait d’une surtaxation du métal jaune ?
23 oct.Pâris
Quelle est la situation dans les TOM ? Le commerce des MP est-il différemment réglementé ? Dans certaines communes de Guyane française, on ...
Le Palladium, un métal unique
23 oct.samideano
Bullionvault en vend en ligne, on peut aussi acheter des pièces sur la plupart des sites de vente de métaux précieux (comme Swiss Gold)
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX