Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Il faudrait que le bouchon saute !

IMG Auteur
 
Publié le 27 juillet 2012
975 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 5 votes, 2,8/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

« Y penser toujours, en parler jamais », la formule est usée, mais elle peut encore servir. De quoi s’agit-il cette fois-ci, si ce n’est de l’intervention de la BCE, attendue comme le Messie ?


Il y a des signes qui ne trompent pas, des accalmies boursières qui reposent sur une déclaration, ou bien une attente qui se manifeste par de tout petits riens. Aux anticipations de Mario Draghi, le président de la BCE, qui annonçait en fin de semaine dernière dans Le Monde qu’il n’avait pas de tabou ; ou bien à l’entretien accordé à Bloomberg qui a permis à Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la BCE et gouverneur de la banque centrale autrichienne, de glisser qu’il y a « des arguments favorables » à ce que le MES se voit octroyé une licence bancaire lui permettant d’emprunter auprès de la banque centrale européenne. On se raccroche à ce qu’on peut.


Les autorités européennes n’étant plus créditées de cette confiance indispensable au bon fonctionnement de l’activité financière – on se demande bien pourquoi – tous les regards sont tournés vers Francfort, où siège la BCE. Ils louchent d’ailleurs, car il est des attentes qui ne peuvent être avouées pour ne froisser personne. Comme il ne pouvait être « exigé » dans un communiqué commun des Espagnols, des Italiens et des Français d’appliquer sans attendre les décisions du dernier sommet, un souhait que n’a pourtant pas manqué de rappeler François Hollande en conseil des ministres, alors que le communiqué espagnol a lui été immédiatement démenti et retiré. Le blocage allemand n’est d’ailleurs pas la seule source de ce vent qui se lève, il exprime une impuissance devenue à force manifeste.


Mettant les pieds dans le plat, Didier Reynders, le ministre belge des affaires étrangères, vient de se déclarer favorable à l’évolution de la mission statutaire de la BCE, afin qu’elle puisse acheter de la dette souveraine à l’instar de la Fed ou de la Banque d’Angleterre.


La pression envers la BCE aurait aussi pu se manifester en faveur d’un nouveau round de LTRO (Long Term Refinancing Operation – opération de refinancement à long terme), sauf que cela se heurte à de basses considérations. Les banques font face à une pénurie de collatéraux à apporter en garantie de leurs emprunts, en dépit des assouplissements qui leur sont offerts. Elles craignent également les réactions des investisseurs, qu’elles courtisent afin de renforcer leurs fonds propres, qui ne voient pas d’un bon œil l’éventualité d’être relégués derrière les banques centrales qui deviendraient de plus en plus prioritaires pour les remboursements en cas de pépin.


La BCE réfléchit à un nouvel assouplissement de ses critères et règles d’acceptation des collatéraux, mais les milieux bancaires préfèrent privilégier un autre canal de financement, puisqu’au bout du compte cela revient au même, et souhaitent que les États soient dorénavant les destinataires initiaux des largesses de la BCE. D’où, pour amorcer la pompe, l’idée de cette licence bancaire attribuée au MES, qui initierait le circuit adéquat. Un premier pas serait accompli en permettant au FESF d’acheter de la dette espagnole et italienne, en attendant.


Signe que les temps sont difficiles aussi pour les banques, la Fédération allemande du crédit – qui regroupe les banques privées, publiques et mutualistes – vient de demander le report d’un an de la réglementation de Bâle III, au 1er janvier 2014. Bien qu’il semble d’ores et déjà acquis que des assouplissements vont intervenir sur le dossier sensible de la définition du ratio de liquidités, certaines actions pourraient selon le Wall Street Journal, être prises en compte.


Cette attente d’un miracle n’est pas propre à la zone euro. La Banque d’Angleterre a fini par se lancer dans une opération sur laquelle les Américains louchent – eux aussi – dans l’espoir que la Fed s’en inspire. L’idée est d’encadrer les prêts aux banques afin d’obtenir qu’ils bénéficient autant que possible à l’économie, ce que la BCE n’a pas obtenu et a finalement dû admettre, dissimulant son désappointement derrière la justification qu’elle ne peut rien faire si la demande de crédit n’est pas là… Quelle prescience !


Une entrée en scène de la BCE arrangerait donc tout le monde, à condition qu’elle n’intervienne pas trop tard. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, d’autant que celle du FMI n’est plus garantie comme avant. Le gouvernement espagnol doit revenir sur le marché, le taux de sa dette à cinq ans dépassant celui de celle à dix, un très mauvais signe. Il lui reste encore 27 milliards d’euros à trouver d’ici la fin de l’année, sans tenir compte des besoins de financement des régions et d’un déficit qui sera plus important que prévu. Cela pourrait se conclure par un besoin de financement de l’ordre de 50 milliards d’euros.


Le calendrier est très serré, si l’on veut que le MES soit opérationnel à temps afin de financer un plan de sauvetage de l’Espagne. Pour la suite, une licence bancaire accordée au MES lui permettrait de voir venir : c’est ainsi que les choses se combinent. Solution de repli, Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères, a soulevé la question d’une augmentation du plafond des émissions obligataires que le MES va être autorisé à effectuer. Déjà, l’étape suivante et l’Italie semblent occuper les esprits.


Mais un bouchon doit sauter pour éviter que la zone euro explose. Si ce n’est pas le bouchon…




Billet rédigé par François Leclerc


Son livre, Les CHRONIQUES DE LA GRANDE PERDITION vient de paraître


Un « article presslib’ » est libre de reproduction numérique en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.



 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :2,8 (5 votes)
>> Article suivant
Paul Jorion, sociologue et anthropologue, a travaillé durant les dix dernières années dans le milieu bancaire américain en tant que spécialiste de la formation des prix. Il a publié récemment L’implosion. La finance contre l’économie (Fayard : 2008 )et Vers la crise du capitalisme américain ? (La Découverte : 2007).
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
pauvre recloux vous n avez encore rien vu .nous sommes aux amuse gueules du plat indigeste que nous prepare depuis 200 ans et plus nos gentils qui se preparent une belle place au ciel (en se tassant un peu ils arriveront bien a caser les coffre forts).
Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
pas d accord avec toi car moi je veux bien versé de suite mon sang en échange de faire tourner leurs têtes des banquiers en guise de fagnon au bout de mon pic , tel que les UBS BARCLAYS ? JPM oui demain la révolution si la défence des droits des hommes n enferme pas tout c'est gens a cassé des cailloux au fond des mines après leurs avoir confisqués touts leur bien suite aux produits dérivés volé tel que l or et l argent physique ......etc en les jouant en pressions baissières continuellement par le libor....
car ils ont dilapidé détourné 270.000 milliards sur les produits dérivés
lisez cela si demain l or et l argent physique n est pas a minimum 25.000 $ le onz de rattrapage on aura trop bien compris que veut encore dire justice et réparation , c est gangsters de banquiers ont ruinés la planète ne l oublier jamais

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/02/20002-20120702ARTFIG00334-scandale-du-libor-demission-du-president-de-barclays.php
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
cher recloux comme vous l ,injustice sous toutes ses formes me fait rager.comprenez bien que le systeme actuel a ete pendant plus de 200ans peaufiné et mis en place a l aide de lois votees par vos nos propres elus corrompus et en toute quietude.si vous pouviez me dire comment vous aller seulement approcher un directeur de caisse regionale d une banque de notre pays alors deja vous allez vous rendre compte a quel point ces gens sont proteges.imaginer approcher undirecteur de ubs ou barclays alors la ca releve meme plus des competences d al quaida.vous seriez etendu avt meme le moindre geste.et ne croyez pas que j essaie de vous ridiculiser car je suis de votre avis sur ces ordures.mais le modus operandi recloux on l a ds le baba jusqu a preuve du contraire.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Bonjour, Mr jorion aujourd'hui je m en tiendrai a l étique de ceux qui dirigent le monde grossièrement bafouée depuis 1/2 siecle la ou je n y voyais et n y comprenait rien , mais aujourd hui plus j avance vers l'automne de ma vie , je constate avec amertume que ce que l ont veux nous enseigné , n est pas l'instruction que mes parents ni professeurs ont voulut nous donner.

Comme temps de fois écrit, il est scandaleux de le crier , de le hurler alors même que ces personnages monstrueux du pouvoir sont a la base même de ce scandale diabolique que ce soit économique , financier , monétaire! ....orchestrées de mains de Maître effectuées par leurs manipulations bien connue sur l'échiquier Mondiale dont la résultante finale sera d anéantir l'épargnant, dans cette univers qui rend ce fruit de la passion véreux , alors que la majorité des médias voudraient
nous faire croire que tout est beau ... alors même que ce jolis monde ont ruinés l image de cette liberté retirée
rex
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
cher recloux comme vous l ,injustice sous toutes ses formes me fait rager.comprenez bien que le systeme actuel a ete pendant plus de 200ans peaufiné et mis en place a l aide de lois votees par vos nos propres elus corrompus et en toute quietude.si vous p  Lire la suite
fransou - 29/07/2012 à 19:04 GMT
Note :  2  1
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX