Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Il faut pleurer pour les Grecs et pour les peuples d’Europe…

IMG Auteur
Publié le 09 décembre 2014
2128 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 12 votes, 4,1/5 ) , 46 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
46
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - Il faut pleurer pour...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

J’ai toujours dit et affirmé que ce qui s’est passé en Grèce, ce qui s’y passe et ce qui s’y passera préfigure le futur sombre des peuples européens.

J’ai toujours dit que l’Europe, l’Union européenne était en réalité une organisation profondément antidémocratique en privant les peuples de leur souveraineté au profit d’instances où les petits et grands arrangements se font entre amis.

J’ai toujours dit que le « système » au sens large ne peut qu’aller au bout de sa logique même de survie.

Alors que partout sous vos yeux, la démocratie et la liberté se meurent, alors que partout dans le monde dit libre, la répression policière n’a jamais été aussi forte, les masses préfèrent s’occuper de leur liberté de consommer et d’avoir plutôt que de leur liberté politique et d’être.

N’oubliez pas ce qu’il se passe en Grèce. Prochainement nous le vivrons en France. Je laisse donc la parole à Panagiotis Grigoriou, historien et ethnologue grec dont je reproduis ici le dernier billet relatant les événements en Grèce au moment où le gouvernement grec et ses créanciers s’écharpent dans des négociations autour des hypothèses de croissance et de déficit budgétaire. Pour ceux qui ne connaissent pas ce blog, parcourez-le. C’est édifiant. Effrayant. Et cela se passe maintenant. En Europe…

dimanche 7 décembre 2014

Cagoulards nouveaux

Le centre-ville d’Athènes a suffoqué ce week-end dans un nuage de souillure policière. Comme d’ailleurs dans de nombreuses autres villes en Grèce, le samedi 6 décembre, les forces de l’ordre, en uniforme ou en porteurs de… cagoule, ont semé la panique, en assaillant les manifestants, les passants et les journalistes qui s’y trouvent par hasard ou par conviction.

Unités MAT… à l’œuvre à Athènes. Samedi, le 6 décembre 2014.

Samarás, le lugubre Premier ministre récemment humilié par la Troïka une fois de plus, lui et son cadavre politique sont depuis à l’œuvre dans une entreprise terroriste d’en haut comme d’en bas via certaines unités d’une police de plus en plus prétorienne, entreprise de déstabilisation mortifère. Le “gouvernement” vise alors entre autres par la peur et par la médiatisation inévitable des scènes d’émeutes, à souder un certain électorat qui lui fait désormais défaut.

Prétextant la venue du Premier ministre turc, le centre d’Athènes était déjà fermé à la circulation dès vendredi 5 décembre ; en réalité, il s’agissait d’un plan supplémentaire d’intimidation et de déstabilisation orchestré par l’extrémiste Samaras et par ses “cagoulards” nouveaux du XXIe siècle. Il faut noter que de nombreux policiers de la Sécurité, déguisés en manifestants et portant… la cagoule, agissent à leur seule manière pour ainsi… canaliser à chaud les événements.

Cagoulards… et autres policiers. Athènes, le 6 décembre 2014.

D’ailleurs, le nombre d’agents de la Sécurité qu’on croise à Athènes depuis deux à trois ans, dépasse et de très loin la théâtralisation analogue de l’autre junte de jadis, celle des Colonels. Évidemment, ces gens ne portent pas d’uniforme, ils deviennent pourtant désormais repérables par le plus grand nombre d’entre nous, sauf par les touristes, lesquels pensent toujours qu’ils visitent un pays “démocratique” et immanquablement ensoleillé de “l’Union européenne”.

Sachant en plus que le maintient des institutions européistes finira par détruire et cela définitivement, toute souveraineté populaire, comme autant les derniers reliquats de la démocratie dite représentative en Europe, la visite vaut le détour dans un sens. Nouveau siècle.

En tout cas, le moment effectivement choisi par Samaras et ses extrémistes, est celui justement où de nombreux jeunes manifestent en soutien au gréviste de la faim Níkos Romanós, activiste anarchiste, condamné pour braquage d’une banque en 2013.

Níkos Romanós lors de son arrestation.

Le gouvernement, ainsi qu’une partie des medias inféodés à l’hybris, avaient déjà tenté à prouver que ce braquage revendiqué certes comme idéologique par Romanós et les siens, était autant une entreprise terroriste. En vain. Lors du procès en 2014, le procureur Grigóris Pepónis, avait déjà clarifié certains faits et procédés:

Je ne vais rafistoler les lacunes et d’irrégularités dans ce procès comme dans le dossier d’instruction, celles de l’interrogatoire de la police entre autres… C’est la première fois que je vois des braqueurs si lourdement armés libérer ainsi leurs otages, ne pas tirer sur les policiers lors de la poursuite, et ne pas utiliser les otages comme bouclier humain afin de prendre la fuite. Il n’y a rien selon moi qui tend à prouver que ces jeunes appartiennent à un groupe terroriste”. Les six jeunes ont été condamnés à des peines allant de onze à seize ans d’emprisonnement ferme, quinze ans et onze mois plus précisément pour Níkos Romanós.

Athènes, le 6 décembre 2014. (source: internet grecque).
Athènes, le 6 décembre 2014.

Cependant, la justice au pays Troïkanisé refuse à Níkos Romanós le droit d’étudier dans les conditions déjà prévues pour les détenus, et cela, en dépit de la législation interprétée de plus en plus selon la jurisprudence… du Samaritisme, du para-État et de la méta-démocratie.

L’histoire très contemporaine aura dès lors retenu que Níkos Romanós était l’ami d’Aléxandros Grigorópoulos, assassiné le 6 décembre 2008 au centre d’Athènes par un policier des forces dites anti-émeute, et que les… émeutes (ou la révolte) ont débuté ensuite, au soir du samedi 6 décembre 2008 après la mort vers 21h, d’Aléxandros Grigorópoulos sous les yeux de son ami Romanós. À l’époque, tous les deux avaient alors tout juste 15 ans.

En décembre 2014, de nombreuses manifestations ont rassemblé d’abord dans le calme, plusieurs milliers de personnes à Athènes et un peu partout ailleurs en Grèce, sous des banderoles proclamant “La flamme de décembre 2008 n’est pas morte”, “Lutte contre la politique antisociale et la répression”. Ensuite, des incidents comme ont dit dans le langage journalistique habituel, ont éclaté pour l’essentiel initiés par les forces de la police lors des rassemblements, à Thessalonique, à Patras, à Mytilène et évidemment à Athènes, où certains bâtiments ont été occupés.

La police contre les handicapés. Athènes, le 3 décembre 2014.

La députée SYRIZA María Bólari a vu, samedi 6 décembre, un policier incendier une benne à ordures au centre-ville d’Athènes et d’autres policiers insulter les “citoyens”, passants comme manifestants. Et à Thessalonique au même moment, des policiers brisaient les vitres du bâtiment de la Centrale ouvrière intersyndicale pour y projeter des grenades chimiques sur les manifestants qui s’y étaient enfermés. Même attitude à Athènes, lorsque les forces des MAT sont descendues dans la station du métro située sous la Place Omónia, dans une véritable chasse à l’homme inondant la station de leur gaz… si familier.

La politique de la Troïka (Banque centrale européenne, Commission européenne et Fonds monétaire international), est un génocide économique lent et la “gouvernance” Samaras se concrétise alors par la propagande, la terreur ; porteuses de mort, de népotisme et de corruption. Avant même les scènes de guerre d’Athènes et de Thessalonique de ce week-end, la police avait été envoyée la semaine dernière pour… stopper des handicapés dans leur marche vers le ministère des Finances. “Dans l’indignité nous mourrons” criaient-ils dénonçant la suppression de leurs allocations et pour certains d’entre eux, leur… expulsion du système de Santé publique (?).

Manifestation des handicapés réprimée. Athènes, décembre 2014.

Pour mon ami Yórgos de l’île de Chios, comme pour tous les Grecs encore en… âge de réfléchir, “la dignité résistante du gamin Romanós, stigmatise et pulvérise les frénésies criminelles de la secte de Samaras”. Yórgos n’est pas anarchiste, d’ailleurs il ne le sera jamais me semble-t-il, sauf que l’affaire Romanós connaît déjà une portée bien plus large, au-delà des idées politiques qui sont les siennes.

Comme par… ricochet politique, et d’après mes observations, des anarchistes et des gens de l’extrême gauche, comme ceux de l’écologie et sans oublier les orphelins du centre, à l’exception notable des adeptes du KKE (PC grec), tous s’apprêtent désormais à voter en faveur de SYRIZA “rien que pour faire dégager cette infamie qui nous gouverne”, voilà ce que j’entends de plus en plus souvent. Ces gens, certes très critiques vis-à-vis du parti d’Aléxis Tsípras, espèrent du moins très concrètement qu’un gouvernement SYRIZA garantira enfin les droits et les libertés élémentaires des citoyens dans le cadre d’un régime de… démocratie occidentale, ni plus ni moins, et cela, avant toute autre forme de politique à appliquer, liée au contexte que l’on connaît (Troïka, mémorandum).

Manifestation de soutien à Níkos Romanós. Athènes, le 6 décembre 2014.

Dimanche matin, et le calme revient à Athènes. Lundi, les parents de Romanos rencontreront Samarás, une rencontre que leur fils vient de désapprouver par une lettre rendue publique. Samarás le lugubre n’aurait peut-être pas perdu tout sens de la raison, espérons-le en tout cas. Pourtant, et c’est bien connu, peu de maladies… idéologiques provoquent une hyperacuité (niveau élevé de conscience) lorsque la fin politique approche. En général, les mourants politiques ne savent plus précisément où ils sont, ni qui est dans la pièce, c’est-à-dire dans quel pays.

Vidéo à l’appui en attendant…

Reuters relate aussi à sa manière les événements du samedi : “Chaotic scenes in Athens, as peaceful march turns into clashes.” On y redécouvre “nos” policiers frapper violemment des manifestants après interpellation. De la… gratuité !

La presse de la semaine se souvient aussi autant des événements de décembre 1944, toujours à Athènes, inaugurant alors la bataille qui opposa les forces Britanniques, les Royalistes et les paramilitaires déjà au service des Allemands, à ceux de la gauche, en prélude… à l’inutile guerre civile qui prit fin en 1949, dans un sens… comme déjà une certaine Grèce.

“Décembre 1944”. Presse grecque, décembre 2014.

Dans le même ordre de ce si nouveau siècle, la presse de gauche en Grèce s’interroge sur la signalétique (un triangle jaune) que les autorités municipales de la ville de Marseille veulent imposer aux nombreux sans-abris de la cité Phocéenne. Les analogies sont flagrantes, tout comme le contexte.

“Signalétique des sans-abris à Marseille”. Presse grecque, décembre 2014.

Reproduisant la toile célèbre du peintre belge Rubens, représentant Cronos dévorant un de ses enfants, Margaríta Koulendianoú au “Quotidien des Rédacteurs” évoque à la fois le drame vécu par ceux qui souffrent en Grèce du cancer en plus de la Troïka, le décès d’une prostituée séropositive dont l’identité et la photographie avaient été rendues publiques par le ministre PASOK de la Santé il y a deux ans, Lovérdos actuellement… à l’Éducation (“socialiste”), et au motif “du danger public qu’elle représentait pour les bons pères de famille, ses clients” (sic). “Cronos s’apprête à dévorer alors cet autre enfant, Nikos Romanos”, écrit la journaliste.

Tandis qu’à Athènes il fait toujours beau et doux, des touristes venus de Chine se font photographier sur l’île d’Égine et les passagers… locaux de retour de Salamine restent durablement accablés et silencieux. Puis, d’après une association qui tire la sonnette d’alarme : deux enfants obligés à se prostituer ont été contaminés par le SIDA, “les pédophiles ont ainsi payé cinq euros de plus, pour chaque rapport sans préservatif”, rapporte le quotidien économique “Naftemborikí”. Telle est la (dernière) nouvelle Grèce de Samaras, du Merkelisme européiste et de la Troïka, la répression policière en plus.

Touristes Chinois à Égine. Décembre 2014.
Passagers… locaux à Salamine. Décembre 2014.

Loin, très loin des ambiances supposées festives “à l’approche des fêtes de fin d’année” à Paris ou ailleurs, les Grecs d’ici perçoivent plutôt la fin effective de l’après 1945 et du XXe siècle (aussi) en Europe. Noël pour nous n’est qu’un souvenir du temps d’avant, tant nos apories (aporie en grec c’est aussi la pauvreté)… cognitives et financièrement si patentes… à l’instar du greekcrisis nous téléportent vers un futur déjà entamé.

Enfin, notre écrivain Mènis Koumandarèas, 83 ans, l’un des auteurs les plus reconnus de notre pays, traduit aussi en français, a été assassiné et découvert mort samedi 6 décembre à son domicile d’Athènes.

Temps alors concrètement grave, temps imaginaire et temps décidément si significatif comme dirait encore Cornelius Castoriadis, un temps sans téléologie et une histoire des humains comme processus de création, une progression pourtant qui n’a rien d’inéluctable. Ainsi Cronos, souvent confondu avec son homophone Chronos divinité primordiale du temps, dévorera alors certains de ses enfants.

Rubens, “Cronos dévorant un de ses enfants” (détail), 1636. Musée du Prado, Madrid.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

SOURCE ICI

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | France | Grèce | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | France | Grèce | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,1 (12 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Je vois ces films de manifestations et me pose des questions sur les manifestants. Qu'ont-ils en tête? Quelle est leur stratégie et leur tactique ?
La différence d'entraînement et surtout de matériel est si béante que je ne comprends pas ce qu'ils espèrent, ni comment ils peuvent s'étonner de recevoir des coups douloureux.
Tant qu'on a pas quelques chances, pas le matériel proportionné, la sagesse demande d'éviter le contact.
D'agir sur d'autres fronts moins dangereux, ou de se procurer le bon matériel !!
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Votre commentaire me semble quelque peu méprisant pour les manifestants.
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
Je n'ai pas de mépris pour les gens honnêtes et sincères.
Je ne peux en avoir que pour les menteurs ou éventuellement les prétentieux.

En l'occurence, chercher nu le contact avec des pros carapaçonnés ne peut être de la prétention, ou alors ce serait plutôt une folie.

Précisément pour éviter la méprise, je me pose des questions, auxquelles je ne parviens pas seul à répondre, et c'est pourquoi je m'en suis ouvert ici. Je ne comprends pas.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Désolé que ma réponse ne vous ait pas plu.
C'était juste la réponse d'un bonnet rouge qui a fait Quimper, Brech et quelques portiques entre autres...
Vous parliez de quoi déjà ? Ah oui ! de manque d'équipements des manifestants...
MDR
Un jour viendra, vous aussi Pâris, serez un grec...
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Peut-être

M'enfin si je sais qu'en face il y a des canons à eau, et que j'estime qu'il faut "y aller" quand même, ben je vais pas quitter la barricade à pieds !
J'irai voler un camion de pompiers ou je ne sais quoi d'autre pour avoir quelques chances.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ Pâris : "Qu'ont-ils en tête? Quelle est leur stratégie et leur tactique ?"

Réponse simple . ils sont désespérés ! Ne pas oublier que la mortalité infantile a augmenté de 43% en Grèce depuis le début de la crise .
L' europe sacrifie ses enfants sur l ' autel de la dette . C 'est un crime contre le peuple Grecque et l' humanité .
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Un moindre nombre d'enfants va évidemment faciliter le paiement des dettes à (très) long terme !

Saisir les cautions les intéresse plus que d'attendre les échéances normales.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Rien n'est moins fortuit qu'un logo.

Que représente ce triangle jaune, et l'espèce de pilule rouge ?

Moi je vois d'abord une pyramide et un oeil de cyclope. C'est la seule évidence puisque tout le reste nécessite une explication...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Mardi 9 décembre 2014 :

ALERTE - La Bourse d'Athènes clôture sur une chute de 12,78%, sur fond d'incertitude politique.

Déjà en très forte baisse depuis l'ouverture mardi matin, la Bourse d'Athènes s'est effondrée de 12,78%, alors que le Premier ministre grec Antonis Samaras venait de confirmer à la télévision le nom du candidat du gouvernement pour l'élection présidentielle, l'ancien commissaire européen et ministre des Affaires étrangères, Stavros Dimas.

Si 180 députés sur 300 ne parviennent pas à se mettre d'accord sur son nom avant la fin de l'année, – alors que la coalition droite-socialistes au pouvoir ne parvient pas à réunir plus de 155 députés pour l'instant – il y aura des législatives anticipées, dont le parti de gauche radicale anti-austérité Syriza est favori, une perspective de changement de pouvoir qui est redoutée par les marchés.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"l’Union européenne était en réalité une organisation profondément antidémocratique "

Il ne peut y avoir de démocratie que dans la proximité. Dans la connaissance individuelle des candidats, dans le contrôle personnel qu'on peut avoir sur eux pendant leur service. La télévision ne remplace pas le contact réel, au contraire.
Prétendre à la démocratie au niveau national est déjà une escroquerie. L'étendre au niveau continental...
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
EXACT !
Par exemple, qui nous dit (ou certifie) que le fruit de la vente de 49 % de l'aéroport de Blagnac sera versé en intégralité dans les caisses de l'état ?
Personne !
Recevez vous un relevé de compte de la banque de France tous les mois ? Moi non...
Demander des preuves, au mieux on ne répondra pas à votre requête, au pire ils vous fourniront des faux documents en guise de preuves.
Démocratie ? Mon œil ! on ne décide plus de rien.
Le peuple n'a plus aucun moyen de contrôle.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Trois choses :

- En Grèce (et à fortiori en France), ils n'ont encore rien vu en terme de rigueur et d'effondrement économique, car nous n'en sommes qu'au tout début.

- Lorsque ça commencera en France et qu'il y aura des mouvements sociaux, accompagnés de casseurs de banlieue etc, ce sera Athènes puissance mille car la population qui compose la France actuelle n'a strictement rien à voir avec celle de la Grèce. Le jour où la France ne pourra plus verser (ou redistribuer) toutes ces aides sociales qui lui permettaient jusqu'ici de maintenir une certaine paix civile, ça risque d'être très très chaud.

- en France ce ne sont pas deux ou trois villes seulement où ça risque de déraper, mais quasiment TOUTES les villes au-delà d'une certaine taille.

Conclusion : le chaos qui règnera, justifiera d'instaurer un régime autoritaire. Après l'effondrement économique, la dictature, ça va ensemble.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
La dictature est par définition voulue, constitutionnelle et provisoire.

J'ai bien peur que cette fois il s'agisse plutôt d'une tyrannie !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Mardi 9 décembre 2014 :

ALERTE – Grèce : la bourse d'Athènes perd plus de 10% après l'annonce de la présidentielle anticipée.

http://www.romandie.com/news/ALERTE--Grece-la-bourse-dAthenes-perd-plus-de-10-apres/544434.rom
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
LA RIPOSTE DE POUTINE !!!

J'ai comme une vague impression qu'il va y avoir du sport prochainement sur la scène internationale.

Poutine semble avoir la rancune tenace et je crois que cette attaque sur le Rouble lui est restée en travers de la gorge.

Comment va-t-il réagir???

J'ai appris que son pays avait financé le Sapin de Noël se trouvant à Paris devant Notre-Dame.

J'ai cru comprendre également qu'il avait prêté plusieurs millions d'euros au FN.

Ce principe de financement des partis "europhobes" semble se multiplier à travers toute l'Europe...??? Et c'est les russes qui financent...

Mais Pourquoi...???

Si la Russie devait avoir un ennemi il s'appellerait USA ??? vous n'êtes pas d'accord avec moi ???

C'est très intéressant de voir un plan de riposte utiliser les mêmes principes que le plan d'attaque initial (secret, fourberie, jouer sur les deux tableaux etc etc...).

Le but, la recherche de la dislocation des nations.

Le premier (USA) a utilisé la monnaie comme arme de destruction massive, le second lui (la Russie) va se servir de cet élan nationaliste pour détruire ses ennemis ou au moins les affaiblir.

Si on suit son cheminement Poutine semble vouloir faire disparaître l'Union Européenne non pas d'un point de vue militaire mais économiquement en passant par un effet nationaliste de grande ampleur.

Nous allons vivre des moments difficiles mêlés aux méthodes américano-russe de domination.

A suivre sérieusement...

Christus.
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
@ Christus
Il me semble que les Russes n'ont pas envie de voir se déployer des batteries de fusées sous leur nez, comme les USA avec Cuba en 62.
Est-ce que les USA sont les ennemis de Russes ??? Historiquement non puisque ces 2 pays n'ont pas de frontière commune. Je crois surtout que l'antagonisme entre ces 2 nations est totalement artificiel (même s'il existe dans les faits). Il serait intéressant de savoir à qui cela profite... Ne pas oublier que Lénine et Trotsky pour faire la révolution bolchévique ont eu besoin de fric (comme Adolf) et que ce sont certaines banques US qui ont fait passer la monnaie. Voir le "livre jaune" (entre autre), si on le trouve encore sur le net.
Avec le recul de l'histoire et les infos qui finissent par remonter à la surface, tout ça est vraiment à vomir, l'humanité a encore de sacrés progrès à faire. Ce qui est couillon, c'est que c'est nous, les sans-dents, qui devons payer les pots que cassent nos dirigeants qui se vantent d'être investis par les peuple qu'ils ont bien roulé dans la farine et les paillettes !
Les russes ont d'une certaine façon de la chance d'avoir un Poutine, fut-il ex-colonel du KGB. Lui au moins il tient à son pays et le défend. Rien à voir avec notre chiffe-molle qui vient d'installer à nos frais sa nouvelle poule à l'Elysée. Soyons réalistes, les français vont morfler dur et à mon avis ça se rapproche.
En attendant, on reste au chaud : ici (altitude 946m) -9° aujourd'hui, une semaine de brouillard ou ciel couvert, neige depuis vendredi !
Salut l'ami ! Merisier.


Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Est-ce que les USA sont les ennemis de Russes ??? Historiquement non puisque ces 2 pays n'ont pas de frontière commune. Je crois surtout que l'antagonisme entre ces 2 nations est totalement artificiel (même s'il existe dans les faits). "

La question depuis 130ans entre Wall street et les Russes est : qui domine les ressources du sous-sol russe ?

Entre les milliardaires Niouyorkais et le peuple russe, il y a comme qui dirait un "conflit d'intérêt"... !!
Voici deux excellentes vidéos :

http://youtu.be/GLmBqJtJqZo
http://dai.ly/x2br9lz
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Quelques mots pour soutenir le docteur Gérard SABLON !!!

Ce médecin généraliste doit prochainement se justifier car il prescrit trop de médicaments non-génériques.

Ayant quelques contacts avec le monde médical, il est rare qu'un médecin prescrive des génériques à ses enfants.

Ca me rappelle une petite histoire de tablette tactile aux USA interdit aux enfants des cadres de l'informatique ???

Des cobayes, des cobayes, des cobayes mais pour les autres... bien sûr !!!

Vous avez mon soutien Docteur SABLON !!!

Christus.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
ça fait aussi penser aux OGM monsanto interdit dans les restaux de leurs usines, ainsi qu'à la maison blanche.

Cobaye, c'est bien ça.
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
1)"..... les masses préfèrent s’occuper de leur liberté de consommer et d’avoir plutôt que de leur liberté politique et d’être." Revoir dans l'histoire de Pinocchio l'épisode de l'île aux plaisirs et comment ça finit pour les con-sommateurs....
2) Que se passe-t-il dans la tête d'un policier qui a fait "son devoir" pendant une mainf', le soir quand il rentre chez lui, retouve sa femme et ses gosses ?????
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Grâce à son salaire, il a de la nourriture à mettre dans l'assiette de ses enfants, là est toute la différence entre ces flics et la populasse affamée, et ce sera pareil chez nous.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
" le soir quand il rentre chez lui, retouve sa femme et ses gosses ?????"

Comme c'est "un gars bien" et sa famille aussi, il ne retrouve personne: ils sont en garde-à-vue, comme les autres.
@merisier

"Que se passe-t-il dans la tête d'un policier qui a fait "son devoir" pendant une mainf', le soir quand il rentre chez lui, retouve sa femme et ses gosses ?????"

C'est une question que je me suis aussi posé...Je n'ai pas de réponse toute faite.Mais je me pense que le flic est formaté pour cogner sur ceux qui lui sont désignés.Sinon, les pouvoirs répressifs au possible ne tiendraient pas aussi longtemps que celà.

Ceci dit, je pense qu'il doit y avoir quelques uns qui finissent par avoir des états d'âme.Je me regarderai de prononcer sur la proportion que représentent ceux-là...

J'imagine qu'ils ne doivent pas être bien nombreux...

Jamais je ne serai du coté de ceux qui glorifient les acteurs de la répression...

Bien cordialement.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
@ goldy
Moi aussi évidement je me suis posé des questions....
Je pense surtout que les "forces de l'ordre" sont là pour faire le tampon et éviter que ça dégénère. En principe. Je dis bien en principe...
Cela dit, je suis toujours étonné (mais pas tant que ça) de voir que dans un nombre important de manifs' il y a des "manifestants" que l'on pourrait qualifier de professionnels qui se trouvent là "par hasard" avec foulard, cagoule, casque, voire batte de base-ball (toujours en vente libre ?) ou autres barres de fer. Bref, jeunesse se passe en cassant du flic sur fond de manipulation ??? Certainement !
Après avoir été dûment insultés, copieusement canardés d'objets les plus divers dont parfois des cocktails molotov (voir pour le barrage de Sivens) il est certain que les CRS doivent renvoyer l'ascenseur quand on les lâche. Eh ! Effet boomerang !
Après, lorsqu'il s'agit de la foule excédée et qui dérape, c'est encore un autre problème. Jusqu'à quel point les forces de l'ordre interviennent-elles ?
Ne pas oublier qu'en son temps le jeune général Bonaparte a fait tirer sur les parisiens. Je présume que ses artilleurs ont dû se retrancher derrière les ordres de leur hiérarchie. Voir d'ailleurs à ce sujet une scène importante, édifante et complètement surréaliste dans le film "I comme Icare" avec Yves Montand.
Bien cordialement. Merisier.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"Ne pas oublier qu'en son temps le jeune général Bonaparte a fait tirer sur les parisiens."

Plus près de nous, la IIIe et la Ve république ont tiré à balles réelles sur des manifestants désarmés. En 1934 et en 1961.
Des grèves dures après 45 ont été dispersées par les appelés du contingent et leurs armes de guerre.

Dans le mode d'emploi de la police, le feu est autorisé sans aggression préalable, si un cortège se dirige vers l'Elysée, l'Assemblée ou le Sénat.
(La police dispose d'ailleurs de quelques FM de précision et de plus nombreux PM, sachant qu'elle n'est pas sensée participer à des opérations militaires et ne devrait être envoyée que contre des Français.)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ainsi que me le dit un ami policier
"réfléchir c'est commencer a désobéir"
Tout est dit,
Ceci démontre le lavage de cerveau et le niveau de formatage requis.
Son seul but est de monter un peu en grade pour rester au poste et arrêter de cogner "car il n'a plus l'age.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Je ne sais pas si le flic doit se poser ce genre de question.
C'est comme le militaire. Si les 2 se posaient des questions, ils laisseraient ceux qui les gouvernent descendre faire leur boulot.

Je ne pense pas que le problème vienne du bras mais plutôt de la tête.

Mais je comprends le flic qui doit culpabiliser d'avoir cogner un manifestant qui s'exprime par des mots, pacifiquement, autrement que par la violence et je comprends parfaitement le flic qui ne se pose pas de question après avoir riposter ou après avoir charger des manifestants qui ne sont là que pour casser du flic et des vitrines.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@JRisVeryfun

"Je ne pense pas que le problème vienne du bras mais plutôt de la tête."

Si le "problème" vient de la tête,c'est-à dire du pouvoir,on ne saurait faire abstraction du "bras",c'est-à dire de l'exécutant...

Je me souviendrai toijours de mon grand père.Il a connu l'occupation car il habitait dans la région de Colmar.
Il me disait que le "Gauleiter" de son village,qui avait de nombreux gosses à nourrir fermer les yeux car il avait "besoin" des victuailles du marché noir.Mon grand-père,qui lui faisait remarquer que le "FÛHRER" n'apprécierait pas qu'un Gauleiter se laisserait corrompre en cautionnant le trafic,avait eu la réponse suivante:

Je cite mon grand père :"Vater,man muss leben und leben lassen..." Ceci pourrait se traduire de la manière suivante : "Père,il faut bien vivre,et laisser vivre..."

C'était la réponse d'un Gauleiter ayant des bouches à nourrir.Au service d'un régime inhumain,il faisait puve malgré,même si s'était de façon intéressée,d'une certaine humanité.

Sous d'autres cieux,parmi ceux qui n'avaient pas ces contraintes,il y avait des Gauleiter zélés,prêts à tout pour servir le régime et être bien noté par la hiérarchie...

JRisVeryfun,je pense souvent à mon grand-père,je pense régulièrement à cette réflexion,voyez-vous,je ne peux plus comme vous ,faire le distingo entre d'une part la "tête" et le "bras"...Les 2 vont de paire.

JRisVeryfun,je ne cotoie aucun acteur de la répression,je n'en compte aucun parmi les membres de ma famille et j'espère qu'aucun de mes 3 gosses,un jour, ne rejoignent leur rang...

Bien cordialement!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@Attilio,

Je ne sais pas si la comparaison des régimes est adéquat ? Peut-on comparer le régime de l'occupation avec celui de la Grèce actuelle ?
Peut-on comparer une occupation et une guerre avec la répression d'une manifestation qui dégénaire ?

Certes la raison de telles manifestations est compréhensible, et je m'étonne de la passivité des Francais, mais pour autant, il est possible de manifester sans toutefois casser ! Ne doit-il pas y avoir une réponse brutale à des actes brutaux ? La police doit-elle tendre l'autre joue ?

C'est en ce sens que je rejoins @JrIs2Fun

A vous lire.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Qu'il y ait des manifs avec du grabuge,c'est un fait.Il y a des exemples récents qui l'attestent.Mais,quelle est la part des provocateurs dans celà?et vous savez que les manifs qui dégénèrent ne font pas le jeu de ceux qui veulent exprimer leur mécontentement,mais bien celui du pouvoir (je parle du pouvoir en général au-delà des cas de figure franco-français)...

Celà n'avait pas fait le tour des télés françaises,mais en Allemagne i y a eu des manifestations contre le projet de la gare sous-terraine de STUTTGART.De manifestants pacifiques,notament des enfants,des retraités,des femmes ont été violemment réprimées par des flics spécialement formés(?) pour cette besogne...

Sous couvert d'anonymat,des flics du cru ont précisé que ces cogneurs d'état n'intervenaient que sur ordre venant de très haut...

Une chose est sûre, pour l'acteur de la répressiola "frontière" entre le casseur ou casseur provocateur est très poreuse...
Sorry Tophe,je ne partage pas votre vision sur les acteurs de la répression.Elle me paraît angélique...Eux c'est eux,et moi,je suis un...civil!

Bien cordialement!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je suis civil aussi, et je vous rejoins sur le fait qu'il faut se méfier de ce qui est diffusé sur les médias et surement encore plus de ce qui n'y est pas diffusé :-) ex: http://www.les-crises.fr/propagande-xenophobe-ordinaire-au-petit-journal/

Ensuite, je ne suis pas forcément d'accord avec la thèse Mélenchon qui veut que les policiers s'infiltrent habillé en civil pour casser (il suffit de quelques supporters du PSG pour çà ^^ !).

J'ai par ailleurs manifesté plus jeune, et je souhaiterai manifester à nouveau si l'opposition sortait un peu de ces disputes internes et se sortait un peu les doigts du ( ; ) car je ne partage pas les idées Mélenchonistes (ni de l'autre extrême d'ailleurs) :-(

En ce moment la France va mal, et pire depuis 2012 (Hollande aura mis le temps pour constater que la crise économique est là depuis 2008 et non pas depuis 2012, même s'il était persuadé que tous les mots de la France c'était Sarko!) et personne ne bouge ! En plus on ne peut rien dire, sauf se moquer de la religion Catholique (ex:Haram sur France Inter, c'est tellement plus simple !!!! si on se moque de la religion Juive, on est antisémite, et si on se moque de la religion Musulmane, on est raciste !). Ou est la tolérance ? Les médias et les politiques nous montrent les uns contre les autres, et on n'a pas besoin des policiers pour que tout le monde casse tout !

Quelques exemples qui m'agacent :

1. Mme LE PEN fait une déclaration sur la torture et des députés de gauche souhaite qu'elle soit condamnée. Je ne partage pas ces idées, mais franchement, ils feraient mieux de trouver des solutions au chomage, réduire les impots... et ainsi faire que les Francais soient contents et ne votent pas FN plutot que de la victimiser ou la rendre inéligible en 2017 !
2. Les manifs contre center parcs, ou les blocages de facs, ou comment une minorité casse et bloque tout !
3 ... la liste est trop longue ...

On va finir en guerre civil tant le ras le bol est grand et tant on nous monte les uns contre les autres ...

A vous lire
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@Tophe

"Et on n'a pas besoin des policiers pour que tout le monde casse tout !"

C'est qui vous qui l'avez écrit.Pas moi!
J'ai écrit qu'il y avait dans bien des cas des provocateurs étaient à l'oeuvre pour faire de la casse et dans certains cas aussi charger les acteurrs de la répression...Ce ne sont certainement pas les organisateurs d'une manif qui ont intérêt à ce qu'il y ait du grabuge.Mais d'autres qui ont intérêt à ce que cela dégénère.Parmi ces autres, le pouvoir peut avoir intérêt à ce que les manifestants soient dicréditer ou la cause défendue le soit...C'est un secret de polichinelle qu'il y ait eu des flics qui se soient à d'autres flics...

Ceci dit,c'est votre droit de ne pas vouloir en tenir compte...

Les acteurs de la répression sont d'abord,pour ne pas dire exclusivement, au service du pouvoir et de ceux qui s'en servent...
Celà dépasse les socialistes ou la droite.C'est pratiquement partout pareil.Le mythe du flic, bon père de famille,je le laisse à d'autres.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"On va finir en guerre civile"

Combien de civils ont fait un service militaire? Combien sont chasseurs? Licenciés de tir?
A tous, au pays du "cause toujours", on a appris à exprimer ses contrariétés par ... des mots ! Quand rien ne va plus... on défile sur les avenues rectilignes!
C'est gravé, ce sont des images quotidiennes depuis l'enfance.

Avant que des civils comme ça soient capables de neutraliser le siège d'une télévision (par exemple) il va falloir quelques semaines de stage...
1,8 millions de chasseurs....plusieurs millions de quinquagénaires qui ont fait l'armée.....il manque juste le détonateur.
Un détonateur sans explosifs... On les trouve où les machins ?
Pour les petits calibres, il faut acheter en Suisse et traverser le Jura à dos d'homme...
Mais pour une grenade ou un mortier, un gilet ou un masque, à part piller un arsenal (après tout c'est nous qui les avons achetés, pour NOTRE sécurité)...

J'attend déjà le jour où des CRS recevront une lacrymo avant d'avoir eu le temps d'enfiler leurs propres masques...
" il est possible de manifester sans toutefois casser !"

Si ce sont les policiers qui cassent les vitrines, comme en Grèce ou en Ukraine, ça devient difficile !!

Jusqu'à ce que les manifestants se mettent avec les commerçants pour protéger leurs commerces ?
Si c'est un commerce tenu par des salariés (une autre forme de dépendance), c'est peine perdue.
Mélenchon, sort de ce cooooorps :-) Vous êtes sur que ce n'est pas des supporters du PSG plutôt ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Peut-on comparer le régime de l'occupation avec celui de la Grèce actuelle ?"

On peut comparer ce qui est comparable (un régime avec un autre régime) et y trouver plus ou moins de points communs.
-Un gouvernement fantoche aux ordres de l'étranger.
-Un "étranger" qui ne veut pas le bien du peuple mais ses biens. Qui exporte à son profit toute richesse saisissable, sans contre-partie.
-Un enjeu qui va doucement devenir vital (suicides, famine, violences d'Etat, violences civiles) pour la population.
-Une justice révoltante.
-Un aversion aux faibles (vieux, malades, handicapés...), un respect des forts (milliardaires toujours intouchables).
etc etc
@Tophe

"Je ne sais pas si la comparaison des régimes est adéquat ? Peut-on comparer le régime de l'occupation avec celui de la Grèce actuelle ? "

Dans le cas de la Grèce,le contexte est différent de l'occupation vécue par mon grand-père et ses contemporains.La Grèce ne subit pas une occupation militaire,mais subit un gouvernement sous le contrôle de la "fameuse" troïka.La Grèce est gouvernée par la troîka avec un pouvoir fantoche issu d'élections...

Ce que je voulais dire en citant le témoignage de mon grand-père,c'est que c'est le zèle plus ou moins marqué des agents de la répression au service du pouvoir qui rendait la vie des gens plus ou moins pénibles!

Le contexte historique pouvant certes être un facteur aggravant.Mais c'est bien l'ardeur et le zèle des exécutants de la répression qui est déterminant.

Si je pense que certains des exécutants de la répression peuvent avoir des états d'âme à cogner sur tout ce qui bouge ou presque,je me demande quelle peut bien être la proportion de ceux qui sont susceptibles d'en avoir...

Je crains qu'à l'avenir nous allons "déguster" car ils ne m'inspirent pas une grande confiance.

Ceci dit,c'est votre droit d'avoir beaucoup de compréhension et d'indulgence pour les exécutants de la répression...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@pougatchof

"Ainsi que me le dit un ami policier
"réfléchir c'est commencer a désobéir"

Même si, contrairement à vous, je ne fréquente aucun acteur de la répression et n'en compte aucun parmi mes relations,je n'ai aucun mal à croire ces paroles : "réfléchir c'est commencer a désobéir"...

C'est pourquoi je pense que ceux qui ont des états d'âmes, pour cogner sur des civils, ne doivent pas être bien nombreux...

Les pouvoirs répressifs et contestés s'appuient sur qui?Ils ne s'appuient pas,par exemple, sur les agents de l'administration forestière ou sur ceux de l'assurance vieillesse,si elles existent, pour réprimer la population...

Mais ils s'appuient bien sur l'appareil de répression et sur le zèle de ceux qui cognent...

Y a t'il quelque chose à rajouter?

Bien cordialement!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
LA GRECE VIT L'HORREUR AU QUOTIDIEN.

Il y a déjà plusieurs mois j'avais gardé un petit coin de journal qui parlait justement de ce quotidien monstrueux. Ce minuscule article m'avait choqué. Dans le métro, je me suis retrouvé les larmes aux yeux. Et oui moi qui ai connu la faim, j'avais comme un sentiment de déjà vu, un sentiment de honte.
Cette culpabilité d'être sans argent, sans solution. Cet article le voici:

"GRECE: Le suicide d'un retraité endetté bouleverse le pays.
Accablé de dette, un pharmacien retraité de 77 ans s'est tiré une balle dans la tête mercredi devant le parlement grec à Athènes.
"Je préfère choisir une fin digne, plutôt que fouiller dans les poubelles à la recherche de ma subsistance", a-t-il laissé par écrit.
"C'est une tragédie humaine" a réagi le gouvernement."

Comment ne par être révolté en voyant des gens en fauteuil être sauvagement réprimés par la Police.
Comment ne pas avoir envie de vomir quand on apprend que des enfants se prostituent et finissent par attraper le SIDA pour 5 euros de plus.
Comment croire que la Police soit à la solde d'un gouvernement corrompu.
Moi, français, j'ai cette image de la Bastille où un régiment qui devait servir de renfort décida de s'allier à la foule. Ce n'est quand même pas une légende, c'est un fait réel !!!

Je reste assez interrogatif sur cette répression violente. Les policiers grecs eux-mêmes ont vu leur salaire baisser. Leur vie a pris comme l'ensemble du peuple grec un tournant désastreux et la descente en enfer ne fait que commencer, alors pourquoi obéir???

Un collègue est parti dernièrement en Grèce profitant de la curée. Voici ses mots: "C'est la misère là-bas, c'est pire qu'au bled !!!"

Je ne sais pas si ces violences arriveront en France, mais une chose est sûr la misère progresse et avec elle ses drames...

Christus
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Le triangle jaune, c'est les illuminatis. Il s'agit d'une secte secrète, les membres se cachent là où on les attend le moins, par exemples chez les sans-abris. Mais comme ils deviennent nombreux, ils ont besoin d'un symbole pour se reconnaître entre eux.

Bon, blague à part, où en est le monde ?

La Grèce va mal, du coup elle ne peut pas contribuer à l'effort écologique qui se dessine à Lima (capitale du Pérou, aussi un des plus grands bidonvilles du monde car sur la population de 8 millions, seuls 3 millions vivent dans ce que nous ici on appelle une "ville").
Autre pays qui risque de ne pas contribuer : la Belgique car les différentes factions politiques et niveaux de pouvoir se mettent des bâtons dans les roues.
Mais grâce à un jour de grève (Bruxelles et Brabant) hier Lundi, il y a eu moins de pollution, et on en remet une couche lundi prochaine, grève nationale.
(Mis à part pour la BMW i8 que j'ai vue foncer à 100 km/h dans un tunnel limité à 70, faisant rugir son moteur... bien la preuve que les acheteurs de ce type de voiture s'en foutent de l'écologie... d'ailleurs BMW doit rappeler ses i8 car un boulon mal placé peut percer le réservoir, ce qui présente un risque d'incendie... tiens, incendie comme le gros immeuble en construction qui vient de brûler à Los Angeles, ou comme celui de la FN de Herstal qui aura du mal à livrer des armes dans les zones de conflit...
Parlant de cela, les USA avancent encore un pas plus loin : ils viennent de demander à la Belgique d'envoyer des formateurs en Irak.. (bientôt des troupes de combat ?).
En même temps, ils font du chantage nucléaire, menaçant de ne plus livrer de matériel à la Belgique.
Nucléaire, une info, une rumeur ? , dit que le sabotage de la centrale nucléaire de Doel aurait pu être un acte terroriste. (que personne n'a revendiqué, j'imagine que c'était un terroriste avec une "phobie administrative", il a bossé des années pour entrer dans la centrale, saboter le réacteur et puis sortir sans être repéré, mais ensuite il a eu la flemme de poster sa vidéo de revendication sur youtube, c'est trop de boulot ça, il faut créer un compte, cocher des cases, télécharger la vidéo, valider,... ohlala).

Donc, la guerre en Irak et Syrie devient de plus en plus concrète pour l'occident... et bientôt plus loin, vu que l'EIIL a fait des adeptes idéologiques au Pakistan, mais surtout un camp d'entraînement en Libye (le pays que nous avons libéré et où nous avons installé un modèle exemplaire de démocratie pacifique).
Libye dont les armes et mercenaires sont partis alimenter une rébellion au Mali, que la France est en train de combattre sur le terrain, tout en y sentant le souffle chaud de Boko Haram, l'équivalent sub-saharien de l'EIIL. Le jihadisme a le vent en poupe, sa branche Somalienne entraîne de plus en plus le Kenya dans une guerre atroce.
Mais heureusement que la coalition internationale veille au grain, elle a chassé les pirates somaliens (faute de virer les jihadistes), ce qui permettra au nouveau plus grand porte-container du monde (19.000 containers !) de passer par là sans être inquiété.
Car oui, le monde va bien, la preuve : la NASA vient de lancer une capsule Orion, pour préparer un futur voyage vers Mars que nous ne verrons sans doute jamais. C'est beau de rêver.... comme au Japon où ils construisent une ligne de Maglev, super-train-magnétique qui peut se déplacer à 500 km/h... le premier tronçon commercial (Tokyo-Nagoya) sera prêt en 2027... juste à temps pour être inutile car la population diminue, et donc la demande aussi.

Bon, sinon question énergie, j'ai vu que le géant allemand E.ON sera scindé en deux ?
E.ON 1 regroupera les énergies renouvelables
E.ON 2 (surnommé E.OUT) les énergies fossiles.

Les médias parlent de la création d'une "bad bank" énergétique avec "E.OUT" qui est donc condamné à disparaître.

Mais d'autres médias, comme The Economist, font remarquer que cette "bad bank" reçoit un bonus de 10 milliards ainsi que la gestion de l'hydroélectricité (pourtant écolo et rentable), tandis que E.ON 1 héritera de 30 milliards de dettes ?

Quelqu'un peut-il confirmer ceci ?

Si c'est vrai, on assise à un Hiroshima énergétique, car alors la vraie "bad bank", celle héritant des dettes, serait celle des énergies écologiques...

Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Assez logique RalphZ... La dette, on la mélange, on la compacte, on la saucissonne (c'est beau l'ingénierie hein) et on la vend comme investissement écolo aux mougeons en quête de 1% de rendement sur ses capitaux ;-) Nous vivons une époque formidable !
Sinon Groen et écolo bossent sur un truc nouveau, comme une révolution, un seul parti pour 3 régions ! T'imagines ! En allant plus loin on pourrait même avoir un seul gouvernement ! Cela doit être çà la science-fiction ...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Et oui, les écolos ne savent plus trop que faire pour justifier leur existence.

Même s'ils devaient finir par avoir raison, les éléments "écolos" seront forcément intégrés dans les programmes des autres partis, rendant l'existence d'un parti vert complètement inutile.

A mon sens, ecolo est un bon parti d'opposition, mais il n'a rien à faire au pouvoir.

La baisse continue du prix du pétrole doit bien l'ennuyer en tout cas :)
Aux dernières nouvelles, certains analystes disent que cela vient d'une trop importante disponibilité de l'or noir.... voilà qui remet en cause toutes les théories de Peak Oil.
Je pense néanmoins que le Peak Oil arrivera un jour, fatalement, mais qu'il est complètement présomptueux de prétendre pouvoir en fixer la date (que ce soit anticipativement ou rétroactivement), car le monde du pétrole n'est pas transparent du tout, ce qui est logique quand on connaît les intérêts en jeu..
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
"Je pense néanmoins que le Peak Oil arrivera un jour"

le Peak "Nique"??? il est grand temps d'oublier ce mythe mon brave Ralph! il n'y aura jamais de peak oil.

les russes l'ont compris en 1950... les américains officiellement à Santa Fee en 1992.
les européens eux (plus stupides,tu meurs) y croient encore dur comme fer!
on ne bat pas les européens au niveau intellectuel. c'est vraiment le cancre du monde.

ce qui est bizarre c'est qu'ils semblent brader leur pétrole (55dollars), alors qu'en 1973
les mêmes "wizards" me prédisaient "zéro pétrole left in year 2000"!
il n'y a pas longtemps, on nous prédisait 150-200 dollars le baril... voir plus. sacrés faux prophètes!

la réalité est que chaque fois qu'ils percent un trou assez profond dans la croûte terrestre... ils en trouvent des masses... de pétrole!
vous devriez lire la liste des champs pétroliers potentiellement exploitables aujourd'hui. (tendance à la hausse, hallucinant)

mais ne vous inquiètez pas en Europe... si vous n'en voulez pas, les autres pays ne vont pas se priver.(BRICS,etc)
faudra acheter des radiateurs électriques fonctionnant aux éoliennes...ou au gaz de vaches... en hivers! MDR

et pour ceux qui viendront pleurer avec le mythe du climat: MDR...

96% de CO2 dans l'atmosphère est d'origine naturelle... pfff...d'ailleurs il a une peine énorme à s'y maintenir.
la molécule de CO2 est plus lourde que l'air... plouf! donc l'effet de serre à 6km d'altitude... LOL, plié de rire.

on a de la marge...je constate que le conditionnement des masses de moutons européens est vraiment abouti!
encore quelques mois et ils seront à point! tatoués, piercés, dégénérés, cons... la masse critique parfaite.
ils sont mûrs pour le rfid. encore un petit cataclysme financier, doublé d'une petite WWIII...et la soupe est prête.

on peut probablement leurs ingurgiter n'importe quoi aujourd'hui... il gobent avec délectation les "nouvelles de TF1".
c'en est à se demander si ils ne sont pas accros aux mensonges des médias officiels.

Dead man walking.
Dernier commentaire publié pour cet article
Un détonateur sans explosifs... On les trouve où les machins ? Pour les petits calibres, il faut acheter en Suisse et traverser le Jura à dos d'homme... Mais pour une grenade ou un mortier, un gilet ou un masque, à part piller un arsenal (après tout c'es  Lire la suite
Pâris - 16/12/2014 à 21:51 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX