Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les Empereurs Romains d’aujourd’hui

IMG Auteur
 
 
Extrait des Archives : publié le 20 mai 2013
1672 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 12 votes, 4,3/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or

‘Le gouvernement des Etats-Unis dispose d’une technologie appelée « presse à imprimer » (ou si vous préférez, son équivalent électronique) qui lui permet de produire autant de dollars qu’il le souhaite sans que cela lui coûte quoi que ce soit… Les gens savent que l’inflation érode la valeur réelle de la dette du gouvernement et qu’il est donc dans l’intérêt de leur gouvernement de générer de l’inflation’ – Ben Bernanke, 2002.

Au cours de notre histoire, nous avons fait de nombreuses expériences qui continuent aujourd’hui encore de bénéficier à la race humaine. Nos connaissances en médecine et en technologie sont incroyables. Nous pouvons désormais soigner des maladies qui autrefois étaient mortelles et sommes en mesure de communiquer avec des personnes qui il y a peu de temps ne savaient rien de notre existence.

Il semblerait cependant que nous n’apprenions rien de nos expériences historiques. Comme nous l’indique Bernanke, deux domaines que nous ne sommes toujours pas capables de comprendre sont la monnaie et le gouvernement. L’Histoire nous a de nombreuses fois montré que dévaluer une devise ne pouvait que se terminer par des pleurs… et un effondrement.

A l’école, nous avons beaucoup appris des âges et des périodes historiques : l’âge de bronze, le Moyen-Âge, l’Empire Romain, l’Egypte ancienne, les années folles et la Renaissance. Aujourd’hui, nous sommes en pleine époque ‘post-moderne’.

Le trait particulier des âges est qu’ils finissent toujours par s’achever. Le nôtre le fera aussi, bien que nous ne sachions pas encore ce qui viendra y mettre fin. En observant ce qui est arrivé à l’Empire Romain, il nous est toutefois possible de nous en faire une idée. Joseph Tainter décrit l’Empire Romain comme étant à la fois le plus grand succès et le plus grand échec de l’Histoire. Voilà qui pourrait aussi être dit de l’ère dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

De nombreuses études académiques se sont penchées sur cette question de savoir pourquoi l’Empire Romain s’est effondré – et il semblerait que ce soit dû à des problèmes monétaires, fiscaux, politiques et militaires.

‘Si ces problèmes se sont tant entremêlés, c’est parce que tout Etat tend à monopoliser l’émission de monnaie sur son propre territoire. La politique monétaire sert, bien qu’elle ne le fasse pas de manière idéale, les besoins des dirigeants d’une nation’ – Joseph Peden, 1984 [1].

Depuis 1971, c’est exactement ce à quoi ont aspiré les politiques monétaires. Comme Bernholz (2003) [2] l’explique, les gouvernements ont tendance à alimenter l’inflation en temps de paix - ‘Jamais une hyperinflation n’a été le fruit d’autre chose que d’un énorme déficit d’Etat’ – puisqu’ils ont tendance à emprunter pour remplir les promesses faites lors des campagnes électorales.

L’indice du dollar [3] est né en 1973, deux ans après que le lien du dollar avec l’or ait été abandonné, ce qui a mis fin au système de Bretton Woods.

Depuis lors, la dévaluation du dollar n’a été un secret pour personne. Le denier d’argent a été introduit par l’Empereur Augustus et avait une pureté de 95%. Ce fut Néron qui le premier, en 68, le dévalua pour porter sa pureté à 92% [4].

24hGold - Les Empereurs Romain...

La dévaluation du denier, qui a pu être observée entre Néron et Antonius Pius, ressemble fortement à celle de l’indice du dollar. Ce qui diffère en revanche est que le dollar n’a commencé à être dévalué qu’il y a quarante ans.

Mais la dévaluation du denier ne s’est pas arrêtée là. Les Empereurs Romains ont successivement prolongé la dévaluation de leur devise jusqu’au IVe siècle. En observant la période qui s’est écoulée entre la première dévaluation du denier et le moment où il a cessé d’être largement utilisé, nous pouvons voir à quel point les Empereurs Romains ont su prolonger leur jeu.

24hGold - Les Empereurs Romain...

L’Antoninianus fut introduit en 215 par Caracalla. Il contenait 80% de l’argent contenu par deux deniers. La pièce fut démonétisée par Héliogabale en 219. Plus tard, Maxime Pupien et Balbin (238) firent de l’Antoninianus la devise principale. Comme le montre le graphique, la pièce ne contenait alors plus qu’une quantité infime d’argent.

24hGold - Les Empereurs Romain...

Contrairement à celle des deniers, la destruction de l’Antoninianus fut un processus brutal – passant d’un contenu argent de 49,5% sous Maxime Pupien et Balbin à 5% sous Aurélien en 274.

En comparant l’Antoninianus au dollar, nous pouvons voir que la dévaluation du dollar est un exemple bien plus frappant de l’abus des politiques monétaires par le gouvernement que la dévaluation de la monnaie de Rome.

Pourquoi une dévaluation ?

Pour les mêmes raisons que nous voyons aujourd’hui de la monnaie être créée à partir de rien. Le président Barack Obama, le Premier Ministre Britannique David Cameron et le Premier Ministre japonais Shinzo Abe ont tous été élus à la tête de pays qui se dirigent tout droit vers l’insolvabilité. Comme je l’ai expliqué plus tôt, les politiques monétaires sont destinées à servir les besoins de l’Etat et à permettre au gouvernement de remplir ses promesses. Les gouvernements nouvellement élus ne sont pas différents de leurs prédécesseurs – comme nous le montre le graphique ci-dessous :

24hGold - Les Empereurs Romain...

Aujourd’hui, les gouvernements ont tendance à dévaluer leur devise bien plus rapidement qu’à l’époque Romaine. Mais cela ne veut pas dire que leurs raisons de le faire sont différentes.

‘Les Empereurs qui arrivaient au pouvoir étaient souvent confrontés à un gouvernement insolvable et n’étaient pas dans la capacité d’accumuler des réserves d’urgence. Lorsque des dépenses extraordinaires étaient nécessaires, les réserves disponibles n’étaient généralement pas suffisantes. Pour contrer ce problème, Néron commença dès 64 par entreprendre des politiques que ses successeurs trouvèrent très vite irrésistibles. Il dévalua le denier d’argent, augmentant ainsi son contenu en métal de base de 10%... Cela ne s’est pas révélé être une solution efficace’ – Joseph Tainter, 1990.

La dévaluation du dollar ne dure aujourd’hui que depuis 40 ans. Les Romains sont parvenus à poursuivre leur jeu plusieurs siècles durant. Les méthodes par lesquelles ils y sont parvenus ne sont pas si différentes de celles qu’emploient nos gouvernements d’aujourd’hui.

‘En dévaluant les devises, augmentant les taxes et imposant des régulations aux individus, l’Empire s’assura sa survie quelques siècles durant. Il y est parvenu en augmentant fortement son propre coût, soit en dévaluant le retour marginal offert à sa population. Ces coûts ont tant pesé sur la paysannerie que la population ne parvenait plus à se sortir des épidémies de peste. Des territoires entiers furent abandonnés et la capacité de l’Etat à s’auto-supporter s’en trouva dégradée’ – Joseph Tainter, 1990.

La dévaluation du denier s’est fortement accélérée au cours des IIIe et IVe siècles. L’inflation qui s’est développée à cette période ne peut être niée.

De nos jours, la défense utilisée par les banquiers consiste à dire que l’inflation est un phénomène bien moins dramatique que l’on pouvait autrefois se l’imaginer. Il n’en est pas moins qu’elle ait mis du temps à s’installer au IIIe siècle – elle s’est manifestée près de 100 ans après qu’ait commencé la dévaluation du denier, après la réintroduction de l’Antoninianus. ‘Cette dévaluation était unique dans le sens où elle a été menée sans politique monétaire défendable’ – Wassink, 1991 (cité par Bernholz, 2003).

Selon Bernholz (2003), l’inflation a commencé à accélérer lentement dès 238 ‘parce que la monnaie saine sortait peu à peu de la circulation, ce qui a au départ entraîné une faible hausse de la masse monétaire’.

A notre époque, il n’existe plus aucune monnaie saine qui puisse sortir de la circulation, et il n’existe aucune politique monétaire défendable. Rien ne va plus. Cela laisse sous-entendre qu’une forte inflation, qu’elle soit réelle ou reconnue par le gouvernement, nous attend au tournant.

Les données recueillies par Bernholz mettent en lumière une inflation annuelle moyenne de 3,65% entre 250 et 293. Elle est ensuite passé à 22,28% entre 293 et 301. Bernholz précise lui-même qu’il s’agit d’une inflation impressionnante, compte tenu de la nature du système monétaire de l’époque, bien qu’elle ne soit rien en comparaison de ce qu’il pourrait se produire sous un régime papier.

Les avis divergent quant à l’origine de l’inflation. Est-elle due à un manque de confiance ou à une dévaluation ? Selon Lendon, la perte de confiance envers une devise est source d’inflation :

‘Tant que les pièces en circulation avaient une valeur nominale supérieure au métal qu’elles contenaient, le public leur faisait confiance. Le risque de voir se développer une panique était toujours présent, que ce soit suite à la mort d’un Empereur, à la re-tarification de la monnaie ou pour quelque autre raison que ce soit. Une fois détruite, la confiance ne peut être restaurée, et chaque attaque faite à la monnaie ne fait plus que multiplier les soupçons du public, ce qui fait sans cesse diminuer la valeur de la pièce et grimper les prix des biens’.

Bien que Bernholz soit persuadé que la hausse des prix soit la conséquence principale de la dévaluation d’une devise, ses recherches ne sont jamais parvenues à prouver qu’une confiance tarie puisse causer des épisodes inflationnistes sous un système monétaire papier.

A chaque fois que quelqu’un propose un retour à ne monnaie saine, il se voit accuser de vouloir porter l’économie un millénaire en arrière. La vérité, c’est que les dévaluations actuelles ont pour origine des évènements bien antérieurs à l’étalon or des XIX-XXe siècles – puisqu’elles remontent à l’époque Romaine. Nous vivons dans le plus développé de tous les âges, mais c’était également le cas des Romains autrefois. Et regardez où les dévaluations monétaires les ont portés.


[1] Mises.org (2012) “Inflation and the fall of the Roman Empire” (1984) mises.org/daily/3663

[2] Bernholz. P. (2003). Inflation and Monetary Regimes: History, Economics and Political Relationships. Cheltenham: Edward Elgar.

[3] FRED Graph Observations (2013) “Trade Weighted U.S. Dollar Index: Major Currencies (TWEXMMTH), Index March 1973=100” http://research.stlouisfed.org/fred2

[4] Toutes les données relatives aux pièces Romaines proviennent de deux sources: Tainter, J (1990) The Collapse of Complex Societies, Cambridge University Press | Tulane University  (date inconnue) “Roman Currency Of The Principatehttp://www.tulane.edu/~august/handouts/601cprin.htm

Merci à Andy Smith pour avoir attiré mon attention sur les parallèles entre la dévaluation des devises de Rome et la dévaluation du dollar.


Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (12 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L'inflation est dû principalement à une augmentation de la masse monétaire, la monnaie étant très abondante son pouvoir d'achat s'en trouve diminué pour s'échanger la même quantité de biens et services , les agents économiques anticipent la baisse de pouvoir d'achat de la monnaie en augmentant les prix des biens et services.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
La référence au système monétaire romain est un bonne idée mais il serait bien de maitriser le sujet avant de se lancer dans la rédaction de cet article. Le monnayage romain est beaucoup plus complexe que ça et de nombreuses erreurs apparaissent dans cet article.
Un exemple: le denier n'est pas apparu sous Auguste, 1er empereur romain couronné en 27av JC, mais durant la République romaine en 211 av JC
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
La dévaluation du dollar ne dure aujourd’hui que depuis 40 ans.

Je suis écroulé de rire ; bientôt pour le barbec .
Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
En vente dans votre haltty préféré.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
L'inflation est dû principalement à une augmentation de la masse monétaire, la monnaie étant très abondante son pouvoir d'achat s'en trouve diminué pour s'échanger la même quantité de biens et services , les agents économiques anticipent la baisse de pou  Lire la suite
Dekyus - 15/06/2014 à 06:35 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
L’arrogance d’un commissaire européen qui se permet d’insulter la S...
20 aoûtblitzel
"le commissaire européen Johannes Hahn" Le Commissaire, c'est tout dire. L' UE est un Commissariat Central de police économique où tous les...
Hidalgo a ruiné Paris
16 aoûtmerisier1
Se présenter aux élections pour la mairie de Paris c'est accepter le commandement d'un navire en train de sombrer, de nuit et dans le brouillard. M...
Zapata contre Greta
16 aoûtLéopold II1
Dieu seul sait comment ce mouvement finira ! C'est pourtant simple, cher Merisier : les Jeunesses Climatiques ( Klimatjugend ) finir...
Introduction de WeWork : potentiel 3,000 milliards de dollars avec ...
15 aoûtJack A.
La prétendue "nouvelle économie" n'existe que du fait de l'alliance de Wall Street et de la FEd, qui inonde le marché de "liquidité", entendez d'ar...
L’insupportable ultra-libéralisme des supermarchés ouverts le diman...
15 aoûtblitzel
La machine comme l'instrument est fait pour l'homme. Non l'homme pour la machine. Quand l'homme est soumis au rythme de la machine et notre soc...
L’insupportable ultra-libéralisme des supermarchés ouverts le diman...
14 aoûtFortuna
La France est un pays merveilleux, ou tout est possible entre adultes consentants. Sauf travailler l'un pour l'autre, bien entendu
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
11 aoûtAlain J.
Il faut savoir il est de gauche ou de droite. Il est socialiste ou libéral. Il taxe ou pas. tout est relatif dans la vie ça dépend de votre...
L’arrogance d’un commissaire européen qui se permet d’insulter la S...
11 aoûtmerisier1
Ce petit commissaire européen qui doit se goberger de son titre ronflant pourrait avec profit revoir cet excellent film (eh oui en noir et blanc !)...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX