Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Non à la suppression du cash! Dossier

IMG Auteur
Publié le 15 mars 2016
981 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 5 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Résistance.PNG

Mars 2015. Le journal Le Temps relaie Thomas Jordan, président de la Banque nationale suisse. Il y dit ceci sous forme de mise en garde:

« Les tentatives visant à contourner le taux d’intérêt négatif, au moyen de dérogations ou de retraits de numéraire, ne servent pas l’intérêt général de la Suisse dans le contexte actuel, car elles vont à l’encontre des intentions de la politique monétaire ».

Le comble de cette intervention est atteint quand M Jordan rend le peuple suisse responsable d’une mise en danger de l’économie suisse!

M Jordan ose transférer dans cet article les conséquences de SA politique monétaire vers des tiers silencieux, car pour la grande majorité ignorants des dessous de ce qui deviendra tôt ou tard dramatique pour la Suisse et les Suisses.

La pose de taux d’intérêts négatifs est la conséquence de l’échec patent de la BNS. Le monde de la finance anglo-saxone n’hésite pas à la railler en la qualifiant de gigantesque hedge-fund. Rappelons ici quelques évidences sur la politique de la BNS:

  • Les investissements stratégiques de la BNS sont critiquables et critiqués tant sur le plan financier que celui du risque ou de l’éthique.
  • La stratégie menée par la BNS est hautement déflationniste et récessionniste. Elle assèche massivement les liquidités des banques au détriment de l’économie réelle.
  • M Jordan n’aborde JAMAIS la problématique de la déflation sévère et durable qui s’est installée en Suisse. La conséquence logique est qu’il ne la traite pas!
  • Si on enlevait l’arrivée massive d’étrangers (1 million ces dernières années) et l’augmentation de la demande intérieure qu’ils génèrent ainsi que le bétonnage intensif de la Suisse initié principalement par la finance internationale, la Suisse serait en récession depuis belle lurette.
  • Les chiffres du chômage excluent une bonne tranche de la population sans emplois, à savoir ceux qui ont eu des fonctions dirigeantes ainsi que ceux qui arrivent en fin de droit.
  • Les taux d’intérêts négatifs instauré par la BNS servent exclusivement à plâtrer un minimum les trous béants laissés par l’échec de sa gestion comptable. Ils servent à financer le cash-flow que le marché n’acceptera jamais de financer par endettement.
  • Ces mêmes taux négatifs enrichissent toujours plus les grandes banques.
  • Les taux d’intérêts négatifs est une confiscation déguisée des dépôts bancaires. (cf notre dossier sur la Confiscation bancaire)

Et voilà que M Jordan, patron d’une banque qui finira dans le mur veut continuer de se servir en toute tranquillité dans l’épargne et les retraites des citoyens. Pire, son argumentaire vise à le dédouaner.

Mais ce n’est pas tout. Supprimer le cash revient à supprimer l’expression « battre monnaie », la seule qui soit prévue par la Constitution! La monnaie scripturale bancaire est anticonstitutionelle. Et pour cause!

Dans le genre NO Limit, la tentation de la suppression du cash est donc énorme pour les tenants du casino financier mondial dont le directoire de la BNS est un digne représentant.

Le cash correspond à la monnaie centrale. La vraie! Celle qui appartient aux citoyens. Celle qui devrait offrir une mesure juste de la valeur d’un bien ou d’un service.

La monnaie centrale définit l’indépendance d’un Etat ou pas! La suppression de sa composante physique essentielle donnerait TOUT le pouvoir de la création et de la gestion monétaire à des privés pas forcément banquiers. C’est d’autant plus vrai quand le paiement est effectué par les smartphones et autre Paypal.

La suppression du cash, et avec elle la monnaie centrale, est la dernière étape avant la suppression du principe de l’État en tant que représentant d’un peuple. Les banquiers  pourraient devenir LE rouage qui vous relie aux nouvelles entités dirigeantes privées transnationales.

Avec un banquier investi d’un pouvoir absolu sur les dépôts, frais et taxes n’auront plus aucune limite. Actuellement Postfinance entité pourtant détenue à 100%  par la Confédération mais dirigée par un citoyen allemand haut dirigeant de UBS  vous ponctionne 5.- par mois et par compte si vous ne détenez pas 7’500.- sur votre compte!

La loi too big to fail qui garantit à l’infini les engagements plus ou moins véreux des grands banquiers deviendrait un dû régalien!!! Ces banquiers pourraient se servir en direct en toute légalité et en toute illégitimité!

Accepter la suppression de l’argent liquide reviendrait à finaliser l’instauration d’une dictature menée par les financiers du casino mondial. Les valeurs déjà bien connues de ce Système sont l’usure, le racket et l’unilatéralité des exigences contractuelles.

Accepter la suppression de l’argent liquide reviendrait aussi à admettre la fin de la propriété privée puisque vous travailleriez avec un argent qui ne serait jamais vraiment à vous. Votre banquier serait toujours maître de vous autoriser ou pas à en disposer. Souvenons-nous de la réaction de Paypal lors des votations sur l’or suisse où la collecte de fonds avait été suspendue brusquement.

Accepter la suppression du cash revient à autoriser votre banquier à être au courant de vos moindres faits et gestes où que vous soyez dans le monde. C’est lui donner un contrôle absolu sur votre vie privée. Votre traçabilité deviendrait totale.

Accepter la suppression du cash pourrait faire de vous beaucoup plus facilement un centre de profits et de coûts géré par le banquier avec un système de classement du genre de celui des agences de notation (ex:Standard & Poors). Que feraient ces nouveaux Maîtres des pauvres gens considérés comme inutiles et facteurs de coûts? A l’heure où l’hôpital offre le suicide assisté alors qu’il est censé protégé et sauvé du suicide, il y a de quoi réfléchir. Et vite!

Il faut donc  résister clairement et nettement contre toute tentation de  suppression du cash en utilisant par exemple au maximum l’argent liquide tout en bannissant les caisses automatisées des supermarchés.

Vous ne pouvez pas laisser ce pouvoir à quelques individus qui ont brillé dans les faits divers d’ampleur jamais égalée.

Le peuple a un pouvoir énorme mais ne le sait pas! Il faut qu’il soit informé et qu’il se réveille!

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
"A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver !" Saint Augustin (354-430)/
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX