Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

L’or papier ne vaut pas l’or, le vrai

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 18 novembre 2014
1512 mots - Temps de lecture : 3 - 6 minutes
( 12 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

Pour la toute première fois, une majorité d’Américains se disent craindre leur propre gouvernement fédéral. Un sondage mené par Pew Research a montré que 53% des Américains pensent que leur gouvernement représente une menace pour leur liberté.

Et les Américains ne sont pas non plus satisfaits de leur devise. Plutôt que d’accumuler des dollars et d’autres actifs financiers, les investisseurs accumulent des objets d’art, du vin et des vieilles voitures. En novembre, The Economist a déclaré que « cette folie des achats n’est autre qu’une perte de confiance grandissante dans les actifs financiers ».

Mais bien que ces investissements poussent le marché des œuvres d’art et de l’immobilier vers de nouveaux records, cette perte de confiance envers le gouvernement n’a pas poussé les plus suspicieux vers la relique barbare. Le dollar a augmenté par rapport à l’or depuis septembre 2011.

Tous les banquiers centraux du monde ont prêté serment à la création monétaire keynésienne, mais cela n’a pas empêché le métal jaune de perdre près de 700 dollars depuis son record historique de 1.895 dollars. Les seules limites à la création monétaire sont l’imagination des banquiers centraux et la volonté des banquiers commerciaux de prêter. Le coupable de la mauvaise performance du prix de l’or ces deux dernières années se trouve donc ailleurs, comme l’explique John Hathaway, directeur de Tocqueville Management Portfolio dans son rapport « Let’s Get Physical ».

Hathaway explique que le vent souffle de face pour  la production d'or. La production d’une once d’or coûte quasiment aussi cher que son prix de vente. Extraire de l’or coûte cher, et les jours où l’on pouvait dénicher des pépites d’or dans les rivières de Californie et d’Alaska sont depuis longtemps révolus. Des millions de tonnes de minerai doivent être déplacés et analysés pour produire une infime quantité de métal, et très peu de gros dépôts ont été découverts ces dernières années.

Selon Hathaway, « la production d’or semble en passe de baisser après 2015, peut-être même brutalement ».

Satoshi Nakamoto a créé une forme d’or digital en 2009 qui, lui aussi, est disponible en des quantités limitées. Pas plus de 21 millions de bitcoins seront « produits », et il en existe aujourd’hui moins de 12 millions. Satoshi a rendu sa version d’or électronique facile à produire au départ. Mais comme toute opération minière, la production de bitcoins devient de plus en plus difficile au fil du temps. Aujourd’hui, des ordinateurs superpuissants sont nécessaires pour vérifier les transactions bitcoin – le processus même par lequel est créée la devise digitale.

La valeur de cette alternative au dollar a explosé face à la devise du gouvernement, depuis moins de 25 dollars par bitcoin en mai 2011 à près de 1.000 dollars récemment. L’une des raisons à cela est très certainement la portabilité de la devise. Le commerce se fait à l’échelle du monde, contrairement au monde d’autrefois où la plupart des gens vivaient l’intégralité de leur vie dans un rayon de 35 kilomètres. Transporter des bitcoins grâce à son téléphone est bien plus pratique que d’alourdir ses poches de Krugerrands.

Pas de bitcoins papier

Mais bien que sa portabilité puisse expliquer sa popularité, elle n’explique pas pourquoi son prix a grimpé dans le même temps que celui de l’or a baissé.

Hathaway s’intéresse à la différence entre l’action des prix d’autrefois et celle d’aujourd’hui. « L’incongruité de bitcoin s’explique par le fait que les ingénieurs financiers n’ont pas encore trouvé de moyen de garantir les bitcoins pour les transactions à effet de levier. Il n’existe pas encore de marché à terme bitcoin, de produits dérivés bitcoins et de mise en hypothèque bitcoin ».

Tous ceux qui veulent spéculer sur bitcoin doivent donc acheter des bitcoins dont la quantité disponible est limitée, ce qui en fait grimper le prix.

Au contraire, la devise plus brillante mais bien moins digitale qu’est l’or a une infrastructure financière mature qui fait gonfler sa disponibilité papier exponentiellement. John Hathaway cite l’expert Jeff Christian, du CPM Group, qui a écrit en 2000 qu’une « once d’or est désormais impliquée dans une douzaine de transactions. Bien que le volume physique n’ait pas changé, le chiffre d’affaires s’est multiplié ».

Le processus commence quand un producteur d'or extrait du métal. Un raffineur le vend ensuite à une banque commerciale, généralement à Londres. Une partie de cet or est revendu à des bijoutiers et des ateliers de frappe.

« L’or physique qui est conservé à Londres sous forme de barres non-allouées constitue la base des échanges d’or papier. Cette chaine d’évènements est parfaitement ordinaire et correspond aux vieilles coutumes », explique Hathaway.

Il estime à 9.000 tonnes les quantités d’or échangées chaque jour, alors que seules 2.800 tonnes sont extraites chaque année.

L’or est prêté et hypothéqué continuellement. C’est notamment la raison pour laquelle il faudra tant de temps à l’Allemagne pour rapatrier 700 tonnes d’or depuis New York et Paris. Bien que quelques avions pourraient transporter son or depuis les Etats-Unis vers l’Allemagne en un rien de temps, seules 37 tonnes lui ont été retournées en un an. L’intégralité des 700 tonnes devrait être rapatriée d’ici à 2020.  Il semblerait toutefois qu’il n’y ait pas suffisamment d’or disponible pour respecter ces généreux délais. Les Allemands se sont vus dire qu’ils pouvaient venir regarder leur or, mais qu’ils ne pouvaient pas le récupérer tout de suite.

Effets de levier à Londres

La City de Londres offre aux grosses banques un environnement laxiste sur lequel multiplier leur effet de levier. Jon Corzine a utilisé Londres pour ré-hypothéquer les dépôts des clients de MF Global et placer un pari de 6,2 milliards de dollars sur la zone Euro. Les contrats qu’il avait conclu avec ses clients lui en donnaient la possibilité.

Après l’effondrement de MF, Christopher Elias a écrit ceci dans Thomson Reuters : « Comme la cocaïne de Wall Street, un effet de levier amplifie les hauts et les bas d’un investissement. Il en augmente les retours mais aussi les coûts. L’effet de levier de MF Global était de 40 pour 1 avant son effondrement, c’est pourquoi la société n’a pas eu besoin d’un défaut de la zone Euro pour s’effondrer – tout ce dont elle avait besoin était de voir sa base d’actifs dépassée par ses coûts.

Le rapport d'Hathaway présume que l’effet de levier du marché de l’or est tout aussi important que celui de MF Global, que le marché de l’or est une montagne de transactions papier en équilibre sur un tout petit peu d’or physique.

« Contrairement au marché de l’or physique, écrit Hathaway, qui n’est pas dans la capacité d’absorber de gros flux de capital, le marché papier, au travers d’une infinité d’hypothèques, est idéal pour les activités de négoce, notamment en conjonction aux paris sur le marché des changes, des indices boursiers et des actions ».

Cet effet de levier est similaire au boom de la dette immobilière d’il y a dix ans aux Etats-Unis. La sécurisation de Wall Street a permis aux prêts immobiliers d’être achetés, vendus et transformés électroniquement. Tant que les prix des maisons augmentaient et que les propriétaires continuaient de payer, tout allait pour le mieux. Mais quand ils ont cessé de payer et qu’il a fallu déterminer qui avait encombré quelles propriétés, le chaos s’est installé. Dans de nombreux Etats, les affaires de saisie n’ont toujours pas été réglées.

L'échec d'une poignée de contreparties sur le marché de l’or papier pourrait être bien pire. Dans de nombreux cas, cinq ou dix prêteurs peuvent dire être les propriétaires de la même once d’or. Le marché de l’or pourrait se gripper pendant des mois voire des années pour affaire de banqueroute, ce qui retirerait plusieurs millions d’onces du marché. L’industrie minière aurait besoin de plus de dix ans pour remplacer tout cet or.

Hathaway pense également qu’une régulation accrue « pourrait mener, entre autres, à des standards plus stricts en matière de garanties et de mises en hypothèque, et donc à une ruée vers l’or physique ». Si les régulateurs ne resserrent pas ces arrangements, les ETF, le LBMA et le COMEX pourraient le faire d’eux-mêmes pour conserver la confiance de leurs clients.

Ce qu’Hathaway appelle le « fonds trouble » de l’or non-alloué de Londres a supporté les échanges d’or papier bien au-delà des quantités d’or physiques disponibles. Ce fonds s’assèche et débouchera éventuellement sur une gigantesque liquidation forcée.

John Hathaway pense que les gens qui possèderont alors de l’or papier seront verront leur capital dévasté. Ils recevront  des « lettres d’excuse de la part d’intermédiaires qui leur offriront de leur rendre leur dû en monnaie  à des prix inférieurs à ceux du marché physique ».

Ce n’est pas l’inflation qui fera flamber le prix de l’or, mais le déploiement de grosses quantités d’effets de levier.

Les gens ont raison de craindre leurs gouvernements, mais ils devraient aussi craindre leur système financier. Les gouvernements ont toujours rendu leurs devises papier inutilisables. Du papier qui vous garantit de l’or peut être plus réconfortant que des dollars fiduciaires.

Mais en cas de panique, l’or papier ne suffira pas. Vous aurez besoin d’or, de vrai.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (12 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L’or papier ne vaut pas l’or, le vrai
******************************
certes puisque l'or papier est 100 x plus rependu que l'or physique !(perso je dirai qu'il est même 1000 x plus rependu puisque pourquoi voudriez vous qu'ils se limitant par eux même sur quelque chose qui marche pour l'instant !!..(pleins de pigeons ont investies en or papier en croyant qu'ils possèdent de l'or sonnant et trébuchant derrière ce papier Q )
les banquiez n'ont pas cette qualité (vertu )dans leur bottes => de se LIMITER !.....regardez leurs exposition aux produits toxiques par rapport à leur fond propre !!!...c'est du 1/5000 voir 10 000 carrément ....la BNP (pour en prendre qu'eux comme exemple ) à environ 71 000 000 000€ de fonds propres (et encore il faut les croire sur parole !?)et ils ont investie (sont ""exposé"" pardon !)à la hauteur de 54 000 000 000 000€ sur les divers produits dérivés..... toxiques,.... hautement toxique,.... ou carrément mortels
la marché de l'or à été pourri pareil (tout comme )par ces divers produits dérivé (papier Q imprime faisant croire que )et l'exposition à ces produits dérivés (ETFs papier Q et j'en passe )....
Pour le moment les spéculateurs se frottant les mains, puisque à chaque fois qu'il vendant du papier Q imprimé nommé certificat de possession, on leur donne à la place un autre papier Q imprimé nommé USD !.....mais un jour la musique s'arrêtera soudainement quant la Chine achètera tous le papier Q restant sur la marché à une après midi (surtout au moment ou ils jugeront qu'ils ont emmagasiné assez d'or physique dans leur coffres pour pouvoir passer à l'attaque ).....et réclamera la """"LIVRAISON""" !!!!!
Pour el moment cela ne els arrange pas (ni els autres gros acheteurs d'or )puisque ils achetant en solde des très grosse quantité de PHYSIQUE (carrément tout ce qui est disponible !!!)
Le jeu de la FED & associés (banques billions et commerciales au ordre ) les arrange hautement (aucune envi de stopper maintenait cette l'arnaque qui les arrange tant ),puisque plus ils descendant (massacrant )les cours par leur spéculations véreuses ,plus les Russes les Chinois et les autres (pays du Golf notamment )se """gavent littéralement d'or sonnant & trébuchant à un prix défiant toute concurrence ,......à tel point qu'il en restera bientôt plus une once d'or à vendre ni chez Comex ni chez LBMA ni chez For Knox (qui n'existe même pas d'ailleurs ,....ou s'il existe encore il sert maintenait comme l'abris anti atomique plutôt ,puisque l'or se ""barré"" depuis longtemps de ces entrepôts pour être prêté ,vendu, dilapidé carrément pour protéger le dollars papier Q du désastre et cela depuis 1971 déjà ) ....ni ailleurs !..tous l'or de 'l'occident est entait de passer à l'est !!!!
C'est le jour ou la mer se retire on voit qui se baigné à poil .....ne l'obligez pas
les Chinois (et les autres qui ne jouent pas dans le même théâtre macabre ) savant déjà qui est ""rentré dans la mer à poil"".... mais ils font sablant de ne pas le savoir et laissent le ""nu"" se baigner parmi d'autres sans l'inquiéter pour l'instant (ils fermant les yeux poliment ) !...mais eux aussi connaissent le moment ou la mer se retirera mais pas celui qui se baigne à poil parmi eux et qui à une ""zigounette"" bcp plus petite que prétendument !!!
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
L’or papier ne vaut pas l’or, le vrai ****************************** certes puisque l'or papier est 100 x plus rependu que l'or physique !(perso je dirai qu'il est même 1000 x plus rependu puisque pourquoi voudriez vous qu'ils se limitant par eux même s  Lire la suite
golda5000 - 20/11/2014 à 20:05 GMT
Note :  4  0
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
14:22merisier
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy1
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX