Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les résultats catastrophiques de la politique du gouvernement sur l’emploi vu par un citoyen ronchon

IMG Auteur
Publié le 28 mars 2014
2028 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 46 votes, 4,5/5 ) , 44 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
44
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - Les résultats catast...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Essayons d’être objectifs même si cela va être difficile à l’égard de notre gouvernement dont les résultats en matière de lutte contre le chômage sont tout bonnement catastrophiques.

La responsabilité économique et la responsabilité des promesses

Il faut bien scinder la réalité économique sur laquelle notre gouvernement a évidemment une prise mais partielle et où tout ne peut pas lui être imputable de la politique de communication menée par nos dirigeants sur ce sujet et qui a un effet délétère dans l’opinion publique.

L’erreur de base du gouvernement, mal renseigné, a été de croire que les départs massifs à la retraite allaient s’accompagner d’une forte augmentation des créations d’emplois que le gouvernement se serait empressé de mettre à son actif en criant sur tous les toits que grâce à leur politique géniale ils étaient en train de vaincre le fléau du chômage. C’est cette erreur de jugement qui explique avant tout l’échec de la communication « hollandouillesque » sur le sujet.

En effet, un paramètre essentiel a été oublié de l’équation et nos énarques, certes plus ou moins aimables, ont fait un calcul simple du type : soit en 2013, 800 000 départs à la retraites = 800 000 nouveaux postes – 400 000 de marge prudentielle en données des corrigées saisonnières de la variation absolue inversée d’une pifométrie louchesque du doigt mouillé = 400 000 créations d’emplois supplémentaires = inversion de la courbe du chômage. « C’est sûr ? demande François n’en croyant pas sa chance. – Oui m’sieur le Président, répond l’énarque avec son rapport de 965 pages. – Cool, génial, super, la baisse du chômage c’est maintenant ! se met à chanter François avec son pote Pierrot en faisant des bons de cabri sur les fauteuils Louis XVI des monuments historiques de l’Élysée. – Sortez les tambours, claironnez musettes, que tous les médias reprennent en cœur notre ambition et notre certitude d’inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année… – Hahaha, dit le président, on va jouer un super tour de con à la drôate, c’est nous la gôôche qu’on est les meilleurs. »

Évidemment, toute cette stratégie magique (et sachez que ce dialogue imaginaire est assez proche de la réalité) s’est fracassée sur la réalité de l’amélioration de la productivité. Eh oui mes chers amis, désormais n’importe quel cadre tape lui-même ses mails et ses courriers et l’on a plus besoin de secrétaires. Résultat ? Les vieilles rombières ronchonnes ayant terrorisé des générations entières de jeunes diplômés (dont votre aimable serviteur) par leur capacité de nuisance inversement proportionnelle à leur compétence et à leur envie de travailler vraiment sont une espèce en voie d’extinction. Ce mécanisme à l’œuvre des gains de productivité que j’illustre avec le cas des secrétaires peut être étendu évidemment à l’ensemble des fonctions et des métiers. Tout change, tout a été bouleversé par l’arrivée des nouvelles technologies et beaucoup d’entreprises ont gardé des gens qui avaient 20 ou 30 ans d’ancienneté car les licencier coûtait tout simplement trop cher. Mais ils ne seront tout simplement pas remplacés car il n’y a tout simplement pas besoin de le faire.
Voilà qui explique en très grande partie l’échec du gouvernement sur ses « promesses », ce qui a un impact très négatif sur sa cote de popularité puisqu’il s’était engagé fortement et à de multiples reprises.

Économiquement, l’économie française ne fait montre d’aucun dynamisme. Nous pouvons même affirmer que la France, en réalité, est toujours en récession. La démonstration est assez simple. Nous avons 0,3 ou 0,4 % de croissance du PIB que nous parvenons à atteindre grâce à un déficit, c’est-à-dire de nouvelles dettes qui représentent elles pour l’année 2013 environ 4,2 % du PIB. Si nous effectuons la soustraction pour connaître la croissance nette de dettes de la France, alors nous obtenons : 0,4 – 4,2 = – 3,8 %… soit une récession de presque 4 % nette de dette. Alors notre Pierrot à Bercy (plus pour longtemps) et François peuvent toujours se rassurer avec la croissance bidon affichée par l’INSEE, cela reste une croissance totalement bidon reposant sur du vent, des emplois aidés, des aides sociales et tout plein de dépenses que nous sommes bien incapables de financer.
Dans un tel contexte, par définition, il ne peut pas y avoir de croissance et donc de baisse du chômage. C’est même l’inverse qui se produit.

Avec la « mini » rigueur actuelle, la pression fiscale augmente, les entreprises – et je parle des petites, pas des grandes multinationales ayant des filiales dans chaque paradis fiscal de la planète – disposent de moins en moins de marge, n’investissent plus et évidemment recrutent encore moins, pourtant l’essentiel des créations d’emplois dans notre pays ce sont les PME et les TPE, pas les grands groupes qui justement réduisent par les départs en retraite leurs effectifs et recrutent… mais en Chine, en fermant les rares usines qu’il nous reste encore ici.

Bref, peu recrutent et c’est parti pour durer. Le pacte de responsabilité n’y changera strictement rien car il n’est tout simplement pas à la hauteur de l’enjeu et des difficultés que rencontre l’économie française. L’idée est gentillette mais guère plus. Vouloir baisser le coût du travail de 3 % alors que les autres pays européens le font également n’a aucun sens, l’euro est deux fois trop fort et on ne s’en occupe pas, tout comme on ne pose pas la question des barrières douanières avec une fiscalité environnementale ou encore la mise en place d’une véritable TVA sociale de 35 % sur toutes les chinoiseries que nous importons. Alors le gouvernement, englué dans une action sans vision et sans courage, incapable de définir une stratégie globale, est condamné à contempler le chômage monter.

Nous changerons de Premier sinistre mais le sinistre de l’Emploi restera le même puisque la politique menée sera essentiellement la même et que chacun sait que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Nous pouvons même remettre Sarkoléon au pouvoir (bien que, personnellement, je le trouve bien mieux là où il est et il a eu sa chance qu’il a lui-même laissé passer), cela ne changerait rien non plus puisque encore une fois nous restons dans le même type d’action publique, c’est-à-dire rien. RIEN. Nada. On augmente les impôts (ce qu’avait commencé à faire Sarko mais tout le monde l’a oublié) pour continuer à financer des dépenses monstrueuses qui n’ont aucune efficience économique et aucune efficacité sociale, je pense par exemple aux 30 milliards consacrés chaque année à la formation prôôôfessionnelle et au chômage qui augmente quand même…

Les chiffres

Vous avez donc tous entendu cette nouvelle augmentation de plus de 31 000 chômeurs le mois dernier et nos mamamouchis continuer pathétiquement de dire la voix chevrotante que « quand même ça augmente moins vite que l’année d’avant ». T’inquiètes Bob, le mois prochain ce sera pire et l’on est en train de se prendre une belle gamelle sur l’emploi… mais c’est logique. Tout est logique. Même les cafés et restaurants à qui l’on va supprimer les tickets resto pour les mettre sur des cartes de crédit et qui sont de gros pourvoyeurs d’emplois vont perdre des centaines de millions d’euros grâce à cette nouvelle connerie de nos dirigeants qui ne supportent pas l’idée que nous, le petit peuple d’en bas, puissions utiliser le dimanche en famille les tickets resto économisés la semaine en mangeant à la gamelle. Sombres crétins. Vous n’obtiendrez qu’une chose. Moins de tickets resto utilisés = moins de repas vendus par les resto = moins d’emplois… Je sais, je n’ai pas fait l’ENA, je sais ce que c’est qu’un ticket resto et je sais aussi comment on s’en sert pour, à notre niveau, « optimiser ». Comme en plus je ne pourrai pas utiliser ma carte pour plus de 19 euros par jour et qu’un repas dans une brasserie parisienne un peu bien c’est au moins 20 euros, eh bien je vous la mets là où je pense (et encore je reste poli) votre nouvelle carte de merde. Et comme les Français sont des vrais cons comme moi qui savent compter, ils feront tous pareil et comme les restos vont voir leurs ventes s’effondrer car ils ne tiennent, vu les prix, que grâce à ces tickets resto, eh bien ce sera un carnage sur l’emploi. Mais vous, les mamamouchis, pourraient être heureux de savoir que vous aurez enfin mis fin à un odieux détournement de l’objet social du ticket restaurant… Nous voir dirigés par des abrutis de ce niveau, je dois vous le dire, me laisse chaque jour encore plus pantois.

Alors avec votre politique de nodocéphales décérébrés et coupés de la réalité (si vous saviez comment fonctionne la cantine de l’Assemblée pour nos dépités, vous seriez députés ou l’inverse, vous comprendriez pourquoi ils n’y connaissent rien à la gamelle et aux tickets resto), le chômage dépasse les 5 millions (bravo) et augmente de 31 000 (bravo) et des poussières, pardon pour les poussières car derrière chaque unité statistique se trouve une femme ou un homme et une famille et des situations généralement très anxiogènes, mais pour eux… nos mamamouchis, manifestement nous ne sommes qu’une vague variable d’ajustement.

Bon ceux qui voudront aller se taper le rapport de la DARES, vous avez le lien en annexe, mais sachez que de toute façon ça monte partout. Pour toutes les catégories pour tout le monde. Tous égaux. Enfin tous, pas tout à fait. Les jeunes, eux, ça baisse un poil car le gouverne-ment leur refile encore quelques emplois d’avenir sans futur pour faire des trucs qui ne servent à rien et sans formation (malgré les 30 putains de milliards d’euros qu’on dépense chaque année en formation à la con en poterie et feng-shui) avec de l’argent qu’ils n’ont pas et qu’on n’a pas… Et même comme ça, comme ils n’ont pas la queue d’un rond dans leur caisse à peu près aussi vide que mon compte épargne, eh bien ça baisse de moins en moins vite, ce qui veut dire que d’ici 3 mois eh bien le chômage de nos jeunes et de nos gamins va repartir… à la hausse ! Sans blague. C’est là aussi une évidence.

Allez, je vous laisse sur cette dernière phrase de ce rapport de nos amis statisticiens de la DARES qui arrivent à peine à cacher leur désillusion et leur dépression (en langage de fonctionnaire, je vous assure, ils sont dépités tellement leur truc est laconique) : « Sur un mois, les entrées pour fins de contrat à durée déterminée (+1,7 %), fins de mission d’intérim (+3,4 %), licenciements économiques (+7,0 %), autres licenciements (+6,2 %), démissions (+0,8 %), premières entrées (+1,5 %), reprises d’activité (+0,5 %) et autres cas (+5,9 %) sont toutes en hausse. »

Voilà, tout est en hausse et c’est la merde. Je vous laisse, ma femme me hurle derrière le clavier de me calmer, que je n’ai jamais été aussi vulgaire dans un édito (mais là franchement, ça fait du bien) et que parler des tickets resto que je partage avec elle il fallait évidemment pas que j’en parle vu que ça me met dans tous mes états puisque je vis cela comme une attaque personnelle… Oui chérie, hein… les pilules… oui, vas-y donne, ça va me calmer… quoi ? Regarder TF1 et Mimi la Mathy pour me changer les idées ? JAMAIS…Ragnngngnnngnnnnnnnnnnnnnnnn…Pu… de gouvernement de mer… protoplasmique de l’espace intersidéral.

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

PS : la carte électronique tickets resto n’est pour le moment pas encore obligatoire. Demandez à votre chef de vous laisser les bons vieux bons aux porteurs… Au moins on peut en refiler à sa femme et éventuellement en faire un don à un SDF… je lui donnerai quoi maintenant moi au SDF ? Excuse-moi Joe, tu as un terminal de paiement électronique portable avec toi ?… Ben non répond Joe, j’suis SDF… Ben tant pis, remercie les socialos et leur conception de la générosité. Maintenant tu l’as dans le baba, fini les tickets resto que certains pouvaient te donner…

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,5 (46 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bonjour Fragment,

Ghis111 a raison lorsqu'il dit que certains pourraient sauter sur l'excuse de "gaspillage de fonds publics" dans la mesure où les tickets restaurants ont été inventés pour donner à l'employé un "revenu" en "nature", c'est-à-dire non soumis à une imposition.

La somme reçue en tickets restaurants est une somme sur laquelle n'est pas retirée un impôt sur le travail, ni une quote-part pour la sécurité sociale, etc.

A la base, ce fut un compromis entre l'Etat et l'employeur... Un peu comme une voiture de société qui est une manière détournée de donner un revenu non imposé à l'employé.

Donc, puisqu'aucun impôt "classique" n'est prélevé sur ces tickets, c'est une perte de revenus pour l'Etat donc ça peut très bien être perçu comme une forme de "gaspillage" à ses yeux.

Enfin, pour revenir à votre avis sur les tickets resto sous forme de carte... Chez nous, en Belgique, on a déjà la carte et lorsque la puce est "en panne", eh bien, sur le plan administratif, c'est vraiment casse-pieds sans compter que pendant tout ce temps-là, vos tickets resto, eh bien, vous ne pouvez pas les utiliser. Autre chose, beaucoup de restos, et/ou petites épiceries, n'acceptent pas la carte tickets resto.

Sans compter que tout est fliqué avec ce système, perso, pour un tel cas, le papier, c'est mieux... même si ces dernières années, ils n'ont rien trouvé de mieux que de personnaliser les chèques (avant ils étaient anonymes; mais depuis quelques années, ils sont devenus nominatifs !).
@Isis

Rien à voir! Je fais juste un petit essai pour voir si ce post apparaît normalement, car je l'ai déjà posté sur la rubrique de Boutros au sujet de Denisto, où il apparaît normalement, tout en n'étant pas repris dans la liste des commentaires.

Voici donc le couper coller :

@Isis

Je vois qu'on a les mêmes lectures (La Symphonie Rouge). Sinon, je suis encore une fois désolé (et je n'ai plus 20 ans). C'est la bête qui parlait en moi. Je suis une bête... En plus, je généralise constamment. Impossible de faire autrement. On ne peut pas se perdre dans l'infini des cas particuliers. Vous dites énormément de choses... A propos, ils peuvent supprimer un compte sans mettre des zéros partout. Leur système peut se paramétrer dans tous les sens. D'ailleurs, je ne suis pas averti, comme par hasard, de vos commentaires sur mes commentaires, ou alors, c'est parce que cette rubrique ne le permet pas. Pour ce qui concerne A. H., j'insiste : il a tout fait pour perdre. Et les autres ont tout fait pour gagner, évidemment. Somme toute, Hitler, c'est un peu le Christ des Aryens. C'était logique que ça finisse ainsi. J'ai toujours été frappé par le côté religieux, post chrétien et nietzschéen du nazisme hitlérien. Idem pour le côté religieux du communisme stalinien. C'est une des raisons pour lesquelles je propose une synthèse intelligente des deux systèmes en application du principe de la dialectique hégélienne. La dictature ne me dérange pas, du moment qu'elle n'est pas tyrannique et stupide. Je me fous de la liberté. Je n'y crois pas un seul instant. La démocratie n'est qu'un mot à l'usage des femelles allaitantes et des mâles efféminés. Un cache-sexe pour dissimuler la ploutocratie. Excusez mon côté biologique. C'est ma grille de lecture de l'humanité... Et puis, je suis un cynique au sens grec du terme. Diogène se masturbait sur la place publique. Admiration!!! C'est ce qu'on appelle être fort face au regard d'autrui.
Fragment,
Ne vous sentez pas attaqué par mon commentaire. Relisez-le calmement. Je n'y fait aucune référence ni directe ni indirecte aux fonctionnaires.
Je ne fais qu'émettre l'hypothèse que le but de la carte n'est peut-être pas de vous faciliter la vie mais de démontrer qu'elle est utilisée à d'autre fins (ce que vous nous avouez faire comme probablement la majorité des bénéficiaires...) pour ainsi justifier son abolition pure et simple.
Quand au reste du texte, cela se voulait ironique à l'endroit de nos chers dirigeants.
Désolé pour le manque de clarté de ma précédente réponse.
Je comprends que d'un point de vue pratique, la carte vous donne une flexibilité très intéressante.
Mais, croyez-vous vraiment que le but visé est de vous faciliter la vie?
Un gouvernement obligé de gratter les fonds de tiroirs n'a pas nécessairement des intentions nobles lorsqu'il effectue des changements "pour votre bien". Je serais prêt à parier que lorsqu'ils auront cumulés les statistiques sur l'usage des cartes, tous seront scandalisés par le fait que l'usage ne corresponds pas au but initial et qu'il faut impérativement mettre fin à ce "gaspillage de fonds public".
En effet, c'est un privilège réservé aux élus de dilapider les fonds public, permettre au peuple de le faire, c'est de l'anarchie...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
La guerre des chiffres sur l'emploi...

Au delà des altercations sur l'éthique, la politique fiscale et la localisation sur l'échiquier politique, le seul enjeux vraiment important de tout gouvernement est sans contredit la capacité d'assurer la survie des emploies existants et idéalement d'en créer de nouveaux.

Malheureusement, je crois qu'aucun des partis politiques en présence n'est en mesure de faire face aux défis auxquels l'économie est confrontée. Les élus ne disposent pas des leviers indispensables (abandonnés au mains de l'UE) pour affronter le tsunami économique provoqué par la mondialisation. Ce mouvement planétaire provoque une migration irréversible des emploies locaux vers les pays émergents. Au début, personne n'a prêté attention à cette mouvance car seul les emploies mal rémunérés étaient affectés.

Petit à petit, ce sont tous les secteurs qui ont écopés et au rythme ou vont les choses, d'ici dix ans, l'essentiel des emploies industriels aura disparus. Les candidats ont beau s'accuser d'avoir mal géré l'économie ou se vanter d'être au contraire des gestionnaires efficaces, la réalité est qu'ils n'y sont pour rien et n'y peuvent rien.

Investir pour créer de la richesse implique que les retombées futures seront supérieures aux coûts engendrés. Comment croire qu'investir 1 million par emploie créé générera des retombées positives? Nos grandes entreprises passent sous le contrôle d'étrangers qui s'empressent d'utiliser notre savoir-faire et nos matières premières pour transférer la fabrication vers des pays où ils peuvent en toute impunité utiliser de la main d'œuvre dans des conditions proche de l'esclavage. Même nos entrepreneurs locaux doivent suivre le mouvement pour demeurer en affaire.

Il faut reconnaître que la quasi-totalité des pays industrialisés de la planète vivent le même drame sans comprendre qu'ils courent à leur perte. Ce nouvel ordre économique permets aux plus riches de s'enrichir à la vitesse grand V (la baisse des coûts n'a pas favorisé le consommateur, seuls les entreprises en ont bénéficiés sans avoir à payer d'impôts dans le pays d'origine des emploies ni dans celui bénéficiaire du transfert). Les gouvernements n'osent pas freiner leurs élans ni les taxer adéquatement de peur de les voir quitter le territoire avec les indispensables milliards qu'ils engrangent.

Le plus terrible est que ce petit groupe de puissants détiendra bientôt la quasi-totalité des ressources de la planète et que l'interdépendance des nations liés à l'incapacité pour chacune d'elles d'être autosuffisante conférera un tel pouvoir entre les mains de ces individus que nous en serons réduit à ne pouvoir compter que sur leur bon vouloir (comme dans les anciennes royautés) pour maintenir un semblant de qualité de vie. Nos élus sont déjà condamnés à l'impuissance.

Comment dans ce contexte, croire aux promesses qu'elles fussent économiques ou idéologiques des acteurs en présence qui aspirent à nous gouverner? Pour espérer accéder à l'indépendance politique et économique, il faut avant tout se libérer de l'interdépendance mise en place par les riches promoteurs de la mondialisation au nom de l'ouverture sur le monde.

Pour qu'il y ait un espoir, il faudrait que collectivement, nous cessions de ramer dans le sens du courant et que nous cherchions par tout les moyens à reconquérir notre niveau d'autosuffisance . Pour y arriver, les autorités gouvernementales nationale, régionales et municipales doivent concerter leurs efforts en priorisant tout ce qui peut aider à maintenir et/ou retrouver dans un premier temps notre autonomie au niveau des besoins essentiels (nourriture, logement et habillement). Par la suite, les autres biens de consommations courantes seraient visés.
Pour qu'une telle opération puisse réussir, il est indispensable que chaque citoyen cesse d'acheter les biens importés qu'il nous serait possible de produire localement.

Je suis bien conscient qu'aucun politicien ne se ferais élire avec un tel programme... et pourtant tout autre scénario est catastrophique...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ces résultats sont un marqueur évident de la politique pourrie du socialisme rampant et qui plus est "à la française" depuis si longtemps (époque de la Libération avec l'influence mortifère du CNR truffés de socialo-communistes, phagocytant tout l'appareil de l'état, des banques, des "nationalisées" ...)
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Christus, oui faites tout pour votre enfant. Mes petits-fils sont dans une école privée, rien à dire, bien suivis par les professeurs et leurs parents. Heureusement, cela existe encore. Pour le reste, il est heureux que des personnes comme Charles et vous tous soyez ici encore en train de discuter.
Mais comme le disait Roosevelt : "En politique, tout est planifié, rien n'arrive par hasard".
J'ai lu récemment "Les secrets de la Réserve Fédérale" et "Human Smoke" que je vous recommande à tous, sans doute certains l'ont-ils lu.
Il y a aussi une phrase que j'ai souvent lue : "La fraternité n'existe que pendant les guerres". Cette phrase est terrible et lourde de sens.
Bon courage à tous.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Oui,:
"La fraternité n'existe que pendant les guerres".
Dans les entreprises "qui en bavent", les gens s'entraident car, du travail d'équipe dépend la survie. Mais dans celles où on peut compter sur l'argent volé aux contribuables pour se faire engraisser, c'est le tir dans les pattes de ceux qui bossent, car ils montrent le "mauvais exemple" !
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
" Ceux qui bossent montrent le mauvais exemple ".
Absolument Père Plexe, j'en ai vécu l'expérience !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Monnaie mondiale USA + UE pour 2018 :

https://www.youtube.com/watch?v=Xf5PLhMRHZQ
Un professionnel de l'or dit qu'il ne voudrait pas vivre dans un monde où l'or vaut 5000 $, parce que ce serait un monde horrible, mais en euros constants et compte tenu de la hausse du coût de la vie pour revenir au cours de 1980 il faudrait 8000 $.
J'ai souvent l'impression que même les experts ne savent pas bien de quoi ils parlent, et qu'ils s'embrouillent les pinceaux.
Par ailleurs, à l'époque de Roosvelt, le cours de l'or a été fixé au pifomètre, sans aucune relation rationnelle avec le marché. Les américains qui passent pour de grands libéraux, sont parfois pires que les soviétiques, ils ne libèrent les marchés que le jour où cela les arrangent. C'est une bonne blague la main invisible d'Adam Smith.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Grèce : 28 % de chômage.
Chômage des jeunes : 61,4 %.

Espagne : 25,8 % de chômage.
Chômage des jeunes : 54,6 %.

Croatie : 18,8 % de chômage.
Chômage des jeunes : 49,8 %.

Chypre : 16,8 %.
Chez les jeunes : 40,3 %.

Portugal : 15,3 %.
Chez les jeunes : 34,7 %.

Slovaquie : 13,6 %.
Chez les jeunes : 31,3 %.

Bulgarie : 13,1 %.
Chez les jeunes : 30 %.

Italie : 12,9 %.
Chez les jeunes : 42,4 %.

Irlande : 11,9 %.
Chez les jeunes : 26 %.

Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ?

Vous vous rappelez ce que disaient les hommes politiques et les économistes pour nous inciter à voter "oui" au traité de Maastricht ?

Les économistes qui ont voté "oui" au traité de Maastricht lors du référendum du 20 septembre 1992 sont des aveugles, des menteurs, des charlatans, des escrocs, des crétins, des astrologues (rayer la mention inutile).

- « Si le traité de Maastricht était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

- « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

- « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

- « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

- « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

- « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

- « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
Tout à fait !
Cette Europe là, on n'en veut plus !
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Je dirais même plus : "on n'en a jamais voulu !"
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
On en veut pas une autre non plus, vu qu'elle ne peut être autre car c'est un processus dictatorial par essence : transfert des compétences souveraines de gouvernements élus à des institutions supra-nationales non élues. Retour aux Nations.
Votez UPR aux européennes !
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Il y a clivage qui surpasse tous les autres.
Tous les continents et tous les siècles.

Il y a les menteurs et ceux qui cherchent la Vérité.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Faut-il en rire ou en pleurer ?
Mon coeur balance ........
Ma pauvre FRANCE..........
Par des incapables tu es gouverné !

Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Il serait moins grave d'être incapable que d'être mal-intentionné.

Les idiots sont innocents (dans tous les sens du terme). Les malfaisants sont coupables.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
si Poutine tourne le robinet de gaz et du pétrole (qui se trouvent cote à cote !..vous savez ces grosses roues en fonte de couleur gris ou blanc qu'on voit la télé parfois ) vers la droite (et ça "grince" déjà !!....je 'l'entend d'ici même !) nous ne sommes pas da la M...... !??....et ce que les americians voulant exactement !!!..
En associent (forcé et contraint de toutes les façons )les politiques (corrompu et vendus )européens dans leur sanctions ils mettront Europe en très grosse difficulté sur le plan énergétique et économique (croissance en berne forcement voir même "récession grave" en perspective )par ramification ils ont atteint leur "BUT" de "nos amis de toujours" !!!
Comme ça les européens devenu totalement dépendants (à la merci )du gaz et des huiles de schiste (pas rentable du tout et il en faut pas mentir aux enfants !!)payeront "au prix fort" (fixé librement par les USA et leur alliés l'Israël )par ce gaz venu de l'autre coté de l'Atlantique (s'il venant !??..... car pas sûr du tout que les américanos acceptant de le livrer tellement que leurs propres besoins énergétiques sont importants )
Nous avons véritablement choisies "les bons dirigeants".... qui ont à leur tour choisi le "bon camps"(celui des sionistes américains pour lequel Obama travaille aussi activement ) et qui indiscutablement travaillent dans l' intérêt du peuple Français et plus largement pour les intérêts de cette "pauvre Europe" !!
Qui (sur)vivra verra !..mais on est "mal barré" c'est moi qui vous le dis !....
merci les américains "nos amis de toujours " (et mon Q c'est du poulet aussi )
Mon dieu qu'ils sont ,soit très cons (idiot carrément ) soit totalement pourris (vendus ou totalement corrompus ) ,ces hommes politiques européens !!!!!
il va falloir se révolter (chaudement cette fois )pour virer toute "cette racaille" au service des "forces maléfiques" ( du diable carrément !)
Ou il faudra rapidement déclarer la guerre à Poutine (pas tord ce qui el suggérant depuis un certain temps au fait !)comme ça une fois "rapidement envahi et défait " nous avons une chance de "mieux vivre" par ici sous le régime Poutiniéns !!..... car notre régime actuel ici (soit disent démocratique !??? )nous mène directement dans le Ko indescriptible et la destruction totale et irréparable de nos sociétés occidentales (européennes en occurrence )et dites civilisés !!!
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Juste pour revenir un instant sur l'Ukraine/Russie/Crimée/machin

Le ministre allemand de l'économie vient de déclarer qu'en réalité il n'existe pas d'alternative au gaz russe pour l'UE...
et ce en réaction à tous ceux qui disent que les alternatives sont faciles à trouver

encore plus de différends au sein de l'UE ? haha, je me marre bien

Je joue à un jeu de stratégie en ligne, et dans ce jeu les joueurs peuvent former des alliances. Il existe un terme :MRA (Mass Recruiting Alliance). Il signifie une alliance qui s'amuse à gonfler ses chiffres en recrutant n'importe qui, partout, surtout des gens sans expérience ou juste nuls, plus des traîtres et espions.
99% des MRA gonflent les muscles, puis s'effondrent dès qu'une confrontation avec une vraie alliance a lieu.

L'UE a suivi exactement le même trajet : recruter tout un tas de pays bizarres, faire les malins "ouaais, on est déjà 28, youhouuu, on est les plus forts"... et maintenant qu'elle se heurte à la Russie, paf, ça s'effondre tout seul.
Evaluer :   10  1Note :   9
EmailPermalink
Je m'adresse à celui ou celle qui a décerné une flèche rouge pour ce commentaire de RalphZ.
Lorsque qu'un commentaire est carrément offensant ou présente des attaques gratuites, je peux comprendre qu'il soit normal de démontrer notre désapprobation sans avoir à la justifier.
Dans ce cas, je crois qu'il aurait été pertinent de révéler les motifs de votre geste.
Sans rancune...
N.B. pour le moment c'est la seule flèche rouge qui ait été décernée à tous ceux qui ont commenté cet édito ce Charles.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Amis Contrariens, j'ai à coeur de partager avec vous mes expériences afin d'éviter au plus grand nombre de subir la même chose.

Etant situé autour de Paris, par forcément dans les beaux quartiers, depuis septembre 2013 mon enfant de 4 ans et demi n'a jamais connu de stabilité scolaire.
Son instituteur a changé une dizaine de fois, et la periode la plus stable n'a pas duré plus de 15 jours. (Stages, absentéisme, syndicalisme, grève, maladie et vacances)

Mon enfant s'est retrouvé balloté de classe en classe, je la vois encore assise sur un banc le regard hagard se demandant où elle va aller.

Depuis trois jours, je reçois des appels quotidiens de sa directrice qui m'explique que mon enfant refuse de travailler.

Je veux bien le croire car si ma fille est comme ses grands-pères son caratère sera bien trempé.

Ce qui me gêne le plus c'est de voir que l'on accuse mon enfant de tous les torts.

J'ai donc expliqué à la directrice que ma princesse n'avait plus de répères.

Prenons le cas d'un adulte qui tous les matins sans le prévenir doit changer de poste. Si c'était votre cas votre comportement changerait-il??? Seriez-vous aigri ou bien stressé, ou bien les deux???

Ce genre de chose me met dans une colère noire, c'est moi et mon enfant qui devons nous justifier de ce comportement.

Quand, je vois ça je me dis que moi Christus Regnat, moi qui ait vécu les pires horreurs dans ma jeunesse je n'ai pas encore réussi à protéger mes enfants de ce système que je vomi.

L'Education nationale n'est qu'une horreur d'où les plus intelligents sont écartés.

Si j'avais la possibilité de garder ma fille chez moi je le ferais.

J'ai dit à ma femme de ne pas s'inquièter, nous allons aider notre fille a être comme son père sans diplôme mais érudite!!!

L'Education Nationale est vraiment malade, ils ne doivent pas fumer que du tabac???


JE T'AIME MA FILLE, JE DONNERAI MA VIE POUR TOI!!!!!!!!!!!!!!
Evaluer :   14  0Note :   14
EmailPermalink
L'instruction est obligatoire mais pas (encore) la scolarisation.
L'EN est tellement malade, que ce n'est pas un problème en soi que d'y être inadapté.
Ne plus déléguer ! En tous cas les jeunes années.

(Evidemment c'est plus cohérent dans la verte qu'au onzième étage)
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
"Le 18 décembre dernier, sept sénateurs UMP ont déposé une proposition de loi visant à limiter l'instruction à la maison aux "seuls cas de handicap.". Ce projet, qui modifie l'article L.131-2 du Code de l'éducation, remet en cause le droit des parents de choisir le genre d'éducation de leur enfant, inscrit pourtant comme liberté fondamentale dans la Déclaration des droits de l'homme de 1948 (article 26-3). Le motif invoqué est la nécessité pour l'enfant de recevoir une "éducation à dimension collective permettant de rendre son développement plus harmonieux".

Lu dans NEXUS magazine du mois de mars-avril 2014. Articles particulièrement instructifs dans ce numéro et faisant suite à des fils qui ont eu lieu ici. A se procurer indubitablement !!!
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
Non , l'E.N. n'est pas vraiment malade ni ne fume la moquette. Ils suivent tout simplement ( la plupart sans même le savoir ) le plan tracé par qui tu sais pour détruire la pensée et la capacité de résistance des pays occidentaux. Pourquoi ? Pcq ceux-ci ont encore un fond de christianisme et de logique gréco-latine qui les rend(ait) capables de comprendre et de s'opposer. As-tu remarqué qu'il n'y avait rien de semblable en Asie par exemple. Là-bas, Chine surtout, les kids apprennent encore par coeur des milliers de signes idéographiques alors qu'ici ils ne connaissent même plus dans l'ordre les 26 lettres de l'alphabet. Et ils se prennent encore des trempes ou des coups de règle sur les doigts quand ils osent répondre à leurs professeurs. Mais leur culture n'est pas un obstacle pour le N.O.M.
En occident ou limite, il ne reste plus que la Russie pour défendre nos anciennes valeurs, y compris dans l'enseignement. C'est pourquoi on lui tape dessus tant qu'on peut du côté atlantique (Putine bashing). Là-bas, on peut encore chanter (en slavon) " Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat". Ici, c'est foutu pour un bail. Si j'avais ton âge...
A titre de consolation, voici un petit air de Philippe Lafontaine qui te fera peut-être du bien :
http://www.youtube.com/watch?v=yI9uv2EpZ_A

Paroles : Ça ne va pas monsieur
by Philippe Lafontaine :

Ca ne va pas, monsieur.
Ca ne peut pas tous les jours aller bien
Alice a de drôles de jeux
Qu´elle joue sur le gazon du jardin.

Elle regarde l´eau couler dans la fontaine
Dans la fontaine
A-t-elle de la peine?

Je ne sais pas, monsieur.
Je ne sais pas pourquoi j´ai tant de choses à dire
J´aime une petite fille
Qui n´arrête jamais de grandir

Et je pleure souvent dans l´eau de la fontaine
De la fontaine
Aurais-je de la peine?

Pourquoi pas, monsieur
Pourquoi pas pleurer quand on a du chagrin
Quand on a le souvenir d´une petite fille aux yeux bruns

On le trempe, alors, dans l´eau de la fontaine
De la fontaine
On en fait des poèmes.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Je tenais à tous vous remercier pour vos réponses. (Pâris, AilesdeSamothrace, Léopold II, Hyoe lo)

Personnellement, je me souviens très bien qu'en 6ème mes difficultés en Orthographe ne m'avait pas permis d'apprendre le Grec ou le Latin.
Le refus de mes professeurs étaient catégorique, je devais apprendre l'espagnol ou l'anglais qui à l'époque ne m'intéressaient pas du tout, et cela pour mon bien d'après eux.

Encore de la voyance à l'échelle de l'Education Nationale.

On verra bien pour ma princesse mais si ça continue elle finira dans un établissement privé.

Pour vous Léopold II, ma fille adore Richard Coeur de Lion, Napoléon et Cortès. Quand on lui demande qui était le premier de ces trois hommes, elle vous répond ceci:
-" C'était un grand roi qui voulait libérer Jésusalem "

Oui, vous avez bien compris Jésusalem, ah les gosses c'est notre grande richesse !!!

Bonne soirée à tous.


Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"On verra bien pour ma princesse mais si ça continue elle finira dans un établissement privé."

Les établissements privés sans contrat d'association sont bien peu nombreux et bien chers.
Les établissements sous contrat cumulent les défauts de l'EN et l'hypocrisie de faire croire que l'essentiel y est différent.

Le plus grave (profs, programmes...) est identique, la différence ne porte que sur la marge, la sauce d'accompagnement.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bonjour Pâris, je n'ai aucune connaissance des établissements privés. Il y a plusieurs paramètres qui doivent être pris en compte (Budget, distance). Je ne roule pas sur l'or alors ça risque d'être compliqué.

Mon objectif premier est de permettre à ma fille de comprendre par elle-même que l'on vit aujourd'hui dans un système réducteur où le talent et la passion sont combattus.

Si j'arrive à transmettre au moins les 3/4 de mes connaissances, j'aurai accompli ma mission.

Bien à vous.


Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Alors il ne faut pas déléguer.

On ne peut pas en faire autant qu'on voudrait.
Le minimum serait de lui apprendre à lire (méthode historique b-a BA) sur les genoux et de ne l'envoyer à l'école qu'une fois la lecture acquise. Ils pourront alors en faire une cobaye de n'importe quelle méthode nouvelle et déstructurante, ils n'auront plus cette capacité de nuire sur ce petit cerveau.

La réflexion individuelle est impossible sans dominer une langue riche (au moins).
L'indépendance d'esprit et l'auto-réflexion sont impensable sans la lecture.
Les centaines de milliers de gamins chaque année qui quittent l'école (ou y restent !!) sans maîtriser leur propre langue sont CONDAMNES à être balottés entre les mensonges de la publicité et ceux des politiciens.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
"ah les gosses c'est notre grande richesse !!!"

C'est là la vraie (première) définition du prolétariat.
Bonsoir Christus

Rien de surprenant.
L'année dernière mon fils était au cm2. Il n'a pas du voir son institutrice plus de 50 jours dans l'année.
Entre les arrêts maladie à répétition, les stages, les délégations, les formations, les grèves...
La dame n'a même pas eu le temps de mémoriser les prénoms de ses élèves.
Résultat, des remplaçants débutants ou pas, débarquant pour quelques semaines, puis la dame revenait,
une dizaine de jours, disparaissait de nouveau... Et voici voila, de nouveaux ou nouvelles remplaçantes...
Je ne saurais vous dire exactement combien de prétendus enseignants sont passés dans cette classe
en une année scolaire.
Bilan de ce M..dier ! J'ai décidé, que dés cette année ce serait scolarisation en établissement privé.
Mais c'est lui qui à souffert. Il commence à peine à respirer le dimanches.
Le retard et les écarts, par rapport aux autres élèves de sa classe ayant eu un enseignement
de bon niveau avec des enseignants motivés et respectueux de leur mission, étaient énormes.
Il est dans une classe de 22 élèves, la moyenne générale de la classe est de 16,5/20
toutes matières confondues. Plus de la moitié des élèves sont au minimum bilingues...
Le premier semestre a été très très difficile pour lui. Mais il s'est accroché et surtout je m'en suis
énormément occupé. Lorsqu'il est avec moi une semaine sur deux, je laisse tout de coté et je me consacre en priorité à lui, je lui fais
réviser les cours, je corrige son travail de la journée... jusqu'à 19h30 ou 20h...
Le boulot que je ne peux plus faire entre 16H30 et 21h, je le fais entre 21H30 et...
Mais, ça à porté ses fruits. Sa moyenne générale ne cesse de progresser,
il a repris confiance en lui, les bonnes notes sont réellement appréciées car
il sais ce qu'elles lui ont couté en travail personnel, en volonté...

Donc ne soyez pas surpris, cela fait longtemps qu'un grand nombre de salariés
de la machine à décérébrer ont oublié ce que c'était qu'avoir une vocation et
accomplir une mission dans l'intérêt des enfants et des futurs adultes de la nations France...
D'ailleurs, je ne devrais pas dire "oublié", je devrai dire qu'il ne l'on jamais su...

Un simple chiffre, confirmé par le ministère de la "déformation nationale" et
par la cours des comptes. Pratiquement, à quelques "pouillèmes" près,
seul la moitié des salariés de l'éduc. nat. font en réalité acte de présence face aux élèves...
Et quand on voit le taux d'absentéisme de ces salariés... C'est à se demander quel est le chiffre exacte.
Je pense que même leur ministre est incapable de dire quel est le nombre exacte de
péquins payés par ce monstre. Pour info, en 2010, ils étaient aux alentours de
979 800 rémunérés.... Je pense qu'en réalité, on a dépassé le MILLION depuis longtemps...

MAIS LE PIRE CE N'EST PAS LE NOMBRE. LE PIRE A MES YEUX,
C'EST 1 MILLION DE GUGUS PAYES POUR QUELS RESULTATS ?
POUR COMBIEN D'ILLETTRES ? POUR COMBIEN DE JEUNES CHERCHANT UN BOULOT
ET QUI NE SAVENT MEME PAS FAIRE UNE MULTIPLICATION !!!!!

Bon, j'arrête là, ça ne sert à rien de s'énerver avec ça. A notre niveau,
on ne peut agir sur le mammouth.

Christus, la seule chose à faire, est de prendre les choses en main
et de compenser par soi même, les déficiences d'un système en déliquescence,
mais que l'on est contraint de continuer à entretenir pour l'instant...
Evaluer :   14  0Note :   14
EmailPermalink
@hyoe lo Christus et autres papas
En 2006 mon gamin rentre en moyenne section. Ecole avec les petits et le CP, les autres classes dans une autre commune. La jeune directrice tombe malade pour la rentrée scolaire = 15 jours d'arrêt. On sent la motivation... Reprise et 3 semaines plus tard re-malade, elle arrive presque à faire le pont avec les vacances de Toussaint. Une semaine après la rentrée, accident en spéléologie le dimanche. Nouvel arrêt puis 2 prolongations...(au foot y'en a qu'une !). Dans le bulletin de liaison, elle explique sa confiance absolue dans sa remplaçante (...) et qu'elle ne reprendra qu'en Janvier à cause d'une "vilaine entorse du genou" (sic). Sortez vos mouchoirs. En plus on a eu un samedi matin qui a sauté pour cause " d'information syndicale".
Sachant que chez les petits on est plus dans le jeu qu'autre chose, chaque anniversaire était dûment fêté, lien social oblige. Donc toutes les semaines "ripailles" une ou 2 fois (classe de 32 gamins) avec gâteaux, sucreries à la c.. et sodas de m...
Heureusement en mars on a changé de région, école privée (abordable) et instruction digne de ce nom.
Oui, il y a de quoi s'arracher les cheveux...et les poils du mammouth !
Merisier.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Bonsoir Merisier

Le problème est connu, les causes également, enfin surtout des parents de ceux qui en font les frais.
La question que je ne me pose plus est "quand mettra-t-on un terme à tout cela ?"
Hier, à l'écoute des propos de la porte parole du gouvernement, qui prétend
qu'il est nécessaire de donner plus de moyen à l'éduc nat et donc
de recruter plus d'enseignants. Ayant appris aujourd'hui que madame bricq
trouvait les repas de l'Elysée dégueulasse et dans la foulé que sud rail
avait de nouveau déclenché un mouvement de grève pour manifester
contre des modifications d'organisation... J'avoue, que je ne peux concevoir
de solution simple, heureuse et joyeuse pour nous sortir de l'ornière...
Mais effectivement, le cas de l'école est pour moi essentiel. C'est là,
que se joue l'avenir d'un peuple. Car même si nous pouvons faire certaines
choses pour nos enfants. Qui fait quoi, pour ceux dont les parents ne font rien ?
Un dernier point, même si effectivement, 400€ sont une somme importante
pour un grand nombre de familles, c'est ce que m'a couté l'inscription de mon fils
pour l'année scolaire, dans l'école privée où il est scolarisée aujourd'hui.

Bonne soirée
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
L'EN n'est pas réformable par l'A.N.
Théoriquement un président portant ces thèmes en campagne devrait pouvoir réformer dans les premiers mois.
Mais dans la pratique, les chefs syndicalistes de l'EN étant plus hauts gradés dans la FM que leurs ministres, même un président sauterait.
Restent donc le référendum (qui ne sera jamais organisé), la faillite ou la révolte.

(Par certain qu'on nous laisse un choix entre les deux dernières solutions, surtout si on a les deux à la fois.)

A hyoe lo: à 400€/an il s'agit forcément d'une école sous contrat d'association dans laquelle les profs sortent du même moule que les autres, appliquent les mêmes directives, suivent les mêmes programmes, sont payés par la même source etc
La différence peut porter sur l'ambiance générale, le cadre immobilier, la taille des classes ou les disciplines supplémentaires.
Par ailleurs la relation naturelle client/fournisseur est peu adaptée à l'enseignement des mineurs en général.
Pâris

Je ne sais pas quelles sont les modalités de financement de l'établissement,
de toute façon si l'argent provient du budget de l'EN c'est tant mieux.
Au moins, une petite partie de mes impôts aura servi à quelque chose.
Pour être clair, c'est un établissement catholique, mais ce n'est pas ce qui a déterminé
mon choix, d'ailleurs les parents athées y côtoient des parents cathos et d'autres confessions.
Ce qui m'importe avant tout, c'est que l'équipe de direction choisit les enseignants,
que le taux d'absentéisme y est le plus faible de de la région. Mais surtout que les parents sont
informés précisément sur le contenu des programmes. Je ne sais si comme vous le dite, la méthode
est la même que dans les autres établissements. Mais, l'histoire y est enseignée de façon chronologique et
structurée, les cours de lettres et de maths sont déployés de façon progressives et construits sur l'acquisition
des fondamentaux, les cours de langues étrangères sont largement supérieurs à la moyenne...
Je ne prétends pas que tout est parfait, les bâtiments sont pour une grande partie assez vétustes,
les moyens technologiques sont beaucoup moins modernes que dans certains établissements publics,
mais l'important à mes yeux, ce n'est pas d'attribuer une tablette à chaque élève.
Si en fin de 3ième, et comme c'est le cas dans certains établissements publics, les élèves pensent
que le plus grand navigateur de l'histoire c'est "google" ou "internet explorer",
que ce qui est le plus connu à "Paris" c'est "Hilton", ou que Rimbaud est un soldat américain qui "a joué" dans
trois films "Rimbaud 1", "Rimbaud 2" et "Rimbaud 3"... Le fait de leur mettre à disposition des tablettes ou
je ne sais quelle autres gadgets, ne changera pas les causes du problème...
Donc, la seule chose que je demande à l'établissement est d'appliquer des méthodes pédagogiques
simples et efficaces, ayant fait leurs preuves depuis des centaines d'années. Sans encombrer
l'esprit des élèves avec des théories fumeuses.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Je ne sais pas quelles sont les modalités de financement de l'établissement,...
Ce qui m'importe avant tout, c'est que l'équipe de direction choisit les enseignants"

Le financement c'est que l'EN paye les profs et un forfait par tête de pipe réellement présente le jour de la rentrée.
Le reste (les locaux vétustes) est payé par les 400€/an.
La direction ne choisit que ses contractuels (CDD), ses vacataires (CDD sans droits et plafonnés en durée) et bien sûr le personnel qu'elle paye directement (concierge, jardinier...)
Si un "titulaire" de concours se pointe et réclame une place, il débarque le contractuel sans un seul jour de préavis.

"d'appliquer des méthodes pédagogiques simples et efficaces"
Ca n'est pas possible sans désobéir à l'employeur, l'académie.
HAHAHA
Cette fois-ci il est vraiment en colère Charles et il y a de quoi.
il ne manque plus qu' une petite gueguerre pour dire"vous voyez, si il n' y avait pas eu la guerre, on aurait réussi"...
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
reste plus que l'option d'une grosse guerre : envoyer des milliers de gens se faire tuer (dans un autre pays, ou au front), comme ça il y a moins de chômeurs, et ça peut relancer l'économie comme WW2
l'heure fatidique approche...
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Les grosses ficelles ne marchent pas éternellement.

La 1GM a fait des morts par millions, avec des moyens rudimentaires (baïonettes!) au début et plus massifs (gaz) ensuite.
La 2GM a fait plus fort, a fauché par dizaines de millions et a fini en champignon.

Leur problème est qu'une guerre aussi abominable soit-elle ne leur suffit plus: ils veulent aujourd'hui éliminer à l'échelle de PLUSIEURS MILLIARDS.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Comme je pense que Ch. Sannat de par son cursus et ses fonctions est plus dans le coup que le citoyen lambda que je suis, en lisant ses derniers propos, je suis convaincu que le malaise est de taille, ce dont je me doutais tout de même un peu !
Voui, encore un excellent article auquel on ne peut rajouter grand chose, on pourrait tout au plus y inclure d'autres exemples, mais n'appréciant pas vraiment l'autoflagellation, je m'abstiendrai.
La seule chose dont je suis sûr avant le clash final, c'est qu'aujourd'hui il fait soleil et que le printemps est officiellement là depuis qqs jours !
Demain = municipales suite et fin pour 6 ans. Je pense qu'il y aura de l'orage dans l'air et que ça va remanier dur...pour le non-changement dans la continuité. Chirac aussi avait compris le message des français avec JMLP au second tour en 2002. On connait la suite ! Bis repetita.....
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
Si j'ai bien compris le gouvernement espére des départs à la retraite pour diminuer le chômage!!???

N'ont-ils pas aussi comme désir secret une fin rapide des retraités pour ne plus leur verser leur pension???

C'est de pire en pire ce gouvernement et croyez moi c'est pas Sarko qui va inverser la tendance.

Heureusement qu'il y a Charles pour me remonter le moral car avec tous ces cons on est pas prêt de se sortir de la merde.

Bon Week-end...
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
SUPER ARTICLE, Charles !!!
Votre humour m'aide à ne pas me flinguer;-)
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
@Isis Rien à voir! Je fais juste un petit essai pour voir si ce post apparaît normalement, car je l'ai déjà posté sur la rubrique de Boutros au sujet de Denisto, où il apparaît normalement, tout en n'étant pas repris dans la liste des commentaires. Voi  Lire la suite
CALEFACTOR. - 03/04/2014 à 15:22 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX